Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Des ados en pleine cambrousse
[Histoire Terminée]
Auteur: Yokai-chan Vue: 52212
[Publiée le: 2009-09-20]    [Mise à Jour: 2010-03-10]
G  Signaler Romance/Humour/School-Fic/Amitié Commentaires : 46
Description:
Nos jeunes adolescents sont en route pour un séjour champêtre avec au programme: sport, défis bizarres et prises de tête en tout genre. Quand l'air de la campagne libère les mœurs et délie les langues ça donne une fiction déconseillée à ceux qui dépassent la moule niveau Q.I.


~ Extrait du chapitre 6 ~

- Rends moi ce truc... tout de suite !
Au loin on entendit Naruto et Lee crier quelque chose à Sasuke pour qu'il les rejoigne. Celui-ci se leva mais fut retenu par la jeune femme de plus en plus furax.
- Rend le moi, ordonna Sakura en plantant son regard glacial dans les prunelles de Sasuke qui semblait beaucoup s'amuser.
- Considère ça comme.. .le prix à payer pour m'avoir fait chier pendant une plombe, dit-il en s'éloignant de la jeune fille qui avait pris une délicate teinte carmin, signe d'une explosion imminente...
Et l'explosion retendit lorsqu'elle vit Sasuke exhibant son trophée tout en se bidonnant avec ses potes.
- VA DONC TE NOYER DANS TON POT DE GEL, CONNARD ! cria Sakura dont les nerfs venaient de lâcher.
Malgré le nombre de décibels émis par la jeune femme, Sasuke l'ignora comme il savait si bien le faire.
- Cette fois c'est décidé, plus jamais je ne parlerai à ce sale con, jura Sakura tout en sachant qu'elle ne respectera pas cette promesse ; elle devait lui parler encore une fois, ne serait-ce que pour récupérer son bracelet.
Ça c'était la raison officielle mais au fond d'elle et sans qu'elle ne sache pourquoi, Sakura voulait découvrir ce que cachait ce masque de froideur. Peut-être à cause du mystère qu'il représentait ? Peut-être à cause de la lueur de tristesse qu'elle avait aperçu dans ses yeux ? Et puis après tout, ne dit-on pas que les plus beaux trésors sont les mieux gardés ? Et celui-ci devait être vraiment précieux vu l'armada qui le protégeait...
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas, malheureusement.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Faut le secouer comme du Fanta

[3510 mots]
Publié le: 2009-11-29Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Comme je sais pas comment faire les liens sur ce site je vous met ici le lien pour la musique à écouter après ce signe [♪] : http://www.youtube.com/watch?v=W2VX290UOLI&feature=related
Oui je sais cette chanson est magnifique *-*
Quelques notes s'élevaient d'un gymnase désert, les adolescents affamés s'étant précipités au réfectoire pour le déjeuner. Quelques notes hésitantes jouées au piano, d'abord des accords et enfin une mélodie. Douce comme une berceuse faisant ressurgir une vague de souvenirs. Soudain un bruit alerta le pianiste et s'écarta de l'instrument comme s'il avait commis une faute grave.

-On dirait que c'est à mon tour de te surprendre, dit Hinata en pénétrant dans le gymnase. Je ne savais pas que tu jouais, continua-t-elle en s'approchant du piano.
-Ma mère m'a appris, dit Gaara en haussant les épaules. C'était une musicienne professionnelle, révéla le roux en se surprenant lui-même de se confier ainsi à la petite brune qui lui souriait.
-J'aimerais entendre une de ses chansons un jour.
-Elle est morte...
-Je...je suis désolée...
-Il me semble t'avoir dit d'arrêter de t'excuser sans arrêt.
Hinata hocha la tête et posa l'étui de son violon sur le piano.
-Ben alors...joue pour moi, souffla-t-elle en souriant.

[?]

Gaara se perdit un instant dans ses yeux de nacre et finit par s'asseoir devant l'instrument en grommelant pour la forme. Ses doigts parcoururent timidement les touches avant de prendre de l'assurance, il ferma les yeux pour mieux se concentrer. Soudain des sons plus aigus s'élevèrent, Hinata qui semblait connaître le morceau, s'était saisie de son violon et l'accompagnait en fermant, elle aussi, les yeux. Le garçon, surprit par la grâce d'Hinata, joua moins fort, se contentant cette fois de l'accompagner en la regardant jouer la chanson de sa mère. A la fin du morceau des larmes perlèrent aux coins des yeux de la jeune fille visiblement émue.

-C'est un de mes morceaux préférés, confia-t-elle en reposant son instrument.

Gaara lui, s'était levé et s'était approché de la jeune fille, doucement il essuya une de ses larmes qui avait débordé de ses yeux et lui sourit faiblement. Il passa un de ces bras autour de sa taille et captura sa main avec la sienne. Il enfouit son visage dans le cou de la jeune fille, effleurant du bout des lèvres sa peau et s'enivrant de son parfum. Gaara l'entraîna ensuite dans une danse calme et lancinante, inconscient que la cœur de la jeune fille battait à une vitesse incroyable. Jamais elle n'avait ressenti ça, ses mains si douces, si chaudes, son souffle agréable contre son oreille, lui près d'elle tout simplement. Elle se laissa aller dans leur danse, ne commettant pas un seul faux pas, se laissant guider totalement par Gaara en entendant encore leur chanson dans un écho lointain. Enfin, le jeune homme s'immobilisa et plongea son regard dans celui de la brune, il approcha son visage du sien et caressa du bout des lèvres son cou, ses joues, son nez et enfin lorsqu'elles n'étaient plus qu'à quelques centimètre des lèvres d'Hinata et que leurs souffles s'entremêlèrent, il se stoppa. Front contre front, elle attendait qu'il franchise cette dernière limite.

-Ne t'arrêtes pas...murmura-t-elle dans un souffle en gardant les yeux fermés.
-Hinata.

L'entendre prononcer son nom d'une manière si douce donna des frissons dans tout le corps de la jeune fille.

-Ça ne serait pas bien, je ne suis pas bien pour toi. Kiba a raison tu sais, dit-il en rompant définitivement cet instant magique.

Le cœur d'Hinata se serra brusquement lorsqu'elle compris qu'il avait raison, cependant alors que le visage souriant d'un blondinet fit irruption dans son esprit elle ne put empêcher une vague de tristesse de l'envahir. Sa gorge se serra et elle reprit rapidement son violon avant de s'enfuir du gymnase en laissant ses larmes couler sur ses joues.


Pendant ce temps au réfectoire, se déroulait un joyeux bazar, des bouts de pain ,transformés en projectiles mortels, lancés d'un bout à l'autre de la salle, des coups de coudes donnés dans les côtes, des fous rires incontrôlables, bref, un déjeuner normal pour les adolescents. Cependant, dans toute cette agitation demeurait un irréductible grognon qui boudait dans son coin en fusillant du regard la blonde en face de lui.

-Et ben Shika fait pas cette tronche ce n'était qu'un dessert après tout.
-Ce n'était pas juste un dessert, c'était mon dessert! Et c'était le seul truc d'à peu près mangeable!

Temari sourit innocemment en entament sa deuxième mousse au chocolat, se délectant de son tout nouveau pouvoir.

-Bon je vais aller chercher de l'eau, déclara Tenten en se levant.
-Laisse, Shikamaru va se faire un plaisir d'en chercher, affirma Temari en battant des cils dans une parfaite imitation de Bambi.

Le brun lui lança un regard noir avant de pousser sa chaise sans oublier d'en faire crisser les pieds sur le carrelage.

-Et avec le sourire s'il te plait.

Il grommela quelque chose d'incompréhensible mais qui semblait faire référence à l'endroit où Temari pourrait mettre son sourire.

-Tu ne crois pas que tu exagères avec lui? Demanda Tenten en regardant avec pitié Shikamaru se traîner jusqu'au distributeur d'eau.
-Pff tu parles, faut le secouer un peu...comme avec du Fanta...expliqua la blonde très fière de sa métaphore.
-Ouais mais si tu le secoues trop, il explose...

Avant qu'elle n'ait eu le loisir de répliquer, Shikamaru posa brutalement la cruche remplie sur la table et éclaboussa légèrement Temari.

-Aah abruti, la délicatesse tu connais?
-C'est toi qui me parles de délicatesse la furie?
-Nara, j'vais te faire bouffer ta couette un de ces quatre.
-Tu vois? Aussi douce et féminine qu'un catcheur catégorie poids lourd.

Tenten dût tenir à deux mains le poing de Temari qui s'apprêtait à s'écraser sur le nez de Shikamaru.

-Fermez-là vous deux! Vous pouvez pas vous empêcher de vous tirer dans les pattes pendant deux secondes?! S'écria Tenten en toisant les deux individus sévèrement.
-Mais...c'est elle qui a commencé...
-Je ne veux pas le savoir! Vous allez vous excuser et le premier qui râle je l'envoie bouffer des pissenlits par la racines!

Temari et Shikamaru bougonnèrent en baissant la tête. Ils grommelèrent des excuses peu convaincantes mais qui suffirent à leur mèr...euh à leur amie pour qu'elle cesse de les regarder comme s'il s'agissait d'enfants en bas âge.
Finalement la fin du repas se déroula dans un silence quasi monacale, Temari et Shikamaru boudant sur leurs chaises pendant que Tenten mangeait sereinement son dessert en se disant que ces années à surveiller ses trois petits frères lui avaient été plutôt profitables.


En fin d'après-midi, après le cours de gym, Ino fit un détour par le réfectoire dans l'espoir de trouver une bouteille d'eau avant d'aller au dortoir pour se changer.
Cependant sur le chemin elle aperçut quelqu'un près du garage. Elle s'approcha et vit une paire de jambes dépassant d'en dessous d'une vieille Toyota à moitié déglinguée. Elle toussa pour attirer l'attention du mécanicien et fut vraiment surprise en voyant qu'il s'agissait de Kiba. Son jean était taché de cambouis et il avait noué autour de ses hanches son blouson de cuir rouge et noir qu'il mettait pour faire de la motocross. Mais ce n'était pas tout, Ino eu une seconde d'absence en remarquant qu'il ne portait pas de t-shirt, laissant son torse et ses épaules musclés bien en vue des yeux de l'adolescente victime de ses hormones. Il passa une serviette sur sa nuque essuyant la transpiration qui faisait briller son corps et adressa un sourire ravageur à la jeune fille qui se sentit défaillir. "Sexy" fut le mot qui s'imposa dans son esprit.
Pendant quelques minutes, Ino ne pensait plus correctement et voulut juste se donner des claques pour avoir rompu avec ce garçon aux cheveux en bataille et dont la fossette au menton faisait fondre toutes les filles normalement constituées. Bon, il était vrai que lorsqu'ils sortaient ensemble au collège, Kiba était petit, maigrichon et n'avait pas encore découvert l'existence du gel pour les cheveux, mais à son arrivée en seconde, il était méconnaissable, bronzé, musclé, ses cheveux artistiquement décoiffés et surtout il avait grandi d'une vingtaine de centimètres au bas mot.

-Ino? Tu te sens bien? Demanda-t-il un peu inquiet par le manque de réaction de la part d'Ino.
-Hein? Euh ah oui, salut.
-Qu'est-ce que tu fais là?
-Hum je reviens de mon cours de sport, répondit-elle en grimaçant à l'idée qu'elle était toujours entrain de porter son jogging informe kaki et n'osant même pas imaginer l'état de sa coiffure. Et toi? Qu'est-ce que tu fais?
-On m'a demandé de réparer la caisse du proprio du camp. Contre rémunération bien sûr, ajouta-t-il à la vue de la moue sceptique de la blonde.

Ino resta debout à se tortiller pendant que Kiba trafiquait Dieu sait quel truc sous le capo de la voiture.

-Et euh tu t'en sors?
-Ouais c'était pas grand chose enfaîte, les bougies étaient grillées et il a fallut faire une bonne vidange aussi. Mais le pire c'est la courroie, je sais pas comment cette poubelle peut encore rouler.

Ino hocha la tête sans avoir la moindre idée de ce qu'il était en train de raconter. Un langage codé entre hommes sans doute, un reste de grognement d'homme des cavernes.

-Tu n'as rien compris à ce que je viens de dire pas vrai? Demanda Kiba d'un air blasé.

Une nouvelle fois elle hocha la tête et Kiba éclata de rire.

-Désolé, on va parler d'un truc que tu peux suivre...
-Si tu prononces le mot coiffure ou maquillage j'te jure que je te colle la baffe du siècle.
-Calmos, nous la joue pas Temari la féministe, dit-il en riant.
-Je pensais plutôt qu'on pourrait parler...de ta peur, lâcha Ino en se mordant les lèvres.

Kiba lâcha un gros soupir en même temps qu'il refermait d'un coup sec le capo de la voiture avant de s'asseoir dessus. D'un geste, il invita Ino à en faire de même avant de soupirer une nouvelle fois, cherchant visiblement par quoi commencer.

-Je me suis rendu compte que...je n'aimais pas le vide en primaire. Parc d'attraction, grande roue, il a fallut arrêter le manège. Trente gamins qui braillaient pendant que le plus petit de la classe tremblait de tout son corps, blanc comme un cachet d'aspirine...Ah quel beau souvenir!

Ino se retint de rire se contentant de regarder Kiba en attendant la suite.

-A cette époque là on avait juste cru à une grippe ou un truc du genre. Ce n'est qu'au collège où j'ai pût donner une raison à mes crises d'angoisse soudaines. Bien sûr j'avais déjà callé que je n'aimais pas le grand plongeoir ou monter dans un avion mais il a fallut attendre mes 11 ans et la visite de la tour panoramique à Konoha pour me diagnostiquer acrophobe.
-Mais...qu'est-ce que ça change du vertige enfaîte?
-Bah je sais pas trop, le vertige tu te sens mal que quand t'es déjà en hauteur alors que moi, rien qu'à l'idée de monter sur une échelle j'ai la nausée.
-Et...qui est au courant?
-Ma mère, ma sœur et tous les petits vieux qui se trouvaient sur la tour panoramique avec nous...Et toi, malheureusement.
-Malheureusement?
-Tu sais, je suis pas particulièrement macho ou fier n'empêche que c'est plutôt gênant d'avouer avoir une trouille bleue à l'idée de grimper dans le château de la Belle aux Bois Dormants à Disney land. Surtout l'avouer à une fille...qui se trouve être son ex.
-Hum vu sous cet angle...
-Ouais et d'ailleurs, même si je sais que c'est dans ta nature, tu peux éviter de raconter ça partout?
-T'inquiète, je sais garder un secret.
-Ino...
-Oui bon je vais faire un effort.
-Merci.
-Me remercies pas encore. Je vais t'aider à dépasser ta peur et là tu pourras me dire merci.
-Ino...je crois pas que je puisses...
-Chut, quand on veux on peux!
-Pff me balance pas tes phrases toutes faites.
-N'empêche que c'est vrai, grâce à moi tu verras, tu n'auras plus peur.

Kiba afficha une moue sceptique et Ino se mit debout face à lui et lui attrapa le menton du bout des doigts. Elle plongea ses yeux bleus lagon dans ceux de Kiba qui se sentit rougir.

-Ais confiance en moi, c'est tout ce que je te demande.
-D'a...d'accord.

Ino s'écarta en souriant avant de tourner les talons en saluant le brun.
-Et comment comptes-tu t'y prendre au juste? Cria le brun avant que la jeune fille ne soit trop loin.
-Tu verras bien!


Non loin de là, quatre adolescents tuaient le temps comme ils pouvaient en attendant l'heure du dîner. Kankuro, Lee et Tenten étaient donc entrain de chahuter dans l'herbe pendant que Neji grattait les cordes de sa guitare un peu à l'écart des bruyants. Tenten s'était emparé de la casquette de Kankuro et s'amusait à l'envoyer à Lee pour l'empêcher de la récupérer. Ils riaient tous les trois aux éclats, s'attirant même des crampes à l'estomac. Finalement Kankuro infligea une bonne savonnette à Lee et emprisonna Tenten en la portant sur son épaule tel un vulgaire sac de tubercules plus communément appelées patates. Avec un cri de victoire, Kankuro vissa fièrement sa casquette sur son crâne et libéra Tenten qui piaillait dans ses oreilles. Elle croisa le regard de Lee et d'un accort tacite, ils se jetèrent sur le grand brun qui éclata de rire sous les chatouilles des deux autres. Pendant ce temps, Neji levait les yeux au ciel pour la énième fois de la journée en marmonnant quelque chose sur le comportement puérile de ses amis. Adossé contre un arbre, il jouait quelques accords sur sa guitare en regardant le soleil décliner. Soudain, Tenten s'approcha de lui encore essoufflée à force d'avoir rit.

-Tu nous joues quoi de beau?
-Hm rien de particulier enfaîte.
-Tu fais de la guitare depuis combien de temps?
-Depuis 12 ans. Quand Hinata a commencé le violon. Son père pensait qu'il pourrait se faire bien voir en ayant des enfants musiciens je suppose.
-Hm tu dois être doué alors.
-Je pense.
-Neji et si tu comprenais ce que je veux te demander et que tu jouais un morceau? Lâcha-t-elle en roulant des yeux.
-Si tu veux.

Le jeune homme eu à peine le temps de commencer l'intro que Lee appelait déjà Tenten pour venir voir une quelconque bestiole répugnante trouvée par Kankuro. La brune lui dit d'attendre mais il insista et elle finit par se lever en soupirant.

-Une prochaine fois peut-être, ok?
-Hn hn.

Et elle laissa Neji seul avec une désagréable sensation. Pourquoi avait-il soudain envie de tordre le cou à Lee et de faire bouffer sa bestiole à Kankuro? Cette question fut sans réponse car déjà Lee venait le voir, laissant le brun agiter l'insecte, qui se trouvait être une sauterelle, sous le nez de Tenten.

-Hé! Tu fais quoi de beau?
-A ton avis? Grogna Neji de mauvaise humeur.
-Ha, enfin de compte Kankuro est vraiment un mec sympa, heureusement que Tenten est devenue amie avec lui.
-Hn oui super...
-Quelque chose ne va pas?
-Tout va parfaitement bien, répliqua-t-il d'un ton sec.
-Alors pourquoi tu es en train serrer les poings comme ça?

Neji, qui ne s'en était même pas rendu compte, se détendit...un peu.

-Hm à ton avis, pourquoi Tenten s'est soudainement mise à le fréquenter?
-Aucune idée.
-Hn
-Peut-être qu'elle lui plaît?

Neji s'étrangla en vrillant son regard dans celui de Lee.

-Bah quoi? Elle est jolie.
-Que...quoi?!
-Je la considère comme une petite sœur mais tous les garçons ne sont pas comme ça. Mais pourquoi ça t'intéresses? Pour toi aussi elle devrait être comme une sœur non?
-Hm ouais...
-Bon allez je vais aller manger histoire de reprendre des forces afin d'être en pleine forme demain et pouvoir donner le meilleur de moi-même...

Son discours dura quelques minutes encore mais Neji avait décroché depuis longtemps, il pensait aux paroles de son ami. C'est vrai, il devait sûrement s'inquiéter pour Tenten parce qu'il la considérait comme sa sœur. Pourtant il n'avait jamais eu un grand sens de la famille...

Ses réflexions furent interrompues par Gaï-sensei qui demandait à tout le monde de se regrouper dans le réfectoire car il avait une annonce importante à faire.

-Hello les jeunes! Avant de commencer à manger nous avons une grande nouvelle à vous annoncer!
-Comme les conditions météorologiques ne sont pas trop mauvaises nous avons décidé d'organiser une petite sortie camping histoire de voir un peu plus la région, continua Kurenaï.
-Au programme, canoë, randonnée, escalade, nuit à la belle étoile et tout ça dans la bonne humeur, énonça Asuma en insistant sur la dernière partie de sa phrase.

Des murmures plus ou moins enthousiastes s'élevèrent dans l'assistance même si Ino avait regardé Kiba d'un air inquiet en entendant le mot " escalade ". Outre l'angoisse grandissante d'un adolescent, les autres semblaient globalement contents de cette sortie.

-Nous partirons demain matin alors préparer votre sac dès ce soir. Et n'oubliez pas, on va beaucoup marcher donc les sandalettes et tongs au placard.
-On va partir pour trois jours donc ça veut dire deux nuits sous les tentes Pour éviter les disputes, commencez déjà à réfléchir avec qui vous irez, les tentes sont pour deux.
S'en suivit alors des discussions houleuses qui se terminèrent par l'indignation de Temari.
-Aaah j'y crois pas! Je vais devoir me coltiner mon petit frère...
-Si tu crois c'est une partie de plaisir pour moi...grogna Gaara.

Les adolescents purent enfin manger leur repas en discutant du sujet qui était sur toutes les lèvres: la sortie du lendemain.


Après dîner, Sakura aperçut Naruto affalé sur un canapé en train de lire son livre. Elle s'approcha et s'assit à coté de lui.

-Alors, on dirait que ça te plaît ton bouquin.
-Oui c'est fou, ça raconte vraiment une histoire alors qu'il y a pas d'images ni rien.
-Ouais c'est un bouquin quoi...
-...
-Hum et dit moi Naruto, t'es le meilleur pote de Sasuke pas vrai?
-Ouaip'
-Il...tu l'as connus comment?
-A l'orphelinat, on l'a collé dans ma chambre.
-Oh je vois...après...son frère...
-Ah tu es au courant pour ça?
-Oui...
-Quand il a débarqué, on aurait dit un zombie, pâle, des cernes sous les yeux. Il ma fallut deux bonnes semaines pour lui faire décrocher un mot.
-Je vois. Et...tu es aussi au courant pour...son plan?
-Quoi?! Il t'a aussi parlé de ça?!
-C'était plutôt contre sa volonté qu'il m'en a parlé enfaîte.
-Pff j'essaye de le dissuader depuis des lustres mais cet idiot est plutôt têtu dans le genre.
-Hum mais...comment il compte s'y prendre?
-Pour l'instant il ne sait pas où son frère pourrait se trouver alors il a passé son bac comme le voulait sa mère et il va s'engager dans l'armée comme le voulait son grand-père.
-Dans l'armée?
-Ouaip' dès qu'on rentre à Konoha, il s'embarque pour au moins deux ans.

Sakura baissa les yeux en sentant une étrange sensation au niveau de la poitrine.

-Mais...commença-t-elle. Il va devoir se couper les cheveux??

Naruto éclata de rire puis regarda Sakura avec un air qui ne présageait rien de bon.

-Il te plait?
-Non pas du tout!
-Tu lui plait.
-Que...c'est vrai?!
-Haha! Je le savais! Annonça fièrement Naruto avec un sourire victorieux.
-Pff baka! C'est n'importe quoi, grogna Sakura en lançant un regard noir à Naruto.
-Oh ça va Sakura-chan je plaisantais, toi et Sasuke c'est juste impossible.
-Évidemment, ce type est juste trop...trop...

Sakura mima le fait d'étrangler quelqu'un ce qui était tout aussi efficace que les mots et Naruto éclata de rire.
Elle monta ensuite dans sa chambre et s'endormit tout de suite après s'être vautrée sur son lit.
Cette sortie randonnée risque d'être très riche en rebondissements...
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales