Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 881 lectures  - 4 commentaires [3 décembre 2022 @ 16:04]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 4043 lectures  - 6 commentaires [1 septembre 2022 @ 23:42]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Elle & Lui ~
[Histoire Terminée]
Auteur: Natsuhi Vue: 15123
[Publiée le: 2008-09-05]    [Mise à Jour: 2012-03-26]
13+  Signaler Romance/Humour/Drame Commentaires : 51
Description:
Uzumaki Naruto a subit un accident. Depuis, il est condamné à rester à l'hôpital durant un certain temps.. Malgré le fait qu'il n'aime pas du tout cette idée.

Ce qu'il ne savait pas, c'est ce qu'il allait découvrir en allant dans cet hôpital..

Lui, cherchant à tout prix de vivre
Elle, l'espoir perdu de cette vie.
___

U.A, OOC surement..
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Epilogue (2) ~

[1336 mots]
Publié le: 2009-02-01
Mis à Jour: 2011-09-15
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Elle & Lui

 

Epilogue

 

 

 

 

-         Ramène-toi ! S’écria une voix masculine.

-         Je vous rejoins chez Choji ! Lui répondis-je, en partant.

 

Je lui fis un signe de main et partis en courant à la boutique de fleurs d’Ino. Sasuke se contenta de me sourire, sachant ce que je comptais faire. Le vent s’était réchauffé, et les fleurs s’épanouissaient librement dévoilant leurs petits pétales. Durant cette période, la blonde adorait travailler à la boutique en compagnie de son père. La cloche sonna et avertis ma présence. Ino me sauta dessus pour me saluer, comme elle le faisait depuis quelques mois n’oubliant pas de m’éclater les côtes au passage.

 

-         Je t’attendais figure-toi ! S’exclama-t-elle, me tuant un tympan.

-         T’es toujours obligé d’hurler ? Me plaignis-je.

 

Pour seule réponse, elle m’ébouriffa les cheveux. Sans rien demander, elle m’entraina vers la fleur de mes désirs. C’était devenu comme un rituel. Elle sortit une rose blanche du pot, peaufina la fleur tout en me racontant ses derniers soucis et moments magiques. Ino était comme ça. Elle parlait beaucoup. Voir même tout le temps en fait. Mais c’était une fille sur laquelle on pouvait compter.

 

-         Je peux venir ou tu préfère être seul cette fois ? Me demanda-t-elle, tout en me donnant la fleur.

-         Seul pour cette fois.

 

Elle me sourit sans rien ajouter. Depuis quelques mois, j’avais décidé de faire ça. Ce petit rituel. Ino était venu m’accompagner quelque fois, en composant elle-même un bouquet magnifique. Mais parfois, comme aujourd’hui, j’avais besoin d’y aller seul.

 

Je sortis sous l’air frais de cette journée et me dirigeait vers le lieu où j’allais tous les mois, à la même date depuis maintenant cinq mois. Au début, c’était douloureux d’y aller. Et ça l’est encore en fait. Mais je m’étais promis de le faire tous les mois. Car tous les ans, ca serait trop long. Y aller une fois par mois m’obligeait en quelque sorte à repenser à cette période qui paraissait si lointaine à présent.

 

Le cimetière était en vue et je m’y engouffrais. En cette journée ensoleillée, l’endroit était à peu près normal. Mais dans la nuit, c’était assez sinistre et glauque. Durant presque un mois, j’y étais allé toutes les nuits, m’endormir près de sa tombe en laissant quelques larmes s’écrouler sur la pierre. Oui, c’était glauque… On pouvait me prendre pour un malade mais c’était au dessus de mes forces.

 

En arrivant devant la dite tombe, je m’assis et déposa la rose en enlevant la précédente à présent fanée. Pendant des heures, j’étais resté assis de cette manière, regardant les écritures marqué sur la pierre. Les écritures qui marquaient le nom de la fille que j’avais aimé et que j’aimerais toujours. Sakura Haruno.

 

Au départ, j’avais voulu lui donner mon cœur pour lui permettre de vivre. Au lieu de mourir si jeune, sans n’avoir rien connu de ce monde pourri. Car je n’aurais jamais pu vivre sans elle. Finalement, je lui avais accordé son souhait. Celui de la laisser partir et de continuer ma vie. Même si pour cela, mon cœur allait la suivre dans les cieux.

 

Elle m’avait écrite une lettre, qu’Anko m’avait donné après ce… Bref, une lettre qui m’était destiné. Elle y avait écrit tous ce qu’elle ressentait. Ce qu’elle avait vécu avant notre rencontre. Ce que cette rencontre avait changé pour elle…

 

Je ne pouvais m’empêcher de me haïr. Car je n’avais pu la sauver. Sasuke m’avait répété des centaines de fois que je n’y pouvais rien. Que ce n’était pas ma faute. Que c’était la vie. Et dans ce cas présent, dégueulasse. Qu’elle était destinée à mourir jeune à cause de ce cœur malade.

 

Tous ce qui me restait, était les souvenirs. Ces souvenirs qui ne me quitteront jamais. Ces souvenirs autant heureux que douloureux. Ces souvenirs qui me rappellent son visage, ses cheveux étrangement roses, ses yeux verts, sa voix… Sa façon de se comporter. Sa façon de me frapper quand je l’emmerdais. Son rire. Et tous les moments que l’on avait passés ensemble.

 

Tout ça me pinçait le cœur, mais en même temps, j’en étais heureux. Heureux de l’avoir rencontré.

 

Comment pouvais-je vivre ? Comment imaginer une seule seconde vivre sans elle ? C’était impossible. Et pourtant, la vie en avait décidé autrement.

 

Après ce qui s’est passé, j’avais failli détruire l’hôpital sous ma colère. Sasuke avait eut besoin d’aide pour me retenir de tous fracasser. J’avais même failli écorcher vif Kabuto pour avoir oser ricaner. Je me suis recasser la jambe dans ma fougue de destruction. Enfin pas recasser, disons que j’avais trop forcé et du coup j’ai du rester un mois de plus dans cet endroit que maintenant je haïssais du plus profond de mon être.

 

Les jours passent. Même quand ça parait impossible. Ils passent, ne faisant qu’augmenter mon mal être. Même quand on souhaiterait qu’ils s’arrêtent. Ils passent.

 

Sasuke était venu tous les jours. Ainsi que Kiba et Ino et quelques fois, Tem et Shikamaru aussi. Cet idiot m’avait ramené un poster… Choji m’avait fait la surprise de m’apporter à manger de temps en temps. Car je ne bougeais plus de ma chambre. Même Anko était inquiète. Elle m’entrainait parfois à la fugue. Mais non. J’en avais même plus envie. Je restais sur mon lit, toute la journée tel un mort vivant.

 

Anko essayait toujours de me remonter le moral. Elle y arrivait quelques fois. Elle m’avait avoué qu’elle se sentait coupable mais je l’avais de suite démenti. En quoi notre amour pourrait être de sa faute ? Ce genre de sentiment ne se contrôle pas. Elle avait retrouvé le sourire, me soutenant quand elle le pouvait. J’avais continué de venir la voir après ma sortie de l’hôpital. Cela avait crée un lien entre nous. Elle s’incrustait souvent avec les autres. Ils l’appréciaient beaucoup et Kiba tentait vainement de la draguer sous les regards meurtriers d’Ino.

 

Les parents de Sakura m’avaient rendu visite à mon plus grand étonnement. Ils avaient insisté pour me remercier de l’avoir soutenu jusqu’à la fin… De l’avoir rendu heureuse. Sur le coup, j’avais faillis pleurer car eux-mêmes avaient les larmes aux yeux. Ils m’avaient soutenu et m’avaient dit qu’ils seraient heureux de me voir de temps en temps. Et même de m’aider si je le souhaitais. Se sont des parents en or. Moi qui croyais que son père était une vraie brute en apparence, ça devait être l’un des hommes les plus sensibles que j’avais connu.

 

-         Hum… Soupirais-je.

 

Quand le vent me fouettait le visage de cette façon, j’avais l’impression qu’elle me parlait. Qu’elle était là, me regardant des ses yeux verts perçants. Qu’elle me souriait, se moquait, riait. Autour de mon cou restera pour toujours le pendentif que je lui avais offert. C’était comme une partie d’elle.

 

Je satisferais l’une de ses dernières demandes. Celle de vivre, en ne m’apitoyant pas. Je vivrais pour elle. Je ne renoncerais jamais à elle et jamais je ne l’oublierais.

Elle avait été ma lumière. Cette lumière qui m’avait remit sur le chemin. Cette lumière qui avait explosé en moi tel un feu d’artifice. Cette lumière qui avait parcourut les moindres parcelles de ma peau de ce petit courant électrique. Cette lumière qui m’avait illuminé de toute part. Elle avait été mon ange. Et elle le sera toujours.

 

Parfois, je rêvais d’elle. On se trouvait dehors, ou dans un parc ou n’importe ou hormis l’hôpital. Elle riait, courrait, sautillait tout en laissant ses cheveux suivre le mouvement du vent. Ses yeux verts m’observaient avec envie. Elle était belle. Et j’étais le plus heureux des hommes. Et elle m’embrassait.

 

En rouvrant les yeux, je me levais et scrutais sa tombe une dernière fois.

 

-         Je t’aime Sakura.

 

Ne plus la voir m’était insupportable. Mais c’était la vie. Aussi dur et dégueulasse soit-elle.

 

Je sortis du cimetière, une heure après et rejoignis mes amis.

 

Merci… Sakura. D’être entrée dans ma vie. Merci.

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2023