Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto


Défi : Un Naruto déchiré
Entre Yamanaka et Uchiwa Auteur: Asawari Vue: 10355
[Publiée le: 2008-10-16]    [Mise à Jour: 2009-07-30]
G  Signaler Romance/Action-Aventure Commentaires : 36
Description:
Suite à la dernière volonté du Yondaime, Naruto a passé sa petite enfance dans le foyer des Yamanaka, grandissant avec Ino et développant une relation fraternelle avec cette dernière. Mais lorsqu'à 7 ans, une soudaine colère réveille le démon Renard, le conseil prend la décision de le confier à Itachi Uchiwa... Entre séparation douloureuse avec Ino, et complot pour le contrôle de Kyubi, Naruto va devoir grandir malgré tout...


Voila ma tentative de réponse au défi de Belnonm. C'est la première fois que j'essaye d'écrire une fiction dont la trame a été donné par quelqu'un d'autre, et seulement ma deuxième fiction tout court (D'ailleurs, l'autre continue!). J'espère ne pas trop sortir du cadre fixé, mais celui-ci permet quand même pas mal de liberté. J'espère que ça vous plaira...
Crédits:
Les personnages sont la propriété de Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

A l'Aube de la Séparation

[2637 mots]
Publié le: 2008-10-20Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

7 ans après Kyubi, Académie Ninja de Konoha.

 

            Il ne fallait mieux pas avoir peur du bruit et de la foule si on se trouvait dans le grand hall de l’académie ce jour-là. C’était le premier jour dans l’établissement pour beaucoup d’enfants, généralement guères plus âgés que sept ou huit ans.  Ils étaient tous accompagnés d’un membre de leur famille ;  ou du moins, d’un membre de leur famille adoptive. En effet, Inoichi Yamanaka accompagnait Naruto, en plus de sa propre fille Ino. De loin, on aurait pu réellement pu croire que  les deux bambins étaient frère et sœur. Tout deux blond comme les blés, ils avaient également les yeux bleus, ceux de Naruto étant plus clairs. Mais la fillette avait la peau pâle, tandis que le teint du garçon était plus basané. Ce dernier avait également trois marques sur chaque joue.

 

            Inoichi ne put s’empêcher de sourire en voyant les deux enfants, si agités d’habitude, comme intimidés par l’importance de l’évènement. Il faut dire qu’on ne rentrait pas à l’Académie tous les jours… Il dévisagea sa fille, ses cheveux blonds retenus par un serre-tête, dégageant ainsi son joli visage. Il était tellement fier d’elle… Elle avait certes un caractère bien trempé, mais elle était aussi gentille et affectueuse. Et puis, elle était douée, il le savait ; elle ferait sans aucun doute une kunoichi formidable, ainsi qu’une digne chef du clan Yamanaka…

Il dévisagea ensuite Naruto. Plus les jours passaient, et plus il était heureux d’avoir pu l’accueillir au sein de sa famille. Le jeune garçon était une source inépuisable de bonheur pour lui et sa famille. Depuis tout petit, son sourire rayonnait et emplissait l’atmosphère de la maison de bonne humeur. Il était certes on ne peut plus turbulent, mais il était avant tout gentil et doux, prêt à tout pour aider. Pourtant son histoire n’avait rien de facile, songea Inoichi… Il avait décidé qu’il valait mieux de ne pas dévoiler à Naruto l’identité de son géniteur pour le moment. Par contre, ils avaient décidé d’un commun accord avec l’Hokage, qu’il valait mieux avouer au garçon qu’il contenait un véritable démon. Il ne fallait surtout pas qu’il apprenne la « vérité » par l’intermédiaire d’autres personnes, moins scrupuleuses… Jusqu’ici, Kyubi ne s’était pas fait remarquer, comme si le sceau du Yondaime marchait à merveille. Inoichi s’était déjà introduit à trois reprises dans l’esprit du garçon pour en être sur ; À chaque fois, il s’était retrouvé devant les barreaux d’une cage, sur laquelle on pouvait voir le sceau apposé par Minato. Derrière les barreaux, l’obscurité masquait tout ce qu’il y avait à l’intérieur de la cage. Mais ce qui importait, c’était de constater que le démon n’arrivait pas à « filtrer » à extérieur de la cage, ce qui prouvait que le sceau tenait bon.

            Lors des six ans du garçon, Inoichi et Sandaime avaient révélé à Naruto, ainsi qu’à Ino, la raison du sceau présent sur son ventre, qui l’avait toujours étonné. La réaction du garçon les avait légèrement surpris ; il avait été d’abord plus étonné qu’attristé à la suite de cette nouvelle. Puis, il avait compris que ce qu’il avait enfoui au fond de lui était la cause de mort de plusieurs milliers de personnes ; Certains Yamanaka notamment avaient perdu la vie pour protéger la vérité.  Il s’en était alors beaucoup voulu… Pendant plusieurs jours, il n’avait presque plus rien mangé, pas même les ramens d’Ichiraku, son restaurant préféré. Jusqu’à ce que…

 

Flash-Back :

 

Une semaine après la révélation d’Inoichi et Sandaime, dans la chambre de Naruto :

 

Alors que le soleil s’était couché depuis longtemps déjà, Naruto sanglotait silencieusement, allongé à plat ventre sur le lit, la tête enfouie dans son oreiller. Il ne la releva pas quand il entendit la porte de sa chambre s’ouvrir doucement, ainsi que les bruits feutrés des pas du nouveau venu. Ou plutôt de la nouvelle venue,  puisqu’il avait reconnue la présence familière d’Ino. Celle-ci s’allongea juste à côté de lui, et lui glissa quelques mots à l’oreille :

-Naruto, pourquoi tu pleures ?

Celui-ci, sans s’arrêter de pleurer, répondit, la voix étouffée par l’oreiller :

-Laisses-moi, Ino. Tu n’as pas entendu ce que nous ont dit ton père et le Sandaime ?

-Bien sûr que si, et alors ?

-Et alors ? Ce n’est pas toi le responsable de la mort de pleins de gens ! Depuis qu’ils m’ont dit tout ça, je m’aperçois des regards des gens dans la rue. Ils me détestent, Ino, tu peux le comprendre ça ?

-D’abord, c’est pas toi qui as tué tout le monde, c’est celui qui est à l’intérieur de toi.  Ensuite, moi je te regarde pas comme ça, t’es pas d’accord ?

-Pour l’instant t’es petite, quand tu seras plus grande, tu comprendras. Maintenant, laisses-moi tranquille.

Sans être le moins du monde intimidé par l’humeur de celui qui était pour elle comme un frère, la fillette lui passa sa main dans ses cheveux.

-Parfois, j’me dit que t’es vraiment qu’un baka. Si les gens te regardent comme ça, c’est pas parce que t’es un vilain démon, ou même parce que t’as oublié de t’essuyer la bouche après avoir mangé une crêpe au chocolat ; c’est juste qu’ils sont tristes parce qu’ils pensent à ceux qu’ils ont perdus. Mais regardes plutôt les gens qu’ils te connaissent, eux ils te regardent pas comme ça. Ils savent que t’es super gentil. Papa, Maman et moi, on t’aime parce qu’on sait que t’es Naruto et pas un vilain renard. Regardes, si on ne nous avait pas dit que Kyubi était scellé en toi, je l’aurais jamais deviné. Pourtant, j’suis fort en devinette hein !

Au fur et à mesure du discours d’Ino, les pleurs du garçon diminuaient, sans qu’il relève la tête cependant. La fillette le remarqua et continua :

-En fait, tout les gens qui te connaissent, ils savent que tu es gentil. Tu dis tout le temps que tu veux être le prochain Hokage ; Bah quand tu seras Hokage, tout le monde sera au courant que tu es gentil, et plus personne te regardera méchamment. De toute façon, si jamais ils te regardent d’un drôle d’air, ils auront affaire à moi. Alors maintenant que t’as fini de pleurer, tu va te lever et me faire un câlin, ou sinon je te griffe et je pars bouder !

Interloqué, le blondinet leva la tête de son oreiller et la regarda. Ino s’empêcha d’exploser de rire quand elle vit la petite tête de Naruto, qui avait l’air totalement ébahi par ce qu’elle venait de dire. Puis, sans prévenir, il se jeta sur elle et la serra fort contre lui. La jeune fille se laissa faire, et appuya sa tête contre son épaule. Elle lui murmura encore quelques mots :

 -J’aimes pas quand tu me parles plus, alors recommences pas, d’accord ?

-Promis Ino… Pardon, petite soeur.

-Hé, j’suis plus grande que toi d’abord !

-Pardon, petite sœur, répéta Naruto. Un grand frère doit protéger sa petite sœur. Quand je serais Hokage, je devrais protéger tout le village, donc il faut bien que je m’entraîne à le faire avec toi déjà.

 

            Quand, le lendemain matin, il rentra dans la chambre du garçon, Inoichi ne put s’empêcher de sourire en voyant sa fille blottie dans les bras de Naruto. Ah, ces deux-là…

 

Fin Flash-Back 

 

            Depuis, les regards haineux des habitants n’avaient pas cessé. Mais le garçon n’y attachait plus autant d’importance, même si ils étaient toujours douloureux pour lui. Maintenant qu’il rentrait à l’académie, il avait l’impression de faire le premier pas vers son rêve, le titre de Hokage, et la reconnaissance de tous les habitants de Konoha. Il dévisagea les autres enfants ; Il en reconnut deux, Choji et Shikamaru, qu’il connaissait bien, car ils étaient les fils d’amis d’enfance d’Inoichi. Les deux étaient de chouettes copains, même si l’un était obnubilé par la nourriture, et l’autre un vrai flemmard. Il regarda les autres enfants ; son regard fut d’abord attiré par une petite fille aux cheveux étonnamment… roses. Ils retombaient sur son front, cachant presque ses yeux couleur émeraude, que Naruto trouva jolie pourtant. Elle semblait intimidée par la situation, et se cachait derrière sa mère, qui avait elle aussi les cheveux blonds. Elle avait l’air d’être gentille, cette petite fille. Il continua de parcourir du regard les autres enfants présents, et s’arrêta cette fois-ci sur un garçon au teint assez pâle, et aux yeux et cheveux très sombres. Ce qui surprit Naruto, c’est que contrairement aux autres, ce garçon n’était pas accompagné par un de ses parents, mais par un garçon de treize ou quatorze ans tout au plus, qui lui ressemblait énormément. Naruto ne savait pas quoi penser de ce garçon, c’était étrange. Ami ou ennemi ? En tout cas, il l’intriguait au plus haut point. Il fut tiré de ses pensées par une voix qui s’était élevé dans le hall, celle d’un homme aux longs cheveux bruns, avec une large cicatrice horizontale sur le nez.

-Bonjour à tous ! Je suis Iruka, et c’est moi le senseï chargé d’accompagner cette génération tout au long de leur séjour à l’académie. Mais pour commencer, je vais seulement m’occuper des garçons pour les six premiers mois, les filles vont aller avec une autre senseï, Tame.

Suite à cette annonce, les garçons suivirent Iruka ; Naruto eut un petit pincement au cœur en se voyant séparé d’Ino pour la journée, puis commença à discuter discrètement avec Choji et Shikamaru. Ils s’installèrent dans une grande salle de cours, où ils écoutèrent Iruka parler des règles du ninja, avec plus ou moins –et plutôt moins – d’attention.

            A la fin du cours, Naruto put (enfin) retrouver Ino, qui avait eu le droit elle à un long discours sur les vertus d’une kunoichi. Tout les deux rirent aux éclats, et commencèrent de rentrer chez eux. Comme il était encore tôt, ils décidèrent de faire un petit tour dans  Konoha. C’est là que tout bascula.

            Alors qu’ils passaient dans une petite allée, un homme d’une trentaine d’année,  mal rasé, aux cheveux bruns et sales, s’approcha d’eux, et sans prévenir, attrapa Ino par le bras. Celle-ci cria, tandis que Naruto tentait de le faire lâcher prise.

-Allez, mon garçon, laisses-moi m’amuser un peu avec elle ! Toi, tu es encore trop jeune pour ça ! Promis, je ne l’abîme pas trop ! S’exclama l’homme, de toute évidence bien éméché, avant d’éclater de rire.

Naruto grogna de rage et martela l’homme de ses petits poings. Celui-ci commençait à en avoir marre, et donna un coup de pied à Naruto, l’envoyant contre le mur de brique de l’allée.

-Naruto ! Cria Ino, qui tentait tant bien que mal de se défaire de l’emprise de l’homme.

Le petit blond, un peu sonné par l’impact, se redressa. A la vue d’Ino qui se faisait agresser, il sentit une colère sourde monter au plus profond de lui. Il se rua à nouveau sur l’agresseur, et lui asséna un nouveau coup de poing. Ce coup-ci, l’homme hurla de douleur, lâcha prise sous l’impact, et tomba par terre.

            Lui et Ino regardèrent sans comprendre le  garçon. Celui-ci semblait changé… Les traits sur ses joues s’étaient accentués, ses canines avaient poussés, tout comme ses ongles. L’expression de son visage était différente de tout ce qu’Ino avait vu avant chez lui… On aurait dit une sorte de rage bestiale. Soudain, elle comprit. Kyubi…

 

A nouveau, Naruto se jeta  sur l’homme, lui donnant un nouveau coup, faisant cracher du sang à l’agresseur, qui tomba inconscient. Voyant Naruto prêt à recommencer, Ino sentit les larmes lui monter aux yeux, et courut vers son ami, s’accrochant à lui.

-S’il te plaît Naruto, reprend-toi. C’est moi, Ino…

En entendant les sanglots de la fillette, Naruto sembla se calmer. Son visage reprit sa douceur habituelle, ses canines et ses ongles leurs tailles normales… Soudain, il vacilla, et s’écroula par terre. Pendant ce temps-là, le bruit de la bataille avait attiré une petite foule, qui commençait à commenter la scène.

-C’est l’enfant-Démon…

-Je vous avais bien dit que ça arriverait un jour !

-On aurait mieux fait de s’en débarrasser dès le début !

Entendant toutes ces remarques sur le compte de son ami, Ino se remit à sangloter de plus belle, jusqu’à ce qu’elle vit son père se détacher de la foule et courir vers eux. Il la serra contre lui, visiblement soulagé, lui caressant les cheveux, avant de se diriger vers le corps inanimé de Naruto. Il le prit dans ses bras, fit signe à sa fille de le suivre, et s’éloigna de la foule.

-Que s’est-il passé, Ino ?

-C’est… C’est cet homme, il m’a attrapé tout d’un coup… Et.. Naruto a essayé de me défendre, mais il l’a envoyé contre le mur. Puis Naruto… Il est… devenu bizarre comme…

La jeune fille n’arrivait pas à finir sa phrase, trop perturbé par ce qu’il venait de se passer. Son père, qui avait bien compris ce qui s’était passé, alla jusqu’au bureau de l’Hokage. Celui-ci les attendait, visiblement soucieux.

-Alors, Inoichi ?

-Je ne sais pas… Il faut que j’aille faire un tour dans son esprit.

Naruto toujours inconscient, Inoichi se servit de sa technique pour rentrer à l’intérieur de l’âme de Naruto. Comme les fois précédentes, il se retrouva dans un couloir menant à la même grande cage. Mais cette-fois ci, quelque chose était différent… Il sentait sur sa peau un chakra maléfique, bien que faible. Son inquiétude grandissait, et il continua son avancée vers la cage. Il eut alors la confirmation que ses craintes étaient fondées ; dans l’obscurité de la cage, deux pupilles rouge sang le regardaient…

            Inoichi rompit aussitôt la technique, et se retrouva à nouveau dans le bureau de l’Hokage.

-C’est bien ce qu’on craignait… Le chakra de Kyubi commence à filtrer… Il est éveillé !...

Sandaime resta silencieux, tandis qu’Ino se remit à pleurer doucement.

-Peut-on faire quelque chose contre ça, Hokage-Sama ? Demanda Inoichi.

-Oui, on peut faire quelque chose, répondit une autre voix que celle de Sandaime.

Inoichi sursauta, et se retourna. Derrière lui, se trouvait Danzou.

-De toute évidence, les compétences de votre clan ont montré leurs limites dans le cas présent. Le conseil a donc décidé de confier la garde de Kyubi au clan Uchiwa, et à Itachi notamment. Avant toute objection, sachez que vos voix n’y changeraient rien, puisque seuls Nara et Akimichi ont voté contre cette décision, qui est effective dès aujourd’hui. Il vous faudra donc vous arranger pour que ses affaires soient transportées dans sa nouvelle demeure.

-Noooooon ! Cria Ino, s’attirant un regard dédaigneux.

-Et que faites-vous de la volonté du Yondaime ? Répliqua Inoichi, énervé par l’attitude du chef de la racine.

-Elle n’a plus d’importance à l’heure actuelle. Sur ce, je vous laisse.

 

Le chef de l’aile dure sortit du bureau, sous les regards éplorés d’Ino et son père. Le Sandaime semblait plongé dans ses pensées…  Il regardait le corps toujours inanimé de Naruto, et pensait au moment où il allait devoir lui annoncer qu’il allait quitter le foyer des Yamanaka et Ino… Le garçon avait eu une enfance agréable grâce à eux. Est-ce que ça allait pouvoir continuer ?

 

 

 

 

 

_____________________________________________________

 

 

Voila le deuxième chapitre ! J’ai eu pas mal de difficultés pour l’écrire, je ne savais pas trop où l’arrêter… J’espère que le résultat n’est pas trop mauvais.

J’ai essayé de rendre le dialogue entre Ino et Naruto le plus réaliste possible, pas évident quand on sait qu’ils ont 7 ans tout les deux… ! J’ai tenté de m’inspirer de ma petite sœur qui à peu près le même age, mais pas facile… Dites-moi ce que vous en pensez !

J’ai eu plusieurs commentaires pour le premier chapitre, merci beaucoup à ceux qui ont pris le temps, j’espère que cela continuera à vous plaire !

Le premier chapitre devrait arriver d’ici 10 jours je pense.

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales