Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Des ados en pleine cambrousse
[Histoire Terminée]
Auteur: Yokai-chan Vue: 52210
[Publiée le: 2009-09-20]    [Mise à Jour: 2010-03-10]
G  Signaler Romance/Humour/School-Fic/Amitié Commentaires : 46
Description:
Nos jeunes adolescents sont en route pour un séjour champêtre avec au programme: sport, défis bizarres et prises de tête en tout genre. Quand l'air de la campagne libère les mœurs et délie les langues ça donne une fiction déconseillée à ceux qui dépassent la moule niveau Q.I.


~ Extrait du chapitre 6 ~

- Rends moi ce truc... tout de suite !
Au loin on entendit Naruto et Lee crier quelque chose à Sasuke pour qu'il les rejoigne. Celui-ci se leva mais fut retenu par la jeune femme de plus en plus furax.
- Rend le moi, ordonna Sakura en plantant son regard glacial dans les prunelles de Sasuke qui semblait beaucoup s'amuser.
- Considère ça comme.. .le prix à payer pour m'avoir fait chier pendant une plombe, dit-il en s'éloignant de la jeune fille qui avait pris une délicate teinte carmin, signe d'une explosion imminente...
Et l'explosion retendit lorsqu'elle vit Sasuke exhibant son trophée tout en se bidonnant avec ses potes.
- VA DONC TE NOYER DANS TON POT DE GEL, CONNARD ! cria Sakura dont les nerfs venaient de lâcher.
Malgré le nombre de décibels émis par la jeune femme, Sasuke l'ignora comme il savait si bien le faire.
- Cette fois c'est décidé, plus jamais je ne parlerai à ce sale con, jura Sakura tout en sachant qu'elle ne respectera pas cette promesse ; elle devait lui parler encore une fois, ne serait-ce que pour récupérer son bracelet.
Ça c'était la raison officielle mais au fond d'elle et sans qu'elle ne sache pourquoi, Sakura voulait découvrir ce que cachait ce masque de froideur. Peut-être à cause du mystère qu'il représentait ? Peut-être à cause de la lueur de tristesse qu'elle avait aperçu dans ses yeux ? Et puis après tout, ne dit-on pas que les plus beaux trésors sont les mieux gardés ? Et celui-ci devait être vraiment précieux vu l'armada qui le protégeait...
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas, malheureusement.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Les adolescents et leurs hormones j'vous jure...

[4124 mots]
Publié le: 2009-12-30Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Pitit retard du...aux fêtes on va dire. D'ailleurs j'espère que Papa Noël a été gentil avec vous.
Voici le chapitre 14 alors bonne lecture.
Tous les étudiants étaient rentrés au camp dans la soirée, appréciant un bon repas et des lits tièdes. Et même si la plupart des adolescents se jetèrent dans les bras de Morphée sans retenu, les événements de ces trois derniers jours ne cessaient de tracasser l'esprit de certains autres.
Neji faisait parti de ceux-là. Il ne cessait de se remémorer la sortie en canoë avec Tenten. Tenten...blottie au creux de ses bras, son parfum envoûtant, sa peau de pêche, ses cheveux ondulés glissant jusqu'au bas de son dos...et ses lèvres...Neji se retourna dans son lit pour faire face au plafond blanc. Bon sang, mais que lui arrivait-il ?! Tenten était une amie et il n'était sûrement pas normal de vouloir passer tout son temps avec une amie, la prendre dans ses bras, l'éloigner du regard des autres garçons...Non? Il n'en savait strictement rien et ça l'énervait plus que tout. Peut-être qu'il pourrait demander conseil à Lee? Non mauvaise idée, la dernière fois qu'il lui en avait parlé Neji s'était retrouvé encore plus perplexe qu'avant...Shikamaru alors? Il était très intelligent après tout. Non, Shikamaru était encore plus paumé que lui avec les filles. Naruto, Kiba? Hors de question, ils ne cesseraient de le charrier pendant des jours.
Neji soupira en se roulant sur le coté, qu'est-ce que c'était chiant d'être...d'être quoi d'ailleurs? Non, il était hors de question que Neji Hyuuga ne tombe dans le piège de l'amour. Absolument hors de question...


Les tourments firent une autre victime au levé du jour. Un autre membre de la famille Hyuuga d'ailleurs. Hinata sentit une boule se former dans sa gorge lorsqu'elle se souvint que Gaara lui avait donné rendez-vous avant le déjeuner pour un nouveau cours de danse. Sauf qu'il lui avait dit cela il y a bien longtemps avant qu'ils ne se laissent emporter et que Hinata ne lui dise indirectement qu'elle voulait qu'il l'embrasse. En y réfléchissant cela aurait dut perturber Hinata bien plus que Gaara. Après tout, elle sortait avec Naruto, secrètement certes mais il était certain que Naruto ne serait pas content s'il apprenait à quel point Gaara faisait battre le cœur de sa petite amie...
Que faire? C'était la question qui revenait sans cesse. Elle était censée n'avoir aucun petit ami et voilà qu'elle se retrouvait amoureuse de deux hommes à la fois. Hinata frémit en pensant à cela. Oui, elle était tombée éperdument amoureuse de Gaara et pourtant chérissait Naruto. Que faire?
Elle eut mal au ventre toute la matinée et parlait encore moins que d'habitude. Sa peau était d'un blanc translucide et des petites cernes violettes s'étaient formées sous ses yeux à cause du manque de sommeil.

-Hina, qu'est-ce qu'il se passe? Sans vouloir te vexer, tu as une mine affreuse, fit remarquer Ino qui s'apprêtait sans doute à sortir tout son arsenal contre les cernes et un masque énergisant à l'extrait de concombre ou autres produits du même genre.
-J'ai...mal dormi, gémit Hinata en apercevant son reflet cadavérique dans un miroir.
-Raconte-moi ma poupée, c'est à cause d'un mec? Demanda Ino en se rapprochant d'elle.

Hinata grimaça, certes elle était désespérée mais pas au point de se confier à Ino Yamanaka, la plus grande commère que le monde n'ait jamais portée.

-N...non c'est rien, j'ai mal dormi c'est tout.

La blonde ne sembla pas convaincue mais Hinata réussi à s'éclipser avant qu'elle ne tente une nouvelle attaque. Elle alla faire un tour dehors pour s'aérer et jeta un coup d'œil à la montre argentée accrochée à son poignet. 11h30. Elle venait de terminer son cours de tir à l'arc et il était l'heure d'aller à son “ cours de danse ”.
Hinata sentit sa gorge se nouer tandis qu'elle se dirigeait malgré elle vers le gymnase B sans doute désert. Oui, il était évident que Gaara ne voudrait pas continuer à l'aider et qu'il continuerait à l'ignorer comme il l'avait fait pendant les trois jours de randonnée. Malheureusement, elle arriva trop vite à son goût devant la porte du gymnase. Que faire bon sang?
Elle posa une main tremblante sur la poignée et attendit. S'il n'y avait personne ça voudrait dire...qu'elle n'était une idiote et qu'il ne ressentait pas du tout les mêmes sentiments qu'elle et qu'il voudrait fuir une gamine qui lui avait quasiment demander de l'embrasser et qui s'était fait des films. S'il était là à l'attendre, ça voudrait dire que ses sentiments étaient réciproques. Dans ce cas là, Hinata n'aurait pas la force de dire non, de lui avouer qu'elle sortait déjà avec quelqu'un et que de toute manière elle n'avait même pas le droit de sortir avec quiconque. Bon cela faisait quelques temps qu'elle avait décidé d'ignorer ce dernier point et de, si elle en trouvait le courage, raisonner son père sur la question du petit ami...A nouveau elle repensa à Naruto, son visage jovial, ses yeux azurs, ses cheveux dorés, son sourire angélique. Mais bientôt le visage qu'elle voyait dans sa tête se transforma. Les cheveux blonds devinrent rouges comme la braise, ses yeux se firent vert pâle et mélancolique, le sourire disparu, laissant place à une petite moue moqueuse. Alors Hinata se souvint de cette fameuse danse, la musique, la douceur de ses mains, la chaleur qui l'avait envahit, et son cœur qui battait à un rythme délicieusement incontrôlable.
Soudain, une voix sortit Hinata de ses pensées. Cette voix...

-Hinata! Héla Naruto en rejoignant la brune à grandes enjambées.
-Na...Naruto, souffla Hinata qui sentait son cœur se serrer encore un peu plus.

A présent, le blond avait rejoint la jeune fille devant le gymnase.

-Hina, qu'est-ce que tu fais là?
-Je...euh...je...,bredouilla l'adolescente en cherchant un prétexte mais heureusement pour elle Naruto ne semblait pas vraiment sans soucier.
-Tu sais quoi Hina? Dit-il d'une voix moins forte. Il n'y a personne dans les parages, on pourrait se balader hein?

Comme pour confirmer ses dires, il regarda aux alentours et, ne voyant effectivement personne, se rapprocha de la jeune fille et passa ses bras autour de sa taille. Celle-ci ne répondit rien mais commença à paniquer.
Il ne parlait pas fort mais pourtant, si quelqu'un se trouvait près de la porte dans le gymnase il entendrait à coup sûr les mots doux que Naruto lui susurrait à présent à l'oreille.
La fameuse question revint alors à l'assaut. Que faire? Est-ce que Gaara se trouvait vraiment dans le gymnase et entendait leur conversation? Est-ce qu'il n'y avait vraiment personne et dans ce cas là il ne ressentait rien pour elle? Les deux solutions ne plaisaient pas à Hinata qui eut soudainement envie de pleurer.
Heureusement, Naruto était en train de déposer ses baisers sur son cou et ne voyait pas les yeux nacrés de Hinata remplit de larmes. Elle essuya rapidement toute trace de tristesse et prit la main de Naruto en acceptant sa proposition.
Ils s'éloignèrent du gymnase enlacé sans deviner le mélange de tristesse et de colère qui venait de s'emparer d'un adolescent désespérément amoureux. Gaara se laissa glisser contre le mur du gymnase complètement anéantit. Elle sortait déjà avec Naruto...Elle ne lui avait rien dit...Elle avait joué avec lui...
Une vague d'un sentiment bien connu l'envahit, un sentiment qu'il s'était efforcé de combattre toute sa vie. La colère. Il serra les poings en tâchant de se calmer et en se remémorant les conseils de la psy qui l'avait suivit après qu'il ait grièvement blessé deux gamins au collège. Effectivement, les mises en garde de Kiba à son propos n'étaient pas totalement infondées...Il était dangereux.


Toute la matinée Kiba avait essayé de parler à Ino mais à chaque fois qu'il l'apercevait, elle était en grande conversation avec Shikamaru ou riait aux éclats avec Chôji ou Kankuro. Apparemment, elle ne se posait pas les mêmes questions que lui...Lui qui croyait qu'après la séance d'escalade elle...elle aurait quoi d'ailleurs? Elle l'avait dit elle-même après tout, elle avait réussi son défi, c'était sans doute la seule raison pour laquelle elle avait passé du temps avec lui. Maintenant il n'y avait donc plus aucune raison qu'ils restent seuls tous les deux. Ça ne l'avait pas marqué sur le coup mais à présent tout était clair. Ino avait dut se forcer à lui tenir compagnie parce qu'elle avait eu pitié de lui, le pauvre mec avec le vertige...
Kiba aurait voulu se frapper, pourquoi n'arrivait-il pas à l'oublier? Il était évident qu'elle ne ressentait plus rien pour lui et qu'elle irait bien mieux avec Shikamaru ou qu'elle préférerait continuer à rire à Kankuro. Il fallait qu'il l'oublie...


-Ino! Tu saignes! S'écria Tenten en remarquant que la blonde avait serré son verre tellement fort qu'il avait explosé dans sa main.

Cependant, Ino ne s'en soucia pas, elle fixait d'un air hébété un point derrière Tenten. Celle-ci tourna la tête pour savoir ce qui causait le bug dans l'esprit de son amie. Elle ne tarda pas à trouver la raison de sa surprise, Kiba avait attrapé Sakura par le bras et l'embrassait à pleine bouche en plein milieu du réfectoire.
Face à cette scène, un grand silence envahit la pièce et lorsque Kiba refit surface, des rougeurs apparurent derrières les tatouages rouges de ses joues. Sakura quant à elle, avait gardé les yeux grand ouverts et ne semblait pas vraiment être consciente des événements. Le brun finit par dire à Sakura de s'asseoir et celle-ci obéit en prenant au passage un plateau remplit de nourriture. Ils s'assirent tous les deux à une table près de Shikamaru et Chôji comme si de rien n'était. Cependant, Kiba semblait très gêné d'avoir réagit un peu trop impulsivement et Sakura restait encore sous le choc et ne toucha pas à son déjeuner -bien évidemment Chôji se proposa pour finir les restes.
Kiba et Sakura? Personne n'y aurait crut et eux encore moins et pourtant après le déjeuner Kiba attrapa la main de Sakura qui le suivit à l'extérieur sans broncher. Cependant, alors qu'ils atteignaient la porte, le tonnerre gronda et un éclair zébra le ciel recouvert de nuages noirs. Immédiatement, la pluie se mit à tomber à verse et tous les élèves encore dehors se précipitèrent dans les bâtiments, complètement trempés.
C'est ainsi que les adolescents se retrouvèrent coincés à deux heures de l'après-midi, dans le réfectoire aménagé en salle de permanence. Un groupe d'élèves jouait aux cartes dans un coin, d'autres entamaient une petite sieste tandis que d'autres discutaient. Kiba et Sakura assis dans un coin trouvaient plutôt agaçant que le sujet de conversation principal n'était autre qu'eux deux et que les gens ne se gênaient pas pour leur lancer des coups d'œil par-dessus l'épaule. A vrai dire Kiba ne savait pas trop ce qu'il lui avait prit, il était triste, voulait oublier Ino et c'était à ce moment que Sakura était passé près de lui en souriant. Il l'avait toujours trouvé jolie et puis elle était sympa, intelligente et ils s'entendaient bien. Alors après tout, pourquoi pas? Une foule de réponses lui parvinrent à l'esprit mais il se contenta de les ignorer comme il le faisait pour tous ses chuchotements d'autres élèves.
Sakura sentit le bras de Kiba autour de ses épaules et ne put s'empêcher de trouver ça agréable. D'ailleurs le baiser aussi l'était quand elle y repensait. Kiba était drôle, gentil et plutôt canon mais elle n'était pas tout à fait à l'aise malgré tout. Déjà à cause du fait que Kiba était l'ex de sa meilleure amie et qu'il y a des règles avec les ex des copines. Comme par exemple ne pas en embrasser un en plein milieu d'un réfectoire bondé sous le nez de la dite copine...
Mais à vrai dire cela passait au second plan parce qu'être en colère contre Sakura signifiait avoir encore des sentiments pour Kiba et cela signifiait vouloir ressortir avec un ex. Inconcevable pour Ino donc qui faisait un point d'honneur à ne pas donner de seconde chance. “ Un ex est un ex et s'il a pas assuré la première fois, il assurera pas la seconde. On oublie et on passe au suivant.” répétait-elle souvent avec fierté.
Enfin bref, la réaction d'Ino pouvait attendre pour l'instant parce que ce qui occupait vraiment l'esprit de Sakura à cet instant précis était le regard que lui lançait Sasuke. Oh non il n'était pas meurtrier et pas une once d'une quelconque jalousie ne transpirait; ça voudrait démentir l'hypothèse que Sasuke n'avait qu'un trou béant là où son cœur aurait dut se trouver -chose dont Sakura était maintenant convaincue. Sasuke se contentait de fixer Sakura de son regard pénétrant qui donnait l'impression qu'il savait exactement ce à quoi elle pensait.
Sakura se souvint brutalement d'un livre qu'elle avait lu récemment et l'image du vampire terriblement séduisant pouvant lire dans les pensées s'imposa à elle. Sauf qu'en imaginant Sasuke lui murmurer de douces paroles dans le creux de l'oreille, Sakura eut brusquement envie d'éclater de rire.
Kiba la vit sourire et il resserra son étreinte avant de sourire à son tour. Cependant il le perdit rapidement lorsqu'il croisa le regard de Sasuke qui était à présent posé sur lui. Là encore on ne pouvait deviner ses sentiments mais ses yeux étaient tellement perçants que Kiba ne put maintenir le contact et baissa les siens avec une étrange sensation de culpabilité au creux du ventre.
Soudain, un fracas se fit entendre, quelqu'un venait de se lever brutalement en renversant sa chaise. Temari regardait les adolescents rassemblés et semblait inquiète.

-Kankuro! Où est Gaara?!

Celui-ci regarda les alentours et ne remarquant pas de rouquin, la même expression d'angoisse se peignit sur son visage.

-J'en sais rien ce matin il a dit avoir un truc à faire.
-Quoi, comment ça “ un truc à faire ” ?!
-Ben chais pas...
-Il doit sûrement être encore dehors! S'écria la blonde en attrapant la veste imperméable qui traînait sur le dossier de l'une des chaises.

Kankuro enfila également une veste et suivit sa sœur à l'extérieur en lâchant une flopée de jurons. Kurenaï tenta de les raisonner mais on n'arrêtait pas les Sabaku si facilement. D'un pas pressé, Temari alla dehors et immédiatement sa capuche se rabattit, soufflée par une violente bourrasque.
Le paysage était méconnaissable, les sapins étaient courbés par la puissance du vent, le ciel était noir, illuminé seulement par les éclairs qui tombaient dans les montagnes. Le vent sifflait aux oreilles de la blonde tandis qu'elle essayait de repérer les cheveux flamboyant de son petit frère, sans succès. Soudain, Gaï, Asuma et Kakashi, vêtus eux aussi d'imperméables, arrivèrent près de Temari et Kankuro, une lampe torche à la main.

-On va se séparer et chercher dans les alentours. Il a dut se trouver un abri, dit Kakashi en haussant le ton pour se faire entendre malgré le bruit du tonnerre.
-Euh...je peux peut-être aider?

Ils se retournèrent brusquement au son de cette voix fluette et furent étonnés de voir Hinata, emmitouflée dans une veste, ses cheveux de jais virevoltant au grès du vent. Après une seconde d'hésitation Gaï haussa les épaules en pensant qu'un peu plus d'aide serait la bienvenue.

-Ce n'est pas la peine de regarder dans les gymnases, ils sont fermés à clé, signala Gaï en montrant du doigts les deux bâtiments carrées.
-Quoi? Mais avant on pouvait y accéder sans problème pourtant, dit Kankuro.
-Cette après-midi on avait prévu de faire des activités tous ensemble à l'extérieur, les gymnases ont donc étaient fermés pendant le déjeuner.

C'est ainsi que Kakashi et Temari cherchèrent dans la forêt pendant que Kankuro et Gaï vérifièrent dans les douches d'extérieur et que Hinata et Asuma regardèrent près du lac. Après quelques minutes, Hinata se rendit compte de quelque chose.

-Les gymnases ont été fermé pendant le déjeuner? Asuma-senseï est-ce que vous vous souvenez d'avoir vu Gara à midi? Demanda Hinata d'une petite voix.
-Je ne crois pas, dit-il après un instant de réflexion.

L'adolescente écarquilla légèrement les yeux et dit à l'homme de la suivre. Elle se précipita vers le gymnase B et constata qu'effectivement la porte était fermée à clé.

-Il est là dedans.
-Tu en est sûre?
-Oui.

Hinata ne savait pas trop pourquoi mais à présent elle était certaine que Gaara l'attendait ce matin, elle était certaine que lui aussi l'aimait, certaine qu'il l'avait entendu Naruto et elle...

-Très bien, je vais aller demander la clé alors, dit Asuma en s'éloignant. Attends-moi ici.

Hinata fit les cent pas devant la porte, plus nerveuse que jamais. Il fallait vraiment qu'elle parle à Gaara seul à seule, le plus vite possible. L'adolescente aperçue plusieurs troncs d'arbres empilés près d'un des murs du gymnase. Elle grimpa dessus et fut suffisamment élevée pour atteindre la lucarne en haut du mur. Elle la poussa et s'engouffra prudemment à l'intérieur du gymnase en s'écorchant la main au passage. Par chance des matelas de sport était empilés en dessous de la fenêtre et Hinata put y amortir sa chute. Elle s'écrasa peu élégamment et dut se tortiller un moment pour descendre des matelas et récupérer un certain équilibre.
Ce n'est qu'une fois debout qu'elle vit un garçon assis par terre en train de la regarder fixement, moitié surpris, moitié amusé et moitié en colère -oui ça faisait trois moitiés mais Hinata avait toujours eu des résultats affligeants en mathématiques. Cependant les signes de surprise et d'amusement s'estompèrent bien -trop- vite pour laisser le champ libre à des yeux froids et furieux. Aussitôt la gorge de Hinata se serra et elle fit à peine deux pas avant d'éclater en sanglots.
Elle tomba à genoux, la tête baissée et demanda pardon à Gaara entre deux reniflements. Hinata releva les yeux pour voir...pas grand-chose en vérité. En effet, ses yeux noyés de larmes ne distinguaient que des tâches floues même si une tâche rouge se démarquait davantage. Gaara sembla s'approcher de la jeune fille.
Il était tendu et hésitait encore sur la réaction qu'il devrait avoir. Hinata sentait depuis un moment un liquide chaud couler dans sa main mais n'y fit pas attention jusqu'au moment où elle sentit des doigts chauds lui saisir le poignet. La brune essuya ses yeux de sa main libre et regarda Gaara sortir un mouchoir de sa poche et se nouer autour de sa main ensanglantée.

-Qu'est-ce...que tu f...fais? Demanda-t-elle dans un hoquet.
-Ça se voit pas? J'me fais un tennis.
-...
-On a pas idée non plus de sauter par la fenêtre quand on est si empotée que toi.
-M...merci, dit Hinata en reniflant.
-De rien. Qui s'occuperait de toi si j'étais pas là après tout? Ah oui j'oubliais...tu as Naruto.

Même si son ton était calme, il n'arrivait pas à camoufler une certaine amertume dans sa voix.

-Gaara...je m'excuse, j'aurais du t'en parler depuis longtemps mais...on sort en secret ensemble...à cause de mon père...
-C'est bon. Au début j'étais en colère mais...j'ai réussi à me calmer et après tout c'est juste moi qui n'aurait pas du...me faire des films.

La fin de sa phrase fut étouffée par un ricanement triste comme s'il se moquait de sa propre stupidité.

-Gaara, ce...non. Je veux dire...ce n'est pas...Je crois que...

Hinata prit une grande inspiration pour reprendre contenance.

-J'aime Naruto depuis longtemps. C'est vraiment un petit ami idéal...

Gaara ne put s'empêcher de rouler des yeux et de garder la tête résolument tournée sur le coté plutôt que d'affronter le regard larmoyant de Hinata. Celle-ci mordilla sa lèvre avant se poser sa main sur la joue de Gaara pour le forcer à la regarder.

-...mais tu m'as fait perdre la raison Gaara.
-Pff super voilà que je rends les gens cinglés.

Hinata ne put s'empêcher de sourire

-Oui tu m'as rendu folle. Folle amoureuse.

Les joues de l'adolescente prirent une vive couleur rouge presque aussi soutenu que les joues de Gaara après cette déclaration. A cet instant Hinata ne put s'empêcher de le trouver plus beau que jamais avec son expression à la fois gênée et...heureuse.

-Et maintenant? Demanda-t-il après avoir reprit son expression habituelle.
-Quoi?
-Ben...qui vas-tu choisir?

Hinata eut soudain la nausée, devoir prendre des décisions importantes l'avait toujours paniquée au point d'avoir l'estomac noué.

-Je....j'en sais rien encore...
-Si je peux donner mon avis, tu devrais me choisir moi, confia-t-il en souriant.

Hinata lui rendit son sourire qui se transforma en grimace lorsqu'elle reprit son sérieux.

-Bon très bien, tu as le temps de décider mais je me battrais Hinata. A la fin, c'est moi que tu choisiras, parce que Naruto est un crétin et que je t'aime plus que lui.

Il avait l'air si sûr de lui -comme toujours d'ailleurs- que Hinata eut pendant un instant envie de le choisir lui immédiatement par peur de le détromper. Mais le rire carillonnant et joyeux de Naruto lui revint en tête et la décision ne sembla plus si simple d'un seul coup.
Hinata vit ressurgir ses nouvelles angoisses et elle tritura nerveusement le bandage à sa main si bien qu'elle ne vit pas Gaara se rapprocher. Son visage n'était plus qu'à quelques centimètres et cette fois, il ne s'interrompit pas. Hinata vit un feu d'artifice éclater dans sa tête, faisant frémir chaque parcelle de sa peau et faire des saltos à son cœur lorsqu'elle sentit les lèvres douces et chaudes de Gaara contre les siennes. Sans hésiter et en oubliant ses inquiétudes et le bon sens, elle enroula ses bras autour de sa nuque alors que Gaara passait les siens dans son dos.
Ils s'embrassèrent fiévreusement durant quelques magnifiques minutes avant de, finalement, rompre leur étreinte brûlante. Leur visage restèrent près l'un de l'autre, mêlant leurs souffles pendant qu'ils reprenaient leur respiration. Un déclic se fit entendre du coté de la porte et ils s'écartèrent l'un de l'autre pendant que Asuma faisait son entrée dans le gymnase. Il était accompagné de Lee, Kankuro, Kakashi et Temari. Gaara grimaça en apercevant sa sœur mais resta stoïque lorsqu'elle le traita d'imbécile attardé, de crétin borné et de stupide abruti de petit frère. Normalement elle aurait utilisé un vocabulaire bien plus imagé et exotique mais la présence de trois professeurs l'en dissuada.
Ayant repris son calme, elle lâcha un profond soupir en se massant les tempes avant de serrer son frère dans ses bras.

-Désolé de vous avoir inquiété, toi et Kank'.
-C'est rien...Ne disparaît plus comme ça c'est tout.

La fratrie No Sabaku ressortit du gymnase suivit des professeurs et de Hinata dont on avait fort heureusement oublié la présence à l'intérieur d'un gymnase fermé à clé.
L'adolescente fit un pas dans l'herbe mouillé et se rendit compte que l'orage avait cessé. Un rayon de soleil avait même réussi à percer la couverture opaque des nuages.
Le vent ne tarderait pas à chasser les nuages et alors, le soleil éclairera à nouveau, réchauffera les cœurs et ferra disparaître les tourments de jeunesse.
C'est ce qu'espérait Hinata tout du moins.
Commentaire de l'auteur Kiba et Sakura: O____O WTF???
Ino: è__________é
Yoyo-chan: Désolée, c'était pas prévu. Du pur freestyle. >.<
Hinata et Gaara: ♥_______♥
Yoyo-chan: Oui bon vous vos gueules et appréciez tant que ça dure...
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales