Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 133 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

L'héritage
[Histoire Abandonnée]
Auteur: T-twix Vue: 27060
[Publiée le: 2013-01-04]    [Mise à Jour: 2015-01-01]
13+  Signaler Général/Action-Aventure/Mystère/Amitié Commentaires : 41
Description:
La Quatrième Grande Guerre Ninja terminée, c'est la paix véritable qui règne dans la péninsule Shinobi depuis. La situation avait retrouvé son calme, et chaque pays vaquait à ses occupations. Un jour pourtant comme un autre, une mission digne des plus grande fouilles archéologiques arriva au village de Konoha. Un cadeau de la part d'un ami de Naruto, Gaara no Sabaku, Godaime Kazekage.
C'est à ce moment-là que tout déraille. La paix s'écroula et la guerre reprit ses droits dans le monde. Une prophétie chaotique, des armes légendaires, ainsi qu'un héritage ancien.
Et encore une fois, le monde sera en danger. Un danger plus grand qu'avant, face à des ninjas sans scrupule voulant créer le chaos dans le monde pour s'élever au-dessus de tous. Pourtant, plus d'un ninja s'interposera face à ces mauvaises personnes.

Arc 1 : Ruines de Suna [Chapitre 1 - 6]
Arc 2 : Mjöllnir [Chapitre 7 - 11]
Arc 3 : Le secret de Kiri [Chapitre 12 - 16]
Arc 4 : "A l'assaut..." [Chapitre 17 - 23]
Arc 5 : Mont Ura, nous voilà ! [Chapitre 24 - ??]
Crédits:
Shinjima Ura, Kioshi, Nishina Namikaze, les Huit Juges, les Shin Gogyou, ainsi que Tanjiro Uzumaki sont de ma création, ainsi que les élèves de Naruto et Ashi.
Le monde appartient à Masashi Kishimoto.
Des légendes nordiques ont été empruntées pour l'histoire de ma fiction.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

La puissance des Shin Gogyou ?

[2659 mots]
Publié le: 2013-02-26
Mis à Jour: 2013-03-01
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour à tous, et bonnes vacances pour ceux qui sont en vacances, comme moi ! ^^
Petit résumé du chapitre précédent :
Seigi, un des cinq membres des Shin Gogyou (cinq éléments sacrés), s'est infiltré à Konoha, avec le prétexte d'épouser une jeune femme du nom de Kanon. Il se fait passer pour un Chûnin, et rencontre Naruto après que celui-ci ai rencontré Kanon. Un combat s'entame, avant que Naruto soit complètement dépassé par la puissance de cet homme. Cependant, alors qu'il allait prendre un coup mortel, Hinata Hyûga lui sauve la vie en parant l'attaque de Seigi.

Seigi recula vivement. Et il eut raison, puisqu’un autre ninja sortit du sol pour l’attaquer. Un jeune homme, d’environ seize ans, avec des cheveux bruns coiffés vers le haut, ainsi que des yeux noirs comme le charbon. Il était vêtu d’une tenue traditionnelle des Jounin, ainsi que d’une écharpe enroulée autour de son cou.

-          Konohamaru… murmura Naruto, surpris.

Le dit ninja se tourna vers le blond et lui fit une pose similaire à celle de Gaï, histoire de remonter l’espoir chez le blond.

-          Laisse-nous faire, Naruto-Nii-san. Hinata-san et moi, on va le massacrer, sourit le brun.

Hinata regarda Naruto d’un œil critique, lui faisant signe de s’éloigner un peu, vu que son poumon droit était salement transpercé. La Hyûga et Konohamaru se mirent en posture de combat, se préparant à affronter Seigi.

-          Raiton, Kaminari no Yaiba !

Des piques de foudres s’abattirent autour du Sarutobi et de la Hyûga, mais celle-ci concentra son chakra, avant de le propulser par tous ses membres, brisant ainsi l’attaque. Seigi siffla d’admiration face à un tel exploit.

-          Katon, Haisekishô !

Un nuage de fumée entoura l’homme aux cheveux blancs, tandis qu’Hinata prépara son chakra. Une grande quantité de son chakra était dans sa main droite, qu’elle abattit sur le nuage de cendres.

-          Jyûken, Hakke no katsu !

Le nuage de cendres explosa violemment, tandis que Konohamaru et Hinata se concentraient. Leur adversaire n’allait pas mourir pour si peu. Un éclair blanc failli transpercer Konohamaru, mais Hinata l’arrêta de peu grâce au Jyûken. Konohamaru enchaîna une série de mudras.

-          Katon, Karyu no jutsu !

Le petit-fils du Sandaime Hokage créa un dragon de flammes avec son souffle, balayant tout le terrain. Naruto n’en revenait pas, Konohamaru avait réalisé des progrès fulgurants en si peu de temps, le laissant sur place. Le blond serra les poings de frustration. Il pouvait faire quelque chose, mais il devait faire vite…

 

-          Seigi est entré dans son combat, Shinjima-sama.

Une ombre rit d’une manière théâtrale, se voulant maléfique. Shinjima était le maître incontesté du mont Ura. Dernier membre du clan Ura, il devait rétablir l’ordre que Minato Namikaze avait rompu dans sa folie. Le temps serait sinon à la portée de n’importe qui.

-          Shinjima-sama ? demanda une voix.

La femme en kimono, qui était restée auprès de Shinjima après leur dernière réunion s’avança. Elle avait l’air inquiète du déroulement du plan. Faire intervenir les Shin Gogyou était peut-être une erreur, et la femme voulait en faire part à son supérieur. Le dénommé Shinjima la regarda, attendant sa demande.

-          Est-ce raisonnable d’envoyer les Shin Gogyou à Konoha ? demanda-t-elle.

-          Kyômi, ne t’inquiète pas, déclara doucement Shinjima. Après tout… commença-t-il.

« Chacun à une puissance supérieure à celle d’un Kage »

Shinjima Ura

 

Cela faisait déjà plusieurs minutes que le combat entre Seigi et les ninjas de Konoha faisait rage. L’homme aux cheveux blancs ne pouvait pas s’enfuir, et il ne semblait pas y apporter la moindre importance. Il se contentait d’attaquer toute cible à sa portée, et pour le moment, il devait bien avouer que Konohamaru et Hinata se débrouillaient très bien, mais cela serait insuffisant.

-          Avoue-toi vaincu et on te laissera en vie ! proposa Konohamaru.

Seigi éclata d’un rire franc. Cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas eu un tel sentiment de jouissance. Depuis les combats qui avaient fait rage pendant la quatrième Ninken Taisen. Un chakra terriblement puissant émana de Seigi, tandis que celui-ci montra des yeux rempli de soif de combat à ses adversaires.

-          Je suis Seigi, la foudre incarnée ! L’un des Shin Gogyou et un des Huit Juges ! Jamais vous ne me verrez abandonner ! s’exclama-t-il.

Des éclairs blancs et rouges gravitèrent autour de Seigi, avant que celui-ci ne disparaisse de la vue de tout le monde. D’un coup sec, Konohamaru se retrouva foudroyé, avant de se faire couper plusieurs fois par le sabre de Seigi. Hinata concentra son chakra autour d’elle, créant de dôme la protégeant un minimum de l’attaque de son adversaire. Elle ne pouvait pas se permettre de se laisser mettre hors combat comme Konohamaru venait de le faire. Seigi refit le même combo, mais le dôme de chakra de la brune limita les dégâts autour d’elle. Cependant, elle fut rapidement fatiguée. Maintenir un dôme de défense aussi imposant était vraiment éreintant.

-          Alors, on pensait pouvoir vaincre un des Shin Gogyou ? rit Seigi.

-          Tu crois pas si bien dire ! Hinata, sors de là ! cria une voix.

Hinata regarda qui lui avait ordonné de sortir de là. Naruto tenait un orbe shuriken dans sa main droite. Désormais, elle craignait le pire dans le village, mais à vrai dire, elle s’en moquait légèrement, tant que l’adversaire est mort et que les pertes étaient limitées.

« Fûton, Rasenshuriken ! »

Naruto Uzumaki

L’orbe explosa à quelques centimètres de Seigi. L’homme aux cheveux blancs ne comprit pas pourquoi Naruto avait utilisé sa carte maîtresse, mais il s’en moquait, puisqu’il allait subir la plus grande technique destructive jamais créée par Naruto Uzumaki. A moins que…

« Katon, Hakai Netsu ! »

???

Le Rasenshuriken rétrécit alors à vue d’œil, avant de finir englouti par l’atmosphère. Qui est-ce qui venait d’aider Seigi à s’échapper d’une mort certaine ? Naruto et Hinata purent observer la personne qui venait d’aider Seigi. Un homme très grand, avec des tatouages rouges et bleus sur le visage, une cape rouge comme l’enfer qui couvrait tout son corps de géant, et des longs cheveux noirs.

La brune regarda Naruto, avant de poser une main sur son épaule. Naruto la regarda, avant d’écouter l’idée de Hinata.

-          Sors. Tu es blessé.

-          Je vais me battre avec toi, souffla Naruto malgré la douleur qu’il éprouvait au poumon droit.

Hinata soupira. Toujours aussi borné, et elle savait d’avance qu’elle n’y changerai rien. Elle s’avança d’un pas, avant d’être interrompue par les rires du nouvel arrivant.

-          Qui êtes-vous ? demanda la brune à l’attention de l’homme à la cape rouge.

-          Oh, je suis aussi un membre des Shin Gogyou, ainsi que des Huit Juges, et je prénomme Furuo, le feu immortel, sourit l’inconnu.

-          Si tu es là, c’est que la mission est avortée ? demanda Seigi.

-          Oui, nous en avons fait assez pour aujourd’hui, ordre de Shinjima-sama, répondit simplement le dénommé Furuo.

Seigi et Furuo disparurent alors de la vue de tous, et respectivement dans un amas d’étincelles et de flammes. Hinata souffla tandis que Naruto s’écroula, inconscient. Kanon, qui avait observé tout le combat, accourut vers lui.

-          Naruto-san ! s’exclama-t-elle.

-          Il va bien, il est juste fatigué et légèrement blessé, se contenta de dire Hinata.

-          Légèrement blessé ?! Il s’est fait transpercer par une épée ! vociféra la jeune femme face à Hinata.

-          Regarde, se contenta de dire une nouvelle fois Hinata en soulevant le t-shirt du blond.

La blessure était déjà cicatrisée, et Naruto respirait doucement. Son état de fatigue semblait se prolonger depuis bien longtemps, et Hinata devrait en référer à la Godaime Hokage. Le village ne devait pas se reposer sur Naruto, surtout quand celui-ci était dans une impasse. Le blond avait besoin de temps pour se recueillir, savoir dans quelle direction aller. L’héritière des Hyûga s’approcha de Konohamaru, avant de le soulever.

-          Je vous laisse prendre soin de Naruto, mademoiselle… commença Hinata.

-          Kanon, termina la brune aux yeux verts.

-          Je vous laisse, Kanon-san, déclara la Hyûga avant de partir.

La brune aux yeux verts se tourna alors vers un groupe de Chûnins qui trainaient là, et leur fit un beau visage pour qu’ils acceptent sa demande.

-          Voulez-vous bien m’aider à transporter ce jeune homme chez lui ? demanda-t-elle avec un visage adorable.

-          B-bien sûr ! s’exclama l’un d’entre eux.

 

Le lendemain matin, aux aurores, Konohamaru s’était réveillé. Dans sa chambre se tenait quelques ninjas importants du village : Hinata Hyûga, Tsunade, ainsi que Karin Uzumaki et Sakura Haruno. Le brun s’était assis sur son lit, car il pressentait une longue discussion entre eux cinq.

-          Alors Hinata, maintenant que Konohamaru est réveillé, vas-tu nous dire ce qu’il se passe ? demanda Sakura, en tenue de médecin de l’hôpital.

-          D’accord, approuva l’héritière du clan au Byakugan. Naruto est épuisé, il ne tient plus du tout dans un combat. Surtout face à des adversaires comme ceux d’hier soir, déclara la belle brune.

-          J’approuve ce qu’elle dit, continua Konohamaru. Même si l’adversaire est fort, Naruto-nii-san n’aurait jamais dû tenter le Rasenshuriken dans Konoha, critiqua le Sarutobi.

-          C’est vrai, mais aucun dommage n’a été fait, donc nous pouvons oublier cet incident, intervint Karin. Mais pour Naruto, que préconises-tu, Hinata-san ? demanda la rousse.

-          Je préconise qu’il soit mis au repos forcé pour une durée indéterminé. Il a déjà assez à faire pour ouvrir ce coffre mystérieux, alors ne le surchargeons pas de travail, proposa Hinata.

Après mure réflexion, Tsunade donna son aval, et demanda à Karin d’aller voir Naruto chez lui vers la fin de la journée, histoire de le mettre au courant de l’évolution de sa situation.

 

-          Cela fait combien de temps que tu n’as pas dormi aussi longtemps ?

-          Longtemps.

-          Depuis un évènement particulier ?

-          Quand j’ai fait ceci de mon propre chef.

-          Tu t’en veux ?

-          Oui.

-          Tu aimerais l’avoir de nouveau en toi ?

-         

-          Tu veux redevenir un paria aux yeux de tous ?

-         

-          Tu doutes ?

-          Je crois que j’ai toujours douté. Douté de moi, de Kyûbi, de mes amis, de mes collègues, de mes élèves, des inconnus, de tout le monde entier.

-          Dormir autant t’a reposé l’esprit ?

-          Je pense que je suis calmé, reposé, que je peux reprendre le contrôle de tout ce qui n’allait pas.

-          Alors commence par te réveiller…

Naruto se réveilla en un sursaut. Il reconnut aussitôt la chambre de son appartement. Le blond était sur son lit deux places, et il avait instinctivement agrippé les draps blancs avec ses mains, les serrant au possible. Quelle était cette voix qui l’avait aidé à se réveiller ? La voix était semblable à la sienne, mais ce n’était pas lui. Naruto soupira et se leva, constatant qu’il était simplement en caleçon.

-          Mais il s’est passé quoi ? se demanda le blond.

L’ancien Jinchûriki se dirigea vers l’armoire, et il y prit un t-shirt bleu pâle, ainsi qu’un pantalon de jogging gris clair. C’est en ouvrant la porte de sa chambre que le blond put sentir l’odeur du riz cuit. Quelqu’un était déjà là ? Il devait sans doute s’agir de Karin, sa cousine éloignée, qui aimait bien venir chez le blond.

-          Vous êtes réveillé, Naruto-san ? demanda une voix.

Le blond se tourna vers la voix, et remarqua qu’il ne s’agissait pas de Karin, mais bel et bien de Kanon, l’inconnue de la veille, qui était mariée de force à un espion qui s’était infiltré dans le village. Le blond la regarda, pour ne pas dire l’analysa. Kanon était vêtue d’un jean, ainsi qu’un haut couleur prune, et sa coiffure était similaire à celle de la veille. Le jeune homme scruta autour de lui, avant de briser le silence de la pièce.

-          Que s’est-il passé ? demanda-t-il.

-          De valeureux Chûnins vous ont ramené ici, puis m’ont laissé m’occuper de vous, raconta Kanon.

-          Je vois, se contenta de dire Naruto.

Le blond s’assit sur le canapé, tandis que Kanon fila en cuisine, prétextant devoir finir de préparer le repas. Naruto était encore dans ses pensées, et il n’arrivait pas à s’en dépatouiller. Trop de choses étaient encore floues. Seigi, son compagnon Furuo, ainsi que Shijian, les Shin Gogyou, les Huit Juges… en plus de Mjöllnir. Naruto savait que son problème ne se limitait pas seulement à survivre à cette horde d’assassin, mais réussir à savoir qui en était l’instigateur, tout en ayant le temps d’ouvrir ce satané coffre.

-          Vous vous êtes réveillés juste à temps pour le repas, rit Kanon.

Naruto remarqua qu’elle venait d’apporter le repas. Un plat de riz avec une sauce au poivre, le tout accompagné d’une pièce de viande qui semblait être du bœuf. Naruto après être sorti de ses pensées, dévora le repas, à la grande joie de Kanon. Après le repas, Naruto s’était affalé sur son canapé, tandis que Kanon semblait être plongée dans ses pensées, ce que Naruto saisit très rapidement.

-          A quoi penses-tu ? demanda le blond.

-          Je… Je ne sais pas trop où j’en suis. Apprendre que cet homme était en réalité un espion m’a bouleversé.

-          Tu n’es pas du village ?

-          Non. Ma famille habite à quelques kilomètres de la capitale du pays du feu. Je suis venue épouser le « fils » d’un commerçant qui avait arrangé le mariage entre lui et moi.

-          Je vois. Il faudra aller voir ce commerçant. Soit il est complice, soit il n’est pas au courant de l’infiltration, pensa Naruto. Si tu veux, tu peux rester à Konoha autant de temps que tu le souhaites, avant de retourner auprès de ta famille, déclara Naruto.

Kanon ouvrit les yeux de surprise. Le ninja s’était montré énormément généreux avec elle, et elle se rendait compte de cela. La brune sourit alors à l’ancien Jinchûriki, avant de le remercier.

-          Encore merci pour hier soir, vous m’avez sauvé la vie.

-          Arrête avec le vouvoiement. On a environ le même âge, donc tu n’as pas à me vouvoyer, ce n’est pas nécessaire.

Kanon acquiesça en regardant le blond. Celui-ci semblait être encore plus plongé dans ses pensées qu’avant. La brune ne savait pas de quoi il en ressortait, mais cela devait être important.

 

-          Alors ? Quelles sont vos impressions ?

Shijian, Furuo et Seigi étaient face à Shinjima Ura, maître incontesté du mont Ura. Les trois ninjas avaient adopté des regards neutres, ne laissant filtrer aucune émotion. Seigi prit la parole en premier.

-          Il est faible, mais très tenace. Il a réussi à me tenir tête quelques minutes. J’aurais pu l’achever, mais Furuo avait donné l’ordre de retraite.

-          Je vois. Furuo, pour le peu que tu en as vu ?

-          Il sait prendre des risques, même s’ils peuvent paraître inconsidérés. Il a le même caractère combatif que son père, répondit le géant.

Shinjima parut durant un instant, avant qu’il ne se dirige vers une fenêtre. Il pouvait de là contempler la vallée du mont Ura, le lieu de tous les dangers. Le lieu qui a vu naître plus d’une légende du monde Shinobi. Si seulement Minato Namikaze n’avait pas tenté de tout bouleversé, la situation ne serait pas la suivante.

-          Laissez-le agir. Une fois qu’il aura Mjöllnir en sa possession, je vous donnerai d’autres ordres. Cet ordre n’est valable que pour vous trois.

Les trois ninjas acquiescèrent avant de disparaître. Shinjima devait bien réfléchir sur sa tactique pour récupérer l’héritage. S’il laissait trop de marges aux Shin Gogyou, alors l’héritage pourrait être perdu à jamais.

-          Minato, jusqu’à quand me mettras-tu des bâtons dans les roues ? se demanda Shinjima.

Commentaire de l'auteur Alors, vos avis ? Vos impressions ?
J'attends avec hâte vos commentaires ^^
En attendant, je m'attèle à l'écriture du prochain chapitre =)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales