Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 881 lectures  - 4 commentaires [3 décembre 2022 @ 16:04]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 4043 lectures  - 6 commentaires [1 septembre 2022 @ 23:42]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Deuxième chance Auteur: edochan Vue: 96243
[Publiée le: 2008-02-23]    [Mise à Jour: 2010-08-05]
13+  Signaler Général/Mystère Commentaires : 293
Description:
Et si..Naruto se retrouvait à l'époque du Yondaime, avant l'attaque de Kyubi?
Et si Sasuke retrouvait sa famille, famille qu'il a vu se faire massacrer?
Et si l'équipe 7 se retrouvait à l'époque de Yondaime?
Que ce passerai-t-il?
Ils pourraient profiter du moment, savourer des instants perdus, ou inexistants.
Malheureusement, ce n'est pas aussi facile que ça.

Ma fic suit la logique du manga. donc les couples ne seront pas beaucoup mentionnés. après tout, "Naruto" est un shonen ;)


Crédits:
Tous les personnages de cette fiction appartiennent au merveilleux manga "Naruto".
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre XIX

[3453 mots]
Publié le: 2009-03-02
Mis à Jour: 2009-03-05
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre XIX




Naruto se tourna une enième fois dans son lit. Il n'arrivait pas à dormir; et cela depuis trois jours. Depuis ce jour. Danns ses rêves maintenant quotidiens, il n'entaidait plus que sa voix qui hurlait au secours; sa voix qui le suppliait de l'épargner. Poussant un dernier soupir résigné, il sortit de son lit et s'habilla. Se regardant dans le miroir, il constata qu'il avait vraiment une mine horrible. Et pourtant il essayait de paraître le plus naturel possible.

Il sortit de son petit appartementd'un pas lent, et de mit à déambuler dans le village. Il déambula comme ça pendant ce qui lui paraissait des heures dans la nuit estivale. Il n erencontra personne. C'est normal, il devait être trois heures du matin. Il trouva un de ces magasins ouvert à toutes les heures de la journée et se prit une glace; il avait vraiment chaud. Le commerçant avait eu peur en voyant le visage du blond. « Tu es sur que tu ne voudrais pas plûtot une bonne tisane? » lui avait-il demandé. S'il savait ; ce n'était pas une tisane, dont il avait besoin. C'était une bonne baston, qui le mettrai dans le coma pednant au moins trois mois, pour qu'il aie la paix. Mais ne parions pas dessus; jusque là, la chance n'avait pas voulu exaucer ses souhaits.

Il alla s'asseoir dans un parc et savoura la fraîcheur qu'apportait la glace à l'eau sur sa langue.

-Tu ne dors pas ? Entendit-il.

Il se retourna et vit derrière son banc le Yondaime qui le regardait d'un air intrigué.

-Vous le voyez bien, non ? Lui répliqua-t-il avant de se remettre à lécher la glace.

Il n'entendit aucune répartie, mais sentit qu'on s'assayait à côté de lui. Il ne réagit pas, préférant ignorer l'Hokage. Il n'était pas d'humeur à parler. Minato dû le sentir, car il ne dit mot, respectant le silence qui s'était installé entre eux dans la nuit étouffante. Poussant encore une fois un soupir (décidemment, il ne se reconnaissait plus), il cassa sa glace en deux et donna une moitié à son voisin sans le regarder.

-Merci; répondit Minato d'un air surpris.

-De rien. Vous puez la transpiration.

Minato étouffa un rire. Il venait de prendre une douche!

Entamant sa partie de glace, l'Hokage regarda son voisin de plus près. Il avait une mine consternante. Des cernes grandes comme sa main sous les yeux qui se fermaient tous seuls.

-Tu devrais rentrer chez toi. Tu tombes de fatigue.

Naruto tourna lentement sa tête vers lui et le regada d'un air peu amène.

-C'est justement parce que je tombe de fatigue que je suis sorti prendre l'air. Répondit-il.

-...

-Et vous, reprit le jeune blond; que faites vous ici à une heure pareille?

-Pause déjeuner.

Naruto le regarda d'un air surpris.

-Il n'y a pas d'heure pour travailler quand on est Hokage. Et puis il fesait trop chaud. J'ai pris une douche pour me rafraîchir et j'ai grignoté un truc. Je suis sorti prendre l'air pour réfléchir un peu.

-À quoi?

-Diverses affaires. Qui concernant d'autres villages.

-Le village de Konoha est en froid avec un village?

-Pas seulement un! Répondit Minato après une sexclamation étouffée. Après cette maudite guerre, tous les liens entre les villages sont à reconstruire.

-...

-Je travaille sur un cas particulier. Suna. Ou plûtot à Suna.

-Comment ça?

Minato le regarda quelques secondes d'un air indéchiffralbe, puis retourna lentement sa tête.

-Il se passe quelque chose, là bas. Avec le fils du Kazekage.

À ces mots, Naruto pâlit brusquement, ce que ne rata pas Minato.

-Il y a un problème?

-...

Naruto le regarda à son tour d'un air ahuri et se leva brusquement de son banc afin de s'éloigner de l'Hokage qui se leva à son tour.

-Pourquoi es-tu parti? Demanda celui-ci après l'avoir rattrapé.

-J'avais envie; je ne vois pas en quoi ça vous dérange.

  • Ça me dérange car je vois que tu ne vas pas trader à tomber dans les vapes. Je te raccompagne chez toi.

-Non! Barrez vous!

-C'est ça ou je t'amène de force à l'hôpital.

Emmetant un grognement, Naruto continua son chemin de son pas vascillant. Minato interpréta son grognement comme un signe de résignation.

-Tu sais de quoi je parlais, tout à l'heure? Demanda le Yondaime.

-...de Gaara, n'est-ce pas? Répondit Naruto d'une voix fatiguée.

Minato s'arrêta de parler quelques secondes, surpris.

-Tu le connais?

-Disons que...je sais de quels problèmes vous parlez en l'évoquant.

-Et...tu en penses quoi?

Naruto continua de marcher pendant un moment avant de brusquement faire volte face.

-C'est à vous qu'il faudrait poser cette question non? Lança le blond d'un ton accusateur.

-Pourquoi moi en particulier?

Naruto poussa une esclamation de dédain et rrecommença sa marche à travers le parc de Konoha. Le soleil commençait à se lever au dessus du village.

-Que pensez vous des jinchurikis? Demanda-t-il à brûle pourpoint;

Minato regarda le blond d'un air intrigué, puis dit sur le même ton:

-Pourquoi me poses tu cette question?

-C'est vous qui avez lancé le débat, je vous rappelle.

-Bien... la réponse est assez longue.

-J'ai tout mon temps! répondit Naruto après avoir ravalé un baillement.

-Mouais...attends une seconde, que je t'emmène dans un endroit plus tranquille.

Ne le laissant pas s'attarder sur ses mors, Minato prit Narto par la main et le téléporta sur le mont Hokage.

Une brise tiède soufflait sur eux, amenant l'air embaumé de la fôret. Qui se situait derrière eux. Des oiseaux les survolèrent dans un concerts de piaillements stridents, et s'éloignèrent en direction de la ville. Une calme serein s'installa sur les lieux.

-Pourquoi m'avoir emmené ici? Murmura Naruto.

-Parce que j'aime bien cet endroit, murmura le yondaime. Et il faut que tu te reposes un moment; alors tant qu'a faire, au moins choisir le bon lieu.

Naruto regarda son interlocuteur durant quelques secondes, puis alla s'asseoir au bord de la falaise qui surplombait le village et regarda posa ses yeux sur l'horizon sans vraiment le voir.

-Alors? Finit-il par dire. Vous n'avez toujours pas répondu à ma question.

-C'est compliqué...se défendit l'Hokage.

Il alla s'asseoir à côté du blond et regarda le village en contrebas.

-Je n'ai rien contre les biju; ce sont des créatures fantastiques; et je crois qu'il ne faut pas se soucier d'eux. Si l'on tient vraiment à la paix, on les laisse dans leur coin et on leur fout la paix.

-...et dans le cas de Suna?

-Ce sont des irresponsables. Comme à peu près tous les dirigeants du monde shinobi; rajouta le Yondaime d'un ton amer. La guerre à éclaté à cause de l'ambition de ces hommes...transformer un biju en arme...on se demande ce qui leur est passé par la tête! Et bien sûr, quand ils s'apperçoivent enfin qu'ils ont commi la plus grosse des erreurs, ils enferment les bijus dans des « réceptacles », comme ils disent.

-Mais pas vous.

-Ce ne sont que des bébés! On ne leur demande même pas leur avis. Ils ont juste eu le malheur de naître à ce moment précis. Et à cause de ça, leur vie devient un véritable enfer. Et même pas à cause du biju en eux.

-Comment ça? Demanda Naruto, une point de curitosité dans la voix.

-Le biju en lui même reste calme dans son réceptacle-sauf pour Ichibi, mais lui c'est un cas spécial. C'est e comporement des gens qui gâche la vie des jinchurikis.

-...vous en parlez comme si vous en étiez un.

-C'est pas ça...je connais juste assez la nature humaine pour savoir. Et puis Gaara subit déjà les contrecoups de sa condition... à à peine quelques mois! Si c'est pas triste ça...

-C'est cela, le problème que vous essayez de régler? Demanda Naruto.

-Oui; aquiesa Minato.

-Quelle solution proposez vous?

-Étant donné qu'on ne peut enlever Shukaku du corps de Gaara; je propose qu'on l'emmène loin de Suna. Qu'il soit élevé dans un environnement sain. Le plus sain possible.

-Vous ne pensez pas y aller un peu fort?

-Cela vaut déjà mieux que s'il restait à Suna. Les conseillers du village tentent déjà de l'anéantir, malgré le fait qu'il soit le fils du Kazekage...je ne comprendrait jamais comment celui-ci a pu accepter qu'on enferme ce démon dans le corps de son propre fils...cette idée est inconsevable pour moi.

Minato attendit une autre question, mais rien de vint. Juste le même silence qu'avant. Il fesait maintenant plus chaud; certains habitants du village commençaient à sortir de leur maison, malgré l'heure matinale. Le yondaime tourna la tête pour voir la réaction de son voisin, et constata que celui-ci le regardait de ses yeux fatigué, une expression indéchiffrable sur le visage. Puis Naruto ferma les yeux et, la mine agacée,se leva et tourna les talons.

-Ou vas-tu? Demanda Minato.

-Je rentre chez moi.

-Tu ne travailles pas aujourd'hui?

-Non.

-Bonne journée, alors; répondit l'Hokage.

-C'est ça.

Levant sa main en guise d'aurevoir, Naruto disparut bientôt du champ de vision du Namikaze, qui resta encore un moment seul. Puis le courageux Hokage se leva, la mine résignée: il lui restait encore une centaine de rapports à lire.




L'ambiance était plûtot lourde dans le salon de Mikoto. Sakura se demandait bien ce qu'elle fesait là! Elle avait vraiment été malchanceuse sur ce coup. Mais, résignée, elle souffla un coup dans sa tasse de thé.

Sasuke lui jetta un regard noir; elle y répondit par un autre, voulant signifier « quoi?!? » . Apparement, son regard devait être significatif, car Sasuke poussa une exclamation méprisante.

-Eh! S'exclama Kushina. Soyez un peu plus joyeux vous deux! Sakura, ne t'inquiètes pas. Ton Hiro ne devrait pas tarder à venir.

-Quoi?!? s'étrangla sakura; mais arrête de dire ça! Ce n'est pas mon Naruto!

-C'est-ce que tu crois...répondit Kushina avec un air mystérieux sur le visage.

-Ah les jeunes...dit Mikoto avant de reprendre une gorgée de thé.

-Exactement, répondit son amie.

-Quoi les jeunes? S'exclama Sakura. On est pas des bébés non plus!

-Aaaah...soupira Mikoto. Vous n'en êtes pas si loin!

-J'aimerai bien savoir en quoi. Dit Sasuke.

-Vous vous comportez comme des gosses! S'exclama Kushina.

Sakura poussa une exclamation d'indignation.

-Et c'est toi qui nous dis ça! Non mais je rêve!

-En plus, vous êtes irrespectueux! Comment osez vous parler ainsi à vos ainés?!? s'exclama Kushina.

Sakura et Sasuke lui jetèrent un regard significatif; puis la rousse se mit a ronchonner.

-De toute façons, déclara-t-elle. On est plus vieilles que vous. Point barre. Et on sait beaucoup plus de choses que vous.

Regardant l'Uzumaki reboire son thé, Sakura pensa à Naruto. À ce qu'il s'était passé il y a quelques jours. Depuis cette révélation, elle n'avait pas eu le temps de le revoir. Elle avait eu beaucoup de travail, et La mère d'Ino la surveillait constament. Il n'était pas venu la voir non plus...C'est pour ça que ce matin elle avait décidé de passer le voir à son appartement; mais en route, elle avait croisé Kushina; qui tenait absolument à lui faire gôuter une nouvelle recette de Ramens. Puis elle avait rencontré Mikoto, accompagné e Sasuke qui l'aidait à porter ses courses (!). Elle les avait invités à boire le thé chez elle, ce qu'avait accepté Kushina à grand renforts d'exclamation en tous genres. Et voilà comment elle en était arrivé à boire de nouveau un thé chez les Uchiwa, devant un Sasuke encore plus antipathique qu'avant. Il avait sûrement honte d'avoir été vu en train d'aider une femme à faire ses courses. Le grand Sasuke! Quelle blague quand même/

Ayant fini leur thé, Mikoto ramassa le plateau, puis se dirigea vers la cuisine. C'est à ce moment là qu'ils entendirent un grand fracas.

Se levant plus que ne dvrait le faire un civil normal, et non un ninja surentraîné, Sasuke alla lui aussi à la cuisine. Puis Sakura le suivit de près. Elle le trouva devant une Mikoto affalée sur le sol, se demandant visiblement ce qu'il devait faire. En effet, sa mère se tenait devantlui, dans une flaque d'un liquide qu'il ne saurait identifier, mais que Sakura identifia vite.

-Qu'est-ce qui se passe ? Demanda Kushina en arrivant. Maudite grossesse! En plus d'être une vache, je suis plus lente qu'une tortue!

-Sa..Haru, va chercher une bassine d'eau chaude. Et des serviettes.

L'Uchiwa aquiesa, et partit de suite. Kushina semblait pétrifiée.

-Kushina. Tu devrais t'asseoir. La panique n'est pas une chose super recommandée quand on est au troisième trimestre de sa grossesse.

Semblant se réveiller, Kushina s'exclama.

-Mais qu'est-ce que je peux faire?

-Ouvre moi la porte de sa chambre, qu'elle puisse acoucher dans de meilleures conditions.

-A...accoucher? Demanda Mikoto, faiblement.

-Oui,Uchiwa-san, dit Sakura avec douceur. Je crois que le moment est venu! Dit-elle d'une voix qu'elle s'efforçait de rendre forte.

-Mais...l'hôpital...

-Je crois qu'il est trop tard pour ça. Kushina, ouvre moi sa chambre. Je vais l'y emmener.

-Tu pourras la porter seule?

-Ne t'inquiètes pas. Je suis plus forte que tu ne le penses.

Aquiesant face à la rose, Kushina alla ouvrir la porte de la chambre à coucher. Ou plûtot de la chambre à accoucher. Sakura aurrait pu rire à cette blague digne de Naruto si le moment avait été propice.

-Uchiwa-san. Dit'elle d'une voix calme. Je vais vous emmener dans un autre endroit. Accrochez vous à moi. Aussi fort que vous pouvez.

-D'a...d'accord. Gémit Mikoto.

Rassemblan ses forces, Sakura accumula son chakra dans ses bras, puis porta la future maman dans sa chambre. Kushina et Sasuke y étaient; Les accessoires demandés par la med-nin aussi.

-Vas chercher ton p...son mari, Haru.

Sans dire mot, Sasuke fila par la fenêtre d'un bond. Kushina le regarda partir d'un air interdit.

-Que...

-Ce n'est pas le moment Kushina! Prends les ciseaux et les serviettes. Mets les dans l'eau chaude.

-...d'accord.

-Uchiwa-san. J'aimeais que vous repiriez fort, en rythme. Essayez de vous relaxer un maximum.

-Facile à dire! Bougonna Mikoto.

-C'est déjà plus facile pour toi que pour moi! Lança Kushina. Et pourtnat c'est toi qui accouches! Sakura! Tu est sûre de de que tu fais?

-Oui. Calme-toi, je t'ai dit!

-D'accord. Je retire ce que j'ai dit. Tu n'es pas une enfant.

Sakura sourit, puis dit d'une voix douce.

-Uchiwa-san. Le travail à commencé. A mon signal, quand tout sera près, vous pousserez, d'acdord?

Mikoto aquiesa silencieusement, attendant le signal de la jeune fille.




Sasuke courait à une vitesse incroyable dans les rues de Konoha. Sautant par dessus les murs et les toits éclairés par le soleil couchant. Il cherchait son père depuis plus d'un quart d'heure maintenant. Il était d'abord passé par le comissariat, mais ne l'avait trouvé. Il avait alors écumé les rues du village, allant maintenant aux terrains d'entraînements. Il y trouva un Uchiwa, pas celui qu'il cherchait, cependant. Une envie de violence le submergea soudain, vite refoulée cependant par l'urgence de la situation.

-Itachi; dit-il sans faire preuves de manières -le moment n'était clairement pas choisi pour cela. Dis moi où se trouve ton père. C'est urgent.

Le petit garçon l'observa, une expression indéchiffrable sur le visage. La même qu'il aborderai dans une dizaine d'années.

-Que ce passe-t-il, demanda-t-il calmement.

Luttant contre l'envie de lui balancer un shuriken dans la figure, Sasuke dit entre ses dents serrées.

-Ta mère est en train d'accoucher.

Itachiu resta interdit quelques instants, puis son visage s'éclaira (à la grande stupéfaction de son frère).

-Vous l'avez ramenée à l'hôpital? Demanda-t-il.

-Pas eu le temps...dis moi où se trouve ton père, nom de Dieu! S'exclama Sasuke.

-Chez l'hokage. Je pars à la maison.

Ne s'attardant pas plus que ça, Sasuke fila dans le village, arriva au bâtiment qu'il cherchait mais, ne s'encombrant pas de formalités, escalada le mur à l'aide de son chakra pour arriver à le fenêtre du Yondaime. Quand il arrive devan celle-ci, il aperçut avec soulagement son père en train de discuter d'un sujet apparement grave avec Minato. Mais ne voulant pas trop attendre, il entra dans le bureau; sous le regard attéré des deux perosnnes qui s'y trouvaient.

-Qu'est-ce que tu fais ici? S'exclama Fugaku. Comment es-tu...

-Là n'est pas la question, Uchiwa-san. Dit Sasuke, calmement. On m'a envoyé vous chercher.

-Pour...

-Votre femme est en traon d'accoucher chez vous. On a pas eu le temps de la ramener à l'hôpital.

Blemissant sous la nouvelle Fugaku quitta le bureau par la fenêtre, en compagnie de Minato et de Sasuke.







Alooooors? Réakcheuns plise!

Je tenait tout particulièrement à remercier Damnit pour ses commentaires, ainsi que cette chère Shina pour m'avoir souhaité un bon anniversaire!!!! ^^


  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2023