Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021
  • Choc
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • La première fois que Mathilde vit Alexandre (...)
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 1 000 - 2 800 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 18/09/2020
  • C'était un dimanche de décembre (...)
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 2 000 - 4 700 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Solde
    LE SOC
    Nb de signes :
    Genre : atypique - art visuel - absurde - poésie - avant-garde
    Délai de soumission : 25/10/2020
  • Sexe et sexualité dans le futur et ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 06/12/2020
  • Métamorphoses
    Éditions GandahaR
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • En attendant septembre
    nsanzimana édition
    Nb de signes : > 169 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 29/08/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1571 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Elle, au bout de la rue ?...ok. Auteur: Suukii-Stella Vue: 21238
[Publiée le: 2009-02-25]    [Mise à Jour: 2010-12-20]
13+  Signaler Général Commentaires : 81
Description:
Une histoire raconte qu’un soir de pleine lune, cinq garçons seraient nés un tatouage représentant une lettre marquée sur une partie de leurs corps. Que ses jeunes protagonistes auraient leurs destinées liées à cet ornement. Les vieux sages pensent à l’amour quand ils évoquent les lettres, à de jeunes demoiselles de différentes catégories sociales. Mais l’aberrance des faits fut difficile à expliquer aux jeunes hommes, l’idée d’être enchaînés à une destinée irrévocable tatouée sur leurs peaux rendait leur jours plus lourds et si…tracés, préparés. Survoler les toits à la recherche d’une femme, de la femme. Ils prient, en passant devant cette femme que le tatouage ne brûle pas leurs peau et qu’il ne brille pas pour leur matérialiser les menottes autours de leurs poignées. La royauté n'y ai pourtant pour rien, malgré le pléonasme qu'est leurs destinées et cette époque dans laquelle ils vivent.

__________________

Une nouvelle fiction.

UA, et pour les couples : Classique.

Prévisible ? Non !

JE SUIS DE RETOUR. J'espère que vous n'avez pas oubliés ma fiction avec le temps. Merci à toutes les personne qui continuent de me suivre !

CHAPITRE 12 : Mesdames et Messieur, lâchez vos ficelles, Pinocchio déploit ses ailes.

Stella.
Crédits:
Masashi Kishimoto je vous empreinte VOS personnages !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Qui dois-je être ? Elle ou...je ne sais pas.

[3400 mots]
Publié le: 2009-04-12
Mis à Jour: 2009-04-12
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Elle, au bout de la rue ?…Ok.

 

 

 

 

 

 

 

- Non…oui très charmant, bailla-t-elle, mais non !

- Vous devenez de plus en plus difficile, élargissez vos choix princesse Haruno !

La rose regardait avec ennuie les hommes en file, se présentaient du mieux qu’ils pouvaient. C’était si lassant de les voir se démenaient pour en fin de compte loucher bon nombre de fois sur le trône plutôt que sur elle. Son père et son oncle désespéraient littéralement sur leurs trônes de roi et son aigrie femme de bonne tenue ne cessait de la reprendre.

- Tenez-vous droite, bon dieu, lui souffla-t-elle, sèchement.

- Hmmm, grogna-t-elle en se redressant, quel est le suivant père ?

- Un dénommé…Sai Fujihiko.

- Bien.

Un des hommes s’avança vers la princesse, bien plus que les autres, s’inclina et entreprit de baiser sa main mais un garde lui barra le chemin de sa longue lance. Sakura fusilla le garde qui n’était autre que Sasuke, celui-ci avait perçu quelque chose de désagréable chez lui.

- Mais laissez donc ce jeune homme, Sasuke !

Sai sourit et attrapa sa main afin d’y poser ses lèvres, Sakura était aux anges, enfin quelqu’un d’entreprenant et qui était tout à fait de son goût, quelle joie !

- Alors, Sai n’est-ce pas ?

- Oui princesse.

- Que diriez-vous d’une balade dans les jardins ?

- Bien, tant que je suis avec vous, sourit-il.

La rose s’empourpra et glissa son bras autour du sien. La femme aux cheveux gris allait la retenir mais son oncle l’en empêcha.

- Que nous fêtions cela avec un bal, demain soir ! S’exclama-t-il, ravie.

- Mais…mon roi ! Demain ? Et comment ferons-nous pour les invitations ?

Le roi Hyuuga haussa les épaules, comme un gamin, un bal pour sa nièce et le comment du pourquoi, lui était égale.

- Peut m’importe voyons, ma nièce vient de baisser sa garde et nous fêterons cela demain !! Gronda-t-il pour que tous se réveille.

- Bien !

Tous partirent mettre les choses en place. Si jamais les rois étaient déçus, sa barderait pour eux. Un peu après alors qu’ils parlaient, Hinata aux bras de Neji et surveillée par Naruto, entrèrent dans la grande pièce.

- Alors, notre princesse a-t-elle trouver chaussure à son pied ? Demanda Neji.

Alors que le roi Haruno allait parler, une femme d’une beauté fatale entra dans la pièce par la porte des jardins, un grand sourire sur ses lèvres rosées. Sa robe d’un vert pâle lui allait à la perfection, Naruto et Sasuke se demandèrent qui pouvait être cette femme, à la longue chevelure saumon.

- Oui Neji, elle est dans les jardins, aux bras d’un jeune homme, que dis-je, rit-elle, d’une beau jeune homme !

- Ma reine, se réjouit posément l’Haruno, vous les avez donc vue ? Avaient-ils l’air de s’entendre ? Ma fille, ne s’ennuyait pas ? Débita-t-il soudainement, brisant son calme olympien.

La reine Haruno…

- Bon dieu quand il s’agit de ta fille, tu en perds tout tes moyens mon amour ! Se moqua-t-elle ouvertement, face à leur comité restreint.

Elle ne faisait de cérémonie, elle était d’une simplicité affligeante pour les nobles mais c’est pour cela que le roi l’avait épousé parce qu’elle était différente et qu’il l’aimait. Elle était sans aucun doute, la plus belle des femmes avec la reine Hyuuga qui d’ailleurs faisait son entrée auprès de son amie qui venait apparemment la réprimander.

- Mon amie, vous m’avez quittée sans me prévenir ! Pourquoi ne pas être restée, vous les auriez vus, ils étaient si mignons ! S’enjoua-t-elle en claquant dans ses mains, oh ! Bonjours tout le monde.

Tous lui sourirent.

- Bonjours ma tante, la salua Neji.

- Mère, sourit Hinata, Vous les espionniez ?

Sa mère ria en posa sa main sur sa bouche.

- Voyons, quel vilain mot !

La princesse secoua la tête gentiment. Sa mère partit s’asseoir sur son trône en soupirant d’aise, bientôt imitée par l’Haruno.

- Je vous jure, au début nous ne l’avons pas cru ! Nous pensions que c’était Sasuke car nous les voyons que très peu séparés mais après mûr observation, c’est vrai qu’ils sont différents.

« Heureusement ! Songea Sasuke, d’un air décomposé »

 

 

 

 

 

 

 

Il s’étira paresseusement et sortit de ses draps avec nonchalance, le soleil avait chauffé ses joues et cela était plutôt agréable comme réveil. Seulement vêtu d’un large pantalon beige, il sortit de la chambre à très haut plafond pour entrer dans le salon vide. Cela l’étonnait car il était rarement la première personne à se lever, le Nara se gratta l’arrière de la tête, perplexe, dormait-elle encore ? Il se dirigea vers la chambre de la blonde et toqua mais aucune réponse ne lui parvint alors il prit l’initiative de rentrer, darda son regard désormais allumés sur le visage somnolent de la courtisane et bien malgré lui, il vous l’assurerait…il sourit.

- Demoiselle…souffla-t-il.

Les couvertures se froissèrent dans un vague mouvement de jambes, le brun s’en amusa et s’avança assez pour s’agenouiller en face d’elle. Il posa son doigt sur le bout de son nez bronzé et effectua une légère pression qui la fit plisser le nez et entrouvrir les yeux d’où une légère lueur forêt brilla, son bras rabaissa soudainement les couettes chaudement chauffées sur elle, se qui égaya le brun. Celui-ci s’amusait à soulever les draps qu’elle s’empressait de rabattre en riant et en se reculant se qui en conséquence fit se mettre Shikamaru sur le lit. Cela dura pendant un moment, jusqu’à que le brun tira tellement fort sur les draps que les cheveux de la blonde s’envolèrent dans un mouvement majestueux, elle avait les yeux grand ouvrèrent et les bras repliaient contre sa belle poitrine, ça pourrait paraître anodin pour certains mais cette image troubla le Nara, depuis quand déjà n’avait-il pas ressenti une telle quiétude, depuis quand n’avait-il pas éprouvé le besoin de se chauffer dans les bras de quelqu’un ?

- Shikamaru ?…Monsieur le rêveur me recevez-vous ?!

Shikamaru réalisa qu’une main s’agitait dans la périphérie de son regard.

- Oh…vous avez réapparue ? J’ai cru que vous vous perdiez dans la profondeur des draps, sourit-il.

Elle attrapa les dits draps et les mit sur ses longues jambes.

- Je n’étais pas prête de me perdre avec vous ! Rit-elle, alors que me vouliez-vous ?

- Rien de très spécial, vous réveillez n’est pas une raison valable ?

Temari haussa les épaules, après tout elle ne savait presque rien de la cohabitation, devait-elle respecter certaines règles ?

- Euh…vu la tête que vous me faites, et vu ma non expérience de l’habitation commune, je suppose que…c’est une raison valable. Répondit-elle simplement.

- Vous n’y connaissez rien sur la façon de vous y prendre, Constata le brun face à sa mine perdue, affichant lui un air moqueur.

Temari arqua son sourcil avant de brandir un coussin de plume, menaçant.

- Retirez vos paroles sarcastiques ou je vous y forcerais !

- J’en frémis d’avance. Temari baissez votre arme, quelqu’un pourrait prendre peur…ironisa-t-il.

Elle se mit debout sur le lit pour paraître plus imposante mais celui-ci fit de même et c’est décidément lui qui la fit frémir.

- Je vous assure…rajouta-t-il.

Il descendit du lit et se mit dos à elle, prêt à quitter la pièce lorsqu’il reçut brusquement le coussin en pleine tête, le faisant se retourner lentement, dans un grincement de terreur pour la Sabaku.

- Dois-je en comprendre que vous les hommes, n’avez aucun humour ? Demanda-t-elle en reculant nerveusement.

Le Nara s’approchait d’elle et finit par se jeter sur le lit mais elle fut plus rapide et en le voyant s’étaler de tous son long, elle sauta par-dessus le lit et partit en courant de la pièce.

- Attendez !! Vous ne vous en sortirez pas comme cela ! S’écria-t-il en se remettant d’aplomb.

La voix de la blonde résonna dans l’appartement.

- Causez toujours, homme flemmard !

Il sortit de la chambre et la vit perchée sur le canapé, debout et lui tirant la langue.

- Tchh, les femmes ! Ralla-t-il, Temari !!

La blonde bloqua ses bras sur sa poitrine et le regarda d’un air effrayé.

- Q-Qu’y a-t-il ?!

Elle regarda derrière elle mais quand son regard revint sur le brun, il était malheureusement très prés d’elle.

- Traître ! S’outra-t-elle.

- Jamais…

Le Nara était prés à l’attraper lorsque quelqu’un tapa à la porte, il soupira sous le soulagement de la blonde qui s’affala sur le divan, toujours habillée de sa chemise de nuit, lui arrivant un peu au dessus des genoux, c’était plus pratique et nettement plus agréable.

- J’arrive ! Grogna-t-il en ouvrant la porte…Vous ?!

Devant la porte se trouvait, Sasuke, Naruto, Hinata et Neji.

- Hm…

La taciturne lui serra la main et le dépassa afin d’entrer. Naruto et Neji firent de même mais le brun ne sut comment réagir devant se qu’il devinait être, la princesse Hyuuga. Alors le brun s’inclina simplement.

- Enchanté princesse.

Hinata sourit, un peu gênée.

- J’ai vu que vous appeliez mon coussin par son prénom, pourriez-vous en faire de même avec moi Shikamaru ?

Le Nara s’apprêtait à répondre lorsqu’il entendit le cri de Temari, lui et la princesse tournèrent leurs regards vers eux. Temari s’était jetée sur l’Uchiha et tapait férocement ses poings contre son torse.

- Temari…arrête ça…soupira Naruto.

- NON ! Si…je le lâche…v…vous partirez en…encore et…et…

Temari entoura Sasuke de ses bras, un peu plus haut que sa taille et le serra du mieux qu’elle put. Lui ne dit rien, ne fit rien, comment calmer la courtisane ? Juste la laisser s’effondrer dans vos bras, en la rassurant de votre présence.

- On devait y aller le plus rapidement possible, on ne t’a pas abandonner, dit-il doucement…regarde

Il l’obligea à lever les yeux vers lui.

- On est là, non ?

La blonde essuya vivement ses larmes.

- Hm, c’est facile de dire ça ! Je me suis fait un sang d’encre moi, ne pas pouvoir savoir si vous vous en sortiez seuls, sans moi !

Chassez le naturel, il revient au galop, n’est-ce pas ? L’Uzumaki vint lui ébouriffer les cheveux.

- Naruto Uzumaki ! S’énerva la blonde en lui claquant la main.

- C’était plus fort que moi, hé hé !

- Hm, bon c’est qui eux ? Demanda-t-elle en s’approchant d’Hinata.

- Je m’appelle Hinata, sourit la brunette en lui tendant sa main.

Temari serra sa main.

- Vous êtes trop mignonne Hinata, moi c’est Temari !! S’enjoua la blonde, de son naturel tempéré.

L’Uchiha passa une main désespérée sur son visage d’albâtre, alors que Naruto essayait d’expliquer son erreur à la Sabaku qui n’y comprenait décidément rien.

- Ben alors, tu as finit de faire des paraphrases incompréhensibles !

- Mais…c’est-à-dire que…tu vois…eux…là

La blonde mit sa main devant la bouche remuante du blond et tourna sa tête déconfite vers l’apollon.

- Sasukeeeee ! Aide le ou je fais un meurtre !

- Bien…Temari je te présente : Hinata Hyuuga, l’une des héritières aux trônes et Neji Hyuuga deuxième héritier des Hyuuga.

… … …

- A quel moment je dois me jeter dans par la fenêtre ? Demanda-t-elle, hébétée.

Hinata se mit à rire, cette éternelle main sur la bouche alors que Neji restait de marbre, de cet air sérieux qu’il ne quittait que de temps en temps.

- Oh non cela serait dommage, je vous aime bien Temari !

- Vraiment ? Enfin je veux dire que…c’est un honneur !

Temari s’inclina dans une maladresse distrayante et adorable.

- Vous êtes trop solennel ma chère, restez vous-même.

Elle parut réticente et se mit à tourner, une main sur le menton, autour de la brunette qui souriait.

- Sasuke, je suis sur que ce n’est pas la vraie héritière ! Regarde moi cette sincérité et cette simplicité, non non…

Les rires d’Hinata redoublèrent, cette jeune femme était si drôle. Cela faisait longtemps depuis ça rencontre avec Tenten qu’une personne ne se comportait ainsi avec elle. Pour s’amuser un peu, L’Hyuuga se tourna au moment où la blonde était dans son dos et lui plaqua ses mains sur ses joues dorées en souriant.

- Ce que vous êtes jolie aussi ! On devrait enfermer les personnes si belle.

Temari écarquilla les yeux, et sentit ses joues chauffaient et la contesta vivement.

- Non, je ne le suis pas !

- Oui, c’est cela. Neji je n’accepte pas qu’une demoiselle soit plus séduisante que moi, je veux qu’elle soit enfermée sur le champs !

Sasuke perdit son visage impassible au même titre que le prince et Shikamaru.

- Pardon ?! Princesse, pourquoi faire quelque chose de la sorte ?!

- Neji ne me contredisez pas !

La Sabaku ne savait plus où elle était, décidément elle n’aurait jamais le temps de souffler. Mais la courtisane au sale caractère ne se laisserai pas faire.

- Je suis désolé d’être sois disant plus jolie que vous mais je ne me laisserai pas enfermer comme cela !

- Oh…Alors je vous aime vraiment bien, avoua Hinata tout sourire.

Naruto se gratta l’arrière de la tête, un air perplexe affiché sur son beau visage d’ange.

- Hinata, j’avoue ne pas vous comprendre.

L’héritière rougit jusqu’aux racines de ses cheveux foncés et tritura ses doigts avec un embarras immense.

- Désolé…je…faisais une plaisanterie…pardonnez mon…manque d’humour…

- Mais non ce n’est pas grave princesse, vous être très drôle ! Je suis très long à la détente vous savez !

Hinata secoua ses mains devant son visage blanc.

- Ne vous excusez pas et ne dites pas que vous êtes long à la détente ! Moi je vous trouve très bien !

Temari souriait devant ce spectacle attendrissant et réalisa soudainement quelque chose. Elle se dirigea vers le taciturne alors que les deux tourteaux se complimentaient et s’excusaient mutuellement sous l’œil exaspéré du cousin.

- Sasuke, est-ce que Hinata ne serait pas le H ?

Le brun acquiesça, le regard fixé sur l’héritière. Shikamaru juste à coté de Sasuke, fronça les sourcils et continua d’écouter la conversation.

- Tant mieux, c’est tout à fait quelqu’un comme cela qu’il lui fallait, sourit-elle.

- Hn, mais j’ai peur que cela s’annonce compliquée, avoua l’Uchiha.

Elle soupira sous la remarque.

- C’est vrai. L’héritière au trône tout de même, qui aurait cru qu’une telle personne soit destinée à cet ahuri blond !

- Hn…

Les lèvres du taciturne étaient légèrement étirée dans un sourire. Le Nara explosa littéralement, certes plutôt calmement pour ne pas éveiller les regards.

- Tu..tu es au courant ?!! Vous l’avez mise au courant !!

Temari et Sasuke le regardaient désormais, son étonnement était tel qu’il avait tutoyé la blonde dans la foulée.

- Oui.

- Mais…il n’y a pas de règle concernant ce sujet…enfin quelque chose qui nous interdit de faire ce genre de choses ?!

Le brun haussa les épaules.

- Peut-être mais, ne connaissant pas leurs existences c’est comme si elles n’existaient pas et puis elle est la seule à être au courant.

- Oui mais, arf vous auriez put me le dire, dit-il en se grattant l’arrière de la tête.

- Peu importe, souffla la blonde.

- D’accord, se résigna le brun, bon Pourquoi êtes vous venus nous voir ?

- Un bal aura lieux demain et vous êtes cordialement invités, vous et Temari. Déclara Hinata.

La journée se finit calmement, Shikamaru dut raconter comment il avait rencontré Temari. Hinata fut heureuse de sa journée mais…Sakura qu’allait-elle dire lorsqu’elle apprendrait qu’elle est partie sans elle, quelle sera sa réaction ?

 

 

 

 

 

Sakura venait de quitter Sai et marchait joyeusement dans les couloirs du château à la recherche d’Hinata, elle avait hâte de lui raconter sa sortie mais elle était décidément introuvable. Un peu plus loin, elle vit sa mère qui marchait posément, la rose se mit à courir vers elle, faisant ainsi voler les multitudes de tissus composant sa robe framboise.

- Mère !

Elle se retourna.

- Mon enfant, qu’as-tu à courir ainsi ?

- Auriez-vous vu Hinata ? Je ne la trouve nulle part.

La reine posa sa main sur sa joue en réfléchissant.

- Hum…oui j’ai entendu ton père dire à Hiashi qu’elle et Neji étaient sortis voir des amis, ils étaient escortés de vos deux gardes.

- …Je, merci.

- Je t’en prie.

Et elle continua sa route, laissant une Sakura déboussolée derrière elle.

- Elle…est partie, murmura-t-elle.

C’était la première fois qu’Hinata partait sans rien lui dire et encore pire, aucun des deux gardes n’étaient restés pour elle, alors que Neji y était. Pour une princesse, le faite de se sentir mise à l’écart était le pire des sentiments…La rose avait passé la journée avec Sai mais peut-être qu’elle aurait préférée être avec eux, elle ne savait plus qui être. La princesse ou celle qui ne veut pas l’être ?

Devait-elle réellement choisir ? L’Haruno avait l’intime conviction que oui, car plus elle avançait sans savoir plus son attitude se troublait et devenait indéchiffrable, des fois elle ne se reconnaissait pas.

- Merde…jura-t-elle en se laissant glisser le long du mur.

 

 

 

___________________________________

 

Voila et qui c’est qui n’a pas put résister de faire la suite ? C’est moi !

J’avoue ne pas avoir put résister malgré le boulot énorme que j’ai *soupire*

Enfin j’espère que ce chapitre vaut le coût et qu’il n’est pas trop moche.

Pour les fautes je m’en excuse d’avance et je vous promet de faire la chasse dès que j’ai plus de temps.

Merci pour vos commentaires, j’ai cru mourir de joies !

D’énormes bisous, Stella.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales