Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : création de personnage au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 20/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (2 PLACES)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Des ados en pleine cambrousse
[Histoire Terminée]
Auteur: Yokai-chan Vue: 52284
[Publiée le: 2009-09-20]    [Mise à Jour: 2010-03-10]
G  Signaler Romance/Humour/School-Fic/Amitié Commentaires : 46
Description:
Nos jeunes adolescents sont en route pour un séjour champêtre avec au programme: sport, défis bizarres et prises de tête en tout genre. Quand l'air de la campagne libère les mœurs et délie les langues ça donne une fiction déconseillée à ceux qui dépassent la moule niveau Q.I.


~ Extrait du chapitre 6 ~

- Rends moi ce truc... tout de suite !
Au loin on entendit Naruto et Lee crier quelque chose à Sasuke pour qu'il les rejoigne. Celui-ci se leva mais fut retenu par la jeune femme de plus en plus furax.
- Rend le moi, ordonna Sakura en plantant son regard glacial dans les prunelles de Sasuke qui semblait beaucoup s'amuser.
- Considère ça comme.. .le prix à payer pour m'avoir fait chier pendant une plombe, dit-il en s'éloignant de la jeune fille qui avait pris une délicate teinte carmin, signe d'une explosion imminente...
Et l'explosion retendit lorsqu'elle vit Sasuke exhibant son trophée tout en se bidonnant avec ses potes.
- VA DONC TE NOYER DANS TON POT DE GEL, CONNARD ! cria Sakura dont les nerfs venaient de lâcher.
Malgré le nombre de décibels émis par la jeune femme, Sasuke l'ignora comme il savait si bien le faire.
- Cette fois c'est décidé, plus jamais je ne parlerai à ce sale con, jura Sakura tout en sachant qu'elle ne respectera pas cette promesse ; elle devait lui parler encore une fois, ne serait-ce que pour récupérer son bracelet.
Ça c'était la raison officielle mais au fond d'elle et sans qu'elle ne sache pourquoi, Sakura voulait découvrir ce que cachait ce masque de froideur. Peut-être à cause du mystère qu'il représentait ? Peut-être à cause de la lueur de tristesse qu'elle avait aperçu dans ses yeux ? Et puis après tout, ne dit-on pas que les plus beaux trésors sont les mieux gardés ? Et celui-ci devait être vraiment précieux vu l'armada qui le protégeait...
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas, malheureusement.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Quand amour rime avec dispute

[3531 mots]
Publié le: 2009-12-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Désolée du retard j'ai...simplement oublié de poster le chapitre ^^'
Enfin mieux vaut tard que jamais comme on dit alors...bonne lecture
Et à la semaine prochaine sans faute.

Ino poussa un grognement peu raffiné lorsqu'elle entendit son téléphone portable vibrer sur sa table de nuit. D'un geste hasardeux, elle l'éteignit et se leva. I
l n'était encore que sept heures et tout le monde attendait la dernière minute avant le départ, à savoir 8h59, pour se lever. C'est pourquoi elle s'habilla silencieusement avant de sortir de la chambre sur la pointe des pieds.
Elle descendit discrètement les escaliers et pensa qu'il était ironique que, contrairement à ce que soupçonnait Kakashi, ce ne soient que les filles qui allaient voir les garçons dans leur chambre. Elle poussa la porte sans un bruit et inspecta les silhouettes allongées sur les différents lits de la pièce. Elle reconnut à sa gauche Neji, couché à plat ventre, les cheveux répartis en soleil autour de son crâne et le visage enfoui dans l'oreiller, plus loin on distinguait Naruto vautré en diagonal toutes jambes dehors et enfin, près de la fenêtre, Kiba roulé en boule sur son lit.
Ino eut à peine le temps de faire un pas que son gros orteil fit une rencontre douloureuse avec une altère de 15 kilos. Mais quel crétin pouvait bien se trimballer ça pendant un voyage?! La réponse lui vint à l'esprit lorsqu'elle vit la seconde altère sur le lit de Lee. Ino retint un soupir consterné et continua son parcours du combattant en évitant chaussettes sales et autres O.V.N.I (Objet Visqueux Non Identifié).
Elle atteignit enfin son objectif et secoua Kiba en lui plaquant une main sur la bouche pour éviter qu'il n'alerte toute la maréchaussée.

" Nnhgrmm, fut le gargouillement prononcé par l'adolescent fraîchement tiré de son sommeil.
-Chut, ne dis rien. Habille-toi et suis-moi, murmura Ino avant de lui lancer un clin d'œil et de sortir hâtivement du dortoir. "

Kiba obtempéra non sans ronchonner et sortit de la chambre après avoir mit t-shirt et jogging et s'être passé de l'eau sur le visage pour tenter d'effacer les traces d'oreiller visibles sur sa joue droite.

" Bon tu peux m'expliquer pourquoi tu me réveilles à l'aube? Râla-t-il en baillant.
-Pff il est sept heures pas cinq.
-Question de fuseaux horaires, éluda-t-il en haussant les épaules.
-Si je t'ai réveillé...de bon matin disons...c'est parce que je ne sais pas si l'info a réussi à remonter jusqu'à ton cerveau mais pendant la super randonnée pourrie il y aura de l'escalade mon vieux. "

Kiba grimaça en entendant ce mot.

" Et? Tu m'as trouvé une excuse pour être dispensé de grimpette? Genre, problème de genoux?
-Très crédible monsieur le génie inscrit en section sport...Non enfaîte j'ai peut-être trouvé quelques trucs pour t'aider à supporter ta peur.
-Hum, j'aimerai bien voir ça, dit-il visiblement sceptique.
- On va dehors, je t'expliquerai là-bas. "

Kiba suivit donc Ino à l'extérieur et écarquilla les yeux en la voyant se diriger vers la colline où il l'avait vu faire son tai-chi quelques jours plus tôt.

" Ino, tu déconnes?! Tu vas pas me faire grimper là-haut hein?
-Bien sûr que non...pas aujourd'hui en tout cas... "

La jeune femme s'arrêta au pied de la colline et fit face au brun qui était déjà plus pâle qu'avant.

" Et bien voilà, je me suis renseignée et j'ai vu qu'une technique assez efficace était la relaxation.
-La relaxation?
-Oui.
-...
-...
-Dit moi ta super source de renseignement ça serait pas le vieux hippie drogué qui squatte devant le supermarché du coin par hasard?
-Roh ça va! On peut toujours essayer non?
-Hum mouais...Je dois faire quoi? Capitula-t-il en soupirant. "

Ino sourit en le voyant abdiquer et sortit de sa poche son téléphone qu'elle mit en mode haut-parleur. De la musique d'inspiration bouddhiste se fit bientôt entendre et Ino commença des mouvements en invitant Kiba à l'imiter.

" Et t'en as beaucoup des chansons aussi soûlantes que celle-là sur ton portable?
-Ferme-là et concentre-toi. Et puis ça devrait te changer de ton rap pourri non? "

Alors qu'il allait vivement répliquer sur la qualité sonore et rythmique de son " rap pourri ", Ino le fusilla du regard pour lui ordonner de se taire.
Après dix minutes, Kiba ne se sentait absolument pas détendu, au contraire il avait un crampe au mollet et une furieuse envie d'aplatir contre un mur le téléphone d'Ino qui continuait à diffuser une musique qui lui donnait envie de massacrer tous les moines tibétains et leur stupide chanson de relaxation.

" Bon, on va essayer autre chose. Allonge-toi.
-Ohoh ça je sens que ça va plus me plaire...ricana-t-il avec un sourire goguenard
-Plutôt crever Inuzuka, lâcha Ino d'un ton sec et sans appel. Bon allonge-toi et si tu dis encore un mot je jure que tu pourras dire adieu à certains bijoux familiaux. "

Face à la menace, le jeune homme, qui désirait être considéré comme tel encore un bon moment, s'exécuta sans piper mot et se coucha dans l'herbe humide de rosée. Ino éteignit alors la musique et commença à lui parler d'un ton doux et monocorde que Kiba ne lui connaissait pas.

" Expire lentement. Vide tout l'air de tes poumons Inspire profondément. "

L'exercice dura encore quelques minutes et cette fois-ci Kiba se relaxa rapidement. Ses muscles se détendirent et il ferma les yeux en se laissant bercer par la voix d'Ino.

" Ne pense plus à rien. Expire. Tout est bleu autour de toi, calme. Tu es dans le ciel, sur un nuage. Inspire. Tu es bien, léger. Tu n'as pas peur. Expire. Tu regardes en bas et tu es à l'aise. Inspire. Tu vois la ville d'au-dessus, tu n'as pas peur. Expire. "

Au bout d'un moment, Kiba dût s'endormir car, lorsqu'il ouvrit les yeux, Ino était entrain de faire son tai-chi un peu plus loin. Il alla la rejoindre et constata qu'il était déjà 8h15 passé.

" Ino, pourquoi tu m'as laissé pioncer?
-Tu avais l'air si chou, j'ai pas eu le courage de te réveiller. "

Kiba fit une moue de dégoût en entendant le mot " chou " ce qui amusa bien Ino.

" Hm mouais mais maintenant je suis à la bourre, j'ai pas encore préparé mon sac, dit-il alors qu'il commençait déjà à rejoindre les dortoirs. "

Après quelques mètres cependant, il s'arrêta et se retourna vers Ino.

" Merci...d'essayer de m'aider mais...je ne suis pas sûr de pouvoir vaincre ma peur.
-Tu y arriveras. J'en suis certaine. "


Plus tard c'était le branle-bas de combat devant le bâtiment du réfectoire. Les élèves se démenaient avec leurs imposants sacs à dos qui contenait tout le matériel du parfait petit campeur.
Presque tous le monde était présent sauf, comme pour ne pas changer, Shikamaru qui arriva en même temps que Kakashi, c'est-à-dire avec un quart d'heure de retard. Le brun à couette ne manqua pas de se faire sermonner par Temari qui, pour la peine, lui fourra dans les bras son sac à dos un peu trop pénible à porter.
Face à cet ordre Shikamaru se contenta de lever un sourire éloquent avant de laisser tomber le sac par terre qui émit un inquiétant " crac " sonore. Temari écarquilla les yeux en se remémorant très clairement la soirée de la veille, lorsqu'elle avait préparé son sac et y avait mis ses précieuses lunettes de soleil.

" Nara! Abruti! Cria-t-elle en ouvrant son sac pour constater les dégâts.
-Hm, pas fait exprès...
-Mes lunettes, s'étrangla-t-elle en extirpant d'une boîte, une branche cassée en deux.
-Pff je porte pas les sacs des autres moi et je me contre fous de ces conneries de défis.
-C'était pas une raison pour balancer mon sac, crétin!
-Galère fallait pas me le donner, répliqua-t-il en répondant au regard meurtrier qu'elle lui adressait. Et de toute façon elles étaient moches tes lunettes...
-Enfoiré. Est-ce que moi je viens te casser le nez parce que t'as une sale gueule?!
-Tss t'es juste une féministe frustrée qui fait chier le monde parce qu'aucun mec ne veut d'elle. "

Le brun n'eut même pas le temps de regretter ses paroles que sa tête partit sur le coté sous la force de la gifle -bien méritée- de Temari. Ils se toisèrent une seconde du regard puis le garçon tourna le dos à la fille rouge de colère devant lui et de rejoindre Choji qui assistait, impuissant, à la scène, un peu plus loin. Il vit une silhouette blonde le dépasser rapidement, prenant la tête des groupes d'élèves qui avançaient sur le chemin. Il ne vit que son dos mais elle serrait les poings et gardait sa tête baissée, apparemment c'était vrai, il était le seul capable de la rendre triste...

" Shikamaru...t'es vraiment con parfois...dit Choji en secouant la tête d'un air consterné.
-...je sais, avoua-t-il en enfonçant ses mains dans ses poches avant de commencer à marcher en shootant dans les cailloux qui avaient le malheur de croiser sa route. "

Décidément à chaque fois qu'il parlait avec Temari ça finissait pareil, ils se disputaient, s'insultaient et il finissait pas la blesser. Ce n'était vraiment pas le genre de relation qu'il avait imaginé entretenir avec la jeune fille...


C'est donc dans cette merveilleuse ambiance que cette sortie débutait. Gaï marchait en tête du cortège en dévoilant, aux heureux situés dans sa zone d'action, ses " meilleurs " chansons datant des années de ces études, Kakashi traînait des pieds un peu plus loin en lisant un livre plus que douteux tout en essayant d'éviter Kurenai qui le sermonnerait pour le choix de ses lectures. Et enfin en clôture du groupe, Anko et Asuma rivalisaient d'imagination en racontant des blagues encore plus douteuses à Naruto, Kiba et autres perturbateurs du même calibre. Pendant ce temps, Shikamaru bougonnait seul dans son coin, Choji préférant largement l'aura joyeuse d'Ino plutôt que la nappe ténébreuse entourant le brun, jusqu'au moment où il fut pris en sandwich par les frères No Subaku.

" Hey Shikamaru! Ça va, tu t'amuses bien? Demanda Kankuro en souriant.
-Euh, ouais, répondit-il tout de même méfiant face à cet élan de bonne humeur.
-Et c'est bon? T'es pas trop crevé? La patate tout ça?
-Bah euh ouais...
-Nan mais je dis ça parce que...tu sais qui va pas bien?
-Tu la connaît bien, rajouta Gaara qui avait depuis longtemps abandonné son sourire soit disant amical.
-C'est notre sœur... "

Shikamaru avala difficilement sa salive en attendant la suite.

" Ouais, elle va pas très fort...
-A cause de toi...
-Enfin tout ça pour dire... "

Kankuro pivota pour se retrouver face à Shikamaru qui se stoppa en affrontant difficilement le regard du brun.

" La prochaine fois que tu lui parles comme ça, je te jure qu'on te démolira la gueule. "

Shikamaru ne bougea pas et attendit que les membres de la fratrie No Subaku soient partit pour respirer à nouveau. Il était encore sous le choc, hésitant entre s'enfuir à toutes jambes, implorer le pardon ou fuir comme la peste les membres de cette famille de cinglés. Choji et Ino n'étaient pas très loin et avaient assisté à la scène. Ils se précipitèrent sur leur ami qui était devenu aussi pâle qu'un cadavre.

" Ça va? S'inquiéta Ino en passant une main devant ses yeux histoire de vérifier ses fonctions cérébrales.
-Je suis super mal...
-Ça tu l'as dit...
-Merci du soutient.
-Pardon mais c'est un peu ta faute quand même "

Shikamaru baissa les yeux et ne répondit rien d'autre étant donné la sécheresse de sa gorge et la désagréable boule qui s'était formé à l'estomac.


Un peu plus loin Naruto racontait à Sasuke les blagues que leurs avait raconté Asuma pour le plus grand malheur du brun qui cherchait un moyen d'éteindre le moulin à parole qu'était le blond.

" Naruto? Demanda finalement celui-ci en utilisant un habituel ton aimable.
-Oui mon chou? Répliqua-t-il en employant le même ton.
-Crois-tu que derrière le masque apparent des préjugés et des premières impressions, Orgueil et préjugés nous livre une peinture de la société britannique au tournant du XVIIIème et du XIXème siècle? "

L'effet fut immédiat, Naruto s'arrêta de parler afin de se plonger dans les méandres de son esprit pour trouver une réponse à la question de Sasuke. Celui-ci soupira d'aise en profitant de son repos éphémère. Silence. Malheureusement Naruto ne put se taire très longtemps au grand désespoir de Sasuke.

" Et au faite comment ça se fait que t'ai pu venir? Le toubib' t'avais pas déconseillé de te fatiguer trop après...tu sais...quand t'es tombé dans les pommes. "

Sasuke grogna en entendant la fin de la phrase, apparemment il n'aimait pas qu'on lui rappelle son moment de faiblesse.

" Hum nan ça allait, il a juste dit que c'était un coup de chaud, déshydratation.
-A mon avis c'est plutôt que t'as respiré un peu trop d'air pur en même temps, intervint soudain une voix à la droite de Naruto.
-Ah salut Sakura, salua celui-ci en souriant à la nouvelle venue.
-En parlant d'air pur, le toubib a passé plus de deux heures et demi à me bassiner sur les méfaits du tabac. Je me demande bien qui m'a balancé, dit Sasuke en vrillant son regard dans celui de Sakura.
-Hm à moins qu'il s'en soit rendu compte tout seul étant donné que tu fumes quasi non-stop, répliqua-t-elle à l'accusation muette du brun.
-Bien sûr...en attendant fait gaffe, parce que je suis à cran quand j'ai pas mes clopes.
-Ah parce que c'est possible d'être encore plus chiant que tu ne l'es déjà?! "

Sasuke s'approcha de la jeune fille en affichant un sourire carnassier.

" Tu n'as encore rien vu Princesse, lui souffla-t-il à l'oreille avant de ricaner en retournant à coté de Naruto amusé lui aussi par la scène. "

Sakura ralenti le pas pour rejoindre Temari et Hinata restées un peu à l'arrière. Encore une fois il avait eu le dernier mot ce qui la mit de mauvaise humeur mais ce n'était rien comparé à la mine sinistre de Temari qui gardait son regard fixé sur le sol depuis une bonne demi-heure. Hinata quant à elle observait du coin de l'œil Gaara discuter avec Naruto un peu plus loin. Elle ne cessait de se repasser la scène de la veille en boucle et à chaque rediffusion sa gorge se serrait un peu plus.


Tout le reste de la journée ils marchèrent, faisant des petites pauses tous les millions de kilomètres d'après Naruto qui profita d'une nouvelle pause en fin d'après-midi pour s'allonger dans l'herbe en lâchant un énorme soupir.

" De la torture moi je vous le dit!
-C'est clair! Je ne ferai pas un pas de plus, grogna Kiba en le rejoignant. "

Bizarrement Shikamaru ne s'assit pas en se plaignant, il déposa son sac et s'adossa contre un arbre à l'ombre. Temari s'assit silencieusement près de la rivière qui s'écoulait juste à coté. Ino regardait alternativement chacun de ses amis et roula des yeux, elle aimerait tant faire quelque chose pour eux pour tout elle ne savait pas quoi.
Leurs disputes commençaient à lasser tout le monde et eux les premiers mais ils étaient les seuls capables d'arranger les choses. Si seulement ces deux têtes de mules mettaient leur fierté de coté et acceptaient de se parler calmement.
Ino était tellement occupée à penser aux problèmes de ses amis qu'elle ne remarqua pas que Kiba la regardait depuis plusieurs minutes. La jeune femme avait cette particularité, deviner clairement les émotions des autres mais complètement incapable de voir quand un garçon la regardait comme si elle était la 8ème merveille du monde.

" Putain Kiba, arrête de baver, je crois pas que les fleurs aient besoin d'autant de flotte, signala Naruto en sortant le brun de sa contemplation.
-Hm euh ouais tu disais ?
-T'es vraiment accro, dit Naruto en secouant la tête d'un air affligé.
-Eum, pas du tout, je vois pas de quoi tu parles.
-Oh arrête Kiba ça se voit que t'es toujours amoureux d'elle. "

Le brun baissa les yeux en triturant quelques brins d'herbes.

" Depuis quand t'es un expert des relations amoureuses ? Si je me souviens bien, l'année dernière, tu t'es pris un râteau magistral avec Sakura. "

Au lieu de se mettre en colère, Naruto sourit en tournant les yeux vers le soleil qui était à son zénith, si seulement il pouvait lui dire qu'il sortait avec Hinata depuis quatre mois et que tout était quasiment parfait. Il avait trouvé son endroit ensoleillé et espérait que Kiba trouve également le sien.


Le reste de l'après-midi se déroula lentement, la plupart des jeunes souffrant le martyre à chaque pas. Finalement, ils arrivèrent dans un pré dégagé où Gaï autorisa tout le monde à déposer les sacs dans un soulagement général.
Les binômes se formèrent pour monter les tentes et bien vite des plaintes et des grognements s'élevèrent d'un peu partout étant donné que le camp n'avait pas voulu investir dans ses tentes qui se dépliaient en deux secondes.

"Quelle bande de radins, avait grogné Kiba occupé à lutter contre les divers piquets qui semblaient avoir le dessus pour l'instant...
-Ça irait peut-être mieux si tu lisais le plan de montage non? Suggéra judicieusement Shikamaru qui regardait son ami au bord de la crise de nerfs.
-Pff les plans c'est pour les femmelettes, grogna-t-il en regrettant pour une fois.
-T'as pas tord, concéda-t-il, content que pour une fois quelqu'un approuve son opinion sur ça. "

Le brun s'approcha de son ami et observa les divers éléments entassés un peu partout avant de commencer à les emboîter très efficacement.

" C'est dans ces moments là qu'avoir un génie sous la main est le plus utile, lâcha Kiba en s'allongeant dans l'herbe les mains derrière la tête en attendant que son ami monte la tente.
-Tiens Kiba si tu ne fais rien, tu pourrais aller chercher du bois pour le feu s'il te plaît ? Demanda Anko avec un sourire effrayant. "

Le jeune homme s'exécuta en soupirant, soupir qui fut repris par Shikamaru qui se retrouvait désormais seul pour monter leur tente. Cependant, il y parvint rapidement ce qui lui valut la " chance " de pouvoir aider tous les autres qui galéraient toujours avec la leur.
Après deux heures, tout le monde aurait un toit pour dormir ce soir et également à manger puisque des merguez grésillaient tranquillement sur le feu de camp. Accompagné du stock de chips que Choji voulut bien partager, leur repas fut bon surtout avec les marshmallows fondus en guise de dessert. Ce fut donc repus et épuisés par leur journée de marche que chaque adolescent rejoignit sa tente dans l'espoir de trouver vite le sommeil avant d'entendre les moustiques à l'affût d'un accès au buffet gratuit avec service à volonté.
Heureusement ce n'était pas vraiment un problème pour Shikamaru qui s'endormit avant même que sa tête ne se pose sur son pull roulé en boule constituant un oreiller plutôt sommaire mais dont se contenterait le brun.
Cependant, son sommeil bien mérité fut dérangé par une bestiole bien pire que les moustiques d'après Shikamaru. Il entendit la fermeture éclair de la tente s'ouvrir et devina rapidement le nouveau venu en distinguant ses quatre couettes se découpant dans la lueur de la lune. Temari se mordit la lèvre comme si elle hésitait avant de faire un signe au brun pour la suivre dehors.

" Quoi ? Grogna-t-il sans pour autant sortir de son duvet bien chaud.
-Je voudrais te parler.
Shikamaru réfléchit un moment avant de se lever en ronchonnant.
-Ne faites pas de bêtise, intervint une voix ensommeillée
-Ferme-là Kiba, lâche Temari avant de se reculer pour laisser Shikamaru sortir.
-Hé Shika ! S'écria le brun avant de laisser son ami partir.
-Hum?
-Laisse-moi te dire une chose. Quand une blonde viens te réveiller c'est qu'elle a une idée tordue derrière la tête, crois-moi.
-Euh..ok, répondit-il sans savoir quoi dire d'autre.
Il referma derrière lui l'ouverture de la tente avant de rejoindre Temari qui observait le ciel étoilé en l'attendant.
" Bon alors ? Qu'est-ce que tu me veux ? "
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales