Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 159 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Hinode (Taiyō to tsuki no ma ni)
[Histoire En hiatus]
Auteur: AMTBoss Vue: 11651
[Publiée le: 2014-07-31]    [Mise à Jour: 2015-10-19]
13+  Signaler Romance/Humour/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 16
Description:
La nuit du dix octobre, vous savez tous ce qui s'est passé non ? Entre l'attaque de Kyubi, la mort du Yondaime, et le nouveau jinchuriki né ce soir là. Venez suivre les péripéties d'un Naruto qui sera entraîné par Kyubi afin qu'il soit prêt pour préserver l'avenir. Entre rivalité, amour, amitié et promesses, Naruto aura du mal à entretenir ses liens, mais il aura besoin d'eux pour aider au lever du soleil... Et à ne pas laisser place à la lune...

Je suis en train de réécrire la fiction et le premier chapitre devrait bientôt être republié, je vous remercie beaucoup pour votre soutien !
Crédits:
La plus part des personnages ne m'appartiennent pas, ils appartiennent au : Grand Masashi Kishimoto ! Mon plus petit poto ! (Rigolez s'il vous plait)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Petit frère...

[2513 mots]
Publié le: 2014-08-07Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur (No comments)

Quand Naruto se réveilla, à sa grande surprise il était couché confortablement sur Kyubi qui lui n’avait pas l’intention de le réveiller, chose qui l’étonna beaucoup.

Kyubi : À ce que je vois tu t’es réveillé gamin…

Naruto : Kurama… Désolé de t’avoir dérangé, mais j’avais trop sommeil !

Kyubi : Ce n’est rien… en plus je n’ai pas grand-chose à faire enfermé ici tu sais

Naruto : C’est vrai ça… Est-ce que je pourrais faire quelque chose pour te sortir de cette cage ?

Kyubi : !

Cette déclaration surpris beaucoup le renard, un humain qui disait vouloir aider un démon à queues, s’était certes rare et surprenant. Mais le plus troublant était sans doute la détermination inébranlable qui se lisait sur son visage. Si il venait juste de se rencontrer et que Naruto lui avait dit ça, il se serait juste moquer de lui et l’aurait renvoyé d’où il venait mais là, il y croyait vraiment. Plus il côtoyait Naruto, plus sa compagnie lui semblait agréable, c’était comme si il voulait… marcher à ses côtés…

Kyubi : Avec ton niveau actuel, tu serais incapable de faire quoi que ce soit pour m’aider… ou tout simplement pour te défendre…

Naruto fut surpris par cette déclaration, mais surtout troublé… Kyubi avait raison, il n’avait pas vraiment de niveau… Il était le mort dernier de sa classe, et personne ne le prenait au sérieux. Hors, il avait dit au Sandaime qu’il deviendrait un grand ninja et il lui avait même fait une promesse, à lui et à ses parents, mais là il était en mauvaise voie. Certes, il avait des centaines de parchemins dans la bibliothèque de sa maison, mais les techniques marquées dedans étaient toutes trop complexes pour lui… Il lui fallait un mentor, quelqu’un sur qui il pourrait compter 24 heures sur 24. Iruka était certes un bon professeur, mais il ne pouvait pas le prendre à part en tant que professeur privé… Ca y est, il avait pris sa décision, il avait trouvé le professeur parfait (question point de vue).

Naruto : Kurama est-ce que je peux te demander quelque chose ?

Kyubi : Tu as dormi sur mon pelage, faudrait pas exagérer quand même, je suis le grand Kyubi No Yokko, pas ton renard à tout faire !

Naruto : Allez, c’est plus une faveur qu’un service… En plus ça risque de te plaire !

Kyubi : (Soupirant) Ah… D’accord gamin, Vas-y je n’ai pas tout ton temps !

Naruto : Je croyais qu’il s’ennuyait… Eh bien… j’aimerais que tu m’entraine ! Prends-moi pour disciple ! Apprends-moi tout ce que tu sais, tout ton savoir !

Kyubi était encore plus troublé avec la déclaration que venait de lui faire Naruto. Ce gamin voulait qu’il le prenne comme disciple, c’était d’un ridicule, mais tellement vrai à la fois…

Kyubi : MOUAHAHAHA ! Très drôle gamin ! Tu…

Naruto : Je suis très sérieux !

Ce regard… c’était celui de… Maintenant il en était sur… S’il refusait d’entrainer Naruto, les répercussions sur l’avenir pourraient être terribles. Il ne pouvait plus refuser…

Kyubi : Humm…

Il fixa intensément Naruto dans les yeux, comme s’il voulait sonder son esprit. Ce regard donnait à Naruto froid dans le dos. Il était comme le regard des villageois mais en puissance 10 ! Ce qui le troubla encore plus c’est que ce regard pouvait être pour n’importe qui, excepté… lui ?

Kyubi : Es-tu sûr de ton choix ? Si je te prends en tant qu’élève, je serais loin d’être tendre… tu pourrais même y passé…

Naruto : Je veux devenir un ninja aussi féroce que ma mère Habanero la sanglante, et un Hokage aussi puissant que mon père Kiiroi Senkô le Yondaime ! Et si j’ai bien compris, c’est de ta main qu’ils sont morts… Alors, seul toi pourras m’aider pour ça… Kurama !

Kyubi : Plus féroce que Kushina… et plus puissant que Minato… Tu as réussis à attirer ma curiosité, alors ne me déçoit pas renardeau ! A partir de ce jour, tu deviens mon tout premier disciple ! Tu obéiras à mes ordres et tu ne les contrediras pas ! Cependant…

Naruto : (Perplexe) Cependant ?

Kyubi : Cependant, je ne t’entrainerais que 4 ans, au-delà de ce délai, tu auras un sensei et une équipe. Et puis tu seras un ninja et tu devras te débrouiller tout seul !

Naruto : Très bien ! Tant que tu m’entraines pour devenir un ninja, moi ça me va !

Kyubi : Bien, maintenant je vais te donner ton programme pour les quatre ans à venir ! Écoute bien ! 

Naruto : Hai, Sensei !

Kyubi : Lundi, ce seras la théorie, j’ai remarqué que tu n’étais pas très fin niveau cerveau. On verra la géopolitique, l’histoire de Konoha et des autres grands villages ainsi que les petits pays, et tu devras aussi avoir connaissance du système des shinobis.

Mardi, on attaquera le Taijutsu, l’art d’utiliser son corps, mais je te préviens, je ne pourrais t’apprendre que le style de combat des renards !

Mercredi, normalement je devais te former au Genjutsu, mais vu ton énorme quantité de chakra, tu ne pourras malheureusement jamais créer d’illusions. Néanmoins, grâce à moi dans ton corps, tu ne seras jamais prisonnier d’une illusion. C’est pour ça que Mercredi, on verra le Fuinjutsu l’art des sceaux, je t’apprendrais les techniques de scellement de base, mais aussi des technique plus utiles comme les techniques d’invocation.

Jeudi, je pense t’initier au Kenjutsu, l’art de manier les armes, je te donnerais juste les bases de cet art.

Vendredi et Samedi, on attaquera le Ninjutsu, l’art d’utiliser des technique de ninjas ou élémentaires. Je t’apprendrais d’abord les jutsus de base, comme le clonage illusoire ou la métamorphose. Puis on approfondira tout ça…

Dimanche, on fera des lancer de shurikens ainsi qu’un récapitulatif de tous ce que tu as fait ou appris de la semaine, et tu auras quelques heures de repos… Enfin quelques minutes plutôt huhuhuhuhu… Puis on reprendra l’entrainement.

On commencera les entrainements chaque jour après que tu sois revenu de l’académie.

Naruto : Wow ! Tu ne trouves pas que t’en fait un peu trop sur l’emploi du temps Kurama ? Si on fait cet entrainement là pendant 4 ans, je serais mort dans 6 mois !

Kyubi : C’est sûr qu’avec une mentalité comme ça tu n’iras pas loin ! Je pensais que tu voulais devenir plus fort ! Finalement, je me suis peut-être tromper sur ton compte…

Naruto, resta muet quelques secondes, puis soudain, il releva la tête et sourit à pleine dent. Il fixa Kurama, déclara à haute voix : « Non mais tu rêves le renard ! Je vais devenir le plus grand des Hokages de tous les temps ! Et ce n’est pas un entrainement comme ça qui va venir à bout de moi ! »

Kyubi sourit intérieurement, il est vrai que depuis Hagoromo et Ashura, il n’était à l’aise avec aucun humain aussi bon soit-il. C’est décidé, il accorderait sa confiance à un humain pour la dernière fois.

Kyubi : Bien… puisque tu t’es décidé, il y a une chose que j’aimerais préciser au sujet de l’académie ninja…

Naruto : Une chose ? Vu ton expression, ça doit être grave… Ça commence à me faire flipper…

Kyubi : Effectivement… Naruto… ARRETE DE FAIRE LE PITRE EN CLASSE ! Si tu crois que tu vas te faire apprécier comme ça tu rêves !

Naruto : Je ne fais pas le pitre ! J’exprime simplement le génie qui est en moi !

Kyubi : Ce génie doit être stupide alors… Ne rêve pas ! Tu n’es pas dans un genjut…

Brusquement il s’arrêta dans son sermon. Genjutsu ? Se répétait-il, en effet Kyubi venait de se rappeler de quelque chose ou plutôt de quelqu’un…

Kyubi : Ecoutes gamin, j’ai quelque chose d’important à te dire…

Naruto : (Mine boudeuse) Si c’est encore pour me sermonner et critiquer mon génie, tu peux le garder pour toi !

Kyubi : Arrête de faire l’idiot ! C’est très sérieux cette fois… C’est à propos du fait que tu ais trouver cette maison…

Autre part dans Konoha, une certaine personne avait des tonnes de problèmes sur le dos. Cette personne n’était autre que Hiruzen Sarutobi, le Sandaime Hokage, qui se faisait engueuler par ces trois conseillers, mais aussi anciens coéquipiers : Danzô Shimura, Koharu Utane et Homura Kohatsu. S’était plus précisément un Danzô visiblement mécontent de la situation actuelle, qui se plaignait.

Danzô : Hiruzen ! Réfléchit voyons ! Tu ne peux pas laisser ce gamin tout seul dans une telle source de savoir !

Hiruzen : Et pourquoi pas ? Cette « source de savoir » comme tu le dis si bien est son héritage, non ?

Danzô : Tu es bien trop naïf Hiruzen ! Que se passerait-il si jamais il arrivait à assimiler un grand nombre de technique, et qu’il décidait de se venger des villageois ? Tu sais aussi bien que moi, que les villageois le maltraitent !

Homura : Hiruzen, Danzô n’a pas tort… Tu devrais réquisitionner tous les rouleaux du manoir Namikaze afin d’être sûr que Naruto ne tentera rien… ou bien, tu pourrais le confier à la racine pour son entrainement…

Cette déclaration de Homura plu beaucoup à Danzô qui se dit que son plan se passait comme sur des roulettes. Mais le Sandaime n’était pas dupe et voyait très bien dans le jeu de Danzô.

Hiruzen : Il en est hors de question !

Koharu : Quoi ? Hiruzen, tu ne peux…

Hiruzen : Au contraire, j’en ai tous les droits ! Ecoutez, je comprends vos craintes, et elles sont fondées… il n’est pas exclu que Naruto s’emporte et haïssent le village…

Danzô sourit imperceptiblement.

Hiruzen : Mais… je fonde moi aussi beaucoup d’espoir en ce garçon, mon intuition me dit qu’il vouera dans le futur sa vie à la protection du village ! De plus, j’ai fait une promesse au Yondaime et à Kushina ! Et intégrer Naruto à la racine serait le priver de tout sentiment ! Et ça, ce serais déshonorer la confiance qu’ils m’ont donné !

Danzô bouillonnait de rage, Hiruzen avait un don pour l’agacer et pour contrecarrer ses plans.

Danzô : Pff… Toi et tes grands idéaux… Mais je te préviens, si un imprévu arrive, je n’hésiterais pas à ôter la vie à ce garçon

Koharu : Très bien, vu que tu ne peux pas t’y résoudre… Mais, qu’en est-il de la première proposition

Hiruzen sourit, puis se détendit dans son fauteuil, ce qui eut pour effet d’agacer encore plus le chef de la racine.

Hiruzen : Eh bien, ça ne peut-être que non…

Danzô : Comment ça « que non » ?! Hiruz…

Hiruzen : Je n’avais pas fini Danzô ! Le fait est que prendre ces rouleaux est tout bonnement impossible !

Homura : Comment ça impossible ? Exprime-toi mieux Hiruzen

Hiruzen : Eh bien, Minato et Kushina, ont pris toutes les précautions nécessaires pour que l’on ne touche pas à leur héritage… Celui qui essaiera de voler ou de s’approprier ces rouleaux mourra par une surcharge de chakra…

Danzô, Homura et Koharu furent tout simplement choqués par cette déclaration de leur ancien coéquipier.

Koharu : Mourir par surcharge de chakra ? C’est un sceau alors ?

Danzô : Alors, si c’est un sceau nous n’avons pas d’inquiétude à nous faire… Hiruzen, tu es un maitre en Fuinjutsu, tu pourrais…

Hiruzen : Tu te trompes ! Même pour moi ce serais impossible ! Le seul qui puisse passé en travers de ce sceau c’est le jeune Naruto !

Naruto était resté de marbre après la déclaration de Kyubi, mais après quelques secondes, il sourit et commença à se réjouir.

Naruto : (Heureux) Hahahaha ! Donc jiji-sama a toujours voulu m’aider ! Et il m’a toujours considéré et fait confiance ! (Sérieux) Mais alors… Pourquoi ne m’as-tu pas libéré de ce genjutsu ?

Kyubi : Parce qu’avant, tu vois je ne t’appréciais pas vraiment…

Naruto : Ça fait vraiment plaisir à entendre…

A peine eut-il finit la phrase que Naruto fut ramené à la réalité par des hurlements d’inconnu visiblement mécontents.

Naruto : Les villageois finirent par l’apprendre on dirait…

Kyubi : En même temps, il fallait s’y attendre…

Pas loin de chez Naruto, dans un magnifique ciel bleu, volait un corbeau. Ce corbeau n’avait pas l’air ordinaire au vu de la couleur de ses yeux, car oui, ce corbeau avait les yeux rouges et en regardant de plus près on pouvait voir trois tomoe dans chacune de ses pupilles.

Corbeau : Mais c’est la maison de…

Piquer de curiosité, le corbeau changea de direction, et alla voir quelle était la source de toute cette agitation. Quand il fut arrivé, il comprit immédiatement de quoi il en retournait, des injures comme « Sale démon » ou « Maudit renard » était lancé à l’encontre d’un jeune garçon blond aux yeux bleus dont la tête dépassait de la fenêtre.

Corbeau : Ainsi c’est donc lui le jinchuriki de Kyubi… Le fameux Naruto Uzumaki, ça ne me regarde peut-être pas, mais je ne vais pas laisser un pauvre innocent se faire malmener de la sorte… Surtout que dans l’avenir, il sera essentiel pour contenir la haine de…

Soudain son œil droit commença à tourner dans le sens des aiguilles d’une montre, puis les tomoe visible dans l’œil fusionnèrent et l’œil changea de forme pour prendre la forme d’un shuriken stylisé.

Corbeau : Vous allez rentrer chez vous, jeter toutes les armes et objets contendants dont vous disposez, et oublier que ce gamin habite ici… Allez ! Exécution !

Naruto : Merde, Kurama qu’est-ce qu’on fait ?

Kyubi : Humm ? Comment ça qu’est-ce qu’on fait ? Moi ça ne me regarde pas que je sache…

Naruto : Tu es mon sensei non ? Donc tu te dois de me venir en aide !

Kyubi : Ferme là un peu, et puis observe…

Naruto : Hein ?

Naruto tourna la tête vers la fenêtre, et regarda ce qu’il se passait, il n’y croyait pas ses yeux ! Que les villageois abandonnent si facilement c’était impensable ! Bon, mais ce n’était pas pour le déplaire… Mais, ce qui arriva ensuite était encore plus louche. Les villageois déposait leurs armes au sol, puis comme si de rien était, ils partirent. Naruto ne savait pas trop ce qui s’était passé, mais il était heureux.

Naruto : (Heureux) Et Kurama t’a vu ?! Ils ont déguerpit c’est pas génial !?

Kyubi : Humm… Ce corbeau, il n’était pas normal, j’ai cru une seconde apercevoir des sharingans dans ses yeux… Est-ce que...

Plus loin, à des dizaines de kilomètres de Konoha sur une colline, une nuée de corbeau se matérialisa pour devenir un jeune homme. Cet homme devait avoir au moins la vingtaine, il avait des yeux onyx et des cheveux ébène. Il portait sur lui un long manteau noir avec des broderies de nuages rouges, et il avait le bandeau de Konoha barré verticalement. Soudain un corbeau se posa sur son épaule, et contre toutes attentes, il s’exprima normalement.

Corbeau : Etait-ce vraiment nécessaire d’aider ce jeune garçon ?

Le jeune homme ne répondit pas tout de suite, mais entre-temps, sans prévenir son œil droit commença à saigner.

??? : J’ai bien observé mon petit frère durant ses huit dernières années, il n’a pas d’amis, ni d’ennemis… c’est-à-dire aucune relation, mais… il y a peu, j’ai remarqué qu’il avait réussi à nouer son tout premier lien… Et s’était avec ce jeune garçon ! A l’avenir, je n’aiderais pas que mon petit frère, j’aiderais aussi Naruto !

Corbeau : Je vois…

??? : Sasuke… on se reverra plutôt que tu ne le crois… d’ici là entraine toi avec l’héritage que je t’ai laissé…

Le jeune homme adressa un dernier regard à Konoha avant de disparaitre en une nuée de corbeau…





















Commentaire de l'auteur Si vous n'êtes pas ignare, vous saurez qui est le jeune homme... Le prochain chapitre parlera beaucoup de l'académie et de l'entrainement de Naruto... A la prochaine ! Le sondage sur les affinités de Naruto et Sasuke est toujours d'actualité !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales