Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 210 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Envie d'etre moi
[Histoire Terminée]
Auteur: fic-de-super-narutodu31 Vue: 41737
[Publiée le: 2009-01-31]    [Mise à Jour: 2009-05-29]
G  Signaler Romance/Drame/School-Fic Commentaires : 24
Description:
Sakura a un père alcoolique et sa mère à disparue mystérieusement deux ans auparavant. Elle déménage à Konoha ou, pour la première fois depuis la disparition de sa mère, elle va se faire des amies. Un soir, Sakura en a assez et décide de fuguer. Mais elle se perd dans cette grande ville trop nouvelle pour elle et elle est recueillie par l'Uchiwa...
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas.Ils appartiennent a l'auteur de "Naruto"
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 17

[1131 mots]
Publié le: 2009-03-21Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

L'oreille collée contre la porte, j'entendais Tsunade dire:
-Mr Uchiwa, je connais votre situation. Vous vivez seul n'est ce pas? Et vous hébergez Sakura Haruno?
-Je ne vois pas ou est le problème.
-Le problème, cher élève, c'est que vous êtes un homme et elle une femme.
Un temps de silence. Puis la voix indigné de Sasuke s'éleva:
-A quoi pensez-vous? Ce n'est pas du tout pour sa que j'ai décidé de l'accueillir !
Sans tenir compte de sa remarque, la directrice poursuivit:
-Sakura est une jeune femme fragile qui a subit un gros traumatisme.
-J'en suis conscient et ...
-Et elle n'a en aucun cas besoin qu'un obsédé vienne ruiner ses efforts de reconstruction !
Le cœur battant a se rompre, j'attendis la réponse de Sasuke. Allait-il nier les odieuses accusations? Un temps puis:
-Je suis conscient de tout ca. Ce n'est pas pour une vulgaire histoire de...de fesse que je l'ai hébergé ! J'ai eu pitié. De plus, plus les jours passent plus je découvre de nouvelles facettes de sa personnalité et plus je me sens proche d'elle. Elle compte beaucoup pour moi et, soyez en sure, je ne lui ferait jamais de mal.
La voix radoucie, Tsunade répondit:
-Je te crois Sasuke.
Un silence puis:
-Je voudrais te poser une question.
- Allez-y
-Tu...Tu l'aime?
Sasuke ne répondit pas.
-C'est ce que je pensais.
Le cœur battant, je reculais dans le couloir. Puis je repris la direction du bureau en m'assurant cette fois ci qu'ils m'entendraient arriver. Je frappais et Tsunade m'invita a rentrer. Prenant une grande inspiration, je me fis un visage impassible, un masque glacé et sans expression, le même que j'avais le soir en rentrant chez mon père. Ils ne devaient pas savoir que j'avais surprit leur conversation. Respirant a fond une nouvelle fois, je poussais le battant:
-Eh bien Sakura qu'est ce qui t'amène?
Comme une petite fille prise en faute, je lui tendis le mot du prof et me dandinais d'un pied sur l'autre, gênée. Mon regard se posa sur Sasuke qui me fixait, surprit. Je lui adressais une petite grimace et reporta mon attention sur la directrice. Elle semblait pensive et un léger sourire flottait sur ses levres. Puis brusquement, elle se redressa et s'exclama:
-Sasuke, ton entretien est terminé. Retourne en cour.
Un court instant, il sembla légèrement désorienté. Puis, il se leva et, s'inclinant imperceptiblement, il sortit de la pièce. Juste avant de refermer la porte, il dit:
-Je compte sur votre discrétion, madame.
Et il partit.
-Eh bien Sakura, il ne t’a pas fallu longtemps pour te remettre de tes émotion! Voila que tu te moque ouvertement de tes professeurs?
Je rougis et déclarais d'une petite voix:
-Ce n'étais pas vraiment volontaire...
Elle n'insista pas.
-Je voudrais te poser une question.
Mal a l'aise, j'attendis en silence qu'elle trouve ses mots:
-Sakura...Tu te plais chez Sasuke?
Aussitôt, je fus sur la défensive.
-Oui, beaucoup. Je ne veux pas en changer.
J'avais mis toute ma conviction dans cette phrase et je savais confusément que la directrice n'y avait pas été insensible. Elle poursuivit néanmoins:
-Tu est sure? Il ne t’a rien fait ? Je veux dire il ne t’a pas touchée ou qu’...
Je la coupais aussitôt, furieuse et toute rouge (et pas seulement de colère...) :
-NON ! Sasuke n'a jamais profité de moi si c'est ce que vous vouler savoir ! Ce n'est pas son genre !
Elle sembla gênée et répliqua:
-Excuse moi ...Je devais juste vérifier...Je le connais si peu, tu comprends ! Ce n'est pas quelqu'un de très sociable et...
La suite de sa phrase s'étrangla dans sa gorge sous mon regard brillant de colère. Je me calmais cependant et déclarais d'une voix mesurée:
-La question étant réglée, qu'est ce que je vais avoir comme punition?
Elle cligna des yeux, surprise:
-Une punition?
Elle se ressaisit:
-Ah ça...Eh bien...Tu viendras de cinq a six heure demain soir en retenue. Et maintenant retourne en cour.
Juste a ce moment la, la cloche de fin des cours retentit
-Ah! Eh bien rentre vite chez
Sasuke.
Elle insista bien sur le dernier mot et je frissonnais: Qu'avait-elle derrière la tête?

A la sortie du collège, Sasuke m'attendait. Je le rejoignis, sans faire attention aux regards noirs que me jetaient les autres filles. J’étais surprise: Pourquoi m'avait t'il attendu ? Des que je nous trouvait assez loin, je le lui demandait.il répondit:
-Parce que je veux savoir ce que tu faisais dans le bureau de Tsunade.
-Ah sa ! J'ai juste été virée de cour, rien de grave !
-Qu'est ce que t'as fait ?
Je lui racontais mon fou rire avec Temarie, la réaction du prof et mon entrevue avec Tsunade, même si je passais sous silence ses questions sur Sasuke.
-Elle n’a rien dit d'autre ? Sur moi?
Cette question l'angoissait visiblement. Pendant un instant, je fus tentée de lui avouer que j'avais entendu sa conversation avec Tsunade mais je me ravisais. Il ne le prendrait pas forcement bien.
Il s'était arrêté de marcher, attendant visiblement une réponse. Je décidais en un éclair de lui dire la vérité sur les remarques déplacées de la directrice:
-Elle...Elle m’a demandé si j'étais bien chez toi et ...
Gênée, je déglutis péniblement, la gorge nouée et acheva dans un souffle:
-Et si tu m'avais déjà fait des...des trucs pas net...
Je baissais la tête, honteuse. Plusieurs minutes passèrent ainsi. Sasuke gardait le silence. J'osais donc relever timidement la tête. Il était livide et son expression était figée. Il me demanda sèchement:
-Et t'as répondu quoi?
Surprise par son ton dur, je sursautais et dit d'une voix précipitée:
-Que tu ne m’avais rien fait, bien sur ! Que ce n’était pas du tout ton genre et que la question était réglée !
Il sembla soulagé et moi, de mon coté, je respirais plus librement.
-Ensuite, elle a changé de sujet et m'as annoncé que je serais collée demain de cinq a six.
Une lueur d'inquiétude s'alluma dans ses yeux noirs et il annonça:
-Si tu veux, j'viendrais te chercher...
-Naan c'est bon ! T'inquiète, je saurais retrouver la maison, va !
Il esquissa un petit sourire en coin qui me fit fondre et se remit en route. Je le suivis le cœur léger. Tandis que je marchais lentement a coté de Sasuke, heureuse, le souvenir de mon père me frappa et je faillis me sentir mal. J'avais un mauvais pressentiment.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales