Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 898 lectures  - 4 commentaires [16 décembre 2021 à 19:07:21]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Envie d'etre moi
[Histoire Terminée]
Auteur: fic-de-super-narutodu31 Vue: 41883
[Publiée le: 2009-01-31]    [Mise à Jour: 2009-05-29]
G  Signaler Romance/Drame/School-Fic Commentaires : 24
Description:
Sakura a un père alcoolique et sa mère à disparue mystérieusement deux ans auparavant. Elle déménage à Konoha ou, pour la première fois depuis la disparition de sa mère, elle va se faire des amies. Un soir, Sakura en a assez et décide de fuguer. Mais elle se perd dans cette grande ville trop nouvelle pour elle et elle est recueillie par l'Uchiwa...
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas.Ils appartiennent a l'auteur de "Naruto"
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 18

[1651 mots]
Publié le: 2009-05-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Quand Sasuke vint me réveiller le lendemain matin, j'avais l'impression de na pas avoir fermé l'œil de la nuit. Avant de sortir, il s'arrêta et me dit:
-Fais gaffe ce soir !
Et il sortit.
La journée se passa normalement. Je passais mon heure de colle à décoller tout les vieux chewing-gums de sous les tables. Une fois fini, je rentrais au manoir Uchiwa seule. A un moment donné, je croisais un jeune homme que j'avais déjà vu plusieurs fois au collège mais que je ne connaissais pas plus que sa. Il avait l'air sympa mais mon instinct me disait de ne pas lui faire confiance. J'accélérais donc quand il me dit:
-C'est dangereux pour une jeune femme de se promener seule la nuit !
Je gardais le silence et accélérer encore. Du coin de l'œil, je le vis froncer ses énormes sourcils. Il me cria:
-REPOND MOI QUAND JE TE PARLE,TRAINEE !
Ses mots me figèrent sur place."Trainée"...Mon père aussi me traiter de trainée. Tout à coup, je n'eu plus qu'une envie: Fuir. M'enfuir au courant, loin de ce personnage qui me rappelait un passé que je tentais d'oublier. Mais avant que j'ai pu faire le moindre geste, il m'avait rattrapée et m'avais plaquée contre un mur. Son visage était prés du mien, trop prés, quand je sentis une odeur suspecte: Il puait l'alcool ! Il était soul. Paniquée, je me débattis, tentant de me dégagerai me chuchota a l'oreille:
-Inutile...Tu es a moi maintenant...
Il commença à me déshabiller. Terrorisée, je ne pouvais plus bouger. Il m'avait enlevé mon haut et s'attaquait a mon soutien-gorge, lorsque la même rage qui m'avait envahie le soir de ma fugue refit surface, me submergeant a nouveau, et je me remis à me débattre. Mon agresseur ne parvenait plus a enlever mon soutif', ultime protection de ma pudeur. J'entendis quelqu'un crier mon nom. Quelques secondes plus tard, un poids poussa le violeur loin de moi. De soulagement, je me laissais glisser jusqu’au sol. Sous le choc, je tremblais comme une feuille, et, tournant la tête, j'aperçus mon sauveur, qui n'était autre que Sasuke, en train de se battre contre l'adolescent au gros sourcils. Ce dernier finit par s'enfuir et je me précipiter vers Sasuke. Jamais, je n'avais été aussi heureuse de le voir. Je me jetais dans ses bras en pleurant. D'abord surpris, il finit par me serrer contre lui. Je me sentais en sécurité dans ses bras et j'aurais pu rester ainsi longtemps si le contact froid de ses mains sur mon dos nu ne m'avait rappelé dans quelle tenue j'étais. Je rougis jusqu’a la racine des cheveux et me dégageais avec douceur de cette étreinte si rassurante, avant de rejoindre mon tas de vêtements que j'enfilais a la hâte. Quand je me fus rhabillais, il me rejoint et me dit d'une voix douce:
-Allez, on rentre.
J'acquiesçais en silence et me mit en marche. Au bout de quelques pas, je me tournais vers Sasuke et lui demandais:
-Qu'est ce que tu faisais la ?
-J'avais un mauvais pressentiment depuis ce matin, alors je suis venu. J'ai eu raison apparemment.
Je fis signe que oui et le remerciais avec chaleur.
Arrivés devant le manoir Uchiwa, nous nous figeâmes. Je demandais a Sasuke:
-Dis, tu as laissé la porte ouverte?
Connaissant déjà la réponse, je le vis secouer la tête et s'avancer avec prudence jusqu'a la porte. Je le suivis en silence. Arrivé dans le salon, il poussa un juron. Il s'avança dans la pièce et je vis que tout avait été retourné, chaque tiroir renversé sur le sol. Sasuke revint vers moi et me dit:
-S'il te plait, commence à ranger ici, je vais verifier les autres pièces.
J'hochais la tête et me mis a l'ouvrage.

POV Sasuke
Je vérifiais toutes les pièces. Elles étaient toute dans le même état. Arrivés devant la chambre de Sakura, je vis un couteau planté à la verticale dans le lit. Un morceau de papier y était accroché. Surmontant mon malaise grandissant, je m'approchais et déchiffrais le mot écrit a la hâte:
-"Peu importe ou tu te cache, Sakura, je te retrouverais et je te ferais la peau !"
A la forte odeur d'alcool qui flottait dans l'air, je compris que le père de Sakura s'était évadé de prison et qu'il la cherchait.
Je froissais le message et le mit dans ma poche. Inutile d'inquiéter Sakura. Elle avait eu suffisamment d'émotion forte pour la soirée.

Je finissais de remettre le salon en ordre quand Sasuke revint. Le visage grave, il me dit:
-Il faut qu'on parte d'ici quelques temps. On va demander aux No Sabaku de nous héberger, d'accord?
-D'accord, mais pourquoi?
Il se mordit la lèvre inferieure. Puis, fuyant mon regard, il répondit:
-Ceux qui ont fait sa pourrait revenir. Et je n'ai pas l'intention de savoir ce qu'ils vont nous faire s'ils nous trouvent ici.
Son explication tenait la route, surtout quand on connaissait son passé, mais je savais qu'il me cachait quelque chose. Cependant, je n'insista pas. Il me le dirait quand il se sentirait prêt.
Nous nous somme donc retrouvés au milieu de la nuit a marcher dans les rues de Konoha. Je remarquais que nous nous dirigions vers la sortie du village. Je l'interrogeais du regard et il répondit a ma question muette:
-Ils habitent en dehors de la ville.
Nous nous éloignions de plus en plus du village. Soudain, au détour d'un sentier, nous arrivâmes devant une petite maison de campagne a l'air accueillante. Sasuke frappa. Quelques instant plus tard, la porte s'ouvrit sur Gaara. Et vu sa tête, il ne devait pas être très réveillé:
-Sasuke? Qu’est ce que tu fous la ?
-Désolé de venir te réveiller en pleine nuit mais on a eu un p'tit problème et on aurais besoin que tu nous héberge quelques temps.
Ils échangèrent un regard étrange et Gaara s'effaça pour nous laisser passer.
-Hn, ok allez-y !
-Merci.
-Je vais chercher Temarie.
Il disparut dans l'escalier. Sasuke se tourna vers moi lorsque je ne pus retenir un bâillement. Il me sourit gentiment et me dis:
-T'inquiète, on pourra bientôt dormir.
Je fermais les yeux et hocha la tête. Des bruits de pas précipités m'indiquèrent que Gaara avait prévenu Temarie. Je rouvris les yeux et vis Temarie lancer un regard accusateur a Sasuke:
-Regarde la, elle est épuisée! On dirait qu'elle n'a pas dormi depuis plusieurs jours !
Sacrée Temarie, toujours en train d'exagérer! Sasuke n'en menait pas large! Amusée, je souris. Temarie sourit à son tour et explosa de rire devant la mine déconfite de Sasuke. Gaara dit alors, de sa voix profonde:
-Temarie, donne quelque chose à manger a Sakura. En plus d'être épuisée, elle a l'air affamée.
Mon ventre choisit ce moment la pour gargouiller. Je rougis et dit d'une petite voix:
-Ben...On n’a pas eu le temps de manger alors...
Le visage de Temarie s'éclaira et elle dit:
-Viens, tu vas manger un truc et tout me raconter!
Pendant qu'elle me tirait vers la cuisine, je jetais un coup d'œil à Sasuke qui hocha imperceptiblement la tête. Rassurée, je suivis Temarie.
Une fois dans la cuisine, Temarie se tourna vers moi, un grand sourire au lèvres:
-Alors, vous en êtes où ?
-Où quoi?
Elle eut un geste agacé:
-Avec Sasuke !
-Ben nul part...C'est juste un ami !
-Fais pas l'innocente! J’ai bien vu comment il te regardait !
Je rougis et lui assura qu'elle se faisait des idées. Elle n'était pas convaincue mais elle n'insista pas et je lui racontais les événements de la soirée.

----------------------------------------

POV Sasuke:
Pendant que Temarie tirait Sakura hors de la salle, je me penchais vers Gaara et luis soufflais:
-Pas mal le coup de la bouffe !
Il haussa les épaules et dit:
-Alors?
Je sortis le message de ma poche et le lui tendis. Quand il eu finit sa lecture il lâcha:
-Je vois...Et sa t'arrangerait de ne pas la quitter des yeux, pas vrai?
Je fis comme si je n'avais pas capté le sous-entendu et acquiesça en silence. Le regard perçant de Gaara ne me quittait pas. Je savais qu'il n'était pas dupe mais je continuais a me taire. Finalement, il déclara:
-Y'a une chambre avec 2 lit et une salle de bain. Sa te va ?
-C'est nickel.
Je remis le mot dans ma poche et me dirigeais vers la cuisine, Gaara sur les talons. Une fois la, je cherchais naturellement Sakura des yeux le regard entendu de Temarie ne m'échappa pas. Foutue famille...Trop clairvoyant...Gaara s'adressa a Temarie:
-Ils vont dormir dans la chambre avec la salle de bain.
Temarie le regarda avec des yeux ronds comme une bille de loto et il lui fit comprendre d'un regard qu'il lui expliquerait après.
Sakura les regardait tout les deux avec une expression étrange. Ses yeux passaient de Gaara a Temarie et de Temarie a Gaara. Elle savait qu'on lui cachait quelque chose mais elle ne dit rien. Nos regards se croisèrent et je pus lire dans ses yeux verts toutes l'incompréhension et la tristesse d'être tenue à l’ écart qu'elle ressentait. Mon cœur se serra mais je ne pouvais rien lui dire. Sa anéantirais tous ses progrès de "reconstruction" comme disait Tsunade. Je le savais. Mais malgré tout, je souffrais de devoir lui mentir.
Je l'aimais.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022 / Mentions légales