Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 394 lectures  - 3 commentaires [11 novembre 2022 à 20:14:31]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 3792 lectures  - 6 commentaires [01 septembre 2022 à 23:42:31]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

La naissance d'une légende Auteur: The-Express Vue: 69618
[Publiée le: 2013-04-12]    [Mise à Jour: 2013-12-10]
13+  Signaler Action-Aventure/Mystère Commentaires : 114
Description:
Lors de l'attaque de Kyuubi le démon renard à neuf queues, le Yondaime Hokage, Minato Namikaze, décida de le sceller dans le seul être capable de pouvoir le contrôler un jour, un être dont le sang des Uzumaki coulera dans ses veines, son propre fils, Naruto. Sans le savoir, il donna à son fils un fardeau a assumé, mais également une source de pouvoir inestimable. Un pouvoir qui hissera son fils au statut de Légende Vivante. Suivez le parcours, les choix de Naruto sur le chemin qui le mènera au sommet.

Arc 0 : Introduction sur 3 chapitres.- (Fini Prologue + Chapitre 1 et 2.)
Arc 1 : Guerre civile à Kiri (1 an.)--- (Fini Chapitre 3 à 13 )
Arc 2 : Pays des Vagues ------------ (En cours Chapitre 14 à ?)
Crédits:
L'univers de Naruto ne m'appartient pas. Je ne fais qu'emprunter les personnages à Masashi Kishimoto, et bien entendu je ne gagne pas d'argent en utilisant son univers.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 9

[5234 mots]
Publié le: 2013-05-11Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Disclaimer : L'univers de Naruto ne m'appartient pas. Je ne fais qu'emprunter les personnages à Masashi Kishimoto, et bien entendu je ne gagne pas d'argent en utilisant son univers.


Chapitre 9 : Drôle d'équipe


Cela faisait désormais trois jours que le sharingan s'était éveillé dans l’œil gauche de Naruto. Ce dernier refusait de s'expliquer devant Ao, et lui demandait d'attendre de voir Mei et Kawarama avant. Son œil le faisait souffrir, de temps en temps il sentait le sang coulait le long de sa joue. Son organisme ne semblait pas déterminé à s'habituer à son nouveau don, et donc ne pouvait en aucun cas essayait de maîtriser son pouvoir, ou tout au moins découvrir les attributs de son œil.


« Quand serons nous arrivé ? » demanda une énième fois le blond.


« Si tout va bien, d'ici demain. » se contenta de répondre Ao.


Depuis l'apparition de son nouvel atout, les discussions entre Ao et lui étaient devenu stérile, Naruto avait même surpris son ami le regardait avec une expression de méfiance gravé sur le visage. Cette mission avait changé bien des choses. Soupirant, il continua son chemin dans le silence le plus totale, espérant de tout cœur que les réactions de Mei et de Kawarama seraient différentes. Le lendemain, la base des rebelles fut rapidement visible, et força Ao et Naruto a accélérer le rythme. Les gardes les laissèrent entré sans poser de questions, même si la vue d'un Naruto l’œil bandé semblait les inquiéter. Sans prendre de pause pour se désaltérer ou se changer, les deux compagnons se dirigèrent vers la salle où devaient certainement déjà les attendre Mei et Kawarama.


« Mei-sama, Kawarama-sama. » salua Ao, vite imité par Naruto.


Contrairement à d'habitude, aucun des deux ne répondit au salut qui venait d'avoir lieu. Leur regard fixé sur le bandage de Naruto.


« Qu'est-il arrivé à ton œil ? » demanda une Mei inquiète.


« Parlons de la mission avant, Mei-sama. » fit Naruto d'une voix suppliante qui n'échappa à personne.


« Ton rapport Ao ? » demanda Kawarama qui avait conscience de la gravité de la situation à la vue de l'expression faciale de son élève.


« La mission est réussi, nous avons les informations demandés. » fit-il en sortant les parchemins qu'il avait récolté et ceux scellé de Naruto.


« Très bien.. » commença Mei.


« Cependant, nous avons dû nous battre. Naruto s'étant fait repérer. Par chance ses connaissances en Fuinjutsu ont permis de copier les données et de laisser les originaux en place. » coupa Ao.


« Donc tout va bien ? » demanda Mei.


« Si on peux dire cela. » fit évasivement Ao.


« Je suppose que la bataille a un rapport avec le bandage de Naruto ? » questionna le Senju.


« Sûrement, il a refusé de m'expliquer jusque là. » répondit Ao.

« Naruto ? » demanda Kawarama, en se retournant en direction de son protégé.


Le blond soupira, il ne pouvait désormais plus rien cacher. Regardant un par un, Mei, Kawarama et Ao, il prit la parole :


« Si vous voulez un conseil, asseyez vous c'est une longue histoire. »


Devant l'air grave de Naruto ce fut Kawarama qui se décida à s'asseoir en premier, vite imité par Mei, tandis qu'Ao restait debout le regard fixé sur Naruto, puis dans un mouvement las décida de rejoindre ses supérieurs.


« Par où commencer. » pensa-t-il à voix haute.


« Par le début ? » suggéra Mei qui avait perdu son sourire si bienveillant.


Un nouveau soupir s'échappa de la bouche de Naruto, qui saisit sa tête entre ses mains.


« Je savais bien qu'un jour ou l'autre je ne pourrais plus le cacher. Après tout, combien de garçon de mon âge maîtrisaient le Taijutsu et Kenjutsu à mon niveau ? Sans avoir jamais mis les pieds dans une école ? Sans avoir de clan pour l'éduquer ? Je sais très bien, que vous aviez du vous poser ses questions là. J'ai été haï par mon village, détesté, maltraité, battu, et un jour où je fuyais une énième fois les villageois, quelqu'un est intervenu. Un ninja s'est interposé. La première personne m'avoir considéré comme un être humain. » commença avec un voile de tristesse dans les yeux Naruto.


Les réactions étaient différentes, Ao fixant le blond, essayant de comprendre le rapport entre ce qu'il disait et l'apparition soudaine d'un sharingan. De leur côté, Kawarama et Mei étaient littéralement suspendu aux lèvres de l'Uzumaki, curieux de savoir qui avait put l'éduquer dans ses domaines.


« Je l'ai aussitôt considéré comme un modèle pour moi, un être unique, plus tard j'ai gardé la même visions des choses sur lui. Un ninja prêt à tout sacrifier pour le bien de son village. Il m'a tout appris, lui le génie de Konoha, lui l'héritier du clan maudit, lui mon ami, lui Itachi Uchiwa. » acheva Naruto.


Le nom était lâché, comme prévu cela eu l'effet d'une bombe. Les réactions étaient totalement différentes sur les trois visages. Ao regardait Naruto du même regard qui lui avait avancé dans la forêt. De la méfiance. Mei s'était subitement redressé, renversant son siège. Et Kawarama était stoïque, les yeux braqués sur Naruto.


« Un déserteur de catégorie S t'a enseigné le Taijutsu, et tu n'a pas jugé bon de nous dire qu'il s'agissait de la personne à l'origine du massacre du clan Uchiwa ? » s'écria Mei.


« Mei, assis toi. » ordonna Kawarama, à la surprise de tous elle obéis. « Continu, Naruto. »


D'un simple hochement de tête, il remercia Kawarama de son intervention. Prenant une grande inspiration, il reprit la parole :


« Il m'a tout appris, il m'a fait vivre pour la première fois de ma vie j'avais de l'espoir. De l'espoir, comme tu en donnes au ninja de Kiri, Mei-sama. Je pouvais enfin vivre, et non plus avoir besoin de survivre, de fuir et de me terrer dans mon appartement. J'ai passé la meilleure année de mon enfance à ses côtés, il a fait naître en moi, cette envie de me battre, cette envie de devenir ninja. Et le massacre du clan Uchiwa est arrivé. Que dire ? Tout le monde ninja en a été informé, l'un des clans les plus réputé exécuté par l'un de ses membres. Mais j'en ai que faire, Itachi Uchiwa est mon exemple, la personne a qui je souhaite le plus ressemblé ; » fit Naruto avec ferveur.


« Alors, je me suis trompé sur ton cas. Ton exemple est un meurtrier. » hurla Mei, les bras bandés prêt à se battre.


« Un meurtrier ? Que savez vous de ce massacre ? Que savez vous ? La version que Konoha a accepté de vous donner. Qui vous dit qu'il s'agit de la vérité ? Itachi Uchiwa est l'homme le plus fidèle que je n'ai jamais connu. » hurla à son tour Naruto.


La tension était palpable, Mei lançait des éclairs avec ses yeux, Kawarama n'avait pas bougé d'un seul centimètres. Et Ao, Ao semblait perdu dans ses pensées quand il prit la parole aussi soudainement qu'il sortit de ses pensées :


« Itachi Uchiwa a t-il un rapport avec ton rêve ? »


Cette phrase sembla désarçonnait temporairement Mei, Kawarama avait laissé filtrer un sentiment, l'incompréhension et Naruto s'était mis à sourire.


« Tu es bien trop intelligent, Ao. »


« Réponds moi, Naruto. Ton rêve a t-il un rapport avec Itachi Uchiwa ? »


« Oui. » se contenta de répondre Naruto.


« Rêve ? Quel rêve ? » intervint subitement Mei.


Le silence accueillit la phrase de Mei, le calme plat. Ao ne semblait visiblement pas décider à répondre à sa supérieur, Kawarama semblait totalement perdu par la situation, et Naruto regardait Mei, comme si il réfléchissait à ce qu'il pouvait bien lui répondre.


« Quel est votre rêve, Mei-sama ? » demanda sans détour Naruto.


La question sembla être de trop pour Mei, qui s'était redressé et fixait Naruto de ses yeux furibonds.


« En quoi mon rêve t'intéresse-t-il ? »


« Vous voulez savoir le mien, je pourrais savoir le votre. »


« Tu le connais, débarrasser Kiri de Yagura. » hurla-t-elle hors d'elle.


« Et le mien est d'apporter la vérité sur Itachi Uchiwa. » répondit calmement Naruto.


La sincérité et le calme de Naruto déstabilisa un peu plus Mei et Ao, tandis que Kawarama avait retrouvé son masque d'impassibilité sur son visage. C'est d'ailleurs ce dernier qui se décida à briser le silence :


« Que veux-tu dire ? »


« Ayez simplement confiance en moi. Je vous en supplie. Je ne peux encore rien dire, mais un jour je le ferrais. » fit avec ferveur Naruto.


« Je te crois. » répondit à la surprise de tous la voix d'Ao.


Ni Mei, ni Kawarama ne donnèrent leurs avis sur ça, préférant inciter Naruto à reprendre son explication, après tout la question de son œil n'avait pas encore été résolu, même si Kawarama semblait avoir son idée là-dessus.


« Où en étais-je ? Au massacre du clan Uchiwa. Ce soir là, toute mes croyances sont partis en fumée, et Itachi est venu me voir, les mains trempé du sang qu'il avait fait couler. Il avait un cadeau pour moi, à l'aide d'un Fuinjutsu il a scellé quelque chose en moi. J'ai ignoré de quoi il s'agissait pendant des années, en étant même arrivé à oublier l’existence de ce cadeau. Et il y a quatre jours, ce cadeau s'est éveillé. » acheva Naruto.


D'un geste souple, il leva son bras et commença à retirer le bandeau qui cachait son œil. Ao ne semblait plus s'intéresser à la conversation, tandis que Mei et Kawarama regardait avec crainte et une curiosité malsaine ce qu'allait leur montrer Naruto. Quel ne fut pas leur choc quand ils virent un œil rouge à la place de celui bleu océan qui brillait dans l'orbite droite.


« Un cadeau d'un vieil ami. Le sharingan de Shisui Uchiwa, maître du Genjutsu dans son clan. » murmura Naruto.


« Incroyable. » murmura Kawarama.


Les yeux de Mei étaient totalement sorti de ses orbites, tandis qu'Ao fixait de nouveau son camarade d'aventure.


« Vous connaissez toutes l'histoire maintenant. Je crois que je ne dois dire à personne ici de ne pas ébruiter cela. »


Les trois adultes présents se contentèrent d'acquiescer de la tête, tandis que Kawarama s'était levé de son siège et avançait en direction de Naruto. Arrivé devant lui, il tendit la main vers le visage du blond, s'arrêta soudainement et demanda :


« Je peux ? »


Naruto surpris par la demande de son senseï se contenta de dire oui d'un simple hochement de tête. Les longs doigts effilés de Kawarama frôlèrent l’œil gauche de Naruto. Puis ses yeux se posèrent dans ceux de Naruto :


« Rien ne changera, sharingan ou pas, Itachi ou pas. »


Suite à cette phrase, Naruto fut autorisé à quitter la pièce. Son entraînement continua au fur et à mesure des jours, son œil gauche maintenant masqué par un bandeau frontal, sans aucun signe d'appartenance. Dans la base, les pires rumeurs circulaient à propos de l’œil de l'Uzumaki. Bien entendu ce dernier s'en moquait et en riait même. Ao n'avait de cesse de rire aux rumeurs qui circulaient et avait rebaptisé l'Uzumaki, le borgne. Au plus grand dam de ce dernier. Deux semaines étaient désormais passées depuis la mission d'infiltration, deux semaines durant lesquels Naruto vaguait à ses entraînements. Le Suiton, le Doton, le Futon, le Mokuton et le sharingan. Très peu de temps pour profiter du soleil, et de ses journées. Et aujourd'hui, Mei et Kawarama avait convoqué le conseil de guerres, et Ao et lui étaient invités à y participer. Comme à leurs habitudes, ils arrivèrent les derniers dans la salle, discutant du beau temps et des progrès de Naruto. Voyant les regards noirs des autres conseillers, ils décidèrent de se taire et de s'installer au fond de la salle.


« Bien, puisque tout le monde est enfin là, nous pouvons commencer. » fit Mei.


Le brouhaha incessant s'arrêta net, tous regardaient désormais Mei attendant la suite des événements.


« Naruto-san et Ao-sama ont réalisé dernièrement une mission d'infiltration au sein de Kiri, et nous ont amenés des documents de grande valeurs. Les plans de leurs bases militaire, leurs organisations, leurs plans d'attaques ainsi que leur nombre militaire. » commença à énumérer la Terumi.


Des sifflets de joies retentirent dans la salle, et un respect naissant dans les yeux des conseillers qui regardaient désormais les deux compagnons au fond de la salle. Ao arborait une mine fière, tandis que Naruto se dandinait sur sa chaise de malaise.


« Avec ces informations, Kawarama-sama et moi-même avons pu organiser un plan de bataille. Certainement la bataille qui désignera le vainqueur de ce conflit. » continua-t-elle.


Le calme revint aussitôt, les mines réjouis des autres hommes et femmes étaient redevenus sérieux, grave et concentré. Pour la première fois depuis le début de cette guerre, Mei osait parler de dernière bataille, de vainqueurs et donc de perdants.


« Comme tout le monde doit le savoir, nous sommes au Sud de Kiri, une dizaine de bases ennemis se dressent sur le chemin qui pourraient nous mener à affronter Yagura. Après avoir détaillé avec minutie les plans, nous avons décidés d'attaquer ses bases rebelles simultanément. » lâcha la chef rebelle.


« Simultanément ? » questionna un conseiller.


« C'est du suicide, nous ne sommes pas assez nombreux. » s'exclama un second.


« Silence. » déclara calmement Kawarama.


« Certes, nous ne sommes pas assez nombreux. Mais cette guerre a assez duré, comptez-vous vous terrer encore longtemps ? Comptez-vous continuer à voir notre village, notre pays s'autodétruire ? Si nous n'attaquons pas, Yagura le ferra, et là nous dirons adieu à tout espoir de victoires. Si nous attaquons, nous garderons espoir. Yagura ne s'attend pas à une offensive massive de notre part, il ne s'attend pas à voir ses bases du Sud tomber. » clama avec ferveur Mei.


« Attaquer pour mourir c'est ce que vous nous demandait, Mei-sama. Et avec tout le respect que je vous dois, aucun d'entre nous ne tiens à mourir. »


Mei s'apprêtait à ouvrir la bouche, et répondre aux conseiller lorsqu'une vois cinglante s'éleva :


« Vous êtes des lâches ! »


Instinctivement et unanimement tout les regards se tournèrent en direction d'un Naruto debout, les poings sur la table, la colère et la fureur dévorant son regard.


« Qui es tu pour dire ça ? Un gamin de Konoha qui ne connaît rien à la guerre, à la souffrance, à la mort. » hurla le même conseiller.


« Oui, je suis de Konoha. Mais depuis mon arrivée ici, je me bats pour vous, pour Mei-sama, pour votre liberté. J'ai risquer ma vie sans rechigner pour aller chercher ses maudits documents, uniquement parce que Mei-sama était persuadée que ses documents vous donnerait un avantage. Et aujourd'hui encore, je suis là, prêt à me battre. Il me suffit d'un ordre. Un ordre venant de Mei-sama et j'irais sur le champs de bataille, avec vous ou.. seul. » attaqua Naruto.


Le conseiller baissa la tête devant les propos du gamin, tandis que les autres semblaient réfléchir lorsqu'une fois s'éleva :


« Gamin ! Pourquoi te bats tu pour ce pays alors que tu pourrais fuir et sauver ta misérable existence ? »


« Zabuza-sama. Pour mes propres intérêts. » répondit énigmatiquement Naruto, le sourire au coin des lèvres.


« J'aime ce gamin. » murmura Zabuza à la surprise général de l'assemblée. « Je n'ai pas les même intérêts que toi, gamin, mais saches une chose je serais de l'offensive. »


« Comptez sur moi aussi. » s'exclama Ao.


« Et je prendrais les armes également. » fit la voix calme de Kawarama.


Si la phrase de Zabuza avait surpris l'assemblée, celle de Kawarama laissa pantois toute l'assistance. Jamais le Senju n'avait fait partie d'une mission directe, préférant agir dans l'ombre et orchestrer la résistance.


« Je vois. » murmura le conseiller. « Honte à moi si je ne participe pas à cette offensive, si deux ninjas de Konoha et un mercenaire en font parti. Continuez Mei-sama, vous avez mon soutien. »


Le visage d'abord surpris de Mei redevint rapidement sérieux. Naruto avait en une simple phrase réussi à modifier les choses, l'appui de Zabuza et de Kawarama n'était pas étranger à cela.


« Avant de continuer, est ce que quelqu'un ici présent, refuse de se battre ? »


Aucune réponse, le calme plat. La résistance était finalement venu à bouger, prêt à se battre et à affronter l'ennemi qui les détruisait depuis si longtemps. Mei, posa son regard sur chaque membres présents, aucune peur n'était lisible, juste cette détermination qu'elle n'avait jamais vu en eux, cette détermination si caractéristique à l'Uzumaki.


« Beaucoup d'entre nous ne reviendrons pas vivants c'est un fait. Mais, je suis prêt à laisser ma vie, pour sauver mon village. Les plans que nous avons reçu nous prouve que ses bases ne s'attendent pas à être attaqué simultanément. En attaquant ainsi, nous bloquerons leurs renforts. Yagura, ne sera pas assez stupide pour envoyer sa garnison personnelle en renforts, préférant protéger Kiri en appelant les bases du Nord, de l'Est et de l'Ouest. » reprit-elle. « Nous séparons nos forces en dix unités bien distincte, et lancerons l'attaque dans quatre jours à dix heures pétantes. Ensuite, un clone de notre unité stratégique restera en retrait des combats et servira de relais entre les diverses unités. Les bases doivent impérativement tombés, une fois tombés nous nous rejoignerons au Lac se trouvant à trois kilomètres de Kiri, et nous lancerons l'assaut finale. Sur Kiri même, sur Yagura. » acheva Mei.


La salle était entrain de discuter du plan de Mei entre eux, tandis que cette dernière du haut de son estrade avait le regard fixé sur le blond qui se tenait au bout. L'un des seules à ne pas parler, le visage fermé. Son bandeau sur son œil, qui lui donnait un air rebelle, ne cachait pas la détermination qui émanait de son visage.


« Et quels sont les unités ? » demanda subitement un conseiller.


« L'unité Un attaquera la base numéro Un et ainsi de suite. Dix unités sont mise en place comportant chacune vingt-cinq ninjas, ainsi que deux med-nins. L'unité onze, sera l'unité stratégique, aidé de leur clone ils vous communiquerons les informations importantes sur le déroulement de l'opération. » répondit Mei.


« Suis je obligé de me trimbaler ses poids ? » demanda la voix hautaine et froide de Zabuza.


« Oui. » répondit-elle catégoriquement.


« Et qui seront ses poids ? » questionna-t-il.


« J'y viens Zabuza-sama. J'y viens. Avant ça, y a t-il autre choses ? »


Personne ne troubla le silence, aucune question ne leur venait à l'esprit. Tous avait désormais hâte de prendre les armes, et de savoir quel serait leurs cibles.


« Bien alors commençons la compositions des unités. Je ne vous donnerais que les trois principaux membres et déposerais la liste des ninjas qui vous accompagnerons sur la table. » fit-elle avant de s'octroyer une pause, et de finalement reprendre : « Puisque tout semble clair, allons-y ; »


Mei se contenta d'énumérer rapidement les trio qui dirigerait les unités, c'est ainsi que Naruto appris que Ao était dans la première unité, Kawarama dans la troisième et Mei dans la septième. Soupirant, déçu de n'être avec aucune des personnes qu'ils connaissaient, il redressa rapidement sa tête à l'entente de son nom :


« Unité Neuf : Naruto Uzumaki, Tsuguri, Zabuza Momochi. » énuméra-t-elle.


Es réactions furent diverses chez les trois nommés, Tsuguri semblait effrayé par ses deux collaborateurs, tandis que Naruto ne semblait aucune s'en formalisait et Zabuza regardait avec envie le jeune Uzumaki.


« Bien, toutes les équipes ont été nommés, réunissez vos hommes et partez au plus vite en direction des bases ennemis. Dans quatre jours, à dix heures pétantes l'assaut sera lancé, est ce clair ? »


Un « Oui » général résonna dans la salle, puis tous les hommes sortirent de la salle. Naruto avait laissé à Tsuguri et Zabuza la tâche de réunir les ninjas qui les accompagnerait. Mei et Kawarama l'ayant convoqués dans leur bureau particulier.


« Mei-sama, Kawarama-senseï. » salua-t-il.


« Naruto. » salua joyeusement Mei. « Qu'as tu pensé de mon discours ? »


« Un peu morne, ça manquait d'engouement, je suis sur qu'en épousant un homme cela irait mieux. » provoqua Naruto.


« Répète un peu ça ? » s'énerva Mei.


« Calme toi, Mei. Naruto te provoque. » clama Kawarama, sous les rires persistants de Naruto.


« Sale gamin. » marmonna Mei.


« Je suppose que ce n'est pas pour parler du discours et des amours de Mei que j'ai été convoqués ? » fit le blond, s'attirant une nouvelle fois les foudres de Mei.


« En effet, nous voulons te parler de la mission. » répondit Kawarama.


« Et plus particulièrement de Zabuza Momochi. » continua Mei.


« Zabuza ? » questionna Naruto.


« Comme tu le sais c'est un mercenaire, un déserteur de Kiri, il ne sers que ses propres intérêts. Méfie toi de lui, et surtout ne te dresse pas sur son chemin. Tsuguri a été attaché à votre groupe afin de te soutenir dans les décisions stratégique de votre unité. Appui le en contre partie. » résuma Mei.


« Oui, Mei-sama. » obtempéra Naruto.


« Il a également insisté pour avoir son élève sous vos ordre, surveille les bien, et ne dors que d'un œil. » acheva-t-elle.


« Concernant la mission en général, sur la base numéro neuf, nous avons eu très peu d'information. Nous savons bien entendu le nombre de ninjas présents, les plans du bâtiments, mais Ao n'a pu réunir de renseignement sur le chef de cette base. Cela ne peux signifier que deux choses. » commença Kawarama.


« Quels sont-elles ? » demanda aussitôt le blond.


« Soit il est insignifiant, soit Yagura a décidé de cacher son identité donc sa véritable force. Dans les deux cas, fais bien attention à toi. » répondit le Senju.


Naruto se contenta d'hocher la tête pensivement, entre Zabuza, son mystérieux élève et les données que venait de lui donner ses maîtres, cette mission ne s'annonçait pas de tout repos. Au moment de partir, Kawarama reprit la parole :


« Nous nous reverrons dans une semaine, Naruto. Je compte sur toi. »


« Bien, senseï. » répondit Naruto avec son sourire habituel.


Puis le blond sortit, et alla directement dans ses appartements préparé ses affaires. Prenant dans sa poche intérieur, la photo de Ao, Mei, Kawarama et lui même , n'oubliant pas ses parchemins vierges, ses Kunaïs, et ses shurikens. Il descendit enfin, rejoindre son unité, lorsqu'Ao l'intercepta :


« Alors, gamin, on comptait partir sans me dire bonne chance. »


« Oh.. C'est. ; que.. euh.. » essaya de dire Naruto.


« T'en fais pas, va, je savais que t'avais autre chose à faire, alors je suis passé. » ricana Ao.


« Ça me fait plaisir de te voir, Ao. »


« On se donne rendez-vous dans une semaine. Et oublie pas comptes les ennemis que tu tues, peut-être que tu auras une chance de me battre dans un domaine. » provoqua le détenteur du Byakugan.


« Je connais un autre domaine où je pourrais te battre vu ta nullité. » rétorqua le blond.


« Et quel est donc ce domaine où me surpasserait un gamin ? »


« Mei Terumi. » ricana Naruto, s'attirant les foudre d'Ao.


« Tu ne perds rien pour attendre, gamin. »


« Bonne chance à toi aussi Ao. » rigola une énième fois Naruto, tout en partant rejoindre son unité.


A sa grande surprise l'ensemble de son groupe se trouvait déjà sur place, Tsuguri discutant avec les membres, et Zabuza se trouvant en retrait discutant avec un ninja masqué. Sûrement son élève pensa Naruto. La présence du blond ne fut remarquer par personne.


« Bon, Tsuguri où se trouve le gamin ? Que nous pouvons enfin bouger. » cracha hargneusement Zabuza.


« Je suis là, Zabuza-sama. »


« Uzumaki. » répondit-il simplement.


Leur duel du regard dura un long moment, où aucun ninja présent n'osa intervenir, jusqu'à l'intervention du dénommé Tsuguri.


« Vous réglerez vos comptes après la guerre. Nous avons de la route à faire. »


« Qui te parle de comptes à régler ? » cracha le Momochi.


Naruto haussa simplement les épaules, et suivit le mouvement de son unité. Zabuza et son élève fermant la marche. Le trajet était assez soutenu, afin de pouvoir dormir la nuit et récupérer des forces pour l'assaut prévue. Les deux premières journées furent calme, sans incident, sans discussion pour Naruto, hormis avec Tsuguri sur les démarches à suivre. La troisième nuit de leur périple, Naruto n'arrivait pas à trouver le sommeil et avait décidé d'aller relever Zabuza de son poste de sentinelle :


« Zabuza-sama, vous pouvez aller vous reposer. » murmura Naruto, afin de ne pas réveiller le reste du campement.


« Gamin, je ne dors jamais. Retournes dormir. » répliqua-t-il sans regarder Naruto.


« Alors je vais rester avec vous, je n'arrive pas à dormir également. »


La surprise apparut un bref instant sur le visage de Zabuza, un court instant que ne remarqua pas le blond. Puis d'un simple geste de la main, le mercenaire autorisa Naruto à s'installer sur le rocher voisin. Pendant un long moment, ni Zabuza, ni Naruto n'ouvrit la bouche. L'un regardant l'horizon, et le second regardant le plafond d'étoile.


« Une agréable nuit, ne pensez vous pas ? »


« Rien n'est plus agréable que sentir l'excitation monté à l'approche d'une bataille. » rétorqua le mercenaire.


« C'est pour cela que vous n'arrivez pas à dormir ? »


« Non. » essaya d'écourter le mercenaire.


« Je vois,, le sang coulé quand je ferme les yeux.. Je sens.. l'odeur du sang.. à chaque fois que je m'endors.. j'entends les cris de douleurs.. » murmura faiblement Naruto.


Zabuza se retourna surpris par les paroles du gamin, tant de vérité, de sincérité était sorti de sa bouche. Ne prenant pas la peine de masquer sa surprise il dit :


« As-tu déjà tué ? »


Le rire froid et sans émotions du gamin, glaça un instant le sang du démon de Kiri. Puis le rire s'arrêta, une pointe de nostalgie apparaissant dans son regard, mêlé à un voile de tristesse :


« Oui, je me rappel encore mon premier « meurtre », Taeshi. Un ami qui m'a supplié de l'achever. » fit faiblement Naruto.


Le regard de Zabuza se faisait de plus en plus perçant, essayant de lire au plus profond de Naruto. Perdu dans ses pensées, il entendit Naruto continuait de parler :


« Je me suis haï, écœuré, dégoûté sur le coup mais après j'ai compris que je n'avais pas le choix. J'ai compris que c'était ça être un Ninja, tuer pour le bien de sa mission, ou comme Taeshi mourir pour la réussite de sa mission. »


Le silence était totale dans cette nuit éclairé, seul le cri des chouettes et des Hiboux troublaient ce calme. Puis un instant après, Zabuza se mit à parler :


« Pourquoi me racontes tu ça ? »


« Je voudrais savoir comment tu as pu devenir le monstre que tout le monde décrit. » déclara sans détour Naruto.


« Comment ? » articula difficilement Zabuza, étonné par la réponse du blond.


« Comment un ninja a-t-il pu devenir un monstre ? N'y a-t-il rien qui te donne envie de vivre normalement ? »


Zabuza fixa un instant les étoiles, tout comme l'avait fait Naruto un instant plus tard.


« J'ai du tuer tout mes amis, on m'a enlevé l'espoir qui vit au fond de toi. Mon corps réclamaient de la violence, du sang, et je n'ai pas lutter contre. Envie de vivre normalement ? Ma vie de mercenaire me plaît, je fais ce pour quoi j'ai été conçue. » répondit Zabuza.


« Et ton élève ? » demanda Naruto.


« Que viens faire Haku ici ? »


« L'éduques-tu pour qu'il devienne également un monstre ? »


« Non. Il était seul et désespéré, il a choisis sa voix tout seul. Il a décidé de me suivre, et je l'ai accepté. Haï par le régime de Yagura. » répondit une nouvelle fois le mercenaire.


« Pourquoi ? Pourquoi te bats-tu ? Quels sont tes intérêts ? »


« Je veux voir Yagura mort, je veux venger le groupe dans lequel j'appartenais, et venger le famille de mon élève. » énuméra avec patience Momochi.


Naruto quitta un instant Zabuza et reposa ses yeux sur les étoiles qui brillaient dans le ciel.


« Quels sont tes intérêts dans cela ? » questionna Zabuza.


« Pardon ? »


« Tes intérêts ? Tu connais les miens, Yagura en a, Mei en a. Chaque ninja a un intérêt dans une mission. Que ce soit montrer sa force, que ce soit pour une vengeance. Nous avons tous des intérêts caché par la protection de notre village. » murmura Zabuza.


« Voir Mei-sama devenir Mizukage, voir Ao sourire à plein temps. » se contenta-t-il de répondre.


« Tu juges tes intérêts juste, comme moi je juge les miens juste, comme Yagura juge les siens juste. Nous nous livrons des batailles sans cesse, pour des problèmes de point de vue. C'est ça être un Ninja. Se battre, toujours se battre. »


« Alors, je changerais le mode de vie des Ninjas. » répondit simplement Naruto.


« Un but utopique, gamin. »


« L'espoir fait vivre, Zabuza-sama. » répondit Naruto, tout en se levant et en retournant s'allonger.


La tête rempli de sa discussion avec Zabuza il s'endormit finalement. Après-demain, le plan de Mei se mettrait en place. La guerre allait-elle finir ? Qui en sortirait vainqueur ? Quels en seront les pertes ? Le tribut à payer serait-il important ? Zabuza avait-il raison, est ce que chaque ninja agissait pour ses propres intérêts ? C'est avec ses questions que Naruto dormait paisiblement, depuis bien longtemps.



  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022