Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 159 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

L'équipage du destin. Auteur: Aeson Vue: 20007
[Publiée le: 2012-06-17]    [Mise à Jour: 2014-01-12]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Cross-over Commentaires : 52
Description:
Et si Naruto accompagné d'Hinata, à la fin de la quatrième grande guerre étaient envoyés dans un autre monde?
Imaginez qu'ils atterrissement dans le monde One Piece et qu'ils rejoignent l'équipage au chapeau de paille?
Quels seraient les changements apportés par leur arrivée?
C'est à vous de le découvrir...en lisant ma fiction.

Chapitre 6 terminé!
Crédits:
Les personnages du manga Naruto appartiennent à l'auteur de manga Masashi KISHIMOTO.
Quant à ceux de One Piece, ils appartiennent à l'auteur de manga Eiichirō Oda.
Il se peut qu'il y ait aussi des personnages de mon invention.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Arrivée à Alabasta.

[11900 mots]
Publié le: 2012-08-03Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour!
Et oui, le troisième chapitre de l'équipage du destin arrive enfin! Profitez immédiatement de l'exclusivité faite et précipitez vous sur vos écrans d'ordinateur! Je plaisante bien-sûr^^. Chacun peut faire ce qu'il veut^^.
Ceci dit, le chapitre est sortit et je vais vous laisser le découvrir.
Bonne lecture!

Chapitre 3.

Titre : Arrivée à Alabasta.

 

    Une journée s’était écoulée depuis que Naruto et Hinata avaient été acceptés dans l’équipage et l’atmosphère semblait vraiment joyeuse à bord.

Les principaux concernés discutaient légèrement à l’arrière du bateau sans s’apercevoir que les autres les écoutaient.

Le jeune blond leva les yeux vers le ciel et observa le soleil monter lentement vers le zénith.

-Hinata, as-tu réussi à faire ton deuil ?

La jeune fille prit un air mélancolique.

-Konoha me manque…ma famille me manque…mes amis maintenant disparus me manquent…mais comme tu l’as dit au Shinigami, il faut bien continuer à vivre et puis cet équipage a l’air vraiment super. J’ai hâte de combler le vide fait par la mort de Kiba, de Neji, de Kurenai-sensei, de Shino et des autres. Et toi Naruto ?

-C’est vraiment dur à faire…si Kakashi-sensei, Sakura me manquent énormément, le fait de n’avoir rien pu faire pour Sasuke…alors que j’avais fait un serment…me perturbe.

-Je sais que c’est dur de penser que tu ne pourras pas honorer cette promesse…mais Shinigami-sama nous a donné à tous les deux une nouvelle vie…et donc nous pouvons considérer que nous n’avons plus de promesse à tenir…puisque tous ceux à qui nous les avions fait…ne sont plus vivants…

-Tu as raison.

Le blond laissa un baiser sur la joue de la jeune femme la transformant en tomate bien mûre sous le sourire de tous les pirates qui observaient discrètement la scène…enfin discrètement…Luffy était bâillonné pour ne pas faire de bruit et Zorro était dans les vapes à cause d’un bon coup de Nami ; ce qui était clair, en tout cas, c’est que la jeune Hyuuga éprouvait des sentiments pour son équipier même si celui-ci ne s’en rendait sûrement pas complètement compte.

-Bon rejoignons le reste du groupe. Si j’ai bien compris, nous approchons doucement d’Alabasta.

Naruto et Hinata retrouvèrent les autres qui s’étaient dépêchés de se remettre au travail pour ne pas se faire repérer même si le byakugan de la jeune femme l’avait averti qu’ils les écoutaient pour voir si tout allait bien.

C’est pourquoi elle sourit mais ne dit rien.

Zorro faisait des pompes sur le pont, protégé par une espèce de petit toit en bois du soleil qui tapait fort. Les deux ne surent comment réagir devant la grosse bosse qu’il avait sur la tête mais ils finirent par s’en aller et le laisser continuer à s’entraîner.

Chopper était dans la petite pharmacie du navire qui servait aussi de bibliothèque et préparait une mixture sûrement destinée à soigner quelque chose. Il salua chaleureusement les deux membres de l’équipage avant de se remettre à travailler sous l’œil intéressé d’Hinata qui lui déclara avoir suivi un enseignement en médecine. Le petit renne fut enthousiasmé par cette nouvelle et lui déclara qu’elle pourrait l’aider si jamais elle en avait envie.

Ussop et Luffy étaient sur l’une des marches en bois surplombant l’eau et pêchaient, enfin essayaient d’attraper quelque chose…car apparemment, le capitaine avait eu une petite faim…et avait eu la mauvaise idée de lorgner sur les appâts…Naruto avait sourit en voyant qu’ils utilisaient Karoo comme nouvel appât jusqu’à ce que Vivi s’en mêle en entrechoquant violemment leur crâne l’un contre l’autre. D’ailleurs, le canard aussi n’avait pas l’impression d’être ravi par sa condition actuelle et caquetait à tout va quelque chose qui ressemblait à : « remontez-moi immédiatement ! ». Mais les deux pêcheurs en herbe qui mâchouillaient une tranche de lard, sans se faire voir de Sanji qui était en cuisine n’avaient pas l’intention de relâcher leur appât providentiel et l’amenèrent même au plus près de l’eau pour être sûr qu’un poisson carnassier soit intéressé.

Ils continuèrent comme ça jusqu’à ce que Sanji les surprenne quand même et leur colle deux tartes qui les contraignirent à stopper leurs futilités. Il apportait deux tasses de thé, l’un pour Nami et l’autre pour Hinata. Les deux le remercièrent et le cuistot sembla à ce moment être l’homme le plus heureux sur terre. Néanmoins, il avait comprit que la jeune Hyuuga et l’autre blond avaient des sentiments l’un pour l’autre même s’ils le se le montraient pas (pour l’instant bien sûr) et donc évitait de l’appeler Hinata-chan.

Ils finirent par trouver la jeune femme aux cheveux oranges sur la proue du bateau à tenter de déterminer le temps qu’il allait faire le jour même…elle leur dit qu’ils approchaient lentement de la zone climatique d’Alabasta et donc qu’elle n’aurait bientôt plus à déterminer la météo. Devant leur incompréhension, elle leur expliqua qu’il y avait quatre sortes d’îles sur Grand Line : les îles automnales, hivernales, printanières et estivales bien que chaque île ait ses caractéristiques propres. Le climat hivernal et le climat estival étaient les plus faciles à trouver tandis que le climat automnal et le climat printanier étaient bien plus rares. Alabasta était de type estival et de ce fait, il n’y avait pas souvent de tempêtes dans cette zone.

-L’air est si chaud sur l’île de Vivi que les nuages sont rarement gorgés de pluie. Vous en déduirez facilement que la zone est principalement désertique.

La navigatrice s’avança légèrement et sortit un drôle de sextant selon elle, bien plus efficace que les ordinaires et se mit à mesurer la position exacte du soleil.

Hinata se tourna vers son ami.

-Je vais rejoindre Chopper et lui donner un coup de main.

-D’accord.

Naruto quant à lui se mit à marcher jusqu’à trouver un coin désert du navire et s’assit en fermant les yeux, profitant de la chaleur solaire.

Tout semblait différent et en même temps si semblable à son monde…une vie où les combattants n’étaient plus des ninjas mais des pirates…on ne combattait plus sur terre mais plus sur mer…chaque équipage était presque comme un village ninja avec ses propres règles, ses propres soldats…on affrontait la marine en tant que pirate comme un shinobi se battait contre un autre shinobi…et pourtant, le blond avait vraiment du mal à se familiariser avec cette vie…

On ne changeait pas une vie d’un seul coup de baguette magique…non, la transition demandait du temps et c’était souvent douloureux…d’une certaine façon, l’Uzumaki admirait la façon dont Hinata était allé vers les autres…auparavant, plus jeune, il aurait fait la même chose mais les choses avaient changé…la guerre, les souffrances terribles qu’il avait enduré l’avaient changés à un tel point qu’il avait du mal à se retrouver…lui qui était toujours de bonne humeur, lui qui recherchait la présence des autres, lui que l’on surnommait l’excité parce qu’il fonçait toujours tête baissée…aujourd’hui, il était bien plus calme, bien plus silencieux, analysant les évènements avec soin…bien-sûr, il était devenu comme cela extrêmement puissant, ne tombant plus jamais dans un piège, ne se faisant que très peu blesser mais d’un autre côté, ce mode de pensée, cette attitude lui faisait peur…peur de devenir peu à peu comme Sasuke, s’éloignant des autres et sombrant dans une solitude et un rejet des autres autodestructeurs…le gamin qu’il avait été lui manquait un peu…cette joie de vivre qui s’était émoussée durant le dernier conflit…

Le blond ouvrit les yeux.

Non, je ne deviendrai jamais un homme dénué de sentiments ! J’ai de nouveaux amis et c’est à moi de m’intégrer dans l’équipage ! J’ai bien réussi à Konoha, alors pourquoi ne réussirais-je pas ici ? Et puis, à Konoha, j’ai été pendant longtemps considéré comme un monstre alors que là…personne ne peut le faire…Kurama n’a pas attaqué Luffy et les autres ! Il faut juste leur expliquer la situation ! Néanmoins, j’attendrai un peu avant de leur en parler, que la confiance règne complètement.

Les paupières du ninja devinrent soudain légèrement orangées, signe du mode ermite ; c’était non intentionnel mais il ne pouvait pas faire autrement…en effet Naruto était constamment en mode sennin après qu’un accident se soit produit dans son monde. Durant un entraînement un peu plus d’un an avant l’éclatement du conflit, peu de temps en fait après avoir vaincu Nagato, il avait combiné le mode biju avec le mode sennin et... avait perdu le contrôle sur son chakra. Il aurait dû normalement alors se transformer en pierre mais le mode biju lui avait fait échapper ce « désagrément ». Néanmoins, il avait passé trois semaines dans un profond coma. En se réveillant, il s’était aperçu qu’il était en mode sennin et qu’il lui était impossible de le désactiver…il pouvait le contrôler et ne pas l’utiliser mais dès qu’il relâchait sa concentration, ça revenait…c’était le mode sennin à son plus bas niveau, c'est-à-dire qu’il n’y avait aucun changement à l’œil nu…les seules modifications étaient sa perception de l’énergie autour de lui qui avait été décuplée et il en était de même pour sa force physique maintenant, trois fois supérieur à la normale…ça ne le gênait pas non plus pour l’utilisation du ninjutsu ; au contraire, ses réserves de chakra avaient carrément été doublées ce qui faisait de lui l’être humain avec les plus grandes réserves d’énergie au monde…

Grâce à cet atout formidable, le jeune homme repéra facilement Luffy qui s’approchait de lui d’un air guilleret.

-Oui capitaine ?

-Naruto ! Que fais-tu tout seul ? Pourquoi ne viens-tu pas avec les autres ? Et arrêtes de m’appeler capitaine. C’est Luffy.  

-D’accord Luffy. J’avais besoin de m’éloigner pour réfléchir…cette vie bien que déjà trépidante est toute nouvelle pour moi et il va me falloir un petit moment d’adaptation…et j’ai aussi le deuil de mes amis à faire.

Le blond vit tout de suite que son interlocuteur le comprenait ; un sourire vint cependant s’afficher sur son visage.

-De toute façon, tu es notre ami et membre d’équipage ! Si tu as besoin de quoi que ce soit, les autres sont là.

-Merci.

Le capitaine du Merry invita son ami à venir et ce dernier acquiesça.

Ils retrouvèrent les autres qui se préparaient à manger les poissons que les pêcheurs chevronnés avaient réussis à attraper.

Karoo qui était peu de temps auparavant attaché à une canne à pêche était posé à côté de Vivi et jetait des regards acérés à Ussop qui avait quant à lui une belle bosse sur le crâne.

-Désolé fit Sanji en captant le regard de l’autre blond, mais ils voulaient vraiment l’utiliser comme appât…et si je n’avais pas été là, l’ami de Vivi-chwan aurait pu mourir !

-Pathétique répliqua le sabreur de l’équipage en se tenant le crâne.

-Tu as quelque chose à dire l’abrutit ?

-Oui et…

L’héritier de Minato Namikaze se concentra sur la nourriture.

Il devait avouer que les ramens d’Ichiraku lui manquaient…seulement il avait pris des résolutions et devait les tenir ! Lorsqu’il avait rencontré sa mère, enfin l’image de sa mère qu’avait scellé son père en lui après l’affrontement avec Kurama, elle lui avait demandé de manger équilibré, de bien se tenir, bref, de faire ce qu’une mère aimante et attentionnée attend de son/sa fils/fille…depuis, il s’était efforcé de se comporter correctement et il avait vu que ce n’était pas sans plaire à Hinata…donc, il devait continuer dans ce sens.

Ichiraku…une bouffée de nostalgie l’atteint de plein fouet lui rappelant son village d’origine…et si…non ! Il était maintenant dans un autre monde, et il était sûr que même s’il revenait dans son propre monde, il n’aurait plus personne qui l’attendrait…

Il avait ici, de nouveaux amis et surtout Hinata…il se surprenait de plus en plus à la regarder, à l’admirer tout en faisant bien attention de ne pas se faire voir par cette dernière.

-Naruto ?

Le blond releva la tête et vit que tout le monde le regardait.

-Tu n’aimes pas la nourriture ?

-Si, elle est même excellente. Je pense qu’elle est même la meilleure que j’ai mangée depuis…depuis bien longtemps.

Sanji prit un air neutre même si son regard trahissait sa fierté et sa joie de pouvoir montrer à Zorro qu’il était le meilleur.

Comme s’il avait comprit le message, le sabreur prit un air grognon.

-Tu vois le cactus, tu ne pourras jamais me battre ici.

-Ouais, mais toi, tu es vraiment un nul à la katana alors, inutile de faire le beau…

Hinata sourit à ce règlement de compte…ça ressemblait étrangement aux disputes qu’avaient son ami et Sasuke Uchiwa quand ils étaient jeunes…

Elle vit que l’Uzumaki se retenait de glisser une remarque dans cette dispute de chiffonniers.

-Bon vous avez fini, les deux zigotos ? On dirait deux gamins…que c’est dur pour un pré adulte comme moi…de veiller sur vous.

La remarque pleine d’humour eut pour effet de faire stopper Sanji, Zorro et de stopper les discussions des autres.

Un silence s’installa pendant quelques secondes jusqu’à ce qu’un éclat de rire retentisse soudain.

L’ambiance commençait à être heureuse lorsqu’un évènement imprévu arriva.

Un bruit d’éclaboussure assez fort pour que tout le monde l’entende.

-Qu’est-ce que ?

Ils se levèrent tous et virent subitement une brume multicolore tournoyer devant eux.

Naruto activa brièvement ses pupilles et se rendit compte que ce n’était pas un phénomène lié à l’homme mais une réaction naturelle.

Il se détendit.

-On dirait un phénomène naturel…

-Exact.

La voix de Nami se fit entendre.

-C’est une remontée de gaz venant de la croûte terrestre. C’est assez courant dans les endroits où l’activité volcanique est forte.

Le bateau rentra péniblement dans la vapeur colorée.

Immédiatement, une odeur épouvantable d’œuf pourri prit tout le monde à la gorge et les fit tousser violemment.

Naruto s’empressa alors de faire quelques signes de main intéressant les autres.

 

FUUTON, BULLE D’AIR.

 

L’atmosphère sur le bateau se fit soudain beaucoup plus agréable ; l’odeur affreuse s’était dissipée et l’équipage pouvait même se voir.

-Génial ton truc ! Je veux l’apprendre !

Un bang retentissant répondit à l’exclamation du jeune homme au chapeau de paille.

-Luffy ! On n’est même pas sûr qu’il puisse nous l’apprendre !

-Nami a raison, Luffy. Je ne peux enseigner cette technique qu’à ceux qui ont une affinité fuuton, c'est-à-dire avec le vent. Si tu essayais maintenant de l’utiliser, le résultat serait médiocre, je peux te l’assurer.

-Pffff…pas intéressant alors.

L’équipage entier éclata de rire devant la moue boudeuse de leur capitaine.

Le silence revint vite et tout le monde en profita même la puce ambulante du groupe.

Le navire voguait sur une eau presque noire dans un silence total ; on n’entendait plus que le bruit que les vaguelettes faisaient en s’écrasant contre la coque en bois…il n’y avait pas un oiseau dans le ciel, pas un animal marin dans l’eau…et pourtant on y voyait comme en plein jour grâce à la brume multicolore…le soleil n’était pas présent, caché par le phénomène naturel mais ce dernier semblait avoir des propriétés légèrement phosphorescentes.

Tout le monde s’était regroupé sur le pont avant du navire et regardait, fasciné, celui-ci glisser silencieusement dans cet environnement si étrange.

Hinata serra ses poings d’émotion.

Cette atmosphère irréelle…ça ressemblait tellement à…

Elle ne put continuer ses pensées que le bateau jaillit de la brume multicolore et retrouva la lumière du soleil.

Ussop soupira de soulagement en retrouvant des repères normaux.

-C’est fini…

-Et oui Luffy. Tout a une fin.

Nami se moqua gentiment du visage de son ami et repartit sur la proue pour faire des calculs.

Très vite, le reste de l’équipage s’éparpilla sur le navire.

Naruto désactiva la bulle d’air qu’il avait mit autour de celui-ci et s’accouda au bastingage.

Il n’avait jamais eu vraiment le pied marin du fait que la plupart de ses missions en tant que génin, puis lorsqu’il était passé directement jounin en pleine quatrième grande guerre, s’étaient déroulées sur la terre ferme.

Naviguer lui procurait des sensations étranges mais non désagréables.

C’est à ce moment qu’un bruit d’éclaboussures, accompagnés de petits cris lui parvint.

En se rapprochant comme les autres pour comprendre l’origine de ces petits cris, ils virent une forme se débattre dans l’eau.

La voix quelque peu nasillarde de l’individu retentit fortement.

-Au’scours, je me noie ! Je ne sais pas nager ! Ohé ! Du bateau ! Aidez-moi !

C’est Luffy qui le premier agit, en allongeant sa main jusqu’à prendre l’individu par ses vêtements et le ramener sur le pont en bois du Merry.

Hinata observa de plus près l’inconnu et la première chose qu’elle put dire sur lui, c’est qu’il était…extravaguant.

Habillé d’une veste rose, d’une chemise bleue, d’un pantalon rayé composé de bleu clair et sombre, de petites chaussures rose fluo, l’homme faisait penser à un…travesti…le maquillage, le rouge à lèvre et les pompons qu’il portait renforçaient cette impression…mais les deux choses les plus surprenantes chez lui étaient son costume sur son dos en forme de cygne et son sourire qu’il portait comme Luffy à beaucoup de circonstances.

Naruto dû se retenir de sourire car l’individu était vraiment étrange et amusant à regarder.

-Merci de m’avoir sauvé ! J’ai cru que c’était mon dernier jour sur terre ! Vous imaginez ?! Le dernier jour d’un Okama comme moi !

Luffy éclata de rire.

Le blond sourit en voyant que son ami semblait bien aimer le nouveau venu.

-Mais peux-t-on savoir qui tu es ?

-Oh ! Excusez-moi pour cette erreur impardonnable ! Je suis Bon Clay !

-Bonjour Bon Clay !

L’exclamation et le sourire de Luffy étaient tellement chaleureux…

-Que fais-tu ici ? Tu n’étais pas sur un bateau ?

-Si, mais en traversant une sorte de brume colorée, j’ai été projeté de mon navire dans la mer et je me suis fait emporter par le faible courant…avant de me retrouver là.

Curieux destin que le sien…mais il nous a crié ne pas savoir nager…est-ce que par hasard, il aurait mangé ce que les autres appellent un fruit du démon ?

-Je vous remercie pour m’avoir sauvé ! Vous avez ma gratitude ! Et vous êtes ?

-Des pirates !

L’expression de l’Okama changea en un instant. On avait l’impression qu’il était ému.

-Des confrères pirates ! Que c’est magnifique de vous rencontrer !

Luffy sauta sur ses pieds et se mit à gambader autour de Bon Clay avec une mine réjouie.

-Alors, toi-aussi tu es pirate ? Ouaiiiis ! Ca fait plaisir de te voir !

Chopper, Luffy, Ussop et le nouveau venu entamèrent une gigue incroyable sous le regard soit blasé, soit amusé des autres.

Les autres les laissèrent danser jusqu’à ce que Nami manifeste un début de colère ce qui intima les quatre joyeux hurluberlus de stopper leurs gamineries et de se reconcentrer.

-D’où viens-tu Bon Clay ?

-De Loguetown et je me rends à Alabasta !

-Tiens ? Nous-aussi !

-Noon ?

-Tu pourrais…

Ussop ne finit pas sa phrase que Zorro l’interrompit.

-Tu disais ne pas savoir nager. Est-ce parce que tu as mangé un fruit du démon ?

-En effet ! Et si vous voulez, je peux vous le montrer !

A la surprise de tous, il mit une légère taloche au capitaine du Merry qui vacilla.

Immédiatement, Zorro, Sanji, Nami, Ussop, Naruto et Hinata se mirent en garde croyant qu’ils avaient à faire à une attaque.

Inutile qu’ils furent extrêmement surpris de voir la tête de Luffy sur le corps de Bon Clay qui le regardaient d’un sourire légèrement moqueur.

Hinata se tourna vers leur nouveau capitaine et exprima son soulagement en voyant qu’il avait toujours la tête sur ses épaules.

-Vous voyez ?! J’ai mangé le fruit du démon Mane mane no mi, le fruit du travesti ! Je peux prendre l’apparence de celui que j’ai touché ! Ce n’est pas beau tout ça ?

-Ouaaah !

Comme à son habitude, le même excité s’extasia de la prouesse de l’autre pirate.

Bon Clay passa devant chaque membre de l’équipage et passa la main sur leur visage avant de prendre leur apparence.

Vint le tour de Naruto.

Le jeune homme sentit parfaitement le courant d’énergie qui s’échappa de lui et qui entra dans le corps de l’Okama.

Il toucha ensuite Hinata ce qui énerva Naruto…il avait comprit depuis un moment qu’il éprouvait quelque chose de très fort pour la jeune Hyuuga et que le travesti lui touche la joue…

Bon Clay recula et sous la nouvelle surprise de tous prit l’apparence de ceux qu’il côtoyait.

-Incroyable…ainsi, c’est cela ton pouvoir.

Le murmure d’Ussop sortit les autres de leur ébahissement.

-C’est un pouvoir très rare apparemment…comme tout comme tout fruit du démon…mais un pouvoir rare peut engendrer la convoitise ou l’arrogance…à toit de t’en servir correctement et de l’utiliser pour protéger ceux que tu aimes.

La voix sérieuse de Naruto surprit tout le monde.

Le blond semblait si mûr…ils savaient maintenant qu’il n’avait que seize ans…mais ils avaient pu voir d’après ses yeux qu’il avait rencontré pas mal de dangers et avait beaucoup d’expérience…il était donc après réflexion normal qu’il ait cet état d’esprit.

Son interlocuteur fut très sensible à ses paroles et leur offrit un drôle de sourire qui était à la fois sincère mais avec un petit plus derrière.

La journée s’écoula lentement et ils firent connaissance avec le travesti.

Bon Clay semblait cacher des choses mais il était très drôle, toujours prêt pour s’amuser, à rigoler.

Finalement, en milieu d’après-midi, un bateau apparut à l’horizon et après quelques examens à la loupe, il s’avéra que c’était le navire de l’Okama.

Ce dernier prit une position étrange…un de ses pieds était sur le bastingage et son autre membre était en l’air ; tout son corps était tendu comme celui d’un patineur ou patineuse prêt à faire une figure.

Il se mit à tournoyer rapidement.

-C’est ici que nous chemins se séparent mais je suis sûr que nous nous retrouverons un jour ! A bientôt…les amis !

L’étrange personnage bondit du Merry jusqu’au pont de son bateau et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il était partit avec son équipage.

Le silence retomba doucement jusqu’à ce que Sanji le brise.

-Et bien, on dirait que c’est sacré phénomène ce Bon Clay…un peu comme Luffy.

-Hé !

La moue boudeuse du capitaine fit rire tout le monde.

-Bien ! Même si Bon Clay ne vient pas avec nous, nous, nous continuons notre voyage jusqu’à Alabasta !

-Oui !

Le cri fut unanime et tous repartirent à leur position d’origine.

Naruto monta tout en haut du mat et s’appliqua à serrer un peu mieux un corde qui à cause du vent claquait violemment contre le bois.

Il en profita pour laisser la brise fraiche frapper son visage et le rafraichir.

Selon, Nami et Vivi, le navire venait juste d’entrer dans la zone climatique d’Alabasta et pourtant, il faisait déjà chaud…si comme la princesse d’Alabasta l’avait dit, la moitié du royaume n’était que dunes de sables et rochers, alors la chaleur allait être un désagrément des plus inconfortables…

-Alors, on rêve ?

Le blond sursauta.

Le cuisinier du Merry venait de le rejoindre et lui présenta un petit en-cas qu’il s’empressa de dévorer.

-Un peu…j’imagine un peu le royaume où nous allons et j’essaie de prévoir les ennuis qui se profilent à l’horizon…inutile de tomber dans un traquenard et de se faire blesser alors qu’on peut l’éviter. J’ai perdu trop d’amis dans la guerre dans mon monde pour ne pas essayer d’éviter à ceux que j’apprécie de mourir sans ne rien pouvoir faire.

Les mains de l’Uzumaki étreignirent ave force le bois du poste de vigie où il s’était installé et Sanji vit qu’il avait les yeux légèrement vitreux comme s’il était dans ses souvenirs.

Le deuil du jeune homme n’avait pas été complètement fait et il souffrait encore de la disparition d’une partie de ce qu’il connaissait.

Peine…ce mot prenait tout son sens lorsqu’il observait le jeune homme engagé dans la lutte avec ses vieux démons.

Il comprit qu’il fallait le laisser tranquille jusqu’à ce que son ami sorte de ses pensées douloureuses.

Ussop, Luffy et Vivi accoururent pour s’enquérir de l’état de l’autre blond qu’ils considéraient déjà comme un membre à part entière de l’équipage.

-Il va bien. Il a juste besoin de faire son deuil…

-Mais…

-Ussop, il vient juste de perdre la plupart des choses auxquelles il tenait ! Et c’est sûrement la même chose pour Hinata ! Ils ont tous les deux besoin de temps pour s’y faire ! Alors, jusque là, interdiction de les déranger et ça vaut surtout pour toi, Luffy.

Celui-ci parut offusqué de cette accusation ce qui fit ricaner les autres mais se plia docilement aux ordres du cuisinier, à la surprise de celui-ci.

Sanji se rappela qu’il leur avait parlé que sur l’île où il avait grandi, il avait perdu une personne très chère à son cœur dans un incendie, mais sans entrer dans les détails.

Ses compagnons ne lui en tenaient pas rigueur sachant pertinemment qu’un jour, il se confierait à eux comme l’avait fait Naruto et Hinata.

En parlant d’eux, les jeunes ninjas ne leur avaient donné qu’une version accélérée de leur mémoire, cachant des éléments qu’ils n’avaient pu voir, non parce qu’ils ne voulaient pas les montrer mais surtout parce qu’ils étaient soit personnels, soit trop durs à révéler dans l’immédiat.

Hinata sortit à ce moment de l’infirmerie de bord avec un Chopper au bord de la béatitude. La jeune femme lui avait montré à partir de plantes qu’il avait ramassé une dizaine de nouvelles décoctions venant de son monde et permettant de soigner des maladies et de guérir des blessures. Mais le plus surprenant était sûrement la guérison par chakra…il avait vu la Hyuuga se faire une petite blessure et la soigner avec son chakra…la coupure avait disparu en quelques instants sous ses yeux ébahis.

-Alors Chopper, elle est forte en médecine ?

-Hinata est incroyable ! S’exclama celui-ci de sa voix aigue. Elle a des compétences variées en médecine ce qui sera un gros avantage pour notre équipage ! Je ne serai plus le seul à soigner ! On sera deux et on pourra ainsi bien mieux intervenir !

Les autres montrèrent leur surprise avant de dévoiler leur joie et d’acclamer leur amie qui rougit.

La membre de l’ex-team huit de Konoha chercha des yeux son compagnon et Zorro lui annonça qu’il était en haut du mat à faire son tour de garde.

Elle hocha la tête, concentra son énergie dans ses pieds et bondit jusqu’au mat sur lequel elle se rétablit.

Naruto était là, contemplant la mer d’un regard fixe, ses cheveux d’or flottant dans le vent.

Elle eut toute la peine à ne pas hoqueter de surprise en le voyant ainsi car il avait alors sans le vouloir l’attitude d’un véritable tombeur…cette position qu’elle trouvait si charmante, ce regard profond, ce calme incroyable…

Elle sentit une grande chaleur l’envahir et dû se retenir de se jeter dans ses bras et de l’embrasser tellement ce qu’elle ressentait pour lui était intense…

Comme les autres Mugiwaras leurs jetaient parfois un regard discret et que Naruto serait vraiment surprit, elle se contenta de poser une main sur son épaule.

L’Uzumaki sourit légèrement en ressentant ce léger poids sur son épaule. Il l’avait repéré lorsqu’elle avait atterri à côté de lui, non seulement par son chakra mais aussi par son odeur douce et entêtante.

Il avait comprit dans son monde en voyant que de nombreux ninjas la regardaient avec chaleur qu’elle était l’une des jeunes femmes les plus convoitées à Konoha…et sans l’expliquer pourquoi il avait ressentit de l’agacement en voyant cela…Kurama lui avait soufflé que c’était de la jalousie…il avait cependant eu du mal à le concevoir au retour de son voyage avec Jiraiya…après tout, il était encore considéré à l’époque par une petite partie du village comme un paria…alors pourquoi une fille aussi belle qu’Hinata s’intéresserait-elle à lui ? Ce n’est qu’après bien des histoires, bien des larmes, bien des rires qu’il avait eu une intuition sur les sentiments de son ami à son égard…enfin, une intuition n’était pas le mot approprié…il avait eu des doutes…ce n’est que lorsque Nagato, son cousin avait attaqué le village qu’elle lui avait vraiment révélé qu’elle l’aimait…il avait cependant plus su ce qu’elle lui avait dit exactement, puisque sa mémoire avait été alors englouti l’espace d’un moment par la fureur de Kurama…à cause de la guerre avec l’Akatsuki et l’attrait qu’avait Madara pour sa capture et le scellement du biju, il ne l’avait plus vu avant les derniers évènements avait de glisser dans une autre dimension…mais maintenant, ils étaient tous les deux-là…

Naruto stressa légèrement. Il avait peur…peur qu’après tous les morts qu’il avait causés directement ou indirectement…elle soit quand même effrayée par sa personnalité et qu’elle rejette ce qu’il ressentait pour elle maintenant.

Une partie de lui, une grande partie de lui ne voulait que la serrer dans ses bras, lui procurer tout l’amour qu’il ressentait pour elle, mais une toute petite partie de lui voulait qu’il soit prudent, de peur d’être rejeté comme cela s’était souvent passé dans le passé…

En désespoir de cause, il tenta de contacter son ami renard qui pourrait peut-être l’aider…

-Même si je ne comprends pas grand-chose chez les humains de nos jours, je pense qu’elle est sincère…mais comme on dit souvent prudence est mère de sûreté…tu semble vraiment l’aimer mais tu ignores ses sentiments et tu te répugnes à utiliser le rinnegan pour connaître ses pensées, c’est cela ?

Oui ! Je la respecte trop pour m’abaisser à faire ça…

-Alors, contente-toi d’analyser ses mouvements, ses expressions, son attitude à ton égard et je pense que tu sauras à ce moment si oui ou non, elle est folle de toi…en tout cas, si c’est vrai, vous formeriez un joli couple…

Kuramaaa !

Le rire bien que bien moins sombre du renard lui répondit. Le Yuma depuis qu’il n’était plus habité par la haine était quelqu’un de très fréquentable.

-J’ai toujours été fréquentable, non mais !

Ce fut à son hôte de rire légèrement en se souvenant de toutes les fois où l’esprit de la nature l’avait attaqué et presque corrompu…

-Euh oui…hum…mais cette période est révolue, alors, plus besoin d’en parler…bon, si tu n’as pas d’autres questions à me poser, je retourne à ma sieste. N’oublie pas de me laisser me dégourdir les pattes de temps en temps.

Pas de problèmes Kurama.

Hinata regardait fixement celui qu’elle aimait et avait pu voir son visage passer par plusieurs expressions comme la curiosité, la surprise, un léger rougissement qui l’avait surprise, l’agacement et le sourire. Il ne lui avait fallu que quelques instants pour qu’elle comprenne qu’il conversait télépathiquement avec l’esprit de la nature qui habitait son esprit.

Elle attendit alors patiemment qu’il finisse sa conversation.

Après un petit moment, il se tourna vers elle et lui sourit doucement.

Elle se sentit immédiatement rougir.

Si elle avait réussit à surmonter presque totalement sa timidité, le fils du Yondaime réussissait encore à la déstabiliser et elle trouva que ce n’était pas plus mal, d’un certain point de vue.

Les deux jeunes ninjas se regardèrent gênés sans savoir qu’ils se faisaient observés par les autres.

-Ils sont pas mignons ces ceux-là ? Fit Nami avec un sourire rayonnant. Je suis persuadé qu’ils s’aiment mais qu’ils ne se le sont pas encore dit…

Vivi qui était à côté d’elle abonda dans ce sens.

-Oui, tu as raison ! Mais en tout cas, ils sont trop kawaii…

-Raaah, j’en suis presque jaloux !

-Ne t’en fais pas Sanji, tu finiras sûrement par trouver l’âme sœur.

-Tu le penses vraiment Nami-chwan ?! Alors, je suis le plus heureux des mondes, surtout à tes côtés !

-Oui…si tu le crois, c’est que tout va bien…

Le cuisinier se mit à tournoyer sur lui-même de plus en plus vite déclarant qu’il était très heureux de cette situation.

Hinata et Naruto qui étaient redescendus pouffèrent devant la situation surprenante.

-On dirait qu’on s’amuse bien ici.

-Oui, mais là-haut aussi, c’était pas mal…hein, les amoureux ?

Les deux ninjas devinrent rouges comme des coquelicots sous le sourire des autres.

-On vous taquine, reprenez vos visages habituels avant d’étouffer !

Tout le monde éclata de rire.

-Bon déclara gentiment mais fermement Nami, que tout le monde reprenne son poste.

Naruto remonta jusqu’au poste de vigie et utilisa la longue-vue du Merry pour tenter d’apercevoir les probables côtes qui ne devaient plus être lointaines.

Effectivement, après quelques minutes, une bande dorée apparut à l’horizon.

-Terre ! S’empressa de crier Naruto à ses compagnons qui se précipitèrent vers l’avant du navire et purent constater qu’il avait raison.

-Ouaah, c’est vraiment Alabasta ?

La voix de Vivi se fit entendre alors.

-Je te confirme Luffy que c’est bien Alabasta, mon pays.

 

    Les Mugiwaras espéraient faire une arrivée en douceur dans le pays mais ce ne fut pas vraiment le cas…

Hinata sentit soudain comme son compagnon de très nombreuses sources d’énergie entourer les plages de la côte.

La jeune fille fit une petite série de signes sous l’œil intéressé des autres et murmura :

 

BYAKUGAN…

 

Les veines autour de ses yeux se firent voir avec beaucoup plus de facilité.

-Qu’est-ce qui lui arrive ?

La voix à la fois intriguée et légèrement effrayée de Vivi parvient aux oreilles de l’Uzumaki qui s’empressa de la tranquilliser.

-C’est tout à fait normal. Hinata possède ce qu’on appelle chez nous, un dodjutsu. C'est-à-dire une pupille particulière…vous avez pu voir ses yeux et on a comme l’impression qu’elle est aveugle mais ce n’est pas le cas. Cette pupille a le pouvoir de percevoir tout ce qu’il y a à des kilomètres à la ronde, de percevoir l’énergie des autres et d’utiliser des techniques de combat spécialement faites pour elle et sa famille.

Tout le monde le regarda stupéfaits et Hinata avec énormément de respect.

-Il y a de nombreux bateaux présents qui patrouillent autour des côtes…leur emblème est un crâne transpercé par deux fleurets et entouré par deux ailes mauves…

-C’est le signe de Baroque Works !

Naruto se tourna vers la princesse du pays.

-Baroque Works, ce n’est pas l’organisation dont tu faisais partie ?

-Oui, à mon plus grand malheur…mais elle ne représente plus rien pour moi. Comme je l’ai dit, je n’en ai fait partie que pour trouver le responsable qui saccage le royaume de mon père.

-As-tu réussi ?

La jeune femme aux cheveux bleus grimaça.

-Non. Je sais qu’il se fait nommer Mister Zero mais je ne connais pas sa véritable identité.

Devant l’air perplexe des autres et leur expliqua le fonctionnement de l’organisation criminelle.

-Dans cette organisation, plus ton numéro est proche de zéro, plus tu es puissant. Je n’en ai pas mais j’étais appelé Miss Wednesday.

-Je te demande ça parce que tu pourrais nous donner de précieux renseignements sur leurs méthodes de combat. Nous ne savons pas grand-chose d’eux mais une chose est cependant sûre. Ils vous ont causé des problèmes par le passé. Il va donc nous falloir être prudents mais si on peut causer des dégâts dans leur organisation, nous n’allons pas hésiter à le faire.

Les autres membres de l’équipage le regardèrent surpris avant d’acquiescer et de sentir leur sang s’échauffer.

L’Uzumaki avait parlé avec tellement de conviction et de charisme qu’ils ne pouvaient mettre en doute ce qu’il avait dit.

-Tu as parfaitement raison.

Zorro avait un léger sourire carnassier sur le visage et triturait ses sabres avec entrain.

Il ne faisait aucun doute qu’il avait hâte de combattre.  

D’après Nami, le sabreur avait depuis peu acheté deux nouveaux sabres et il n’avait pas fini de tester toutes leurs capacités.

Le shinobi avait demandé à son ami de les regarder et avait comprit que ces deux katanas étaient elles aussi enchantées.

Soudain, ils virent un navire de Baroque Works s’approcher d’eux.

Vivi serra ses poings et parla d’une voix sombre.

-Ce sont des billions, des hommes à la solde de l’organisation Baroque Works. Je parie qu’ils n’apprécient pas vraiment que des pirates s’approchent de la zone qu’ils doivent surveiller.

Effectivement, le navire qui s’approchait n’essaya même pas de les exhorter à faire demi-tour et tira trois boulets de canon dans leur direction.

Immédiatement, Luffy changea de forme pour devenir un énorme coussin élastique qui non seulement stoppa le premier projectile mais le renvoya aussi à son expéditeur.

Le deuxième boulet fut découpé en un instant par un Zorro imperturbable et explosa dans l’air.

Ussop s’occupa de la dernière menace en tirant une bille avec son lance-pierre qui détruisit cette dernière.

Naruto s’avança légèrement et son aura doubla de volume.

-Apparemment, ils ne sont pas contents de nous voir. Ils ont dû voir notre pavillon et ont comprit que nous étions des pirates. La seule chose à faire et de les empêcher de prévenir leurs alliés et pour cela, j’ai la technique parfaite.

Tout le monde le regarda intrigué à part Hinata qui sourit en le voyant s’approcher du bastingage.

Ca risque de faire mal…

La surprise se fit voir sur tous les visages lorsque Naruto sauta et atterrit sur l’eau sans couler.

L’Uzumaki fit une dizaine de signes avant de poser ses mains sur la surface aqueuse.

 

SUITON, TECHNIQUE DE LA GRANDE CATARACTE !

 

A la stupéfaction de tous que ce soit de Baroque Works ou des Mugiwaras, une gigantesque vague d’une dizaine de mètres de hauteur jaillit presque du néant avant de s’abattre sur le navire adverse le broyant instantanément et balayant tout sur son passage.

Le blond revint sur le Merry tandis que ses compagnons le regardaient comme s’il était un revenant.

-Voilà ce que peut faire un ninja de haut niveau.

Sanji s’avança lentement, prit une cigarette, la mit à la bouche et d’un mouvement montrant son talent alluma une allumette.

Il inspira lentement quelques bouffées de tabac.

-Alors, là, je dis chapeau…j’ignorais que l’on pouvait manipuler l’eau de mer et que les ninjas étaient d’un tel niveau…mais je ne peux dire qu’une chose : Luffy a bien fait de vous recruter.

Hinata et son compagnon sourirent.

-C’est à nous de vous remercier de pouvoir nous recréer une vie et puis, l’atmosphère dans l’équipage est si agréable…

-Alors, on continue comme ça !

Luffy se mit sur l’endroit le plus élevé du pont et pointa son doigt vers la bande dorée qui grossissait à vue d’œil à mesure que le vaisseau avançait.

-On doit aller là-bas et on va y aller ! On va aider Vivi à reprendre son pays et on va éclater Baroque Works !

L’équipage entier incluant Naruto et Hinata hurla sa joie avant que tous se mettent à travailler.

Sanji s’avança et se mit bien en évidence pour que tout le monde le voie.

-Je propose qu’on s’abrite dans une crique, légèrement espacée des voies maritimes habituelles pour ne pas attirer l’attention…nous sommes des pirates et il ne serait pas impossible vu l’instabilité politique du pays que des détachements de la marine soient présents. Autant faire attention.

-Tu as raison. Bonne réflexion. Abonda la navigatrice du Merry.

-Merci Nami-chan ! Que je suis heureux que tu sois d’accord avec moi !

Comme d’habitude, Zorro intervint pour mettre son grain de sel et les deux énergumènes commencèrent à s’envoyer des commentaires légèrement acidulés.

Ussop éclata de rire avant de monter replier les voiles du navire.

Sous les indications de Nami, le bateau trouva une anse bien abritée et déserte où personne ne chercherait à les trouver. Elle avait en plus pour qualité d’être assez proche d’une ville côtière où ils pourraient trouver tout ce dont ils auraient besoin pour affronter le désert. Car oui, pour atteindre leurs objectifs, ils allaient devoir s’enfoncer profondément dans les terres arides d’Alabasta.

 

    Ils entrèrent dans la ville de Naohana sans rencontrer de problèmes particuliers.

Naruto s’avança légèrement dans la ville, regardant avec attention l’architecture qui ressemblait beaucoup à celle qu’il avait pu voir à Suna. Les mêmes maisons, la même couleur ocre qui permettait de repousser la chaleur et les rayons du soleil apportant une touche de fraicheur dans les pièces des séjours.

La cité en elle-même était en pleine activité, les marchands essayant d’attirer l’acheteur en criant le nom de leurs marchandises.

La ville semblait assez prospère non seulement parce d’après Nami, elle était à l’endroit même du croisement de trois routes commerciales mais aussi parce qu’elle avait une ouverture sur la mer.

Néanmoins, il se rendit vite compte que beaucoup de vendeurs n’étaient que des charlatans en quête d’une personne plutôt crédule ; aussi il ne s’étonna pas de voir Luffy et Chopper croire un vendeur leur promettant des pommes dorées alors que celles-ci étaient factices.

Les Mugiwaras sans vraiment s’en rendre compte s’éparpillèrent peu à peu, allant de droite à gauche, se retrouvant, se reperdant de vue.

Naruto, accompagné d’Hinata décida avec l’accord de cette dernière de s’orienter vers une boutique qui proposait de nombreuses choses mais particulièrement des matériaux comme le papier ou les livres.

Heureusement, ils avaient demandé à Nami, étant la « gardienne » des trésors de l’équipage si elle pouvait faire quelque chose pour échanger la monnaie de leur monde avec la monnaie locale.

Ils avaient du batailler pour l’empêcher de leur demander un pourcentage coquet sur la transaction qu’ils voulaient faire mais ils avaient maintenant des pièces qu’ils pourraient utiliser.

Hinata entra la première dans le magasin, suivi de Naruto qui jetait des regards curieux autour de lui.

Un homme assez petit vint les voir et d’une voix joviale les invita à venir vers lui.

-Des clients ! Je peux vous aider, vous renseigner sur quelque chose ? Ne vous en faites pas, mes articles sont de bonne qualité et je ne suis pas un escroqueur comme ceux que vous voyez dehors !

La jeune Hyuuga sourit en voyant que l’homme semblait être bon vivant.

-Nous voudrions s’il vous plaît des rouleaux de parchemin vierge si vous en avez.

-A vos ordres.

Après un salut militaire, l’homme partit à toute vitesse vers l’arrière de sa boutique sous le rire discret et délicat de la jeune femme.

Naruto sourit d’entendre ce rire qui lui avait manqué et se concentra sur les livres autour de lui.

Un livre retint son attention.

Le bouquin en lui-même était blanc avec le sigle reconnaissable de la marine et s’intitulait : description des îles de Grand Line.

L’auteur de ce livre était un certain Vice-Amiral Garp…

Le blond haussa les épaules, ne sachant pas qui c’était et se contenta de le prendre avec lui.

Finalement, le vendeur revint avec un énorme rouleau de parchemin vierge.

-Voilà ! Vous avez de la chance que j’en ai trouvé un aussi gros ! Les hauts gradés de la marine sont souvent à la recherche de ce genre de rouleau ce qui leur permet de rédiger de nombreux rapports à leurs supérieurs.

-Je voudrais aussi acheter ce livre.

Naruto montra l’ouvrage qu’il prévoyait acheter surprenant ses deux interlocuteurs, enfin plus Hinata que le vendeur.

-Naruto, pourquoi acheter ce grimoire ?

-Il pourrait nous servir par la suite, savoir à l’avance à quoi nous attendre sur les îles que nous allons découvrir.

Hinata cligna des yeux avant d’acquiescer vivement.

-Tu as raison ! C’est une très bonne idée !

-On dirait que vous avez envie de découvrir le monde, vous ! Ca me plaît ! Bon courage pour la suite de votre voyage !

-Merci !

Les deux amis payèrent avec l’argent qu’ils avaient et sortirent.

Ils passèrent par d’autres boutiques dont une d’armement pour faire un stock conséquent de projectiles contondants, une d’habits pour permettre aux deux ninjas de s’habiller plus confortablement en fonction du climat rude d’Alabasta et une dernière où ils trouvèrent des artefacts bons marchés qui les aideraient plus tard.

Une fois cela fait, ils allèrent retrouver les autres.

Ils retrouvèrent Zorro, Sanji, Nami, Ussop, Chopper, Vivi et Karoo assis plus loin.

Ils semblaient découragés et Naruto comprit qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas.

Quelqu’un manquait à l’appel…quelqu’un qu’ils connaissaient bien…

-Ben, où est Luffy ?

-C’est la question que tout le monde se pose…il a disparu sans prévenir…et pas moyen de le retrouver…ça fait plus de trois heures qu’on le cherche…

Naruto vit qu’en effet, ils s’étaient absentés plus de trois heures…

-Et vous ? Qu’avez-vous fait ?

Naruto leur décrit leur tour de la ville et ce qu’ils avaient acheté.

Nami poussa un cri de ravissement en découvrant le livre qu’il avait acheté.

-C’est super ! Ce bouquin va vraiment nous servir ! On va pouvoir aussi bien savoir quelles sont les îles où le log-post nous emmène et aussi en savoir plus sur la mentalité de la marine ! On va avoir un avantage sur eux !

Sanji leur apprit qu’il avait fait les courses et acheté énormément de nourriture pour les rassasier.

Ussop et Chopper s’étaient occupés de trouver du matériel pour le navire, c'est-à-dire des planches en bois, de clous, des visses.

Vivi et Karoo avaient déniché de nombreux produits d’entretien comme du savon, du maquillage, des médicaments, des plantes aromatiques et diététiques en grande quantité, et des renseignements utiles sur la situation politique du pays.

Zorro avait passé son temps dans un magasin de sabres et s’était procuré un produit qui aiguisait la lame des katanas.

Ne restait…qu’à trouver…Luffy.

Naruto ferma lentement les yeux devant l’air interrogateur des autres.

C’est Hinata qui leur répondit.

-Il cherche la signature de chakra de Luffy.

-Il faudrait faire vite. On a rencontré quelques personnes inquiétantes dans le coin comme Smoker.

-Smoker ?

C’est Nami qui leur répondit.

-Un capitaine qui nous poursuit depuis Logue Town et qui a mangé le fruit Moku Moku no Mi…le fruit de type logia de la fumée…en gros, il ne craint pas les attaques de corps à corps ni celles à longue portée…le seul moyen de le vaincre est d’avoir un autre type logia en face de lui.

-Je vois.

Et il n’est pas le seul à cherche notre capitaine. Un type qui est sûrement un mercenaire est lui aussi à sa recherche. Il porte un chapeau orange, un sac vert et des petits cadres avec un visage souriant et un visage grimaçant…je ne sais pas qui il est, mais j’ai le sentiment qu’il est puissant.

C’est à ce moment que l’Uzumaki ouvrit brusquement les yeux.

-Trouvé ! Il est à cinq cent mètres d’ici mais il n’est pas tout seul…un type logia le poursuit et ce type logia est lui-même suivi du type au chapeau orange !

Zorro se tint la tête.

-Oh bordel…qu’est-ce qu’il a encore fait ce crétin ?

-Je ne sais pas mais il faudrait mieux être prêt lorsqu’il va passer par ici.

En effet, cinq minutes plus tard, un bolide passa à toute vitesse près d’eux avant de s’arrêter brusquement en les reconnaissant.

-Les amis !

Zorro tenta de lui dire de se débarrasser des marines qui lui courraient après mais il était déterminé à venir près de ses compagnons.

Sanji et les autres virent que leur capitaine était suivi comme l’avait dit Naruto d’un homme aux cheveux blancs dont la particularité était d’avoir la moitié du corps composée de fumée.

Naruto plissa les yeux.

Ainsi, c’est cela un utilisateur du fruit du démon de type logia…il a la particularité de transformer son corps en l’élément qu’il contrôle…

Sous un ordre d’Ussop qui était le premier à réagir, ils s’élancèrent à la suite de Luffy et coururent vers le port.

La voix de leur poursuivant leur vint facilement aux oreilles.

-Vous ne m’échapperez pas ! Et surtout pas toi Mugiwara No Luffy !

Hinata et son compagnon virent l’un des poings du capitaine des marines derrière eux filer vers le jeune homme au chapeau de paille.

Néanmoins, avant qu’ils ne puissent agir, une langue de feu s’abattit sur la masse de fumée la faisant refluer.

Luffy porta un air ébahi sur le jeune homme qui venait d’apparaître parmi la fournaise et qui ressemblait mot pour mot à la description qu’avait fait la navigatrice du Merry. Un chapeau orange, un sac vert dans le dos, des smillés au sur le chapeau…

-A…Ace ? C’est bien toi ?

-Oui, Luffy. Mais je conseille de parler plus tard et de courir. Je vous rejoindrai plus tard, en fait, dès que j’aurais mis votre opposant en déroute.

Sur ces mots, le dénommé Ace fonça vers Smoker et se mit à le combattre.

De leur côté, les Mugiwaras se mirent à courir ; cependant, Sanji ne put s’empêcher de demander à Luffy qui était le personnage qui les avait sauvé.

-Attends, Luffy ! Qui c’était ? Tu donnais l’impression de le connaître !

-Et comment ! Fit ce dernier en souriant, c’est mon grand frère !

Un silence assourdissant prit place seulement entrecoupée des bruits de course de membres de l’équipage et des murmures des passants qui se demandaient pourquoi ça s’agitait autant ici.

-T...ton frère ?! C’était ton frère le mec en feu ?!

-Oui Zorro ! Et il est super fort !

Luffy ne put en dire plus car une explosion les fit stopper et tourner la tête derrière eux.

Un énorme nuage de fumée entourait une gigantesque boule de feu de la taille d’un immeuble.

Naruto hocha la tête d’un air appréciateur.

-C’est du haut niveau !

C’est Nami qui les rappela à l’ordre.

-Ce n’est pas le moment de regarder ça mais plutôt le moment de s’enfuir ! Je vous signale que la marine ne mettra pas longtemps avant de demander des renforts ! On doit s’en aller !

-Euh oui, tu as raison…

L’équipage se remit à courir à toute vitesse vers le port.

Seulement voilà, Hinata ne mit pas longtemps avant de se rendre compte que leur capitaine manquait à l’appel.

Elle en fit part aux autres et la consternation se fit voir sur la majorité des visages.

-Ce n’est pas vrai ! Cet abrutit a prit à droite au lieu de prendre à gauche ! On va devoir rebrousser chemin !

-Je ne pense pas. Fit Hinata. Il suffit juste que l’un d’entre nous parte à sa recherche et le ramène. Je pense que Naruto fera l’affaire car il peut contrer l’attaque de ce Smoker avec ses techniques.

Dès que l’approbation fut donnée par les autres, le blond s’élança dans la direction que lui avait donnée sa compagne avec son byakugan.

 

    Luffy était perplexe…à peine deux minutes plus tôt, il était avec tous ses amis et maintenant…il était tout seul ?

Il était dans ses réflexions lorsqu’une voix connue le fit sortir de ses songes.

-C’est pas croyable…je te donne une porte de sortie, et toi, tu la manques…des fois, je me demande pourquoi, je prends autant de risques pour toi.

Relevant la tête, le jeune homme au chapeau de paille découvrit avec joie Ace qui le regardait avec amusement et une pointe de tendresse.

-Ace !

-Salut petit frère !

Le grand frère bondit du toit où il était et s’approcha de son frère cadet.

Il s’immobilisa soudain comme Luffy en entendant un bruit de course.

Naruto apparut alors à l’angle d’une maison.

-Ah, tu es là Luffy. Désolé de t’importuner, mais Nami a insisté pour que je vienne te chercher.

Celui-ci éclata de rire avant de faire les présentations.

-Ace, voici Naruto, un membre de mon équipage. Naruto, voici Ace mon grand frère.

-Enchanté. Fit le blond en serrant la main de son interlocuteur. Et joli petit brasier tout à l’heure. Tu as dû t’entraîner dur pour arriver à ce résultat.

-Merci mais ce n’est rien. C’est mon fruit du démon Mera Mera no Mi qui me permet d’utiliser le feu.

Ace se tourna vers Luffy et commença à parler avec celui-ci.

L’Uzumaki sourit en voyant son capitaine et son frère se chamailler et commencer un bras de fer sur un tonneau en bois qui ne se termina que par un match nul et par la disparition tragique du tonneau en bois.

-Euh, Excusez-moi de vous déranger mais je vous rappelle que l’on est toujours en ville et que la marine ne va pas tarder à venir nous chercher.

-Ah oui fit le plus vieux des deux frères de sa voix grave, alors, mieux vaut ne pas traîner et rejoindre ton équipage.

-Allons-y et puis tu passeras bien un peu de temps avec nous.

-Euh…d’accord.

-Je sais que tu fais partie de l’équipage de Barbe Blanche grâce à l’un de mes membres d’équipage. Mais que fais-tu aussi loin de tes compagnons ? Je croyais qu’on avait dit qu’on aurait chacun nos compagnons, chacun nos aventures ?

Ace éclata de rire avant de frotter énergiquement les cheveux de son frère.

-Le rôle d’un grand frère est de veiller sur le plus jeune, même s’il est loin, même s’il est rejeté par celui-ci.

Naruto songea à cette phrase qu’il avait déjà entendue dans la bouche d’un autre combattant…

Ainsi, même par delà les différents mondes, certaines choses ne changent pas…tu avait raison sur ce point Itachi…

Le blond sortit de ses songes en entendant Ace poser une question pour le moins étonnante à Luffy.

-Tu ne voudrais pas rejoindre l’équipage de Barbe Blanche ? J’en suis le deuxième commandant.

Luffy le regarda et refusa.

Le combattant de feu sourit avant de se gratter la nuque.

-J’aurais au moins essayé…

-Ace, ça ne veut pas dire que je refuse de l’aider, car tu es mon frère et l’un de ses pirates, mais je préfère partir avec mes amis et devenir le roi des pirates.

Son interlocuteur pouffa.

-Désolé mais je compte faire de mon capitaine et père adoptif le roi des pirates.

-Et bien, je le vaincrai à la loyale s’il le faut mais c’est moi qui deviendrai roi des pirates.

Sans préambule, Ace se tourna vers Naruto.

-Et toi quel est ton rêve ?

-Protéger ceux que j’aime, que ce soit ma famille ou mes amis et les aider à avoir une vie heureuse et trépidante.

Le fils de Barbe Blanche eut un rictus.

-En voilà un rêve surprenant mais très beau à la fois. Il est dur, très dur, aussi difficile à accomplir que le rêve de Luffy, tu le sais ?

-Je le sais parfaitement mais je ne renoncerai pas, tel est mon nindo.

-Nindo ?

-Ah oui. Fit Luffy d’un ton léger, j’ai oublié de te dire que Naruto et son amie ne viennent pas de ce monde mais d’un monde parallèle au nôtre.

Contrairement à ce que pensais, l’Uzumaki, l’utilisateur du fruit du démon de feu ne montra pas trop de surprise mais surtout de la curiosité.

-C’est peut-être vrai. Plusieurs chercheurs dont Vegapunk, le chercheur au service de la marine en ont parlé ; ils ont dit que c’était une probabilité qu’il y ait par delà l’espace et le temps, d’autres mondes…mais personne n’a pu le vérifier…que mon petit frère m’annonce que tu es étranger ne me surprend presque pas.

-…

-Bien, ce n’est pas tout mais il faut partir !

-Pas si vite !

Une voix brève et impérieuse les fit tourner la tête vers la droite.

Deux cent  mercenaires avec le signe de Baroque Works venaient de jaillir des lieux où ils se cachaient.

Le chef de ces bandits, un homme baraqué affichait un air sournois et féroce qu’il dardait sur Ace.

-Tu es Ace aux points ardents ! Et franchement, Baroque Works aimerait bien profiter de ta prime très importante !

Comme s’ils ne l’avaient pas entendus, le concerné et ses deux compatriotes continuèrent à marcher tranquillement vers la mer en papotant.

Les lieutenants du chef des mercenaires, un homme chétif possédant des dizaines de coutelas et pistolets et un homme enveloppé portant une tenue ressemblant à celle d’un prisonnier sauf que le blanc de la tenue était du jaune s’ébrouèrent.

-Non mais en plus, ils nous ignorent !

Le chef des bandits serra les dents de rage et se tourna vers ses hommes.

-J’en veux cent sur Ace aux poings ardents, cinquante sur l’autre au chapeau de paille, et cinquante sur le blond ! Ils doivent apprendre de Baroque Works est la plus puissante et terrible organisation du monde !

Comme convenu, tous se mirent en position et attaquèrent.

Naruto observa d’un air calme les adversaires qui l’entouraient.

-On va te réduire en bouillie et on va aller aider les autres à battre tes deux amis.

L’Uzumaki sourit maos d’un air glacial qui fit frissonner ses ennemis.

-Alors, venez. Mais je n’aurais pas besoin de beaucoup d’énergie pour me débarrasser de vous.

Ca fait pas mal de temps que je n’ai pu utiliser le fuuton…un petit rappel de mes possibilités ne serait pas mal…

-Chargez !

Naruto bondit aussitôt en l’air évitant avec dextérité tous les projectiles qui le visaient avant de faire deux mûdras et de crier :

 

FUUTON, LE SOUFFLE DE FUJIN !

 

Immédiatement, une bourrasque gigantesque se leva et propulsa une dizaine de bandits au sol, dans l’incapacité de bouger, le corps recouvert de coupures.

Aussitôt, ceux qui l’entouraient devinrent bien plus méfiants et hésitants.

-C…chef, est-ce que ce gosse a ?

-Oui, il a dû manger un fruit du démon…

Tous tournèrent leur regard vers Naruto et le virent sourire lentement.

-Je vous donne une chance de partir. La prochaine technique que j’utiliserai sera bien plus puissante que celle que j’ai utilisé et il est clair que vous n’en ressortirez pas aussi bien que ceux qui sont déjà à terre.

-C’est ça ! On va te faire ta fête, ici et maintenant ! Pas vrai les gars ?!

-Ouais !

Naruto soupira.

-Vous ne me laissez pas le choix.

Il fit immédiatement des signes avant d’inspirer et de souffler une importante quantité d’air qui se mit à tourbillonner dans les airs avant d’étrangement se rassembler.

 

FUUTON, DRAGON DE VENT !

 

La colonne d’air se transforma en un immense reptile de couleur blanche qui rugit violemment, faisant même stopper les combats de Luffy et d’Ace.

Les mercenaires de Baroque Works eurent tous un air d’horreur sur le visage avant qu’ils ne se fassent balayer par le gigantesque fuuton.

Ils tombèrent tous au sol en hurlant de douleur et de sombrer dans le néant.

Naruto apparut comme un éclair devant les quelques survivants qui continuaient à l’attaquer et les vainquit après quelques mouvements de taijutsu.

Ils se disaient bons combattants mais à l’avis de l’Uzumaki, ils étaient à peine meilleurs que des étudiants d’académie de deuxième année dans son monde.

Dès que tous furent au sol, le blond bondit vers Luffy et l’aida à repousser ses propres assaillants, enfin ceux qui restaient car son ami avait déjà utilisé des techniques redoutables qui avaient fait des dégâts.

Ace n’avait pas mit longtemps avant de se débarrasser d’une cinquantaine de membres de Baroque Works et regardait d’un air narquois les autres reculer et se regrouper à côté de leur chef en déglutissant.

-Ch…chef ! Ils ont tous les trois des pouvoirs des démons ! L’un est Ace aux poings ardents ayant une prime de cinq cent cinquante millions de Berry, le deuxième est Mugiwara No Luffy, avec une prime de trente millions de Berry, et le troisième n’a pas de prime mais est plutôt balaise…on risque de s’y casser les dents !

Leur chef leur jeta un regard noir avant de jurer et de gronder.

-Mister Zéro nous a donné pour mission de capturer Ace aux poings ardents ! Et si, nous capturons aussi ses deux copains, la promotion est assurée !

Il se précipita vers Luffy mais celui-ci répliqua et avec l’aide d’Ace, le propulsa dans un mur dans lequel il s’effondra pour ne plus se réveiller.

L’occasion était trop belle et Luffy, accompagné des deux autres profita de l’instant d’indécision des mercenaires restants pour partir.

Naruto sourit et devant la surprise des deux autres leur expliqua pourquoi ils n’étaient plus vraiment suivis.

-Un ennemi n’ayant plus de chef pour les conduire est plongé dans l’incertitude pendant un moment. Ils vont nous poursuivre mais ils doivent être encore sous le choc…

L’utilisateur du fruit du démon Mera Mera no Mi abonda dans ce sens, impressionné par l’analyse plus que pertinente de son partenaire.

Ils arrivèrent à la mer plus rapidement qu’ils ne le pensaient et se posèrent un instant pour reprendre leur souffle.

-Alors, Luffy, tu trouves ton navire ?

Ce dernier bondit sur le parapet qui surplombait une plage de sable blanc comme la neige.

Il mit ses mains devant sa tête pour se protéger du soleil qui frappait fort aujourd’hui et observa avec attention la mer.

Il ne mit pas longtemps avant de trouver ce qu’il cherchait…

-Là-bas !

Le Merry voguait fièrement sur l’eau et Naruto avec son ouie fine entendit parfaitement ses compagnons les appeler.

-On y va ? Tu viens Ace ?

-Mais…

Les deux compagnons du jeune homme au chapeau de paille ne purent rien faire, si ce n’est regarder impuissants, Luffy les prendre par la taille avec ses bras en caoutchoucs et les projeter vers le Merry ; et tout ça sous les hurlements de rage des mercenaires de Broque Works venant d’arriver sur les lieux.

Luffy ne semblait pas avoir pensé à l’atterrissage et tandis que le jeune homme et Ace s’écrasaient sur le bois du navire, Naruto fut projeté sur une voile et retomba lourdement sur le pont.

-Aie ma tête…

-Naruto, ça va ?

-O…oui.

Sanji aida l’autre blond à se relever.

Nami à côté hurlait sur Luffy qui se tenait les oreilles en grimaçant.

-Pourquoi tu les as projeté depuis la côte ?! Tu sais parfaitement que tu aurais pu les blesser ! Tu es en caoutchouc mais ce n’est pas le cas des autres ! Alors, tu peux au moins faire attention !

Aidé par Hinata qui lui avait jeté au passage un regard plein de tendresse, Naruto s’avança vers les autres.

-Ce n’est rien Nami. Il a fait ce qu’il pensait être le plus juste pour nous rejoindre et je ne lui en veux pas. Sans lui, nous n’aurions pas pu revenir aussi vite. Je pense plutôt que tu devrais le remercier puisque maintenant on est tous réunis.

La jeune femme sursauta comme si elle s’était brûlée la main et se tourna vers l’Uzumaki.

-Tu…tu crois vraiment que je peux pardonner à cet idiot toutes les bêtises qu’il fait ?!

Seul Hinata et Vivi remarquèrent les légères rougeurs qui apparurent sur les joues de la navigatrice et sourirent en se regardant.

Tout le monde se tourna vers Ace qui se présenta.

-Je vous remercie de vous occuper de mon baka de petit frère.

-Hé ! S’exclama ce dernier en boudant.

Tous les autres éclatèrent de rire.

Zorro eut un petit sourire à l’étonnement des autres, qui n’étaient pas trop habitués à le voir exprimer de tels sentiments de joie autre que dans les affrontements.

-Luffy est un bon capitaine malgré ses défauts multiples et je suis fier d’être sous ses ordres.

Tout le monde abonda dans ce sens en souriant, voyant que celui-ci boudait de nouveau.

-Hé !

La voix d’Ussop sortit tout le monde leurs songes.

Une vingtaine de navires portant les armoiries de Baroque Works venaient d’apparaître à l’autre bout de la crique où les Merry était amarré.

Vivi les reconnut aussitôt.

-Ce sont des billions et en nombre important.

Ace sourit.

-Oh ça, je peux m’en occuper.

Hinata s’avança et regarda les autres.

-Je vais protéger le bateau de ces pirates.

Naruto fit craquer les os de son corps, puis se tourna vers le grand frère de Luffy.

-Ca te dérange ou pas si je viens faire joujou avec toi ?

Son interlocuteur eut un sourire carnassier.

-J’attendais que tu me le demandes !

Ussop se tourna vers les autres et tous purent voir que pour une fois, il n’était pas effrayé mais plutôt excité.

-Et si on leur donnait un coup de main d’où on est ?

-Très bonne idée !

Sanji avait l’air enthousiasmé par l’idée.

-Je vais à tribord et je repousserais tous les boulets venant de là-bas.

-Si le cuisinier du dimanche va à tribord, alors, je vais à bâbord et je vais faire la même chose.

-Tu sais ce qu’il te dit le cuisinier du dimanche, face de varech ?

Vivi éclata de rire devant cette scène plus qu’habituelle.

Ussop prit l’initiative en voyant que les autres hésitaient.

-Je vais me mettre au canon principal et je vais envoyer un peu de plomb sur ces abrutis ! Nami, peux-tu t’occuper de garder le cap ? Chopper, il faudrait quelqu’un au poste de vigie. Vivi et Karoo, sécurisez le pont et si des flammèches tombaient sur le pont, il faudra les éteindre ! Luffy, p^rotège le navire avec les autres.

Tous restèrent ébahis par la voix impérieuse du plus peureux de l’équipage mais obéirent après quelques secondes.

Immédiatement Ace sauta sur un petit bateau monoplace et le mit en marche en utilisant son feu.

Naruto leva la main vers le ciel à l’étonnement de tous.

Il sourit avant de lentement s’élever.

-Quand on contrôle le fuuton, après un bon entraînement, les vents et le ciel deviennent vos alliés.

Un fort vent se fit sentir soudainement propulsant l’Uzumaki en avant et l’amenant au niveau du fils de Barbe Blanche.

Baroque Works attaqua immédiatement visant les deux combattants qui évitèrent facilement les boulets de canon venant vers eux.

Des projectiles foncèrent vers le Merry mais Hinata était là.

Elle se mit à tourner sur elle-même, lâchant des vagues de chakra circulaires qui l’entourèrent rapidement comme si une boite ronde l’entourait.

 

NIMPO, TECHNIQUE SECRETE, LE TOURBILLON DU HAKKE !

 

Tout ce qui volait vers le Merry fut immédiatement stoppé par un immense tourbillon qui entoura le bateau le protégeant.

Les autres passagers regardèrent avec stupéfaction et émerveillement la jeune femme stopper sa rotation et faire quelques pas avec un grâce impressionnante.

Zorro jura avoir entendu le cuisinier murmurer que Naruto avait de la chance mais il n’en était pas sûr.

Ussop passa à ce moment devant lui et avec son lance pierre détruisit un boulet qui arrivait vers eux.

-Ce n’est pas le moment de rêvasser Sanji ! Il faut défendre la position !

Le blond sortit de ses pensées et repoussa un autre projectile qui alla exploser à la surface de l’eau, bien loin de l’endroit où il était.

Zorro tranchait à tout va tous ce qui arrivait vers lui et n’avait aucun mal à repousser les barges d’assaut que l’ennemi avait envoyé à l’assaut de leur navire.

Le niveau de ces mercenaires était bien trop faible pour l’inquiéter mais il restait néanmoins prudent ; un adversaire faible peut surprendre si on se prend à le sous-estimer.

Vivi et Karoo s’empressaient d’amener des rafraîchissements à qui en avait besoin et d’amener des boulets de canon à Ussop qui avait reprit son rôle d’artilleur et qui s’en sortait à merveille.

Ca se confirma lorsque le brun tira dans le mât de l’un des navires adverses qui s’effondra touchant la réserve de munition de plein fouet ; cette dernière en présence d’oxygène pur et de petites flammes provoquées par le choc du boulet d’Ussop et du mât explosa violemment entraînant l’embarcation par le fond.

Tous tournèrent la tête en voyant Naruto et Ace côte à côte.

Les deux combattants s’étaient d’abords séparés obligeant les bandits à se séparer pour tenter de les avoir.

L’Uzumaki repoussait sans aucune difficulté les armes ennemies avec le vent et Ace les faisait fondre avec ses flammes.

Ils se regardèrent et se comprirent immédiatement.

Ils se mirent l’un à côté de l’autre.

Le blond fit voler son ami par-dessus leurs ennemis avec le fuuton et l’amena dans l’axe de tous les bateaux de Baroque Works.

Le fils de Barbe Blanche balança son poing en arrière tandis que le rejeton de Minato Namikaze emplissait ses poumons d’oxygène tout en faisant quelques mûdras.

Ils s’écrièrent en même temps :

 

HIKEN !

 

FUUTON, LE SOUFFLE DIVIN !

 

Si la colonne de feu qui partit du poing du frère de Luffy était gigantesque, elle tripla de volume dès qu’elle traversa la colonne d’air de l’ « ex »-ninja de Konoha… mais ce qui stupéfia tout le monde, que ce soit Baroque Works, les Mugiwaras, et Ace, ce fut que la fournaise prit une couleur bleuté signifiant que la température des flammes devait être épouvantable…

L’attaque combinée se précipita vers les pirates de l’organisation Baroque Works qui restaient paralysés de terreur devant la menace…

Le feu toucha le bois du premier navire…

Immédiatement, une monstrueuse déflagration eut lieu englobant la totalité des embarcations ennemies, les réduisant à néant, propulsant des tonnes d’eau en l’air et aveuglant tout spectateur à moins de deux kilomètres…

Luffy, Sanji, Zorro, Nami, Vivi, Karoo, et Ussop restèrent silencieux devant la scène qu’ils venaient de voir…ça semblait tellement irréaliste qu’ils avaient du mal à en croire leurs yeux.

Les quelques restes en bois de la flotte ennemie finissaient de s’embraser lentement, les galets de la plage qui avaient été touchés par le souffle de l’explosion brillaient comme s’ils étaient polis, des vagues résultat de l’immense boule de feu qui avait tout calciné sur son passage continuaient de venir s’écraser sur la coque du Merry, et un immense panache de fumée noir montait lentement dans le ciel…

Les deux responsables de ces phénomènes abasourdissants revinrent lentement vers leurs compagnons tout en discutant, sans s’occuper le moins du monde des regards stupéfaits des autres.

-Je dois dire que je suis impressionné par la puissance de ton feu, Ace. Même moi, j’ai du mal à en faire de si importants.

-Je te retourne le compliment pour ce qui est du vent. La manière dont tu as combiné l’air au feu était spectaculaire et redoutable. J’ai même encore du mal à y croire.

-Les attaques combinées sont les techniques les plus redoutables existant sur terre. Si tu connais quelqu’un, autre que moi, en qui tu as confiance et en qui tu as confiance, n’hésites pas et expérimentes les attaques combinées. Tu verras que tu ne le regretteras pas.

-Hum Hum.

La voix de Nami stoppa leur conversation.

Elle les regardait d’un air mi-vexé mi-amusé.

-Vous vous êtes bien amusés tous les deux ? Et le pire dans tout ça…le pire dans tout ça…c’est que vous ne nous en avez pas laissés !

Ace et Naruto déglutirent sous le sourire des autres.

En très peu de temps, ils avaient compris qu’énerver la jeune navigatrice était quelque chose à éviter à tout prix si l’on voulait survivre.

-Faites pas attention§ Elle est juste jalouse et en plus elle radote ! HAHAHA !

Sanji, Ussop et même Zorro s’écartèrent de Luffy à toute vitesse en voyant que la concerné par ces propos s’approchait du fautif avec une aura de plus en plus meurtrière…

-Luffy…

Celui-ci se retourna juste à temps pour découvrir…un poing.

Les autres soupirèrent en voyant leur capitaine découvrir la réalité de la gravité.

Zorro se tourna vers Ace.

-Sinon, que fais-tu à Alabasta si tu fais partie de l’équipage de Barbe Blanche ? Même moi qui étais un chasseur de prime auparavant, j’ai entendu parler de ton capitaine et de toi. Pourquoi es-tu si loin de tes compagnons ?

Le manipulateur de feu s’assit sur un des rebords la coque et soupira.

-Je suis à la recherche de Barbe Noire, l’un de mes subordonnés dans la deuxième flotte de Barbe Blanche. Il a commis le pire des crimes avant de s’enfuir.

Devant l’incompréhension de ceux qui l’écoutaient.

-Il a tué l’un de ses compagnons, un autre commandant de l’un des flottes de Barbe Blanche qui était en plus mon compagnon. Pour cela, il doit payer. Je le traque depuis bientôt trois mois et j’ai entendu qu’il était à Alabasta.

-Je vois ! Ace, ça veut dire que tu vas rester avec nous, hein ?!

Luffy semblait enchanté par cette nouvelle et sautillait dans tous les sens, mais personne cette fois-ci ne semblait lui en porter rigueur. Après tout, c’était son grand frère.

-Je crains de dire non. J’ai une mission dans les terres D’Alabasta.

Vivi intervint alors.

-Je peux savoir où tu dois aller ?

-Je dois me rendre à Yuba.

Vivi sourit avant de regarder les autres et de s’exclamer.

-Et bien il se trouve que nous allons passer du temps ensemble puisque nous allons aussi à Yuba !

Ace sourit.

Même s’il avait du mal à l’avouer, passer du temps avec ses frère et son équipage était son désir le plus cher pour l’instant.

Le capitaine du Merry eut un sourire solaire.

-Alors, bienvenue parmi nous…Ace !

L’équipage tout entier montra sa joie de façon bruyante et leva un toast en l’honneur du deuxième commandant de la flotte de Barbe Blanche.

Naruto et Hinata se regardèrent, heureux.

Ces amis étaient ceux qu’ils voulaient avoir et ils les avaient trouvés…la vie n’aurait pas pu être plus belle pour eux…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

Commentaire de l'auteur Fini!
Vous-a-t-il plu?
Enfin, c'est ce que j'espère.
La suite sera un peu en attente car je passe enfin au Pouvoir du Rinnegan, dont le chapitre n'attend que moi pour le continuer.
N'oubliez pas, s'il vous plaît de laisser des commentaires!
A plus!
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales