Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 2287 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto


Défi : Team 1: L’arme, l’eau et la foudre.
L'eau, l'arme et la foudre Auteur: louharse Vue: 29165
[Publiée le: 2011-03-06]    [Mise à Jour: 2012-10-26]
13+  Signaler Humour/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 86
Description:
Et si le destin de Naruto avait changé du tout au tout dans sa jeunesse ? Deux personnes, deux rencontres, une nouvelle vie.
Un nouvel avenir s'ouvre devant Naruto: nouvelle équipe, nouveau sensei mais toujours un objectif: devenir Hokage.

Naruto pourra-t-il arrêter l'Akatsuki et réaliser son rêve ?


Cette fic est une réponse au défi de Draynuy.
Crédits:
La quasi-totalité des personnages ainsi que l'univers appartiennent à Masashi Kishimoto. La base du scénario appartient à Draynuy
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Le rouleau des techniques interdites

[7986 mots]
Publié le: 2011-05-05Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Finalement, un chapitre qui sort plus tôt que ce que j'aurais pensé mais il faut croire que j'étais inspiré. (et j'ai même été obligé de couper le chapitre pour pas qu'il soit trop long)
Sinon, dans ce chapitre, j'avoue être un peu limite par-rapport à un des termes du défi mais je m'étendrais plus là-dessus dans le commentaire de fin.
Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture

-RAAAAH ! Il m'énerve !

Mizuki attrapa et balança un pauvre verre d'eau qui alla se fracasser contre le mur, projetant des débris de verre dans toute la pièce.

Comment peut-il avoir réussi ce test ? Avec les cours que je lui ai donné, il n'aurait rien du comprendre ! Je complique exprès les cours que je lui donne et il se débrouille quand même pour avoir de bonnes notes ! Comment est-ce qu'il fait ! L'examen final est dans deux semaines et à part la technique de clonage, il sait tout faire. Si jamais, il arrive à maîtriser ce jutsu, il pourrait bien réussir !

Mizuki se redressa brusquement, buta contre sa chaise et trébucha. De rage, il frappa sa chaise du pied, l'expédiant contre un mur. Allez, calmes-toi, respire. De toute manière, c'est évident. Ce sont Hinata et Tenten qui l'aident. Oui, ça ne peut être que ça, c'est Tenten, c'est elle qui lui explique tout. Elle est une des meilleures de la classe, elle ne doit pas avoir trop de difficultés à tout lui faire comprendre.

Mizuki alla récupérer sa chaise et se rassit à son bureau.

Oui, si j'arrive à briser le lien qui les unit, Naruto n'aura plus aucun soutien et sera livré à lui-même et alors tout le monde saura qu'il est inutile.C'est ça qu'il faut que je fasse, briser leur amitié. Et pourquoi attendre, je vais le faire dès demain !

Mizuki éclata d'un rire jubilatoire et se balança sur sa chaise, mais le dossier, fragilisé par le choc de tout à l'heure, cassa et Mizuki se retrouva les quatre fers en l'air. Il se releva en hurlant, et jeta les morceaux de sa chaise dans un coin quand quelqu'un frappa à la porte. Il haussa les sourcils, surpris que quelqu'un vienne le voir à une telle heure. Il se dirigea vers la porte et regarda à travers le judas, pour voir qui était ce visiteur mais il ne vit personne. Il pesta, espérant que ce n'était pas juste des gamins, et ouvrit. Il entrouvrit juste la porte pour vérifier lorsque quelqu'un exerça une forte pression sur la porte et le fit tomber en arrière. Des ombres surgirent et se répandirent rapidement dans son appartement, le fouillant dans tous ses recoins. Puis ils fermèrent les volets de toutes les fenêtres et se dispersèrent dans tout l'appartement, chacun se plaçant à un endroit stratégique. Mizuki se releva lentement et eut un hoquet de surprise en voyant les masques qu'arboraient ses agresseurs. L'ANBU ? Mais que me veut l'Hokage ? Soudain, il sourit, ce n'était pas l'Hokage. Mais son sourire disparut quand il se rendit compte de ce que cela sous-entendait, il allait passer un très mauvais moment comme à chacune de ses visites. Bien vite, il eut la confirmation de ce qu'il pressentait en l'entendant approcher de son pas claudiquant, le son de sa canne frappant le sol résonnant dans l'air.

-Danzô-sama, dit-il avec déférence.

Mizuki se mit à genoux et inclina la tête quand il entra mais Danzô l'ignora royalement et alla directement s'asseoir. Mizuki ne bougea pas, sentant son regard fixé sur lui, et attendit qu'il parle. Finalement, Danzô brisa le silence et ordonna à Mizuki de se relever.

-Que me vaut l'honneur de votre visite ? ,demanda-t-il en s'approchant.

-Es-tu sûr d'être vraiment honoré de ma visite ? ,rétorqua Danzô après un temps de silence. Mizuki se raidit et essaya de garder contenance mais il sentit le regard de Danzô le transpercer, lisant tout en lui.

-Mais bien sûr que je suis honoré de votre présence, ce n'est pas tous les jours qu'un des plus grands ninjas de ce village me fait l'honneur de sa présence, répondit Mizuki avec un grand sourire.

Le regard de Danzô se durcit et il répliqua d'une voix froide :

-Ce n'était pas une question. Et la flatterie ne t'aidera en rien, Mizuki.

Le sourire de Mizuki disparut et il se raidit encore plus, attendant que Danzô reprenne la parole. Mais ce dernier prit tout son temps avant de révéler le but de sa visite, faisant imperceptiblement monter la tension.

-J'imagine que tu aimerais que je te dévoile le but de ma visite ?, reprit Danzô d'une voix sans émotion.

Mizuki ne répondit rien mais se surprit à transpirer. Il prit une grande inspiration et s'efforça de se calmer, attendant qu'il continue de parler.

-Allons, tu as déjà du deviner le but de ma visite, non ?

Il se sentit de plus en plus mal-à-l'aise, non il n'avait aucune idée de la raison de la présence de Danzô chez lui et il ne voyait pas comment il aurait pu le deviner.

-Vraiment ? Je te pensais plus intelligent.

Mizuki utilisa toutes les forces qui lui restait pour garder un visage serein et pour empêcher ses jambes de trembler. Il n'avait plus qu'une seule envie, c''était qu'il lui dise vite ce qu'il voulait et qu'il s'en aille.

-Tu vas voler le parchemin des techniques interdites et me l'apporter. Daisuke, donne lui le plan.

Mizuki sursauta, abasourdi.

-Le...le parchemin des techniques interdites ?!

-Oui.

-Mais je....

-Bien maintenant que tu as tout ce qu'il te faut, nous allons pouvoir te laisser. Passe une bonne fin de soirée.

Danzô se leva et partit comme il était entré, ignorant totalement le ninja tremblant qui occupait cet appartement.

Une fois dehors, il se dirigea lentement vers sa base, ses six hommes l'encadrant dans l'ombre. Daisuke, qui marchait à ses côtés, se rapprocha.

-Danzô-sama, permettez-moi une question ?

-Parles.

-Pensez-vous vraiment qu'il puisse réussir ? Et s'il échouait, cela ne risquerait-il pas de renforcer la méfiance de l'Hokage à notre égard ?

-Sarutobi est un pleutre, incapable de prendre une décision difficile, même si Mizuki lui avouait tout, il ne ferait rien.

-Et pour Mizuki ?

-C'est le ninja le plus sournois que je connaisse, c'est sa seule chance de réussir et il le sait. Il n'ira pas le voler lui-même, c'est pour ça qu'il peut réussir. Mais c'est vrai que sa sournoiserie peut aussi être un problème, c'est aussi pour ça que je vais te charger de le surveiller. Prends quatre hommes avec toi ; s'il échoue, tues-le ; s'il tente de s'enfuir avec le parchemin, tues-le ; s'il réussit, tues-le. Il fera un coupable idéal. Tu me feras penser de demander à Shizu de fabriquer de fausses preuves le concernant.



-Tenten, peux-tu rester cinq minutes, j'aimerais te parler.

-Oui sensei ?

Mizuki dissimula son sourire et essaya de prendre un air compatissant.

-Écoute Tenten, je suis très content de toi, tu travailles bien mais il y'a quelque chose que je dois te dire, pour toi, pour ta sécurité.

-Quoi sensei ?

-J'ai remarqué que tu discutais souvent avec Naruto, je crois même que vous travaillez ensemble le soir, c'est ça ?

Tente opina, se demandant où Mizuki voulait en venir.

-Et bien, je pense pour toi qu'il vaut mieux que tu ne côtoie plus Naruto, pour ta sécurité.

-D'accord, c'est tout ce que vous aviez à me dire sensei ?

-Écoute-moi Tenten, je ne plaisante pas ! C'est vraiment parce que je suis inquiet pour toi que je prends le risque de t'informer d'un terrible secret à propos de Naruto.

-Un terrible secret ?

-Oui.

Mizuki s'approcha de la fenêtre,le visage fermé.

-J'imagine que tu ne t'es jamais demandé pourquoi tout le monde haït Naruto dans le village.

-Si mais..

-Mais quand tu as commencé à devenir ami avec lui, tu t'es dis que ça n'avait aucune importance. Et pourtant, il y a bien une raison à la haine que tout le village porte à Naruto... C'est difficile pour moi de te le dire comme ça car j'ai bien vu que tu appréciais beaucoup Naruto mais je crois que tu es suffisamment grande pour l'entendre. Vois-tu Naruto...est Kyubi.

En entendant le cri de surprise de Tenten, Mizuki sut qu'il avait gagné.

-Et oui, le démon Kyubi, c'est lui. Tu vois cette terrible nuit où le Quatrième Hokage s'est sacrifié pour sauver le village, tout a commencé à cause de Naruto qui a perdu le contrôle du démon et qui a commencé à attaquer le village. Tu comprends maintenant pourquoi je te dis de t'en méfier. Il a fallu le sacrifice de l'Hokage pour le ramener à sa forme normale alors si jamais le démon se réveillait à nouveau, ce serait une catastrophe et nous ne pourrions sûrement pas sauver ceux qui se trouveront près de lui.

Il entendit Tenten s'asseoir et se retourna en jubilant. Il ne put retenir un sourire en voyant qu'elle pleurait puis après s'être recomposé une face, il s'approcha doucement d'elle et s'assit à côté d'elle.

-Je comprends que ça te fasse de la peine et sache....

-Laissez-moi ! , le coupa Tenten.

-Soit, je comprends que tu veuilles rester seul après avoir appris ça. Je crois que si on m'avait appris que mon meilleur ami est un monstre, je serais moi aussi catastrophé.

-Taisez-vous !

Tenten se releva et sécha ses larmes.

-Est-ce tout ce que vous vouliez me dire sensei ? ,demanda-t-elle, sa voix tremblant d'émotions.

-Oui. Si jamais, tu as besoin de parler avec quelqu'un, je suis là.

Tenten s'arrêta sur le pas de la porte, se retourna et fixa Mizuki dans les yeux.

-Sensei, je ne vous aime pas.*

Idiote ! Si tu savais. Maintenant passons à la deuxième phase, il faut que je trouve Naruto.


Tenten sortit lentement de l'académie. Elle hésita un instant puis décidé de rentrer directement chez elle au lieu d'aller rejoindre Naruto et Hinata. Elle avait envie de rien faire, elle n'était motivé pour rien, elle se sentait trahit.



Naruto essaya pour la énième fois de créer des clones mais encore une fois le résultat fut affligeant et il rompit sa technique désespéré. Pff, je n'y arriverais jamais. Il regarda autour de lui et vit que Tenten n'arrivait toujours pas. Elle a du déjà rentrer chez elle, et Hinata est déjà parti, décidément je n'ai pas de chance. Bon allez, j'en ai marre, je rentre chez moi et puis il faut que je revoie un chapitre de « Le Fuinjutsu est mon ami. »

Il alla ramasser son sac de cours et se redressa, vérifiant qu'il n'oubliait rien.

-Ben, tu t'en vas déjà ?

Naruto sursauta et en laissa tomber son sac de surprise. Il se retourna vivement dans la direction d'où venait la voix et vit un ninja juché sur une branche en train de l'observer.

-Qu'est-ce que vous faîtes là ?

-Ben, je te regarde t'entraîner.

-Mais pourquoi vous me regardez et puis vous êtes qui d'abord ?

-Je m’appelle Ichizoku et je suis ravi de te rencontrer Naruto.

-Mais comment vous connaissez mon nom ? Et puis vous êtes un ninja de Konoha ?

-Tu sais, je sais pourquoi tu n'arrives pas à créer de clones.

-Ah bon ! Et pourquoi, alors ?

Ichizoku sauta de la branche sur laquelle il était perché et Naruto put l'examiner d'un peu plus près. Il n'était pas très grand, portait de longs cheveux noirs et des yeux violets. Il avait l'air très souriant et Naruto eut l'impression que les traits de son visage lui était familier.

-Écoutes moi bien, d'accord ? Tu n'arrives pas à créer ces bêtes clones inconsistants car tu as trop de chakra en toi, d'accord ? En fait, inconsciemment ton corps limite la quantité de chakra que tu utilise et au final, tu n'en utilise pas assez ce qui fait que tes clones sont incomplets. Donc pour bien faire, il faut soit que tu apprennes à utiliser précisément la bonne dose de chakra, comme le fait ton ami Hinata, soit...

-Vous connaissez Hinata ?

-...soit que tu apprennes un jutsu qui suffisamment puissant pour que tu n'ai pas à te limiter pour l'utiliser, tu comprends ?

-Oui, je crois. Et vous allez m'apprendre à mieux utiliser mon chakra ?

-Non, je vais faire mieux que ça. Regardes bien.

Il se redressa et forma un étrange signe, les doigts en croix, que Naruto n'avait jamais vu avant, même dans les livres sur le Fuinjutsu.

-Multi-clonage.

Cinq clones d'Ichizoku apparurent et se dressèrent à côté de lui. Naruto les regarda surpris, se demandant en quoi le fait d'avoir utiliser ce signe bizarre avait changé quoi que ce soit.

-Tu ne vois aucune différence, hein ?

-Ben ouais, il y en a une ?

Un des clones s'élança brusquement vers Naruto et le frappa au ventre.

-La différence, c'est que ces clones sont consistants, dotés de leurs propres réserves chakra ce qui les rend totalement indépendant.

-Ouah, c'est trop génial ! ,s'écria Naruto en reprenant lentement son souffle.

Naruto composa rapidement le même signe qu'Ichizoku et se concentra.

-Attends, je n'ai pas expliquer comment on fait !

-Multi-clonage !

Un clone apparut dans un grand nuage de fumée.

-Rah ! Pourquoi il n'y en qu'un seul ?!

Ichizoku ouvrit de grands yeux, étonné. Il venait à peine de lui montrer la technique et il arrivait déjà à la maîtriser partiellement. S'il continuait comme ça, il allait maîtriser cette technique encore plus rapidement que lui.

-Pourquoi il n'y en a qu'un seul quand moi je le fais ?

-Parce que c'est le début, c'est tout. Bon, juste une dernière chose avant que je te laisse t'entraîner. Tu dois bien faire attention car cette technique peut t'épuiser très rapidement, d'accord ?

-Comment ça ?

-Et bien, avec le multi-clonage, tu crées des clones consistants contrairement aux clones normaux, d'accord ? Mais du coup, à chaque fois que tu crées un clone, tu lui donnes une partie de ton chakra et tu peux te tuer en utilisant trop cette technique.

-Je peux me tuer !

-Oui, tu peux mourir d'épuisement.

-Ah ! Seulement d'épuisement, ouf.

-Bon, maintenant, je vais te laisser. À une prochaine fois.

Avant que Naruto n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit, Ichizoku sauta sur une branche.

-J'ai été content de pouvoir discuter avec toi Naruto et de voir que tu t'es fait plein d'amis. J'espère que tu deviendras un bon ninja et que tu réussiras ton rêve de devenir Hokage, je crois que ça serait vraiment une des meilleures choses qui puisse nous arriver.

Naruto regarda, bouche bée, Ichizoku disparaître brusquement. Je lui ai vraiment dit tout ça ?



J'espère qu'Iruka ne s'est pas trompé et qu'il sera bien là, je commence à en avoir marre de le chercher dans toute la ville. Mizuki accéléra puis éclata de rire tout seul, en repensant à Iruka qui était maintenant persuadé qu'il commençait lui aussi à s'attacher à Naruto, cet imbécile. Il allait utiliser Naruto pour voler ce parchemin et Naruto serait sûrement tué par les villageois, à moins qu'il ne le tue lui-même, il ferait ainsi d'une pierre deux coups. Il allait pouvoir quitter ce village avec le moyen de devenir plus puissant que l'Hokage lui-même et allait pouvoir jouir du plaisir d'utiliser celui qu'il détestait le plus. Il espérait juste que Danzô-sama ne serait pas trop méfiant à son égard et ne le ferait pas surveiller mais pour l'instant, il en sentait pas la présence de ninjas derrière lui, donc tout était pour le mieux.

Il arriva rapidement au lieu d'entraînement et vit Naruto en train de ranger ses affaires. Ouf, il est là. Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien faire pour rester s'entraîner si tard, il est déjà sept heures du soir.

-Ah, enfin, je te trouve Naruto !

Naruto pivota un grand sourire aux lèvres mais quand il vit qui se dressait devant lui son sourire disparut.

-Mizuki-sensei, qu'y a-t-il ?

-Et bien, voilà, je sais que tu es préoccupé par le sort d'Hinata, par son sceau en particulier, n'est-ce pas ?

-Euh, oui.

-Et bien, je crois avoir trouvé un moyen de rompre ce sceau.

-C'est vrai ! ,s'écria Naruto.

-Et oui.

-Ouah, vous êtes plus puissant que vous en avez l'air alors.

-Euh, oui. Reste calme. Écoutes, c'est important. Je veux bien briser le sceau d'Hinata mais pour ça, j'aimerais que tu me rendes d'abord un petit service.

-Ah, et quoi ?

-Et bien, il faudrait que tu ailles me chercher un rouleau.

-Ben pourquoi vous allez pas le chercher vous-même ?

-Parce que c'est sur ce rouleau qu'est écrit comment briser le sceau et que si les Hyûga me voient le prendre, ils sauront que c'est moi qui aient brisé leur sceau.

Naruto soupira, non seulement il était désagréable mais en plus il était lâche.

-Si c'est que ça, je vais aller le chercher moi votre rouleau. Il est rangé où ?

-Je vais t'expliquer tout ça. Regarde j'ai amené un plan. Tu y iras cette nuit et...

-Pourquoi ne pas y aller maintenant ? Hinata sera couché cette nuit.

-Ben, pour ne pas être vu.

-Mais je m'en moque moi de ne pas être vu.

-Oui mais si tu arrives à vol..., euh à récupérer le rouleau sans être vu, tu seras dispensé de l'examen final.

-C'est vrai ?!



-Tiens mais c'est Tenten !

Tenten tourna la tête et vit Iruka avancer vers elle.

-Comment vas-tu Tenten ? Qu'est-ce que tu fais dehors à une heure pareille ?

En fait, elle était sortie car elle n'en pouvait plus de rester seul chez elle à tourner en rond. Elle n'avait envie de rien faire, d'habitude, elle pouvait rester des heures à astiquer ses armes, à les nettoyer, les aiguiser, les comparer, noter leurs caractéristiques, etc...mais aujourd'hui, elle n'avait aucune passion, rien. Et elle était donc sortie en espérant que ça lui permettrait de penser à autre chose, mais c'était un échec complet, elle ne pouvait s'empêcher de repenser à ce que lui avait dit Mizuki. Naruto était dangereux, c'est lui qui était responsable de la mort du Quatrième Hokage.

-Rien, je me promène.

-C'est vrai que c'est une belle nuit, mais ce n'est pas très prudent pour une jeune fille de se promener seule la nuit.

Iruka se retourna et contempla le panorama. Ils se trouvaient en haut de la falaise des Hokage et avaient une superbe vue sur le village endormi.

-Sensei ?

-Oui, Tenten qu'y a-t-il ?

-Pourquoi laisse-t-on Naruto aller à l'académie s'il est si dangereux ?

Iruka sursauta et se tourna vivement vers Tenten, surpris d'entendre de telles paroles sortir de sa bouche, mais en voyant la tristesse de son regard, il comprit qu'elle savait.

-Qui te l'as dit ?

-Mizuki-sensei. Pour ma sécurité.

-Pour ta sécurité ?

-Oui, apparemment il a peur que Naruto perde le contrôle et que....

Tenten ne put pas continuer et éclata en sanglots, s'affaissant sur un banc derrière elle. Iruka vint s'asseoir à côté d'elle et la serra tendrement dans ses bras, la laissant pleurer tout son soûl. Quand elle fut un peu calmé, il essaya de la consoler.

-Tu sais ce n'est pas de la faute de Naruto s'il est le porteur de Kyubi, ce n'est pas lui qui l'a demandé.

-Mais c'est à cause de lui que le Quatrième Hokage est mort !

-Pas du tout ! Qui est-ce qui t'as dit ça ?

-C'est Mizuki-sensei, il m'a dit que c'est à cause de Naruto que le quatrième Hokage a du se sacrifier, tout ça parce que Naruto avait perdu le...contrôle.

Sa voix se brisa à la fin de sa phrase et elle recommença à pleurer de plus belle pendant qu'Iruka se demandait, consterné, comment elle pouvait se tromper à ce point sur Naruto.

-Écoute Tenten, tu te trompes, ce n'est pas comme ça que ça s'est passé.

Tenten essaya de réprimer ses sanglots, et écouta avec attention ce qu'Iruka allait dire.

-En fait, cette nuit là, personne ne sait vraiment comment le démon est arrivé, tout ce qu'on sait c'est qu'il a commencé à ravager le village avant que le Quatrième Hokage ne réussisse à l'emmener en dehors du village puis à le sceller, et c'est dans Naruto qu'il l'a scellé.

-Mais Naruto est le démon !

-Absolument pas ! Il ne fait que l'héberger. L'Hokage a réussi à sceller le démon dans le corps de Naruto au prix de sa vie et depuis le démon vit dans le corps de Naruto sans pouvoir rien faire. Tu vois, tous les villageois haïssent Naruto car tout ce qu'ils voient en lui c'est Kyubi. Au début, moi aussi, je ne voyais en lui que le démon responsable de la mort de mes parents. Et puis, j'ai fini par me rendre compte que ce n'était pas un démon que j'avais en cours mais bien un véritable élève. Un garçon, avec ses forces et se faiblesses, avec ses propres sentiments et surtout un petit garçon qui n'a rien d'un démon. Tu n'as aucune raison d'avoir peur de Naruto.

Tenten opina quand un ninja apparut soudain devant eux.

-Iruka, on a un problème, viens vite !

-Qu'est-ce qu'il y a ?

-Naruto a volé le rouleau des techniques interdites ! L'Hokage veut tous nous voir !

-Naruto ? , répéta Iruka surpris.

Iruka resta figé, incapable de bouger, comment Naruto avait-il pu faire une chose pareille ?

-Dépêches-toi Iruka !

-Oui, j'arrive.

Il se tourna vers Tenten qui le regardait incrédule.

-Rentre vite chez toi. Et surtout, ne t'inquiètes pas tout va s'arranger, je m'en occupes ! ,déclara-t-il avant de s'élancer à la suite de l'autre ninja.

Tenten hocha la tête, confiante. Mais pourquoi est-ce qu'il a fait ça ? Et où est-ce qu'il a bien pu aller ? Je ne pense pas qu'il soit rentrer chez lui. Où est-ce qu'il a pu aller d'autre ?

Soudain elle releva la tête, elle savait où il avait pu aller. Elle regarda aux alentours mais ne vit aucun ninja à qui elle puisse annoncer la nouvelle. Zut, il va falloir que j'y ailles moi-même.



-Mais où va-t-on Naruto ?

-C'est une surprise Hinata.

-Une surprise ? Mais c'est quoi ce rouleau dans ton dos ?

-C'est rien. Dis, tu peux marcher un peu plus vite, s'il-te-plaît ?

-Euh, oui, je vais essayer.

Ils arrivèrent rapidement à leur lieu d’entraînement habituel mais Hinata eut beau chercher, elle ne trouva rien de différent. Elle se tourna vers Naruto, dubitative mais elle vit que lui aussi semblait chercher quelque chose, scrutant les buissons autour d'eux.

-Ben, il est où ?

Hinata se demanda de qui il pouvait bien parler lorsqu'une voix retentit derrière eux.

-Je suis là Naruto !

Ils se retournèrent vivement et virent Mizuki sortir des buissons, l'air mécontent.

-Pourquoi est-elle là ?

-Ben, pour que vous vous occupiez d'elle.

Hinata sursauta, qu'est-ce qu'il voulait dire par là, est-ce qu'elle allait devoir aller avec Mizuki ? Elle examina son sensei et vit que ce dernier était en tenue de combat et avait deux grands shurikens accrochés dans le dos. Naruto voulait-il lui faire quitter Konoha ? Mais pourquoi avec Mizuki, elle ne l'aimait pas et Naruto encore moins, alors pourquoi lui ? Un éclat de voix la fit revenir à la réalité et elle constata que le ton montait de plus en plus.

-Oui, oui, c'est bon, je vais m'occuper d'elle tout de suite. Mais d'abord, il faut que tu me donnes le rouleau.

Naruto décrocha le rouleau mais ne le donna pas à Mizuki, semblant hésiter.

-Allez, donnes-le moi ! J'en ai besoin pour briser le sceau !

Hinata se tourna vivement vers Naruto, alors c'était ça qu'il voulait de Mizuki, qu'il brise son sceau. Elle cherchait ses mots pour le réprimander lorsque Mizuki arracha brusquement le rouleau des mains de Naruto.

-Eh !

-Merci Naruto, déclara froidement Mizuki avant de lui décocher un violent coups de genoux dans le menton.

Naruto roula au sol et Hinata se précipita vers lui, pendant que Mizuki sautait sur une branche au-dessus de lui.

-Naruto ! Ça va ?

Naruto ne répondit pas et se redressa lentement, sa colère se lisant sur son visage.

-Mais qu'est-ce que vous faites ?! ,s'écria-t-il violemment en se tournant vers Mizuki.

-Allons, qu'est-ce que tu croyais ? Je suis incapable de briser son sceau, tout ce que je voulais, c'était le rouleau !

Naruto serra les poings, en proie à une violente colère, faisant reculer Hinata qui ne savait pas si elle devait avoir plus peur de Mizuki ou de Naruto.

-Hinata, je suis désolé de t'avoir causé des problèmes.

-Ne tinquiètes pas Naruto, c'est pas grave. Je..c'est gentil d'avoir pensé à moi mais...

-Hinata, il faut que je récupère ce rouleau, toi rentre vite te cacher.

-Allons Naruto, tu crois vraiment que je vais la laisser partir et te laisser me reprendre le rouleau ? Je vais me débarrasser de vous deux maintenant.

Naruto se plaça devant Hinata pour la protéger, ce qui fit éclater de rire Mizuki.

-Ah, ah ! Tu te rends compte de la chance que tu as Hinata ? Être protéger par le garçon le plus dangereux du village !

Naruto tiqua, même s'il s’entrainait énormément pour devenir le ninja le plus fort de ce village, il était encore loin d'être dangereux pour qui que ce soit, à part lui peut-être. Alors pourquoi Mizuki affirmait-il cela ?

-Oh, excusez-moi ! C'est vrai que vous n'êtes pas au courant, vous ne pouvez pas comprendre. Je vais vous expliquer.

Eh, eh, ce sera ma dernière humiliation avant que je te tue Naruto. Après t'avoir trahis, je vais briser tous ces liens que tu as mis tant de temps à tisser. Grâce à moi, tu vas mourir seul, détesté par tous.

-En fait, il existe un petit secret dans ce village, un secret que ne connaissent pas les jeunes enfants comme vous, mais vu que je sais que je peux vous faire confiance, je vais vous le révéler mais par contre il ne faudra le dire à personne, hein ?

Hinata était complètement perdu, d'abord Mizuki menaçait de les tuer et maintenant il se comportait comme s'ils étaient dans une salle de classe.

-Mais arrêtez votre cirque ! Je sais ce que c'est un secret, je n'irai pas le répéter sur tous les toits ! , s'écria Naruto, sur les nerfs.

-Allons calmes-toi Naruto, reprit calmement Mizuki, je vais vous le dire ce secret, inutile de t'énerver. Mais d'abord, il faut que tu me dises....

-Que je vous dise quoi ?!

-Et bien, que tu me dises si tu veux l'entendre ce secret.

Naruto se figea, surpris, pourquoi Mizuki lui posait-il une telle question ?

-Mais pourquoi je devrais vous dire ça ?, demanda-t-il étonné.

-Mais parce que ce secret te concerne, tout simplement, répondit laconiquement Mizuki.

Hinata se rapprocha de Naruto et lui prit doucement la main droite.

-Naruto, je crois que....

-Laisse Hinata, je veux entendre ce secret....

Il tourna la tête vers elle et continua en la fixant dans les yeux.

-...je veux savoir ce qu'on cache sur moi, je veux connaître ce secret.

Hinata baissa les yeux ne pouvant plus soutenir l'intensité de son regard.

-Eh, eh, tu es vraiment sûr de vouloir l'entendre. Enfin bon, tant pis pour toi. Et bien, ce secret qu'il ne faut surtout pas te révéler, c'est que tu es le démon à neuf queues ! Tu es le Kyubi, le démon renard qui a attaqué le village, il y'a quelques années !

Naruto mit une seconde à réaliser ce que Mizuki était en train de lui dire, il pensa un instant qu'il mentait puis il se souvint, il se souvint de tous les regards haineux des villageois, de sa solitude, des agressions perpétuelles qu'on lui infligeait. Il sentit la colère monter en lui, il n'avait plus qu'une seule idée en tête, raser ce village qui l'avait tant haï. Un chakra rouge commença à se matérialiser autour de lui lorsqu'un kunaï passa brusquement sous son nez, brisant sa concentration. Le chakra rouge disparut instantanément et Naruto reprit son calme, il se tourna sur sa gauche, dans la direction d'où venait le kunaï mais ne vit personne. Il se retourna vers Mizuki mais ce dernier était toujours sur sa branche, en train de tranquillement fixer le rouleau dans le bas de son dos, en-dessous de ces deux grands shurikens. Naruto jeta un nouveau coups d’œil sur sa gauche mais ne vit toujours rien. Mais qui c'était et est-ce qu'il me visait vraiment ?

-Tiens, tu t'es calmé ? Bon, maintenant, je vais devoir me débarrasser de vous.

Mizuki attrapa un de ces shurikens et se mit en position de lancer, le faisant tournoyer de plus en plus vite.

-Surtout ne le prenez pas personnellement..., commença-t-il lorsqu'un shuriken surgit dans son champs de vision. Il fit un pas de côté pour éviter le lancer et expédia son grand shuriken dans un buisson sur la droite de Naruto. Il sourit en entendant que le shuriken avait touché sa cible mais son sourire disparut quand il vit que c'était dans une buche que son shuriken s'était planté. Substitution. Il attrapa vivement son deuxième shuriken et se tint aux aguets. À huit heures. Il réagit au quart de tour en expédiant son arme sur son agresseur qui esquiva le jet difficilement et tomba de la branche sur laquelle il était perché. Mizuki se précipita vers le point de chute de son adversaire et lui décocha un violent coups de pied avant qu'il ne touche le sol, l'expédiant contre un arbre. Trop facile, il ne sait même pas cacher sa présence. Mizuki s'approcha lentement de son agresseur, un kunaï à la main mais il ne put retenir un cri de surprise en voyant à qui il avait affaire.

-Tenten !

Cette dernière essaya de se relever mais elle avait mal de partout et sa jambe gauche la tiraillait. Elle réussit à se redresser, haletante, en s'accoudant à l'arbre mais ses jambes tremblaient tellement qu'elle avait du mal à se maintenir debout. Sa tête bourdonnait et elle n'avait pas encore récupéré toutes ces capacités. Elle vit une ombre s'approcher mais elle n'eut ni la force, ni la volonté d'essayer d'éviter celui qu'elle devinait être cette ombre. Une main l'attrapa violemment à la gorge, la plaquant contre l'arbre.

-Je peux savoir ce que tu fais là ?, demanda Mizuki d'une voix glaciale.

L’étau qui enserrait sa gorge se resserra, l'empêchant de répondre. Soudain Mizuki la tira vers lui avant de la projeter de nouveau contre l'arbre. Tenten perdit connaissance sous le choc et ne sentit même pas Mizuki la gifler une dernière fois. Il la regarda tomber face contre terre avec un petit sourire narquois, il l'achèverait plus tard, il ne voulait pas donner le temps à Naruto de se reprendre. Il se retourna et le vit qui lui faisait face, perché sur une branche. Il ne put s'empêcher de sourire en voyant l'air furieux qu'arborait Naruto.

-Je m'occuperais d'elle plus tard, dit-il en montrant Tenten dans son dos, pour l'instant il faut d'abord que je m'occupes de toi et d'Hinata.

Naruto laissa la rage monter en lui et se précipita en hurlant vers son sensei, kunaï à la main. Mizuki le regarda approcher en souriant. C'est trop facile. Il sortit à son tour un kunai et attendit patiemment qu'il se jette sur lui. Naruto attaqua exactement comme il l'avait prévu et il s'écarta au dernier moment, le laissant s'écraser au sol, un kunai planté dans l'abdomen. Mizuki s'avança vers lui, sur de sa victoire lorsque Naruto disparu dans un nuage de fumée. Qu'est-ce que ? C'était quoi ça, c'était pas une substitution ? C'est impossible que ce soit le multi-clonage, alors qu'est-ce que ça peut bien être ? Naruto surgit brusquement sur sa gauche et lui décocha un coups de pied rageur dans la figure. Mizuki tituba en arrière et encore sous le choc ne put parer les coups violents que Naruto lui assénaient.

Il sauta d'un bond en arrière, ce qui lui permit de reprendre un peu ces esprits et de parer les attaques suivantes de Naruto. Il évita un crochet et riposta brusquement d'un coups de pied en pleine cage thoracique qui projeta Naruto au sol, le souffle coupé. Mizuki sortit un nouveau kunai, bien décidé à en finir. Derrière !. Il pivota brusquement et essaya de frapper Hinata avec son kunai. Mais celle-ci se glissa sous son bras et le frappa une fois au bras. Mizuki poussa un cri de surprise et lâcha son kunai. Hinata ne lui laissa pas le temps de se ressaisir et le frappa plusieurs fois au torse. Après plusieurs coups, Mizuki se ressaisit et la repoussa brusquement, manquant de la faire tomber, pendant qu'il prenait un peu de distances, le temps de retrouver son souffle. Il était gêné pour bouger son bras droit à cause d'une douleur lancinante qu'il avait depuis qu'elle l'avait frappé. De plus, il avait plus de mal à respirer et chaque inspiration était un calvaire. Hinata se jeta à nouveau sur lui mais cette fois il l'attendait et la contra aisément. Il se contenta d'esquiver ces attaques, attendant une ouverture. Maintenant ! Il déséquilibra Hinata, avant de violemment la projeter contre un arbre. Dans le même mouvement, il sortit un kunai qu'il expédia vers elle mais un autre kunai vint heurter le sien, stoppant sa course. Hein ?

Il pivota rapidement mais ne vit personne. Soudain, il sentit un mouvement derrière lui et se retourna. Il vit alors deux Naruto se jeter sur lui, en hurlant. Hein ?! Il était tellement surpris de voir que Naruto maitrisait le multi-clonage qu'il en vit même pas Naruto composer une série de signe avant de la frapper. Mizuki para le coups du bras gauche par réflexe tout en frappant l'autre Naruto du poings. Le clone se dissipa mais avant que Mizuki n'ait eu le temps de s'en réjouir, il sentit une vive douleur dans son bras gauche. Il plaqua instinctivement sa main droite sur son bras qu'il pouvait à peine bouger maintenant. Naruto profita de sa distraction pour lui asséner une série de violents coups de poing, finissant par par lui casser le nez d'un coups de coude bien placé. Mizuki s'écroula au sol, le nez en sang, toujours incapable de bouger son bras gauche. Naruto s’approchait pour continuer de le frapper mais il fut arrêté par Tenten qui l'apostropha pendant qu'elle se relevait péniblement.

-Naruto arrêtes ! Reprends lui le parchemin et partons vite, il est trop fort pour nous !

Naruto hésita un instant mais il savait que son sceau ne résisterait pas longtemps et il coupa brusquement la sangle qui maintenait le parchemin attaché au dos de Mizuki. Il l'attrapa vivement et le donna à Hinata pendant qu'il aidait Tenten à se maintenir debout. Ils s'élancèrent précipitamment, la démarche défaillante, leurs jambes lourdes de fatigue, Tenten étant obligé de s'appuyer sur l'épaule de Naruto pour pouvoir se déplacer.



Mizuki passa lentement sa main sur son bras gauche jusqu'à ce qu'il réussisse à localiser l'emplacement exact de la blessure. Soudain, il sentit un chakra étranger apposé sur son bras, il tiqua plusieurs secondes avant de comprendre brusquement. Un sceau ! Il apposa sa main droite sur le sceau et le brisa en injectant une grosse quantité de son propre chakra à l'intérieur. Il se releva lentement et bougea son bras dans tous les sens pour vérifier que tout allait bien. Dire que je n'avais pas cru Iruka quand il m'avait dit que Naruto avait une passion pour le Fuinjutsu... Il releva la tête et localisa rapidement les trois fuyards. Ils n'étaient pas encore assez éloignés et la forêt amplifiait avec force le bruit de leur fuite. J'arrive mes cocos!Et cette fois, il vous faudra plus que de la chance pour vous en sortir. Mizuki se ramassa, prêts à s'élancer, lorsqu'un kunai lui passa sous le nez, le stoppant dans son élan. Il recula de quelques pas, surpris et se tourna dans la direction du lancer.

-Sortez !

Seul le silence lui répondit et il tourna plusieurs fois sur lui-même, essayant vainement de localiser son agresseur. Soudain un homme sortit de l'ombre et s'avança vers lui, les mains dans les poches. Il s'arrêta à mi-distance et Mizuki put détailler son visage. Il était assez jeune, à peine la vingtaine mais il n'avait pas l'air d'être de la Racine. Mizuki l'examina de la tête au pied mais ne réussit pas à trouver son bandeau frontal, mais il était sur que ce ninja n'était pas du village de la feuille. De longs cheveux noirs encadrait un visage qui parut familier à Mizuki sans qu'il puisse déterminer s'il avait déjà vu ce ninja avant.

-Qui êtes-vous ? , demanda-t-il agressivement.

Le ninja ne répondit, se contentant de fixer Mizuki d'un regard noir, chargé de colère. Ce silence fut la goutte de trop et les nerfs de Mizuki lâchèrent.

-Tu vas répondre ! T'es qui et qu'est-ce que tu me veux !, s'emporta-t-il. T'es pas de la Racine, hein !?

-Non, je ne suis pas de la Racine et je veux que vous laissiez Naruto tranquille, d'accord ?, finit par répondre le mystérieux ninja, d'une voix froide comme la glace.

-Ah ouais, que je laisse Naruto tranquille !Et pourquoi je ferais ça ?!

-Laissez-le tranquille. Je 'ai rien d'autre à vous dire, d'accord ?, reprit-il toujours du même ton, montrant bien que sa question n'en était pas une.

-C'est tout ce que vous avez à dire ! Alors laissez-moi le plaisir de clore cette petite discussion !

Mizuki toucha un des parchemins qu'il portait à la ceinture, faisant apparaître un shuriken géant qu'il expédia avec force contre son interlocuteur qui n'eut pas le temps de réagir et se prit le shuriken de plein fouet. Mizuki eut à peine le temps de pousser un cri de victoire que sa cible disparut dans un nuage de fumée, laissant son shuriken se planter dans le sol. Du multi-clonage ! Il sentit soudain sa présence dans son dos, immobile, menaçante, froide et dure comme de l'acier. Toute colère le quitta instantanément. Pour la première fois depuis qu'il avait arrêté les missions, il avait peur. Il allait mourir, il le sentait. Il oublia toutes les douleurs qui le tiraillaient, son nez qui dégoulinait de sang, il n'y avait plus que cette présence dans son dos, cette aura de mort. Il respira profondément et fit glisser silencieusement un kunai dans sa main droite avant de pivoter brusquement pour frapper son adversaire. Mais une poigne de fer lui attrapa le poignet et bloqua son attaque pendant que deux yeux violets le fixait d'un regard chargé de colère et de reproches.

-Vous êtes trop gênant. Tant pis pour vous.

Mizuki lâcha son kunai et se dégagea violemment mais son adversaire suivit son mouvement et composa un seul signe avant de la frapper du plat de la main au thorax. Mizuki se figea, sembla lutter intérieurement pendant une seconde avant de s'écrouler au sol, les yeux révulsés, mort. Son assassin se baissa et passa la main sur son torse, là où il l'avait frappé comme s'il voulait effacer quelque chose puis il se redressa et se tourna vers la forêt, là où les bruits de la course effréné de Naruto et ses amies se faisaient le plus fort, un grand sourire aux lèvres. Puis il se retourna et essaya de percer la pénombre de la forêt tout autour de lui. La Racine, hein ? C'est dommage que je n'ai pas le temps de nous en débarrasser définitivement aujourd'hui. Mais il faudra y remédier à l'avenir, ils représentent un risque trop important pour qu'on les néglige.






*Dans le sens « je vous trouve antipathique ».

Commentaire de l'auteur Voilà, donc j'avoue être limite par-rapport à ce que demandait Draynuy dans ses termes du défi. Ma seule excuse est de dire que j'ai placé ce vol dans un contexte un peu différent et qui aura quelques conséquences sur la suite immédiate de la fic.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales