Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

L'Egypte antique
[Histoire Terminée]
Auteur: rosalpine Vue: 2414
[Publiée le: 2011-08-31]    [Mise à Jour: 2011-09-07]
13+  Signaler Romance/Surnaturel/One-Shot Commentaires : 5
Description:
Bonjour a tous!
J'ai écris ce os qui est le GRAND GAGNANT d'un concours... J'ai décidé de le publier pour faire patienté tout mes lecteur de " Je suis sourde et alors? "


Résumer: Cet OS ce déroule au temps des pharaons. Tout va commencer par l'arriver d'un enfant qui n'aurai pas du naitre! Des vie vont être détruites. Le monde est en périple! Une personne pourra le sauvez de la dévastation? Ou au contraire ne rien faire et en payer le prit!
Voici le choix que devra faire Sakura, une étrange jeune fille aux cheveux rose et aux yeux envouteur.

Pour tout savoir sur sont histoire, ils vous suffient de la lire...


Je met l'histoire en AP pour plus de sécurité.
Crédits:
les personnages de Naruto ne m’appartiennent pas.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

L'Egypte antique

[25757 mots]
Publié le: 2011-08-31
Mis à Jour: 2011-09-07
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur J'ai mis que ce os étaient ici pour faire patienter mes lecteur de " Je suis sourde et alors ?" mais si d'autre personne veulent le lire qu'ils ne s'en privent pas!

Cette Os ma était inspirer par une fiction qui parler d'une voleuse en Égypte antique. Je demanderais a l'auteur de cette fiction de bien vouloir lire avant de dire que c'est du "plagia résumer" car c'est quelque peut ( beaucoup) différent... merci a tous et bonne lecture

L'histoire que je vais vous comptez se déroule dans le passé, plus précisément au temps des pharaons, des Dieux et... de la magie. Une histoire cachée que le gouvernement essaye en vain d'effacer. T'en que les hommes auront de la mémoire cette histoire perdura aux travers les âges...
 
   Notre histoire débute aux pays d'Égypte, en l'an 1600 sois en plein milieu du temps du Nouvel Empire, c'est donc en des temps prospère, mais qui ne devais pas le rester que cela commence:
 
Il fesait nuit et ne devait pas être loin de minuit passé. Dans une petite chaumière, prés de la frontière Égyptienne situé entre la haute Égypte, et la moyenne Égypte, entouré de chèvres, de terre de blés ,et d'autre animaux de ferme: vous l'aurez comprit, des paysans. Je disais donc que Dans cette chaumière pas si banale que cela, on pouvait entendre, des cris de douleur d'une femme, en s'approchant, on remarquera, que cette femme n'était pas seul, qu'un médecin se tenais prés d'elle, tout comme un autre homme qui lui tenait la main. Mais surtout qu'elle était en train de mettre un enfant au monde.
 
-Poussez, encore un peut, je vois la tête! Lui cria, le médecin.
-Mais fermez là! Si vous tenez temps que sa a poussez pourquoi vous ne le faite pas vous même? lui hurla la femme, tellement elle avait mal.
 
Mais elle écouta le médecin et  poussa encore, jusqu'à ce que le bébé sois sortis, bébé qui se révéla être un garçon qui comme tout les bébés quand ils naissent avait les yeux bleu et une petite touffe de cheveux brun, le médecin n'eût pas le temps de couper le cordon qui relier le bébé a sa maman, que la femme eut de nouveaux des contractions, un autre bébé s'apprêtait à sortir. Bien qu'ils furent surpris, la femme recommença a pousser, l'homme à tenir de nouveaux la main de sa femme, il commençait d'ailleurs a avoir des engourdissements car sa femme serrait si fort qu'elle lui couper la circulation du sang, quand au médecin il se tenait prêt pour le bébé. Quand le second bébé sortis enfin, bébé qui fut cette fois ci une petite fille, ils furent surpris par ses cheveux d'une étrange couleur: rose.
    Alors qu'ils auraient peut être du se posaient des questions sur cette étrange phénomène il n'en fut rien, le médecin pensa que c'était sans doute un gène d'un parent éloigné qui avait sauté plusieurs génération, il y était presque mais pas tout à fait. Ne nous écartons pas du sujet. Nous y reviendrons plus tard. Reprenons:

       Ce qui embêtez plus le médecin, est le faite, qu'elle ait mit au monde deux enfants, alors que pour lui, il était sure qu'il ne devait n'y en avoir qu'un seul  mais peut être était il fatiguer cette fois là et avais fait un mauvais diagnostique? Mais il en doutait. Toute fois on pouvait bien voir et entendre deux bébé pleurer, dont l'un avec une couleur de cheveux peut habituel, alors comment l'expliqué autrement?
      Bien que les nouveaux parents étaient heureux d'avoir deux beaux enfants, ils étaient trop pauvres pour se permettre de les élever tous les deux. Après le départ du médecin qui avait ordonné a la jeune maman de se reposé, les deux époux décidèrent  de faire ce qu'il dit et de décidé du sort de l'un de leur enfant plus tard. Pendant une journée entière, la jeune mère dormis. Le soir, l'homme et sa femme tombèrent d'accord pour se séparer de la fillette, après tout, un garçon leur rapporterait bien plus et une fois grands pouvais mieux aider aux travaux de la ferme qu'une femme. Bien qu'aucun d'eux n'aima l'idée, ils ne pouvaient faire autrement, c'est donc la mort dans l'âme que le mari emporta l'enfant endormis dans un panier en osier, emmitouflé dans une couverture. L'homme parcourus plusieurs kilomètre avant de s'arrêter prêt d'un ruisseau qui était relier au Nil. Il la déposa prêt du bord, doucement, pour ne pas la réveiller. Puis il partit sans un regard envers se tout petit être. Jamais ils ne se reverraient.
 
       Dans la même nuit, des cris d'agonie raisonnèrent dans le palais des pharaons et pour être plus précis, dans la chambre royale. Alerté par ses cris, les gardes  accoururent suivis de prêts par quelque servante, et de deux petits garçons que personnes ne remarquèrent tout de suite, l'un âgés de presque dix ans, l'autre de cinq. Tout deux se ressemblé beaucoup du moins physiquement, ils avaient, les mêmes cheveux long, aussi noir qu'une nuit sans lune, et des yeux de la même couleur : aussi noir que le néant. Troublant n'est-ce pas ?
     Mais quand les gardes ouvrir porte de la chambre ou plutôt devrais-je dire défoncer vus qu'elle était fermer de l'intérieur, ils furent glacés d'effrois fasse a la scène figé qu'ils avaient devant les yeux. Quand aux servantes, certaine laissèrent échapper des cris, d'angoisse, d'autre d'horreur. Mais comment cela a-t-il bien put arriver ? Le palais n'est-il pas l'endroit le mieux garder? Protéger? Comment quelqu'un a-t-il put entrer, savoir ou était la chambre de leur pharaon et de leur reine ? Et surtout en ressortir sans se faire prendre dans un lapse de temps aussi cours ? Et par ou, la chambre était fermer de l'intérieur ? Par la fenêtre ? Mais elle aussi était fermée! Incompréhensible mais surtout Impossible et pourtant...
    C'est un détournant la tête qu'une servante vit les deux jeunes garçons qui ne cesser de fixé la chambre, les yeux agrandis par la peur. L'ainé ce dépêcha de mettre ses mains sur les yeux du plus jeune mais le mal était déjà fait.
 
-Maman, murmura-t-il
 
     Ce spectacle jamais il ne l'oubliera, alors que la servante, se hâta de les faire regagniez leur chambre, les deux princes se rappelaient dans les moindre détaille se qui venait de se passé: leur père, le pharaon, disparue, envoler comme par magie, du sang partout, sur le sol, le lit et leur mère. Elle étendu sur le lit, ces vêtement de nuit déchiré révélant a tous l'étendue de la souffrance qu'elle a du endurant, du buste jusqu'aux genoux elle était couverte de sang. Le visage de leur mère resté a jamais figé dans la souffrance leur apparut comme s'ils n'avaient jamais quitté la pièce, ses cheveux emmêlé et éparpillé autour de sa tête démontrée qu'elle c'était débattus. Ils entendirent les soldats partir a la recherche du meurtrier mais ils ne trouvèrent aucune trace de lui, pas même des emprunte de pas dans le sables, rien.
    Cette nuit fut une nuit tragique. L'Égypte entière fesait le deuil de leur reine et de leur pharaon disparue. Personne ne comprenaient comment un tel Drame avait pus avoir lieux.
 
Plus tôt dans la mâtiné. Bien avant que l'on annonce cette nouvelle des plus sombres, un jeune homme d'une vingtaine d'année peut-être plus, mais qui curieusement avait les cheveux gris ainsi qu'une écharpe, trouva un panier en osier prés du ruisseau ou, depuis quelque temps maintenant, chaque matin il aller pour puiser de l'eau. Dans se panier il y découvrit un bébé d'un jour, endormis.
 
 
 
 
    Dix-huit années passèrent, sans problèmes politique, sans sécheresse ou inondation, en bref dix-huit années de prospérité. La paix avait reprit son droit après le malheur qui c'était abattus sur la famille royale cette fameuse nuit, dix-huit année plus tôt.
   Aujourd'hui était jour de fête, en effet un nouveau pharaon allait faire son apparition. Durant toutes ces années, le frère du pharaon qui était aussi le vizir, s'était occupé des affaires du royaume en attendant que l'un des deux princes prenne le relais à leurs vingt-troisièmes anniversaires. Normalement cinq ans plus tôt on aurait du avoir déjà un nouveau pharaon mais Itachi l'ainé des deux princes refusa, préfèrent l'aventure, les voyages mais surtout son envie de venger ses parents c'étaient fait de plus en plus grandissante au fur et à mesure que les années passèrent. Donc aujourd'hui c'était son frère Sasuke qui prenait la relève. Aujourd'hui il fête ces vingt-trois ans.
   Mais laissons tout cela de coté pour le moment, nous les retrouverons plus tard, chaque chose en sont temps.
 
Je suis sure que vous vous souvenez tous de cette petite fille d'un jour à peine, aux étranges cheveux rose qui avait été abandonné puis trouver dans un panier d'osier. Nous allons justement la voir, après tout c'est elle l'héroïne de cette histoire.
 
     La petite fille de nos souvenirs n'était plus depuis longtemps, elle avait grandis et c'était épanoui pour devenir une jeune femme. L'homme qui l'avait retrouvé, était un artisan de renoms, Kakashi Haruno, un bijoutier pour être plus précis. Quelque jour avant qu'il ne la trouve, le médecin avait découvert que, bien qu'elle soit très jeune (vingt ans), sa femme, Kurenai,  ne pouvait avoir d'enfant, alors imaginez sa joie, en découvrant ce petit ange abandonner, c'était comme si les Dieux avaient entendus leurs prières ! Qu'elle soit différente des autres enfants ne les déranger pas, elle était devenus leurs trésors, leurs joyeux le plus précieux. Ils l'avaient appelaient Sakura. Du haut de ses dix-sept printemps, dix-huit dans un peut moins de deux mois, elle était devenu belle, presque irréel. Ses cheveux rose descendaient jusqu'en bas de sont dos et ondulé délicatement comme si une cascade de pétale de fleur de cerisiers tomber sur ces frêles épaules. Elle mesurait au alentour de 1 m 60 et était plutôt mince si on mettait de côté son petit ventre. Elle possédait également des formes généreuses. Et bien qu'elle passe la quasi-totalité de ses journée dehors, en plein soleil, sa peau n'avait qu'un léger bronzage, les toges qu'elle portait ne lui couvres pas les bras, ni les jambes, elles lui arrivaient aux genoux. Elle portait aussi des scandales tout au long de l'année même pendant la période des pluies. Mais surtout ce qui attiré l'attention, plus que la couleur de ces cheveux, sa façon de s'habillait ou encore le satiné de sa peaux, était sans aucun doute, ses yeux : d'un vert enchanteur, qui brillait au soleil tel des émeraudes.
   Kakashi et Kurenai, n'ont jamais caché à Sakura, qu'elle était une enfant trouvé, mais pour Sakura ce n'était pas important car pour elle c'était eux ces véritable parents, que lui importait le fait de ne pas leur être lié par le sang, ils restaient ses parents et elle leur fille.
 
      Sakura n'a jamais manqué de rien, de part la situation financière de son père, quand a sa mère, elle était couturière au palais, elle travailler deux à trois fois dans le mois, mais la quantité demander était vraiment incroyable, environs trente toges de cérémonie masculine, trente autres toges pour les jours aux quotidiens, et une quinzaine pour les dimanches, pourtant ils lui restaient toujours du temps pour elle. Elle s'occupait du jardin et de la maison, elle avait bien essayé d'apprendre a Sakura à tenir une maison, mais cette dernière préférer regarder faire sont père, elle l'aider même dans quelque travaux, en douce loin des observateur indiscret, et elle se révéla être très douer. Beaucoup plus que pour faire des tapis et des vêtements, généralement elle finissait toujours par faire un énorme nœud ou des trous, le pire était sans aucun doute la cuisine ou tout finissais par grillé. Et quand elle ne travailler pas, elle jouais avec les enfants du coin, leur apprenant a fabriquer une canne a pêche, a l'aide d'une branche, d'un fil et d'un vieux hameçon, ou encore des tambours en prenant des tonneaux vide, des vieux bout de tissus et une grande ficelle pour attaché le toux. En bref Sakura était très doué de ses mains temps que cela ne touché pas de prés ou de loin le domaine de la maison. Parfois elle aller a l'atelier de poterie, et de verrerie donné un coup de main. Il lui donner trente pour cent  du prix de la vente de l'objet en guise de paye, si celui-ci ce vendez. Bien sure ils se gardaient bien de dire a l'acheteur que c'était une femme, qui plus est jeune, très jeune, qui avait fabriqué l'objet. Le potier tout comme le verrier, avaient découvert le potentiel de Sakura quand celle-ci était venus en faire un pour offrir en cadeau a ses parents, il y a deux ans de cela. Mais sa véritable passion était la musique et bien sur le chant qui s'y accompagné. Elle aimer, chantait, jouait, dansait, des qu'un brin de mélodie flottait dans les airs et parvenait aux oreilles de Sakura, cette dernière arrêter tout ce qu'elle fesait pour ce laisser emportait par l'air mélodieux. Lors des fêtes organiser, tout ceux qui connaissait Sakura, l'acclamait pour l'entendre jouer un air a la harpe, ou de luth ou encore pour interpréter une chanson, certain disait que sa voix était semblable au chant d'un rossignol. Vous l'aurez compris Sakura était quelqu'un de très apprécier. Pourtant ne voyez vous pas quelque chose qui cloche dans ce beau tableau ? Oui Sakura n'était pas marier alors qu'elle avait atteint l'âge depuis longtemps, pas quel manqué de prétendant bien au contraire, les fils de paysans et d'artisan qui la connaissait depuis l'enfance avait bien tenté leur chances, mais aucun d'entre eux ne l'intéresser, elle les trouvait... ennuyant. De plus, elle savait que si elle accepter la main de l'un d'entre eux elle deviendrait une femme au foyer, qui devrait s'occuper, de la maison, d'enfanter, et bien sure d'élevée les enfants et ça elle ne s'en sentes pas capable. Non Sakura préférait de loin vivre pleinement sa vie, voyager, mais elle savait que jamais on ne l'autoriserait à partir a bord d'un navire, ou de prendre un char pour couper par le désert, alors en attendant que ce fameux jour arrive, elle se contenter de se promenait partout dans la ville. Une fois alors qu'elle se promenait sans destination particulière comme a chaque fois d'ailleurs, elle était arrivée au Caire. Elle fut émerveiller par cette étendus d'eau qui n'en finissais pas. Se demandant ce qui pouvais bien y a voir de l'autre côté. Sakura était  quelqu'un qui savait garder les pieds sur terre tout en ayant souvent la tête dans les nuages. Elle restait rarement en place, ayant tout le temps besoin de bouger. Sakura aimait la vie. Et bien qu'elle soit jeune, Sakura était doué pour les affaires et avait un esprit politique mais surtout de justice plutôt aiguisé. Tous disaient qu'elle était tel une rose, tellement belle qu'on en oublié parfois qu'elle avait des épines.
   
    Mais depuis quelque temps, Sakura s'intéresser, a l'écriture et a la lecture des parchemins. Elle voulait aller a la bibliothèque pour pouvoir étudier tout cela d'un peut plus prés mais elle n'osait pas en parler a sont père, déjà qu'elle fesait beaucoup de travaux qui normalement sont interdit aux femmes alors si en plus elle lui demandait si elle pouvait aller a la bibliothèque dans l'espoir d'apprendre à écrire et à lire... . Car ce qu'il faut savoir c'est qu'il n'y a que 4% de la population Égyptienne qui savent lire et écrire, il s'agit des scripts. Bien sur les pharaons et leurs vizirs savaient lire eux aussi. C'était donc vraiment quelque chose de très important qu'elle s'apprêtait à demander.  Aujourd'hui étant dimanche son père ne travailler pas, c'était son jour de congé Sakura inspira puis pénétra dans sa maison, elle suivit le couloir, puis prit la première porte a sa droite, et pénétra dans un salon modeste mais chaleureux. Elle trouva sont père assis sur un de ses fauteuils venus des pays étranger, un bloc de papyrus dans une main, et de l'autre il tenait un pinceau a roseaux, sur la petite table en face de lui il y avait plusieurs encre de différentes couleur ainsi qu'un essuies a pinceau, sans doute était- il en train de dessiné un nouveau bijou qu'il parurera de pierre précieuse ou semis précieuse. Il était tellement concentrer sur sa tache qu'il n'entendit pas Sakura arriver. Quand il entendit quelqu'un toussoter derrière lui, il se dépêcha de cacher sont travaille en même temps qu'il se retourna pour savoir qui était le malheureux qui avait osé le déranger mais quand il vit sa fille il se radoucit pourtant il était très étonné de la découvrir ici.
 
-Sakura que fais-tu là ? D'habitude a ces heures-ci tu joues avec les enfants du cartier ? Lui demande-t-il
-Je sais papa, mais j'avais quelque chose à te demander mais si tu es occuper ce n'est pas grave je reviendrais plus tard. Lui répondit-elle
-Tu ne me dérange pas, et puis j'ai encore du temps pour finir se travaille.
-Tu veux que je t'aide ?
-Non surtout pas ! S'exclama-t-il d'un coup se qui fit reculer sa fille de surprise puis comme si il s'était rendus compte de quelque chose il continua, je veux dire qu'il ne faut pas te donnait cette peines, comme je te les dis j'ai le temps.
- D'accord, lui dit-elle encore étonné de sa réaction quelque peut exécive.
 
 Que pouvait bien lui caché son père ? Ce n'était pas dans sa nature de faire des cachoteries. Elle se dit qu'il faudrait qu'elle en parle à sa mère plus tard.
 
-Sinon que voulais-tu me demander Sakura ? Car je doute que ta première intention en venant me voir était de m'aider.
-En effet j'aimerais..., mais surtout ne te s'en pas obliger hein, je comprendrais que tu refuse. Commença-t-elle peut sure de vouloir continuer
-Ba alors vas-y dit ce que tu voudrais Sakura ! L'encouragea Kakashi quelque peut amuser du comportement de sa fille, elle était tellement mignonne ainsi hésitante, les joue rosie par le gène.
-Voilà, j'aimerais aller à la bibliothèque d'Alexandrie... pour pouvoir étudier l'écriture et la lecture ! Lâcha-t-elle
 
Il fallu quelque minute pour que Kakashi assimile et comprennent les paroles de sa fille.
 
-Mais voyons Sakura tu sais bien que cela ne me concerne pas, ce n'est pas a moi de décidé, de plus la bibliothèque appartiens au pharaon et...
-Je sais, le coupa-t-elle, mais cela fait plusieurs semaines maintenant que j'y pense et j'ai vraiment envie d'apprendre en plus si j'y arrive rapidement je pourrais alors l'enseigner aux enfants, allez papa je t'en pris ! Dit oui ! Le supplia-t-elle
 
C'est ce moment que choisis Kurenai pour arriver, des montagnes de vêtement dans une main et de tissus de l'autre, elle passa devant sont Mari et sa fille sans les voir, puis repartis pour revenir quelque secondes plus tard avec sont matériel de couture. Sakura et Kakashi le regardèrent faire sans réagir, c'est en sentant leur regard posé sur elle qu'elle se décida enfin à lever les yeux dans leur direction.
 
-Quelque chose ne va pas ? Leur demanda-t-elle
-Non rien ! Répondirent le père et la fille en cœur
-Allez papa sil te plait ! Repris Sakura de plus belle
-Mais Sakura, ce n'est pas possible je ne vais pas voir le pharaon avant plusieurs semaines de plus je doute qu'il accepte !
-Et pourquoi refuserait-il, j'ai le droit autant que lui et ses scribouilleurs d'apprendre !
-Sakura combien de fois devrais-je te dire, d'arrêtés de parler ainsi des scripts, ils sont vraiment haut placé, si jamais l'un d'entre eux t'entends il pourrait très bien demande au pharaon de te couper la langue.
-Qu'ils asseyent d'abord de m'attraper et après on verra peut-être, et puis pourquoi devrais-je les respecter alors que c'est à peine qu'il ne nous cracherait pas dessus en nous voyant !
-C'est ainsi que cela se passe Sakura et ...
-Enfin bref, le coupa-t-elle pour la deuxième fois, je veux y aller se n'est pas grave si c'est dans un mois ou deux.
-Qu'y a-t-il à la fin ? Demanda Kurenai
-Ta fille veut aller à la bibliothèque d'Alexandrie pour apprendre la lecture et l'écriture !
-C'est aussi la tienne je te rappelle ! Et de toute façon je ne vois pas ou est le problème, il suffit qu'elle aille voir le pharaon, non !
-Oui mais comment tu veux qu'elle le voye ?
-Ben en m'accompagnant la semaine prochaine, je dois livres les toges que l'on m'avait commandé le mois dernier, de plus sa tombe pile poil le jour ou le nouveau pharaon va accueillir ses sujet.
-Comment sa ? demanda la jeune rose
-Une fois par mois, le pharaon accueille a l'intérieur de sont château les gens du peuple, artisan, paysan, script et c'est a se moment la qu'on lui demande une faveur, le pharaon exauce alors ce que la personne lui a demandé si il le juge nécessaire. Lui expliqua Kakashi
-Ouai alors il ne doit pas y avoir beaucoup de gens à qui il a fait quelque chose !
-Ben tu sais chérie, une fois par mois, il reçoit pratiquement tout le pays alors si il devait faire tous se que les gens qui viennent le voir lui demande, il n'y arriverait plus ! Reprit sa mère tout en continuant sont travail
-Pff la politique c'est d'un soulant, mais si il n'y a pas le choix alors je t'accompagnerais, souffla Sakura.
-Mais au faite Sakura il faudra être présentable, lui dit sa mère d'un ton sous-entendu.
-Comment sa présentable ? répéta Sakura, ayant peur de comprendre.
-Il faudra être bien habillé, continue sa mère avec un sourire.
-Oh non !gémi Sakura comprenant où sa mère voulait en venir.
-Oh que si, je suis si heureuse, sa fait si longtemps que j'attendais sa, j'ai bien cru que cela n'arriverai jamais ! S'extasia-t-elle
-Heu maman ! Je n'ai que dix-sept ans, j'ai la vie devant moi.
-Oui ben la vie sa passe vite ! Déclara-t-elle
 
Sakura  commença à partir en se demandant dans qu'elle histoire elle c'était encore fourrer quand elle se rappela de quelque chose, elle se mit à courir et à leur crier :
 
- Bon il faut que j'y aille, ne m'attendait pas se soir, je vais racontai une histoire aux enfants sur la place public, elle ne devrait pas finir trop tard, je pense être là à 20heur, bisous.
-C'est incroyable toute cette énergie ! s'exclama la mère adoptive de Sakura
-M'en parle pas, rien que de la voir faire sa me fatigue ! Lança Kakashi, en se remettant a dessiné.
-Que fais-tu ? lui demanda sa femme.
- Je suis en train de concevoir le chez d'œuvre de ma vie ! Lui répondit-il mystérieux.
 
Sur la place publique d'une petite ville marchande, on pouvait voir assise sur l'estrade improviser, Sakura qui avait comme publique des enfants âgés entre six et douze ans accompagnaient de quelque adulte, tous étaient également assis et fixaient Sakura de leurs yeux pétillant d'excitation.  Ils attendaient tous avec une impatience non dissimuler le moment ou Sakura commencerait à raconter l'histoire. Car quand Sakura racontait, c'était comme si les histoires prenaient vie. Les enfants avaient l'impression de vivre les histoires.
 
-Bonsoir tout le monde ! Leur lança Sakura  avec un sourire
-Bonsoir Sakura ! lui dirent-ils a leur tous, un immense sourire coller aux lèvres
-Dit Sakura, tu raconte l'histoire d'Aladin et de la lampe magique !
-Non moi, je veux celle d'Ali baba et des quarante voleur !
-Oh mais vous êtes nul la mieux c'est Sim bade le marin !
-Chut, silence, sinon pas d'histoire ! Les calma Sakura
-Oh non/ chut/silence
 
Tous se ture et regardèrent Sakura se demandant quels histoires fabuleuse elle allait leur conté.
 
-Aujourd'hui je vais vous raconter une histoire toute nouvelle, que j'ai apprise il n'y a pas longtemps, commençât-elle
-Tu dis sa a chaque fois Sakura, lança un garçon de dix-neuf ans dans le publique.
-Et alors qu'est-ce que cela peut te faire Joshua ? Tu as si peur que sa que ton frère te compare a moi ou alors c'est parce que toi aussi bien que tu sois un grand garçon, tu aime m'écouter raconté ? Répondit-elle du tac au tac
 
Des rires se firent entendre parmi la foule, quand au dénommé Joshua, il ne savait plus ou se mettre.
 
-Alors je continue ? demanda-t-elle a son publique malicieusement
-Oui, crièrent-ils en cœur.
-Très bien, donc c'est l'histoire d'une petite fille qui se présenta aux portes de Bagdad, elle ne devait pas être plus âgée de sept ans et pourtant la direction d'où elle venait montrer qu'elle arrivait du désert mais chose étrange elle était seule. Plus étrange encore elle ne portait aucun vêtement sur elle. Elle ne se rappelait plus de sont nom, ni de se qui lui était arrivé, ni d'où elle venait... .
 
Et c'est ainsi que Sakura entrainer une fois de plus les enfants dans sont imagination, leur parlant tour à tour de la magie, de piraterie, de sirène et de dragon. Elle leur fit découvrir des pays enchanteur. Du bien qui triomphé du mal. Et comme Sakura se plaisait à le répéter, la limite de votre imagination ne dépends que de vous, la mienne n'en a pas, elle est illimité. Quand elle rentra chez elle il était vingt heurs dix, ses parents étaient déjà coucher. Elle mangea ce qu'ils lui avaient mit de côté, puis partis dormir.
La semaine qui suivit passa trop lentement au gout de Sakura, alors pour passe le temps elle essayait de découvrir se que sont père lui cacher mais celui-ci ne lâchait pas l'affaire, quelque peut décourager Sakura alla a l'atelier de poterie, où, elle créa en deux jours de superbe vases, de pot et d'assiette de toute sorte, se qui fit énormément plaisir au potier. Pour ne pas faire de jaloux elle alla aussi chez le verrier ou elle fit des verres superbes et pleins d'autre objet magnifique. Puis le grand jour arriva enfin, Sakura stressait quelque peut, en effet jamais elle n'était allé ailleurs que dans sont cartier et les seuls personne a qui elle avait parlé ou demandait quoi que se sois, était des enfants de moins de douze quelque adolescent qui la connaissait depuis l'enfance, quand au adulte il s'agissait du potier et de sa femme, du verrier et de ses parents. De plus sa mère avait tenu à faire sont vêtement se qui inquiéta d'avantage Sakura. Deux heures avant de partir pour aller voir le pharaon, Kurenai arriva avec une montagne de tissu vert et or à la main qu'elle tendit à sa fille :
 
-Tien va mettre sa.
-Mais c'est quoi tout sa ?
- Ta tenu évidemment!
-Tu veux que je meurs de chaud c'est sa ?
-Mais non allez vas-y que je puisse voir se que cela donne.
 
Sakura monta alors se changer dans sa chambre, elle voulait bien faire plaisir a sa mère mais trouver que parfois elle exagérait, une fois changer, elle trouva que sa mère était vraiment très habile en couture, pourtant quelque chose dans sa tête lui disais que se vêtement ne convenait absolument pas a la situation. Elle sut qu'elle avait raison quand elle passa devant une vitre qui lui renvoya sont reflet, elle ressemblait a une danseuse avec sont haut composé d'une veste, un pantalon a voile, d'une ceinture ainsi que d'une coiffe avec voile. Le pantalon est de couleur blanche avec des voiles vertes, la ceinture est dorée avec des voiles vertes tombant sur le pantalon, le haut est noir avec une veste pailleté verte, la coiffe est un bandeau dorée avec des voilures vertes elle aussi. Elle avait comme chaussure des scandales montants dorés avec quelque fil vert et rose.
   C'est sure que Sakura était très belle dedans plus que belle même mais ... comment dire, n'était-ce-pas un peut exécif ? Après tout c'était juste pour faire une demande au prés du pharaon pas pour qu'il l'engage comme danseuse. Sakura se retint de justesse a poussais un cri et dévala les escaliers pour se poster devant sa mère, elle était tellement sous le choc qu'elle n'arrivait plus à prononcer un seul mot. Kurenai elle était totalement sous le charme, ce vêtement fesais ressortir à merveille les yeux de Sakura.
 
-Tu es magnifique mon Ange, Kakashi vient voir comment est Sakura ! Avant que tu repartes travailler je veux que tu viennes la voir !
-Papa je t'en pris sauve moi !pensa Sakura a se moment là
-Oui d'accords mais pas longtemps je dois fi...
 
Il ne fini pas sa phrase, couper par la vu de sa fille. Elle était vraiment magnifique ! On aurait dit qu'une déesse venait de pénétrer dans sa maison. Il fallu quelque minute à Kakashi pour reprendre ses esprits.
 
-Tu es superbe ainsi ma puce. Lui dit son père
 
Sakura en resta sans voix n'en croyait pas ses oreilles, même sont père se retournée contre elle !
 
-Mais il est or de question que tu te promènes dans la ville habillé ainsi ! Continua-t-il d'un ton ferme.
-Merci ! Souffla Sakura en même temps que sa mère protester
-Quoi mais pourquoi ? Elle est magnifique tu l'as dit toi-même !
-Je refuse que des petit voyous voyent ma petite fille adorer ainsi, ils se rendraient alors compte qu'elle est une femme et n'arrêteraient pas de lui tourné autour !
 
Sakura faillis tomber a la renverse en comprenant les raisons du refus de sont père ! Personne ne se mettaient donc une seul seconde a sa place quand elle ferait fasse au pharaon dans cette accoutrement ridicule ?
 
-Mais chérie, c'est le seul vêtement potable qu'elle ait, avec ces vêtement de tout les jours elle ressemble a un garçon manqué ! De plus c'était ce que je voulais lui faire pour son anniversaire et vu qu'elle avait décidait de faire une demande au pharaon je me suis dit que je pourrais bien lui offrir plus tôt ! J'en ai passé des nuit blanche pour la terminé le plus rapidement possible ! Continua d'argumenter sa mère en regardant Kakashi avec des yeux de chat mouillé.
 
Au finale Kakashi cédât sous le regard suppliant de sa femme. Sa fille lâcha un «  traites » a l'égare de sont père puis suivis sa mère. Kurenai, coiffa Sakura, lui fit des nattes et mit quelque perles vertes, jeune et noir, elle la maquilla  très légèrement en lui mettant juste un peut de noir autour des yeux.
 
-Tu es parfaite !
-Hn !
-Je suis sure que le pharaon en restera sans voix !
-Tu m'étonne il risque plutôt frôlé la crise cardiaque en me voyant arrivé !
-Mais voyons qu'est-ce que tu raconte encore, tu es très belle ma chérie. La rassura Kurenai
-Oui ba y'a que papa et toi qui me le dite, de plus je ne vais pas la bas pour lui faire une danse, je...
-Je sais Sakura, mais je me dis que peut être là-bas, tu découvriras un homme pour qui ton cœur bâtera.
-Je me disais aussi !  Elle tient temps que sa a se que je me mari ou quoi ?
 
Sakura ne se sentait vraiment pas à l'aise dans ces tenus, elle préférait de loin ces tuniques simples à cela. Pourtant elle ne dit rien a sa mère car cette dernière avait travaillé dure pour la faire et bien qu'elle aurait préférer la recevoir en d'autre circonstance et s'en plaignes beaucoup elle trouvait le vêtement vraiment jolie. Sakura apprécier tout ce que ces parents fessaient pour elle. Ils avaient toujours tout fait pour qu'elle soit heureuse et ne manque de rien. Ils ne la comprenaient pas toujours comme aujourd'hui, ils ne savaient pas pourquoi cela était devenu si important pour leur fille d'apprendre à écrire et à lire, une chose dont ils étaient sur ils ne pouvaient rien lui refuser, pas qu'ils n'avaient pas déjà essayé, c'est juste que Sakura finissais toujours par obtenir ce qu'elle voulait. Elle n'était pas capricieuse et bien qu'elle soit fille d'artisan, elle restait quelqu'un de simple qui aimer la vie comme elle était et ne chercher jamais à être a la mode, elle ne se soucié guerre des problèmes que rencontrer les adultes comme si cela ne la concerner pas alors qu'elle en était une. Sakura était un mystère même pour sa famille, quand certain jours elle vous parlera avec un esprit plus aiguisé qu'une lame, d'autres jours ils vous seront quasiment impossible d'avoir une conversation censé avec elle, la tête dans les nuages vous parlant de chose improbable, retombant dans le monde des enfants, croyant dure comme faire en la magie. Kakashi et Kurenai ne connaissait pas tout de leur propre fille, car des qu'elle eût atteins l'âge de neuf ans, elle avait commencé par se montrer, cachotière et énigmatique. Pendant une année entière Sakura resta enfermer dans une sorte de bulle qu'elle c'était crée, ne parlant a personne, inquiétant énormément ces parents mais les jours de sont dixième anniversaire la vie avait reprit sont cours comme si rien n'avait jamais eu lieu. Étrange n'est-ce pas ?
 
     Perdu dans ses penser Sakura ne s'aperçut pas tout de suite qu'elle était arrivé. On était pourtant le matin, presque dix heures, mais le matin quand même, que déjà un long fils d'homme et de femme, accompagné d'enfant d'esclave, et même de chèvre et de panier de fruit, s'étendait sur 5 kilomètre, attendez une minutes, des chèvres ? Oui des chèvres car pour que le pharaon accorde une importance supplémentaires a votre venus il était utile de ne pas venir les mains vide, c'est en les voyant ainsi les mains chargé de présent que Sakura comprit ou voulez en venir sa mère en la parent de la sorte, elle poussa un soupir en se disant qu'elle aurait du s'en douter mais il était trop tard pour rentrer chez elle et cogiter pour savoir quoi emmenait au pharaon. Sachant qu'elle en aurait pour facilement trois bonne heures si elle commençait à attendre maintenant, plus une heure supplémentaire pour que le pharaon prennent une pose repas, elle suivit sa mère a sont travaille en attendant treize heurs. Elle regarda sa mère travailler et vis même certain enfant qui venaient l'entendre raconter ces histoire les samedis et dimanche. Jamais elle n'aurait pensez qu'ils faisaient autant de chemin juste pour l'entendre raconter ces histoires. Ils vinrent lui montrer les instruments de musique qu'ils avaient crée eux même. Elle aida du mieux qu'elle put sa mère pour aider aux derniers ajustements de certaines toges, elles mangèrent avec les cuisiniers du palais car le frère de sa mère était l'un d'eux. Puis elle repartit vers 13 heures, aux portes du Palais, les personnes qui attendaient leur tour étaient très nombreuses plus que durant la mâtiné. Elle se joignit à la fil de personne. Elle attendit plus de cinq heures et des gens continuaient à affluer. Mais vers 18 heures les gardes se postèrent juste après elle et dirent aux personnes qui y étaient de partir et de revenir le mois prochain. Sakura souffla de soulagement en se disant que pour une fois elle était vraiment chanceuse. Elle attendit encore une heure avant de pouvoir franchir les mures du palais, mais au moins pouvait-elle enfin apercevoir le pharaon assis sur sont trône, deux gardes se tenaient prêts de lui. Son vizir assis juste un peut en retrait a sa droite et un conseiller à sa gauche, lui aussi un peut en retrait.
 
   Elle ne pouvait pas voir tout les détailles car elle était trop loin, en tout cas de se qu'elle pouvait voir du pharaon était un jeun homme de 23 ans, dont la peau bronzé brillait de filament d'or, il avait du khôl  autour des yeux dont elle ne pouvait pas encore distinguer la couleur elle ne pouvais pas savoir n'ont plus de quel couleur était ses cheveux a cause de sa coiffe, surement étaient-ils noir comme un bon nombre d'Égyptiens, il portait beaucoup de bijoux doré sertis de pierre précieuse qui brillaient eux aussi grâce a un fin filais de lumière provenant de dehors qui les éclairaient, les rendant presque éblouissant. Ces bijoux devaient avoir plus d'un siècle puisqu'ils passaient de génération en génération. Et grâce a sa toges simple mais élégantes a manche courte, même de là ou elle était, elle pouvait voir que sont pharaons était plutôt musclé. Mais il fait quoi de ses journées pour être ainsi même ceux qui travaillent dans l'armurerie n'ont pas développé autant de muscle ? pensa Sakura.
    Il ne restait plus qu'une vingtaine de personne devant elle quand soudain une tornade Blonde la percuta, la fesant tomber et du même coup attiré l'attention de tout ceux présent dans la pièce. Sakura jura et lança a celui qui l'avait heurté des mots pas très jolie a entendre surtout de la part d'une femme, pourtant celui qui l'avait renversé ne s'en soucié pas vraiment, il se contenté de la regarder en souriant. Sakura ne put s'empêcher de lui rendre sont sourire après tout Naruto était ainsi. Il était plutôt grand Blond, aux yeux aussi bleu que l'océan, âgé de 20 ans. Naruto n'était pas un Égyptien mais tout comme Sakura quelqu'un la trouver, un pêcheur plus exactement alors qu'il pêcher en haute mer, sans doute le bateau ou était ses parents avait fait naufrage, toujours est il que le pécheur le ramena au prés du pharaon, ce dernier prit Naruto sous sont aile et le fit devenir sont serviteur. A cette époque Naruto n'était pas très âgé et ne devais pas avoir plus de 3-4 ans Enfin c'est ce que Naruto lui avait raconté, mais Sakura soupçonner plus qu'une simple relation de maitre a serviteur.
    Le pharaon qui pourtant était bien concentré sur ce que le paysan en face de lui disait, releva la tête en direction de bruit de chut et de mot fort peut mélodieux. Tout comme les autres personnes présentes d'ailleurs ! Qu'elle ne fut pas sa surprise (mais bien sure il n'en montra rien) de voir Naruto en train de parler avec une inconnue, au vue des vêtements que la personne portait, aucun doute n'était dans l'esprit du roi à cet instant : il s'agissait d'une fille, avec des cheveux...rose ? De plus c'est d'elle que provenait les mots qu'il avait entendu. Cette constatation lui fit arquer un sourcil, voilà quelque chose d'inhabituel ! Et qui mériter que l'on s'y intéresse. Il arqua son deuxième sourcil quand il vit Naruto rigoler, encore plus étrange. Sasuke qui en début de journée ne voulait qu'une seul chose que cette entrevus avec les gens du peuple se termine rapidement pour qu'enfin il ait la paix, le voulait toujours, mais plus pour avoir la paix mais pour connaître cette jeune personne. Voyant que ce n'était pas en les observant d'avantage que cela fera venir la jeune rose (en attendant qu'il découvre sont prénom) jusqu'à lui, il reporta sont attention au paysan qui avait était interrompu. Pourtant cette fois-ci il ne fit pas vraiment attention à ce que le paysan lui disait.
 
-Alors Sakura qu'est-ce que tu fais ici ? Et habillait comme sa ? Le pire c'est que tu ressemble à une fille ! Lui demanda Naruto tout en la taquinant un peut.
- J'en suis une espèce de Crétin ! lui dit elle dans un reproche et se retins a grands peine de lui en coller une. Et puis c'est ma mère qui me la confectionnée, tu sais comment elle ait, je ne sais pas lui résister de plus elle a fait les yeux de chat mouillé a papa et il a capitulé.
-Hé Hé Je suis d'accord avec toi ta mère est super effrayante surtout quand il s'agit de couture, mais sa ne répond toujours pas a ma première question que fais-tu ici ? Insista-t-il.
-Oh ! Je suis là car j'aimerai pouvoir aller à la bibliothèque d'Alexandrie pour apprendre à lire et a écrire. Mais apparemment j'aurais besoin du consentement du pharaon, enfin sa c'est pour passer par la grande porte, si il me le refuse, je trouverais bien un autre moyen d'y parvenir. Lui répondit-elle le plus simplement du monde puis resta silencieuse un moment de nouveaux perdus dans ses penses.
 
Naruto lui n'en revenait pas ! Bon il savait que Sakura était spécial, il l'avait toujours sue, sa ne date pas d'aujourd'hui, mais là sa dépasser de loin tout se a quoi il la pensé capable de faire, elle venait d'insinuer que pour elle se n'était qu'une simple petite formalité d'avoir l'autorisation du pharaon pour avoir accès a sa bibliothèque ? Et le pire c'est qu'elle les dit à l'intérieur du palais même ! Incroyable ! Inconcevable sois Sakura  ne devait pas y avoir fait attention, soit elle s'en foutait. Et la connaissant comme la connaissait Naruto il était pratiquement sure qu'il s'agissait de la deuxième option.
 
-Mais je doute qu'il refuse, reprit Sakura avec un sourire malicieux sur les lèvres.
 
Naruto la regarda un instant sans comprendre.
 
-Comment ça ? Et puis depuis quand c'est devenu si important pour toi d'apprendre à écrire et à lire tout a coup, je ne te suis pas ! Continua Naruto visiblement perdu.
-Premièrement, tout simplement parce que après se que je vais dire, il ne pourra pas me le refusé et si il le fait, c'est qu'il ne mérite pas d'être pharaon, et deuxièmement, ne t'en fait pas pour ça, arrête de te posé trente-six question, écoute et observe, rien qu'avec sa tu auras les deux tiers de ta réponse. Lui répondit-elle encore plus énigmatiquement.
-Bon et si tu me disais le tiers qui manque alors ?
-C'est simple, c'est pour satisfaire ma soif de connaissance ! lui lança-t-elle avec un clin d'œil.
-Mais tu es une femme Sakura ! Comment vas-tu le faire flancher ? Déjà si se serait un homme qui lui demanderais je n'en serais pas sure a cent pour cent, mais une femme !? Obliger il te refusera l'accès ! Et sincèrement Sakura je doute que même avec ton esprit aiguisé que je sens entrain de pointé, que tu y parviennes.
-Et pourquoi ? demanda Sakura en avançant de quelque pas tout comme les personnes avant elle.
-Tout simplement parce que tu es une femme ! Ce n'est pourtant pas compliqué à comprendre enfin !
-Et c'est toi qui dit sa ? Toi, a qui il faut toujours tout décortiqué pour que tu comprennes ? répondit Sakura d'un ton presque acerbe.
-Ne me réponds pas comme cela Sakura, c'est pour ton bien que je te dis sa ! Tu risque de te bruler les ailes, les femmes doivent rester a la maison à aider leur maries du mieux qu'elles peuvent, sa en a toujours était ainsi et cela le sera toujours !
-Pourtant ma mère travaille bien pour le pharaon. Reprit elle plus calmement, elle savait où il voulait en venir mais elle ne s'en inquiéta pas, elle savait se qu'elle fesait.
- C'est normal car il n'y a que les femmes qui peuvent le faire ce métier tout comme les hommes sont les seul à faire de la poterie ou de la verrerie, car les femmes n'y arriveraient pas.
 
Aux exemples qu'il donna Sakura ne put s'empêcher de trouver cela amusant, ce que bien sure remarqua Naruto.
 
-En quoi cela t'amuse ? Je suis en train de te dire que pratiquement tous les métiers sont faits pour les hommes sauf la couture et le ménage et toi tu trouves cela marrant ? Demanda le Blond décontenancer
-Ben oui parce que tu vois j'en fais de la poterie et de la verrerie alors ... ? Et depuis pratiquement deux ans ! Lui affirma-t-elle.
 
Naruto en resta bouche bée, combien de règles Sakura avait elle bien put enfreindre ?
 
-J'y crois pas ! murmura-t-il
-Et pourtant ! Continua Sakura fier de sont petit effet
-Mais tu es complètement folle ! Si jamais on te prend tu risque ...
-Je risque quoi Naruto ? S'énerva Sakura et de ce fait éleva quelque peut la voix, asser pour que ceux avant elle puisse l'entendre, que je risque de finir au fond des cachots pendant un an ou deux ? Que je risque d'y perdre une main, un bras ! Mais que veux-tu que cela ma face ! Je ne peux pas faire autrement ! J'ai besoin de tout savoir, de tout connaître ! J'ai besoin de découvrir des choses, mais parce que je suis une femme, du peuple qui plus ait, ce droit mes refuser. Parce que je suis une femme je devrais rester bien sagement à la maison à faire le ménage et la cuisine, à m'occuper des gosses en attendant que mon marie rentre ? Cette fois, la voix de Sakura porta loin, très loin, jusqu'aux oreilles du Roi. On pouvait entendre dans la voix de Sakura, du mépris, de la colère et de la peine. Ton pharaon doit sa richesse qui l'entour au paysan et aux esclaves a qui il ne fait pratiquement pas attention ! Les paysans se saignent à chaque fois pour finir les fins de mois après que les impôts leur aient tout pris ! Quand aux esclaves, il ne meurt pas a cause des coups de fouet mais a cause des conditions de vit ! Attends tu crois qu'un simple bol de lentille et de poisson vont les aider à tenir toute une journée ? Ton Pharaon il doit sont pouvoir a des milliers de gens qui suivent ses lois a la lettre car ils espèrent ! La population Égyptienne crois encore en lui car il est leur nouveau pharaon mais combien de temps crois tu que cela durera Naruto ? Combien te temps crois tu que les gens accepterons encore un tel traitement ? Il y a deux semaines, j'ai vus la main d'un petit garçon de neuf ans, couper. Tout sa parce qu'il a volé une pommes car il avait faim juste parce qu'il n'avait pas l'argent pour la payé. Neuf ans Naruto ! Tu trouve cela normal ? Je fais tout pour éviter que cela arrive à mes petits protéger mais je ne peux pas me démultiplier pour le faire dans toute l'Égypte !Des perle d'eau suinté aux coin des yeux de Sakura, pourtant elles ne tombèrent pas.
-Mais Sakura, il y a deux semaine, il n'était pas encore au pouvoir, tu ne peux pas lui reprocher les évènements qui ce sont dérouler ! Lui dit Naruto d'une voix rêche sa langue était pâteuse, sa gorge nouer par l'émotion qu'il ressentait et qui provenait de Sakura.
- Peut être que tu as raison, Reprit Sakura plus calmement en baissant la tête, elle l'avait dit presque en murmurant, seul Naruto, l'entendis.
 
Tous avaient la tête tourné dans leur direction, tous regardaient Sakura, ceux qui était venus demandait de l'aide au pharaon la regardèrent plus qu'étonnée du fait qu'elle ait osé dire a voix haute, clair et fort ce que tous redouter, les gardes, le vizir et le conseiller la regardèrent incrédule quand au pharaon rien ne se lisais sur sont visage et pourtant il se posait bon nombre de question. En réalité Sakura avait oublié ou elle était et quand bien même elle s'en serait souvenus, elle aurait tout de même continué à dire a Naruto tout se qu'elle penser, pour la simple raison que en parler a Naruto lui fesais du bien, la soulager d'un poids énorme. Ce n'était pas la première fois qu'elle se confier ainsi a lui mais cela fesais trois mois qu'elle ne l'avait pas vu, trois mois, qu'elle n'avait pas put se confier. Naruto était là aujourd'hui, bien sure elle pensé qu'elle se confirait plus tard a lui après sont entrevu avec le pharaon, mais il l'avait tellement énervé à vouloir la faire changer d'avis que tout était sortis, tout. Le fait qu'elle souffrait d'être une femme, le fait qu'elle ne pouvait plus supportait l'injustice. Pourtant quand Naruto avait crus que c'était fini, qu'il croyait que la tempête était passé, Sakura releva la tête et Naruto vit a ce moment la dans sont regards a qu'elle point elle était déterminer à tout dire ce qu'elle penser, il comprit que la tempête commencer maintenant. Sakura reprit d'une voix calme:
 
-et il a quel âge ? Vingt trois ans ? Car c'est bien à cet âge que l'on peut accéder au trône quand on ait fils de Pharaons ?
 
Naruto acquisa simplement la tête, sa gorge étant trop sèche pour prononcer un seul mot. Il ne penser pas que de ne pas être allé la voir pendant tout ce temps la ferais devenir une véritable bombe a retardement.
 
-Donc on va dire vingt-deux, continua Sakura d'un ton toujours posé et c'est ce qui devait être le plus effrayant, tu ne crois pas qu'a vingt-deux ans on a assez de cervelle pour au moins regarder comment dirige sont oncle pour avoir une idée de se qu'il devra effectuer ? Penses-tu sincèrement qu'a vingt-deux ans nous ne somme pas assez mure pour prendre des décisions comme allons-nous ou pas couper la main a un enfant de neuf ans ! Cette fois la voix de Sakura claqua, et bien qu'elle fesais peur Naruto lui était toujours au moment ou elle avait insinué que le pharaon était stupide alors qu'il était qu'a quelque mettre d'elle.
 
D'ailleurs en parlant du pharaon, il s'était levé et commençait à descendre les marches en direction de Sakura et Naruto. Ce dernier le vit arriver lentement mais surement, Sakura par contre ne fit pas attention au regard d'avertissement de sont amis.
 
-Sakura... tenta de dire Naruto
-Non Naruto, tu voulais une raison je t'en donne une, même plusieurs, et si je tiens temps que cela à apprendre se genre de chose c'est justement pour empêcher a un autre enfant de se faire couper une main ! Dit-elle doucement
- Heu Sakura ... tenta à nouveau Naruto en voyant le pharaon se rapprocher de plus en plus, sans grands sucées hélas
- Laisse moi finir Naruto, toi et moi aurions très bien put être a la place de cette enfant, mais par rapport a lui nous avons eût énormément de chance. Le vizir et même l'ancien Pharaon disaient que nous étions en temps de paix non ?
-Comment tu sais cela ? demanda-t-il d'un coup, ne voyant pas vraiment le rapport avec ce qu'elle disait il y a une minute. De plus il regardait l'avancer du pharaon vers eux et n'aimait pas vraiment cela.
-Un grand père avec qui je joue régulièrement aux échecs  (on va dire que cela existait à l'époque) mais bref ce n'est pas de savoir comment je le sais le plus important est ...et arrête de m'interrompre j'en paire le fils de mes pensés, donc ou en était-je ...a oui je m'en souviens : si vraiment on était en temps de paix ou ni famine ni maladie avait touché notre pays comment cela ce fait il que des gens, des enfants meurt de faim ! Continue-t-elle en accentuant bien le mot enfant. Des paysans, des enfants d'esclave sont obligé de voler pour se nourrir. La plus part sont orphelin, ils n'ont ni parents ni frère ou sœur ainée pour leur montrer comment faire, les artisans refuse de les prendre sous leur ailes, ils sont trop jeune pour travailler en temps qu'esclave, quand au paysan ils sont trop pauvre pour se le permettent. Alors que leur reste-t-il comme choix à ses enfants Naruto? Dis le moi !
 
Durant tout le temps ou elle parla Sakura n'avait que très rarement levé le ton, c'étant juste contenté de raconter, d'expliquait comment elle voyait les choses, comme elle racontait une histoire aux enfants. Naruto regardait Sakura comme si il la voyait pour la première fois, il comprenait pourquoi elle lui disait tout cela, après tout, lui serai peut-être mort de puis longtemps maintenant et Sakura serait peut-être devenus  voleuse. Sakura se voyait, elle voyait à quelle vie elle avait échappé grâce a Kakashi et Kurenai. Il voyait ou elle voulait en venir.
  Le pharaon lui ne comprenait pas se qu'elle disait, ou du moins avait-il du mal à comprendre en quoi il était coupable du fait que des enfants airaient dans les rues. Il c'était arrêter d'avançait, voulant connaître mieux les intentions de cette rose. Elle était dos a lui et de se fait ne savait pas comment était sont visage, mais de se qu'il pouvait constater de dos, lui disait qu'elle devait être très belle, ses cheveux rose qui descendait jusque en bas de sont dos lui donnait envie de les toucher, sa taille était si fine qu'il était sure de pouvoir l'encercler facilement de ses deux mains. Elle était habiller en danseuse et apparemment n'avait rien emportait a lui offrir en échange d'un quelconque service. Il n'avait pas tout entendu de leur conversation ou plutôt devrait-on dire du monologue de la rose ; quand elle avait commençait à parler des conditions de vie des paysans, des esclaves, de se richesse qu'il avait grâce a eux, du peuple qui en avait marre des désillusions qui se répéter un peut trop souvent et surtout se qui l'avait marqué tout comme la rose, de se petit garçon de neuf ans. Comment sont oncle avait-il put faire cela ? Pourtant il ne le blâmer pas, après tout Madara n'avait fait qu'appliquer la loi ! Et cette inconnue osé le contester, devant ses disciples a l'intérieur même du palais ! Elle ne manquait pas de cran, il devait bien lui reconnaître cela. Il ne connaissait toujours pas sont nom, étant encore trop loin d'eux quand Naruto l'avait prononcé pour l'arrêter de parler mais qu'elle ne l'avait pas écouté.
  Sakura quand a elle attendait une réponse de la part de sont ami mais comme elle le soupçonnait lui n'ont plus ne savait pas quoi faire.
 
-Tu voix Naruto toi aussi tu n'as pas d'autre solution à leur donner que celle de volé pour survivre. C'est pour cela que je veux apprendre le maximum de choses qu'il mes possible d'apprendre pour pouvoir leur faire connaître par la suite. Tu comprends ou je veux en venir ? Les esclaves, les enfants, ne sont pas des voleurs et ceux qui le deviennent n'en sont pas responsables.
 
Naruto acquisa, oui il comprenait parfaitement ce qu'elle disait.
 
-Voilà une position bien surprenante, éclairer moi, je vous pris ! fit une voix, froide et grave derrière Sakura
 
A l'entende de cette voix Sakura se figea. Un léger coup d'œil sur le coté, lui fit comprendre qu'elle avait attiré tout les regards sur elle et que le pharaon n'était plus assis, alors deux option s'affichèrent dans l'esprit de Sakura, sois il en avait eu marre et était retourné dans ses appartement, ce qui était peut probable sois il était juste derrière elle et était la personne a qui appartenant cette voix, un regard vers Naruto lui fit comprendre que ses doute était fondé, avant de se retourner elle lança a Naruto un regards plein de reproche voulant signifier un «  tu aurais put me prévenir » Naruto lui répondis par un haussement des épaule qui voulais dire «  j'ai bien essayer mais tu ne voulais pas m'écouter ». Quand Sakura se retourna elle se courba rapidement puis releva la tête bien décider à répondre au pharaon, maglres le fait d'être un peut intimider. Elle ne le regarda pas dans les yeux car elle était inférieur a lui, pourtant ce n'était l'envie qui lui manquait. Sasuke le remarqua et a l'aide de deux de ses doit il l'obligea à le regarder en face, tous furent surprit de sont geste, mais a bien y penser cela n'était pas si étonnant que cela cette jeune femme avait éveillé la curiosité de leur pharaon a un point inimaginable. Mais quand les yeux vert émeraude de Sakura rencontrèrent les yeux couleur charbon de sont pharaon, tout deux plongèrent dans un monde hors du temps, pendant quelque secondes. Jamais Sakura n'avait put penser qu'il était possible d'avoir les yeux aussi noir que cela, elle se sentait attiré comme si un aimant était là cacher aux fond des yeux du pharaon. Sasuke de sont côté ne c'était a aucun moment douté dans sa vie que de telles yeux puisse existait, d'un tel vert...si éblouissant de beauté, que tout lui parut fade durant quelque instant, ses yeux d'une beauté rare n'était pas le plus incroyable non, c'était la conviction, la confiance et un amour pour ... il n'aurait sut dire pour quoi, mais quelque chose tenait réellement a cœur la jeune personne en face de lui. Comment pouvait-on faire voir autant de chose, transmettre autant de sentiment dans un seul regard ? Le pharaon revint à la réalité en premier, il voulait vraiment comprendre ou cette jeune femme voulait en venir.
 
-Alors j'attends, lui dit –il d'une voix douce mais autoritaire, ce qui fit sortir Sakura de ses pensé
-Je tien a vous avouez qu'il n'était pas du tout dans mon attention d'attiré autant l'attention quand j'ai décidé de venir ici ce matin. Mais de vous demandez si il était possible d'avoir accée a la bibliothèque d'Alexandrie pour pouvoir apprendre à lire et à écrie, mais au vu des récent événements je crois que je peux m'asseoir dessus. Déclara simplement Sakura
 
En l'entendant Naruto n'en revenait pas, elle venait de dire clairement et sans ménagement que si elle était venus c'était pour avoir plus de connaissance, le sors que le pharaon pouvais lui réserver lui était donc si peut important ? Sasuke quand a lui était asser surpris, même si il n'en montra rien, par la demande indirectement formuler qu'elle lui fesait, personne n'avait jamais osé faire cela que cela soit a sont oncle ou même a sont père il demandera a Itachi mais il en douter fortement. De plus elle lui avait parlé presque familièrement frisant l'insolence pourtant cela ne l'énerva pas au contraire il trouvait cela plutôt amusant.
 
-Et si vous m'expliquiez pourquoi vous pensez qu'un esclave ou qu'un enfant n'est pas un voleur ? Pourquoi pensez vous donc que ceux qu'ils le deviennent ne sont pas responsable ? Après tout ils volent en ayant parfaitement consciences du risque qu'ils encourent. Continua l'élu des Dieu.
- Ne m'avez-vous donc pas écoutait Majestés ? Lui demanda Sakura, le pharaon fut frapper par l'ampleur des sentiments qui l'habitait une fois de plus, elle le regardait presque implorante. Quand je parlais a mon ami vous étiez pourtant derrière moi n'est-ce pas ?Continua-t-elle puis sont regards devint ferme mais pourtant doux comme si elle s'apprêtait a expliquer a un enfant qu'il avait commis une bêtise mais qu'il ne le savait pas, et que maintenant qu'il le savait, il se devait de corriger sont erreur .
-Majesté, continua Sakura, si vous tolérez que le peuple ne reçoive aucune instruction, qu'il ne puisse connaitre que la dépravation depuis l'enfance et qu'on punisse des hommes pour ces crimes auquel toute leur éducation ne peut que les disposés. Quel autre conclusion pourrait-on en tirés Altesse si se n'est que vous transformez des gens en voleur pour ensuite les punir !
 
Tous étaient vraiment surprit, d'habitude quand Sasuke disais a quelqu'un de s'expliquer, de développer sont point de vue qu'il soit politique ou non, tous se taises sauf les conseiller. Vraiment cette enfant était très intéressante. Naruto lui avait épuisé sont cota d'étonnement, de toute façon avec Sakura il était impossible de s'ennuyait, cette fille chambouler tout sur sont passage, il se contenta de fermer les yeux en se disant que décidément rien ne la ferais changer, puis la regarda fièrement, après tout ce n'était pas donner a tout le monde de tenir tête a Sasuke. Naruto le savait mieux que personne pour avoir essayait un nombre incalculable de fois durant ces trois dernier mois. Sasuke surpris le regard de sont amis posé sur la rose, il ne put s'empêcher d'arqué un sourcil. Tout cela était décidément bien étrange mais Sasuke était convaincu ou presque, certain point devait être éclairci.
 
-Et pourquoi donc tenez-vous temps à apprendre à lire et à écrire ? Lui demanda-t-il
-Pour pouvoir apprendre aux enfants qui n'ont ni parents ni famille, je les déjà dis pourtant il me semble.
 
Le pharaon esquissa un sourire qui disparu rapidement en la voyant s'énerver, personne ne le remarqua sauf un certain blond qui fut vraiment surprit. Pourtant ne devait-il pas avoir épuisé tout sont stoque d'étonnement ? Apparemment lui en restait il un ou deux.
 
-Bon je crois que je vais vous laissez, fit Sakura en s'inclinant et en commençant à partir
-Comment cela ? S'étonna le pharaon se qui fit arrêter Sakura
-Et ben je suppose que vous ne m'autoriserez pas l'accès à votre bibliothèque, de se fait je ne vois pas pourquoi je resterais plus longtemps ici.
-Je pensais pourtant que c'était important pour vous, où n'était-ce que des paroles ? Voulut savoir Sasuke
-Oh soyer rassurer c'est en effet important pour moi !
- Alors pourquoi partez-vous maintenant ? Continua Sasuke, il voulait tout faire pour qu'elle reste le plus longtemps possible.
-Car je dois apprendre le plus rapidement possible Majesté, et désole de vous le dire ainsi mais vous n'êtes qu'un chemin parmi tant d'autre.
-Pardon ?! Demanda-il ne voyant pas ou elle voulait en venir quand a Naruto lui il avait la bouche grande ouverte
-Elle ne va tout de même pas dire ce a quoi je pense, pensa Naruto
-C'est pourtant simple, vous êtes le moyen, le plus simple et le plus rapide pour pouvoir entrer dans cette bibliothèque en toute légalité en faite vous êtes le seul chemin légale mais vous n'êtes pas le seul pour autant, il existe bon nombre de façon d'entrer quelque part pharaon, comme un voleur ou un assassin n'entrera jamais par la grande porte bien que cela sois facile, il passera plus par les fenêtres ou les toits, mais jamais il ne s'avouera vaincu temps qu'il n'aura pas pénétrer dans la maison. Vous comprenez maintenant ?
-Et si elle la dit !
 
Puis Sakura repartis pour de bon, elle passa les mure du palais et retourna chez elle sans un regard en arrière ne se doutant pas une seul seconde dans qu'elle états d'esprit elle avait laissé le pharaon. En parlant de se dernier, les paroles de la fleures le replongèrent dix-huit années en arrière, il retourna lentement sur sont fauteuil, plus machinalement qu'autre chose, les quelque paysans présent lui firent leur demande mais il n'était pas avec eux, se contentant de leur répondre par un son jusqu'à se que tous rentre chez eux. Naruto suivait de prés les réactions de Sasuke, en temps qu'esclave il ne pouvait pas intervenir tout de suite, pas temps qu'il y aura encore du monde mais plus tard quand Sasuke sera de nouveau seul dans ses appartement alors oui.   
 
Plus tard dans la soirée, un certain jeune homme blond pénétra dans les appartements  du pharaon. Ce dernier était assis sur le rebord de sa fenêtre qui donnait sur les jardins du palais, il était perdu dans ses pensée, pour Naruto il était évident qu'il pensait a Sakura. Il décida pourtant de le sortir de ces pensés :
 
-Te lécherais-tu encore les blessures causées par les épines d'une rose mon ami ? lui demanda Naruto
-A c'est toi ! Déclara le pharaon visiblement déçut
-Merci, ça fait toujours plaisir à entendre ! Répondis Ironiquement Naruto
-Ce n'est pas se que je voulais dire, s'excusa le brun
-Oh mais je le sais, tu aurais sans doute préférer voir une certaine jeune femme aux cheveux rose et aux yeux aussi verts qu'une émeraude.
 
Le pharaon acquisa.
 
-Tu la connais, n'est-ce pas Naruto ? Continua Sasuke
-Oui nous somme ami, lui répondit-il
-Depuis combien de temps la connais-tu ?
-Oh depuis longtemps, je dirais que je les rencontrer il y a presque dix ans maintenant.
-Si longtemps ? Pourquoi ne m'as-tu jamais parlé d'elle ? S'intéressa Sasuke
-Ba met toi a ma place deux minute tu veux, tu ne t'es jamais intéresser aux femmes jusqu'à tes dix-huit ans et a partir de la, tu ne les traiter pas avec le plus grands des égards au mieux elle finissait comme une de tes concubine, ben excuse moi d'avoir voulut protéger une amie de tes griffes.
-Mais se n'est pas tout n'est-ce pas ? Tu l'aime ?
 
Cette question surprit énormément Naruto pourtant il répondit honnêtement a la question que lui posé sont amis.
 
-Plus maintenant, elle ma repousser il y a quatre ans, mais on est resté bon amis.
-Elle en aimait un autre. Crut comprendre le Pharaon
-Non, personne. Pas plus que maintenant je pense et pourtant on ne peut pas dire que les prétendant manque a l'appelle ! Souria Naruto en se souvenant d'une fois ou il était allait la voir et ou il avait vu tout un groupe de Garçon qui la suivait partout ou elle allait, la pauvre en avait eu marre mais le pire c'est qu'elle ne comprenait pas pourquoi ils la suivaient.
-Tu veux dire qu'elle n'est toujours pas mariée ? S'étonna-t-il
-Étonnant pas vrais ? Surtout quand on sait qu'elles le sont pratiquement toute des seize ans. Elle qui va sur ses dix-huit est toujours aussi libre que l'aire. Enfin je suppose qu'il ne doit pas être aisé de cueillir notre Rose des Sables.
-Notre Rose des Sables ? Demanda Sasuke intrigué par un tel surnom
-C'est le surnom que tous ceux qui la connaissent lui donnent, mais elle n'est pas au courant. Elle ne se rend même pas compte de sa beauté, et a chaque fois que quelqu'un a essayait de la cueillir, soient ils se sont heurté a ses épines comme toi sois elle leur a filait entre les doit comme le sable... comme moi.
-Cela lui va plutôt bien, poursuivit-il, tu as dit qu'elle allait sur ses dix-huit ans, quand ?
-Le 28 mai, lui répondis Naruto la mine sombre
 
A l'entente de la date, Sasuke se figea, elle était née le jour précédent le meurtre de ses parents ? Mais Naruto ne le laissa pas ruminé il avait une autre nouvelle encore plus surprenante a lui annoncer.
 
-Mais ce n'est pas tout, d'après le registre des naissances que j'ai put consulter grâce a Jiraya, Elle aurait était la seul naissance de tout le mois de mai cet année là.
-Quoi mais c'est impossible ! S'esclaffa Sasuke en se levant d'un bond
-Tu n'as qu'à vérifier les registres par toi-même si tu ne me crois pas. Proposa le blond
-Si je te crois, mais c'est tellement improbable, incroyable même !
-Je suis d'accord avec toi.
-Il faut que je la revoie !
-Et comment ?
 
Quand Sasuke tourna vers lui sont regards charbon, Naruto sut qu'il aurait du se la fermer.
 
-Tu la feras venir jusqu'à moi, dit lui que si elle vient, non seulement je l'autoriserais à aller a la bibliothèque mais qu'en plus je ferais construire une école !
 
Le blond souffla avant de déclarer :
 
-D'accord mais cela attendra un peut, j'ai pas mal de chose à faire que ton oncle ma demander, au faite pendant que j'y pense si je serais toi je me méfierai de ton premier conseiller là, Orochimaru, je le sens pas du tout. Dit-il en partant
 
Sasuke se permis un sourire il avait vraiment de la chance d'avoir un ami comme Naruto. Ce soir là, quand il alla se coucher, il ne cesser de penser a la Rose des Sables qui avait déclenché en lui des sensations plus qu'étrange et pourtant si plaisantes. Cette nuit là, il rêva d'elle, de ses cheveux roses et de ses yeux enchanteurs.
 
Pendant ce temps Sakura elle de sont côté était assise au bord de sa fenêtre et observer le ruisseau qui était a quelque mettre de là, ce ruisseau ou Kakashi l'avait découvert, elle ne savait pas qui était ses vrais parents et au font cela lui était égale de le découvrir un jour, peut lui importait de savoir que dans ses veine coulait du sang de paysan, d'esclave ou de n'importe qu'elle autre rang sociale, la famille qui l'avait recueillis était pour Sakura la meilleur du monde. Si Sakura aurai voulu revoir ses vrais parent cela aurai était pour savoir si c'est cheveux rose était génétique mais cela aurait était tout. Elle était  perdu dans ses pensés mais elles n'étaient pas occuper par l'image du pharaon du moins pas entièrement. Maintenant que j'ai fait l'idiote comment je vais pouvoir faire pour avoir accée a cet foutu bibliothèques ? J'ai dit que ce n'était pas la seul entré... ce qui est vrai mais je ne suis pas non plus une voleuse, donc je ne connais pas toute les façons de faire. Et je ne peux pas retourner le voir comme si de rien n'était... a c'est compliquer ! Mais pour un pharaon il est super beau ! Des yeux si noirs... même ceux de mon âge  ne les ont pas ainsi  D'ailleurs je ne connais personne a par le pharaon lui-même pour avoir des yeux appareille! Enfin connaître est en bien grand mot disons plutôt rencontrer serait plus juste. Il doit en avoir des femmes à ses pieds ! Mais qu'est-ce que je raconte moi, c'est normal qu'il soit beau, il s'agit du pharaon, de l'élu des Dieux ! Mais pourquoi je n'arrête pas de  pensez a lui ! C'est vrais quoi il y a d'autre homme que lui sur terre ! De plus lui c'est le pharaon et moi je suis quoi ? Au mieux une fille d'artisan, au pire un enfant d'esclave et dans les deux cas je ... je suis très en dessous de lui. Arg. Il faut que je me concentre sur mon problème qui est comment entrer dans cette bibliothèque ? N'empêche se serais vraiment super si la magie existait comme dans mes Histoires, je n'aurai qu'a penser être a l'intérieur même de la bibliothèque pour mit retrouver.Voilà a quoi ressemblait les pensé de Sakura, quand soudain quelque chose d'incroyable se produisit : Une lumière blanche enveloppa Sakura, doucement presque chaleureusement. Sakura sentis une douce chaleur l'encercler, dans sa tête une petite voix lui disais de courir pourtant elle n'esquissa pas un seul geste, et laissa cette lumière l'entourer. Puis se fut comme si on voyait à travers un voile flou, l'image de Sakura se brouilla pour disparaître. Quand sont image réapparut se fut dans un tout autre endroit en faite, c'était l'endroit où elle désirait aller depuis quelque temps : la bibliothèque d'Alexandrie.
  
Sakura ne comprenait pas comment elle était arrivait ici mais ce n'était pas si grave l'important était qu'elle était là, dans la bâtisse qui regorgeait le plus de connaissance !  A chaque centimètre carré on pouvait voir des étagères entières où était stoquer des parchemins. Elle visita les lieux et tourna sur elle-même quand elle arriva au centre de la bibliothèque la ou le plafond était si haut qu'il en donner le vertige.
 
-Que fait-vous ici ? Fit une voix, qui la fit sursauter
-Moi ? Demanda stupidement Sakura en se retournant pour voir qui lui parler
 
C'était un jeune homme d'une trentaine d'année, il avait un air endormis sur le visage, ses yeux était marron presque noir quand a ses cheveux ils étaient attaché en une queue de chevale haute.
 
-Ben oui vous ! Vous voyez quelqu'un d'autre ici ?
-Oui vous ! répliqua Sakura
 
L'homme afficha un sourire amusé
 
-Vous avez de la répartis, concéda-t-il
-Merci.
-Mais vous ne m'avez toujours pas répondu. Que faite vous ici et comment êtes vous entrer ici ?
 
A ce moment là Sakura se dit qu'un demi-mensonge et une demi-vérité serait préférable que si elle lui disait tout ce qui c'était passer au risque dans le meilleur des cas qu'il pense qu'elle est folle, dans le pire qu'elle est une sorcière ou quoi que se sois d'autre qui pourrait mettre sa vie en danger aussi prit elle une grande respiration puis déclara :
 
-Je suis ici car j'ai demandait au pharaon de m'accorder le droit de venir ici pour que je puisse apprendre à lire et à écrire, j'ai également donnée bon nombre d'argument très pertinent, il m'a alors accordé le droit de venir et ma dit que je pouvais y aller n'importe quand.  Quand a la façon dont je suis rentré il me semble évident que je suis passé par la porte ce n'est pas comme si la magie existait et que je serai arrivé ici grâce a elle !
 
Bon pour les demi-vérités et les demi-mensonges Sakura devra repasser hein ! Quand à l'homme il la regardait d'un regard méfiant puis déclara :
 
-Je ne vous fais pas confiance mais je veux bien vous croire !
 
Sakura se dit que se n'était pas normal et pas du tout logique se qu'il venait de dire, comment peut ont croire quelqu'un en qui ont a pas confiance ? Enfin s'il lui apprenait ce pourquoi elle était venue, cela n'avait pas grande importance.
 
- Je m'appelle Shikamaru Nara, Script de profession, poursuivit-il en s'inclinant
- Et moi Sakura Haruno, enchanté, lui répondit-elle en s'inclinant a sont tour, pas de profession mais adore tout se qui touche a la musique et raconter des histoires par contre je suis très dangereuse quand cela touche au domaine de femme au foyer, continua-t-elle avec un sourire
-Vous êtes quelqu'un d'intéressant Madame Haruno, l'informât-il en souriant a sont tour
-Oh non pas temps que cela et c'est Mademoiselle je ne suis pas encore marier. Lui apprit-elle
 
Encore plus surprenant, vraiment cette enfant était très intéressante, Shikamaru ce dit qu'elle devait avoir entre dix-sept et dix neuf ans, de se fait elle aurait du être marié depuis longtemps. Elle était si il se fiait a sont nom fille d'artisan, encore plus étrange qu'elle soit encore libre donc. De plus bien qu'il ne soit ni mage ni guérisseur, il sentait une puissance émaner de cette jeune fille, et des cheveux roses ? Shikamaru se dit qu'il devait en apprendre plus sur elle, vraiment plus.
 
-Très bien Mademoiselle Haruno, je vous apprendrais tout ce que vous voudrez savoir, en échange, je vous demanderez de me dire se que vous avez dit au pharaon pour qu'il accepte, d'habitude même les sultans ne sont pas autorisé... et qu'il est accepter qu'une femme y pénètre mérite que l'on s'y intéresse.
-Le marcher est équitable, très bien.
 
Shikamaru entraina Sakura dans un dédale de couloir, d'étagère, et de parchemin. Ils s'arrêtèrent dans une pièce plus petite que le hall ou Shikamaru lui apprit dans un premier temps l'alphabet, en même temps qu'il lui enseigner le savoir, Sakura elle lui raconta sont entrevus avec le roi, du puis le début, elle lui parla donc de Naruto, jusqu'au moment ou elle expliqua pourquoi  les enfants et les esclaves n'étaient pas des voleurs, puis a ce moment là, elle changea la fin pour obtenir l'accord du pharaon. Bien sur elle ne raconta pas le moment ou elle s'était sentis aspire par les yeux du pharaon cela aurait été trop gênant.
 
-En effet jeune fille, vous savez parler !
-Oh arrêtez, je m'étais sentis horriblement mal, avouer que ce n'est pas banale de sortir tout se qu'on pense du pharaon en oubliant que se dernier n'est qu'a quelque mètre de vous et a l'intérieur même du palais, là ou tout plein de monde peut vous entendre et vous enfermer dans un cachot tout simplement parce que vous avez osé dite le fond de votre pensé !
 
Shikamaru s'esclaffa avant d'acquises. En deux heures, Sakura avait, en plus d'avoir appris l'alphabet, elle avait apprit à écrire et a lire certain mot, plusieurs en réalité, il ne manquait plus qu'elle apprend à écrire des phrases, la conjugaison et la grammaire, ainsi qu'apprendre à lire en continue. Comme il se fesais tard Shikamaru décida de remettre cela a demain aux mêmes heures, elle le prévint que les Samedi et dimanche elle viendrait plus tôt puisqu'après elle devait raconter des histoires aux enfants. Puis elle disparut dans un couloir, Shikamaru voulut la rattraper pour lui montrer le chemin vers la sortis, mais déjà, elle n'était plus là.
    Sakura se retrouva dans sa chambre, quand elle se coucha il était presque dix heures. Dans sa tête tourbillonner toute les informations qu'elle avait recueillies grâce à Shikamaru. Elle avait trouvé cela assez facile mais elle savait que le plus dure aller commencer maintenant est était tout excitait rien que d'y penser. Elle était impatiente de tout raconter à Naruto. Cette nuit là, le rêve de Sakura fut peuplé, de lettre, de parchemin, de magie et d'une certaine personne aux yeux d'un noir charbon.
    Une semaine c'était écouler depuis se fameux jours et Sakura n'avait pas revus Naruto, ni le pharaon d'ailleurs, mais bien qu'elle était un peut triste, de ne pas avoir revus sont ami (et le pharaon mais elle ne voulait pas se l'avouer), elle était heureuse d'avoir tant apprit. Une semaine, c'était aussi le temps qui lui a fallu pour tout apprendre, que se sois pour lire, pour écrire,  pour les différent temps de conjugaison, pour savoir ce qu'était un champ lexicale, pour ne plus faire de fautes d'orthographe ou de grammaire. En une semaine elle avait déjà tout assimilé, Shikamaru n'en revenait pas, c'était tout bonnement incroyable, même lui qui avait une intelligence plus développé que ces collègues avait tout de même mit six mois pour tout enregistrer correctement. Vraiment cette jeune personne cachait bien des surprises.
 
- Demain je raconte une histoire aux enfants venait donc m'écouter, l'invita Sakura avant de disparaître une nouvelle fois entre les étagères.
 
Une semaine de self contrôle était également de rigueur au Palais, en effet Sasuke était d'humeur exécrable depuis sa rencontre avec Sakura, il voulait la revoir et pourtant Naruto n'avait toujours pas eu le temps, Madara, lui refilait a chaque fois une autre dose de travaille dès que ses corvée était terminer, quand au pharaon lui-même, il ne pouvait pas se libérer. De se fait jour et nuit, des cheveux roses et des yeux émeraudes, venaient le hanté le rendant de très mauvaise humeur. Alors qu'il passait dans un couloir, Sasuke entendis un petit garçon d'environs dix ans parler a sa maman, demander plutôt :
 
-Allez Maman j'aimerai pouvoir aller écouter ses histoires, Corn dit qu'elles sont super ! Dit oui.
 
Une histoire ? Pourquoi pas ? Si il se déguiser et qu'il se faufiler en dehors de ses mure grâce a Naruto cela ne poserais pas de problème, cela lui ferais du bien de se détendre.
 
-Très bien, capitula la mère, mais c'est moi qui t'y emmène pas que j'aie pas confiance en Corn mais je préfère t'avoir à l' œil, c''est ou et a quel heur ?
-C'est sur la place du petit village prés de la frontière.
-Si loin ?
-Oui mais Corn dit que cela vaut le coup, c'est demain à six heures avant le repas du soir.
 
Très bien ! Demain de cinq à huit  (heures du soir) Sasuke s'offrirait un peut de répit. Le lendemain arriva, suivis de la soirée, Naruto et Sasuke se rendirent sur la grand place, Naruto était tout excitait a l'idée de revoir Sakura et d'imaginé la tête que tirera Sasuke en voyant celle qui le hanté : assis sur un murerai a raconter une histoire qui prendra vie sous les yeux ébahies des enfants.
Shikamaru aussi si rendis pour répondre a l'invitation de sont élève ou plutôt de sont ancienne élève puisque sont apprentissage était terminer.
 
      Sakura se rendis sur la place du petit village, elle avait prévus de leur raconter l'histoire d'Aladin, cela fesais un mois que les enfants le lui la réclamer alors autant leur faire plaisir. En arrivant elle constata comme a chaque fois, que des spectateurs était déjà là, pratiquement toujours les mêmes. Elle remarqua qu'il y avait le petit garçon du palais, il était accompagné d'une autre enfant qui tenait la main d'une femme sans doute sa maman. Les enfants arrivèrent de plus en plus nombreux certain accompagné d'un adulte. Elle vit aussi Shikamaru arrivait, a cette vue, un sourire naquit sur ces lèvres, il ne sera pas déçut.
 
-Allez dépêche toi ! Cria une vois que Sakura ne connaissait que trop bien
 
Une tête Blonde apparu dans sont champ de vision, en reconnaissant Naruto, Sakura se hâta d'allait a sa rencontre et de lui sauté dans les bras. Qu'est-ce qui lui avait manqué durant tout se temps.
 
-Naruto que fais-tu là ? lui demanda-t-elle, et pourquoi tu ne m'as pas rendus visite de toute la semaine ? Je t'ai mis en colère ? Continua-t-elle
-Doucement Sakura tu m'étouffe, s'exclama-t-il
 
Elle s'écarta de lui pour qu'il puisse respirer.
 
-Alors, reprit t-il, non je ne suis pas en colère, comment pourrais-je l'être ? Si je ne suis pas venus c'est parce que j'avais des tas de choses à faire, d'ailleurs depuis presque trois moi sa n'arrêtes pas, et si je suis là, c'est parce que, de un, tu me manquais, de deux, je voulais t'entendre raconter une histoire, et de trois un ami avait besoin de distraction, alors je les emmenais avec moi.
-Tu a bien fait, lui répondit-elle, mais ou est-il ? Demanda-t-elle en regardant tout autour.
 
Sakura n'avait pas remarqué, qu'une autre personne arriver, elle avait assisté aux retrouvailles de Naruto et de Sakura. Elle avait ressentis un léger pincement au niveau du cœur. Jalousie, peut être... Sakura se tourna vers lui, mais ne put voir sont visage, en effet, la personne porter une écharpe qui fesais le tour de la tête, elle ne pouvait discerner que ses yeux. Des yeux d'un noir charbon. Mais ou les avait-elle déjà vus ? Sakura ne s'en souvenais plus, mais elle était sure de les avoir déjà vu quelque part. Elle trouvait l'ami de Naruto mystérieux, en effet, il n'enleva pas sont écharpe et se contenta d'hochait la tête. En guise de bienvenus, elle lui offrit un sourire des plus éclatants.
 Le pharaon n'en revenait pas ... était-ce la même jeune femme qui lui avait tenus tête au palais ? De toute évidence elle ne l'avait pas reconnut. Perdu dans ses pensés, le pharaon n'entendis pas la question de Sakura mais clairement la réponse de sont amis.
 
-J'ai oublié de te dire, il est muet.
 
A cette entente Sasuke, jeta en regards oblique en direction de Naruto mais ne dit rien.
 
-Oh c'est dommage, enfin cela ne posera pas de soucis il suffira juste qu'il est les oreilles et les yeux grand ouverts, bon je dois y aller. Il faudra aussi que je te raconte ma semaine, tu ne va pas en revenir, c'est moi qui te le dit.
-Attends ! L'arrêta-t-il, tu peux raconter l'histoire de Shéhérazade ?!
-Et pourquoi le ferais-je ? L'interrogea-t-elle joueuse.
-Parce que je suis ton ami. Argumenta-t-il.
-La bonne excuse on verra bien, je voulais raconter l'histoire d'Aladin et de la lampe magique, beaucoup me l'on demander.
 
Puis Sakura partis en direction de la scène. De sont côté Sasuke, comprit avec un certain étonnement, que c'était elle qui allait raconter l'histoire. Il avait du mal a y croire, vu sont tempérament il aura crus qu'elle était du genre à faire n'importe quoi. Sasuke inspecta les alentours et a en jugé par l'agitation qui avait gagné les enfants au moment ou Sakura alla sur scène, il était évident qu'elle le fesais depuis un moment déjà
 
-Depuis quand je suis muet ? Demanda le pharaon
-Ba depuis que je les décider, tu sais, elle n'a pas une très bonne mémoire visuel, par contre pour se qui est de la mémoire auditive, elle est excellentes.
-C'est bien beau mais, je ne sais toujours pas comment elle se nomme.
-Non, mais je rêve, et y'a que maintenant que tu te posé la question ?
-... oui, répondis honnêtement Sasuke, âpres un léger temps de réflexion.
-T'inquiète tu va avoir ta réponse très bientôt, affirma Naruto avec un petit sourire, viens allons-nous asseoir, l'entraina-t-il vers la fontaine.
 
Sakura, les observer sans plus, il était maintenant temps de se lancer :
 
-Salut tout le monde, leur cria-t-elle en souriant
-Coucou/Salut/ Sakura t'ai la meilleur
 
Ainsi donc elle s'appeler Sakura, Sasuke avait enfin sa réponse. Il ne la lâcha jamais du regard, fesant attention a ses moindres faits et gestes, écoutant toutes ses paroles, il était étonnant de constater, qu'elle se rappeler de tous les enfants, de leur nom jusqu'à leur âge. S'il avait des frères et sœur, des parents ! En gros, leur situation. Alors que lui, que savait il de sont peuple ? Rien pas grand-chose ! Il comprenait mieux sa réaction. Sasuke se demanda brièvement qu'elle aurait était sa réaction si elle avait sut que sous cette écharpe se cachait le pharaon. Mais il ne put allait plus loin dans ses réflexions. En effet Sakura venait d'entamer sont histoire et sous ses yeux l'histoire qu'elle raconta pris vie, les personnages apparaissaient derrière et bougeaient. C'était incroyable ! Impossible !
 
-Inimaginable ! Souffla une personne prés de lui.
 
En relevant la tête Sasuke découvris Shikamaru Nara, sont script attitrés Mais que fesait-il ici, fut la première chose qui lui traversa l'esprit. Mais bien vite, il n'y pensa plus car un Dragon fit sont apparition, vu qu'il n'avait pas vraiment fait attention a l'histoire Sasuke était un peut perdu. Il recula lorsque le dragon s'approcher, mais buta contre la fontaine, Naruto le retins et lui dit :
 
-Tu n'as pas à temps faire, se ne sont que des images, chuchota-il
-Des images ? répéta Shikamaru hébété
 
Naruto hocha la tête d'un signe affirmatif
 
-Le feu du Dragon ne fera rien, il n'est même pas chaud ! Se n'est qu'une simple illusion.
-Il a l'air si réel ! s'exclama Sasuke
-C'est ce qui fait que Sakura et si demander au prés des enfants, mais il y a mieux. Continua-t-il d'un ton mystérieux
-Quoi ? Demandèrent le Script et l'élut des Dieu en cœur.
-Il n'y a que les enfants et/ou ceux qui ont gardé leur âme d'enfant qui peuvent voir les histoires, les adultes eux, ne peuvent qu'écouter. Les informa-t-il en les invitant à regardé les adulte qui avait accompagné les enfants. Ils se contentaient de sourire en voyant l'expression de leur chérubin.
-D'une certaine façon elle avait raison, continua Naruto
-De quoi tu parle ? Lui demanda sont ami
-Tu es bien resté un enfant ! Termina Shikamaru à la place de Naruto
 
Les deux autres tournèrent leur tête en direction de Shikamaru comme si ils n'avaient était qu'une seul personne.
 
-Comment ... ?
-Les informations vont vite, leur confia-t-il, De plus il était facile de vous reconnaître Altesse.
-Mais si tu y vois sa veut aussi dire, que tu es un enfant toi aussi shika, intervins Naruto
- Ouai, heureusement que Temari n'est pas là ! Répondit-il mollement
-Et toi alors Naruto ?
-Saku dit que c'est parce que je suis un grand enfant, répliqua-t-il avec un grand sourire.
-Oh fait comment ce fait il que tu sois là, Shikamaru ?
-J'ai était invité par la conteuse d'histoire.
-D'où vous connaissez-vous ?
- Ba tu me l'envoyais !
-Pardon ? Demanda Sasuke ne comprenant pas.
-Elle ma dit qu'elle était allé te trouver, elle ma dit les arguments qu'elle avait et je dois reconnaître qu'ils étaient vraiment bon, normal que tu as accepté. Enfin je ne comprends pas, ce n'est pas normal que tu t'en souviens déjà plus ! Je sais que tu travaille beaucoup, mais pas asser pour que tu oublie se qui c'est passé la semaine d'avant !
 
Comprenant se qui c'était réellement passé, Naruto partis dans un fou rire, certes sa n'avait rien de drôle puisque sont amie risque gros. Mais il fallait l'admettre qu'elle avait fait fort sur ce coup là. Rajouter a ça, la tête que tirés respectivement le Pharaon et le Script vous obtenez un mélange hilarant. Sérieusement Il ne savait pas comment elle se démerder, mais elle finissait toujours par avoir se qu'elle voulait... bon avec en plus les emmerdes Naruto le concédait volontiers. Combien de fois l'avait-il sorti d'un mauvais pas ? Naruto avait arrêté de compter. C'était sans doute de sa qu'elle voulait lui parler. Oh bout d'un petit moment Naruto fini par se calmer. Et fini par déclarer entre deux éclats ;
 
-J'arrive pas a croire qu'elle est fait sa ... Elle n'est pas possible cette fille !
- Explique-toi Naruto ? Demanda Sasuke
-C'est simple, dit il un peut calmer. Pour commencer, Shikamaru, Sasuke ne peut pas s'en rappeler tout simplement parce qu'il n'a pas donné sa permission, elle est effectivement allé voir Sasuke mais vu comment la discussion a tourné, elle n'a pas eu la réponse qu'elle souhaiter, en réalité elle n'a pas eu de réponse qu'elle soit positive ou négative.
 
En entendant cela Shikamaru afficha un air plus que surprit et Sasuke lui était... difficile a dire, a mi chemin entre le surprise, un expression consterner et autre chose d'impossible a décrire, mais Naruto continua maintenant complètement calme mais un sourire persister sur ses lèvres.
 
-Quand a toi Sasuke, va falloir que tu trouve une autre solution pour la faire venir au palais, n'empêche je donnerais cher pour savoir comment elle a fait pour y entrer ? Enfin sa confirme se qu'elle ta dit avant de partir non ? Elle a effectivement réussis à trouver un moyen pour y entrer autrement que par la porte principale !
 
Maglres lui, le pharaon laissa un sourire se dessiner, oui elle l'avait eu en beauté.
 
-Elle n'est pas ordinaire cette fille c'est sure, mais si je peux me permettre majesté, fit Shikamaru, il faudrait mieux que vous la surveillait, pas qu'elle soit un danger, mais plutôt, si quelqu'un découvres se dont elle est capable de faire, qu'elle le soit (en danger).
-A quoi penses-tu Shikamaru ? Demanda le pharaon
-C'est simple cette jeune fille cache quelque chose en elle...
-Il est vrais que Sakura est différentes ; le coupa Naruto, tout ce qui touche a la musique est sont domaine et il est vrais qu'elle a un très bonne esprit politique mais je ne vois pas en quoi cela la mettrait en danger ?
-Si tu m'aurais laissé finir tu le saurais déjà ! L'informa le Script, de plus il n'y a pas que cela Naruto, elle a appris à lire et a écrier correctement en une semaine, une semaine Naruto !? Se n'ai pas quelque chose que les scientifiques tel que moi qualifions de normal. Sans oublier le fait qu'elle puisse rendre ses histoires vivantes, il suffit que quelqu'un de mal attentionné s'en prennent à elle et je ne donne pas cher de sa peau ou de qui que se sois d'ailleurs car il pourrait la retourner contre nous. Continua-t-il en chuchotant tout en regardant l'histoire que raconter Sakura, en se moment le roi et la paysanne danser une valse des plus endiablé (on va dire que cela exister aussi)
-Je ne vois pas en quoi cela pourrais nous être fatale, répliqua Naruto, Sakura ne peut faire que des visions qui ne ferons jamais de mal a personne, de plus il n'y a que se qui sont bon, qui ont une âme pure comme les enfants qui peuvent les voir, pour que se que tu dises se produise Shika, il faudrait qu'une âme pure sois corrompu, quand a sa vitesse d'appendre ses juste qu'elle a une bonne mémoire.
-Non Naruto, Shikamaru a raison, le résonna Sasuke, laisse moi parler, le contra-t-il voyant que Naruto allait l'interrompre, Si les images de Sakura ne nous font pas de mal c'est tout simplement parce que Sakura elle-même ne le veux pas, je ne pense pas que cela sois conscient d'après se que tu ma dit Sakura peut s'avérer plutôt naïve surtout si sa la concerne.
-Mais tu viens de le dire toi-même Sasuke, Sakura ne fera jamais de mal, renchéri le Blond.
 
 
Pour lui il était inconcevable de penser en mal de Sakura, certes elle était différentes, souvent la tête dans les nuages, et très idéaliste  mais pour lui c'est se qui fesais sont charme. Il est vrais que quand elle s'y met Sakura peut être intraitable quand un sujet lui tien a cœur, généralement, souvent même, pour aider ceux qui en ont besoin. Elle pouvait même être parfois énervante, mais c'était normal elle était humaine, et comme tout être humain elle avait ses défauts.
   Shikamaru poussa un soupir avant de répondre :
 
-Nous le savons Naruto  mais ...
-Mais quoi, je ne comprends pas.
-Ce qu'on veut te faire comprendre Naruto, reprit Sasuke, est que si quelqu'un comme Sakura, quelqu'un de bien utilise ses pouvoir pour faire le bien, il faut donc aussi se dire que l'inverse est également possible. Sakura a un cœur pure Naruto, trop pure.
-Dans les écrit, continua Shikamaru, il est dit qu'un cœur pure est facile a corrompre, il suffit de le briser, de casser son monde parfait, de lui faire croire qu'il est seul, de le faire sombrer au coté d'Apophyse.
-Alors imagine si quelqu'un qui fait le mal et qui a le pouvoir de faire cela, qu'il se rend compte des dons de Sakura, alors elle sera en danger, fit Sasuke.
-Non seulement elle sera en danger mais elle deviendra un danger aussi pour nous. Conclu Shikamaru.
-Mais Sakura préféra subir mille mort plutôt que de faire du mal a ceux qu'elle aime et quand bien même il ne lui reste rien j'ai fois en Sakura, je la connais, j'ai confiance en elle est je sais que jamais elle ne choisira la facilité. De plus continua-t-il avec un fin sourire, elle a la déesse Isis ainsi que le Dieu Seth a ses côté, il ne peut rien lui arriver de mal.
-J'espère que tu as raison Naruto, fit l'élu des Dieu.
-Mais j'insiste quand même pour dire que tu devrais la faire dormir au palais, elle serait plus en sécurité, continua Shikamaru ne voulant pas en démordre.
-Écoute Shika, je sais que je ne suis pas très intelligent mais si la magie est vraiment a l'œuvre, je doute qu'elle soit mieux protéger au palais qu'ailleurs, intervins Naruto, et puis Sakura refusera d'abandonner sa famille pour aller vivre au palais.
-Je suis sure que si ils sont ferme, et qu'ont leur expliquent tout, ses parent seront d'accords ! Continua le Script
-Je ne parlais pas de ses parents mais d'eux, fit Naruto en montrant les enfants.
-On va laisser les choses suivre leur cours, décréta le fils du soleil. Le forcer à nous suivre ne ressortira rien de bon, de plus se ne sont que des suppositions que nous avons, il se peut très bien que rien ne lui arrive. Par contre il nous faudra être vigilent est attentive pour pouvoir nous porter a sont secours quand le moment viendra, Continua Sasuke, tout en regardant la fleur, les images commencer à s'effacer signifiant ainsi que l'histoire se terminer.
 
Cette Rose ignorait totalement se qui se passer a quelque mettre d'elle, trop plonger dans sont histoire, elle ne savait pas que trois hommes la couvaient du regard, et avait d'un accord commun promis de la protéger. Cette jeune femme n'ignorait pas qu'elle avait des pouvoirs, elle l'avait découvert le jour ou elle avait eu accée a la bibliothèque, cependant elle ne croyait qu'elle n'avait que ce dont : celui de la téléportations. Elle ignorait par contre qu'elle en avait d'autres et elle ignorait d'autant plus la nature. Mais plus pour longtemps ...
 
Deux mois était passé depuis se fameux soir. Le pharaon avait ouvert des écoles aux quatre coin de l'Égypte se qui fait que Sakura n'avait pas a dispenser sont savoir au enfant puisqu'elle était gratuite. Nous étions le 28 mai, le jour de l'anniversaire de Sakura. Sakura avait invité Naruto et sont ami de l'autre fois (elle ne sait toujours pas qu'il s'agit de pharaon) a venir fêter sont anniversaire, mais hélas, ils étaient très occuper tout comme Monsieur Nara. Aujourd'hui était donc jour de fête, Sakura porter la tenus que sa mère lui avait faite le jour de sont entrevus avec le pharaon, quand a sont père il lui avait offert un bijou fait de ses propre main, une chaine en or avec un pendentif en forme de fleur de cerisier. Il y avait différentes pierres précieuse pour les pétales, pour celles de l'extérieur il s'agissait de Quartz rose, puis pour les pétales du milieu de Ruby rose et enfin pour celles qui étaient le plus vers le cœur de la fleur, il s'agissait du Spinelle : cette superbe pierre bien que considérer comme couleur rouge, avait en réalité, un exceptionnelle nuance de rose, violet, orange. Au centre de la fleur était posée une perle d'un rose nacré. Quand aux feuilles de la fleur, elles avaient deux pierres Émeraudes de couleur différentes, l'une plus foncé que l'autre.
 
-Il est magnifique ! Fit Sakura dans un souffle
 
Les mots lui manquer pour dire a quel point elle était ému par le cadeau de sont père, c'était si ... beau ! Sakura ne voulait pas penser a combien cela avait du couter au niveau des revenus. Ils c'étaient une fois de plus sacrifier pour elle.
 
-Et ce n'est pas tout, lui dit Kakashi, appuis sur la perle, veux-tu ?
 
Sakura fit se que sont père lui demanda. Qu'elle ne fut pas sa surprise d'entendre un léger «  click », en tournant le bijou sur le côté, Sakura constata qu'il c'était ouvert. Elle crut l'avoir cassé, mais elle se rendit compte qu'il n'en était rien, en réalité, le bijou était creux a l'intérieur. Il y avait asse d'espace a l'intérieur de bijou pour cacher un petit objet, vraiment petit. Et sur chaque face était gravé le visage de ses parents.
 C'était vraiment un cadeau somptueux. Elle attacha le pendentif autour de sont coup. Elle remercia chaleureusement ses parents qui l'encouragèrent à aller retrouver ses amies et les enfants du village. Tout se passé comme dans un rêve. Hélas pour Sakura le rêve n'allait pas tarder à tourner aux cauchemars.
Quand Sakura retourna chez elle il n'était pas très tard, (car elle n'était pas allé voir Naruto de peur de tomber sur le pharaon, le souvenir de la première et sans doute dernière fois ou elle lui avait adressé la parole était encore bien ancré dans sont esprits malgré le temps passé), elle n'eut pas franchi la porte d'entrés de quelque pas qu'elle sentit que quelque chose d'anormal se passé. Tout était trop calme. C'est doute se confirmèrent en entendant des bruit de pas, or normalement personne d'autre qu'elle n'aura du être ici, sont père étant allé faire la fête avec un des ses ami pas très nette, d'après elle, et sa mère était au prés du pharaon pour l'une de ses commandes et ne devais rentrer que dans une heure.
  Avant même que Sakura puisse se posé plus de question, ou même revenir sur ses pas pour aller chercher quelqu'un. Une personne la plaqua sur le mure appuyant de toute ses force pour la neutralisé. Elle essaya de se débattre sans sucée. Appeler a l'aide ne servirais a rien, car sa maison était plutôt éloigné des autres et même si cela n'aurait pas était le cas, encore aurait il fallu qu'elle puisse respirer pour pouvoir pousser un cri. Vu la corpulence de l'homme, il devait avoir aux alentour de quarante ans. Alors qu'elle ne pouvait prendre que de petite respiration. Il lui tint les poignet, lui mit un foulard sur la bouche et la força à le suivre.
 
-Mon Maître sera fière de moi, fut les seuls mots qu'il prononça.
 
 Mais se fut sans compter Sakura qui bien décider à ne pas se laisser faire continua de se débattre maintenant que sont corps n'était plus écrouler sous le poids de l'homme. C'était plus facile, de ce débattre mais n'avancer pas a grand-chose, l'ordure la tenais fermement. Sakura ne savait pas se qu'il lui voulait et ne tenez pas temps que cela à le savoir, elle espérer juste que c'est parents n'aient rien. L'homme s'arrêta devant une sorte d'auberge, elle ne remarqua qu'a se moment là, comment il était physiquement, il avait les cheveux gris comme sont père et était plutôt mince presque maigrichons et quand il tourna la tête sur le côté Sakura le reconnus, lui seul porter des verres sur le nez (des lunettes) : Kabuto. Mais pourquoi lui fesait-il cela ? Pourquoi voulait-il l'enlever ? Alors que par le passer elle l'avait aidé ? C'est même grâce a sa mère si Kabuto avait put trouver un poste au Palais des pharaons. Mais Sakura ne se posa pas plus de question, c'était le moment idéale pour elle de tenter de se sauvé. Elle poussa fortement Kabuto, qui perdit l'équilibre et par la même occasion le prise qu'il avait sur elle. Sakura se mit à courir dans la direction opposé à Kabuto le plus vite possible, elle se défit du foulard mais le garda avec elle, âpres tout il pourra toujours servir comme lance pierre si jamais elle avait besoin d'une arme. Malheureusement la cours n'a jamais était le fort de Sakura, cette dernière n'était pas mais alors pas du tout une grande sportive et de se fait elle s'épuiser asser rapidement. Elle ne devait pas avoir fait plus de cent mètre que déjà, elle sentit un point de côté à sa gauche, sa gorge lui bruler du au manque de souffle, et elle avait l'impression que ses jambes la suppliais d'arrêter de courir. Et si d'habitude elle s'écouter, là elle n'en fit rien et continua à courir, elle entendait Kabuto lui hurler de s'arrêter, que où qu'elle aille il la retrouverait toujours. A l'entente de la voix de Kabuto Sakura en déduisis qu'il devait se rapprocher très rapidement d'elle, elle ne prit pas la peine de se retourner pour vérifier. Sakura tomba plus d'une fois dans sa course, mais se relavait tout aussi vite, il était hors de question de laisser Kabuto la rattraper. Pour ralentir la cours de sont poursuivant Sakura prit des chemins étroits, des ruelles ou seul les garçons des fin les enfants et les femmes pouvaient passer, elle essaya comme elle put de le semé. Sans sucée. La rose monta sur les toits des maisons, se cacha dans les arrière boutiques de certain commerçant qu'elle connaissait et ressortait quand elle avait vue passer, pour pouvoir courir dans l'autre direction. Elle ne tenta pas de se cacher avec ses cheveux rose cela était peine perdu. Cela fesais presque une heure qu'elle fesais cela et Sakura commençait vraiment à être épuiser, et alors qu'elle courait encore toujours pour lui échappé, elle rentra dans quelqu'un. Elle retomba sur les fesses, mais ne se releva pas, elle était beaucoup trop épuiser et surtout elle penser que c'était Kabuto.
 
-Sakura ? Fit une voix que Sakura connaissait que trop bien
 
A l'entente de cette vois Sakura releva rapidement la tête, ses yeux s'agrandir de surprise en découvrant Naruto qui la regarder avec inquiétude.
 
-Sakura, sa va ? Que fais-tu ici ? Continua-t-il tout en l'aidant à se relever.
 
Mais Sakura était tellement soulager que ses jambes refusèrent de la portait plus longtemps et alors que Naruto aller la relâcher, il du la retenir a nouveau voyant Sakura sur le point de tomber a nouveaux par terre. Dans sa cours folle qui avait pour but de la sauver Sakura n'avait pas fait attention ou elle allait, ce n'ai qu'en regardant autour d'elle qu'elle se rendit compte qu'elle était dans une des rue principale qui conduisais au Palais des pharaons. Dans sa fuite et dans l'état d'esprits dans le quelle elle se trouvait. Elle avait totalement oublié sont don, si elle s'en serait rappelait, elle se serait depuis longtemps téléporter loin de Kabuto et de se fait lui aurai évité cette cours  qui l'avait plus que fatigué.
    Naruto c'était agenouiller au prés d'elle, très inquiet pour sont ami. Il était devait aller la chercher car il avait de triste nouvelle à lui annoncer en se jour qui aurait du être un jour de fête et surtout il devait l'emmener au prés de sont amis le pharaon. Naruto avait refusé l'escorte que le fils du soleil lui avait proposé, mieux fallait le faire en douceur. Qu'elle n'avait pas était sa surprise de voir Sakura sortir de nulle part, ses longs cheveux roses étaient emmêler par le sables et le vent, ses vêtement était dans un tel état que l'on se demander comment il fesais pour tenir encore, Naruto avait remarqué que le vêtement qu'elle portait était celui qu'elle avait lors de sont entrevue avec l'élu des Dieux. Sans rester sur les vêtements sont visage était emprunt d'une inquiétude et d'une terreur sans fin. Quand elle lui était rentre dedans parce qu'elle ne l'avait pas vu, il avait remarqué qu'elle tenait fermement d'une seul main, le pendentif qu'elle avait autour du cou.
   Sakura reprenait difficilement sont souffle, mais c'était un peut calmer, vu la ou elle se trouver jamais Kabuto ne tenterai quelque chose.
 
-Sa va mieux Naruto... mais tu ne vas jamais me croire... Kabuto.... Kabuto essayé de m'enlever... Dit Sakura entre deux respirations
 
Aux paroles de Sakura le visage de Naruto s'assombrit, ainsi donc ils étaient passés à l'action ! Sakura elle se releva, elle tint faiblement sur ses jambes mais était encore asser faible
 
-Si Sakura je te crois ...
-Je ne peux pas rester Naruto il faut que j'aille voir si mes parents vont bien, le coupa t –elle
-Non Sakura, tu vas me suivre au Palais. Reprit Naruto d'un ton si calme et son visage était si ferme que Sakura n'eut comme seul réaction d'acquise la tête. J'ai quelque chose à te dire ainsi que le pharaon.
 
Sakura le suivit, mais Naruto resta tout de même prés d'elle pour la soutenir, il était évident qu'elle risquait une chute à tout moment. Et avec les prochaine nouvelles elle ne risque pas d'aller mieux, pensa alors Naruto. Ce fut en la portant qu'il vie le collier, sans doute une œuvre de Kakashi pensa-t-il tristement. Il emmena Sakura dans la salle des audiences : deux gardes  était à la porte, ils les laissèrent passaient. La salle était grande, les meubles sculpter étaient superbes, les statu magnifique, le trône était en haut de plusieurs marche au fond de la salle, baignant dans la lumière du soleil couchant, le pharaon assis sur le trône. Étonnamment Sakura constata qu'il était seul sans vizir, sans conseiller. Par contre les gardes étaient partout, a chaque entrer ou issus possible. De l'or et de l'argent a chaque recoin, Sakura se gifla pour ne pas penser aux autres pièces, si toute étaient dans le même style que celle-ci, ils pourraient nourrie la population durant une année par pièce.  Si la dernière fois j'étais présentable, se n'est pas le cas aujourd'hui. Mais que me veut-il ? Des excuse ce n'est pas un peut tard pour cela ? Sa c'est passé y'a deux mois, y'a prescription maintenant ! A moins qu'il ait était mit au courant pour la bibliothèque ? Mais la encore sa pouvait pas attendre, il faut que j'aille vérifier si mes parents vont bien ! Bon allez Saku montre toi sympa de temps en temps après tout il a ouverts des écoles cela mérite au moins un sourire et je lui en ferais un... des que j'aurais récupérer ! C'est quand même dingue d'être fatiguer a se point, c'est décidé des demain je me mes au sport...ou pas avoir avec mon humeur. Mais il faut bien l'admettre il braiment beau, trop beau, plus je le vois et plus je me dis que cela devrais être interdis d'être aussi beau. Mon cœur recommence a jouer du tamtam. Si il continue à faire autant de Bruit il va finir par l'entendre si se n'est pas déjà fait. Et on peut me dire pourquoi il fait sa uniquement en présence du pharaon ? C'est vrai quoi ! Je suis continuellement entouré d'homme et jamais, je dis bien jamais cela ne ma fait un tel effet ! Il faudra que j'en parle a ma mère, bien sure sans précisé qu'il s'adit du prince du Soleil sinon je risque de l'entendre pour un moment. Enfin je lui dirais, quand ils se décideront a me laissait partir et vu a quel point je le sens mal, sa va pas être pour tout de suite. Pitié Parmi tout les Dieu que nous vénérons il doit bien en avoir un qui va entendre mes prières !...D'accord merci pour votre soutien ça fait plaisir ! Mince il se lève en plus.
  Le pharaon se leva, Sakura ne put d'empêcher de lui trouver un charme fou. Et pourtant, il ne portait pas de Toge de cérémonie encore moins celle des Dimanche puisque nous étions un jour de semaine, il ne portait pas sa coiffe se qui permit a Sakura d'avoir la confirmation que ses cheveux était bien noirs, a la différence qu'il était beaucoup plus foncé que ceux a quoi elle pensé, aussi noir est sombre qu'une nuit sans lune.
    Il descendit les escaliers, a sont approche Naruto la fit s'agenouiller. Une fois prêts d'eux, il leur ordonna :
 
-Relevez-vous
 
Naruto et Sakura Obéir, mais que se passait-il à la fin ?
 
-Tu dois surement te demandais pourquoi tu es là ? Reprit Sasuke en s'adressant à Sakura.
-Je mentirais sir en disant que je ne pose pas de question, en effet. Lui répondis Sakura.
 
Cette fois-ci, le jeune Rose l'avait regardé, après tout la dernière fois lui-même avait les démarches et devant toute l'assembler. Le prince de Nil souris devant t'en de confiance, la certitude mais aussi cette esprit pour le moins rebelle qui brûler aux font des pupilles de cette femme, le ravissait. Gardera-t-elle cette flamme ? Se demanda le pharaon, elle est si belle, si pétillante de vie, elle semble si forte et pourtant elle est si fragile, tout comme sont surnom de Rose des Sables. Aurai-je la force de le lui dire ? Arriverais-je a la voir se fanait ou pire à la voir se faire emportait au quatre coin de l'Égypte et du désert portait par le vent tel du Sable ? Une Rose des Sables ! En effet, si belle et fragile à la fois. Ceux qui t'avaient nommé ainsi penser que c'était parce que tu étais insaisissable car comme le Sable il nous est impossible de t'emprisonner quelque part, tu t'incruste dans nos vie sans que nous ayons une seul chance pour t'en faire sortir. Mais alors pourquoi ai-je l'impression que quelque chose d'autre... qu'une autre vérité se cache derrière tout cela ?
 
-Majesté ! Fit Naruto sortant ainsi le pharaon de ses pensais. Ce dernier ce tourna vers son ami
-Oui.
-Ils Sont déjà passer a l'action. Expliqua Naruto
 
Sakura elle de sont côté était complètement larguer mais enfin que ce passait-il ? De quoi parlait-il ? De plus elle était très fatiguer, elle n'avait plus qu'une envie c'était de retourner chez elle pour dormir et bien sur rassurer c'est parents qui devait être mort d'inquiétude. Cela relevais plus d'un miracle qu'autre chose qu'elle arrive à tenir debout, s'appuyant beaucoup sur Naruto.
 
-Déjà ? Alors comment ce fait il qu'elle soit là ?
-Elle c'est échapper de justesse. Son poursuivant était un ancien ami à elle est cela la un peut ébranler. Je ne sais pas Combien de temps elle a courus pour lui échapper mais elle était très épuiser quand je les retrouver a quelque mettre du Palais.
-Elle a courus jusqu'ici ? Il y a environs trente kilomètre d'ici jusqu'à sont village si se n'est plus ! Il lui aurait fallut deux heures de course pour arriver là !
-A moins qu'elle n'est utilisé sa, fit Naruto
-Oui C'est probable en effet, mais pour le moment il y a plus important. Lui as-tu dit ?
-Non, je n'en ai pas eu le courage, avoua le Blond
-Alors je vais le faire. Dit le Pharaon dans un souffle.
 
Il se tourna vers Sakura qui n'avait cessé de les observer, ne comprenant rien a leur charabia, en tout cas la aussi elle venait de découvrir qu'elle avait vue juste, il y avait bien plus qu'une simple relation de maitre a esclave, ils étaient amis. Elle se mit à regarder tour a tour le Pharaon et Naruto, ce dernier semblait mal à l'aide.
 
-Que ce passe-t-il ? Finit par demander Sakura
-Je ne suis pas douer pour ce genre de chose alors je ne prendrais pas de gan, prévint Sasuke, une de mes servante a retrouvé le corps de ta mère, il y a environ quelque minutes, alors que je l'avais envoyais chercher cette dernière pour lui avertir que ton père était décéder lui aussi.
 
    Sasuke n'a jamais était très douer dans le domaine sociale, Naruto le savait mais là ! C'était plus être douer ou pas  ... mais carrément un manque de tact cruelle. Et dire qu'il était pharaon dans des cas comme aujourd'hui Naruto avait vraiment du mal à y croire.
    De sont côté Sakura n'arrivait toujours pas a enregistrés l'information, c'était tellement gros, tellement impossible qu'elle n'arrivait pas à comprendre. Kurenai et Kakashi mort ? C'était tout simplement incroyable. Ils étaient tout deux jeunes, dans la quarantaine, ne faisaient pas un travailles très éreintant et ne souffrais d'aucune maladie. Ils auraient donc était assassiné ! Mais pourquoi ? Tout ceux qu'elle connaissait et qui connaissait ses parents les adorés. Non c'était une erreur, cela ne pouvais être qu'une erreur, ou au pire un mensonge. Oui c'était un mensonge ! Instinctivement elle agrippa le médaillon que sont lui avait offert plutôt dans la journée qui avait glissais sous sont vêtement.
 
-Menteur, souffla la Rose, la tête légèrement incliné vers le bas.
-Je suis désoler Sakura, lui chuchota le blond tout en lançant un regard plein de reproche au pharaon qui lui se contenta de garder un visage de marbre
-C'est une erreur, un mensonge ?
-Non saku, lui répondis son ami ayant aperçut les interrogations contenus dans chaque mots
-Mais se n'est pas possible Naruto, fit la fleur en relevant la tête et en regardant son ami, se matin on fêter encore mon anniversaire, regarde, c'est le cadeau de papa, Continua la fleur, tout en montrant le bijou ses main tremblant légèrement
 
    Mais Naruto ne regarder pas le bijou, il l'avait entre aperçut et savait que cela était une pure merveille, il n'avait pas a le regarder d'avantage. Ce qu'il regarda, l'inquiéta d'avantage, Sakura refusait d'admettre la mort de ses parents, elle ne pleurer pas, chuchoter juste, trembler un peut, mais ne l'acceptait pas. Il savait pourquoi elle ne l'acceptait pas et le l'accepterais sans doute jamais, ils étaient ceux qui l'avait recueillis, sans rien lui demander en retour, l'aimant, la protègent, et ils l'éduquèrent comme si elle avait était leur propre fille. Le seul moyen pour qu'elle l'accepte enfin était de lui montrait au moins le corps de sa mère. Il n'aima pas beaucoup l'idée mais il fallait que Sakura l'admette pour pouvoir tourner la page et passer a un autre passage du livre. Un rapide coup d'œil en direction du pharaon lui fit comprendre que lui aussi pensa a la même chose. Il fit un signe de tête à Naruto qui emmena Sakura prêt du corps de sa mère.
  
   Peu de temps après qu'ils soient partis on l'informa de la venu de Shikamaru. Sasuke se dit que Sakura n'avait vraiment pas eu de chance d'après se qu'il en avait comprit aujourd'hui était le jour de son anniversaire, mais se serait aussi l'anniversaire de leur mort a eux. Je n'aime pas sa, ne rien pouvoir faire ! J'aurais voulu la serre dans mes bras, l'embrasser, lui promette que plus personne ne lui fera du mal ! Il faut que je me rende à l'évidence, j'en suis fous amoureux ! Et que m'importe les convenances, je ne veux qu'elle ! Depuis la première fois que j'ai rencontré ses yeux émeraude ! Naruto me l'avait bien dit mais je n'ais pas voulut l'écouter, prétextant a chaque que nous ne pourrons jamais être ensemble a cause de nos rang respectif, mais après tout je suis le pharaon, je ne reçois d'ordre de personne si je veux l'épouser, alors je le ferai, encore faudrait-il qu'elle m'aime elle aussi ?!
 
-Majesté ! fit Shikamaru, le fesant a son tour sortir de ses pensés
-Oui Shikamaru.
-J'ai des informations qui pourrais bien vous étonnez.
 
Sasuke alla s'asseoir sur les quelque marche est invita Shikamaru à en faire autant. Il ordonna au garde poster aux fenêtres de se retiré. Il ne risquer rien et préférer que personne d'autre que lui ou Naruto apprenne se que Shikamaru avait a leur dire
 
-Qu'avez-vous découvert ? lui demanda-t-il
-Je sais pourquoi Sakura a des pouvoirs, d'après certain parchemin très ancien que j'aie découvert a la bibliothèque et dont j'ai mit un moment à traduire, vu qu'ils étaient écrit en ancien Égyptien, vous n'avez pas idée, du nombre de nuit blanche que j'ai du faire ! Sincèrement, et Temari qui menace de retourner vivre chez ses parents parce qu'a cause de vous, elle trouve que je ne m'intéresse plus a elle ! Alors que c'est faut ! C'est vrais quoi, elle est adorable ma Temari, sauf quand elle est en colère se qui arrive a ses souvent en se moment. Que voulez-vous les hormones ! Elles sont toute pareille quand elles sont enceinte, un vrais nid a problème les femmes, mais on ne peut décemment pas s'en passer. Surtout n'aller pas lui répéter cela, sinon elle irait encore crier sure les toits que...
-Shikamaru ! Le coupa sont Pharaon
-Excusez moi, fit Shikamaru, je me suis laisser emporter, donc je disais qu'après avoir travaillé comme un acharné, j'avais découverts dans un papyrus vraiment très ancien un texte qui parler des pouvoir de Sakura, je suis ensuite allé me renseigner et Jiraya ma confirmer que Sakura n'était pas la seul enfant à naitre au mois de mai comme le croyait Naruto mais un autre garçon le même jour, a la même heure a lui aussi vu le jour, sans doute était-il sont jumeaux, se qui expliquerez pourquoi, elle a était abandonner, mais le garçon est mort quelque année plus tard d'une maladie.
-Mais alors comment ce fait il qu'un seul bébé figure dans le registre des naissances cette année là ?
-J'y viens, J'ai retrouvé le médecin qui les a mit au monde il m'a avoué qu'il avait déjà inscris que le bébé naitrai au mois de mai, il l'avait donc déjà noté sur sont carné. Il n'avait jamais fait d'erreur jusqu'à cette nuit là, ce fut d'ailleurs sa seul et unique erreur depuis, il était certain qu'il n'y aura qu'un seul bébé, sont pronostique était formelle et pourtant la femme mit au monde un autre bébé, une petite fille. Sakura. Mais le médecin était épuisé et avant de remettre sont carné il a oublié d'inscrire dessus la naissance de Sakura.
-Tu veux dire qu'elle ne figure nulle part sur les registres !
-Exactement, suite a toute c'est information, je me suis remis a fouillé, tout les parchemins et papyrus se trouvant dans l'enceinte de la Bibliothèque confirma mes doutes. Le médecin ne c'était pas tromper, la femme ne devais accoucher que d'un seul enfant.
-Alors comment Sakura est venus au monde ? Les Dieux ne l'on pas mit dans le ventre de cette femmes par enchantement ?
-Les Dieux non ! Alors qu'elle était enceinte de deux à trois mois. Elle et son maris sont allé s'installer prés de la frontière ou habite Sakura, mais en chemin ils on du essuyé une grosse tempête de Sable, c'est eux même qui me l'ont confirmé. Et si on y réfléchit se n'est pas très étonnant le désert n'est pas très loin d'ici.
-Et ou veux-tu en venir Shikamaru ?
-Cette femme a accouché de l'enfant du désert ! déclara Shikamaru
 
Le silence qui suivit cette révélation était tel qu'on entendait juste les respirations, des deux hommes. Sasuke regarder le Script comme si ce dernier n'était pas bien quand a Shikamaru au vu des réactions du prince du Nil, il était évident qu'il ne le croyait pas.
 
-Pardon ! Fut la seul chose que trouva à dire le pharaon.
 
Shikamaru n'eut pas le temps de répondre que la porte cacher, situé derrière une des statues, s'ouvrit pour laisser apparaître une tête blonde bien connue des deux hommes.
 
-Ou est Sakura ? Demanda le pharaon, voyant arriver sont ami sans la jeune femme aux cheveux roses
 
A l'entente du Nom de la jeune femme, Shikamaru haussa un sourcil, ainsi donc elle était à l'intérieur du Palais ? Shikamaru se demanda bien pour qu'elle raison ? La phrase qui suivit lui fit comprendre.
 
-Elle est dans la chambre qui est a côté de la tienne, informa Naruto a Sasuke, elle se repose, quand elle a vue le corps de sa mère, elle s'est évanouis. En même temps cela tenais un peut du miracle qu'elle tienne encore sur ses jambe après la course qu'elle a faites alors il ne faillait pas n'ont plus s'attendre qu'elle garde l'esprit claire avec sa. Tsunade est avec elle. J'espère que je ne dérange pas.
-Non en faite tu arrive au bon moment Naruto, continua Sasuke maintenant rassuré du sors de Sakura
 
Tsunade était le médecin personnelle de Sasuke, Sakura était donc entre de bonne main.
 
-Pourquoi ? demanda l'esclave en fronçant les sourcils.
-Shika dit que Sakura n'est pas réel. !
-Pardon ? fit Naruto
-Oui moi aussi j'ai eu la même réaction ! lui dit Sasuke.
-Sasuke ne dit pas se que je n'ai pas dit ! Intervins Shikamaru en haussant le ton.
-Tu as dis que Sakura était l'enfant du désert, donc l'interpréter comme pas réel revient au même, argumenta le brun.
-C'est là que tu as tord, rétorqua l'autre brun dont les cheveux était attaché en une haute queue de cheval, Sakura est tout ce qui as de plus réel !
-Je ne te suis pas ! dirent en même temps Sasuke et Naruto.
-C'est simple, quand le couple du essayer la tempête de Sable il ne devait y avoir qu'un seul enfant, mais a ce moment l'esprit du désert, pour une raison que j'expliquerais plus tard, une fois que vous aurez tout deux compris cette partis de l'histoire, c'est crée un enveloppe fait de chair et de sang.
-Mais alors pourquoi n'as t'il pas juste crée une illusion ? demanda Naruto
-L'enfant du désert doit être un être vivant Naruto, c'est pour cela qu'il a fusionné avec l'over de la femme. Son enfant doit être quelqu'un que les gens remarquent tout en étant discret, il doit pouvoir également contrôler le pouvoir que le désert met entre ses mains. Sakura est tout ce qu'il y a de plus vivant. Les pouvoir qu'a Sakura sont ceux que l'esprit du Désert à laisser pour sont enfant.
-Mais si ce que tu dis est vrai, pourquoi a-t-il décidé de la faire venir, il y a dix-huit ans, jours pour jours ? Pourquoi pas maintenant ? Ou des années plus tard ? Questionna Sasuke
-Pour la simple et bonne raison que l'Enfant de Désert est là pour aider le peuple, et ne peut pas venir au monde facilement, il faut que plusieurs facteur entre dans le calcule, pour que l'esprit de Désert viennent en aide aux humains. Ce qu'il faut comprendre c'est que L'Esprit du Désert a une volonté propre, une volonté qui n'est en rien contrôler par les Dieux mais ceux-ci peuvent y influencer. Pour que cette enfant viennent au monde, il est dit dans les anciennes écritures qu'un humain commettes un crime tel que corrompre sa Nature, ou voler en bref ce que la plus part des gens du peuple font donc jusque là rien de très grave, la suite est beaucoup plus à craindre, la nuit de la 9999ieme pleine lune il faut vendre sont âme a Apophyse ce qui entrainera la naissance de l'Enfant de Désert. J'ai recalculé deux fois, et deux fois j'ai eut le même résulta, Sakura est nés cette nuit là, il y a dix-huit ans, c'était la 9999ieme pleine lune.  Mais se n'est pas tout, continua Shikamaru sans leur laisser le temps de tout enregistrer, le lendemain de sa naissance, tes parents mourrais Sasuke, alors hasards ou coïncidence ? Personnellement je ne crois pas au hasard. De plus cette femme, la mère biologique de Sakura, elle n'as pas était choisie par hasard.
-Comment peux-tu dire ça ? Voulu savoir Naruto
-Tout Simplement parce qu'elle était la descendante d'une Enfant du Désert, qui a vécut il y a des milliers d'année maintenant. D'après les rouleaux de parchemin que j'ai put déchiffrer, l'enfant a toujours était une fille, et si je mets Sakura dedans il y en a eut quatre dans toutes l'histoire de l'Égypte.
-Mais alors pourquoi personne n'en a jamais entendus parler ? Demanda Sasuke
-Il y a deux raison a cela, la première parce que les pharaons et les conseiller de l'époque n'étaient pas des saints et quand ils se sont rendus comptent de leur erreur ils ont voulut garder cela secret, ce n'est qu'il y a un peut prés un siècle maintenant que tout va bien.
-Et la seconde raison ?!L'encouragea les deux autres.
 
Le visage du script se ferma, la réponse qu'ils allaient leur donnaient n'allait pas leur plaire, mais alors pas du tout.
 
-La deuxième, est parce que, généralement l'Enfant du Désert disparaît après avoir fait ceux pourquoi il avait était crée. Il n'y a en a qu'une seule qui a échappé a la règle...
-L'ancêtre de Sakura. Murmura le fils du Soleil.
- Oui, lui confirma Shikamaru
-Je ne comprends pas, pourquoi Sasuke tire une tête pareille ? Demanda Naruto
-Pour la simple et bonne raison Naruto que cela ne peut signifier que deux chose, lui répondis Shikamaru, sois l'ancêtre de Sakura a mis au monde un enfant avant d'accomplir ce pourquoi elle est venus au monde et de se fait a éradiquer le mal...
-Sois, continua, le pharaon, elle ne la pas fait, et le mal a lui aussi engendrais des Enfants et si en plus on ajoute a cela, qu'une autre personne a vendus sont âme a Apophyse il y a dix huit ans...
-on peut donc en conclure, poursuivis Shikamaru, qu'en se moment même, deux monstres sont parmi nous, mais surtout que l'un d'entre eux, celui qui a vue des générations entière et le plus puissant donc le plus difficile à détruire.
-Mais cela nous met un autre problème sur le dos, compléta Sasuke
-Et quoi ? Questionna le Blond
-Le Désert n'a mit qu'un seul de ses Enfant a notre disposition alors que nous avons deux Démon à détruire, L'informa son pharaon
-Mais comment pouvez-vous être sure qu'il n'y en a que deux Démon comme pour l'Enfant du Désert après tout qui nous dit que Saku est ...
-Tout simplement Naruto, le coupa le Script, Parce que les Démon tout comme l'Esprit de Désert, ne peuvent mettre au monde qu'un seul enfant, humain, tu comprends ce que je veux dire, ensuite il est tout à fait possible dans créé d'autre mais il faut que tout les facteurs que j'ai cité précédemment soit en activité. Et d'après les parchemins c'est très clairement dit : qu'un seul enfant a la fois.
-Mais alors si se que vous dites et vrais, et que si Sakura réussis à en battre un, elle n'aura jamais la force dans battre un deuxième au risque de...
-D'y laisser sa propre vie, oui. Confirma le Script
 
    Naruto et Shikamaru tournèrent la tête en direction de Sasuke, ce dernier avait la tête baisser, perdu dans ses penser. Autant dire qu'il n'était pas dans une forme olympique, et après tout c'était tout à fait normal, comment réagiriez vous si on vous annoncez que la personne que vous aimez n'est venus sur terre que pour servir de Sacrifice et ainsi sauvez le monde de la dépravation ?
   Ce qui avait tout de même quelque chose d'ironique. Lui, Sasuke, qui était le pharaon, l'élu Des Dieux, le fils du Soleil et plein d'autre nom, celui qui était censé protéger sont peuples, ne pouvait rien faire et c'était a une jeune femme, qui venait d'avoir dix-huit ans et dont personne a part lui et les quelque amis qu'elle avait ne connaissait l'existence. Mais surtout il ne pouvait pas admettre de la laisser disparaître. Elle apparut dans sa vie aussi soudainement qu'une tempête de Sable et il était hors de question pour le pharaon de la laisser se volatilisait tout aussi vite ! Quand il releva la tête ces deux amis purent voir de la détermination dans sont regards. Il était décidé bien décider à l'aider.
 
-Shikamaru, retourne faire des recherche, trouve tout ce que tu peux sur comment détruire un Démon et bien que j'ai ma petite idée cherche aussi pourquoi ils ont essayé de tuer Sakura.
-Ils sont déjà passé à l'attaque ? S'étonna Shikamaru
-Oui, de plus il s'agit c'est un ancien ami a elle, enfin ami c'est beaucoup dire, disons qu'il s'agit du père d'un de ses amie qui a voulut l'enlever, lui expliqua brièvement Naruto
-Je vois ! Fit Shikamaru, je vais aller me mettre au travail, ah Galère ! Si sa continue je vais demander à être augmenter vus le nombre de nuit Blanche que je fais pour toi Sasuke. Dit-il en disparaissant par la porte principale
 
Un silence s'installa dans la pièce, Naruto ne savait pas quoi dire pour réconforter sont amis, lui-même n'était pas dans un meilleur état, tout ceci était beaucoup trop compliquer pour lui. Il alla s'asseoir prêt de Sasuke (il était resté debout tout du long de la conversation) et posa une main réconfortante sur sont épaule.
 
-Sa va allez, tu crois ? Fini par demander Naruto, brisant ainsi le silence qui régner jusqu'à lors
-Je refuse de la laisser partir Naruto ! lui confia Sasuke, elle est si jeune ...
-Ah parce que tu te considère comme un vieux maintenant ? Son fait peur !le coupa Naruto pour détendre un peut l'atmosphère se qui sembla fonctionner
 
Le pharaon ne put répliquer qu'ils entendirent, des bruits de pas, ils provenaient du couloir que Naruto avait emprunté pour les rejoindre. Ils eurent tout juste le temps de voir disparaître quelque mèche rose.
 
-Merde ! fit Naruto, Sakura attends ! lui cria-t-il tout en se lançant à la poursuite de la Rose. Il fut bientôt suivit par Sasuke.
 
Ils arrivèrent dans la chambre que l'on avait prêtait à la fleur. Cette dernière était assise sur le lit, elle était dos a eux et regarder en direction de la fenêtre. Depuis quand les observait-elle ? Qu'avait-elle entendu ? D'un certain côté les deux hommes espérer qu'elle avait tout entendus ainsi ils n'auraient pas a lui dire mais d'un autre côté ils voulaient aussi qu'elle n'a rien entendus, compliquer n'est-ce pas ?
     Mais Sakura n'était plus là, du moins mentalement. Quelque minute plus tôt, Sakura c'était éveiller ici dans cette chambre, le souvenir du corps de sa mère l'avait assaillis des quel avait retrouvé ses esprits. Rien qu'en aillant vu le corps de sa mère quelque chose lui criais que sont père était également mort. Suite a cela elle n'avait put retenir ses larmes, ce n'est que grâce a la jeune femme qui avait était là a sont réveille, qu'elle c'était calmer. Cette jeune femme, s'appeler Tsunade, et était d'après ce qu'elle lui avait dit le docteur du pharaon. Elle lui avait fait boire une tisane pour se calmer. De la camomille d'après l'odeur qui s'en dégager. Après qu'elle eût fini de boire Tsunade l'avait laissé pour qu'elle puisse se reposer. C'est a se moment là que Sakura remarqua que le mure n'était pas totalement ... fermer. Une porte secrète ? Assurément. Elle ne voulait pas savoir ou cela l'emmènerais, sont esprit et sont cœur était encore trop meurtris. Mais elle avait entendus des voix provenant de l'autre côté du couloir et surtout elle les avait entendu prononcer son prénom. Elle c'était alors avancer  et avait écouté leur conversation. Elle avait pratiquement tout entendu de leur conversation jusqu'au moment  ou le pharaon avait donné des ordres. En vérité Sakura n'avait pas comprit grand-chose. Pour elle cela n'avait aucun sens. Enfant du Désert ? Des serviteurs d'Apophyse ? Et c'était à elle de se sauver le monde ? Pas au pharaon ? Alors que c'est pourtant lui l'élu des Dieux ? N'a-t-il pas en sa possession des pouvoir plus grands que les siens ? Et en parlant de pouvoir, en quoi celui de se téléporter d'un endroit a un autre pourrais les sauver tous ? Sakura avait l'impression de c'être fait transférer dans une de ses histoires qu'elle raconter aux enfants, sauf que cette fois-ci, ce n'est pas elle qui raconter l'histoire, qu'elle n'avait pas comment elle avait commencé, qu'elle comporter de nombreuse faïlle, à savoir pourquoi elle et pas quelqu'un d'autre ? Mais bien sure cette question n'a jamais de réponse que cela sois dans la vrais vie ou dans une des ses histoire. Mais surtout elle ne savait pas, mais alors pas du tout comment cela aller se finir.
  
 
      Sakura savait que le pharaon et Naruto était là derrière elle attendant le moindre signe qui puisse leur confirmais que oui effectivement elle avait tous entendus. Mais au moment ou elle allais se retourner pour leur parler. Une boule de feu jaillis de nulle part, en direction de Sasuke. Naruto poussa sont pharaon et se reçut l'attaque au niveau de sont épaule droite. Le cri de Naruto se fit entendre dans tout le Palais. Les gardent voulurent pénétraient dans la chambre mais quelque chose les en empêcher, il n'y avait pourtant rien de matériel entre eux et leur pharaon mais, c'est comme si un mur invisible les bloquer. Il en était de même pour les fenêtres. Le pharaon se releva péniblement et alla prêt de Naruto pour vérifier si il allait bien, dans le mesure du possible. Avec une épaule pratiquement grillé il était évident qu'il ne pourra pas faire grands chose durant plusieurs jours.
 
-Naruto ! Hurla Sakura
-Bonjours majesté !ou plutôt bonsoirs !fit une vois que Naruto et Sasuke connaissait bien.
 
Orochimaru, son premier conseiller se tenais devant eux mais sont regards était fixé sur Sakura. La jeune femme ne savait pas qui c'était, elle se rappela brièvement l'avait aperçut le jour d'audience mais n'avait ne lui avait pas accordé une grande importance. En réalité si c'est souvenir était exactes, elle n'avait pas prit la peine de le regarder. Il s'approcha de Sakura, mais celle-ci, sauta sur le lit pour y redescendre de l'autre côté et reculer encore plus jusqu'au fond de la pièce prêt du blond et du brun.
 
-Ainsi c'était donc toi Orochimaru ! Déclara Sasuke.
-Je t'avais pourtant dit de ne pas lui faire confiance, fit Naruto
-C'est pas le moment Naruto, grinça Sasuke
-Mais pourquoi vouloir faire sa ? Pourquoi maintenant ? Alors que vous auriez put le tuer mille fois par le passé ? Demanda Sakura qui commençait à tout emboiter, comme quoi les monté d'adrénaline avait du bon quelque fois.
-Que veux-tu dire, Gamine ! Siffla Orochimaru
-Je veux dire que c'est vous qui avait assassiné le pharaon et sa femme, affirma la jeune femme.
 
Se qui étonna énormément Naruto et Sasuke. Comment pouvait-elle affirmer ce genre de chose ?   En même temps il était inutile d'aller chercher très loin pour comprendre, après tout ne venait-il pas de lancer une boule de feu sur le Pharaon ?
 
-Tu es futé pour une gamine.
- Pardonnez-moi, si je ne vous retourne pas le compliment ! Le provoqua Sakura
-C'est qu'elle a du répondant !
-Vous en revanche vous ne répondes pas quand on vous pose des questions, quel mal polie vous faites !
-Sakura arrête de l'énerver ce n'est pas trop le moment, lui chuchota Naruto, Sasuke lui était encore bien trop secouer par le fait que sont homme de confiance ai essayé de le tuer
-Qu'il me réponde et on verra après.
-C'est pourtant simple il y a dix-huit ans, j'ai convaincu Kabuto, il n'avait que vingt ans a l'époque, lui promettant mille et une chose. Sa famille étant dans le besoin il n'a pas était très difficile de le rallier a ma cause. Je voulais plus de pouvoir, et j'en veux toujours plus. A chaque demi-siècle où j'ai eu un enfant j'en prenais possession, devenant à chaque nouvelle génération, plus ford et plus machiavélique. Malheureusement le corps de celui que vous appeler Orochimaru était un peut faible, alors juste avant de venir vous trouver, j'ai prit la force vitale de mon disciple.
-Vous êtes un monstre ! Cracha Sakura en comprenant qu'il avait tué Kabuto
-Merci, dit il avec un sourire qui leur fit des sueurs froides dans le dos
-Mais pourquoi...
Commença Sasuke
-Avoir tué vos parents ? Tout simplement parce qu'a l'époque je désirer déjà être le pharaon, je le désir toujours d'ailleurs. Malheureusement je n'avais pas prévus votre oncle, et bien qu'il soit plutôt Sombre, je n'ai jamais put le contrôler alors j'ai attendus patiemment. Jusqu'au moment propice. Il ne vint malheureusement jamais.
- Et qu'est-ce qui vous en a empêcher ? demanda Sasuke
-Elle, Je sente son pouvoir de la ou j'étais assis ce jour là, lui répondit Orochimaru en montrant Sakura
-Et comment, je n'avais jamais vu votre tête de serpent avant aujourd'hui.
-le jour de l'audience, souffla Naruto
-A maintenant que tu le dit, peut être qu'en effet, il y était, il faut dire que j'avais d'autre chose beaucoup plus intéressantes a regarder ce jour là, avoua Sakura en repensant a Sasuke, et quand bien même il y étai en quoi je vous ait empêcher de le tuer.
-Car tu étais forte, alors qu'aujourd'hui, avec la mort de tes parents, les informations que tu as entendus, et ton ami blesser, il ne manque plus que le pharaon et le tour et jouer.
-C'est donc vous qui avez tué mes parents ?
-Bien sure, avoua le Démon.
 
    Mais se que Orochimaru n'avait pas comprit c'est qu'il venait de commettre une erreur monumentale en avouant ses crime. Sakura baissa la tête. Tous croyaient qu'elle était abattue par la nouvelle, en réalité Sakura menait un combat envers elle-même. Une part d'elle voulait libérer la part obscure qui avait en elle, l'autre essayé temps bien que mal de contenir cette haine grandissante. Soudain les deux partis fusionnèrent. Le noir et le blanc se mélangèrent.
   Sous les yeux surprit et/ou ébahit, Sakura se transforma. Ses cheveux poussèrent a une vitesse vertigineuse et de rose passèrent a un rose pale, presque blanc. Ses yeux tournèrent au bleu vert, pour changer encore et finir de couleur améthyste. Le peut de bronzage qu'elle avait partis, pour ne laisser qu'une peau blanche et lisse. Ses vêtements changèrent eux aussi  pour n'être plus qu'une simple toge de couleur grise.
        Et alors que tous pensais que comme Orochimaru l'avait fait avant elle. Sakura aller lui lancer une boule en flamme, y n'en fut rien. La fleur se mit à chantonner un air plus ou moins lugubre et des instruments de toute les contrés firent leur apparition. D'abord se ne fut qu'un murmure à peine audible, puis un chuchotement et enfin des paroles :
 
Le méchant petit garçon,
N'a pas était gentils,
Il a causé des ennuis,
Et en guise de punition,
IL va aller dormir.
 
Orochimaru eut un rictus en entendant les paroles mais l'air plutôt lugubre de la musique n'était quant a elle pas drôles du tout. Tout en chantonnant Sakura s'approcha de la harpe et rajouta des paroles :
 
Harpe jolie Harpe
Vas attraper le vilain
Surtout garde le en main
Obéis-moi jolie Harpe
 
    Et quand bien même que les paroles étaient vraiment pauvres en rimes. Les corde de la harpe se détachèrent pour aller s'enrouler tout autour d'Orochimaru. Se dernier avait beau se débatres, il n'arrivait pas a se détacher, de plus les corde se resserrer sur lui. Et ainsi de suite pour chaque instrument Sakura rajouter un couplet. Bientôt celui qui avait vendu sont âme a Apophyse ne pouvait plus bouger. Presque tout les instruments le tenaient. Sakura était en train de faire un dernier couplet pour le violon. Orochimaru parla dans une langue qui leur était étrangère mais Sakura n'y fesais pas attention trop concentrer sur sa vengeance. Elle eût tout juste le temps de finir qu'un serpent fut projeté sur elle au niveau de la gorge, alors que l'archer se planter dans le cœur d'Orochimaru.
     A ce moment là, Orochimaru cessa de respiré, les instruments de musique disparurent aussi soudainement qu'ils étaient apparus, tout comme le corps d'Orochimaru qui prit feu d'un seul coup pour n'en laisser que des cendres.
    Le pharaon se précipita vers Sakura, Naruto mis plus de temps du a son épaule blesser mais aussi par le fait d'avoir vu Orochimaru flamber. Il faut dire que ce n'était pas un spectacle que l'on voit tout les jours. Les gardes purent à nouveau passé. Sasuke leur hurla d'aller chercher Tsunade, et alors qu'il retourner a la contemplation de Sakura, il remarqua qu'elle reprenait petit a petit son ancienne apparence. Il vit aussi le serpent disparaître. Il remarqua alors a se moment là, qu'il s'agissait d'un cobra.
 
-Sakura répondait moi ! Surtout ne vous endormez pas Sakura !regardez moi ! Lui cria t-il
 
    Il fesais tout son possible pour l'empêcher de fermer les yeux. Elle ne pouvait pas mourir. C''était impossible a ses yeux. Mais en même temps il ne se fesait pas de faut espoir c'était impossible de survivre a une morsure de Cobra. Sauf si bien sure on s'y prenait à temps pour enlever le poison. Tsunade arriva rapidement, bien que cela avait parut être une éternité aux yeux du Pharaon.
   On transporta Sakura dans la salle de soin, un garde aida Naruto à suivre le mouvement. On emmena Naruto dans une autre salle ou il fut soigner par Anko.
 
-Aï mais pt' in Anko tu fais mal ! J'avais moins mal quand tu y touchais pas... Comment sa moi douiller vas te faire cramé l'épaule et on verra après d'accord ! T'as qu'a être plus douce aussi ... Tu es sure d'avoir eut ton diplôme de médecine...
 
Et sa continué ainsi. Dans d'autre circonstance Sasuke aurai rigolé mais sont cœur lui était beaucoup trop inquiet pour Sakura. Naruto rejoignis Sasuke une demi heure plus tard. Son épaule était bander. Tsunade était toujours avec Sakura. Elle avait jeté le pharaon en dehors de la salle, sous prétexte qu'il la tresser a faire les cent pas. Quatre heures plus tard Tsunade sorti enfin. Deux hommes firent transporter Sakura jusque dans sa chambre. Elle se tourna vers son Pharaon et le blondine et déclara :
 
-J'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir ! Les prochaines heures seront décisives. Si elle survie durant les prochaine 72 heures, je pense qu'ont pourra dire qu'elle est sauver. Mais pharaon, je serez-vous, je ne me ferais pas trop d'illusion, une morsure de Cobra...
 
Elle ne termina pas sa phrase tout savaient que cela n'arriver pas tout les jours et que cela relever plus du miracle qu'autre chose. De plus Sakura avait accomplis sa destiné, elle avait doublement de risque de mourir que de rester en vie.
Sasuke et Naruto ce relayée pour mangeait et dormir, bien que ni l'un ne l'autre n'en ait vraiment envie. Il rester prêt de sont chevet, guettant le moindre signe, le moindre geste qui pourrais leur faire comprendre qu'elle était sauvé. Tout deux, lui parler de tout est de rien, lui rappelant sans cesse qu'ils étaient là, donc qu'elle ne pouvait pas partir et les laisser seul.
  Les 72 heures passèrent et bien qu'elle ne risquait apparemment plus rien, le pharaon resta a ses côté. Pour la simple raison que cela l'inquiéter vraiment beaucoup qu'elle ne se réveille pas. Elle avait toujours un pansement à l' endroit ou le serpent l'avait mordu. Ses cheveux éparpillé autour de sa tête fessai comme une auréole rose, ses beau yeux vert émeraude était fermer. Sasuke lui attache autour du cou le collier, dernier présent de ses parents, qu'elle avait fait tomber lors de sont affrontement contre Orochimaru. Il lui prit la main et embrasa ses doigts tout en murmurant :
 
-Je t'en pris ma fleur reste avec moi. Tu es la plus belle chose qui me sois arrivait. Tu es mon ange, mon soleil. Sans toi je ne suis rien, réveille toi. Je t'aime. Continua-t-il de murmuré tout en déposant un léger baiser au coin des lèvres de la belle endormis.
 
Deux jours plus tard, le prince du Nil était dans une chambre, allonger prés d'une fleur qui ne c'était toujours pas réveiller. Il dormait dans une position pas très confortable mais cela n'était pas grave. Puis doucement il se réveilla ayant sentis quelque chose bouger sous ses doigts. Il se rendit compte qu'il s'agissait de la main de sa fleur. Il tourna vivement la tête vers se beau visage endormis et vis ses yeux cligné, pour s'ouvrir doucement telle une rose. Fou de joie, il prit la fleur dans ses bras et l'embrassa. A sa grande surprise Sakura lui répondis. Pendant de longue minute ils s'embrassèrent ne se séparant que pour reprendre leur souffle. Puis ils se séparèrent et Sakura lui chuchota :
 
-De la ou j'étais je t'ai entendus, sache que moi aussi je t'aime, lui déclarât-elle en le regardant dans les yeux
 
Le pharaon  vit un feu brulent d'amour et de passion dans ses deux émeraude. Plus tard Shikamaru arriva et leur dit que c'était l'amour que ressentait Sasuke a l'égard de la rose qui avait sauvé cette dernière. Quelque semaine plus tard il se m'arrière, tout comme Naruto qui trouva l'amour en la personne d'Hinata Hyuga, fille d'un Architecte. L'histoire s'arrête ici.
 
Après si ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfant je ne sais pas. Ce que je sais en revanche c'est que leur noce dura trois mois. Mais après tout ce n'est pas le plus important. Non le plus important c'est qu'ils ont vécu et qu'ils vivront toujours dans nos mémoires !
 
 
 

Fin

 

 

Commentaire de l'auteur Alors qu'en dites vous ?
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales