Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 2868 lectures  - 5 commentaires [08 mai 2022 à 23:21:27]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

L'enfant d'un poussin
[Histoire Terminée]
Auteur: the-BFW Vue: 5444
[Publiée le: 2009-10-31]    [Mise à Jour: 2012-09-30]
G  Signaler Général/Romance/Action-Aventure Commentaires : 27
Description:
Alors qu'il revient de mission et qu'il ne pense qu'à retrouver sa petite amie, Naruto voit de la fumée s'élever de la forêt et entend des bruits de luttes. Il se dirige alors en direction d'où cela semble venir. Ce qu'il découvre alors là-bas ne le laisse pas de marbre, c'est un village qui a été mis à feu et à sang! Mais un peu plus loin de ce triste paysage, il découvre un panier dans lequel se trouve quelque chose ou plutôt quelqu'un qui changera sa vie.

C'est aussi l'histoire d'un poussin qui en trouve un autre et qui finit par devenir une mère-poule.

Histoire en trois chapitres :
Chapitre 1 : En ligne
Chapitre 2 : En ligne
Chapitre 3 : En ligne (ENFIN !)
Crédits:
Personnages à Masashi Kishimoto sauf Hinako qui sort de mon imagination.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

L'enfant d'un poussin (partie 3)

[12458 mots]
Publié le: 2012-08-08
Mis à Jour: 2012-09-30
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

L'enfant d'un poussin

 

Encore une fois Sasuke leur avait échappé. Naruto soupira. Ce n'est pas qu’il ne voulait plus retrouver son ami qu'il considérait comme un frère. Mais cela faisait tellement longtemps que chaque tentative échouait lamentablement. De plus la déception après chaque échec était de plus en plus grande et la peur de ne pas y arriver grandissait en lui. Et c'est cela que Naruto ne supportait plus ! Alors que les membres de l'équipe sept étaient arrivés à un repère d'Orochimaru avec l'espoir de retrouver enfin l’ancien ninja de Konoha, ils découvrirent une fois de plus un endroit dénué de vie. De vie, parce qu'une multitude de cadavres se trouvait dans le bâtiment. Cela allait de tous les âges à tous les sexes. Sakura ne put s'empêcher de verser une larme en voyant le corps d'une petite fille qui semblait avoir environ huit ans. Encore une fois la folie du serpent se révélait destructrice et dépourvue de pitié ainsi que d'empathie. Devant ce spectacle macabre, Naruto avait serré le poing en se promettant d'arriver un jour à mettre fin aux exactions de cet homme qui fut une des légendes de Konoha.

 

« - Naruto, je sais que tu es déçu, mais dis-toi qu'une fois rentré tu pourras revoir Hinako! »

 

Naruto ralentit sa course et regarda Sai qui venait de parler. Il arborait ce sourire déstabilisant mais Naruto crut y déceler une once de sincérité. Il lui rendit alors son sourire. Ces mots lui avaient donné du baume au cœur. Sai avait raison, il avait Hinako ! Une fois rentré il ira la serrer dans ses bras. Il lui fera aussi le rapport de sa mission en omettant les parties inappropriées pour un enfant de son âge. Ensuite ils iront prendre un bain tous les deux durant lequel il la regardera jouer avec le canard en plastique qu'il avait été obligé du lui céder après qu'elle eut totalement craqué pour. Enfin ils iront dormir tous les deux, Hinako bien en sécurité dans ses bras. Oui, et même peut-être qu'un jour, Sasuke pourra la rencontrer. Il en était certain : un jour viendra où il réussira à ramener Sasuke à Konoha et il pourra lui montrer la petite fille. C'est sur cette pensée qu'il mit plus d'intensité à sa route. Avec un peu de chance il arrivera assez tôt pour la trouver en train de manger.

 

 

C'est après deux heures de course intensive que le jeune ninja arriva chez lui, où Hinata gardait Hinako. Il appela mais personne ne répondit. Il alla donc directement dans sa chambre. Arrivé, il vit la jeune femme de dos. Sa chevelure bleu nuit, ondulait au rythme donné par le lit qu'elle semblait bercer. Elle semblait absorbée par ce qui se trouvait à l'intérieur du lit. Naruto sourit tout en se disant qu'elle devait sûrement observer Hinako dormir. C'est vrai qu'elle était belle lorsqu'elle dormait. Si calme, si paisible et si sereine. Lui aussi se perdait pendant de longues minutes devant ce spectacle reposant. Il décida de faire part de sa présence à la brune :

 

« -Hinata, je suis rentré! Chuchota-t-il de bonne humeur. »

 

Lorsqu'elle entendit le jeune ninja, Hinata se tourna vers lui. Le visage de Naruto se décomposa lorsqu'il vit qu'elle pleurait. Il ne savait pas pourquoi mais il était triste pour elle quand même. Peut-être avait-elle eu un différend avec son père. Il voulut savoir et la consoler. C'est pour cela qu'il avança tout en ouvrant grand les bras pour accueillir la jeune femme qui s'y jeta tout en le serrant très fort. Elle murmurait des paroles que le blond ne comprenait pas. Il lui demanda donc de lui expliquer ce qui n'allait pas. Hinata leva alors ses yeux couleurs perles vers lui et tenta de parler, mais ce ne fut que des sanglots qui sortirent de sa bouche.

 

« - Allez, Hinata dis-moi ce qui ne va pas. Je veux t'aider! L'incita le jeune homme.

  - Je suis désolée ! Ne cessait de murmurer la jeune femme.

  - Mais de quoi t'excuses-tu Hinata ? Demanda le blond qui ne comprenait pas.

  - Je suis désolée. Vraiment désolée. Ils l'ont prise! Réussit à comprendre Naruto parmi tous ces sanglots.

  - Ils ont pris quoi ? Que se passe-t-il Hinata ?

  - Hinako! Ils l'ont prise.  Articula Hinata avant de se remettre à pleurer.

  - Quoi ? Comment ça ? Mais qu'est-ce que tu racontes ? S'écria le blond en se jetant presque sur le lit. »

 

A la grande stupeur de Naruto, le lit était vide. Personne à l'intérieur. Pas de Hinako qui y dormait comme il l’avait pensé plus tôt. Naruto se dit que c'était une blague. Peut-être qu'il n'avait pas regardé sur le calendrier et qu'en réalité on était le premier avril. Il chercha donc partout dans la maison. Sous les meubles, dans les placards, le panier à linge, en dessous des lavabos et des éviers. Bref tous les endroits inimaginables. Mais lorsqu'il revint à sa chambre et qu'il vit Hinata qui continuait de pleurer toutes les larmes de son corps, il sut que ce n'était pas une blague. Hinako n'était pas dans son lit. Hinako n'était pas là ! Il ne comprenait pas. Tsunade lui avait pourtant assuré que c'était bon. Que tout était parfait. Qu'il s'occupait de Hinako très bien et surtout que cela ne serait qu'une question de temps avant qu'il ne soit autorisé à devenir le tuteur officiel de la petite. Il vit flou d'un coup, sa tête lui fit mal et des larmes coulèrent silencieusement le long de ses joues. Il s'assit sur son lit et regarda dans le vide. Il ne comprenait vraiment pas. Il regarda Hinata qui se trouvait toujours à l'entrée de la pièce. Elle semblait inconsolable. Il vit bien qu'elle se sentait coupable. Il regarda ensuite vers le lit. Ce lit vide. Il ramena son regard sur Hinata qui continuait de pleurer. Depuis combien de temps pleurait-elle ? Depuis combien de temps Hinako avait-elle disparu. Où était-elle ? Avec qui était-elle ? Un flot de questions de ce genre envahit l'esprit du jeune ninja. Tout ralentit autour de lui. Comme si le monde allait bientôt s'arrêter. Une forte pression lui bloqua le cerveau. Il ne pouvait plus parler. Il ne pouvait plus marcher. Il ne pouvait plus bouger. Il pensait. Pensait. Pensait à Hinako. D'un coup il ne pensa plus et tout devint noir autour de lui. Il entendit vaguement la voix de Hinata qui criait au loin.

 

 

Naruto s'éveilla et regarda autour de lui. Il comprit qu'il était dans sa chambre. Il avait mal à la tête comme s'il s'était pris un coup. Il se souvint avoir fait un rêve des plus horribles dans lequel Hinako avait disparu et qu'il l'avait cherché partout dans son appartement mais en vain. Un sacré cauchemars en somme, se dit-il en passant la main sur son visage. Il soupira puis s'étira. Il regarda son réveil et vit qu'il était à peine trois heures du matin. Il se rappela la mission qu'il avait effectuée et grogna de mécontentement en se disant qu'il avait encore un rapport à faire. Il n'avait plus envie de dormir. Son horrible rêve allié à la perspective d'un quelconque rapport à rendre l'avait éveillé d'un coup. Il voulut se changer les idées. Il décida donc d'aller observer Hinako qui dormait dans son lit. Il aimait la regarder dormir. Son ventre se soulevait au fur et à mesure qu'elle respirait et elle tenait sa petite peluche dans ses petites mains comme si sa vie en dépendait. Naruto aimait dire qu'elle ressemblait à un ange pendant qu'elle sommeillait. Il se leva et remarqua qu'il était toujours habillé de sa tenue de mission. Il trouva cela bizarre mais sans plus. Il s'avança vers le berceau de Hinako. Cependant il ne l'y vit pas. Il prit peur et regarda tout autour de lui. Il prit une grande inspiration et décida d'arpenter son appartement. Après tout Hinako avait appris à marcher donc peut-être qu'elle était allé faire un tour dans l'appartement. Une petite voix dans sa tête lui dit que c'était totalement absurde qu'une petite fille de l'âge de Hinako puisse descendre de son berceau pour ensuite aller se balader dans un appartement et tout cela à trois heures du matin. Naruto ignora cette petite voix et chercha. Alors qu'il sortait de sa chambre, il vit Hinata qui venait vers lui un verre d'eau à la main.

 

« - Naruto, tu es réveillé ?! Enfin! Dit-elle en soupirant de soulagement. »

 

Le jeune homme remarqua qu'elle semblait triste. Son visage était très pâle et ses yeux étaient rouges et gonflés.

 

« - Hinata qu'est-ce que tu as ? Et où est Hinako, elle n'est pas dans son berceau ? »

 

Aussitôt qu'il eut fini de parler, le visage de la jeune femme se décomposa et des larmes se mirent à couler le long de ses joues silencieusement. Naruto eut peur de comprendre.

 

« - J'ai rêvé n'est-ce pas ?! Demanda-t-il avec appréhension. Hinako est bien là dans l'appartement ?! Continua-t-il alors que le visage de la Hyuuga se tordait cette fois-ci dans une grimace d'extrême douleur. 

- Naruto, je suis désolée. Ils l'ont prise! Tenta-t-elle d'expliquer.

- Qui ça « ils » ? Et où est Hinako? Hinata s'il te plaît répond moi!

- Cela s'est passé quelques jours à peine après ton départ en mission. Commença la brune qui avait réussi à se calmer. La Hokage m'avait faite demander avec Hinako. Elle voulait nous voir toutes les deux. Lorsque je suis arrivée, il y avait ces personnes avec elle dans le bureau. Dès que je suis entrées ils ont regardé Hinako bizarrement comme s'ils... Hinata eut du mal à trouver ses mots. Comme s’ils la connaissaient. Ensuite Tsunade-sama m'a expliqué que ces personnes étaient les grands-parents de Hinako enfin Hinaku c'est comme cela que leur défunt fils l'a appelée.

- Non, non, non. Ce n'est pas possible! Répéta Naruto en passant ses mains dans ses cheveux pour tenter de se calmer.

- Je ne voulais pas moi, tu comprends. Dit Hinata alors que des larmes coulaient toujours le long de ses joues. Je ne voulais pas qu'ils la prennent. Je savais que tu ne pourrais pas supporter toi aussi. Je l'ai dit à la Hokage qu'ils n'avaient pas le droit! Que tu ne serais jamais d'accords!  Mais elle m'a dit que je n'avais pas mon mot à dire. Je suis désolée. Je suis tellement désolée, Naruto!! Cria-t-elle presque alors que le jeune homme ne l'écoutait déjà plus. Naruto tu vas où ?

- Je vais voir Tsunade ! Dit-il avant de fermer la porte. »

 

Une fois dehors, Naruto se précipita vers le bureau de la Hokage. Il sautait de toit en toit, emporté par la seule envie qu'il avait de savoir ce qui s'était passait. Il allait d'une rapidité telle, qu'il arriva en à peine cinq minutes devant le bureau de la Hokage. Il ne prit même pas la peine de frapper et entra en trombe dans la pièce.

 

 

Bien que surprise par cette entrée fracassante, la Hokage ne dit rien. Elle savait que ce moment allait arriver, et elle s'était préparée. Elle savait également que par conséquent cette conversation ne serai pas une mince à faire. Elle connaissait Naruto et savait donc qu'elle aurait du mal à lui faire accepter la situation.

 

« - Naruto. Dit-elle calmement en le voyant s'avancer vers elle d'un pas assuré.

- Je crois que tu me dois des explications non ? Annonça Naruto une fois devant la Hokage.»

 

Naruto fut le premier surpris par son calme apparent. Il savait que cela ne servait plus à rien de taper du poing pour avoir ce qu'il voulait. Il avait grandi maintenant et il se devait d'avoir une attitude plus adulte à présent. Il se dit alors que grâce à Hinako il avait bien changé. Tsunade fut également très surprise par l'attitude du blond. Elle s'attendait à le voir crier partout en fracassant tout ce qui se trouvait autour de lui. Elle fut tellement surprise qu'elle ne sut plus quoi répondre. Elle regardait le jeune homme en se disant qu'il avait bien grandi et mûrit dorénavant.

 

« - Tsunade ?

- Oui, se reprit la Hokage, tu as raison je dois t'expliquer la situation. Vois-tu Naruto, quelques temps après le départ de ton équipe en mission, des personnes sont venues au village en affirmant être les grands-parents de Hinami. Ils avaient des papiers le confirmant.

- Et c'est tout ? Dit alors Naruto, voulait rester calme, mais le ton de sa voix témoignait de son agacement.

- Oui c'est tout. Leurs papiers étaient en règle, de plus un test sanguin a pu confirmer ce qu'ils avançaient. Je n'ai pas eu d'autres choix que de les laisser partir avec elle.

- Je suis sûr que si tu l'avais voulu tu aurais pu faire quelque chose. Si ça se trouve leurs papiers étaient faux.

- Naruto, je comprends ce que tu ressens seulement tu dois comprendre que la vie n'est pas toujours facile.

- Tu ne peux pas me dire cela Tsunade. D'entre nous deux, je suis celui qui peut le plus comprendre que la vie n'est pas toujours comme on le veut.           

- Alors pourquoi continues-tu de discuter ?

- Parce que je ne comprends pas pourquoi et comment tu as pu laisser une telle chose arriver.

- Naruto tu dois savoir qu'en tant que Hokage il y a des décisions que je me dois de prendre sans prendre en compte mes sentiments personnels.

- Et alors, cela ne t'empêchait pas d'attendre notre retour que je sache ! Cria presque le blond qui se contenait depuis trop longtemps. »

 

Tsunade comprit soudainement le fond de la situation. Ce qui faisait le plus mal à Naruto n'était pas le fait que Hinako soit partie. Ce qui lui faisait plus mal encore était qu’il n’avait pas pu dire au revoir à la petite fille. Ils avaient passé presque huit mois ensemble et il n’avait pas eu l’occasion de lui dire adieu.

 

« - Écoute moi Naruto, je suis vraiment désolée mais je ne pouvais pas faire autrement. C'est tout. Je n'avais pas d'autres choix.

 - On a toujours le choix Tsunade ! Termina le blond avant de partir sous le regard désolé de la Hokage qui s'en voulait profondément. »

 

Une fois de retour chez lui, Naruto vit Hinata qui l'attendait. Elle lui demanda comment cela s'était passé. Il ne répondit pas et lui dit simplement qu'il préférait rester seul, avant d'aller s'enfermer dans sa chambre.

 

Devant cette porte fermée, Hinata attendait. Elle resta debout et regarda le bois sans rien dire. Elle se sentait impuissante. Elle voulait réconforter le blond. Mais il avait bien dit qu’il voulait rester seul. Elle aurait aimé avoir assez de courage pour défoncer cette porte et aller prendre le blond dans ses bras et lui dire qu'elle était là s’il avait besoin. Mais malgré tout ce à quoi elle pensait, elle n'agit pas. Elle ne pouvait pas. Elle ne s'en sentait pas capable. De plus elle se disait qu'elle n’était personne pour lui. Si ce n’est la personne qui n’a pas su garder Hinako. Une larme coula le long de ses yeux à ce souvenir, et Hinata l’essuya aussitôt en détournant le regard de la porte. La jeune ninja se dit qu’elle devait rentrer chez elle et c’est ce qu’elle fit. En se couchant, elle ne put s’empêcher d’avoir une pensée pour Hinako ainsi que pour Naruto qu’elle aurait tant aimé aider.

 

 

Une semaine était passé depuis que Naruto était rentré de sa mission et avait appris que Hinako n’était plus là. Une semaine qu’il avait passé à se morfondre chez lui. Il n’avait envie de rien. Il ne voulait rien faire. Hinako lui manquait énormément. Il n’aurait jamais pensé qu’il s’habituerait autant à elle et pourtant. Tous ces moments qu’il avait passé avec elle lui revenaient. La première fois qu’il l’avait vu. La première fois qu’il l’avait tenue dans ses bras. La première fois qu’elle lui avait souri. La première fois qu’il avait entendu son rire. La première fois qu’une de ses dents avait poussée. La première fois qu’elle s’était tenue debout. Ou encore la première fois qu’elle avait dit un mot. Tous ces souvenirs tournaient en boucle dans sa tête et n’arrangeaient en rien son état. 

 

On sonna à la porte, ce qui le fit sortir de ses souvenirs. Il ne voulait pas aller ouvrir. Il ne voulait voir personne à part Hinako. La personne qui était à la porte sonna encore. C’était Neji ! Il lui criait d’ouvrir à travers la porte. Il le menaça de la défoncer s’il ne venait pas lui ouvrir dans la seconde. Naruto décida donc de finalement sortir de son lit et d’aller ouvrir la porte d’entrée.

 

« - C’est pas trop tôt, je croyais que tu n’allais jamais ouvrir ! Lui dit Neji une fois qu'il lui eut ouvert la porte. Tu vas bien ?

- Mmm.

- Je viens juste de rentrer de ma mission et Hinata m’a expliqué brièvement ce qui s’est passé. Ça va, tu tiens le coup ?

- Mmm.

- Dis-moi, ça fait combien de temps que tu n’es pas sorti de chez de toi ?

- Je ne sais pas. Soupira le blond avant de s’allonger sur le canapé de son appartement

- Allez Naruto, tu ne vas pas rester tout le reste de ta vie dans ton canapé. Tu ne veux pas qu’on aille s’entraîner ou je ne sais pas moi, sortir pour te changer les idées au moins ?

- Ils l’ont prise Neji, tu comprends ?! J’ai plus rien envie de faire pour l’instant. Expliqua Naruto d’un air triste.

- Écoute Naruto, ce n’est pas de ta faute, et il faut que tu apprennes à vivre avec à présent. Tu n’y pouvais rien.

- C’est sûr étant donné que je n’étais pas là !

- Tu sais…

- Tu ne te rends pas compte Neji, pendant  un moment m’occuper de Hinako prenait une place importante dans ma vie et elle n’est plus là maintenant. Et je ne sais pas comment faire. C’est que…

- Écoute c’est vrai que je ne suis pas réputé pour être le gars le plus sensible du village, mais je c’est ce que c’est de perdre un être cher et ce n’est pas en restant toute ta vie chez toi à te morfondre que tu iras mieux. Je ne pense pas que c’est ce qu’aurai voulu Hinako, tu sais…

- En réalité elle ne s’appelle pas même Hinako, mais Hinaku. Apparemment c’est le fils des vieux qui l’avait appelée comme ça.

- Ah…

- Hinaku, pourquoi ça me dit vaguement quelque chose ? Se demanda Naruto.

- Je ne sais pas, c’est peut-être parce que c’est proche de Hinako, non ?

- Non, j’ai l’impression d’avoir déjà entendu ce prénom plusieurs fois. Dit-il l’ait songeur.

- Écoute, Naruto, il faut que tu te reprennes en mains maintenant, tu vois ?

- Pourquoi ça me dit quelque chose ? Ça m’énerve, j’arrive pas à trouver ! S'écria alors Naruto toujours pensif.

- Naruto, est-ce que tu m’écoutes enfin ?

- Merci Neji d’être venu me rendre visite, mais tu vois je suis occupé là ! On se voit plus tard ! Conclut le jeune blond avant de fermer la porte derrière son ami. »

 

Une fois la porte fermé, Naruto se retourna le cerveau pour trouver pourquoi est-ce que ce prénom lui disait quelque chose. Il savait qu’il l’avait déjà entendu plusieurs fois et ça l’énervait car il ne s’en rappelait plus. Il avait l’impression que le simple fait de s’en rappeler ou d’y penser pouvait le rapprocher de Hinako.

 

 

Quelques heures après la visite de Neji, on sonna encore à la porte de l’appartement de Naruto. Il se dit que c’était sa journée et que tout le monde allait passer chez lui. Il n’avait pas envie d’ouvrir ! Mais il changea d’avis et dut se résigner en comprenant que c’était sa petite amie. Il savait que la colère de Sakura pouvait être très dévastatrice et il n’avait ni l’envie ni la force de s’engueuler avec elle en ce moment.

 

« - Salut mon chéri ça va ! Demanda-t-elle avec bonne humeur avant de lui embrasser la joue.

- Ça peut aller. Soupira Naruto en faisant entrer sa petite amie.

- Je suis venue pour qu’on sorte. Ça fait longtemps qu’on ne s’était pas vu tous les deux.

- Je suis pas vraiment en forme aujourd’hui, tu vois ?

- Pourquoi, qu’est-ce que tu as ?

- Tu ne sais pas que Hinako est partie ? Ses grands parents sont venus la chercher pendant notre dernière mission.

- Ah bon ?! Je me disais aussi que je ne la voyais plus. Tu sais ce n’est pas une raison pour arrêter de vivre. En tout cas maintenant tu es plus libre et tu peux sortir plus. Dit-t-elle comme si c’était une évidence.

- Sakura tu rigoles ? Est-ce que tu comprends au moins ce que je ressens ?

- Mais oui je comprends et tu sais quoi ? C'est peut-être mieux comme ça finalement, Hinaku seras peut-être mieux avec ses grands-parents, sa véritable famille.

- Si tu le dis ! Soupira Naruto sans trop grande conviction.

- Et puis Hinaku c’est un beau prénom, leur fils a eu raison je trouve. Continu Sakura en s’asseyant sur le canapé du blond.

- Oui surement, attends…Comment tu sais tout ça ?

- Tu viens de me le dire, tu ne t'en souviens pas ?

- J'ai dit qu'elle était partie et que des gens de sa famille étaient venus la cherche. Pas que le prénom venait de leur fils. Expliqua Naruto qui semblait pour une fois perspicace.

- Je … J'ai peut-être entendu Tsunade en parler.

- Non c'est impossible, Tsunade n’aurait pas été aussi précise.  Attends une minute. J’ai trouvé ! C’est toi qui appelais toujours Hinako, Hinaku ! Comprit alors Naruto. C’est pour cela que ça me disait quelque chose. S’écria Naruto satisfait comme s'il avait posé la dernière case d'un puzzle.

- Quelle coïncidence dis-moi ! S'exclama difficilement Sakura.

- Oui c’est vrai ça ! Conclut Naruto en réfléchissant. »

 

Alors que Naruto allait poursuivre sa réflexion, il dut s’interrompre dans son élan car la porte de son appartement  sonna une nouvelle fois de la journée. Il se dit que décidément il ne pourrait pas être tranquille aujourd’hui. Sakura soupira alors de soulagement. Tous les deux furent ensuite extrêmement surpris lorsqu’à traverse la porte, la voix du visiteur cria :

 

« - Naruto, c’est Hinata. J’ai quelque chose à te dire ! C’est à propos de Hinako. »

 

Une fois qu'il eut entendu cela, Naruto se rua avec hâte vers la porte pour l’ouvrir et faire entrer la Hyuuga en l’invitant  à poursuivre ce qu’elle voulait dire. Et c’est ce qu’elle fit d’une traite sans même prendre le temps de respirer :

 

« - Naruto, tu ne vas jamais croire ce que j’ai trouvé. J’ai fait des tests sur les échantillons de sang laissés par les grands-parents de Hinako. Au début ils étaient normaux et ils correspondaient en quelques points à celui de Hinako. Mais après quelques semaines l’ADN a comme muté.

- Comment ça ?! Demanda le blond plus que surpris parce que venait de lui dire la jeune femme.

- Enfin il n’a pas muté, il est plutôt redevenu comme il était à une forme antérieure !

- Qu’est-ce que tu veux dire par là  Hinata, je dois t’avouer que je ne comprends pas trop.

- Le sang que nous avons prélevé sur les personnes venu chercher Hinako a changé. Ils se trouvent qu’en réalité ce sang corresponde à celui de deux nukenin du pays de la brume qui ont la capacité de se métamorphoser en prenant l’apparence de personnes. Le niveau de leur technique est tel qu’ils arrivent même à changer leur ADN.

- Quoi ? Tu veux dire que Hinako se trouve en ce moment avec des nukenin ? Comprit avec stupeur Naruto.

- Mais c’est insensé ! Pourquoi est-ce qu’ils voudraient Hinaku. S’exprima pour la première fois Sakura d’un ton détaché. Tu dois te tromper Hinata.

- Mais on s’en fout de la raison, il faut immédiatement les retrouver et sauver Hinako. On n’a pas une minute à perdre. S’écria Naruto.

- En effet Naruto, c’est pour cela que nous devons partir immédiatement. J’en ai déjà parlé avec la Hokage et elle a considéré cette mission de rang S. Kiba et Akamaru viennent avec nous car avec leurs flaires ils nous seront très utiles, ils nous attendent déjà devant les portes du village.

- C'est formidable comment tu as trop assuré sur ce coup-là, Hinata.

- Merci mais c’est le moins que je puisse faire après tout je suis quand même responsable de ce qui est arrivé. Expliqua-t-elle en baissant le regard.

- Pas du tout Hinata, tu te trompes ! Ce n’est pas de ta faute. C’est la faute de ces enfoirés ! J’ai hâte de les retrouver pour leur faire leur fête. S’exclama Naruto en craquant ses doigts avant d’aller préparer ses affaires pour la mission.

- Je viens avec vous ! Intervint précipitamment Sakura.

- Sakura ? Tu es sure ?

- Vous aurez bien besoin de quelqu’un pour vous soigner. En plus avec ma force je suis sûre que je pourrai vous être utile.

- C’est partie alors ! Lança Naruto avant qu’ils ne sortent tous de son appartement. »

 

 

Lorsque Sakura revint de chez elle où elle était allé prendre ses affaires pour la mission, ils retrouvèrent Kiba et Akamaru à la sortie du village. Naruto donna un jouet qui appartenait à Hinako pour aider Kiba et Akamaru afin de suivre une quelconque once d’odeur qui les mènerait à la petite fille. Dès qu’ils trouvèrent une piste les jeunes adultes et le chien  partirent à travers la forêt. Naruto avait grand espoir de retrouver Hinako.

 

Après quatre jours de course intensive, le moral de tout le monde commençait à baisser. Il n’y avait toujours pas de trace concrète de Hinako. Ils avaient l’impression d’avancer sans destination précise. Celui qui était le plus abattu était Naruto. Il voulait y croire mais il avait peur de ne rien trouver ou pire d’arriver trop tard ! Une dispute éclata alors entre lui et Kiba à qui il reprocha le fait qu’ils ne faisaient que de tourner en rond depuis le début. Ce qui mit l’Inuzuka dans tous ses états car il faisait de son mieux. Alors que les deux jeunes garçons allaient en venir aux mains, Akamaru aboyait pour signaler quelque chose.

 

« - Quoi, tu es sûr ? Répondit l’Inuzuka.

- Qu’est-ce qu’il a trouvé ?! Demanda alors Hinata.

- Apparemment, il a senti l’odeur de Hinako près dans un village à quelques kilomètres au nord.

- C’est aussi ce que vous nous aviez dit, il y a deux jours. Rappela alors Naruto d’un air qui en disait long sur sa pensée

- Peut-être, mais cette fois-ci c’est différents. C’est plus prononcé. J’arrive également à la sentir. On est près cette fois-ci j’en suis sûr. Conclut Kiba d’un air qui eut bon de convaincre Naruto.

- Ne perdons pas une seule minute alors ! »

 

Quelques heures après, ils arrivèrent devant une vielle maison japonaise qui se trouvait à l’écart d’un village. D’après la piste que Kiba et Akamaru suivaient depuis le début, l’odeur de Hinako était plus forte ici. Il faisait nuit, Hinata regarda alors avec son Byakugan à travers l’habitation. Elle trouva Hinako en train de dormir dans une chambre. Elle était seule. Hinata repéra les criminels dans la pièce d’à côté en train de dormir également. Elle en fit ensuite part aux autres. Naruto voulut entrer et tout de suite entamer le combat mais Hinata et Kiba tentèrent de le résonner.

 

« - Il nous faut d’abord pensée à une stratégie. Dit alors Kiba

- Écoutez Hinako est à l’intérieur avec des criminels dangereux et vous me demander un plan pour entrer. Je suis pas Shikamaru moi ! Le plan c’est qu’on entre, on les tabasse et on ressort avec Hinako.

- Mais t’es totalement idiot ou quoi ?

- C’est quoi ton problème Inuzuka, tu me cherches ?!

- Excusez-moi tous les deux ! Intervint Hinata qui réussit à capter l’attention des deux garçons : Kiba a raison, nous ne pouvons pas entrer comme cela. Il faut que nous pensions à la manière dont nous allons procéder.

- On rentre, on fouille puis on se bat !

- Naruto tu peux écouter une minute !! S’écria alors Sakura en frappant le blond. Poursuis Hinata, nous t’écoutons.

- Certes nous devons tous entrer, mais nous ne savons pas de quoi ces criminels sont capables et ce serait un risque d’entrer sans plan non seulement pour nous mais surtout pour Hinako.

- Qu’est-ce que tu proposes alors Hinata ?

- Je propose que deux d’entre nous entrent en prétextant venir voir Hinako. Tandis que les deux autres resteront à l’extérieur pour monter la garde et être prêt à intervenir en tant que renfort si nécessaire.

- Je serai de ceux qui seront à l’intérieur. Je veux voir Hinako.

- Écoute Naruto, je sais que c’est important pour toi de voir Hinako, mais vois-tu on ne peut pas prendre de risque. Si tu t’emportes, il y aura des risques aussi.

- Naruto, tu ne peux pas dire que Hinata a tort.

- Vous avez raison, j’attendrai dehors. Soupira Naruto.

- Ne t’inquiète pas, tu la verras dès que tout cela sera terminé. Lui dit Sakura pour le rassurer.

- Je vous fais confiance alors ! Dit-il en faisaient son plus beau sourire pour les motiver.

- Merci. Ils ne savent pas à quoi tu ressembles Naruto,  donc Kiba va se faire passer pour toi. Et j’irai avec lui comme ils m’ont déjà vu. Akamaru entrera avec nous. Ce qu’on va faire c’est attendre et à la première occasion qui se présentera, on donnera Hinako à Akamaru qui sortira pour l’emmener plus loin. Et ce sera le signal pour que vous, Sakura et Naruto, puissiez entrer afin d'entamer le combat. On ne peut pas les laisser partir, qui sait ce qu’ils feront s’ils arrivent à s’échapper.

- Il est bien ton plan je trouve.

- Oui, ça peut marcher.

- Par contre, est-ce que tu as quelque chose de plus précis à nous dire sur eux ?

- Oui, apparemment leur technique fonctionne à partir du sang de la personne dont ils veulent prendre la place. Donc il ne faut surtout pas que l’un d’eux puisse entrer en contact avec une seule goutte même infime de votre sang.

- D’accords !

- Ça va être dur !

- Il reste encore une chose à voir qui se bat contre qui ?

- Ils sont deux et nous sommes quatre, nous devons utiliser notre supériorité numérique à notre avantage. On se battra donc deux contre un. On ne sait pas s’ils ont d’autres techniques alors autant ne pas prendre de risques et envisager toutes les issues possibles.

- D’accords.

- C’est bon pour tout le monde ?

- Oui !

- C’est bon pour moi ! 

- Moi aussi ! » 

 

Sur ce, le plan se mit en place. Hinata, Kiba et Akamaru se dirigèrent vers la maison tandis que Naruto et Sakura attendirent près de la maison. Lorsqu’ils furent devant la maison, Hinata et Kiba firent part de leur présence. Le nukenin ayant l’apparence de la grand-mère de Hinako leur ouvrit la porte.

 

« - Bonjour, est-ce que vous vous souvenez de moi. Je m’occupais de votre petite fille il y a peu. Je sais que je n’ai pas eu une attitude des plus appropriées sur le moment et je tenais à m’excusez. Serait-il possible que nous puissions entrer ?

- Oh oui, je me rappelle de vous. Ne vous inquiétez pas jeune fille, je comprends très bien c’est vrai qu’on s’attache très vite à ma petite fille, elle est tellement mignonne aussi. Et vous êtes ? Demanda-t-elle à Kiba.

- Je suis Naruto Uzumaki,  je suis la personne qui a trouvé votre petite fille.

- Oh mais entrez. Bonjour toi ! Dit-elle en regardant Akamaru. Vous avez un énorme chien dites-moi.

- Oui c’est une race qui grandit vite. Mais ne vous inquiétez pas, il est très gentil. Expliqua Kiba. »

 

A l’intérieur la maison était comme à l’extérieur, de style traditionnel. La fausse vieille dame les mena vers le salon où ils s’assirent chacun devant une tasse de thé, l’homme qui se faisait passé pour le grand père de Hinako les ayant rejoints avec Hinako. Hinata, Kiba et Akamaru étaient sur leurs gardes. Lorsque la petite fille vit Hinata, son visage s’illumina presque et elle se mit à sourire de toutes ses dents.  La jeune femme la serra dans ses bras et ne put retenir une petite larme en voyant que la petite fille allait bien. En voyant Kiba, Hinako ne put s’empêcher de dire « Baba ». Kiba expliqua alors que c’était un jeu entre eux de s’appeler ainsi.

 

« - En tout cas, mon épouse et moi nous tenons à vous remercier pour avoir pris soin de notre petite fille. Il est vrai qu’après ce qui est arrivé au village, nous ne pensions pas du tout revoir Hinaku.

- Ce n’est rien, ce fut un plaisir de s’occuper d’elle, vous savez.

- A propos de cela, comment avez-vous su qu’elle se trouvait à Konoha ? Demanda sans réfléchie Kiba.

- Vous savez, des grands parents sentent certaines choses. Expliqua en souriant la grand-mère après un blanc pesant.

- Oui je comprends. Dit alors Kiba qui ne croyait pas du tout ce que venait de dire la vieille femme. »

 

En y réfléchissant, Hinata aussi se demanda comment est-ce qu’ils avaient su que Hinako étaient avec eux. C’est vrai qu’ils n’étaient jamais sortis du village avec elle et donc personnes en dehors du village ne pouvait le savoir. De plus le silence qui avait suivi la question de Kiba, mettant mal à l’aise les faux grands-parents, était plutôt suspect selon elle.

 

De son côté, Hinako qui avait retrouvé Akamaru, s’amusa avec son ami qui était allongé sur le sol. Elle le caressa un moment, puis décida de lui monter dessus. Akamaru se laissa faire sans rien dire. Il attendait le signal de Kiba et de Hinata pour partir avec la petite, comme il avait été décidé quelques minutes plus tôt. Mais ce que les ninjas de Konoha n’avait pas prévu, c’était que trop heureuse de revoir son ami Akamaru, Hinako voulut s’amuser comme elle le faisait avant. Et c’est ainsi qu’elle réussit une nouvelle fois à rendre Akamaru tout rouge en le caressant au même endroit que d’habitude. Ce dernier sous la surprise se mit à aboyer très fort, ce qui attira l’attention des quatre autres personnes présentes dans la pièce.

 

« - Qu’est-ce qu’il a votre chien ? Demanda alors le nukenin qui se faisait passé pour le grand-père de Hinako, juste en regardant son visage en comprenait bien qu’il trouvait cela suspect.

- C’est que… Akamaru est un chien particulier. Expliqua Kiba avec difficultés.

- Vous êtes venus nous arrêté c’est cela ?! S’écria alors la nukenin qui se faisait passé pour la grand-mère avant de changer d’apparence et de se mettre en garde.

- Si c’est ce que vous voulez excusez-nous si nous ne vous facilitons pas la tâche.  Dit alors l’homme en prenant une apparence différente.

- Akamaru, va-t’en avec Hinako vite ! Ordonna alors Kiba.

- Oh ça, ça m’étonnerai, tu n’iras nulle part toi ! Séria la femme. Katon : La boule de feu !»

 

Lorsqu’elle eut dit cela, une boule de feu se créa dans sa main. Sans hésiter, elle la lança vers Akamaru. Kiba et Hinata voulaient aller aider Akamaru, mais l’homme les retenait en les emprisonnant dans une boule d’eau grâce à une technique Suiton. La boule de feu se rapprocha à grande vitesse d’Akamaru et Hinako. Et nos deux ninjas n’y pouvaient rien !

 

« - Rasengan ! S’écria alors une voix dans la pièce. »

 

Une boule de vent stoppa alors net la boule de feu qui se désintégra.

 

« -Alors je savais bien que vous auriez besoin de moi ! S’écria alors Naruto avec un grand sourire. »

 

En voyant Naruto, Hinako ne put s’empêcher de rire de joie en applaudissant. Elle n’était pas consciente du danger qu’elle avait risqué et la présence du blond qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps lui faisait plaisir. Et ce fut réciproque, Naruto la prit dans ses bras et dit :

 

« - Je suis un clone. Je l’emmène et je préviens les autres. Je me dépêche. Dit-il avant de sortir. 

- Akamaru attaque ! Cria Kiba que Hinata avait libéré en même temps qu’elle-même grâce à son jyuken. »

 

Le gros chien se dirigea alors vers la femme qu’il attrapa dans sa gueule d’un geste vif. Un nuage de fumé apparut alors laissant place à deux Akamaru.

 

« - Merde, elle a dut être en contact avec son sang ! S’écria Kiba énervé

- Alors comme ça vous connaissez bien notre technique. Dit alors l’homme. Il est vrai que nous avons besoin d’être en contact avec le sang d’une personne pour prendre son apparence, c’est ainsi que nous avons pris l’apparence des vieux. Après avoir détruit ce village nous voulions passer un moment tranquille au calme sans problème et pourquoi pas élever des enfants aussi. C’est pour cela que nous avons accepté la proposition de … »

 

L’homme n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il se reçut un violent coup de poing en pleins visage. Ce qui le fit s’envoler à travers la pièce et ainsi se retrouver à l’extérieur de la propriété.

 

« - Alors comme ça c’était vous bande d’enfoirés ! S’écria alors la voix de Naruto. Peut-être que le coup de poing de mon amie t’a fait mal, mais sache que je vais te faire plus mal encore ! Cria-t-il ensuite avant de se diriger vers l’homme suivit de Sakura.

- Il est de l’élément eau, je l’ai vu lancer des boules d’eau sur Hinata et Kiba toute à l’heure. Je vais me faire un plaisir de le tabasser celui-là.

- N’oublie pas Naruto, nous ne devons pas le laisser toucher une seule goutte de notre sang ! Prévint Sakura tandis que l’homme se relevait d’un arbre sur lequel il avait atterrie.

- A ce que j’entends, vous connaissez la base de notre technique, mais est-ce que vous savez également que nous pouvons assimiler les techniques des personnes dont nous nous approprions l’apparence ? Dit-il avant de lancer. Doton : Pieux de pierres. »

 

Aussitôt qu’il eut dit cela, un chemin de pieux en pierre se forma vers Naruto et Sakura qui réussirent à les éviter de justesse. Des pics de glace se formèrent ensuite et se lancèrent vers eux. A l’aide de leurs kunaïs, les deux ninjas de Konoha les détruisaient.

 

« - Sakura, il faut l’immobiliser, pour que je puisse lui lancer un Rasengan ! Dit alors Naruto

- Je m’en occupe !»

 

Sakura se dirigea alors à toute vitesse vers leur ennemi, le poing en avant. Elle évita tous les pics lancés par l’homme et se rapprocha le plus près possible de lui. Mais alors qu’elle allait lui asséner un coup sur le visage, l’homme disparut. Il réapparut derrière la jeune femme et lui donna un coup de pied dans les côtes.

 

« - Toi. Mais qu’est-ce que tu fais là ?! S’étonna l’homme en regardant Sakura à terre.

- Ce que je fais, je me bats contre toi ! Cria-t-elle avant de lui rendre son coup. »

 

L’homme se retrouva propulser quelques mètres plus loin. Il ne bougeait plus. Sakura avait mis toute la force qui lui restait pour qu’il ne puisse plus bouger.

 

« -Bravo, Sakura tu l’as eu ! S’écria Naruto en arrivant près de son amie. C’est dommage, moi je voulais le frapper de mes propres mains. C’est bien la première fois que tu me devances. 

- Je ne l’ai pas eu Naruto ! Dit alors Sakura en se levant de l’endroit où l’homme avait atterrit.

- Comment ça ?

- Mais non, je l’ai eu ! Dit alors la Sakura qui était debout.

- Oh non, deux Sakura ?! Laquelle est la bonne ? Se lamenta Naruto.

- Naruto je suis la vraie. Il a dû m’avoir avec ses pics, un a dû me toucher sans que je m’en aperçoive.

- Non c’est moi la vraie, il a pris mon apparence.

- Tu dis n’importe quoi ! »

 

Un combat s’engagea alors entre les deux Sakura devant un Naruto qui n’arrivait pas à comprendre ce qui se passait. Ces Sakura se ressemblaient comme deux gouttes d’eau et elles semblaient être de forces égales. Cette technique était vraiment efficace. Naruto ne savais vraiment pas quoi faire. Soudain, le jeune homme eut une idée. Bien que son efficacité ne fût pas une certitude, il se dit qu’il devait au moins essayer.

 

« - Hey les filles ! Cria-t-il pour avoir l’attention des deux Sakura. Sexy-méta ! Cria-t-il après avoir effectué les signes correspondants à cette technique. »

 

Une des Sakura se mit alors à saigner du nez violement tandis que l’autre laissa échapper un soupire de désolation. Naruto déduisit donc que c’était elle la vraie. Avant que l’homme ne puisse faire un pas, des clones de Naruto l’encerclèrent pendant que l’original et un autre clone préparèrent un Rasengan.

 

« - Ça c’est pour ce que vous avez fait aux villageois ! S’écria Naruto avant de courir vers le nukenin afin de le toucher avec sa technique. »

 

L’homme fut projeté dans les airs à et atterrit dans un arbre. Il tenta avec peine de se relever, mais cela lui était trop difficile, il resta donc assis contre le tronc de l’arbre. Naruto s’avança alors vers lui, pour le faire prisonnier car ils devaient ramener ces criminels au village où ils devront répondre de leurs crimes. Alors qu’il se trouvait à quelques mètres de lui, le nukenin commença à parler. Il balbutiait des choses que le blond n’entendait pas. Ses mots étaient entre coupé par sa respiration haletante. Du sang coulait de ses lèvres ainsi que de son front.

 

« - Ton amie aux cheveux roses c’est elle qui… 

- Et ça, c’est pour t’être passé pour moi ! Le coupa Sakura en lui administrant un violent coup sur la tête. »

 

L’homme ne put finir sa phrase car il perdit connaissance sous la force du poing. Naruto dit alors à Sakura ce qu’avait commencé à lui expliqua l’homme. Elle lui répondit qu’il voulait surement dire qu’elle l’avait battu. Naruto acquiesça puis Sakura enferma le criminel dans un parchemin. Naruto prit Sakura dans ses bras en lui disant qu’ils s’étaient bien battu tous les deux. C’est ainsi que tous les deux allèrent rejoindre la maison. Lorsqu’ils arrivèrent, Hinata, Kiba et Akamaru se trouvaient debout devant la femme qui était assise sur le sol. Elle semblait mal en point et les trois ninjas de Konoha eux, semblaient sous le choc. Dès qu’ils eurent remarqué la présence de leurs deux amis, leurs expressions changèrent. Le regard de Hinata exprimait l’incompréhension, Kiba les regarda avec haine et Akamaru grogna.

 

« - Wow ! Comment c’était énorme ce combat ! Ça va vous ? Vous faites des têtes bizarres. Demanda Naruto.

- Oui, c’est vrai Naruto a raison. Renchérit Sakura.

- Comment as-tu pu ? Dit alors Kiba alors qu’Akamaru se mettait à grogner tandis que Hinata restait silencieuse, elle regardait le couple avec le même regard emplit d’incompréhension. »

 

Pour comprendre ce qui était en train de se passer, il faudrait remonter au début du combat de Hinata, Kiba et Akamaru contre cette femme. Naruto et Sakura venaient de partir à la poursuite de l’homme tandis que Hinata et Kiba se retrouvèrent devant deux Akamaru. Les deux se ressemblaient comme deux gouttes d’eau et les différencier était difficile. L’un des Akamaru chargea l’autre qui se le reçu de pleins fouet.

 

« -Kiba, est-ce que tu arrives à trouver lequel est le bon ?!

- Même si ça me coute de le dire, je n’y arrive pas, Hinata ! S’énerve Kiba. Ça m’agace !

- Je vais essayer de voir avec mon Byakugan ! »

 

Hinata activa alors son don et sonda les deux Akamaru. Elle remarqua que le chakra de l’un deux se diffusait anormalement dans son corps. Elle en déduit alors que c’était celui-là le faux étant donné que cette technique demandait une grosse source de chakra. Aussitôt, elle se lança vers lui, sa paume pleine de chakra pour essayer de lui couper les passages de chakra. Alors qu’elle allait le toucher, le faux Akamaru fonça vers elle. Elle réussit à l’éviter de justesse.

 

« - C’est lui le faux ! S’écria Kiba. Akamaru vient m’aider, on va lui faire une technique de notre spécialité. Hinata mets-toi à l’abri, ça va faire mal. »

 

Dès qu’il vit que Hinata se trouvait dans un endroit sûr, Kiba entama sa technique. Le vrai Akamaru l’ayant rejoint, ils pouvaient mettre en place ce qu’il avait prévu.

 

« - Tu es prêt Akamaru pour Garouga?

-  Ouaf ! »

 

Aussitôt, un nuage de fumé apparut et un énorme chien à deux têtes en sortir ! Kiba et Akamaru se lancèrent alors en tourbillonnant vers le faux Akamaru. Avec un seul coup, la femme serait assez K.O pour pouvoir la celer. Les deux amis se rapprochaient à vive allure vers le faux Akamaru qui ne bougeait pas. Alors qu’ils étaient sur le point de le toucher, il disparut dans un nuage et Akamaru et Kiba purent entendre :

 

« - Kinton : Le mur de métal ! »

 

C’est alors qu’un mur de métal apparut devant Kiba et Akamaru alors qu’ils étaient proches de toucher la femme. Ils essayèrent de l’éviter, mais ils ne le purent qu’en partie et la tête de Kiba heurta un morceau du mur qui s’en retrouva déformé à cause de la puissance de la technique. Sous la douleur, la technique se dissipa et il se retrouva à terre.

 

« -Trop facile ! Ria une autre femme. A ce que je vois, on ne vous avait pas dit qu’on pouvait également assimiler toutes les techniques des personnes dont nous prenions l’apparence ? Poursuit-elle avec ironie. »

 

Kiba ne pouvait plus bouger.  Hinata qui avait vu ce qui s’était passé envoya un clone pour aller s’occuper de Kiba.

 

« - Akamaru, c’est à nous deux maintenant ! Dit-elle alors au chien.

- Ouaf !

- Il va falloir que tu l’occupes pour que je puisse l’atteindre.

- Oh ce n’est pas fini à ce que je vois. Qu’est-ce que vous dites de ça ?! Katon : les sabres de vent ! »

 

Akamaru qui couraient vers la femme essaya de les éviter le mieux qu’il put. De son côté, Hinata tentait d’arriver derrière la femme pour la toucher avec ses paumes et ainsi bloquer le passage de son chakra dans son corps. Alors qu’elle arrivait près d’elle la femme se retourna et lança ses sabres de vent vers elle. Hinata les détruisit avec ses paumes tout en se rapprochant de la femme. Un combat de tajutsu se mit alors en place. Les coups de pieds et de poings pleuvaient. A un moment, Hinata reçut un uppercut dans le menton, ce qui l’envoya s’écraser quelques mètres plus loin.  En se concentrant sur Hinata, la femme avait oublié Akamaru qui la chargea et la fit valser  à l’autre bout de la pièce.

 

« - J’en ai marre de vous, je vais en finir tout de suite ! Dit-elle en se relevant difficilement, elle poursuit ensuite : Raiton : La pluie de foudre !»

 

A la grande surprise de la femme, rien ne se passa. Elle recommença plusieurs fois, mais rien ne changea.

 

« - Qu’est-ce qui se passe ?! Cria-t-elle alors

- J’ai bloqué le flux de ton chakra durant notre corps à corps et maintenant tu ne peux plus utiliser de techniques ! Lui expliqua Hinata en avançant vers elle avec difficulté

- Bravo petite C’est vrai que sans mon chakra je ne peux pas me métamorphoser.  Abdiqua la femme. Mais tu sais que l’on peut également se battre sans utiliser de chakra ?! Dit-elle en sortant un kunai de sa poche. Je ne vais pas te mentir, je n’ai pas envie de retourner en prison. C’est sal, ça pue et on s’ennuie beaucoup vois-tu ? C’est pourquoi je vais en finir maintenant avec toi ! Cria-t-elle avant de se ruer sur Hinata. »

 

Lorsqu’elle était tombée plus tôt, Hinata s’était encastrée dans le mur principal de la pièce et cela lui avait fait tellement mal qu’elle avait des difficultés à bouger et ça, la nukenin l’avait bien comprit. Mais alors que la femme allait toucher Hinata avec la pointe de son kunai, elle se reçut un coup de pied en plein visage qui l’envoya valser. C’était Kiba qui avait repris connaissance à temps.

 

« - Ouf, c’était moins une. Encore une fois j’ai grave assuré ! Cria-t-il en souriant. Ça va Hinata ?

- Oui, merci. »

 

Alors que Kiba aidait Hinata à se relever, des applaudissements se firent entendre. La femme était assise en face d’eux. Elle saignait de la bouche et regardait les deux amis d’un regard vide.

 

« - Bravo ! Bravo ! Les félicita la femme, dans son intonation, on pouvait sentir une point d’ironie.

- Quoi ?! Tu en veux encore ? Grogna Kiba.

- Vous m’avez battue bravo. Comme cela fait très longtemps que quelqu’un ne m’avait mis dans un tel état et comme récompense, je vais vous dire quelque chose que vous devez savoir !

- Qu’est-ce qu’une personne comme toi aurait d’important à dire ? Demanda Kiba en lui lançant un regard montrant la suspicion qu’il éprouvait à l’égard de cette femme.

- Tu risques d’être surpris, mon garçon ! Sourit alors la femme.

- On t’écoute !

- Il y a quelques temps, alors que nous étions dans une auberge sous la forme des vieux. Une fille est venue nous voir en nous demandant de nous faire passer pour les grands-parents d’une petite qui se trouvait à Konoha. Elle voulait nous payer une fortune et comme je ne peux pas avoir d’enfants nous avons accepté.

- Wow, vous êtes donc des criminels voleurs d’enfants, ça on le sait déjà ! Dit alors Kiba avec ironie.

- Attends, je n’ai pas fini ! La fille qui est venue nous voir, c’est votre amie aux cheveux roses !

- Comment ça ?!

- Tu dis n’importe quoi !

- Pourquoi est-ce que je vous mentirais ? Je n’ai rien à gagner !

- Si ce que tu dis est vrai, pour quelles raisons aurait-elle fait ça ? Et pourquoi serait-elle venue avec nous pour la mission ? Tu nous dis des conneries pour gagner du temps !

- Elle a dit que cette petite était un obstacle entre elle et son petit ami. Elle nous a fourni les papiers de naissance et on eut qu’à dire que c’était notre fils adoptif qui avait eu l’enfant et qu’ainsi on n’aurait pas eu besoin que notre ADN corresponde à celui de la petite fille. C’était facile et sans prise de tête.

- Tu dois te tromper de personne c’est tout.

- Une fille avec des cheveux roses, ça ne court pas les rues. C’est quelque chose qu’on ne peut pas oublier.

- Tu vas arrêter de dire des mensonges sur notre amie ! Cria Kiba qui voulait faire taire la femme.

-Kiba arrête !

- Qu’est-ce qu’il y a Hinata ?

- Elle dit la vérité !

- Comment ça. Tu peux pas croire ce qu’elle dit quand même !

- Avec mon Byakugan, je peux voir si les personnes mentent ou disent la vérité. Si ce qu’elles disent est vrai, le chakra dans leur cerveau est vert et si ce n’est pas le cas il devient orangé.

- Tu me l’avais jamais dit ça !

- C’est que je n’étais pas encore sur de ma technique avant, mais maintenant j’ai réussi à mieux la développer.

- Je veux bien te croire mais ce qu’elle raconte est tout bonnement impossible.

- C’est ce que je me dis, mais ma technique est sans faille. Personne ne peut changer la couleur de son chakra.

- Sakura a vraiment fait ça, tu crois ?

- Je ne sais pas, Kiba. Je peux seulement te dire que cette femme dit la vérité !

- Mais alors… »

 

C’est à ce moment que Naruto et Sakura arrivèrent.

 

« - Wow ! Comment c’était énorme ce combat ! Ça va vous ? Vous faites des têtes bizarres. Demanda Naruto.

- Oui, c’est vrai Naruto a raison. Renchérit Sakura.

- Comment as-tu pu ?

- De quoi vous parlez ?

- Demande à ta copine !

- Qu’est-ce qu’il y a je suis totalement largué !

- Il y a que c’est elle qui a envoyé ces criminels pour enlever Hinako ! Tout ça parce que c’est une grosse égoïste !

- Mais qu’est-ce que tu racontes Kiba, ça va pas la tête ? S’énerva Naruto.

- Naruto, Kiba a raison, c’est ce que la nukenin nous a dit avant que nous ne la celions. Au début, nous ne la croyons pas, mais avec ma technique ce qu’elle disait s’est révélé être vrai.

- Mais non ! Vous dîtes n’importe quoi ! Pourquoi aurait-elle fait ça ? Hein, Sakura dis-leur ! Dis leur que c’est faux.

- Pourquoi est-ce qu’on voudrait inventer des trucs comme ça ?

- Je sais pas, peut-être parce que vous êtes jaloux ou que…

- Tu es sérieux là ? Tu vas voir si je suis jaloux !

- Vas-y je t’attends !

- Arrêtez !

- Mais Sakura, tu as entendu, non ?

- Laisse Naruto, je suis désolée, mais ils ont raison ! C’est vrai que j’ai engagé ces personnes pour qu’ils emmènent Hinako !

- Comment ?

- Seulement, je ne savais pas que c’était des criminels, je l’ai su en même temps que vous.

- Pourquoi est-ce qu’on te croirait là-dessus !

- Sakura, non. Mais pourquoi aurais-tu fait quelque chose pareil ?

- C’est que tu passais tout ton temps avec Hinako et tu ne te préoccupais plus de nous, de moi ! C’est pourquoi…

- C’est pourquoi tu as décidé de demander à de dangereux criminels d’enlever Hinako ?

- Non, ce n’est pas ça ! Je te l’ai dit, je ne savais pas que…

- Laisse tomber Sakura, je crois que tu en as déjà fait assez ! Tu as eu de la chance que nous ayons retrouvé Hinako saine et sauve. A partir de maintenant et ce même lorsque nous serrons de retour au village, je ne veux plus du tout avoir de contact avec toi !

- Naruto, tu ne crois pas que tu exagères un peu ?!

- Exagérer ! Tu rigole j’espère ?! Je ne veux même plus parler avec toi, tu es trop sure de ta folie ! Venez les amis, on s’en va retrouver Hinako et Akamaru ! »

 

Naruto ne savait pas ce qu’il ressentait. Il avait eu tellement mal en apprenant que Hinako lui avait été prise et là apprendre que tout cela était de la faute de Sakura sa petite amie, une personne qu’il aimait beaucoup, lui avait fait plus mal encore. La colère et l’incompréhension régnaient en lui. Comment se fait-il qu’il n’avait pas remarqué ce que Sakura préparait ? Son cerveau était tout chamboulé !

Tous les sentiments négatifs que Naruto ressentait se dissipèrent lorsqu’il vit Hinako devant lui. Elle était endormie dans les bras du clone de Naruto. Elle était belle et ressemblait à un ange. La revoir là lui rappelait la première fois qu’il l’avait vu. Aussitôt, il voulut la porter et la prendre dans ses bras. Elle n’était plus aussi légère que la première fois, mais elle était toujours ce qu’il avait vu de plus joli et délicat. Il l’observa alors sous toutes les coutures et s’émerveilla devant les changements qui s’était opérés en elle depuis la dernière fois qu’il l’avait vu il y au plus de deux mois ! Des cheveux blonds recouvraient à présent tout son crâne et ses yeux étaient maintenant plus grands et plus bleus ! Ce qu’il remarqua lorsqu’elle les ouvrit en sentant qu’elle quittait la chaleur du clone.

 

En voyant Naruto, le regard de Hinako s’illumina ! Elle fit un énorme sourire et déposa sa minuscule main sur la joue de Naruto qui fut surpris de la douceur de celle-ci qu’il n’avait pu constater depuis longtemps. Naruto lui caressa la tête et elle sourit encore une fois, il la lui embrassa et là elle se mit à rire. Il se dit que décidément ce son était le plus beau qu'il n'eut jamais entendu. Il remarqua ensuite que la petite fille s’exprimait avec plus de conviction. Il ne comprenait pas vraiment ce qu’elle lui disait mais il avait l’impression qu’elle lui parlait et lui racontait tout ce qui s’était passé depuis qu’il ne l’avait vu. Il se sentit fière d’elle. Fière qu’elle ait réussi à s’en sortir sans lui. Il ne put s’empêcher de lâcher une larme lorsqu’après son récit Hinako serra ses petits bras autour de son cou.  Il lui embrassa une nouvelle fois le crane en la serrant dans ses bras. A cet instant, il se promit que plus jamais il ne serrait séparer de Hinako de la sorte.

 

 

« - Tu as revu Sakura récemment ? Demanda Neji à Naruto qui se trouvait devant lui sur le sol en train de jouer avec Hinako»

 

Depuis son retour au village avec Hinako, Naruto n’avait rien fait à part passer du temps avec la petite. Il n’avait pas fait de missions depuis et n’avait pas vu grand monde. Tout ce qu’il voulait était rattraper le temps qu’il avait passé loin de Hinako ! Il n’avait pas non plus reparlé à Sakura avec qui il avait voulut couper les ponts et ce pour un long moment. Il n’arrivait toujours pas à comprendre les raisons de son geste.

 

« - Non et je n’en ai pas l’intention pourquoi ? Répondit Naruto en continuant d’échanger des jouets avec Hinako 

- Je ne sais pas. Pour vraiment savoir ce qui s’est passé dans sa tête lorsqu’elle a fait ce choix.

- Je n’en ai pas envie.

- Ecoute, je ne cautionne pas du tout ce qu’elle a fait, mais c’est vrai que tu ne sais toujours pas la vraie raison qui l’a poussé à faire ça, je me trompe !

- C’est une folle c’est ça la raison.

- Tu as en partie raison mais…Ecoute c’est vrai que toi et elle vous êtes restés ensemble un bon bout de temps et vous quitter de la sorte n’est pas bon pour toi comme pour elle. En plus elle a encore des affaires t’appartenant non ?

- C’est vrai que maintenant que tu le dis, c’est elle qui a mon bonnet de nuit préféré ! Se rendit soudainement compte Naruto.

- Tu vois !

- Surtout que j’ai beau me repasser encore et encore les moments que nous avons passé ensemble et pourtant je ne vois à aucun moment un quelconque signe m’avertissant de ce qui se tramait.

- De plus d’après ce que tu m’as raconté, la discussion que vous avez eue quand tu as appris ce qu’elle avait fait,  n’était pas vraiment constructive. Surement parce que c’était à chaud, peut-être qu’avec le temps qui est passé depuis, la discussion sera plus intéressante et approfondie.

- C’est bon, tu as gagné. Je vais aller la voir, mais seulement pour mon bonnet !

- Comme tu veux.

- Mais je ne peux pas y aller avec Hinako, il en est hors de question ! Tu peux la garder.

- Oh non, je sortais là justement !

-Toi alors, tu me mets l’idée dans la tête et quand j’accepte tu te défiles !

- Vois avec Hinata, ça fait longtemps, que Hinako ne l’a pas vu, non ?

- Ah oui c’est vrai !»

 

Hinata accepta avec plaisir de garder Hinako. Il est vrai que depuis son retour, elle n’avait pas passé de temps avec la petite fille. Elle avait préféré laisser Naruto profiter pleinement de ses retrouvailles avec la petite car elle savait que cette séparation l’avait profondément marqué. Elle se demandait si Hinako allait se souvenir d’elle. Mais cette idée disparut lorsque Hinako lui sauta presque dans les bras. Elle alla se caler sur sa poitrine en prenant une de ses mèches de cheveux dans sa petite main. Naruto partie voir Sakura sans crainte pour Hinako en la sachant avec Hinata.

 

 

Lorsqu’il se retrouva devant la porte de l’appartement de son ex petite amie, Naruto se retrouva désappointé. Il ne savait pas vraiment ce qu’il devait dire ou faire. Pour lui la discussion qu’il avait eu avec Sakura bien que brève l’avait contenté. Mais c’est vrai qu’en écoutant Neji et qu’en y réfléchissant un peu, il se disait que des choses étaient restées sous silence. Il dut sortir de sa rêverie lorsque la porte s’ouvrit, devant une Sakura qui faisait peur à voir. Ses cheveux étaient ébouriffés et pas coiffé, elle avait les yeux gonflés et à travers Naruto voyait un regard emplie d’une profonde tristesse. Ça lui faisait mal de voir son amie dans cet état. Après tout, peut-être qu’il y était allé un peu fort la dernière fois qu’il lui avait parlé, se dit-il compatissant.

 

« - Qu’est-ce que tu veux ?! »

 

La manière dont Sakura s’était adressée à lui, lui fit très vite oublié la compassion qu’il ressentait il y a quelques secondes. Certes elle était énervé et triste à cause de lui, mais il faisait tout de même le premier pas vers elle et sa colère n’était pas non plus une raison valable pour qu’elle s’adresse à lui de la sorte.

 

« - Je suis venu récupérer des affaires que j’avais laissé chez toi ! Répondit-il alors sur un ton froid. »

 

Sakura ne dit rien et entra chez elle pour aller chercher les affaires du blond. Elle revint avec une boite contenant tout un tas de choses appartenant au blond, même certaines dont il avait oublié l’existence. Il regarda à l’intérieur et en sorti un petit moulin en papier et en bois. Il ne se souvenait même pas l’avoir acheté.

 

« - Tu me l’avais gagné lors de la premières fête du village que nous avons passé en tant que couple. Tu avais eu beaucoup de mal d’ailleurs.

- Ah oui, je me souviens, c’était au stand où il fallait que j’attrape un poisson avec un papier de vers

- Le propriétaire du stand a eu tellement pitié de toi qu’il t’a donné son petit moulin. Se rappela Sakura en souriant.

- C’est vrai.

- Tu étais tellement déterminé que ça en devenait apeurant !

- Oh regarde cette photo, c’est celle du jour où…Commença Naruto en la voyant dans la boîte.

- …Nous sommes allés à la plage du pays de l’eau. Continua Sakura.

- On avait l’air heureux. Qu’est-ce qui nous est arrivé ?

- On s’est tout simplement éloignés. Conclut Sakura avec un sourire gêné, puis elle poursuivit : Ecoute à propos de ça, je tenais à m’excusez pour ce que j’ai fait. C’est que tu vois comme je te l’ai dit la dernière fois, j’avais l’impression que je te perdais.

- Tu aurais pu me parler, j’aurai pu comprendre.

- Non tu n’auras pas compris, tu n’aurais même pas eu de temps pour moi. Tu passais toutes tes journées à jouer au papa poule.

- Tu ne me prends jamais au sérieux quand je fais quelque chose. Se rendit soudainement compte Naruto.

- Arrête Naruto ! Cette petite, ce n’est qu’un passe-temps pour toi ! Dans pas longtemps tu vas te lasser ou tu vas te rendre compte que ça devient trop dur. Tu es encore trop un gamin.

- Tu sais quoi, c’est peut-être mieux qu’on ne soit plus ensemble. C’est vrai qu’on était plus sur la même longueur d’ondes depuis longtemps.  De plus, tu ne m’a jamais vu autrement que comme ce petit garçon qui te courrait après à l’école alors que j’ai changé depuis.

- Tu parles ce n’est pas de ma faute si Monsieur a eu la soudaine envie de jouer à la famille parfaite avec Hinata, alors qu’on sortait ensemble.

- Qu’est-ce que tu veux dire par là ?!

- Ce que je veux dire, c’est que ça me faisait mal de te voir avec elle tout le temps en train de jouer au couple modèle ! Vous étiez toujours ensemble avec cette petite, si bien que tout le monde pensait que vous sortiez ensemble et qu’elle était votre fille. Même cet idiot de Kiba l’a remarqué ! Et moi dans tout ça j’étais quoi ?!

- Tu dis n’importe quoi !

- Ah oui ?! Dis-moi que ce n’est pas vrai ! Dis-moi que tu n’appréciais pas ces moments où tu étais avec Hinata à jouer au papa et à la maman ?! »

 

Naruto ne répondit pas tout de suite. Il réfléchit. Il réfléchit à ce que venait de dire Sakura ! Il revit la première fois que Hinata eut vu Hinako. Puis il repensa au soir où il s’était endormir en les regardant dormir toutes les deux. Il repensa ensuite à la joie qu’il avait partagé avec Hinata lors des premier pas de Hinako tout comme lors de ses premier mots. Il repensa à leurs balades, à leurs baignades … Il repensa ainsi à tous les moments qu’il avait passé au près des deux Hina. Et se dit qu’il avait passé avec elle de très merveilleux moment qu’il n’oublierait jamais. Pendant qu’il réfléchissait, Sakura s’impatientait et elle le lui fit savoir en l’appelant pour le réveillé !

 

« - Tu dis n’importe quoi et même si cela était vrai, tu n’avais aucun droit de faire subir à Hinako ce que tu lui as fait subir. Elle aurait pu avoir de gros ennuis ! Répondit-il une fois revenu à la réalité.

- Mais arrêt bon sang de te voiler la face ! Si j’ai fait ça, c’était autant pour toi que pour nous ! Tu passais tout ce temps avec elle tellement que tu n'avais plus de temps à me consacrer, à nous consacré. Sans elle, nous aurions pu continuer à être heureux, comme avant !

- Non, c’est toi qui t’es voilé la face. Tu es trop folle. Ce n’était pas une raison pour faire cela à Hinako. De toute façon, je sais que tu ne m’as jamais vraiment aimé. Tu t’es seulement reposé sur moi pour ne pas finir seule ! Et moi crédule, naïf et amoureux, je t’ai suivi dans ton délire bien que j’étais tout de même conscient de ton problème. Mais c’est finit maintenant, tu m’entends ! Je ne vais plus me laisser avoir ! Tu t’es toujours menti à toi-même, tu aimes Sasuke et tu l’aimeras toujours.

- Sasuke n’a rien à voir avec ce qui s’est passé !

- Si au contraire, comme tu as vu que je passais plus de temps avec Hinako, tu as eu peur que quelqu’un d’autre ne t’abandonne comme il l’a fait ! Et c’est seulement pour cela que tu l’as laissé avec ces criminels !

- Mais puisque je te dis que je ne savais pas que c’était des criminels !

- Sauf que là, ta jalousie a dépassé les bornes, Sakura! J’en ai marre ! Je ne sais même pas pourquoi est-ce que j’essaie de te raisonner ! Je m’en vais ! Conclut Naruto avant de se dirigé vers la porte.

- Naruto !?

- Quoi ?!

- Si tu passes cette porte, je peux t’assurer que nous ne nous reverrons plus jamais ! Le prévint-elle d’un ton qui ne laissait entendre de contestation seulement son regard la trahissait elle ne semblait pas sûre.

- Je suis désolée Sakura ! Mais sache que la promesse que je t’ai faite de ramener Sasuke il y longtemps tient toujours pour moi ! Tu en as trop besoin même si ça pourrait te détruire. Dit-il avant de sortir de l’appartement de son amie qui cria :

- Naruto ! Cria-t-elle avec autorité.

- …

- Naruto ! Répéta-t-elle.

- …

- Naruto ! Hurla-t-elle d’une voix brisée alors que le blond était déjà loin. » 

 

Lorsqu’il eut traversé le seuil de la porte, Naruto se sentit libre. Se dire que plus jamais il ne reverrait Sakura en dehors des missions lui fit bizarre. Après tout ils étaient amis depuis très longtemps et tout perdre d’un coup  lui faisait peur. Lorsqu’il lui avait parlé après avoir appris ce qu’elle avait fait, et qu’il lui avait dit qu’il ne voulait plus jamais la revoir il ne s’était pas sentit pareil. Neji avait sûrement raison  sous l’effet de la colère, les choses sont différentes. Il préférait tout de même lui avoir parlé comme ça dans cet état-là. Ils s’étaient dit tout ce qu'ils avaient à e dire et maintenant… Il regardait deux enfants jouer à se poursuivre et fut soudainement pris de nostalgie. Il se mit alors une claque mental et continua sa route. Il avait pris la bonne décision en partant comme cela. Ils n’avaient plus rien à se dire à présent lui et Sakura. Maintenant ce sera différent d’avancer sans son amie de toujours mais il se dit que maintenant il avait Hinako et tous ces autres amis avec lui, en particulier…

 

« - Naruto, tu vas bien ? Entendit-il devant lui »

 

En relevant la tête Naruto s’aperçut que ses pas l’avaient mené devant chez lui. C’était Hinata qui venait de lui parler. Elle portait Hinako dans ses bras et semblait inquiète en voyant la tête que faisait le blond. Elle avait un tablier beige attaché autour de la taille et comme cela on aurait dit une femme au foyer qui venait accueillir son mari après son travail. Naruto se dit alors que cela ne lui déplairait pas d’avoir une femme comme Hinata un jour. Il chassa cette idée de sa tête en s’excusant mentalement auprès de Hinata pour avoir pensé une telle chose d’elle.

 

« - Oui ça va… va. Pardon et toi ? Enfin oui ça va ! »

 

Hinata se mit à rire. Hinako la regarda et ria aussi. Entrainait par les deux filles Naruto se mit aussi à rire. Il prit ensuite Hinako dans ses bras, joua un peu avec elle puis entra dans son appartement où il vit que Neji et Tenten s’étaient invités à diner. Hinata lui annonça qu’elle avait fait des ramen pour tout le monde avec l’aide de Tenten et qu’ils l’attendaient pour passer à table. Lorsqu’il passa près de lui, Neji lui demanda par un regard si tout s’était bien passé. Il lui répondit de la même façon que oui et ce accompagné d’un sourire qui eut le don de rassurer son ami. Tout le monde se mit alors autour de la table pour manger le plat que les filles avaient préparé. Alors que tout le monde était en train de savourer le repas en riant de bon cœur aux blagues que le blond faisait, Hinako parla. Elle pointa Hinata du doigt en disant « Mama » puis elle pointa Naruto en criant « Papa ». Tout cela sous les regards surpris des plus grands. Ils se demandaient où est-ce qu’elle avait entendu ces mots, mais au-delà de ça Naruto et Hinata furent pris d’une grande joie ainsi que d’une grande fierté.  Peut-être que les sentiments que les deux jeunes adultes ressentaient l’un pour l’autre n'étaient pas encore définis mais une chose est sûre, leurs sentiments pour Hinako étaient forts et indéniables. Ils l'aimaient comme de véritables parents. Toutes les épreuves qu'ils avaient vécues pour elle en étaient la preuve. Et le fait qu'elle dise cela même si elle ne savait pas ce que cela signifiait, les toucha particulièrement. Hinata se mit doucement à pleurer en serrant la petite fille contre elle tandis que Naruto lui embrassa la tête et prit les deux Hina' dans ses bras. Comme ça, ils ressemblaient à une jolie petite famille, fit remarqué Tenten à Neji avant qu'ils ne s’éclipsent tous les deux de la pièce. Les laissant seuls tous les trois. Oui Tenten avait raison, tous les trois ressemblaient à une vraie petite famille. Quelques minutes plus tard, Hinako montra des signes de fatigues. Hinata la berça alors sous le regard attendri de Naruto. Une fois qu’elle se fut endormie, la jeune femme dit au blond qu’elle devait rentrer chez elle.

 

« - Hinata ! L’appela le blond alors qu’elle était sur le pas de la porte.

- Oui, Naruto ?

- Merci. Je tenais à te remercier pour tout ce que tu as fait.

- Oh mais ça m’a fait plaisir, c’était rien.

- Non, tu n’étais pas obligée de faire tout ce que tu as fait, de t’occuper de Hinako  et surtout de m’aider.

- …

- C’est vrai quoi, peu de personnes ont autant de confiance en moi que toi. Depuis que tu m’as avoué tes sentiments pendant le combat contre Pain, on n’a pas parlé de ça. Mais tu vois, j’avais un peu peur que ce ne soit trop vrai. C’est que, personne encore ne m’avait fait de telle déclaration. Et malgré tout cela tu as quand même étais là pour Hinako et pour moi.

- Naruto…

- Ecoute je sais que peut-être je ne le mérite pas, et que c’est peut-être trop tard mais je voulais te dire que… que…

- Je t’aime !

- Hinata ?

- Je t’aime. Je sais que je n’ai pas arrêté de dire le contraire, mais je t’ai toujours aimé depuis que je suis toute petite, et des sentiments comme cela sont vraiment très dur à oublier. C’est vrai que quand tu es revenu avec Sakura j’ai eu mal, mais après tout tu as toi aussi toujours ressenti des sentiments pour elle comme moi pour toi et j’ai compris.

- Je n’aimais pas Sakura ou plutôt plus. A vrai dire c’était plutôt un délire de gamins d’être avec elle. J’étais petit et c’était la seule vraie fille que je connaissais. Dit-il plus pour lui que pour Hinata, soudain il se rendit compte de ce qu’il venait de dire, il essaya donc de se rattraper : Non pas que je ne pensais pas que tu étais une fille à l’époque, non je savais que tu étais une fille, enfin c’est que j’avais peur ! Pas peur de toi, mais de Neji enfin ce n’est pas ça c’est surtout que … »

 

La nouvelle Hinata décida alors de prendre les choses en main et fit une chose que l’ancienne Hinata n’aurait jamais osé faire. Elle prit la décision de mettre un terme au monologue incompréhensible du blond et ce en l’embrassant. Naruto fut très surpris par ce geste, mais il se laissa faire et enlaça même la brune. Ils se sentaient bien là tous les deux, heureux et amoureux.

 

Ils vécurent heureux et donnèrent pleins de frères et sœurs à Hinako…

 

FIN

 

 

Enfin j’ai fini !

J’aurai mis du temps mais c’est bon : cette fiction est enfin bouclée !

Ça faisait tout de même plus de 3 ans que je l'avais commencée. Je compte bien finir mes autres fictions aussi maintenant.

J’espère que cette fin vous a plu.

J’espère également que le dialogue de fin entre Sakura et Naruto ainsi que les combats vous ont parus crédibles parce que ce n’est pas dans mes habitudes d’en faire en particulier les combats. Si ce n’est pas le cas j’aimerai bien que vous me le fassiez savoir. Parce qu’après tout on apprend de ses erreurs, non ?

En tout cas, je vous remerciez, vous qui avez suivis et apprécié cette fiction et ce malgré les grands écarts de publication.

Encore merci !

A bientôt pour d’autres aventures.

The-BFW

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2022