Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 210 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Forever Auteur: Uchiwa-devil Vue: 8635
[Publiée le: 2009-01-03]    [Mise à Jour: 2009-08-07]
G  Signaler Romance/Humour/Yaoi (HxH) Commentaires : 21
Description:
Une jeune ninja débarque à Konoha le jour où Naruto ramène enfin Sasuke. Apparament, elle vient d'Iwa et son père, le Tsuchikage, exige que d'ici deux semaine, elle soit mariée avec le fils du quatrième Hokage... Naruto !
Mais durant ces deux semaines, ce dernier se verra tomber amoureux de la mauvaise personne... Comment se terminera toute cette histoire ? Quand les combats interminables cesseront-ils ? Un couple réciproquement amoureux fnirat-il par obtenir sa liberté ? À quel prix ?
Crédits:
Pas à moi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Disparu ?

[2539 mots]
Publié le: 2009-03-18Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Tout en nettoyant la vaisselle en compagnie de sa grande amie, Naomi repensait à cette merveilleuse soirée. Elle n'avait jamais eu de si bons amis à son village. Jamais elle n'avait autant rit avec des gens de son âge. Elle qui était toujours sérieuse du au titre de son père. Elle n'avait jamais eu le temps pour s'amuser.

Le regard perdu, elle lavait les assiettes et les bols qui avaient servit les nouilles un peu plus tôt, quand Sakura arriva à ses côtés, pour la sortire de ses rêveries.

- À quoi penses-tu, Naomi-chan ?

La jeune fille rousse déposa le bol sèche sur le comptoir et la rose s'empressa de le ranger dans l'armoire, tout en prêtant attention à son amie.

- On s'est bien amusé ce soir, dit-elle en prenant un deuxième bol pour sècher avec le linge qui couvrait ses mains, qu'en penses-tu ?

Sakura sourit.

- Oh, tu sais, commença-t-elle, on s'amuse toujours avec Naruto et Sasuke !

Naomi lâcha un petit rire.

- Après tout, tu le sais mieux que moi, dit-elle en riant, bientôt suivit de Sakura

Un fou rire, et les deux jeunes filles se tûrent assez vite, se souvenant que deux jeunes hommes étant endormit sur le canapé. Naomi lança un regard au salon pour regarder à nouveau Sakura.

- Il est tard, dit-elle en déposant le linge sur le bord de l'évier, et je suis fatiguée.

Sakura dirigea son regard vers le salon, tout en restant près de Naomi, puis elle sourit doucement.

- Je ne crois pas être capable de les réveiller, ils sont tellement mignons comme ça, dit-elle d'un regard rêveur.

- Je n'ai jamais dit cela, renchérit la rousse, nous avons chacune notre chambre.

- Alors bonne nuit, dit Sakura en souriant de toutes ses dents.

Se dirigeant vers ses deux coéquipiers endormit l'un contre l'autre, la jeune Haruno déposa un baiser sur chacun de leur front. Naomi apparut alors derrière elle.

- Tu viens ? dit-elle

- J'arrive, fit la rose en admirant le jeune couple endormit, tu peux y aller je viens.

- D'accord, affirma Naomi en s'éloignant vers le couloir menant aux chambres, de toute façon je vais prendre une douche.

La jeune fille se rendit alors compte d'une chose, aussi ridicule soit-elle, en ce moment était que le temps finissait toujours par arranger les choses... Que malgré les années qui s'étaient écoulées depuis leur tendre enfance, ils étaient unient et ils le seraient pour toujours. Sakura en était persuadée.

Elle partit se coucher en rêvant au temps où, enfant, elle était heureuse et rien de plus.

***



Le matin se pointa assez vite et je fus surpris de m'être réveillé dans l'appartement de ma meilleure amie. Cependant je n'avais aucun souvenir de m'être endormit là hier soir... Tout ce dont je me rappelle c'est que j'avais passé le test des clochettes et qu'ensuite, j'étais venu aider Naomi à déménager ses boîtes. Puis après cela, le trou noir... En plus d'une migraine insupportable.

Je tentais donc de m'asseoir et une fois fait, je balayais la pièce des yeux. Vide. Deux ou trois boîtes posées là, dans les coins. Les rayons du soleil traversaient les minces rideaux et venaient tapisser le sol, ce qui fit que la pièce était éclairée de la lumière du matin.

Étant encore endormit, je décidais de rester assit, trop paresseux sans doute pour me lever et chercher si quelqu'un était dans l'appartement. Je doute que je sois seul.

À ce moment là, je vis Sakura arriver par le couloir et se diriger directement vers la cuisine. Elle ne semblait pas m'avoir vu. Elle n'était habillée que d'une serviette - sans doute sortait-elle de la douche - et ses cheveux mouillés me donnaient raison sur cette hypothèse.

Je me levais donc et alla la rejoindre.

- 'Hayo, lâchais-je en baillant

Elle se tourna vivement vers moi, et je remarquais qu'elle semblait affolée.

- Oh, Naruto, s'exclama-t-elle, tout va bien ?

Je lâchais un petit rire.

- Hé, il n'y a pas le feu, respire, fis-je en m'approchant d'elle

- Je sais, soupira-t-elle alors, je sais mais...

- Mais ?

- J'ai appris quelque chose d'affreux ce matin... !

Je me permis de me servir un verre d'eau, et lorsque j'entendis sa voix prononcer le mot ''affreux'', mon sang se glaça dans mes veines. Je pris une gorgée d'eau tout en fronçant les sourcils.

- Qu'y a-t-il ? demandais-je une fois mon verre posé sur le comptoire.

Elle fixa un point au sol en s'appuyant sur ses coudes. Je crus une seconde qu'elle ne m'eut pas entendue, mais lorsque je vins pour reposer la question, elle se tourna vers moi.

- Laisse tomber, lâcha-t-elle, c'est... enfin, oublie.

Je fis une grimace. Ça piquait ma curiosité tout à coup. Puis lorsqu'elle quitta la cuisine et que je me rendis compte de quelque chose, je la suivais.

- Dis Sakura-chan, lançais-je en la suivant jusqu'à sa chambre, où est Sasuke ?

Nous arrivions à sa chambre, et sans se retourner vers moi, elle s'empara de son uniforme ninja, posé sur son lit.

- Il travaille, dit-elle simplement

- Il travaille ? questionnais-je, pas convaincu de ses avances.

- Oui, Tsunade lui a demandé de remplacer Kotetsu, celui-ci étant malade, aux portes de Konoha. - Ah bon, murmurais-je en regardant le sol quelques instants, pourquoi a-t-elle demandé à Sasuke alors que Kakashi aurait pu faire le travaille ?

Un mince sourire étira alors les lèvres de ma petite soeur, alors qu'elle tirait une mèche de ses cheveux, faisant légèrement inclinée sa tête.

- Il te manque déjà ? dit-elle en se pinçant les lèvres

Inévitablement, le rouge s'empara de mes joues. J'en avais inconsciemment dit trop, mais c'est vrai, il me manquait déjà.

Elle lâcha un rire quand je baissais la tête, sans m'en rendre compte.

- Ne t'inquiète pas, il va revenir d'ici ce soir, fit Sakura.

- Sans doute, soupirais-je

- Maintenant, veux-tu avoir la gentillesse de me laisser m'habiller ?

Je rougis une nouvelle fois en me rendant compte que Sakura était toujours vêtue que d'une serviette, et que ses vêtements attendaient patiemment que je sorte pour qu'elle les enfile. Quel idiot je suis, parfois.

Je sortis alors et rencontra Naomi, dans le couloir, celle-ci sortant à son tour de la douche.

- Ohayo, Naruto-kun, dit-elle en me souriant

- 'Hayo, Naomi-chan, marmonnais-je en me dirigeant vers le salon pour retrouver le canapé si confortable où je passerais sans doute le reste de la matinée.

- Tu as bien dormis ? continua mon amie tandis qu'elle se dirigeait vers la cuisine.

- Oui, super, dis-je avec presque un manque d'enthousiasme.

- Pourtant, vous sembliez tellement bien l'un contre l'autre, ajouta Naomi de la cuisine.

Je décidais de me lever pour aller rejoindre Naomi. Une fois là, je m'appuyais contre le mur et regardais mon amie cuisiner.

- Tu veux manger ? demanda-t-elle en tournant ses pupilles onyx vers moi

- Oui, je veux bien, ce serait gentil, dis-je

Elle sourit et la conversation allait de bon train jusqu'à ce que le petit déjeuner fut prêt. Sakura revint et le repas se déroula entre les foux rires et les histoires de coeurs des deux filles. Quoi de plus ennuyant. Par contre, je ne savais pas que Naomi trouvait Saï de son goût. Encore une chose que j'ai loupée durant mon voyage interminable de trois ans. Tout en mangeant mes crêpes - délicieuses soit dit en passant -, je repensais à cette affreuse chose que Sakura avait apprit ce matin même, et la curiosité grandissante, je posais mon regard sur cette dernière.

- Au faite, Sakura-chan, commençais-je, quelle est cette nouvelle ''affreuse'' que tu as apprit ce matin ?

Son visage s'assombrit et je devinais que le mot ''affreux'' justifiait bien la cause. Elle demeura silencieuse pendant quelques secondes - que je trouvais interminables - et elle releva la tête en ma direction.

- Promet de garder ton calme, dit-elle, alors qu'à ses côtés Naomi mangeait tranquillement.

- Promis, dis-je sincèrement.

***



Aux portes de Konoha, tout allait bien mais surtout, le calme et la nuit était arrivée en même temps. Izumo revenait tout juste de porter son rapport à l'hokage et quand il revint, il trouva son coéquipier endormit sur la table de travaille. Il sourit en se dirigeant vers lui pour le secouer par l'épaule.

- Hé, réveilles-toi, dit-il.

Sasuke se redressa lentement, regardant ensuite autour de lui pour enfin tomber sur Izumo et de se souvenir le pourquoi il était là.

- Tu peux rentrer chez toi, dit Izumo, tu as fais du bon travail.

Silencieux, le jeune Uchiwa se leva et son regard se posa sur les grandes portes séparant le village de la forêt, et dans la nuit, elles n'avaient jamais semblées aussi... sombres. Il aperçut aussi une espèce de silhouette, et croyant que son imagination lui jouait des tours dû à la fatigue, il secoua simplement la tête en prenant le chemin de la maison. Izumo en fit tout autant.

Cependant, Sasuke sentait, tout au long du chemin, qu'il était suivit. Par qui, il n'en savait rien, mais lorsqu'il en eut marre, il se retourna vivement, et dans la noirceur de la nuit, il aperçut encore cette fichue silhouette, bien qu'elle fut encore une fois trop loin pour distinguer qui que ce soit.

- Je sais que tu me suis, lança-t-il, alors qui que tu sois, montre moi qui tu es.

Il entendit un rire amer, et au son de celui-ci, des frissons s'emparèrent de son corps jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il connaissait cette voix... Ou il croyait connaître.

- Qui... qui es tu ? continua-t-il en fixant l'horizon plongé dans le noir.

Il n'aurait peut-être pas du prendre la ruelle la plus sombre du village pour rentrer chez lui. Peut-être aurait-il pu voir son poursuivant, s'il aurait été ailleurs.

Une nouvelle fois, ce rire diabolique retentit, et Sasuke n'eut à peine le temps de s'enrager que son ''agresseur'' apparut devant lui, cette fois-ci en chaire et en os.

- Comme tu m'as manqué, Sasuke-kun.

Ses yeux s'agrandirent de stupéfaction. Cet homme là, il était sensé être mort depuis bien longtemps. Il se souvint même de l'avoir tué de ses propres mains. Instinctivement, Sasuke eut un mouvement de recul. Seulement, plus il recula, plus Orochimaru s'avança vers lui, ne le lâchant pas des yeux une seule seconde.

- C'est dangereux de se promener seul la nuit, continua-t-il d'une voix venimeuse

Le jeune Uchiwa sourit, puis la seconde d'après, ses pupilles noirs changèrent de couleurs, et Orochimaru perdit son sourire. Le rouge vif qui s'était emparé des yeux du jeune homme lui rappelait combien elles étaient fortes, ces pupilles. Plus que fortes, elles étaient légendaires.

- J'espère que tu n'as rien de prévu, continua-t-il en souriant de nouveau

C'est à ce moment là que Sasuke se rendit compte que quelque chose clochait. Orochimaru n'avait pas les cheveux... gris.

- Kabuto... murmura-t-il en gardant ses distances

Orochimaru lâcha un rire.

- Non, Orochimaru, dit-il.

Le jeune homme fronça les sourcils. Il avait comprit. Ce Kabuto, tellement fidèle à son maître qu'il n'avait sans doutes pas hésité à offrir son corps à Orochimaru. Mais... un détail semblait lui échappé...

- Alors, tu viens ? insista le Senin

- Aller où ? grogna le plus jeune

- Tu sembles avoir oublié que tu m'appartiens, Sasuke-kun

- Plus maintenant, lâcha-t-il, dégouté par ce vieux serpent

Ce dernier éclata d'un rire et Sasuke n'eut qu'autre idée que de reculer encore, jusqu'à ce qu'à son grand malheure, son dos touche le mur d'un bâtiment. Il était coincé entre ce foutu mur et un monstre prêt à tout pour arriver à ses fins, et Sasuke se rappelait bien malgré lui qu'il était en danger. Mais bon, il était ninja après tout, il allait trouver une solution. Cependant la seule chose à laquelle il pensait en ce moment ; Naruto. Si seulement il était là...

- Kabuto a transfèrer mon âme dans son corps, commença Orochimaru.

- Je ne t'ai rien demandé !

- Mais comme il s'en attendait surment, j'ai prit le contrôle de son corps, comme tu vois, continua le vieux ninja, ignorant le jeune homme

- Je vais te tuer.

Il fut prit d'un fou rire à nouveau, avant de plonger ses yeux caramels dans ceux de rouges sang du jeune Uchiwa.

- Tu me fais rire, s'esclaffa-t-il, je suis immortel, immortel tu entends ?

- Il est fou, pensa Sasuke.

Alors qu'Orochimaru riait toujours, Sasuke en profita pour envoyer son point dans l'estomac du ninja. Celui-ci fut pris par surprise et recula de quelques pas en crachant deux ou trois gouttes de sang. Il redirigea son regard furieux vers Sasuke, qui lui restait bien collé au mur, la main tremblante refermé sur le manche de son sabre, prêt à attaquer une nouvelle fois.

- Décidément, je déteste les enfants, marmonna Orochimaru en se redressant.

Il s'approcha de Sasuke et avant même que celui-ci n'eut pu protester, Orochimaru s'empara de son bras et le tena bien serré pour ne pas qu'il s'enfuit.

- Tu sais, j'ai quelque chose à te dire, commença-t-il

À l'instant où sa peau était entrée en contact avec celle glacée d'Orochimaru, Sasuke se mit à trembler. D'inombrables souvenirs le concernant revint à sa mémoire. La forêt de la mort, l'examen chunin, la vallée de la fin, la marque maudite qui fort heureusement n'existait plus aujourd'hui, mais il s'en souvenait aussi bien même que ses souvenirs le fit tellement souffrir qu'Orochimaru étira ses lèvres d'un sourire satisfait.

- Laisse moi te dire une chose, continua-t-il en s'approchant encore du visage de Sasuke, qui lui détourna la tête, c'est en rapport avec ton grand frère, tu devrais être interessé.

- Lâche moi, gémit-il

Un doigt sous son menton le força à relever la tête, bien qu'il fut décidé de fuir le regard de son ancien maitre.

- Non ! Cria-t-il en tentant désesperément de se défaire de son emprise.

Sa respiration accéléra tandis que la peur s'empara de son corps, qui se mit à trembler. Ce n'était pourtant pas dans ses habitudes d'avoir peur... Mais la vérité était là, il ne pouvait se contrôler et lorsqu'il sentit le souffle chaud d'Orochimaru lui murmurer ne serait-ce qu'un mot à l'oreil, il cru que son coeur s'était arrêter de battre, et un hurlement s'échappa de sa bouche, pour venir déchirer ce silence de mort.

À SUIVRE, (les deux petits mots que les lecteurs fidèles n'aiment pas entendre, niark niark... =P)

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales