Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Animaux fabuleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Terre du futur
    Cabinet d'édition Plumes Ascendantes
    Nb de signes : < 59 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La midinette et l'homme sandwich
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 17/02/2020
  • Plaisir, tabou, vertu
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : contemporain - absurde - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 14/02/2020
  • Les héros en uniforme
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 06/06/2020
  • Romance de Noël
    Evidence Editions
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : romance contemporaine - romance
    Délai de soumission : 18/03/2020
  • Chats et espoir
    Editions de la Caravelle
    Nb de signes : 15 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Passion
    Revue neuf trois
    Nb de signes : < 18 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/02/2020
  • La violence faite aux femmes
    Les éditions du Pangolin
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Collection Prodigo
    Sipayat
    Nb de signes : 50 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 24/12/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 468 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Et si ... Dépossédé Auteur: Elerosse Vue: 45489
[Publiée le: 2008-01-20]    [Mise à Jour: 2009-06-03]
13+  Signaler Général Commentaires : 136
Description:
Lorsque Naruto et Jiraiya partent retrouver leur cinquième Hokage, l'impensable se produit, Jiraiya laisse Naruto pour une femme, après quelques heures, quelqu'un frappe à la porte mais ce n'est pas Jiraiya
Crédits:
Les personnage de Naruto ne m'appartiennent hélas pas, ils sont la propriété de Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Le mont Myouboku

[2958 mots]
Publié le: 2008-03-22Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 6 : Le mont Myouboku.

 

 

Naruto se réveilla au bord d’une rivière sa main gauche toujours crisper contre le manche du kunai-balise, il se leva lentement puis cracha un petit flot d’eau, autour de lui il entendait l’eau s’écouler, le bruissement des feuille par le vent et quelques oiseaux qui chantait, il se sentait fatigué mais décida de partir.

Il traversa un petit bois à force de rencontrer des obstacles, il s’habituait à s’arrêter avant de se cogner ou à changer de trajectoire au dernier moment, certains arbustes ou buissons épineux commençaient à réduire son uniforme de prisonnier en lambeau, il finit par marcher pied nu, son pantalon était déchiré des chevilles jusqu’aux genoux et son t-shirt ouvert sur son torse ne tenait que par les bretelles, la journée passa rapidement, trop rapidement à son goût car son ventre commençait à se manifester.

Il sentit des fruits des bois sur son passage, il n’aimait pas vraiment les fruits ou légumes mais un éclair d’intelligence lui fit remarquer que les bols de ramen ne poussaient pas dans les arbres.

 

Quatre jours passèrent et il ne retrouva pas son chemin, les fruits n’arrivaient plus à calmer sa faim, il lui fallait manger quelque chose de plus consistant, de la viande.

Il commença sa chasse en suivant diverses odeurs puis tomba plusieurs fois sur des animaux sauvages, sangliers, cerfs et même des loups, curieusement, ces fauves là n’essayaient jamais de le dévorer, Naruto ne s’en plaignait pas, quand il trouvait du gibier, il essayait tout le temps de l’abattre en se jetant dessus avec son kunai refusant de le lancer de peur de ne plus le retrouver mais à force que le gibier ne s’enfuit, il ne lui restait plus que cette solution.

 

Il arriva dans une petite clairière où un cerf avait l’air de se reposer, il n’avait plus besoin de voir pour deviner la présence des animaux autour de lui, il resta à l’orée de la clairière et pria pour tuer l’animal du premier coup.

Il banda ses muscles et se lança, l’animal le vit brusquement pénétrer dans la clairière, il se releva pour s’enfuir et Naruto jeta son kunai de toutes ses forces.

Le projectile n’abattit pas le cerf du premier coup mais l’emplacement à la base du cou lui était mortelle, l’animal courut pour s’enfuir à travers les bois.

Naruto jura.

 

-         Reviens, cria t-il, mon kunai, sale bête.

 

Il s’élança dans la direction qu’avait prit l’animal alors qu’il pensait l’avoir perdu, la lumière qui l’avait guidé jusqu’à lui la première fois se ralluma, ne cherchant pas à comprendre, le blond courut la rejoindre.

Le cerf gisait là encore une étincelle de vie le retenait, il leva sa tête vers le blond, celui-ci s’agenouilla et empoigna le kunai, la lumière disparut aussitôt.

 

-         N’y voit rien de personnel, dit-il à l’animal, c’est pour ma survit.

 

Le cerf inclina la tête comme s’il avait comprit puis Naruto l’empêcha de souffrir plus longtemps.

Il le dépeça et ne pouvant plus attendre, il fourra un morceau sanglant dans sa bouche, la chair était dur, prouvant la nervosité de l’animal avant sa mort.

Un grognement attira son attention, derrière lui un loup avait émerger de derrière les arbres, attiré s’en aucun doute par l’odeur du sang, il avait une fourrure argenté avec une ligne noire partant du museau jusqu’à la queue ainsi que trois griffures sur chaque œil, lui aussi était aveugle, d’habitude les loups qu’il avait croisé se déplaçaient en meute, celui-là avait dû être banni à cause de son infirmité, mais Naruto ne le savait pas encore, il ne sentait qu’un prédateur solitaire.

 

-         Désolé vieux mais c’est ma proie, dit calmement le blond sur ses gardes.

 

Le loup grogna de plus belle et montra ses crocs, Naruto ne chercha pas l’affrontement, il était sûr de gagner mais pas sans dommage et il n’avait pas que ça à faire de soigner une blessure, il se pencha vers le cadavre du cerf et envoya un morceau au fauve.

Le loup renifla le morceau et commença à s’acharner dessus, Naruto en entendant le loup s’empiffrer sourit.

 

-         Toi aussi, t’avais les crocs, hein ?

 

Le loup redressa son museau vers Naruto et retourna à son déjeuné, Naruto prit  d’autres morceaux et laissa au fauve le soin de nettoyer la carcasse, ce qu’il commença à faire avec expertise puis il se redressa en poussant un son semblable à un feulement.

 

-         Quoi encore, je t’ai laissé pas mal de ma bouffe, répondit Naruto au grognement.

 

Mais Naruto sentit un malaise dans l’air, il activa son périmètre de chakra et vit plusieurs silhouettes percer sa zone, apparemment la meute n’appréciait pas qu’on chasse sur son territoire.

Naruto suça le sang du cerf sur ses doigts et se mit en position de défense face aux loups.

Il devait se battre contre des loups finalement mais pas un solitaire, une quinzaine formait déjà un cercle autour des deux aveugles.

Naruto fut surpris quand le loup avec qui il avait partager son repas se jeta en premier sur la horde, il le suivit de près, pensant qu’à deux, ils auraient une meilleure chance de survit que séparément, un premier sauta par dessus son compagnon de fortune pour l’attaquer, Naruto fit une roulade avant en levant son kunai, le loup attaquant se fit ouvrir le ventre sur toute sa longueur déversant en atterrissant, ses entrailles, le camarade de Naruto mordit sèchement un de ses congénères au cou, un autre voulut lui l’acérer le flanc mais Naruto arriva à ce moment et lui planta son kunai dans le crane, laissant le corps retomber par terre, le blondinet se tourna pour parer le prochain assaut, « son » loup relâcha son frère de race qui s’affala avec des spasme tout en se vidant de son sang par la morsure du cou.

Deux autres s’élancèrent, l’humain et son frère d’arme se séparèrent chacun de leur côté en blessant mortellement les deux attaquants sur les flancs puis se rejoignirent de nouveau, ils s’étaient déplacés dans une parfaite symétrie.

La quinzaine se retrouva à dix mais ils n’en démordaient pas, Naruto forma un Rasengan dans sa main libre, les loups adverses reculèrent avec des couinements plaintifs, son camarade aussi s’en plaignit, à croire que le sens des loup n’appréciait pas l’accumulation de chakra brut, Naruto fit un petit bond en avant et la meute s’enfuit.

Il stoppa la rotation du chakra et se tourna vers le loup, celui-ci s’ébroua à la manière d’un chien qui sort de l’eau, puis renifla l’air pour sentir ses congénères mais rien.

 

Naruto fit un pas en arrière et commença à s’éloigner, le loup le dépassa habilement et s’assit devant lui, le blond changea de direction et le fauve se releva pour lui barrer de nouveau la route.

 

-         Allons bon, qu’est-ce que tu veux encore …

 

Le loup avança lentement vers Naruto qui ne fit pas un geste puis le loup chercha une main de l’humain du museau.

 

-         On dirait que tu m’as adopté, remarqua Naruto.

 

Naruto passa sa main sur la tête du canidé puis s’en délaissa pour partir, il marcha deux mètres et se tourna vers la bête toujours immobile.

 

-         Bon, tu viens ?

 

Le loup jappa et rejoignit l’humain en deux bonds.

 

 

 

Naruto et son loup, qu’il avait nommé Kiba avaient traversés la forêt et une colline, il cheminait maintenant sur une pente bien escarpé, le blond n’avait pas appelé le loup comme ça parce que l’Inuzuka lui manquait, juste qu’il avait ressentit que le fauve avait une dentition acérée.

Là où ils se trouvaient, les proies étaient plus rares qu’en forêt mais suffisante pour que les deux nouveaux camarades puissent se nourrirent convenablement.

Le lendemain, il commença à faire froid pour Naruto, à force de marcher dans une direction sans repère, il se retrouva en pleine montagne, marre d’avancer en aveugle, il fit une chose qu’il n’avait pas pensée faire plus tôt et qui pourtant l’aurait bien aidé.

 

-         Kuchiyose no jutsu.

 

Une grenouille apparut, petite, orangé et au vue de Kiba, appétissante.

 

-         Salut Naruto.

-         Salut Gamakichi.

-         Waaa, s’écria la grenouille en voyant le quadrupède qui se léchait les babines, qu’est-ce que c’est que ce truc ?

-         Un ami …

-         Mouais bah ton pote, tu l’écarte de moi, il a l’air de ne pas avoir mangé depuis des jours.

-         Tu rigoles, il s’est bouffé un … chamois je crois que c’était, à lui tout seul.

-         Tu crois que c’était ? t’as pas d’yeux ?

-         Non.

-         Très drôle.

-         Je ne rigole pas.

 

Gamakichi dévisagea le blond puis sursauta.

 

-         Mais c’est vrai, qu’est-ce qu’il t’es arrivé ?

-         Disons que la chance n’était pas de mon côté.

 

Naruto prit le temps d’expliquer l’histoire à la petite grenouille qui semblait consterné.

 

-         Jiraiya, soupira t-il, il a fait beaucoup de bêtise mais là …

-         N’en parlons plus, décida Naruto, tu pourrais me prêter tes yeux ? Je cherche Konoha, ça fait des jours que je marche et à vrai dire …

-         A vrai dire, tu es plutôt pommé.

-         C’est ça, admit le blondin.

 

Gamakichi sauta jusque sur la tête de Naruto et regarda l’horizons puis la grenouille ricana, ou du moins le son gutturale semblait être un ricanement.

 

-         Mon pauvre Naruto, t’aurais vraiment dû m’invoquer plus tôt.

-         Oh ça va, s’empourpra l’ex-jinchuuriki.

-         D’ailleurs je connais bien la région.

-         Cool, ça ira plus vite.

-         Tourne toi vers la droite … (Naruto s’exécuta) … Stop, de là marche dans cette direction et tu arrivera à Konoha dans … une bonne semaine.

-         Hein ? s’exclama Naruto.

-         Enfin si tu te dépêche.

-         Quelle merde d’être aveugle …

 

Gamakichi se tût, il réfléchit un instant puis reprit.

 

-         Fais demi-tour maintenant.

-         Pourquoi ?

-         Fais ce que je te dit.

 

Naruto se retourna de nouveau pour faire dos à la direction de Konoha.

 

-         Je t’ai dit plus tôt que je connaissais cette région.

-         Oui ?

-         A une demi-journée de marche par là se trouve le mont Myouboku.

-         Myouquoi ?

-         Tu es désespérant, geignit Gamakichi, le mont des crapaud si tu préfère.

-         Ah oui et pourquoi veux-tu que j’y ailles ?

-         Tu pourrais t’y entraîner ?

 

Naruto réfléchit une petite minute, avant de faire de la prison, il s’était mal entendu avec ses frères et sœurs d’armes, il avait presque purgé ses deux mois de prison mais à bien y réfléchir, quelque temps isolé en plus ne lui ferait pas de mal.

 

-         Où se trouve exactement le mont Myou-truc sur la carte du monde ?

-         Myouboku … à la limite nord-ouest du pays de la terre.

-         Oh ? Je suis arrivé si loin ? Bon j’accepte, après j’irai à Iwa no kuni saluer quelques amis …

-         Comme tu veux, en avant.

 

 

Naruto partit en direction du mont des crapauds suivit de près par Kiba, la troupe passa la fin de la journée à marcher et arriva enfin à la montagne, le petit Gamakichi le guida lui et son loup dans une grotte, le tunnel était luminescent comme si les murs dégageaient eux même de la lumière, Naruto commençait à trouver le temps long et surtout, commençait à avoir faim.

Gamakichi sauta de sa tête et prit les devants en disant qu’ils n’avaient plus besoin de guide, qu’il suffisait d’aller tout droit, conseil qu’ils suivirent.

Le tunnel se termina par un gigantesque salle creusé à même la montagne, Kiba s’arrêta en grognant.

 

-         Que ce passe t-il Kiba ? demanda Naruto en ce retournant vers lui.

 

Naruto projeta son chakra autour de lui et sentit un grand bloc devant lui.

 

-         Cette taille … ce ne peut-être que boss Gamabunta, s’exclama t-il joyeusement.

-         Tiens, Naruto, que fait ici, mon fier … disciple ? le salua le crapaud géant.

-         Ben …

-         Il a eut des problèmes de santé, répondit Gamakichi à la place du blond, alors il a quitté Konoha pour faire le point.

-         Il a l’air bien portant … ah, je vois, fit le crapaud, comment as-tu perdu la vue ? Non, dit moi plutôt à cause de qui, que je lui règle son compte.

-         Tout dépend du point de vue … D’un côté c’est de la faute de ces types bizarres en kimono noir à nuage rouge, de l’autre … de Jiraiya.

-         QUOI ? Comment ?

-         Loin de moi, l’envie de lui causer des ennuis mais au lieu de me protéger de ces gars en noirs, il a préféré suivre une femme.

-         Quel incapable, lâcha le big boss.

-         Même si je lui en veux encore un peu, je m’y suis fait et puis il est le nouvel Hokage maintenant.

-         Oui, j’ai entendu cette rumeur, pauvre Konoha, je les plaints vraiment, gloussa le crapaud, mais la prochaine fois que cet idiot m’invoque, je te jure que je lui donnerais une bonne petite leçon.

-         Merci boss.

-         Je vois aussi que tu as fais de la prison, encore un coup de Jiraiya ?

-         Non, c’est de ma faute ce coup-ci, j’étais frustré de la sur-attention que me portait les autres à cause de mon handicap et j’ai blessé quelqu’un sur un coup de colère.

-         Mais tu n’as pas fini ta peine ? tu porte une tenue de prisonnier, tu aurais pu te changer avant de venir …

-         En fait, c’est une pseudo évasion, si on peut appeler ça comme ça, rajouta l’aveugle en se grattant derrière la tête.

-         Mouhahaha, tu me plais, arriver à s’évader alors que tu es infirme.

-         Mais …

-         Ou alors, c’est une prison de merde.

-         En fait …

-         Faut dire que les ninjas de Konoha ne sont pas très balaise, trop sûr d’eux je pense, ricana le crapaud en tirant sur sa pipe.

-         Pourtant …

-         Faut toujours qu’ils s’en prennent plein la gueule pour qu’ils prennent leur adversaire au sérieux.

-         BOSS !

-         Oui ?

-         Pfff, en fait je ne me suis pas vraiment évadé…

-         Dommage, tu baisse dans mon estime.

-         Euh … Il y a eut une émeute et tous les autres prisonniers voulaient ma peau.

-         C’est mieux, se rectifia Gamabunta en soufflant un nuage de fumée.

-         A la fin, après avoir éclatés ceux qui était sur mon chemin, je suis tombé dans une source souterraine pour aboutir en forêt, ensuite j’ai rencontré mon nouveau compagnon, Kiba et on a marcher droit devant nous sans savoir où j’allais puis j’ai invoqué Gamakichi et il m’a guidé jusque là.

-         Et tu n’avais pas songé invoquer un crapaud pour te guider vers Konoha plus tôt ?

-         Non, admit Naruto à contre-cœur.

-         Mais quel imbécile, gloussa Gamabunta.

 

Le Naruto d’avant aurait certainement répondu à la provocation mais le nouveau se contenta de baisser confusément la tête, le grand crapaud arrêta de rire et enroula le blond de sa langue mais le loup ne le laissa par faire et le mordit.

 

-         Aie, se plaignit faiblement le grand crapaud.

-         Kiba, lâche-le, j’ai l’habitude.

 

Après que le loup ait relâcher la langue, Gamabunta reposa Naruto plus loin près d’une source chauffée.

Puis il fit de même pour le loup malgré ses protestations.

 

-         Prend un bain, je vais te faire apporter des vêtements, je suppose que tu as mangé ta viande cru ?

-         Comment vous avez devinez.

-         Suffit de voir tes mains ensanglantés et ta bouche non-essuyé, on voit bien la façon de manger d’un sauvage, le nargua t-il.

-         Sauvage ? Sauvage ? Qui que tu traite de sauvage gros tas de merde, immonde batracien bouffeur de limace.

-         Ahahah, je préfère t’entendre beugler comme un imbécile que de chialer dans ton coin.

-         Hein ?

-         J’ai fais exprès de t’énerver … bon va te laver, tu pus le fennec, ensuite je te ferai porter des vêtements propres.

-         Et où vous trouverez des vêtements pour humain ?

-         Jiraiya a fait un entraînement quelques années ici lorsqu’il était jeune, c’est les siens.

-         Erk.

-         Sinon, nous portons aussi des Kimono mais comme les crapauds sont plus larges que les humains, faudra faire quelques retouches.

-         Vous fatiguez pas, ceux de l’ermite pas net ferrons l’affaire.

-         Et combien de temps comptes tu rester là ?

-         Je n’y avait pas vraiment songé … disons deux ou trois mois.

-         Parfait, nous en profiterons pour t’apprendre quelques techniques utiles.

-         Super.

 

Ainsi se conclut l’entretiens de Naruto, il se débarrassa des morceaux de tissus qui appartenaient à ses vêtements de prisonnier avant de rentrer dans l’eau fumante.

Un kimono bleu marine border de blanc lui fut donné ainsi que des gettas, Naruto qui était habitué à porter des sandales de ninja était maintenant, mal à l’aise.

Puis dès le lendemain, son entraînement débuta, il commença par marcher une heure avec un crapaud faisant deux fois sa taille sur son dos, chose difficile du début jusqu’à la fin, à chaque pas, ses pieds s’enfonçaient dans le sol jusqu’aux chevilles.

Le reste de la matinée était un entraînement sur ses réflexes et le Taijutsu, autrement dit, il avait beaucoup de mal même si le petit entraînement en prison l’aidait bien, mais maintenir continuellement une zone de chakra autour de lui pour voir les coups et projectiles en pierre que lui lançait sournoisement certains crapauds lui était très fatiguant.

L’après midi, entraînement au ninjutsu, un couple de vieux crapaud supervisait cet entraînement, ils étaient intransigeants et se moquaient de savoir que le blond était aveugle ou pas.

Ils avaient aussi jugé l’entraînement au genjutsu inutile, ils lui apprirent comment s’en échapper mais n’allèrent pas plus loin.

Et cette première journée se répéta tous les jours pendant deux mois et demi à la différence des jutsu appris par les vieux crapauds, il était crevé, apprenant les techniques comme une éponge absorberait de l’eau, lui qui avait tant de mal dans le passé, il se dit que s’était parce que Kyubi n’était plus en lui et qu’il avait maintenant un meilleur contrôle de son propre chakra …

 

 

 

Voici le chapitre six, désolé de ne pas l’avoir posté plus tôt mais j’ai eu quelque problème au début du mois qui m’ont assez marqué … m’enfin, je reviens plus ou moins en forme, j’espère que cette suite vous à plût et que le prochain vous plaira aussi, reste à savoir quand il va débarquer ^^.

Commentaire s’il vous plait.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales