Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Des ados en pleine cambrousse
[Histoire Terminée]
Auteur: Yokai-chan Vue: 52211
[Publiée le: 2009-09-20]    [Mise à Jour: 2010-03-10]
G  Signaler Romance/Humour/School-Fic/Amitié Commentaires : 46
Description:
Nos jeunes adolescents sont en route pour un séjour champêtre avec au programme: sport, défis bizarres et prises de tête en tout genre. Quand l'air de la campagne libère les mœurs et délie les langues ça donne une fiction déconseillée à ceux qui dépassent la moule niveau Q.I.


~ Extrait du chapitre 6 ~

- Rends moi ce truc... tout de suite !
Au loin on entendit Naruto et Lee crier quelque chose à Sasuke pour qu'il les rejoigne. Celui-ci se leva mais fut retenu par la jeune femme de plus en plus furax.
- Rend le moi, ordonna Sakura en plantant son regard glacial dans les prunelles de Sasuke qui semblait beaucoup s'amuser.
- Considère ça comme.. .le prix à payer pour m'avoir fait chier pendant une plombe, dit-il en s'éloignant de la jeune fille qui avait pris une délicate teinte carmin, signe d'une explosion imminente...
Et l'explosion retendit lorsqu'elle vit Sasuke exhibant son trophée tout en se bidonnant avec ses potes.
- VA DONC TE NOYER DANS TON POT DE GEL, CONNARD ! cria Sakura dont les nerfs venaient de lâcher.
Malgré le nombre de décibels émis par la jeune femme, Sasuke l'ignora comme il savait si bien le faire.
- Cette fois c'est décidé, plus jamais je ne parlerai à ce sale con, jura Sakura tout en sachant qu'elle ne respectera pas cette promesse ; elle devait lui parler encore une fois, ne serait-ce que pour récupérer son bracelet.
Ça c'était la raison officielle mais au fond d'elle et sans qu'elle ne sache pourquoi, Sakura voulait découvrir ce que cachait ce masque de froideur. Peut-être à cause du mystère qu'il représentait ? Peut-être à cause de la lueur de tristesse qu'elle avait aperçu dans ses yeux ? Et puis après tout, ne dit-on pas que les plus beaux trésors sont les mieux gardés ? Et celui-ci devait être vraiment précieux vu l'armada qui le protégeait...
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas, malheureusement.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Comme un hippopotame dans une salle de danse

[3513 mots]
Publié le: 2009-10-17Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Comme promis, le chapitre 5 ^^ Avec je l'avoue une partie avec Hinata que j'aime assez (ce qui est étonnant vu que le caractère cruche de cette fille m'énerve au plus haut) point -_- Hm ça doit être du à la présence de Gaaranounet x) Et j'ai essayé "d'alléger" le format, ça vous convient comme ça? :)

Dans un tout autre bâtiment, loin de l'agitation du réfectoire, Hinata était en pleine répétition. Son violon était posé sur son épaule et son archer glissait sur les cordes avec une dextérité et une vitesse impressionnante. Elle exécutait un morceau russe aussi beau que complexe mais cet exercice ne lui montra aucune difficulté, elle n'avait pas fait 12 ans de violon pour rien quand même. Plus elle jouait et plus elle sentit son cœur s'accélérer, elle finit même par détourner le regard de la partition posée devant elle et ferma les yeux pour se lancer dans un morceau improvisé. Elle passait de note en note avec une incroyable rapidité et la musique se fit plus passionnée.Passionnée. Voilà le mot juste pour décrire Hinata lorsqu'elle laissait sa timidité s'envoler, lorsqu'elle devenait enfin celle qu'elle voudrait pouvoir montrer, en clair, lorsqu'elle jouait de son instrument.
A bout d'un moment la jeune fille s'arrêta de jouer et reposa son violon dans son étui. Elle se retourna enfin et soupira. Si seulement elle pouvait être aussi belle que Ino, sportive que Tenten, intelligente que Sakura ou aussi courageuse que Temari et c'est surtout de courage dont elle manquait à vrai dire. Mais elle n'était rien de tout ça, elle n'était que Hinata, la fille timide mais avec des yeux bizarres ;moyenne sans plus qui reste dans l'ombre de ses amies si formidables. Elle n'était pas vraiment jalouse de ses amies mais admirative, ça oui. Elle sortit un bout de papier de sa poche et le stresse monta une nouvelle fois lorsqu'elle relu les lignes inscrites. « Pour le spectacle de fin de séjour, vous devrez danser sur une musique de votre choix. Le travail est la clé du succès ! » Pff tu parles ! Si elle était aussi douée en danse que Ino ça serait dans la poche ! Mais Hinata était tout sauf gracieuse, enfin d'après elle. Malgré les protestations de ses amies, elle se trouvait trop petite, ses cuisses énormes, ses hanches trop marquées et lorsqu'elle marchait elle pensait que ça relevait plus de la déambulation d'hippopotame qu'à une démarche digne de ce nom. Alors si elle n'était même pas capable de marcher gracieusement, comment allait-elle faire pour danser ? En plus devant de nombreuses paires d'yeux braqués sur elle et sur ses kilos en trop ! Hinata se laissa glisser sur le sol et resta là à fixer son reflet dans les grands miroirs fixés au mur. Qu'est-ce qu'il lui avait pris de venir dans ce gymnase ? Celui où des jeunes femmes souples et fines venaient danser ? Une fois de plus elle passa de nombreuses minutes à réfléchir à son défi. Et si elle proposait à Ino d'échanger avec elle ? Hum quoique devoir changer la vie de quelqu'un ne l'inspirait pas vraiment. A Sakura peut-être ? Il y avait des tonnes de personnes à qui elle n'avait jamais parlé, mais ça non plus ça ne l'enchantait pas vraiment, parler à des inconnus ce n'était pas vraiment un exercice plaisant pour l'adolescente. Hinata soupira une nouvelle fois mais essaya de se motiver, elle se remit debout et inséra un CD dans la chaîne hifi. Elle fit quelques étirements et tenta de faire quelques mouvements qu'elle avait vu Sakura faire. Le long mur recouvert de miroir lui permit de voir en intégralité...sa nullité. Elle n'était vraiment pas faite pour danser. Elle tomba à genoux au milieu de la pièce complètement découragée.

-Je suis trop nulle ! s'exclama-t-elle.
-Ça c'est sûr, lui répondit une voix inconnue.

Hinata tourna brusquement son regard vers la porte et vit un garçon aux cheveux flamboyants appuyé contre l'encadrement de la porte.

-G...Gaara ? Couina-t-elle de surprise.
-Lui-même.
-Mais que...qu'est-ce que tu fais là ? demanda-t-elle toujours sous le choc
-Ben quoi ? J'ai bien le droit de me promener non ? répondit Gaara en haussant les épaules

Comme Hinata ne semblait pas convaincu il poursuivit

-Je t'ai entendu jouer du violon.
-Ah, dit Hinata qui commença à rougir
-Et laisse moi te dire que autant au violon t'es douée, autant en danse...t'es affligeante.
-Pff ça je sais, dit Hinata qui soupira une nouvelle fois.
-Mais si tu es consciente de ta nullité, pourquoi tu danses ? Lui demanda-t-il en s'approchant un peu
-Parce que j'y suis obligée ! C'est...c'est mon défi, dit-elle d'un ton amer.

Elle lui tendit son bout de papier en guise de preuve. Il le prit et lu avant de hausser les épaules.

-Pas de bol.
-Et toi ? Tu dois faire quoi ?

Cette question sembla mettre Gaara de mauvaise humeur.

-Hum je dois... « Raconter une blague par jour ». Rien de mieux pour passer pour un bouffon ! Avoua-t-il en croisant les bras.

Hinata ne put s'empêcher de sourire à l'entente de cette déclaration. Effectivement elle n'imaginait vraiment pas Gaara entrain de faire de l'humour.

-Pas de bol, dit-elle en reprenant ses termes.
-Bon écoute, c'est mon jour de bonté aujourd'hui alors si tu veux je peux t'aider pour ton défi.
-Quoi ? Tu...tu sais danser toi? Demanda Hinata qui ne voyait absolument pas Gaara entrain de faire entre-chats et arabesques, encore moins que racontant des blagues.
-Bien sûr, j'ai plein de talents cachés, dit-il en s'approchant de la chaîne hifi. Bon alors déjà, sur quel genre de musique veux-tu danser ?

Hinata décida de ne pas trop poser de question et commença à réfléchir.

-Euuhh, ben sur quelle musique sais-tu danser ?
-Sur toute évidemment ! dit-il le plus naturellement possible.

La jeune fille fut un peu désarçonnée par l'insolente confiance de Gaara mais trouva finalement une réponse à donner.

-Et bien j'aime bien...Elle déglutit et commença à piquer un fard. La valse.
Et oui pas de hip hop ou de tecktonik, Hinata aimait les danses de salon, sûrement la faute à son violon et à la musique classique qu'elle jouait.
-La valse ? Répéta Gaara surprit.
-O...oui.
-Va pour la valse alors, annonça-t-il en cherchant dans les CD posés à coté de la radio.

Il en plaça un dans le lecteur et des rythmes lancinants commencèrent à s'élever de l'appareil. Peu rassurée Hinata laissa Gaara s'approcher d'elle et placer une de ces mains dans son dos tandis que l'autre lui saisit la main.

-Ok alors déjà détend-toi et arrête de rougir sans arrêt.

Hinata s'exécuta en respirant profondément et peu à peu son visage reprit une teinte acceptable.

-Bon alors déjà je conduis et tu n'as qu'a suivre mes mouvements d'accord ?

L'adolescente hocha la tête mais était toujours raide comme un piquet. Gaara avança mais Hinata fit un faux mouvement et marcha sur le pied du jeune homme.

-Oh pardon ! s'exclama-t-elle paniquée
-C'est bon c'est bon pas la peine de stresser, tu me donnes mal à la tête.
-Je...je suis désolée.
-Et arrête de t'excuser sans arrêt.
-Oui pard...euh d'accord.
-Bon on reprend et cette fois laisse toi faire et voudrais-tu s'il te plait retirer le balais que tu as dans le...
-Hinata ! s'écria une voix qui coupa Gaara.

L'interpellée tourna la tête et vit que Kiba l'attendait avec un air intrigué.

-Mais qu'est-ce que vous...commença Kiba qui ne savait pas que Hinata connaissait Gaara
-Euh rien du tout ! S'écria Hinata et s'écartant de Gaara. Bon euh j'y vais, à une prochaine fois Gaara ! Lança-t-elle en sortant du gymnase, entraînant Kiba avec elle.

Une fois suffisamment éloignés, Kiba recommença à poser des questions.

-Hinata mais qu'est-ce que tu fous avec ce type ? J'ai pas confiance, il est trop bizarre
-Arrête de dire ça, tu ne le connais même pas.
-Hinata...y a des rumeurs qui circulent à son sujet. Tu savais qu'il ne dormait jamais ? Et apparemment il serait responsable de la mort de sa mère. Et puis il entendrait des voix dans sa tête.
-Kiba ! C'est horrible ce que tu dis là ! s'écria Hinata choquée

Le jeune homme hocha la tête de droite à gauche

-T'inquiète je ne pense pas que ça soit vrai mais je préfère quand même te mettre ne garde. Si ça se savait...

Hinata écarquilla les yeux, épouvantée.

-Quoi, tu serais prêt à me dénoncer ?
-Bien sûr que non, je suis ton meilleur ami jamais je ne ferrais ça mais...évite le s'il te plaît, dit-il visiblement inquiet.
-Kiba tu te fais du souci pour rien, ne t'en fait pas pour moi, affirma Hinata avec un sourire.

Avant de le laisser protester elle lui annonça qu'elle voulait voir Tenten et Temari mettre la pâtée à Naruto et son cousin au basket.

-Dit plutôt que tu veux voir Naruto tout court ! Lança-t-il en riant devant la tête qu'avait faite Hinata.

Et oui Hinata avait toujours eu un faible pour le blondinet mais évidemment n'avait jamais osé lui avouer. Elle continua sa route tout en essayant de cacher ses joues rougissantes. Cependant ses pensées ne filèrent pas vers un blondinet mais vers un rouquin. Les paroles de Kiba l'avaient intriguées, c'est vrai qu'elle ne connaissait rien de lui mais c'était le frère de Temari il ne devait pas être si dangereux. Il semblait surtout seul et essayait de le cacher derrière sa façade froide et hautaine mais Hinata comptait bien découvrir le véritable Gaara.


Je veux découvrir le véritable Sasuke. Voilà ce que Sakura ne cessait de se répéter dans sa tête comme pour ne pas oublier la raison pour laquelle elle était entrain de parcourir toute la colonie pour le trouver. Encore une fois, une toute dernière fois. Elle allait essayer de lui parler encore une fois avant de le rayer définitivement de sa vie. Et oui elle était comme ça, soit elle conservait des liens avec les gens qu'elle choisissait ou soit elle les écartait de sa vie s'ils ne passaient pas le test. Et son jugement était sans appel.
Toutefois elle ne savais pas pourquoi elle tenait tant à connaître ne serais-ce qu'un tout petit peu Sasuke. Son défi disait juste qu'elle devait aller chez un inconnu, pas forcément qu'elle devait insister pour qu'il lui parle. Mais Sakura était perfectionniste et un défi ne serait pas un défi s'il n'y avait pas un challenge à relever. Horreur ! Voilà qu'elle se mettait à parler comme Gaï-sensei ! Sakura secoua la tête pour chasser la vision d'elle-même affublée de l'horrible justaucorps vert du dit professeur. Elle passa rapidement la main sur ses sourcils pour s'assurer de leur taille et repartit à la recherche de Sasuke.
Alors qu'elle regardait pour la énième fois sur le terrain de volley-ball elle eu la brillante idée de regarder l'heure : 14h45. A cette heure-ci il devait avoir kendo. Quelle crétine elle l'avait cherché pendant une heure alors qu'il était dans le gymnase A. Elle soupira en réalisant que lorsqu'il aurait fini son cours, elle devra aller à la gymnastique. Elle n'était pas vraiment impatiente de voir Sasuke, c'était plutôt le contraire enfaîte mais elle désirait rapidement régler la situation délicate dans laquelle elle s'était plongée avec lui. Enfin cette histoire attendrait...19h30 ?? Mais pourquoi elle s'était infligée du volley-ball après deux heures de gym ? Elle sera complètement claquée pour lui parler. Enfin peut-être qu'elle sera tellement fatiguée qu'elle ne s'emportera pas et qu'on évitera la troisième guerre mondiale ? Pas sûr...


Pendant ce temps sur le terrain de basket, un match au sommet avait lieu. Deux équipes se battaient férocement, aucune des deux ne voulait laisser l'autre prendre l'avantage. Le match offrait un spectacle tellement intéressant que les autres élèves commencèrent à se rassembler autour du terrain, les filles d'un coté, les garçons de l'autre. Car c'était de ça qu'il s'agissait. Un conflit vieux comme le monde mais dont les conséquences restaient les mêmes. Qui des filles ou des garçons étaient les meilleurs au basket ? Qui de Tenten ou de Neji allait succomber en premier sous les regards noirs que ces deux là se lançaient ? Qui de Temari ou de Naruto allait devoir donner son repas du soir à l'autre ? Questions que seul un match de basket pourrait résoudre.
Temari était en position idéale pour marquer juste face au panier, elle leva les bras mais une tornade blonde lui arracha la balle des mains et dribbla vers le panier adverse. Bon sang ! Le match durait depuis de longues minutes mais ce gamin n'était jamais épuisé ! En plus le score était à égalité donc le prochain point sera décisif ! Alors que Naruto filait vers le panier et que la victoire semblait à portée de main, il trébucha et s'étala lourdement sur le sol laissant la balle rouler aux pieds de Tenten qui s'empressa de la prendre et de rejoindre le panier. Temari était à bout de souffle mais pas Neji qui courut empêcher Tenten de remporter la victoire. Elle était en position de marquer mais il l'avait déjà rejointe. Voyant son adversaire s'approcher, Tenten se dépêcha se lancer la balle avec une précision redoutable. Ensuite tout sembla se passer au ralenti pour Neji, il se trouvait près de Tenten et la balle était déjà en chemin pour passer l'anneau rouge, cependant, si à ce moment il levait la main, il pourrait dévier sa trajectoire et avoir une autre chance de gagner. Alors qu'il s'apprêtait à faire ce qu'il avait prévu, son regard s'accrocha un instant sur le visage de la brune. Ses yeux chocolat étaient rivés sur la balle orange et son expression reflétait toute sa détermination, son front brillait de sueur et des mèches rebelles étaient collées à ses tempes, ses macarons étaient un peu défait et des épis en surgissait donnant à Tenten un air de sauvageonne. Neji avait perdu à peine trois secondes à regarder son adversaire mais ces trois secondes suffirent pour donner la victoire aux filles.
Lorsque la balle passa à travers l'anneau Temari, Tenten ainsi que toutes les filles présentes poussèrent un cri de joie ou applaudirent. Naruto commença à bruyamment contester mais Temari se contenta de lui lancer un regard moqueur avant de se jeter dans les bras de son équipière. Cependant celle-ci avait l'air concentrée et son regard était fixé sur le dos de Neji qui s'essuyait avec une serviette éponge. Tenten s'arrosa abondamment avec sa bouteille d'eau, se sécha et alla rejoindre Neji avec la ferme intention de s'excuser puisque visiblement il lui faisait toujours la tête.

-Hum Neji ? Commença Tenten en se tortillant nerveusement.
-Hm ? Marmonna-t-il sans pour autant se tourner vers elle.
-Euh et bien pour l'autre fois, je...je suis vraiment désolée de...tu vois, avoir rigolé et..
-C'est bon, oublie ça, dit-il en se retournant cette fois et en...quoi ? Lui souriant ? Enfin avec un embryon de sourire en tout cas.

Il tendit la main et retira un brin d'herbe des cheveux de Tenten dont le cœur s'accéléra instantanément. Il ramassa son sac de sport le jeta sur une épaule et parti vers les dortoirs tout en levant une main qui voulait sûrement signifier un « au revoir ». Tenten resta complètement abasourdie face à l'attitude étrange du jeune homme. Se pourrait-il que, finalement, il ne soit pas aussi insensible à tout que ce qu'on dit de lui ? Peut-être même que ce n'est pas les filles comme Ino ou Sakura qui lui plaisait mais des filles plus communes ? Mais quel genre de garçon préfèrerait une fille banale à pleurer plutôt qu'une belle blonde extravertie, ou qu'une fille brillante aux cheveux roses ? Sérieusement comment pouvait-elle rivaliser avec ça ?
En tout cas une chose était sûre, Neji avait un sale caractère mais au moins il n'était pas rancunier et elle était vraiment soulagée d'être à nouveau son amie. Amie. C'était d'ailleurs bien ça le problème, ils étaient amis. Ce mot eu un goût amer dans la bouche de Tenten et son humeur devenu immédiatement maussade. Et c'est avec une tête d'enterrement qu'elle rejoint Temari qui, elle par contre, était folle de joie, littéralement.

-Mouhahaha ! On est les meilleures ! Je l'ai toujours dit ! On leur a collé la pâté du siècle!
-Temari...soupira Tenten
-C'était trop facile en plus ! Ils ont rien put faire, cloués sur place !
-Temari...répéta Tenten exaspérée
-C'est ce sale macho de Shikamaru qui va en entendre parler !
-C'est marrant comment tu reviens toujours à parler de Shikamaru, dit Tenten l'air de rien.

Voilà qui va enfin lui clouer le bec ! Et effectivement Temari regardait choquée et bouche bée son amie qui se contenta de lui sourire avant de partir vers les dortoirs avec l'intention de prendre une douche.


Shikamaru éternua avec la mauvaise impression qu'on parlait de lui quelque part. Cependant il s'en fichait et reprit donc sa route. Il regarda son poignet où sa montre affichait 18h03. Il allait être en retard. Tant pis. Il n'était pas vraiment pressé d'aller à cette saleté de cours de yoga...Et dire qu'à cause de cette furie il devait passer 1h30 à exécuter des figures stupides et à se couvrir de ridicule.
Quelques minutes plus tard il entra finalement dans le gymnase A où des tapis avaient été installé sur le parquet. D'un pas las il se dirigea vers les vestiaires où il mis son jogging en se préparant mentalement à subir une torture. Lorsqu'il retourna dans la salle, une brusque vague d'oestrogènes le submergea. Des filles ! Partout ! Cela aurait sans doute ravie Kiba ou le prof d'histoire, Jiraya, mais personne n'était sans savoir que les filles avaient le don d'ennuyer Shikamaru au plus haut point. Avec la démarche d'un condamné à mort il rejoignit Ino et Hinata qui discutaient joyeusement et c'est juste à ce moment là qu'un tourbillon débarqua dans un immense fracas.

-Bonjour les jeunes !! Tout le monde va bien ?? Brailla Gaï-sensei tout de lycra vert vêtu.
-J'ai envie de mourir, lâcha Shikamaru en se prenant la tête dans les mains.
-Bon alors nous allons tout de suite commencer. Un volontaire pour faire l'échauffement ? demanda le prof à la cantonade tout en ignorant les plaintes de Shikamaru.

Tous les élèves se figèrent brusquement personne n'osait plus ne serais-ce que respirer de peur d'être choisi.

-Tiens pourquoi pas, ce jeune homme avec la coiffure bizarre? demanda Gaï

Il était inutile de lever les yeux pour savoir qui ce « jeune homme » désignait. Shikamaru eu un frisson d'effroi et poussa Hinata devant lui au cas où Gaï la prenait pour un garçon.

-Shika lâche Hinata et bouge toi les fesses ! s'exclama Ino en secouant, et c'était le cas de la dire, comme un palmier, son ami.

Shikamaru lâcha un juron mais se décida à rejoindre Gaï qui l'attendait devant l'assemblée féminine.

-Pff et puis « coiffure bizarre », non mais il peut parler sérieux...marmonna Shikamaru pendant qu'il marchait.

La séance d'échauffement fut un véritable supplice pour Shikamaru, tout comme le cours en entier d'ailleurs. Durant 1h30 de contorsionnement, de respiration bizarres et de torture pure et dure, le brun ne cessa de maudire Temari pour lui avoir infligé cette souffrance quotidienne. Souffrance d'autant plus présente d'ailleurs à cause de l'entraînement intensif d'Asuma de ce matin. Il avait tellement de courbatures que le moindre mouvement lui arrachait une grimace alors les figures complexes que leur demandait Gaï n'avaient que pour effet d'amplifier sa douleur.

-Et les gens font ça par plaisir ? Pour se détendre ? demanda en fin de séance Shikamaru à Ino
-Oui les gens qui ne sont pas des petits douillets paresseux, répondit la jeune femme.
-Pff c'est vraiment un sport de fille ça. Elles doivent vraiment avoir un grain pour s'infliger ça de leur plein gré.

Pour toute réponse Shikamaru se reçu une claque à l'arrière du crâne de la part d'Ino.

-Estime toi heureux que Temari n'ai pas entendue ça, lâcha la jeune femme avec un regard entendu.

Shikamaru ouvrit de grands yeux et déglutit, c'est sur que cette espèce de féministe était du genre violente et c'était un euphémisme.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales