Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 2868 lectures  - 5 commentaires [08 mai 2022 à 23:21:27]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

L'héritier des Senju Auteur: Elerosse Vue: 27533
[Publiée le: 2010-05-02]    [Mise à Jour: 2010-06-20]
13+  Signaler Action-Aventure Commentaires : 87
Description:
Naruto, réceptacle de Kyuubi ?Nonnn. Fils du Yondaime?C’est une blague ?
Et Akatsuki, qu’est-ce donc ?
Oubliez tous les grands liens entre personnage, les incidents majeurs du manga original ou les détails de chronologie comme les naissances.
Lisez simplement, c’est une nouvelle histoire qui s’offre à vous.
Couples originaux, ne vous attendez pas à voir du Sasu/Saku, Naru/Hina ou Naru/Saku et pas de Yaoi non plus.
Crédits:
Les personnage de Naruto ne m'appartiennent hélas pas, ils sont la propriété de Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Je ne suis pas un démon.

[2342 mots]
Publié le: 2010-05-08
Mis à Jour: 2010-05-12
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Après une semaine qui m'a parut interminable, j'arrive pour vous offrir ce second chapitre de l'héritier des Senju.
Régalez-vous.

Chapitre 2 : Je ne suis pas un démon.

 

 

A son appartement, Naruto frappait son mannequin d’entraînement de toutes ses forces.

Submergé par la tristesse, dégoûté de ces traitements de faveur dont certains étaient avantagés et le dénigrement duquel il était la cible.

Le sac encaissant les coups, Naruto avait envie de pleurer, son poing frappa tellement fort le pantin que la corde qui le pendait céda, derrière Naruto, la porte de l’entrée s’ouvrit.

 

Le vieil Hokage entra avec son ami Danzou.

Surpris de cette invasion, Naruto se tourna vers eux haineusement.

 

-         Kyuubi est aux abonnés absents, foutez le camp de chez moi ! cria Naruto aux deux hommes.

-         Nous venons te faire des excuses Naruto,  dit le Sandaime.

-         Bah tiens…

 

Danzou se déplaça rapidement et un kunai sous la gorge vint calmer le jeune blondinet.

 

-         Calme toi, petit , le pria Danzou, et ne nous interromps pas.

-        

-         Ce qu’il s’est passé à l’académie est un regrettable incident, dit le Sandaime avec lassitude, jamais Iruka aurait dût te renvoyer comme ça.

-         Pourtant, il l’a fait.

-         Si nous sommes là, c’est en tant que témoin, déclara Danzou,  tu vas réaliser l’épreuve comme les autres, ici et nous te validerons si tu réussis.

 

Danzou baissa son kunai et rejoint Hiruzen.

 

-         L’épreuve est simple, un clonage.

-         Combien ?

-         Deux minimums et ils doivent être parfais.

-         Ok.

 

Naruto fit les sceaux nécessaires et cinq copies de lui apparurent à ses côtés.

 

-         Cela vous va ? demanda effrontément Naruto.

-         Bienvenue dans l’équipe 7, répondit Hiruzen en lui jetant un bandeau rouge, tes coéquipiers sont Uchiha Sasuke et Haruno Sakura, vous serez sous la tutelle de Hatake Kakashi.

-         Génial, grommela Naruto pour lui-même, le petit génie et le chien de chasse de l’ex-Hokage.

-         Tu as dit quelque chose ? siffla Danzou en plissant les yeux.

-         Rien, quand dois-je les voir ?

-         Dès demain, Kakashi viendra te chercher à six heures, soit réveillé.

-         Six heures ? Vous abusez !

-         Six heures ! Un ninja n’a pas d’heure pour partir en mission.

-         Bien, autre chose ?

-         Oui, acquiesça Hiruzen, comme tu le sais, les conseillers Homura et Koharu ont une petite fille…

-         Ouais ouais, Kisei, cette petite conne m’a menacé de mort y’a pas une heure .

-         Apprends à mieux la connaître, le prévint Danzou.

-         Pourquoi ? je comptes pas devenir son pote et elle n’est pas dans mon équipe.

-         Tes parents, les Uzumaki ont signé un pacte avec les parents de Kisei, sourit Hiruzen en tendant un rouleau à Naruto.

-         C’est une blague ? s’exclama Naruto après quelques secondes de lecture, j’ai pas envie de l’épouser, moi !

-         Tu n’as pas vraiment le choix.

-         Tsss, vous ne pouvez pas lui coller quelqu’un que ça intéresse ? Genre Sasuke ?

-         Un contrat le lie déjà à Namikaze Katsumi.

-         Le pauvre… mais je ne l’épouserai quand même pas.

-         Tu n’as pas le choix !

-         Uzumaki… mes parents , murmura Naruto en relisant le contrat de mariage, Shinji et Kaori Uzumaki ?

-         De bons ninjas, morts contre Kyuubi.

-         Pourquoi avoir attendu tant de temps pour me parler d’eux ? Même pas né qu’ils m’ont mis la corde au cou, m’enfin, on verra ce que l’avenir me réserve.

-         Nous allons te laisser, le prévint le Hokage.

-         Je ne vous retiens pas.

 

Une petite amélioration, une lueur d’espoir dans son océan de désespoir.

Après un rejet de l’académie, le voilà fiancé, il soupira de dépit, toutefois le blond pensa fortement qu’il n’épouserait jamais Kisei, contrat ou pas…

Au moins, il était maintenant genin.

 

 

Il était maintenant 7h30, son sensei avait maintenant plus d’une heure de retard.

Naruto fixait son horloge avec tellement de concentration que celle-ci aurait pût exploser.

On frappa à la porte.

Naruto se leva et se dirigea vers l’entrée, il attrapa sa sacoche pendu sur un porte manteau et ouvrit.

 

Dans l’encadrement, un juunin se tenait avec ses deux futurs coéquipiers.

 

-         Nous avions rendez-vous à sept heures au terrain d’entraînement cinq, le réprimanda Kakashi.

-         Le Sandaime m’a dit que vous passeriez me chercher vers six heures, se défendit le blond.

-         Tant qu’à inventer une excuse, trouve une heure plus raisonnable.

-         Je n’invente rien !

-         Suffit, on est assez en retard comme ça, on y va.

 

 

Naruto se retrouva encadré par Sakura et Sasuke, ils étaient tous les trois assis sur un rocher, Kakashi également sur un autre plus grand et les observait.

 

-         Bien, vous êtes à présent l’équipe sept, il y a une douzaine d’années que la seconde grande guerre des ninjas à prit fin, beaucoup de ninja sont mort, commença Kakashi, en temps de paix, nous faisons un sur-classement de sélection des genins et les équipes jugés non aptes retour sur les bancs de l’académie. Toutefois, pour restaurer l’effectif de base, nous acceptons tout le monde… Je tiens à vous dire que je serais un enseignant intraitable, je ne tolérerais pas que l’on discute mes ordres et je veux que vous montriez le meilleur de vous-même que ce soit en mission ou pendant les entraînement, est-ce clair ?

-         Oui sensei, répondit Sakura avec motivation tandis que Naruto et Sasuke acquiescèrent silencieusement.

-         Maintenant vous êtes une équipe, une famille, des frères et sœurs d’armes, vous ne vivrez que pour vos coéquipiers et Konoha votre père.

-         Amen… chuchota Naruto.

-         Vous allez maintenant vous présentez, nom, ce que vous aimez ou détestez, vos ambitions, on commence par la demoiselle.

-         Haruno Sakura, se présenta la rose, j’aime la grande bibliothèque de Konoha, rassembler des connaissances et surtout mes parents, j’aime pas les gens qui cache des choses importantes et autres menteurs. »

-         « Tu veux dire que tu n’aimes pas les politiciens ? » ironisa mentalement Naruto.

-         Et je veux devenir très forte pour pouvoir protéger Konoha.

-         A toi, Sasuke.

-         Uchiha Sasuke, il y a peu de chose que j’aime ou déteste, pas de rêve pour l’avenir, du moins j’aimerais découvrir pourquoi mon frère a déserté et le ramener si possible…

-         Il n’existe qu’un sort réservé aux déserteurs : la mort, l’interrompit Kakashi.

-         Pourquoi ? le coupa Naruto, s’il avait un bonne raison de partir… il a blessé quelqu’un en fuyant ?

-         Personne , grommela Sasuke.

-         Et Konoha se priverait d’un bon shinobi juste parce qu’il a quitté le village sans rien expliquer à personne.

-         Un traître est un traître , s’entêta l’épouvantail, Konoha est une grande famille, si on lui tourne le dos, c’est le déshéritement ! Ce sera pareil pour vos futures missions, les coéquipiers sont importants, ils aident à la réalisation de la mission mais s’ils sont un poids, débarrassez-vous en ! Une mission pour l’intégralité du village a plus de valeur que la vie d’un partenaire !

-         Même s’il était partit pour rejoindre une fille par exemple ? débattit Naruto.

-         C’est pire, les porteurs de dons héréditaires n’ont aucun droit de se reproduire avec quiconque d’extérieur au village.

-         Ok, s’accorda Naruto pourtant contre l’avis de son sensei.

-         C’est pour ça que les mariages arrangés existes, marmonna Sasuke.

-         Ah ? J’ai appris pour Katsumi et toi, des félicitations s’imposent ?

-         Tu parles, cracha l’héritier des Uchiha, elle devait épouser Itachi.

-         Waouh ! se moqua Naruto, je comprends mieux pourquoi il a déserté, c’était bien à cause d’une fille mais plus pour la fuir.

-         Tu peux parler, futur époux de Kisei !

-         Merde, tout le village est au courrant ?

-         Seulement les familles influentes dont la mienne.

-         C’est un truc que je ne comprends pas, pourquoi on me fait épouser cette idiote si c’est juste un question de régulation de détenteur de Kekkai Genkai ? Je n’en ai pas…

-         Finissons-en ! les coupa le juunin, Naruto, présente toi et faisons notre première mission qui sera un test d’évaluation.

-         Naruto Uzumaki, je ne peux pas dire ce que j’aime vraiment, ni ce que je déteste sinon ma franchise va m’être reproché, dit le genin en adressant un sourire provocateur à son sensei, et mon rêve, avoir une vie normal, ne plus être détesté.

 

Naruto avait finit sa phrase avec une pointe de tristesse, Kakashi ne lui prêta même pas d’attention.

Sakura le dévisageait avec curiosité, dès son entrée à l’académie, on lui avait défendu d’approcher le jeune blond, le porteur de Kyuubi, symbole de la mort de beaucoup de ninjas et civils de Konoha, héritier de la volonté du carnage du démon renard ; que si elle l’approchait, il la blesserait.

Mais il n’avait pas l’air violent, pas monstrueux pour un sou, elle le voyait sous un nouveau jour, comme un jeune garçon mélancolique.

Sasuke ne montrait pas d’émotion, d’ailleurs il s’en moquait complètement, il ne le haïssait pas comme les autres enfants de leur âge mais ne l’aimait pas plus.

Du moment qu’il ne traînait pas dans ses pattes, le reste, c’est du luxe.

 

Kakashi regarda les trois jeunes et secoua la tête, il n’avait pas eut envie de prendre d’équipe, il s’avait être un excellent ninja mais il n’était pas un leader né et encore moins un professeur.

Il se retrouvait là parce que le conseil voulut un puissant shinobi pour la tutelle du Uchiha.

 

-         Bon, l’heure est venu de voir ce que vous valez, je suis la cible.

-         « Génial, toi je ne vais pas te rater », pensa Naruto.

-         Toutes armes ou techniques sont autorisés, dispersion !

 

 

Les trois genins disparurent, chacun caché dans les arbres ou buissons jouxtant les terrains de roches ravagés.

Kakashi les repéra tous les trois, ils étaient plutôt bien dissimulés pour des genins mais il était temps de faire ce que le conseil lui avait demandé.

Kakashi disparut du centre du terrain et quelques secondes plus tard, le corps de Naruto vola brutalement vers les roches brisés, Sakura le suivit rapidement.

Naruto qui s’était réceptionné, maladroitement mais vite parvint à la réceptionner à temps.

 

-         Vous êtes nuls, lâcha Kakashi en se présentant devant les deux enfants, Sasuke lui, s’est très bien caché.

-         « Tu parle, je sais exactement où il s’est planqué, vive le favoritisme», pensa sombrement le blond , Sakura ! Couvre moi.

-         Entendu, accepta la rose en piochant une poignée de shuriken dans son étuis à la cuisse droite.

 

Naruto courut sur Kakashi, sauta et envoya son pied vers le visage de son sensei, celui-ci se baissa.

A terre, Naruto enchaîna les coups de poings et pieds, le juunin esquivait le tout facilement, il attrapa la main qui se dirigeait vers son entrejambe.

Le blond fut envoyé en l’air, Kakashi prit appuis et s’apprêta à l’accompagner pour le frapper sévèrement.

Il s’arrêta dans son élan et roula sur le côté pour esquiver la volé de shuriken que Sakura avait envoyé.

 

-         «  Elle a un bon timing », pensa l’épouvantail.

 

Sakura fit quelques mudras et une vingtaine de clones apparurent, le terrain étant cassé de partout, il était difficile de voir si les ombres venaient des images ou de la déformation des rochers.

 

-         «  Elle est douée en genjutsu. »

 

Le sensei se concentra sur son odorat alors que les clones s’approchaient de lui, un parfum arriva à son nez, son poing se leva et frappa du vide.

 

-         « Quoi ? »

-         Je ne suis pas stupide, résonna la voix de Sakura en réponse à l’air surprit qu’affichait Kakashi, j’ai brisé une capsule odorante pour camoufler mon odeur.

 

Une chaîne s’enroula autour du juunin.

Encore en suspension, Naruto l’avait invoquer à partir d’un rouleau.

 

-         Bien joué Sakura, la félicita Naruto en serrant l’emprise de sa chaîne.

 

Quelques éclats métalliques étincelèrent d’une Sakura, de petits kunai tenus entre chaque doigts.

Elle les envoya avec force et les traits d’aciers se plantèrent dans le torse.

Le borgne disparut dans un petit nuage de fumée, remplacé par un rondin de bois.

 

-         Sakura, bouge, il t’a repéré ! la prévint Naruto.

 

Kakashi sortit du sol et frappa la vrai au torse du coup de pied bien appuyé, au moment de porter un second coup, Naruto se plaça devant.

Le juunin sourit sous son masque.

Et ne retint pas ses coups, d’un poing, Naruto eut d’abord le nez brisé puis Kakashi enchaîna de quelques coups avant de le projeter contre Sakura qui était ébahit par la violence de leur professeur.

La rose l’aida à se relever, Naruto replaça son nez avec un petit craquement puis il se tourna dans la direction de la cachette de Sasuke.

 

-         Hé l’Uchiha ! Le spectacle te plait ? Et si tu venais nous filer un coup de main.

 

Sasuke sursauta, Naruto regardait exactement dans sa direction mais si un buisson ne le recouvrait pas, ils seraient les yeux dans les yeux.

 

-         « Kakashi-sensei n’avait-il pas dit que j’étais correctement caché ? » s’interrogea Sasuke.

 

Comme il n’y eut aucune réaction, le blond piocha un fumigène dans sa sacoche et l’utilisa pour dissimuler sa fuite avec Sakura.

 

 

Naruto et Sakura apparurent sur une branche en hauteur, la verdure touffu les dissimulait bien de la vue de Kakashi.

 

-         Pourquoi Kakashi-sensei est aussi violent ? Je comprends qu’il veuille nous tester mais il abuse, il a faillit me cassé une cotte, se plaignit la rose en se massant la poitrine.

-         Il s’en fout… il nous briserait volontiers si ça lui permettait de garder uniquement Sasuke.

-         Tu rigoles, hein ? sourit faiblement Sakura mais devant l’air sévère de Naruto, elle se figea.

-         Non, c’est la volonté du Hokage et de ses conseillers, faire de leurs descendants les meilleurs au détriments des autres.

-         Pourquoi penses-tu ça du Sandaime et ses conseillers ?

-         Ce ne sont qu’une bande de manipulateurs !

-         Comment ça ?

-         Soit objectif, à l’académie, leurs mioches ont toujours été favorisé par rapport aux autres élèves.

-         Juste un peu, non ? Je n’y prêtais pas vraiment attention.

-         Moi, je peux te le certifier, à l’opposé d’eux, j’ai tout appris dans les parchemins sans tuteur pour me rectifier quand je faisais des erreurs.

-         Parce que tu es l’hôte de Kyuubi, ils ont peut-être peur que tu ne puisse pût le retenir et qu’il se serve de toi et de tes connaissances…

 

Naruto la dévisagea et ricana nerveusement.

 

-         Connerie, lâcha le garçon avec une grimace, ça c’est le plus gros mensonge qu’ils aient proclamé, d’après tous les témoins, le Yondaime est censé avoir enfermé le démon dans un nouveau né grâce à un fûinjutsu.

-         Et ? demanda Sakura curieuse.

-         Et je ne porte aucun sceau sur aucune parcelle de mon corps, même en malaxant mon chakra, rien n’apparaît, je ne suis pas le jinchuuriki de Kyuubi !

Commentaire de l'auteur Voilà pour cette fois, j'espère qu'il vous aura plût et que vous ne m'en voudrez pas trop de l'avoir fini avec une telle réplique.
Rendez-vous la semaine prochaine pour le troisième chapitre.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022