Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Divers


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Les éditions du RIEZ ferment...
 par   - 4471 lectures  - Aucun commentaire

C'est fini pour les éditions du Riez. Après une année 2016 difficile, ce début 2017 marque la fin d'une aventure qui aura duré huit ans.

Une grande opération de promotion est organisée jusqu'au 31 mars 2017 pour écouler le stock.
Les derniers fonds récoltés serviront à payer tout le monde.

http://www.editionsduriez.fr/clap-de-fin/

Une cagnotte est également organisée via le site LEETCHI pour ceux qui veulent les aider finacièrement directement.

Quelques nouvelles...


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

In the candle's light
[Histoire Terminée]
Auteur: Watachan Vue: 306
[Publiée le: 2013-12-09]    [Mise à Jour: 2013-12-09]
R  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/Erotique Commentaire : 1
Description:
Ecrit pour le 5e défi In tempore vitam, thème "Baiser" du forum Ficothèque ardente.

NaruSasu.
Dans le simple éclairage d'une bougie, les deux jeunes hommes se serraient l'un contre l'autre. Depuis longtemps, ils étaient tout ce qu'ils avaient l'un l'autre, l'un était l'univers de l'autre, rien de moins que cela.
Crédits:
Aucun personnage ne m'appartient. Ils sont la propriété de leur créateur, Masashi Kishimoto-sama!
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

In the candle's light

[1575 mots]
Publié le: 2013-12-09Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur J'ai mis du temps avant de pouvoir écrire ce oneshot, et je commençais à paniquer en voyant la date butoir approcher, mais j'ai quand même réussi à écrire ceci en deux jours, ce qui me permet d'être dans les temps :D

Honnêtement, j'ignore moi même dans quel monde ils évoluent... je n'avais aucune envie de m'encombrer de détails sur la mort de leurs parents, leurs vies, etc... alors je suis restée le plus floue possible. Libre à vous d'imaginer le reste.

In the candle's light



Dans le simple éclairage d'une bougie, les deux jeunes hommes se serraient l'un contre l'autre. Depuis longtemps, ils étaient tout ce qu'ils avaient l'un l'autre, l'un était l'univers de l'autre, rien de moins que cela.


Ils n'avaient plus personne, plus aucune famille. Et avant de se rencontrer, ils étaient détruit, surtout Sasuke. Naruto avait perdu ses parents lorsqu'il était encore un tout jeune enfant, à peine capable de marcher, mais le brun était bien plus âgé lorsque sa famille l'avait quitté, ce qui l'avait fait tomber dans une spirale de peine et de larmes. Heureusement, ils s'étaient rencontrés. Leurs histoires en commun leur avaient rapidement permis d'établir un lien entre eux, que personne d'autre ne pouvait comprendre. Puis, ils avaient découvert qu'ils se plaisaient, plus que comme de simples amis, et il n'en fallut pas plus pour sceller leur décision, de rester ensemble pour toujours.


Et dans leur lit, avec pour seule lumière une flamme de bougie, ils s'embrassaient, corps contre corps, dans une étreinte destinée à leur faire oublier qu'ils n'avaient plus qu'eux. On leur disait depuis longtemps que le temps guérit toutes les blessures, mais cette sempiternelle excuse n'était qu'un mensonge, qu'ils avaient assez d'entendre. Leurs cicatrices de cette perte étaient encore lancinantes, et personne ne comprenait qu'au milieu de la joie apparente, il y avait aussi la peur qu'ils se retrouvent à nouveau seul.


Naruto alla frotter son nez contre celui de son amant, puis le fixa dans les yeux. Un sourire se dessina sur les lèvres pâle, et il l'imita. Voir son petit ami sourire était une des choses qu'il préférait, surtout lorsque l'humeur du brun était à se souvenir et à pleurer. C'était pourquoi il l'avait amener dans leur lit, pour qu'il oublie, pour qu'il ne pense plus à son chagrin. Il était devenu un expert à ce petit jeu. La première fois qu'ils avaient essayé de s'unir avait été un échec assez cuisant. Si l'inexpérience avait été un problème, le fou rire de Sasuke lorsque le blond avait commencé à paniquer avait définitivement fait retomber l'envie qui les habitait. La deuxième fois s'était mieux passé, et depuis, le blond usait de ce qu'il savait pour rendre son amant complètement décérébré dès qu'il recommençait à penser au passé.


Le laisser à moitié habillé était un petit truc qui semblait excité le brun, alors il enleva seulement le bas, ouvrant sa chemise en la laissant sur ses bras. Il n'était sur de ce qui plaisait le plus à Sasuke, le fait de sentir le tissu sur sa peau ou l'idée que comme ça, il avait l'impression de copuler à la va-vite. Mais peu importe, c'était une chose qu'il adorait, et qui était-il pour lui dénier ce droit ? Il aimait également quand il était tout sur lui, leurs bas ventres se rencontrant, et que le blond allait caresser des lèvres la peau ultra sensible de son cou pâle. Un simple effleurement suffisait. Dans cet optique, le brun était déjà bien emporté par les sensations, alors lorsqu'il le plaqua ventre contre le matelas, il ne fut pas étonné d'entendre son petit ami presque le supplier de se dépêcher. Sur le dos, ils pouvaient se voir et s'embrasser, mais l'impossibilité de ses actions lorsque Sasuke était sur le ventre rendait la jouissance encore plus assommante et plaisante. Et sentir celui qu'il aimait dans son dos semblait le rendre complètement fou.


Naruto ne se souvenait pas d'une seule fois où le brun avait été un tantinet silencieux dans cette position. Mais c'était le but, qu'il s'oublie au plaisir. Alors, il se coucha sur lui, son torse contre la chemise, embrassant sa nuque alors que son bassin rencontrait les fesses du corbeau, encore et encore, les gémissements de sa moitié s'intensifiant.


Il sentit les jambes de son amant s'enrouler autour des siennes, dans une position qu'il supposait pourtant inconfortable, mais le brun ne semblait pas s'en occuper. Alors il sut que son plan marchait. Il se coucha complètement sur lui, sa joue contre celle de son homme, qui respirait d'une façon de plus en plus saccadée. Son prénom gémit par une voix faible, le blond comprit qu'il ne tiendrait plus longtemps. Le retournant, il le prit dans ses bras, l'un dans son dos et la main finissant dans les cheveux du corbeau, l'autre autour de sa taille. Sasuke agrippa son dos par dessous ses bras et enroula ses jambes sur le bas de son dos. Et en quelques instants, le brun finit complètement dévasté par le plaisir, son corps s'arquant contre celui plus foncé, son souffle et ses cris s'arrêtant tout d'un coup dans l'orgasme qu'il vécu. Naruto se stoppa lorsqu'il vit qu'il fixait le plafond de cette expression presque ahurie qu'il lui connaissait après ces moments. Il ne jouit pas, il n'en avait pas vraiment besoin, alors il se câlina tout contre le brun, qui le tenait toujours par les épaules.


Il fut réveillé le lendemain par une paire de lèvres contre son oreille, qu'il savait déjà à son petit ami. Levant des yeux encore endormi, il fut accueilli par deux perles obsidiennes, criant leur affection pour lui. Sasuke était en face de lui, sa chemise encore sur ses épaules et froissée de la nuit passée, et un sourire aux lèvres.


-Tu devrais arrêter ça.


Le blond fronça ses sourcils blonds en refermant ses yeux pas encore habitués à la luminosité du matin.


-De quoi tu parles ?


Il sentit une main caresser doucement son épaule, un doigt jouant avec un muscle.


-Me faire jouir quand je suis dans cet état dépressif.


Les yeux bleus s'ouvrirent un peu vite et il se redressa sur ses avant-bras. Sasuke semblait calme, ni rancunier, ni en colère, et ce simple fait calma légèrement Naruto.


-Je sais que tu le fais pour moi, mais tu ne devrais pas. Je... je ne devrais pas à te faire vivre ça.


-Dis pas ça. Je n'aime pas te voir avec cette expression... quand tu te souviens du passé.


-J'ai donc une expression quand je pense à ma famille ? sourit-il. Je l'ignorais...


Naruto se rapprocha et passa ses bras autour de lui, la main pâle arrivant dans ses cheveux.


-Je sais tout de toi, comme toi tu sais tout sur moi... Tu sais... je veux juste que tu te sentes bien.


Un rire échappa au corbeau. Oui, en effet, se faire positivement prendre par son amant était loin d'être désagréable.


-Il y a d'autres moyens. L'apanage de notre relation, c'est qu'on sait tout l'un de l'autre.


Naruto le fixa, un air surpris sur le visage.


-L'happât de quoi ?


Et Sasuke du poser une main sur sa bouche pour ne pas exploser de rire. En y pensant, c'était aussi une des choses qu'il aimait le plus chez Naruto, qu'il réussisse toujours à le surprendre et lui faire piquer des crises de fou rire aux moments les plus inattendus. Lorsqu'il se calma enfin, motivé surtout par le blond qui le plaqua au matelas en laissant un suçon dans son cou, il le serra dans ses bras, lui expliquant.


-Je veux dire que le fait qu'on se connaisse si bien est un avantage. Tu peux me remonter le moral de tellement d'autres façons, tu as l'embarras du choix. Non ?


Le blond ne sortant pas sa tête ébouriffée de son cou, le brun se sentit un sourire narquois grimper sur son visage.


-Ou alors, tu adores vraiment me plaquer au lit pour faire de moi ta chose ?


-Non ! Pas du tout !


Lorsque Naruto fut relevé, le corbeau prit sa tête entre ses mains et posa son front contre le sien.


-Très bien, alors tu n'auras qu'à essayer une autre technique.


Un instant de silence passa, durant lequel ils se fixèrent l'un l'autre, puis le blond sourit en tirant l'autre contre lui. C'était entendu. Et dans le fond, Sasuke se disait que c'était pour lui le moment de se reprendre. Depuis qu'il avait compris le petit manège de son amant, il se disait devoir changer, et maintenant qu'il en avait parlé avec lui, il pensait à son tour qu'il devait faire un effort. Et c'est ce qu'il allait faire.


Pour vivre ensemble jusqu'à la fin de leurs vies, ils devaient garder un équilibre stable entre eux, et les moments où il repensait à sa famille n'étaient pas sains. Le changement était en route, et à deux, ils pourraient y arriver.

Commentaire de l'auteur Je dois le dire, parmi les mots imposés, "apanage" m'a donné du fil à retordre. Je n'avais pas envie qu'il tombe comme un cheveu dans la soupe, mais finalement, j'ai bien du le placer, alors voilà...
Les mots interdits m'ont un peu agacée, mais quand on connait des synonymes, ça passe plutôt bien^^


Merci pour votre lecture! :D
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )

Éditions Sharon Kena


Elenya éditions


Éditions Mnémos


Éditions l'Atalante




© Fanfic Fr 2003 - 2017 / Mentions légales