Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Histoire compliquée.
[Histoire Terminée]
Auteur: SoMargoo Vue: 6682
[Publiée le: 2014-08-18]    [Mise à Jour: 2014-08-22]
13+  Signaler Romance/Humour/School-Fic Commentaires : 6
Description:
Des bouteilles éparpillées, des mégots écrasés, des paquets abîmes, un papier déchiré, des vêtements jetés, deux masses enlacés, des cheveux mal coiffés, des lèvres embrassées, des cahiers empilés, chambre mal rangé, ado embarrassés, une connerie a ne pas manquer.

Connerie fait, Sakura a couché avec Sasuke, son futur prof de maths particulier.


C'est une ancienne histoire que j'vais écrit avec d'autre personnages et que 'ai adapté. Je m'excuse d'avance si les noms des personnages ne conviennent pas toujours j'en ai peut-être oublié..
Crédits:
Les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre deux.

[5257 mots]
Publié le: 2014-08-19Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 2 :

 

Janvier passa, février aussi et le printemps arrivait à grand pas apportant aussi mon anniversaire ainsi sur le bac blanc. Durant ces deux mois je n'avais cessé de travailler, les maths restait toujours mon points faible mais j'avais faite remonté ma moyenne de plusieurs points en bossant plus. Je ne lâchais rien et je n'avais plus que ça à faire. Je ne trouvais plus la place dans le peu de soirées que j'avais pu faire. Il y avait quelque chose en moi qui avait changé, qui s'était brisé.

J'étais dans ma chambre, sur mon lit mes cahiers et manuels ouverts traînant un peu partout. J'avais un short en jogging, un gros t-shirt empreinté à mon frère et un gilet long. Mes lunettes sur le nez, un crayon dans la bouche et j'étais entrain de me refaire mon chignon quand Sasuke débarqua dans ma chambre. Il n'y avait pas de cours prévu aujourd'hui et c'était ma semaine de révision. Il ouvrit ma fenêtre tant dis que moi je m'énervais, lui demandant ce qu'il faisait chez moi aujourd'hui. Il me balança des habits à la gueule me disant des les enfilaient au plus vite et de me maquiller et de me coiffer. Je me préparais en vitesse proférant injures à l'égard de Sasuke qui venait me déranger dans mes révisions. Je sortis de ma salle de bain habillée avec un simple jean slim et un t-shirt. Il me jeta une paire de bottines. Je lui gueulais au plus fort "je ne suis pas un chien " mais les enfilais ainsi qu'un gilet et mon manteau. Je pris mon sac, mes clés et on sortit de ma maison.

- Tu vas me dire où tu m'amènes à la fin ? Lui demandais-je en montant dans sa voiture.

- Je vais te faire oublier tes révisions pour un soir. Il faut que tu lâches un peu prise.

- Quoi ? Sasuke où m'emènes-tu ?

- Surprise.

Il démarra et on partit, direction l'inconnu. On prit la départemental en direction de la ville voisine, et c'est comme ça qu'on arriva devant une maison où un sons monté au maximum était poussé et une ambiance de fête régnée. Je retrouvais Ino, Hinata et Temari déjà sur les lieux. Elles furent surprise de me voir mais me firent passer une bonne soirée en leur compagnie. Heureusement qu'elles avaient été la sinon je serais partie de cette soirée depuis bien longtemps. Sasuke me ramena mais il avait beaucoup bu, vraiment plus que moi et il s'écroula sur mon lit. J'eus beau essayer de le réveiller doucement, je ne pus rien faire et me résiliais finalement à cela. Je fermais donc la porte de ma chambre à clé pour éviter une mauvaise surprise à mes parents et je me mis dans mon pyjama. Il était quatre heure cinquante du matin presque cinq heure. J'avais un peu planté la journée qui arrivait puisque j'allais dormir probablement. J'enlevais les chaussures de Sasuke ainsi que son jeans et son t-shirt qui sentaient l'alcool et le tabac froid. Hors de question que mon lit prenne cette odeur. Je le mettais sous les draps et j'en fis de même éteignant la lumière et sombrant peu à peu dans un profond sommeil bien mérité.

Je voulus m'étirer dans mon lit mais quelque chose m'empêchait de bouger. J'avais affreusement mal à la tête et je n'avais qu'une envie, c'était de prendre un médicament pour calmer ce mal de tête. Mais bien évidemment quelque chose m'empêchait de me lever. J'essayais de me rappeler ce qui s'était passer la veille mais c'était encore flou. C'est alors sque je sentis quelque chose bouger et me serrer plus fort. Ma mémoire me revint. Sasuke était bien trop bourré et fatigué pour reprendre le volant et s'était endormis sur mon lit. J'essayais donc de sortir doucement du lit, comme je le pouvais, sans le réveiller et je descendais dans la cuisine. Il était onze heure  et demi et un mot sur la table m'attendait. "Je finis ce soir à seize heure et ton père à dix-huit. Y a de quoi manger dans le frigo. Bonne révision à ce soir ! PS: t'as révisé jusqu'à quelle heure hier soir pour ne pas t'être levée ce matin ?? Bisous. Maman". Bon, déjà elle ne se doutait de rien par rapport à Sasuke et à mon expédition nocturne. C'était une bonne chose. Je pris un doliprane avec un grand verre d'eau et remontais dans ma chambre pour continuer à dormir mais je n'en n'eus plus l'envi. Le stress de bac blanc revenait et me poussait à aller réviser. Je pris donc un short dans mon placard et un petit pul en laine. J'allais commencer par prendre une bonne douche pour me réveiller un peu. Je ne mis pas l'eau trop chaude sinon mon corps allait s'endormir mais je ne la mis pas trop froide non plus ! Juste à bonne température pour me réveiller. Je pris ensuite mes classeurs, fiches et manuels et descendais au salon laissant Sasuke dormir. Il se réveilla vers midi et demi et me rejoignit en boxer sur le canapé. J'en rougissais instinctivement. En même temps, ce gars me plaisait, il avait un corps d'Appolon et il se baladait en boxer dans ma maison. J'allais craquer. Je lui ramenais donc un jogging et un t-shirt à mon frère pour qu'il se cache un peu de ma vue. Il en profita donc pour aller prendre une douche et piquer un autre boxer à mon frère. Pendant ce temps je préparais un repas léger et frais pour nous remettre en forme. On passa à table en parlant un peu, essayant de se souvenir de la veille, on complétait nos trous noirs. Dans l'après-midi, il m'aidait un peu à réviser, me questionnant, m'expliquant quelques petites choses, méthodes ou autres puis il finit par s'endormir sur le canapé enroulé dans la couette supposée nous couvrir tout les deux. Je dus en prendre une autre et je continuais à réviser lui jetant des coups d'œil régulièrement. Puis je me rappelais que ma mère finissait le boulot plus tôt, à seize heure et qu'il était déjà quinze heure passé. Je réveillais donc Sasuke dans la foulée lui expliquant brièvement la situation. Il partit non sans ronchonner et se plaindre mais on ne pouvait faire autrement. Une fois qu'il fut partit, je récupérais mes affaires dans le salon et je montais dans ma chambre continuer mes révisions. Et ce fut simple et sans embrouilles jusqu'au début des épreuves. Je ne revis pas Sasuke non plus et restais concentré sur mes révisions et mon bac blanc. La semaine d'épreuve s'acheva et pour fêter ça, le week-end qui arrivait, Ino, Hinata, Temari et moi partions chez des amis pour un week-end ambiancé. Rien de mieux que pour évacuer le stress des épreuves. Et vu où nous allions j'étais sur de ne croiser aucune personne que je pouvais connaître et encore moi Sasuke. Le week-end fut euphorique tellement libérateur ! Mais lundi arriva, vraiment trop vite. On reprenait les cours. Nous n'avions pas de temps de répits. On devait bosser, bosser et bosser pour le bac, s'inscrire dans les facultés pour l'année qui arrivait. On sentait l'agitation et le stress montaient très vite. Et je ne devais rien lâcher dans tout cela. Les résultats du bac blanc tombèrent. Ils allaient me permette ou non de fêter mon anniversaire et bonne et du forme, dans le meilleur cadre possible. Et bien évidement et surtout au vu des heures de révisions fulgurantes, je me retrouvais avec des notes excellentes ! Allant de douze en maths à dix-huit en science et vie de la Terre. J'étais aux anges. Mais comme tout anges, il me fallait une descente. Et celle ci se termina au enfer. Du moins c'était exagére mais proche.

Avril. Le printemps était débuté, l'air se réchauffait, les jours se rallongeaient, on profitait, mon anniversaire arrivait. C'était tout simplement parfait. Nous avions pour l'occasion louer la salle des fêtes, demandé un bon sons donné grâce à l'un des meilleurs DJ de la ville, nous avions tout bien préparé. C'était magique. Ino avait tenue à ce que se soit elle qui s'occupe de moi en ce jour d'anniversaire. Elle m'avait habillé d'une robe moulante noir sans manche avec un jolie décolté avec une paire d'escarpin parfait. Mais j'avais pris un rechange, un jeans et un t-shirt pour finir la soirée. Elle m'avait maquillé dans des ton sombre mais très classe. Et elle m'avait coiffé. Et franchement le rendus était sublime. Il n'y avait rien à redire.

- Je dois t'avouer que je suis très fière de mon travail. Tu es juste sublime. Même plus ! Parfaite, magnifique ! Aucun mot ne peut d'écrire de que tu dégages tant cela est...

- Je t'arrête tout de suite Ino, ce n'est que moi, Sakura préparée par tes soins personnels rien de très extravagant.

- Laisse moi dans ma contemplation absolue d'un chef d'œuvre. D'une merveille sortit de mes doigts. Je la coupais à cet instant, cela partait trop loin.

- Bon et toi tu n'es pas prête, tu ne vas pas y aller dans ce vieux jeans ? Alors bouge toi et va prendre ta douche. Aller ! Je la poussais dans la salle de bain tant dis qu'elle me criait derrière la porte.

- Sakura ! Amène moi mes affaires au moins ! Jen ouvre cette porte !

- C'est ouvert et tes affaires sont où ?

- Dans mon sac valise, dans l'étui il y a ma robe. Amène moi le sac au pire !

 

C'est ce que je fis. Je lui amenais son sac pour qu'elle se démerde d'elle même. Elle ne se pressa pas le moins du monde et passa plus d'une heure et demi enfermée dans la salle de bain. J'avais eu le temps de faire mon sac pour la soirée, de ranger ma chambre -on ne sait jamais, de manger quelque chose, de me remaquiller un peu, et j'avais finalement allumer la télé. Quant elle sortit, je ne pus m'empêcher de l'admirer, elle était sublime, réellement. Mais je finis par crier ô combien on était en retard. Je lui glissais tout de même un sympathique "tu est sublime" et on embarquait dans se voiture direction ma fête d'anniversaire ! Heureusement, une fois arrivée sur les lieux, les invités n'étaient pas encore là et on put faire un tour d'inspection pour être sur que tout était parfait.

Petit à petit les invites affluèrent commençant par bien évidement Hinata et Temari et puis tout les autres. La soirée fut simplement fantastique. Il régna une ambiance au rythme de la musique et des verres d'alcool qui trinquaient. Et je vis Sasuke, il était venu, il avait répondu à mon invitation. J'en fus heureuse jusqu'à ce que je voile cette fille s'avançait vers lui et l'embrassait. Il n'était pas venu seul, il n'était plus seul. Mon cœur se serra mais je n'avais pas mon mot à dire face à cela. Je cachais la peine et profitais au plus de mes invités. Le peu que je dormit cette nuit là fut tourmenté par le visage de Sasuke et de cette fille. De la première fois où je l'ai rencontré sur cette terrasse et surtout de l'aventure d'une simple nuit qui avait fait naître en moi mille et une couleurs et sentiments. Ce qui allait suivre n'allait pas être sympathique. La descente commençait. Mon cœur avait été brisé et j'en était l'unique responsable. J'avais refusé ce qu'il avait à m'offrir. La distance s'installa entre nous, durant les séances de maths, son téléphone ne faisait que sonner et je ne pouvais rien à cela. Une semaine passa puis une deuxième et la motivation que j'avais eu au deuxième trimestre s'estompa et je ne fis plus aucun effort. Une déprime s'installa en moi et je redevins très vite l'ancienne Sakura. Celle qui sortait tout le temps, qui ne pensait qu'à faire la fête et n'ouvrait pas un seul de ses cahiers.

Cela faisait déjà un mois que je sortais tout les week-end avec soit Ino ou Hinata ou encore Temari. Sortant et faisant la fête tout au long du week-end. Ça ne rassurait ni mes parents, ni mes professeur qui me revoyait chuter de quelques points. Je ne faisais plus aucun effort.

J'enfilais mon jeans et mes escarpins, attrapais mon sac à main et ma veste en jean et rejoignais Ino dans sa voiture -je n'avais toujours pas passer mon permis. On partit chez son copain du moment, un ami à mon frère, une grosse soirée était prévu et comme toujours on y assistait. On arrivait sur place, la musique retentissait, on était une nouvelle fois en retard. Une fois dans le salon, fenêtres ouvertes, je sortis mon paquet et mon briquet et allumais mon éternelle clope. Je ne pouvais plus m'en passer de cette toxine qui remplissait mes poumons de crasses et me mettait dans un état d'addiction. J'en avais besoin. Je pris un bière et rejoignis quelque personne qui je connaissais. On dansa, on but, je m'amusais à embêter mon frère qui était aussi invité. Et je ne vis donc pas c'est deux personnes rentraient. Dans un fou rire, je me retournais et croisais son regard. Mon rire se perdit dans le bruit de la musique et mon sourire s'éteignit. Je finis par me retirer dehors faisant claquer mes talons sur le carrelage de la terrasse. Il y avait des personnes dehors mais je réussis à m'isoler loin de tous. J'allumais une nouvelle cigarette. Mais fut dérangée rapidement, Ino arrivait vers moi.

 

- Tu ne décroches pas.

- Non, j'en ai besoin. Et puis j'aime fumé. Qu'est ce que tu fais la ? Lui demandais-je essayant de paraître naturelle.

- N'essaye pas de me faire croire que tout vas bien. Il y a quatre mois tu étais pareil et c'était normal puis tu as changer et la encore une fois. Je sais et je vois très bien que ça ne va plus. Dit moi tout Sakura.

- Je ne peux plus te mentir, je n'en ai plus la force... J'ai couché avec lui, puis j'ai découvert qu'il était mon professeur particulier et là tout s'est effondré. Il a voulu qu'il y est plus entre nous mais je l'ai refoulé. Je m'en veux terriblement. Parce que j'ai découvert que trop tard que cet homme me plaisait. Que je l'aimais. Mais maintenant le mal est faut et je ne peux qu'envier cette fille.

- Sakura... Mais qu'as-tu fais ? Je ne comprends pas pourquoi tu t'es voilée la face comme ça, et pourquoi nous l'avoir caché ?

- J'avais peur, j'avais honte. Premièrement j'ai couché avec mon prof de maths ! Mais qu'en dirait ma mère !

- C'était avant de savoir que se serait ton prof de maths !

- Deuxièmement j'en suis éperdument amoureuse et je ne contrôle plus rien !

- Mais ce n'est rien !

Elle me prit les épaules et me secoua dans tout les sens, me faisant monter une nausée. Je la regardais certainement avec un visage vert qui lui fit faire trois pas en arrière. Je m'assis et mettant ma tête entre mes jambes pour faire passer l'envie, jetant de petit coup d'œil à Ino. Quand l'envie passa, je pus me relever doucement. Je faillis me jeter au cou d'Ino mais je risquais d'avoir une nouvelle fois des nausées et m'en abstenais donc.

- T'abuses Ino! J'ai vraiment cru que j'allais vomir ! Lui dis-je en sortant une nouvelle clope.

- J'y ai bien cru moi aussi ! Bon je vais te laisser et je vais rejoindre les autres. Ne reste pas trop seule. Et reste proche de ton frère pour qu'il te ramène parce que je dors ici ce soir.

Je lui souris, j'étais heureuse pour elle. Elle avait eut droit à son bonheur et le type était vraiment bien.

Je tirais une longue late sur ma clope et recrachais doucement la fumée en regardant le ciel étoilé. J'étais bien, seule. J'étais apaisée. Tellement absorbée par mes pensées je ne sentis pas de suite une larme coulée puis une seconde. Elles venaient seules, il était temps que j'arrête de les refouler. Il fallait qu'elles sortent. Je les laissais coulées le long de mes joues. Cela me libérée. Heureusement que je ne mettais jamais de fond de teint et que je portais un maquillage waterproof ! Je séchais mes joues et terminais ma cigarette. Regagnant l'intérieur en évitant soigneusement Sasuke et sa blonde. On voyait la différence entre elle et moi. Elle était blonde aux yeux bleu, petite et fine alors que moi j’avais des cheveux roses et des yeux vert, grande mais aussi fine. Rien d’exceptionnel. Il y avait quand même contraste entre cette fille et moi.

Ce soir la, ni Ino, ni mon frère, ni Sasuke ne me ramenèrent. Je préférais rentrer seule, à pied. C'était dangereux et risqué mais je connaissais la route et en une heure je fus chez moi. Mais je ne rentrais pas dans la maison. Je m'assis simplement devant notre piscine sur la balançoire de mon enfance. J'avais l'impression d'être dans un de ces films pour ados tellement débile où la fille vient de se faire larguer le jour du bal de promo. J'étais bien loin de ce monde là. Mais mon histoire pouvait très bien faire l'affiche d'un film. C'était sur. J'étais minable. De rage je ne pus m'empêcher d'allumer une énième cigarette et de laisser couler mes larmes encore une fois. Je me levais de la balançoire. Mes talons s'enfonçaient dans le gazon mais je regagnais très vite le sol dur. Je passais le portail de ma maison et je partis. Laissant mes pas me guider à travers la ville. Il n'y avait personne à cette heure ci. En sortant mon téléphone je pus constater qu'il était quatre heure du matin et que je marchais sans savoir où je pouvais aller. Je me retrouvais devant le supermarché le plus proche de chez moi, j'avais fait une boucle. Si je continuais j'allais arrivée chez moi, mais je préférais repartir dans l'autre sens pour refaire le trajet le plus long. De tout manière personne n'allait s'inquiéter. Personne ne me cherchait.

Des farts m'éblouirent. C'était bien rare à cette heure tardive. Je dus mettre mon bras devant mes yeux et m'arrêtais. Une porte claqua, et j'entendis quelqu'un courir vers moi, puis une deuxième. J'étais dans une autre dimension, je ne réalisais rien, pourtant je n'avais bu que deux bières et fumais que des clopes mais ma déprime avait dut me transporter.

- Mon dieu Sakura ! On te cherche depuis deux heures !

C'était la voix de mon frère. C'était rare quand il m'appelait par mon prénom. C'est que cela devait être grave ou important. En effet. Ça l'était.

Des bras m'entourèrent et me serrèrent. Je reconnus l'odeur de mon frère mais je ne fis rien. Tremblant simplement, les bras le long de mon corps. Il se détacha de moi et une autre personne me sera contre lui. Une main sur ma tête, l'autre dans mon dos. Je mis un certain temps à reconnaître la personne. Sasuke. Je me remis à pleurer. Ce fut mon unique réaction.

Sasuke me soutenu jusqu'à la voiture où il m'installa sur la banquette arrière avec lui. Mon frère prit le volant et on roula. La voiture m'apaisait. Je me calmais, régulant ma respiration, et laissant mes larmes séchaient sur mes joues. Je commençais à fatiguer et je dus m'endormir dans les bras de Sasuke. Il me réveilla sans le vouloir. J'étais dans ses bras, il montait des escaliers que je ne reconnaissais pas sur l'instant. Pourtant c'était les miens. Mais je sombrais de nouveau dans les bras de Morphée, épuisée par cette dure soirée dont j'allais avoir de nombreux échos le lendemain.

J'ouvrais les yeux doucement, j'étais dans mon lit. La maison était silencieuse, mes parents devaient être sortit et mon frère devait encore dormir. Je constatais que j'avais été changé, je portais mon pyjama. Un petit short et un débardeur. Mon soutien-gorge était notamment posé sur mon bureau ainsi que mes vêtements de la veille. Sasuke avait dû me changer, ça n'aurait jamais été mon frère. Il était aussi mon dernier souvenir de la veille, son visage concentré sur les marches des escaliers menant à ma chambre.

Je sortis finalement de mon lit. Récupérant un long gilet qui traînait, je descendis dans la cuisine. Effectivement, mes parents n'étaient plus là et mon frère dormait. Je me fis un thé et m'installais dans le canapé m'entourent du plaid qui traînait. Je regardais mon programme. Captivée par l'action du film, je ne réalisais pas l'arrivée de deux personnes dans la salon, ce n'est que quand j'entendis dans le couloir des voix, un échange entre deux personnes que je pus m'en rendre compte. Je me désintéressais au film et me concentrais sur les voix. Je réalisais qu'il s'agissait peut-être bien de mon frère et d'une autre personne. Cela se vérifia quand il descendit au salon très légèrement vêtu en compagnie de Sasuke. Je me fis toute petite dans le canapé, rouge pivoine. J'enfouis ma tête sous le plaid. Mon frère vint me taquiner et m'emmerder dés qu'il arriva derrière le canapé et il finit assis sur moi alors que j'étais allongée sur le canapé.

- Dégage Kiba ! Tu m'écrase ! T'es lourd ! Lui criais-je en espérant que mes cris aiguë le fasse partir.

- Chut Sakura, on se lève nous et tes cris nous font mal à la tête.

- Aller dégage de la, t'es lourd vraiment, je respire plus. Sasuke, au secours !

Mais Sasuke ne m'aida pas. Il nous regarda en rigolant puis bougea. Non pour m'aider, mais plutôt pour m'achever. Lui, il s'allongea carrément sur moi, faisant partir Kiba qui leur fit un petit déjeuner. Moi, je ne pus m'empêcher de rougir. Il était en boxer -c'était devenu une habitude chez lui - allongé sur moi. En sachant ce que la veille j'avais déclaré à Ino et l'état dans lequel ils m'avaient trouvé, c'était assez gênant. Mon frère l'appela et me sauva. Je lui demandais au passage si il pouvait me faire chauffer de l'eau pour un nouveau thé. Je suivis donc Sasuke à la cuisine. Kiba mangeait déjà et fut vite rejoint par Sasuke. Ils dévoraient les tartines de nutella tellement vite qu'ils m'en donnaient mal au ventre. J'éteignis la plaque, l'eau était chaude et la versais dans mon bolle faisant infuser mon sachet. Je me penchais à la fenêtre quand un éclaire traversa la ciel sous mes yeux. De peur et de surprise je fis trois pas brusqué en arrière et je tapais mon dos contre le bar. Puis le bruit du tonnerre retentit. Les garçons me regardèrent bizarrement mais je n'y fis pas attention. De l'orage s'annonçait venant avec lui pluie et vent. Nous allions avoir droit à une tempête digne de cette région du pays.

Mon téléphone vibra sur le plan de travail. Je sortis de ma transe et allais regarder qui m'avait envoyé un message. Il venait d'Ino. Je dus lire deux fois le message pour bien comprendre ce qu'il se passait. En premier lieu, elle m'engueulait d'être partit seule et d'avoir fait un frayeur atroce à toute les personnes qu'elle connaissait. Puis elle aborda un autre sujet. Son copain l'avait quitter mais elle préférait tout m'expliquer en face car d'après elle, cela allait être long à comprendre. Je lui répondais à la vas vite lui proposant de venir mais elle déclina, il y avait beaucoup de contrôle pour la semaine qui arrivait et elle voulait passer son temps à réviser.

Je répartis m'asseoir dans le canapé, j'avais perdu le file du film et je n'y comprenais plus rien. Je changeais donc de chaîne. J'entendis les gars montaient à l'étage puis redescendre. Ils s'étaient -enfin couverts !

Ils s'assirent à mes côtés. On pus entendre un vent se lever une pluie commençait à tomber. Dire qu'il faisait beau et chaud la veille. Que ce temps ne dure pas !

Je sentis leurs regard diverger sur moi, insistants.

- Quoi ? Leur demandais-je un peu agacée d'être regardée d'une manière si gênante.

- Qu'est ce qu'il ne va pas Sakura en ce moment ?

C'était une nouvelle fois mauvais signe quand on m'appelait par mon prénom complet. Sasuke en rajouta, en me posant la même question que mon frère. Je ne savais pas quoi dire. Ils me posaient tout deux un ultimatum. Chose que je détestais par dessus tout. Tout se précipita dans mon cerveau. Il ne fallait pas faire de faux pas, il fallait bien choisir ses mots, ne pas inventer quelque chose d'énorme qu'ils ne croiraient encore moins. Il fallait juste omettre de dire certaines choses concernent certaine personne.

- Rien.

Se fut bref et froid. Je savais que par derrière, ils allaient continuer à me poser des questions mais mieux valait commencer vaguement.

Mon frère m'enleva le télécommande des mains et coupa la télé. C'était le seul moyen d'avoir pleinement mon attention et ça il le savait très bien. Il me reposa la question calmement mais s'emporte très vite. C'est Sasuke qui le calma.

- Bon c'est bon Kiba. Je ne suis pas ton chien. Ce sont mes problèmes et cela ne regarde que moi. Alors laisse ma vie tranquille un peu ! Je m'emportais aussi, j'étais blessée et je le blessais.

- Mais tu t'entends ! Hier soir tu aurais fait quoi si nous n'avions pas été la. Imagine, le pire aurait pu arriver ! Et je ne me le serais jamais pardonné !

À cet instant je vis Sasuke serrait les point et contracter sa mâchoire tant dis que Kiba continuait à partir loin avec les risques que j'avais pris la veille. Il s'adoucit alors remarquant Sasuke et se tut.

- Sakura, dit nous ce qu'il se passe. Tu ne fais plus d'effort, tu changes, tu te laisses aller. Reprend toi en main ! Sasuke en remit une couche et me fit monter les larmes aux yeux.

- Laissez moi... Vous ne pouvez pas comprendre, vous ne savez pas ce que sait. Tout est bien pour vous !

À cette phrase je voulus me relever et partir mais ni les garçons ni le ciel ne furent de cet avis. Ils me retinrent et je ne pus que rester assise tant dis que le ciel se déchaînait et hurlait sa colère faisant tomber foudre, résonner tonnerre, s'abatte pluies torrentielles et s'élever de grandes bourrasques de vents. Cela m'effrayait autant que c'est deux hommes qui m'entouraient.

- Arrête de t'enfuir ! Pourquoi hier tu es parties, pourquoi nous t'avons retrouvé errant dans la ville et pleurant ! Explique nous merde !

- Mais vous ne pouvez pas comprendre. C'est compliqué. Je vais mal mais c'est à cause de moi, à cause d'une de mes innombrables conneries alors laissée moi, j'essaye de la corriger seule, j'essaye d'aller de l'avant seule. Je ne vous demande pas ce que vous vous faites comme conneries, alors fichez moi la paix. Je ne me suis toujours confiée qu'à une seule personne et ce n'est pas demain que cela changera !

Les larmes montaient et je semblais ne plus rien comprendre. Mon frère me regardait en panique. Tant dis que Sasuke s'inquiétait et essayait de me prendre dans ses bras. Je refusais, je ne voulais pas qu'il ne me touche même si inconsciemment j'en mourrais d'envie. Je me refusais de l'admettre. Je me mis en boule sur le canapé les ignorant royalement alors qu'ils tentaient mainte et mainte approches vouées à l'échec total de ma part.

Le ciel continua à se déchaîner de plus en plus brutalement, j'avais l'horrible impression qu'il déversait sa colère au dessus de la maison et cela ne me rassurait pas. Mais bien évidemment il fallut que le courant saute, les lignes téléphoniques furent coupées, toute la ville fut plongé dans une zone sans électricité puisque l'orage était devenu de plus en plus fort.

Mon frère et Sasuke se levèrent du canapé sachant très bien que le courant n'était pas près de revenir. Je partis dans ma chambre, m'habillais un peu plus chaudement et je redescendis avec ma couette. Il allait falloir préparer le repas et sans électricité ouvrir le réfrigérateur était risqué car il pouvait y avoir une perte de froid et les aliments dedans pouvaient en être affectés. Je fus au plus simple. Heureusement que mes parents avaient eut la bonne idée lorsque nous avions refait la cuisine de mettre deux plaques à inductions mais aussi d'avoir garder celles utilisant le gaz car il fallait mieux ne pas prendre de risques dans cette région. Je fis donc des pâtes.

On mangea puis mon frère propose de jouer aux cartes. Il n'y avait rien d'autre à faire. Enfin nous aurions peut-être pu ouvrir nos bouquins et bosser mais l'envie n'était pas du tout la !

À force de jouer aux cartes lors de coupure d'électricité, mon frère et moi étions imbattables à toutes sortes de jeux et le pauvre Sasuke ne faisait que perdre. Tant dis qu'entre mon frère et moi se déroulait une vraie bataille. Sasuke en eut tout de même marre, éternel perdant, cela finit toujours pas agacer.

C'est alors qu'en pleine discussion quelqu'un vint toquer à la porte d'entrée. Le bruit retentit dans toute la maison tellement les coups avaient été sauvages. Je me levais alors du canapé pour aller ouvrir, une petite peur naissante en moi. Quand j'ouvris la porte, le soulagement m'envahit. Ino était sur mon perron, tremper jusqu'aux os, dans un état de panique, le maquillage coulant sur ses joues. Elle rentra dans la maison. J'allais rejoindre les garçons, prenant le plaid qui traînait et j'enroulais Ino dedans. Je lui proposais d'aller prendre une bonne douche et de se dévêtir dans l'entrée. Elle le fit et monta directement dans la salle de bain pendant que j'étendais son linge trempé. Je la rejoignis lui apportant des rechanges. Je commençais à la questionner sur ce qu'elle devait à tout pris me dire et de la raison de sa venue. Elle ne me répondit pas, elle était distraite et frigorifiée. Elle sortit de l'eau et s'habilla.

On descendit au salon où les garçons parlaient de je ne sais quoi, je n'avais pas réussi à entendre la discussion. Je passais dans la cuisine avec Ino pour que nous ne soyons que nous deux.

 

- Ino, tu as quoi ?

- J'ai fait quelque chose de pas forcément cool... Je ne le regrette pas le moins du monde mais, j'ai mérité que mon copain me largue croit moi.

- Mais qu'as-tu fais ? Bon dieu explique moi...

Ino me regarda droit dans les yeux. Je savais qu'elle mourrait d'envie de m'en parler mais quelque chose la retenait ou quelqu'un. Je lui proposais une infusion pour se réchauffer. Le thé l'après-midi est mauvais pour la santé. Elle ne refusa pas. Je sortis alors deux tasses et je mis l'eau à chauffer, cela aller être plus long avec le gaz donc Ino partit rejoindre les garçons. Il y eut un échange bref et je vis alors arriverSasuke. Croisant le regard, il me dissuada de parler.

- C'est elle qui m'a viré.

- J'ai rien dit, j'ai rien dit. Lui dis-je amusée, levant les bras au dessus de la tête, moqueuse.

- Surveille ton eau au lieu de te moquer.

- Sort moi du sucre s'il te plaît, un dans chacune des tasses. Merci.

Je versais l'eau dans les deux tasses et fis infuser le sachet. Sasuke prit une tasse et je pris la seconde. On répartit au salon rejoindre Ino et Kiba.

Le bruit résonna longtemps dans ma tête. L'eau me trempa. La céramique me coupa quelque peu. Et ma bouche s'ouvrit en grand. Il se déroulait sous mes yeux un spectacle que jamais je n'aurais pensé voir. Je comprenais un peu plus l'histoire. Et ce qu'il se passait mais j'avais des tonnes de questions sans réponses qui me brûlaient la langue. Je voulais savoir.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales