Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Je dois te tuer, mais pourquoi l'amour s'en est-il mêlé?
[Histoire Terminée]
Auteur: saku77 Vue: 29764
[Publiée le: 2007-12-22]    [Mise à Jour: 2010-06-13]
G  Signaler Romance/Drame/Action-Aventure Commentaires : 27
Description:
Sakura Haruno. Vingt et un ans. Excellent agent au service de la justice par le biais de diverses organisations, ayant toujours mené ses missions à terme sans jamais se poser de questions. Du moins jusqu'à une certaine mission. Une mission hautement dangereuse et d'une importance capitale. Sauf qu'entre devoir et amour, le choix n'est pas toujours facile...

FIC TERMINEE
Crédits:
Les personnages ne sont pas à moi et appartiennent à Masashi Kishimoto. Par contre il se peut que j'invente des personnages au cours de l'histoire, je verrai. L'idée de l'histoire dans une histoire (ce qu'on appelle une mise en abyme) je l'ai prise de Jin Roh la brigade des loups qui est un très beau film. La fic est normale, mais en parallèle, je raconte une autre petite histoire qui est en rapport avec la fiction.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 5

[1965 mots]
Publié le: 2009-01-23
Mis à Jour: 2009-04-06
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 5 : Passé et présent, agir ?

 

Jamais je n’aurais imaginé qu’il était possible qu’un enfant éprouve un tel sentiment de haine.

 

Il est des moments où tout va bien, il est des moments où la chance vous sourit et que le bonheur prend toute la place dans votre vie. Sakura n’a jamais connu la signification du mot « bonheur », les seules choses dont elle connaisse la signification sont « travail » et « mission ». Jamais elle ne s’était posée la question de savoir si elle éprouverait un sentiment tel que la colère, et jamais elle n’aurait imaginé que cela la déstabiliserait à ce point.

 

La petite fille avait peur. Très peur. Qu’aurait-elle pu faire du haut de sa petite taille et avec sa faible force ? Rien. Que pouvait-elle faire pour se venger ? Devenir plus forte et montrer à tous ces adultes qui elle était. Leur montrer à eux, qu’elle, Sakura Haruno, était en colère. Leur montrer qu’elle les haïssait et que le jour où elle aurait la force, elle les tuerait…

Et après ça, plus jamais elle ne regarderait dans le miroir que lui avait offert sa mère adoptive car elle savait que le reflet cassé qu’il lui renverrait, serait celui de son cœur brisé et l’image peu flatteuse de son futur. Un futur qui s’annonçait bien sombre.

 

La jeune femme eut cette nuit là un sommeil profondément agité. Dans son rêve, un miroir lui renvoyait le reflet d’une petite fille. Elle-même. Elle lui expliquait en quoi il était important d’être un soldat et d’accomplir les ordres qui lui avaient été confiés, mais la petite qu’elle était alors s’obstinait à croire qu’écouter son cœur était encore possible.

 

« Un bon soldat n’a pas d’état d’âme. Il n’est pas question de conscience ou de quoi que ce soit ici. Ce qui compte, c’est d’accomplir les missions sans se poser de questions.

 

- Pourquoi des missions et encore des missions ? Je veux juste m’amuser avec les autres, je veux juste… Voir mon papa et ma maman. »

 

Le regard de Sakura s’assombrit.

 

« Ils sont morts.

 

- Ce sont eux qui les ont tués, compléta son moi enfant. Et je les tuerai ! »

 

Apercevoir sa propre haine et sa propre colère dans les yeux innocents de la petite fille qu’elle avait été, lui fit un choc. Et si elle était passée à côté de quelque chose d’important dans sa vie ? Impossible, on lui avait toujours appris que rien d’autre ne comptait qu’être un bon soldat.

 

Ce fut au tour du regard de son moi enfant de changer. Après la colère, il refléta une peine intense.

 

« Je veux juste… Etre heureuse.

 

- Le bonheur n’existe pas, répondit machinalement Sakura.

 

- Tu es une menteuse ! »

 

MENTEUSE ! MENTEUSE ! MENTEUSE !

 

La voix résonna en écho dans son esprit tandis qu’un souvenir s’imposait à son esprit.

 

« Sakura. »

 

Malgré tout ce temps, elle n’eut aucune peine à reconnaître la voix de sa mère adoptive.

 

« Sakura. Tu vois ce miroir ? Si tu te regardes dedans, tu verras ton propre reflet et tu verras combien ton sourire est beau. Il est précieux, si jamais il disparaît, c’est que tu es malheureuse. N’oublie pas de sourire.

 

- Je ne sourirai plus. Le miroir s’est brisé.

 

- Mais plus que le miroir, ce n’est pas toi qui es brisée, Sakura ? »

 

« Arrêtez ça ! cria-t-elle en se réveillant en sursaut. Stop ! »

 

Alors qu’une marre de sang hantait ses jours et ses nuits, la petite fille dont l’innocence s’était envolée voyait de plus en plus rouge, comme la couleur du sang. Comme la couleur de sa colère et de sa haine.

 

Elle s’assit sur son lit et passa une main sur son front. S’apercevant qu’elle était en sueur, elle observa sa main. Cette dernière tremblait… Sakura Haruno ne tremblait d’ordinaire jamais.

 

 

 

« Est-ce que tu as repéré sa trace… Naruto ? »

 

Naruto s’en voulait vraiment d’avoir à trahir l’organisation mais il connaissait Sasuke depuis tout gamin, jamais, il en était persuadé, ce dernier n’agirait dans le but de mauvaises fins. C’est pourquoi il avait décidé de l’aider à retrouver la trace de la nouvelle, Sakura Haruno. Il fallait lui expliquer qu’elle était en train de commettre une grave erreur et que les méchants n’étaient peut-être pas ceux qu’elle pensait.

 

« J’y travaille. D’après les dernières informations de la vieille, il semblerait qu’elle ait changé de ville pour éviter de se faire repérer.

 

- Connais-tu quelqu’un qui puisse avoir accès à son compte en banque ?

 

- J’ai déjà essayé de pirater. Et Shikamaru qui est un incollable en informatique n’a rien trouvé sous le nom de Sakura Haruno.

 

- Est-ce que « Sakura Haruno » serait encore un faux nom ? fit Sasuke pensif à travers le téléphone.

 

- On ne sait que très peu de choses sur elle. La vieille l’a embauchée parce qu’elle la trouvait qualifiée.

 

- Tu as le rapport de ses compétences sous les yeux ?

 

- Oui, répondit Naruto embarrassé d’avoir à agir de la sorte.

 

- Ne sois pas gêné. Livre-moi ces informations, exigea Sasuke. »

 

Naruto soupira. Sasuke avait toujours aussi mauvais caractère, et cela était encore pire lorsque son humeur n’était pas des meilleures…

 

« Elle a vingt et un ans. Apparemment, elle s’est entraînée pendant deux ans dans un camp spécial. Elle n’a aucune famille, ils sont tous morts lorsqu’elle avait cinq ans. Ses notes à la sortie de l’académie sont excellentes. Elle a obtenu 17/20 en aptitude physique, 19/20 en réflexion intellectuelle, 20/20 en maîtrise des émotions et 18/20 pour ce qui est de l’aptitude à s’adapter à toutes les situations. Celui qui l’a évaluée a rajouté une note. Il a dit qu’il était impossible de la cerner et de savoir ce qu’elle pensait réellement. Par ailleurs, sur dix cibles à toucher, elle a eu les dix. Mais dis-moi, Ino ne t’avait pas déjà livré ces informations ?

 

- Pas avec autant d’informations.

 

- Elle est dangereuse, précisa Naruto. Sakura, je veux dire…

 

- Ha ! Ha ! Ha ! »

 

Naruto arqua un sourcil. Il venait de lire le rapport plus qu’excellent sur la nouvelle et Sasuke riait ?

 

« J’ai enfin trouvé quelqu’un à ma hauteur.

 

- Tu ferais mieux de ne pas rire, elle est très douée, lui conseilla son ami.

 

- Je le sais. Elle est déjà parvenue à me voler des informations dans l’un de mes ordinateurs.

 

- Elle a réussi à entrer dans ton entreprise ? s’exclama Naruto ahuri.

 

- Exactement. Et elle a réussi à en sortir aussi, admit de mauvaise grâce le brun. En quoi consiste sa mission sinon ? »

 

Le jeune homme au téléphone toussota.

 

« Elle doit t’empêcher de mettre la main sur la bombe… et te tuer.

 

- Me tuer ? répéta Sasuke amusé.

 

- S’il te plaît, sois prudent.

 

- De toute façon, tout ça n’est qu’une mauvaise blague. Le serpent tire les ficelles et l’organisation a sans doute un grand nombre d’agents infiltrés.

 

- Pourquoi ne pas essayer de l’expliquer à Tsunade ?

 

- C’est à cause d’elle que mes parents sont morts, tu te rappelles ? fit ironiquement l’Uchiwa. C’est aussi à cause d’elle que les parcelles de ma famille se sont retrouvées vendues à je ne sais qui !

 

- Oui mais elle…

 

- Naruto, le coupa Sasuke, je sais ce que je fais. J’ai décidé d’agir de cette façon en connaissance de cause. De toute façon, mes compétences me seront plus qu’utiles. Je n’ai pas besoin que tu te fasses du souci pour moi, l’organisation est aussi pourrie que celle de ce serpent. Il faut supprimer ces deux organisations et c’est à ça que la bombe doit véritablement me servir plutôt que pour n’importe quel autre motif inventé par cette vieille folle et ce maudit serpent. »

 

Sasuke esquissa un sourire après avoir raccroché. Aucun n’avait compris que jusqu’à présent, ils n’avaient tous été pour lui que des pions, des pions qu’il déplaçait à sa guise sur ce grand échiquier. Un échiquier qu’il comptait bien détruire, entraînant dans sa chute l’organisation de Tsunade et avec elle, celle du serpent. Voilà son but. Les parcelles viendraient après. Après qu’il ait stoppé Haruno et utilisé utilement la bombe, chose qu’aucun de ces fichus agents, infiltrés ou non, ne seraient pas foutus de faire.

Il allait leur montrer. Sakura Haruno était peut-être à son niveau, mais jamais, au grand jamais, elle ne parviendrait à battre celui qui avait été considéré comme le génie de l’organisation.

 

 

 

« Haruno à l’appareil.

 

- Sakura, ici Tsunade. Où en êtes-vous dans votre mission ? »

 

Est-ce que le bonheur est possible ? Ou bien lui a-t-il toujours été refusé, à elle, Sakura Haruno ? Un jour, son chemin avait croisé celui d’un ancien militaire et il avait vu en elle un potentiel intéressant. Un potentiel intéressant pour devenir… Une machine à tuer.

 

La jeune femme leva les yeux au ciel. Elle détestait avoir à rendre des comptes. D’accord, elle avait accepté cette mission. D’accord elle devait se contenter d’obéir aux ordres, mais il était hors de question qu’on ne la laisse pas procéder comme elle l’entendait.

 

« Je me rapproche de l’objectif, se contenta-t-elle de répondre sur un ton neutre masquant totalement son irritation.

 

- Parfait. Pour ce qui est de Uchiwa, avez-vous déjà prévu votre plan ?

 

- J’ai pour ordre de le mettre hors d’état de nuire, donc agir avant lui. Mon plan se formera lorsque l’occasion se présentera, énonça-t-elle mécaniquement.

 

- Votre mission a légèrement changé. Vous avez pour ordre de le tuer, et tâchez de provoque « l’occasion » dès que possible, ordonna Tsunade. »

 

Un sourire ironique prit naissance sur les lèvres de Sakura. Sans même être en présence de sa patronne, elle pouvait deviner au son de sa voix la tension qui l’habitait, l’impatience et surtout, un sentiment que cette dernière n’aurait pas dû avoir, la peur.

 

« Je n’agis jamais dans la précipitation, répondit poliment Sakura.

 

- Je comprends, approuva Tsunade après une longue réflexion. Cependant, je vous donne une semaine. Si au bout d’une semaine vous n’êtes pas passée à l’action, j’enverrai Kakashi.

 

- Ce sera inutile.

 

- Je l’espère. »

 

La jeune femme observa l’arme qu’elle tenait à la main. Elle avait désormais pour mission d’ôter une vie de plus. Mais après tout, une de plus, une de moins, qu’est-ce que cela pouvait-il bien changer ? Elle n’était plus à ça près, et qui plus était, dans une mission, la conscience morale n’entrait pas en ligne de compte. Tsunade voulait qu’elle passe à l’action ? Elle allait être servie.

S’emparant de son téléphone portable, elle composa le numéro d’un de ses contacts. Il était capable de retrouver la trace de n’importe qui, n’importe où et n’importe quand. Rien ne lui échappait. Sasuke Uchiwa n’échappait pas à cette règle.

 

« Ice, ici Haruno.

 

- Haruno, ça faisait un bail. Que puis-je faire pour toi ?

 

- J’ai besoin de retrouver la trace d’une personne. Je veux que tu me donnes le nom des lieux de ses derniers déplacements durant les vingt quatre heures qui se sont écoulées, expliqua-t-elle d’une voix professionnelle.

 

- Son nom.

 

- Uchiwa.

 

- Uchiwa, comme la famille Uchiwa ?

 

- Exact. Un problème ?

 

- Non aucun. Tu veux des infos sur Sasuke Uchiwa, si je comprends bien.

 

- Oui. Tu gardes mon nom pour toi, tu ne parles pas de ce que tu viens d’entendre et tu m’envoies les informations que j’ai demandées le plus rapidement possible, ordonna la jeune femme.

 

- Très bien. De toute façon, je ne t’ai jamais déçu jusqu’à maintenant.

 

- Alors ne commence pas, le coupa-t-elle en raccrochant. »

 

Très vite, elle avait appris à se battre. Rapidement, elle avait su lire, écrire et parler plusieurs langues. On lui avait appris à manier des armes et tout ça était devenu son univers. Le reste avait disparu au profit d’une vie de devoirs. Une vie où cette fois, elle se l’était promis, elle n’échouerait pas. Elle n’échouerait plus.

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales