Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Dans la ville
    Aleph-Écriture
    Nb de signes : 2 500 - 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/06/2019
  • Noir
    Noir d'Absinthe
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Torbalan #2
    Torbalan
    Nb de signes : 3 500 - 25 000 sec
    Genre : fantastique - horreur
    Délai de soumission : 24/06/2019
  • Micro-édition à l'atelier
    Association Constellation
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : contemporain
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Faux-Semblants
    YBY Editions
    Nb de signes : 20 000 - 60 000 sec
    Genre : lgbt
    Délai de soumission : 29/09/2019
  • Amour, sexe et nourriture
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 8 000 sec
    Genre : érotique
    Délai de soumission : 21/05/2019
  • Prix Zadig de la nouvelle policière 2019
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : policier
    Délai de soumission : 30/08/2019
  • Roman inspirant
    INDIGRAPHE édition inspirante
    Nb de signes : 235 000 - 500 000 sec
    Genre : fiction - contemporain
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Revue Gaueko no 2
    Éditions Les ruminant-e-s
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : fantastique - horreur - poésie - merveilleux
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Amours Surnaturelles
    L'Alsacienne Indépendante
    Nb de signes : < 90 000 sec
    Genre : paranormal - romance
    Délai de soumission : 30/10/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Je suis sourde et alors ? Auteur: rosalpine Vue: 27082
[Publiée le: 2010-08-21]    [Mise à Jour: 2012-04-17]
13+  Signaler Romance/School-Fic/Amitié Commentaires : 64
Description:
Salut ! Je m'appelle Sakura Haruno, j'ai dix-huit ans, je suis une fille plutôt banale, en apparence du moins, malgré une couleur de cheveux peu commune. Allez savoir pourquoi mais depuis que je suis née mes cheveux sont rose pâle, ils m'arrivent aux chevilles mais j'arrive toujours à me les attacher de sorte que l'on pense qu'ils m'arrivent aux reins voir même parfois aux omoplates. J’ai également de grands yeux verts émeraude qui sont ma fierté. Je suis de nature assez petite: en effet je ne mesure que un mettre cinquante trois, autant dire que je suis naine par rapport à toutes ces grandes asperges qui elles mesurent dans les un mettre soixante-cinq voir plus ! Que la vie et injuste… enfin malgré que je sois petite, je reste assez mince : en effet je ne pèse que quarante-cinq kilogramme. Côté famille c'est plutôt complexe alors pour faire simple on va dire que je n'ai plus que mon frère Sasori. Bien qu'on ne vive pas ensemble nous sommes restés très proches, il a un fils nommé Kyo. Je suis originaire de France mais je parle très bien le japonais. Suite à un passé quelque peu difficile, je déménage à Konoha. Je suis d'un tempérament assez optimiste, je garde toujours le sourire. Bien sûr il m'arrive aussi de pleurer mais c'est devenu assez rare. Je vais rentrer dans un lycée très prestigieux : Le dragon de Jade, rempli de gosses de riches, de pouffes et de prétentieux, sans oublier les orgueilleux et j'en passe. Tout ce que je déteste quoi ! Comme je l’ai dis plutôt je suis quelqu'un de normal avec des revenus normaux donc je ne suis pas riche mais pas pauvre non plus ! Si j'ai pu intégrer un tel lycée c'est grâce à mes notes plus que bonnes et à une bourse particulière : en effet je suis ........... sourde ! Sourde malentendante plus précisément. Ce qui me différencie des sourds normaux est que je lis sur les lèvres et parle comme une personne normale ce qui fait que peu de gens se rendent compte de ce détail. Pour m'aider je suis accompagné de Blanca, une superbe labrador noir, elle écoute pour moi, elle est en quelque sorte mes oreilles. Pour la première fois, je vais rentrer dans un lycée normal. J'espère pouvoir m'intégrer sans trop de difficulté, j'ai déjà eu assez de problème par la passé, et me faire de vrai amies pas ceux à qui je ferai pitié. Pour mon passé vous le découvrirez petit à petit, pas envie d’en parler maintenant. Quant au grand amour je ne me fais pas trop d'espoirs là-dessus il y a une chance sur un million pour que cela se produise. Après tout, qui voudrait tomber amoureux de quelqu'un comme moi ?


Couple traditionnel



résumer corriger par Elea
chapitre 1,2,3,5,7 corriger par Elea
chapitre 4,6,8 corriger par Alix
chapitre 9, 10, 11, 12, 13 corriger part sadique-sama
CHAPITRE 14 !!!! EN LIGNE NON CORRIGER
Crédits:
les personnage ne sont pas de moi mais du manga naruto sauf quelque exception comme Blanca et autre
L'histoire ma était inspirer par la série sue Thomas
j'espère qu'elle vous plaira

je le met a partir de treize ans et plus par mesure de sécurité a partir du chapitre 11 bien qu'il n'y ais rien de bien choquant je préfère être prudente, merci.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 3

[2554 mots]
Publié le: 2010-08-24
Mis à Jour: 2010-10-17
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur voici le troisieme chapitre en ligne j'ai éssayer du mieux que j'ai put de corriger les fautes mes ses pas encore sa
j'espere qu'il vous plaira tout de même

surtout n'hésiter pas a ma laisser votre avis tout commentaire et bon a prendre
Bonne lecture

Temps que j'y pense je rechercher un/une bêta-lecteur/lectrice ou d'un corecteur ( je ne voix pas la difference entre les deux si quelque veut bien m'en faire par se serai gentils)
merci encore et desoler pour les fautes

Chapitre 3

 Cela fait maintenant une semaine que j’ai emménagé ici. Nous sommes un samedi, le neuf octobre pour être précise et il est sept heur trente, quelle  ironie quand on pense que je n’arrive pas à  me lever à l’heure les jours de semaine. Plus que deux semaines  avant les vacances d’Halloween. Emi  ne parle que de ça, elle dit qu’elle veut se déguiser en vampire, cela me fait rire. Personne  n’a découvert  que j’étais sourde, bien que je sois  sure que Shikamaru se doute de quelque chose. Ils  se méfient  tous de moi bien qu’ils m’accueillent parmi eux. Normal, puisqu’ils ne savent rien de moi, je devrais peut être leur en dire plus à  mon sujet mais…

J’en sais un peu  plus sur chaque membre du groupe. Grâce à  notre professeur de japonais qui nous avait  demandé de faire une rédaction sur ce  qu’on voulait faire plus tard, ainsi que quelques lignes sur notre caractère, puis on devait la lire devant toute la classe. Hinata veut devenir une grande styliste, je ne m’étais pas tromper c’est une fille très douce et gentille. J’ai remarqué qu’elle bégaye souvent en présence de Naruto. Ce dernier a un tempérament très joyeux et impulsif, d’après ce que j’ai compris  il veut ouvrir son propre restaurant  dont la spécialité sera des ramen. De l’autre côté nous avons Temari qui elle n’a  pas sa langue dans sa poche, elle n’a  pas peur de dire ce qu’elle pense. D’un tempérament assez  explosif, elle est également la féministe du groupe. Son rêve est de travailler dans  l’armée -- de Terre et  de  diriger les troupes. Son passe-temps  favori est de frapper -- ce  pauvre Shikamaru qui lui est tout son contraire: il est d’un calme impressionnant, cela fait même peur  à voir je trouve. Il donne toujours l’air  d’être dans la lune, pourtant il est loin d’être idiot. Il ne sait  pas encore ce qu’il veut faire mais du moment que ça  ne lui demande pas  trop d’effort physique  il est d’accord pour n’importe quel  emploi. Je pense que si jamais il venait à  trouver un emploi où il pourrait être payé à dormir, il l’accepterait d’office. Puis nous avons Ino, une vraie  victime de la mode, elle est jolie et pleine de vie, toujours le sourire aux lèvres bien qu’elle aussi ait un caractère plutôt bien trempé. Quand elle a une idée en tête, elle ne l’a pas ailleurs,  aussi peut-elle se montrer très têtue, et bien qu’elle ait la taille d’un mannequin elle ne veut pas travailler là-dedans mais dans le droit. Pour être plus précise, elle veut devenir avocate. C’est pour cette raison qu’au mois de juillet de  l’année prochaine elle passe le test d’admission pour entrer dans un prestigieux lycée en Angleterre. Je n’ai  aucune inquiétude pour elle. Kiba a le même caractère que Naruto, bien qu’il soit  beaucoup plus sérieux. Il hésite encore entre reprendre la boutique de son père et donc devenir comme lui vétérinaire, et entre construire son chenil qui je pense lui ressemblerais ressemblerait mieux. Tenten est  quelqu’un de posé mais qui sait  se faire respecter. Elle est une experte dans le domaine des arts martiaux. De nature très curieuse et voulant  toujours tout savoir, elle veut devenir journaliste pour un grand journal dans la rubrique aventurier, je crois. Neji  a un caractère très difficile à  cerner  et de se fait il reste un véritable mystère pour moi tout comme Sasuke. Neji veut reprendre le dôjo de son oncle et donner des cours d’art martiaux.  Et enfin Sasuke c’est un mystère complet, il ne sourit jamais sauf quand Naruto fait le pitre. Aux premiers abords il a l’air  froid, distant et solitaire, on dirait que rien ne l’atteint mais comme je dis toujours il ne faut pas se fier à l’apparence. Dans sa rédaction, il n’a pas parlé de son caractère, ni de ce qu’il voulait faire. En fait, il a clairement dit à Kakashi-sensei  que ça  ne le regardait  pas et que s’il ne voulait pas y faire ce  n’est pas lui qui allait  le forcer. Suite à cela il y a eu un gros blanc. Je pense qu’il  a employé un ton plutôt froid. Quand ça a été mon tour, j’ai fait une description de mon caractère de manière brève puis j’ai dit que je ne savais pas  ce  que je voulais faire. Ce  qui n’est pas faux, mais pour le moment j’ai autre chose à penser qu’à ce  que je vais faire dans trente ans.

J’ai mis la table et le petit déjeuner. À neuf heures j’emmènerais Emi chez mon frère. Le weekend je travaille dans un restaurant très réputé, il se nomme : les saveurs des mille et une nuit. Cela va  faire quelque mois, je suis une des cuisinières, c’est plutôt cool. J’ai commencé à travailler ici les weekends  car l’emploi que j’avais n’était pas suffisant pour couvrir les soins d’Emi et comme je venais régulièrement ici pour rendre visite à  Sasori et à Emilie  j’ai décidé de travailler là le weekend. Heureusement que je suis boursière car sinon je ne sais pas comment je ferais. Je n’irai sûrement pas au lycée et travaillerais tous les jours de la semaine sans doute. Je ne travaille  que le weekend et de jour de neuf heurs trente à dix-neuf heurs. Je vais réveiller Emi, elle est aussi paresseuse que son oncle. Bon d’accord elle est aussi paresseuse que moi également. Au bout de très longues minutes j’arrive enfin à  la réveiller. Une fois habillée, lavée, coiffée, je lui fais prendre son petit déjeuner en même temps que le mien puis on part directement chez Sasori. Arrivée devant chez lui je le vois qui nous attend. Je lui dis bonjour rapidement et lui confie ma fille ainsi que Blanca, les animaux étant interdits dans tout restaurant qui se respecte celui dans lequel je travaille  ne fait pas exception. Puis je pars en direction de mon lieu de travail, il faut vraiment que je me rachète une voiture, je sais que le sport c’est bon pour la santé  mais faut pas abuser surtout  par un temps pareil. Ah c’est  bien ma veine voilà qu’il pleut comme si le froid  ne suffisait pas. Et bien sûr  je n’ai pas de parapluie, je hais l’automne, c’est décidé. Je me mets à courir pour pouvoir arriver le plus vite possible au restaurant bien que je sache que je vais cramer là-bas une fois sur place mais c’est  sois je me mets à fondre comme de la glace sois je deviens de la glace et bien qu’aucune de ces  deux perspectives  ne m’enchantent  je préfère crever de chaud que de  froid. Je commence à apercevoir l’enseigne  ouf il était temps!  Je passe par une petite ruelle car elle conduit à  la porte du personnel. Une fois devant celle-ci je tourne la poignée pour rentrer mais celle-ci ne s’ouvre pas, pourquoi ? Ah non ne me dites  pas que le directeur a décidé de fermer le restaurant, il m’aurait prévenu  tout de même! Je sors mon portable de ma poche, heureusement que j’ai pensé à l’emmener pour une fois, il affiche neuf heurs vingt. C’est bien ma chance encore dix minutes à attendre sous cette pluie  battante et c’est qu’elle n’est pas chaude, j’ai beau porter un gros manteau ça ne m’empêche pas de la recevoir dans la figure quelle  idée aussi d’acheter un blouson sans capuche?  Ah je sais, c’est la coupe qui m’a séduite. Bon, il  ne  devrait plus tarder maintenant, attendez une minute  je vois quelqu’un avancer dans ma direction, la silhouette est floue  mais je peux la reconnaître entre mille c’est  celle de la chef, Ah là là  je n’ai jamais été  aussi heureuse de la voir qu’aujourd’hui, aller grouille-toi  bordel! Elle arrive enfin et sort avec une lenteur démesurée  la clef d’une de ses poches,  la met dans la serrure et la tourne très lentement, maintenant c’est sûr c’est pour me faire chier qu’elle fait ça. N’en pouvant plus je lui prends la clef des mains, finit de faire tourner la clef, ouvre et m’engouffre telle une fusée  dans la pièce. Je me précipite pour allumer toutes les cheminées du restaurant, dans les pièces des clients mais également  dans  la notre. Le restaurant a été décoré de telle façon que quand les gens viennent  manger ici, ils aient l’impression de manger dans un chalet, chaque table ayant  une cheminée, un tapis au coin du feu. Cela donne  au restaurant un sentiment de réconfort et nous donne l’impression de manger en famille,  dans  une ambiance chaleureuse et familiale. Une fois changée  je mets mes vêtements et  surtout mon manteau près du feu pour le réchauffer, je me lave les mains puis prépare  mon plan de travail, laissant les serveurs s’occuper de mettre les tables en ordre et d’ouvrir le restaurant. A dix heures des clients commencent à arriver.

Dix-neuf heur enfin je n’en pouvais plus ! Il y a eu pas mal de commandes, heureusement que je ne faisais que les plats  et qu’on a une machine pour toute cette vaisselle. Je me change et remets mon blouson, celui-ci est tout chaud un vrai bonheur ! Puis je sors, le contraste entre dedans et dehors se fait tout de suite. Jamais auparavant je n’avais connu un automne comme celui-ci .Je commence à marcher, arrivée à la fin de la ruelle je stoppe. Mes yeux sont posés  sur une voiture grise, une BMW et si je ne me trompe pas c’est  la mienne ou plutôt celle de mon frère maintenant. Je m’approche un peu plus et  vois  une touffe violette sortir de la voiture et courir vers moi. Je tends les bras pour la recevoir, ma petite Emi, je la fait tourner un moment dans les airs. Bientôt je ne pourrais plus le faire  car elle sera devenue trop grande.

-Alors raconte moi comment s’est passée  ta journée avec tonton Sasori, Emilie et ton cousin Kyo ?

-C’était trop bien je me suis bien amusée! On a joué au gendarme et au voleur tonton, Kyo et moi. Emilie, elle faisait la cuisine, c’était très bon, pas aussi bon que toi mais très bon quand même.

Un sourire apparait sur mes lèvres, la voir aussi heureuse me fait chaud au cœur. J’espère que tout se passera bien  et que les médecins là-bas se sont trompés pourtant  plus le temps passe et plus je vois  qu’ils ont raison, j’ai l’impression que c’est de famille de ne pas être dans la normalité. Ma fille de trois ans et demie à la taille d’une enfant de cinq ans, l’âge de Kyo. Les médecins de  là-bas, m’ont  dit qu’il s’agissait d’une maladie rare : la maladie du vieillissement. Peu d’enfants  l’attrapent, la maladie consiste à ce  que le corps vieillisse mais la mentalité sera la même que son âge réel. Ma fille, bien qu’elle ait la taille d’une enfant de cinq ans, agit comme une enfant de trois  ans et demie .Ils m’ont alors dit que les scientifiques du Japon avaient trouvé un remède contre cette maladie. J’espère qu’ils ont raison. Ils ont envoyé le dossier il y a un an, je n’ai été contactée que très récemment, il leur avait fallu un an pour traiter mon dossier et  pour faire les  tests. Pourtant  je n’ai toujours pas de date, ni de rendez vous, rien, le néant, mais je ne perds  pas espoir, un jour tout retournera à  la normale je le sais. Je prends la main d’Emi et ensemble nous marchons jusqu'à la voiture de Sasori. Vous ai-je  déjà parlé de lui ? Non je ne crois pas. Sasori est de sept ans mon aîné, il a les cheveux rouges, courts, lui aussi c’est naturel, on aime bien avoir des couleurs de cheveux qui sortent de l’ordinaire dans la famille. Il a les yeux marron allant parfois aux rouge, il est grand et musclé et surtout contrairement a moi il adore le froid, là  en ce moment il porte un simple tee-shirt blanc avec un jean bleu délavé et des baskets blanches, il me donne froid rien qu’en le regardant.

-Alors comment ça  va Nii-san ? Lui demandé-je.

-Bien et toi comment tu t’en sors avec les cours ?

- Ca  va, personne n’est au courant pour moi et pour Emi. J’ai  réussi  à rattraper la moitié de mes cours ce qui en soi  consiste un exploit, surtout pour moi.

-En effet, toi qui d’habitude est super longue pour faire quelque chose, me dit-il avec un sourire en coin.

-Très très drôle, sinon comment vont ta femme et Kyo ?

-Bien très bien, bon Kyo est  juste un peu  jaloux d’Emi car elle le dépasse et Emilie elle se porte comme un charme.

-Je suis contente alors.

- Dis-moi tu ne forces  pas un peu trop?

-Je ne te cacherai pas que toujours devoir lire sur les lèvres me fatigue, mais j’ai promis à maman que j’irai dans un lycée normal et que j’irai jusqu’au bout, je tiendrai ma promesse. De plus grâce à toi je n’ai pas à payer de loyer.

En effet la maison dans laquelle je vis est en réalité la deuxième maison de Sasori et il me la prête le temps que mes problèmes  partent. J’avais au début refusé mais à la fin j’ai fini par accepter.

-Tu sais Sakura tu ne devrais pas leur cacher la vérité, me dit-il. Elle fait partie de toi. Si tu ne dis  rien à  personne tu risques  un jour d’avoir mal et de souffrir plus qu’il ne devrait.

-Ce n’est pas grave du moment où je suis la seule à souffrir.

Après  ma réplique il y eut  un silence. Pour moi je le suis en permanence mais vu  qu’il ne parle pas et moi non  plus…

-Aller viens petit monstre je te ramène, fini-t-il par dire.

Quand on monte à la voiture, je remarque  que Blanca  est couchée à l’arrière, nous attendant. J’installe Emi dans son siège puis monte devant. Nous arrivons  devant chez nous, il nous dépose, je descend de sa voiture avec Emi et Blanca. Il nous salue et repart. Sasori est un véritable courant d’air, il ne tient pas en place, je me demande comment fait Emilie pour le supporter depuis tout ce temps, cela va bientôt faire 5 ans maintenant qu’ils sont mariés. Je pousse un soupir puis on rentre à l’intérieur. Emi ne perd  pas de temps pour s’installer devant la télévision. Moi je mets la table  et prépare le repas. Une fois nos ventres pleins. Emi et moi prenons notre douche. Une fois propre, je mets Emi dans son lit.

-Maman, me dit-elle en me tenant une manche de mon pull.

-Oui, chérie ?

-Tu peux chanter une chanson à toi ?! Me demande-t-elle  avec des yeux pleins d’espoir.

-D’accord, lui dis-je. Après tout je ne pouvais rien lui refuser.

J’allais mettre le CD d’une berceuse que je connais  sur le bout des doigts dans la chaîne Hi-fi, puis je commence  à la chanter dans le langage des signes.  Elle s’endort.

Le lendemain s’est passé comme la journée précédente, sauf qu’Emilie a impérativement voulu nous inviter à dîner chez elle. Heureusement pour moi, j’ai pris de l’avance sur mes devoirs.

 

Commentaire de l'auteur Et voila un autre chapitre terminer quand avez vous pensez ? en mettant de côté le faite qu'il y est des fautes . Que pensez vous qu'il vas se passez ?

( la maladie du viellissement de la peau existe réelement par contre il n'exite aucun remede contre cette maladie ,des savant travailles dessus mais n'ont pour l'instant aucun resulta satisfesant )
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales