Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 133 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

L'héritage
[Histoire Abandonnée]
Auteur: T-twix Vue: 27061
[Publiée le: 2013-01-04]    [Mise à Jour: 2015-01-01]
13+  Signaler Général/Action-Aventure/Mystère/Amitié Commentaires : 41
Description:
La Quatrième Grande Guerre Ninja terminée, c'est la paix véritable qui règne dans la péninsule Shinobi depuis. La situation avait retrouvé son calme, et chaque pays vaquait à ses occupations. Un jour pourtant comme un autre, une mission digne des plus grande fouilles archéologiques arriva au village de Konoha. Un cadeau de la part d'un ami de Naruto, Gaara no Sabaku, Godaime Kazekage.
C'est à ce moment-là que tout déraille. La paix s'écroula et la guerre reprit ses droits dans le monde. Une prophétie chaotique, des armes légendaires, ainsi qu'un héritage ancien.
Et encore une fois, le monde sera en danger. Un danger plus grand qu'avant, face à des ninjas sans scrupule voulant créer le chaos dans le monde pour s'élever au-dessus de tous. Pourtant, plus d'un ninja s'interposera face à ces mauvaises personnes.

Arc 1 : Ruines de Suna [Chapitre 1 - 6]
Arc 2 : Mjöllnir [Chapitre 7 - 11]
Arc 3 : Le secret de Kiri [Chapitre 12 - 16]
Arc 4 : "A l'assaut..." [Chapitre 17 - 23]
Arc 5 : Mont Ura, nous voilà ! [Chapitre 24 - ??]
Crédits:
Shinjima Ura, Kioshi, Nishina Namikaze, les Huit Juges, les Shin Gogyou, ainsi que Tanjiro Uzumaki sont de ma création, ainsi que les élèves de Naruto et Ashi.
Le monde appartient à Masashi Kishimoto.
Des légendes nordiques ont été empruntées pour l'histoire de ma fiction.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

L'Ouragan Indomptable entre en scène !

[4403 mots]
Publié le: 2013-07-09
Mis à Jour: 2013-07-10
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonsoir (ou bonjour, selon quand vous lirez ce chapitre ^^) à toutes et à tous !
Nouveau chapitre, et comme certains l'auront deviné avec le titre, un nouveau personnage entre en scène.
Au programme la suite des combats, avec quelques explications en prime.
D'ailleurs, la taille des chapitres a été revue à la hausse, donc les chapitres mettront potentiellement plus de temps à sortir, mais seront plus longs à lire aussi ;) De plus, j'ai choisi d'arrêter de mettre les traductions pour les techniques, sauf quelques unes (Sharingan, Rasengan, etc). Vous me direz ce que vous en pensez ;)

« Ta punition sera la mort ! »

Naruto Uzumaki

 

Naruto se lança immédiatement sur son adversaire, celui-ci, impressionné par les yeux du possesseur de Mjöllnir, hurla en positionnant ses bras au niveau de sa tête. Mais aussitôt qu’il eut fait cela, un mur de pierre se créa entre les deux blonds. Naruto posa sa main dessus, concentrant son chakra de type vent. Il déchira aisément la pierre à l’aide d’un Fûton, Fauche du Vent. L’enfant avait disparu, et se trouvait désormais au-dessus de Naruto. Un cri plus tard, une gigantesque boule de feu s’abattit sur Naruto. Celui-ci, dans l’impossibilité d’esquiver, concentra du chakra dans Mjöllnir, avant de frapper l’air pour toucher la boule de feu.

Mjöllnir – Pic Instantané

Aussitôt, une colonne de foudre, d’une puissance plus qu’impressionnante, traversa la technique de feu du garçon. Celui-ci, affolé par la technique qui se dirigeait sur lui, cria de toutes ses forces, ce qui, étonnamment, le décala sur le côté pour éviter le rayon de foudre. Une fois au sol, l’enfant fut obligé de se mettre en posture de défense et d’esquive, tant Naruto l’attaqua sans s’arrêter. Néanmoins, les esquives de l’enfant agaçaient Naruto. L’Uzumaki commença à bloquer son adversaire, lui empêchant peu à peu d’esquiver les assauts répétés de Naruto.

-          Tu vas payer ! s’exclama Naruto.

Un coup de Mjöllnir non chargé en chakra vint frapper l’enfant au ventre l’expulsant cinq mètres plus loin. Naruto lança Mjöllnir en l’air, le temps d’exécuter une technique. Le blond enchaîna les mudras, avant de lancer un Suiton, Technique du Dragon Aqueux. Le dragon d’eau s’approcha rapidement de l’enfant qui, pour ne pas changer, cria, ce qui fit s’éclater le dragon d’eau, humidifiant tout le terrain autour de lui. Naruto sourit, avant de récupérer Mjöllnir, puis il planta le marteau dans la terre, et s’écria le nom de sa technique.

Mjöllnir – Choc Chaotique

La décharge de foudre fut impressionnante. L’enfant cria à cause de la douleur que venait de lui infliger Naruto. L’enchaînement eau – Mjöllnir avait été bien réalisé et Naruto en était ravi. Cet enfant comprenait ce qu’il allait subir s’il faisait du mal au village de Naruto Uzumaki. Après deux longues minutes de foudroiement, la technique de Naruto s’arrêta. Le blond fixa Mjöllnir qui ne répondait presque plus à ses demandes de foudre.

-          Je suis fatigué. J’ai récupéré un peu de forces, mais je ne pourrai pas t’en fournir plus que maintenant. J’ai besoin de quelques minutes de repos total, expliqua le loup qui servait d’esprit à Mjöllnir.

Naruto sourit avant de faire disparaître Mjöllnir. Le combat sera sans doute plus difficile sans la puissance destructrice du marteau de foudre, mais Naruto s’en moquait. Il allait lui faire payer ce qu’il avait fait à son village. Le blond fit un clone, qui se mit aussitôt en position de méditation. Il devait gagner du temps, pendant que Naruto continuerait d’acculer le gamin blond. En parlant de celui-ci, il s’était rapproché de Naruto et le fixait avec un air triste. Comme s’il avait gagné une conscience, qui lui permettait de penser de son propre chef au lieu de se contenter de tout détruire autour de lui.

-          Na…ruto ? demanda-t-il doucement.

Naruto n’y comprenait absolument rien, mais à vrai dire, il s’en moquait. Il tenta de frapper l’enfant, qui esquiva aisément, avant de saisir le bras tendu de l’ancien Jinchûriki, pour le faire voler dix mètres plus loin. Le Jounin se releva aussitôt. Que venait-il de se passer ? Il avait senti comme un simili de mouvements du Kawazu Kumite, technique de Senjutsu permettant à l’utilisateur de ressentir le danger. Le blond avait l’impression que ce n’était que le début du combat. Le Jounin de Konoha envoya une salve de kunai, que le jeune adolescent en face de lui esquiva aisément. Le blond commençait à perdre la face. Il ne s’attendait pas à un tel revirement.

 

Seigi comprit alors pourquoi le trio de Konoha s’était relevé. Furuo et Seigi avaient choisi de pas toucher Ashi, Konohamaru et Hanabi, sans doute pour les laisser tomber dans le désespoir, mais ils avaient décidé de ne pas épargner Sakura, Hinata, Neji et Tsunade. Giriko, retrouvant rapidement ses sens malgré l’attaque de Sakura, fixa la rose avec une haine indescriptible.

-          Seigi, Furuo, laissez-la-moi. Je vais l’éventrer, décréta l’homme à la barbe noire comme la nuit.

Seigi haussa les épaules, tandis que Furuo donna son accord. Un instant plus tard, Giriko avait foncé sur l’ancienne équipière de Naruto, engageant un combat de Taijutsu. Chaque coup donné par le maître de la terre était esquivé par Sakura. Mais pourquoi donc ? Sakura esquiva un coup de poing maladroit de Giriko, avant de planter furieusement son poing dans les côtes de Giriko, lui faisant régurgiter son petit-déjeuner. La rose mit un peu de distance.

-          Une des règles basiques en combat : ne jamais laisser ses émotions prendre le dessus, expliqua Sakura.

Etrangement, Giriko ne répondit pas, continuant de ressentir la douleur du coup. L’Itamiken de Sakura était très dangereux, et pouvait paralyser quelqu’un pendant plusieurs secondes suite à l’attaque. Mais grâce à ceci, Giriko retrouvait son calme, la douleur calmant ses ardeurs.

Mais à peine eut-il retrouvé ses sens qu’un coup de poing se logea sur son épaule gauche. La force de Sakura fut telle que l’épaule produit un bruit sinistre, tandis que le sourire de l’élève de la Godaime Hokage s’agrandit. Mais ce sourire s’évanouit aussitôt, à la vue du sourire de Giriko. Un sourire de fou à lier, entamant directement le moral de Sakura.

« C’est tout ? »

Giriko

 

Naruto se prit un nouveau coup de poing dans le ventre, avant de tenter de riposter par un coup de genou dans le ventre de l’enfant qu’il affrontait. Malheureusement, il fut encore une fois contré, et cette fois-ci par un coup de pied dans le nez. L’ancien Jinchûriki recula, et pesta. Mais désormais, il y arrivait mieux. Un sourire s’étala alors sur son visage, alors que ses yeux changèrent de forme. Le mode ermite venait d’être activé. Mais même s’il le maîtrisait, Naruto n’aurait jamais plus de deux minutes dans les conditions actuelles. Il n’avait plus le choix.

-          Kuchiyose No Jutsu ! s’exclama Naruto.

Les deux ermites du mont Myôboku apparurent sur les épaules de Naruto. Cette fois, Naruto voulait vraiment en finir. Fukasaku regarda d’un air dubitatif l’enfant qu’ils affrontaient, tandis que Shima semblait être peu encline à s’en prendre à un enfant. La voix de Naruto prit un ton grave.

-          Méfiez-vous de lui. Il est fort, déclara le Jounin de Konoha. J’ai besoin du chakra naturel que vous pouvez récupérer.

-          Naruto-san, soupira Shima. Cet enfant, on dirait qu’il… commença-t-elle.

-          Je sais, et je m’en moque. J’ai besoin du chakra naturel, mais dans ma posture, impossible d’en accumuler, expliqua le jeune homme.

-          D’accord, on s’en occupe.

Naruto sentit rapidement le chakra naturel s’écouler en lui. Un sourire naquit sur son visage. Le véritable combat allait commencer. Cet enfant pouvait détruire tout ce qu’il voulait avec son cri, donc Naruto n’avait pas le choix. Il devait s’infiltrer vers ce gamin entre deux cris, pour pouvoir s’approcher et lui faire goûter ses techniques de Taijutsu.

Naruto fonça droit devant lui, et exécuta rapidement des mudras différents de chaque main. S’il voulait avoir une chance, il devait aller le plus vite possible. Une fois ses mudras terminés, le blond tendit les mains en avant, tandis que de la glace apparut.

Fûkujutsu – Dragon gelé

Un dragon de glace, grand de plusieurs mètres, se lança rapidement sur l’enfant. Celui tenta d’esquiver, mais il était un poil trop lent. Il se décida à stopper brutalement l’attaque de Naruto en utilisant son don particulier. Le cri détruit alors le dragon de glace du Jounin. L’enfant constata alors au dernier moment que Naruto s’était glissé derrière son dragon pour se protéger de la déflagration.

Un coup de poing frappa furieusement l’enfant, l’éjectant une dizaine de mètres plus loin. Mais Naruto l’avait suivi dans sa course. Un enchaînement de Taijutsu parfait fit décoller le blond, toujours suivi par l’ancien Jinchûriki. Naruto enchaîna rapidement les mudras, avant de poser une main sur le coude gauche de l’enfant.

-          Fûkujutsu – Point de Gel, déclara Naruto.

Aussitôt, le coude de l’enfant se gela rapidement, et celui-ci cria sa douleur. Naruto venait de l’enchaîner superbement en donnant un coup de paume sur le coude. Un coup apparemment peu puissant, mais Naruto avait un sourire sur son visage qui en disait long sur son attaque. L’enfant tourbillonna en l’air jusqu’à heurter violemment le sol.

-          On l’achève ! s’exclama Naruto.

-          Ton Fûton, Paume de l’Ouragan est devenu plus qu’impressionnant avec l’entraînement, complimenta Fukasaku.

Naruto ne tint pas compte du compliment de l’ermite crapaud et se propulsa vers son ennemi à l’aide du vent. L’enfant se releva péniblement, et l’on pouvait voir désormais son coude avoir un angle plus qu’anormal. L’attaque de Naruto avait brisé radicalement les ligaments du coude. L'enfant commençait à verser des larmes. Il n’avait pas eu aussi mal depuis longtemps, et sous le coup de l’émotion, le blanc de ses yeux devint rouge sang.

Naruto arriva sur son ennemi, un Rasengan sur le bout de son bras droit. Il allait toucher l’ennemi. Deux mètres pour toucher l’ennemi, et celui-ci n’avait que trop peu de temps pour bouger, au vu de la vitesse de Naruto. Un mètre…

 

 

Giriko se releva comme si de rien n’était, avant de remettre son épaule en place. Le sourire de l’homme était étrange, et Sakura n’avait pu s’empêcher d’être choquée par une telle résistance. N’importe quel Shinobi sentait une douleur atroce lorsqu’elle utilisait son Itamiken.

-          Comment ? demanda la rose.

-          Je te l’ai dit. Je suis le Shinobi maître de la Terre. Rien ni personne ne peut me battre sur la puissance et la résistance, expliqua le Shinobi du mont Ura.

Au-dessus de Giriko, Hinata se préparait, avec une de ses techniques favorites du Jûken, Les Paumes Jumelles des Lions Agiles. Elle allait toucher Giriko en plein crâne, mais celui-ci intercepta la brune avec son bras gauche, lui donnant un terrible crochet directement dans la joue. Mais le piège était en place pour les ninjas de Konoha. Hanabi et Neji foncèrent face à la brute des Shin Gogyou. Celui-ci sourit avant de contrer le duo. Mais…

-          Qu’est-ce qu’il m’arrive ?! s’exclama Giriko.

Il ne pouvait plus bouger. Inapte à bouger, il constata alors la chose. Une ombre. Il regarda dans la direction de l’ombre, et constata qu’il était là. Le génie de Konoha, du haut de ses deux cents points de quotient intellectuel. Shikamaru Nara. Celui-ci sourit, avant que l’ombre autour de Giriko ne grossisse.

Jumbo Décuplement

Chôji Akimichi

Giriko se fit écraser par l’énorme volume que représentait Chôji. Shikamaru relâcha l’étreinte de l’ombre, tandis que Chôji se fit expulser en l’air, reprenant sa forme normale. La peau de Giriko avait désormais changé, étant désormais dans des tons avoisinant le gris foncé, à la limite même du noir. Seigi haussa ses sourcils.

-          Giriko y va au maximum de ses capacités. De là à activer notre Kinjutsu… soupira le jeune homme.

-          S’il est seul au combat, il en aura besoin pour battre tous ces ninjas, expliqua Furuo.

Shikamaru observa attentivement l’adversaire. Cette peau presque noire leur poserai problème, à coup sûr. Giriko sourit, tandis que les ninjas valides se rassemblèrent vers Shikamaru.

-          Cette technique, jamais vous ne pourrez la battre, il s’agit de notre Kinjutsu commun, expliqua Furuo. On augmente nos pouvoirs élémentaires à leur paroxysme sous cette forme, expliqua l’homme à la peau noire.

 

 

 

Kinjutsu – Catastrophe des Éléments : Terre

Giriko, La Grande Falaise

 

 

Naruto se releva. Impossible ! Cette vitesse était tout simplement impossible à battre. Depuis que le jeune enfant face à lui avait eu du sang dans le blanc des yeux, il était soudainement devenu beaucoup plus rapide, à la limite du déplacement instantané. Comment cela était-il possible ?

-          Na…ruto, commença l’enfant, en se concentrant. Ce jutsu… est un héritage. De mon papa, termina l’enfant.

L’espace d’un instant, Naruto avait cru que l’enfant était différent, comme s’il avait une conscience différente d’avant. Soudainement, Naruto regarda plus attentivement les chaînes, tandis que l’enfant semblait chercher ses mots. Des inscriptions brillaient.

-          Du Fûinjutsu… soupira Naruto.

-          Aide… murmura l’enfant, avant que les inscriptions sur ses chaînes s’arrêtent de briller. Cette technique s’appelle… commença-t-il, beaucoup plus sérieux.

 

 

 

Chiton – Mouvement du Sang

 

Pendant ce temps, au pied de la montagne des Kage, se tenait une personne. Celle-ci avait une cape blanche, et était encapuchonnée. Un sourire sur le visage, cette personne gravit les escaliers menant aux abris pour les civils du village de Konoha.

-          C’est ici qu’elle est donc cachée, sourit la personne.

Quelques instants plus tard, la personne regarda en direction de l’entrée du village. Elle semblait ressentir quelque chose, et son sourire s’agrandit encore plus.

-          Giriko, tu es faible… soupira la personne. C’est pour ça qu’encore une fois, je vais faire votre boulot…

« Après tout, je suis l’Ouragan Indomptable. »

Kaze, alias ???

-          Qui êtes-vous ?

Kaze s’avança sans aucune parole, et instantanément, le Chûnin qui venait de lui parler étouffa sans le moindre mot, avant de tomber au sol, inerte. L’encapuchonné marcha sur le cadavre du ninja de Konoha. Les civils ne bougeaient pas, apeurés par cette personne qui venait de tuer un Chûnin sans aucun effort particulier.

-          Du calme, je ne vais pas vous tuer. Je cherche simplement quelqu’un. Est-ce qu’une certaine Kanon se trouve ici ? demanda la personne représentant le Vent au sein des Shin Gogyou.

Kanon s’avança hors des civils pour faire face à cette personne. Elle reconnut sans mal l’impression de puissance qui régnait autour de cette personne. Un sourire de la personne encapuchonnée en disait long sur ses intentions.

-          Tu vas me suivre sans histoire, et tout le monde ira bien. Si tu gigotes pas trop, je ne te blesserai même pas, promis Kaze.

Avant même que la petite-amie de Naruto n’ait pu dire quelque mot que ce soit, elle se retrouva dans l’incapacité de parler. Kaze sortit un rouleau de sa tenue, et après quelques mudras, Kanon s’y fit enfermer. Retournant sur ses pas, Kaze sentit que son plan était déjà en marche.

-          Mon petit Naru-chan, tu vas bientôt comprendre qui sont les plus forts et malins par ici, sourit Kaze.

 

 

Le rocher explosa. Sakura était affolée. Elle avait beau chercher un moyen de contrer Giriko, rien ne lui venait en tête. Rien ne semblait pouvoir arrêter l’homme de la terre. Elle qui pensait pouvoir le vaincre, elle comprenait que ce n’était qu’illusions. Elle se mordit la lèvre inférieure, avant de se reconcentrer dans le combat. Konohamaru, à quelques mètres de sa position, comprit que c’était le message de la contrattaque. Le brun se mordit le pouce, avant d’effectuer des mudras.

-          Kuchiyose no Jutsu, Enkou ! s’exclama Konohamaru en posant sa main au sol.

Giriko, sous sa forme de surpuissance, allait frapper Sakura, mais quelque chose le poussa violemment sur un arbre. Le membre des Shin Gogyou regarda ce qui l’avait poussé aussi puissamment et put voir, aux côtés de Konohamaru, un singe. Plus grand que le jeune Sarutobi, le singe présent n’était pas n’importe quel singe. Enkou, aussi appelé Enma, le roi des singes. Le roi des singes se tourna vers le petit-fils de feu Sandaime Hokage.

-          C’est lui l’ennemi, je suppose.

-          Oui, mais faîtes attention, Enkou-san. Il est immensément fort et résistant, expliqua Konohamaru.

-          Hum… Je m’en occupe, t’inquiètes pas, gamin-singe, décréta Enma.

Une lumière émana du corps d’Enma, tandis qu’il se transforma en un bâton de la taille de Konohamaru. Les bouts du bâton étaient blancs tandis que le milieu était noir. Sakura, ayant vu cela, se mit à sourire.

-          Si Enkou-san utilise déjà sa forme de Kongounyoi, il doit savoir que ce combat est plus que sérieux, pensa l’élève de Godaime Hokage.

 

-          Alors, on est essoufflés ? demanda Seigi.

Kakashi le regarda, toujours en train de récupérer son chakra, tandis que Tsunade, au bord du coma, lança un regard faible au ninja de la foudre. Celui-ci arbora un léger sourire, avant de s’asseoir devant les deux ninjas haut-gradés de Konoha.

-          Etant donné que je vais vous tuer, je veux bien répondre à quelques questions, déclara sombrement le membre des Shin Gogyou.

-          Votre but, déclara simplement l’argenté.

-          Mjöllnir, ainsi que votre autre arme sacrée, déclara le ninja des Shin Gogyou.

-          Notre autre arme sacrée ? demanda Kakashi, incrédule.

-          Oui. Vous disposez d’une autre arme du même type que Mjöllnir. Minato, feu Yondaime Hokage, s’est enfui du mont Ura avec les quatre armes sacrées permettant l’éveil du Ragnarök, raconta Seigi. Il en scella une à Konoha, tandis que Mjöllnir fut scellée à Suna.

-          Ragnarök, dit-nous en plus, demanda Kakashi.

-          Je n’ai pas trop d’informations à ce propos. Seuls les dires de Shinjima-sama s’en rapprochent. D’après lui, le Ragnarök permettrait aux habitants du mont Ura de montrer la puissance légendaire du clan Ura. Tout le monde tremblera de peur une fois la puissance de Ragnarök éveillée.

-          Tu viens de parler d’un certain Shinjima. Qui est-il ? demanda Kakashi.

-          Ce sera ma dernière réponse. Shinjima Ura est le maître du mont Ura. Nous sommes puissants, mais lui nous dépasse, et de loin. Il vient de l’ancien clan Ura, actuellement décimé par la maladie.

Seigi se leva, tandis que Kakashi sourit sous son masque. La voix faible de l’Hokage Tsunade lui parvint. Seigi ne comprit pas pourquoi ils n’avaient pas peur de la mort, surtout que quelques réponses leur ont été apportées.

-          Kakashi, tu as tout saisi ? sourit Tsunade.

-          Oui, Tsunade-sama, sourit Kakashi.

Seigi sortit sa lame de son fourreau. Une mise à mort en propre et due forme. Il leva son sabre et l’abattit sur l’Hatake d’un coup sec, le décapitant. Il s’approcha de Tsunade et lui accorda une dernière révélation.

-          J’apprécie rarement les combats contre des gens plus faibles que moi, mais vous savez pimenter les choses. J’ai apprécié le combat que nous avons eu avec vous, Tsunade-sama, raconta Seigi sans oublier le respect qu’il portait envers une Senju, Sannin de son état.

 

Un coup sec…

 

Naruto avait le bras gauche dans un sale état. Les hématomes s’y multipliaient, mais le blond préférait sacrifier un bras plutôt que sa vie. L’activité de son adversaire était encore plus virulente qu’auparavant. Un cri vint créer un puissant coup de vent sur le ventre de Naruto, à quelques centimètres de son foie. Le blond pouvait s’estimer chanceux, surtout que le mode ermite produit par les deux ermites sur ses épaules lui permettait d’atténuer la douleur.

Soudainement, une mauvaise impression s’accentua chez le blond. Que se passait-il sur les autres fronts ? Il avait l’impression que quelqu’un venait de…mourir.

-          Naruto… restes concentré sur le combat, demanda la voix du loup présent dans Naruto.

-          Oui, mais je sens que quelqu’un vient de mourir, pensa Naruto en réponse à Mjöllnir.

-          Oui. Je l’ai senti. L’élève de Minato, Kakashi Hatake, ainsi que votre Kage, viennent de rendre l’âme, décrit le loup.

Le blond s’arrêta alors de bouger. L’enfant se lança sur lui, tandis qu’il réalisa les paroles de Mjöllnir. Tsunade et Kakashi, morts ? Deux des piliers de Konoha, décédés face à l’adversaire. La colère grondait chez Naruto, et si Kyûbi était encore dans son corps, alors il savait déjà que le démon renard serait aisément sorti. L’enfant donna un coup de poing au visage du blond, mais le coup fut facilement bloqué par l’ancien Jinchûriki.

Naruto écrasa le poing de son adversaire dans sa main. Cette fois-ci, pas question qu’il y ait la moindre justice d’établie. Ce sera simplement une vengeance, à sens unique, sans la moindre occasion pour l’adversaire de rester en vie.

Le bras de Naruto, libre, se tourna légèrement, tandis que Fukasaku comprit immédiatement ce qu’allait faire Naruto. L’ermite savait d’ores et déjà que le jeune Jounin avait complètement perdu les pédales, au point d’utiliser une technique qu’il ne maîtrisait pas encore. Le bras du jeune homme, encore en train de tourner, fit un mouvement en arrière avant de partir sèchement en avant, son bras pivotant puis la paume de la main droite de Naruto percuta violemment l’enfant.

 

 

 

 

« Kôsen ! »

Foreuse du Tigre

Naruto Uzumaki

 

L’enfant ne bougeait plus, tandis que son regard resta sur l’expression du visage de Naruto. Le blond ne se retenait plus, c’était fini. Une expression de haine, d’envie de meurtre, sans aucun état d’âme. La justice n’aurait pas lieu, mais cette fois-ci, la vengeance aurait lieu, et personne ne se mettrait sur son chemin, enfant ou non.

Le regard de l’ennemi de Naruto glissa vers le point d’impact, avec que ses yeux ne s’agrandissent subitement. La paume de Naruto avait touché le point le plus dangereux au corps à corps. Le cœur.

-          Souffres, ordonna Naruto. Souffres autant que je souffre… murmura-t-il d’une voix grave.

Une étincelle de chakra se fit visible. Fukasaku n’en revenait pas. Naruto était en train de coupler le Kôsen avec la seconde étape du Rasengan. L’enfant tourbillonna en l’air, atterrissant cinq mètres plus loin, une marque en forme de spirale sur son cœur. La douleur était insupportable, lui déchirant son corps tout entier.

Naruto s’avança vers sa victime, sa proie. Il voulait en finir, et le plus rapidement possible, pour aller aider ses amis qui devaient combattre d’autres monstres du même genre. Chaque pas de Naruto se fit sentir dans le corps tout entier de l’enfant. Les inscriptions sur les chaînes brillaient plus fort qu’à l’accoutumée. Une fois Naruto à deux mètres de sa cible, une voix se fit entendre.

-          Naru-chan, c’est pas très gentil, ce que tu fais subir à ce gamin… murmura une voix de femme.

Le blond se tourna, n’ayant pas senti le chakra de la personne. Et il ne put voir que deux yeux bleus et un sourire non dissimulé. La personne était vêtue d’une cape blanche recouvrant tout son corps, ainsi que d’une capuche blanche. Le blond eut tout juste le temps d’analyser ceci, avant de se faire éjecter plus de dix mètres en arrière, une douleur épouvantable le prenant au ventre. La personne s’avança à la hauteur de l’enfant.

-          C’est comme ça que le Kôsen se porte, expliqua la personne.

-          Qui es-tu ? demanda Naruto en crachant du sang.

La personne fit un jutsu de soin sur l’enfant, qui arrêta alors de crier sa douleur. Puis elle se releva, avant d’enlever sa capuche, dévoilant son visage au blond. Naruto eut d’abord un visage étonné, avant d’avoir un rictus haineux.

-          Alors c’est donc toi. Midoki… quel rôle joues-tu dans cette histoire ? demanda le blond.

-          Je ne suis qu’une envoyée de Shinjima-sama, du mont Ura. Je suis un des Huit Juges, mais également membre des Shin Gogyou, expliqua Midoki face à Naruto.

-          Quel élément joues-tu ? demanda Naruto. Terre, Eau ou… commença Naruto.

-          Vent. Je suis l’Ouragan Indomptable du mont Ura. Ce n’est pas très gentil de lui avoir fait subir un couplage aussi radical que le Kôsen et le Rasengan sous forme incomplète, sourit Kaze.

-          Le Vent, hein ? C’est bien ma veine, soupira le Jounin.

-          Et oui, je maîtrise le Vent et tout ce qui s’y apparente à un niveau bien au-dessus du tien, sourit Kaze.

Aussitôt, une bourrasque de vent suffisamment puissante s’éleva, tandis que le regard de Midoki devint sombre comme la nuit, et celui de Naruto s’intensifia encore plus qu’auparavant.

-          Cet enfant, c’est un des derniers membres de ma famille. Tu vas payer, déclara Midoki.

-          Cet enfant, comme tu dis, a détruit le tiers de Konoha, a failli tuer de nombreux ninjas défendant fièrement leur village… commença Naruto.

-          N’essaies pas de discuter avec moi, Naruto. Je vais te faire passer un sale quart d’heure, puis tu me suivras gentiment, déclara Midoki.

-          Ah oui, tu crois ça ? demanda Naruto, provocateur.

-          Oh que oui, déclara Midoki en sortant un parchemin de sa tenue.

Aussitôt, le regard de Naruto parut horrifié. Aux côtés de Midoki, tenant en l’air par dieu sait quel miracle, se trouvait Kanon, la petite-amie de Naruto. Le blond comprit immédiatement le plan de la représentante du Vent au sein des Shin Gogyou.

-          Mais si tu ne résistes pas trop, alors je ne la blesserai même pas. Mais je la garderai en otage jusqu’au mont Ura.

-          Donc j’ai juste à te battre, provoqua Naruto.

-          Oui, en somme tu as juste à me battre, sourit Midoki. Mais il va falloir te lever tôt pour y arriver, sourit-elle.

-          Quel était votre but, en venant détruire Konoha ? demanda Naruto.

-          Notre but, c’est toi. Toi et Mjöllnir, expliqua Midoki.

-          Dernière question. Pourquoi avoir réalisé un sceau sur les chaînes de cet enfant ? demanda le jeune Jounin.

-          Ah. Encore un coup de Seigi, ça, soupira la blonde. Cet enfant est spécial, et malgré sa toute puissance, il n’obéit qu’à deux personnes : moi-même et Shinjima-sama. Le sceau de Seigi doit permettre à n’importe quel membre des Shin Gogyou de lui donner des ordres, expliqua évasivement Midoki. Maintenant que j’ai répondu aux questions existentielles pour toi, est-ce que je peux commencer le passage à tabac ? demanda Kaze avec un sourire non dissimulé.

 

Commentaire de l'auteur Retournement de situation ! Kaze déclare que Giriko est faible, est-ce que cela veut dire que Giriko est le plus faible ? Ou alors que Kaze est un cran au-dessus des autres ?
Alors, qu'en pensez-vous ? Avis, commentaires, remarques me motivent pour la suite, alors n'hésitez pas à en laisser.
A plus.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales