Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Itachi, Sakura, Sasuke Auteur: Yuuki9 Vue: 24732
[Publiée le: 2010-08-30]    [Mise à Jour: 2014-05-11]
G  Signaler Romance/Action-Aventure Commentaires : 19
Description:
Sakura a 16 ans aujourd'hui, Sasuke est partit avec Orochimaru, l'Akatsuki est toujours actif, malgré ça tout va bien a Konoha, jusqu'au jour où une personne disparue du village depuis 5 ans refait surface et chamboule toute une petite vie tranquille dans un village de ninjas sereins.
Edit du 21/10/13: Reprise de la fic et réécriture de tous les chapitres.
Crédits:
Les personnages et l'univers ne sont pas à moi.

Certains chapitres sont corrigés mais des fautes peuvent m'avoir échappées.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 10

[1568 mots]
Publié le: 2014-05-11Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Me voilà enfin de retour avec un nouveau chapitre. Je remarque que c'est mon premier post pour cette nouvelle année et je m'excuse pour tout ce retard.
Pour la peine, je poste le plus long chapitre de l'histoire (pour le moment).
Bonne lecture

 

 

-10-

Etre libre

 

 

A peine arrivée au repaire, Kisame m’entraina tandis qu’Itachi prenait un autre chemin. Je me débattis un peu ne voulant pas rester seule avec le requin mais ce dernier resserra sa prise.

- Tiens-toi un peu tranquille ou je serais obligé de t’abimer un peu, ce qui ne serait pas pour me déplaire.

Je cessais n’ayant nullement envie de recevoir un coup de sa part alors que j’étais encore marquée par ce qui venait de se passer avec Sasuke. Il prit la direction des cachots sans prendre la peine d’allumer les torches. Nous nous arrêtâmes brusquement et je fus rejeté dans une cellule. Sous la force de Kisame, je tombais à terre. Le temps de me relever, la porte s’était déjà refermée mais Kisame était encore présent de l’autre coté des barreaux. Je me jetais contre la porte en prenant conscience que je venais de me faire enfermée dans la cellule.

- Pourquoi ? Ne m’aviez vous pas promit de m’aider.

Je ne comprenais pas. Le rire tonitruant de Kisame me fit relever la tête.

- Pauvre petite fille, tu n’as apparemment rien comprit. Comment pourrions-nous t’aider ? Tes pouvoirs sont bien trop puissants pour être libéré et il est hors de question que nous te laissions pour qu’un autre essaie et réussisse peut être à les contrôler. Nous ne pouvons prendre ce risque. Nous attendrons qu’ils te dévorent et lorsque ton cadavre pourirra le sol de cette cellule alors peut être gagneras tu le privilège de revoir le soleil.

Il tourna les talons et se dirigea vers la sortie avant de s’arrêter.

- Cependant si tu te décides de nous dévoiler des informations sur ton village et de servir d’âppat pour la capture de Kyubi alors nous reverrons ta liberté.

Même si je n’avais pas encore analysé la situation, une évidence traversait mon esprit. Il était hors de question que je vende mes amis. Considérant mon manque de réponse, il prit ça pour un refus et partit me laissant seule dans le noir. Epuisée je m’affalais dans un coin de la cellule et me roulais en boule, fatiguée mais surtout inquiète pour la suite.

Pourquoi revenaient-ils sur leur parole ? Ils devaient m’aider et pourtant ils avaient retourné leur veste. J’étais enfermée dans une cellule froide, abandonnée à mon sort. Sur ces sombres pensées, je m’endormis.

 

Le claquement de la porte me réveilla. Devant moi se tenait le chef de l’Akatsuki : Pain. Son œil froid me considéra, comme la veille, il me refit la même proposition que Kisame que je refusais. Sans un mot de plus il repartit. Cette scène défila encore des bonnes dizaines de fois mais ma réponse restait inchangée. Je ne recevais que peu de visites, seulement celle pour cette proposition et quand on daignait m’apporter un peu de nourriture. Généralement, ce que l’on m’apportait était en quantité suffisante pour me maintenir en vie mais ne satisfaisait jamais mon appétit. Depuis mon arrivée je n’avais pas prit une seule douche. Bien que je n’avais aucun repère pour estimer la durée de mon emprisonnement, je me doutais qu’il devait tourner aux environs de dix jours. Depuis ma mise en cellule, je n’avais pas vu une seule fois Itachi ni Konan, aussi estimais-je que c’était un choix stratégique afin de supprimer tout mon confort.

 

Mes habits étaient sales et couchée à même le sol, j’avais froid. Dans l’espoir de trouver une position plus confortable, je m’appuyais contre le mur. A peine en contact de celui-ci, j’eus un flash.

Une jeune fille aux yeux bleus se tenait roulée en boule, le corps ravagé par des coups à l’endroit où je me trouvais. Elle semblait me regarder, la voix à peine plus haute qu’un murmure, elle parla.

J’ignore si quelqu’un entendra ma voix, je l’espère. Aujourd’hui je vais me livrer comme je ne l’ai jamais fait car je sais que je vis mes derniers jours. Je m’appelle Takumi, je suis une ninja venant du village de Konoha. La première fois que je l’ai vu, c’était à l’académie, nous n’étions pas ensemble car il était surnommé le prodige. Je parle d’Itachi Uchiwa, dès que je l’ai aperçu j’ai été captivé par sa personne. Tous le vénéraient très vite, il a gravit les échelons et son clan comptait sur lui pour affirmer leur puissance. Itachi était froid avec les autres pourtant quand je l’espionnais alors qu’il s’entrainait avec son petit frère, son masque tombait. J’ai très vite comprit que Sasuke comptait énormément pour lui. Bien évidemment je ne suis pas restée inaperçu très longtemps pourtant Itachi ne me fit rien, peut être parce que je semblais inoffensive. Lorsque nous nous recroisâmes dans la rue, il m’adressa à plusieurs reprises quelques sourires. Je me rendis compte qu’avec moi également, il laissait tomber sa froideur.

C’est alors que je surpris cette conversation. Les membres du conseil tenaient une réunion secrète, ils comptaient anéantir le clan Uchiwa devenu trop puissant pour cela, ils confiaient à Itachi la mission de tuer toute sa famille avant de disparaitre du village. Anéantie, j’ai fuit. Je ne voulais pas qu’Itachi accepte cette mission qui l’anéantirait et l’éloignerait à tout jamais de moi. Seuls mes parents pourraient m’aider. Ayant une haute place, ils pourraient influencer la décision du conseil. Pourtant quand je leur exposais la conversation que j’avais surprise et mon désir d’empêcher le massacre, le visage de mon père se ferma. Il refusa et lorsque je lui dis que je ne resterais pas sans rien faire, il me chassa de la maison. Ma mère désemparée s’effondra en pleure. Quelques heures plus tard alors que j’errais dans Konoha, les anbu partirent à ma recherche. Je pris pleine conscience du risque que me faisait courir ma découverte. Désormais, j’en savais trop et le village voulait me réduire au silence. Je pris alors la seule décision possible, celle de m’enfuir.

 

Je réintégrais brutalement ma cellule, stupéfaite par ce qui venait de sa passer. Je mis cette capacité sur le fait de mes pouvoirs. Pourtant je fus incapable de revoir quoique ce soit. Les visites continuaient mais cette fois-ci, le désespoir ne m’habitait plus, la certitude de connaître prochainement la suite de l’histoire me maintenait de la folie. Je voulais tout savoir de cette jeune fille qui pourrait m’aider à éclaircir la zone d’ombre qui recouvrait le massacre Uchiwa. Chaque essai ne me faisait pas plonger dans son histoire mais à force de persévérance, je pus apprendre la suite.

J’ai alors refait ma vie ailleurs, pour cela j’ai du changer d’apparence car mon village m’avait classé dans le bingo book. J’appris l’art de la guérison et devins rapidement guérisseuse. Pour ne pas me mettre en danger inutilement, j’avais abandonné tout entrainement ninja. Pourtant toutes mes précautions ne suffirent pas et je fus capturée par Akatsuki. C’est pourquoi je me retrouve ici prisonnière de cette cellule. Au sein de l’organisation qu’il a rejointe, il était impossible que je ne revoie pas Itachi. A vrai dire, j’ai faillis ne pas le reconnaître contrairement à lui. Il savait qui j’étais mais ne m’avait pas adressé un sourire signe d’un passé désormais révolu. Il avait beaucoup changé. Tout en lui n’était plus que froideur et je comprenais que je ne pourrais pas l’aider pour le moment. Peut être un jour quelqu’un viendra et l’aidera mais aujourd’hui ses actions lui pèsent sur les épaules et il refuse de laisser quiconque l’approcher. C’est pour ces raisons que j’ai refusé de devenir la médic nin de l’Akatsuki. Ce n’est pas mon travail, ni ma place. Je croupis dans cette cellule sachant que ma mort approche. Je n’ai pas peur car je sais qu’elle ne sera pas vaine et je préfère encore mourir que de ne pas rester moi-même. J’espère juste que le conseil sera un jour punit pour ses actes et qu’Itachi pourra retrouver le sourire et goût à la vie.

 

Je revins à moi alors que la porte s’ouvrait pour laisser passer Pain.

- C’est ta dernière chance, ma proposition ne change pas mais sache que si tu refuses alors cette fois-ci c’est la mort qui t’accueillera.

Je n’avais pas à réfléchir, la réponse me vint spontanément.

- Ma réponse reste la même quelque soit les circonstances. Je refuse.

- Pourtant ton village t’a abandonné, tu n’es pas sans savoir qu’il n’a pas non plus hésité à trahir certains villageois.

- Je sais, mais je ne commettrais pas la même erreur que le conseil et trahissant à mon tour mes amis.

- Tu préfère donc la mort ?

- Je n’ai pas peur de mourir.

- Alors tu es libre.

Sans rien ajouter, il tourna les talons laissant la porte ouverte. Je restais immobile un instant m’attendant à le voir revenir à tout moment pourtant rien. Pas un bruit, pas un souffle trahissant une présence.

 Tremblante, refusant d’y croire, je me levais et me dirigeais vers la porte. Prudemment je sortis de ma cellule, sur mes gardes ne voulant pas me faire attraper. Je ne vis personne. Dissimulant au mieux ma présence, j’avançais doucement vers la sorties. Dans les couloirs je ne croisais personne. Il ne me restait plus que la salle commune à traverser et je serais à la lumière du jour. Le passage par cette pièce était obligatoire pour atteindre la porte, signe de liberté. Espérant quelle serait déserte, le cœur tremblant je la poussais. La lumière dont j’avais été trop longtemps privée, m’éblouie. Je m’y du temps à m’y habituer avant de pouvoir distinguer l’intérieur de la salle.

 

 

 

 

 

Commentaire de l'auteur J'ai finis le scénario de cette fiction et je suis au regret de vous annoncer qu'il devrait rester deux chapitres plus l'épilogue, sauf si changement. J'ignore quand je posterais à nouveau mais j'espère que vous me resterez fidèle et je remercie tous ceux qui m'ont laissé un petit commentaire, ça me fait très plaisir. C'est un peu une récompense qui me motive pour la suite.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales