Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Romans
    Plumes de Marmotte
    Nb de signes : > 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - thriller - romance - bit-lit - chick-lit - young adult - mystère - suspense
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire la folie de son personnage au Comics Corner (2 PLACES) [ Le 27/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Derrière le masque
[Histoire Terminée]
Auteur: Mimichan Vue: 29022
[Publiée le: 2009-11-21]    [Mise à Jour: 2010-05-09]
13+  Signaler Action-Aventure/Yaoi (HxH)/Policier Commentaires : 34
Description:
Naruto, 18 ans, jeune Chef anbu, se voit asséner différentes déconvenues comme le refus au titre de Hokage et la mort de son meilleur ami Sasuke Uchiha, nukenin de son état.
Il travaille en solo pour affronter ses peines mais cette situation ne peut plus durer aux yeux de Tsunade.
Elle le met en équipe avec le second de Danzou pour qu'il en apprenne le plus possible sur les magouilles de la racine afin de les faire tomber. Tsunade et Naruto sont prêts à démanteler cette organisation.
Naruto n'apprécie pas la situation se retrouvant avec un supérieur très séducteur.

Sasuke Uchiha quant à lui n'est pas mort, loin de là. Il se fait oublier quelques temps dans son repère après avoir fait croire à tout le monde son décès. Il usurpe ensuite l'identité du second de Danzou pour faire tomber l'organisation de l'intérieur. Il jouera ainsi double jeu se confrontant aux désirata crapuleux de Danzou. Il devra aussi se faire à son coéquipier fouineur et désespérement attiré par lui.

Vous l'avez bien compris, les deux meilleurs amis seront de nouveau coéquipiers sans le savoir. Leur relation évoluera d'une naturelle méfiance jusqu'à l'amour déclaré.

Que dire de plus ? Spoil sans aucun doute, Shonen ai Naru/Sasu et l'Akastuki ne sera pas en reste, je ne les ai pas oublié.
Crédits:
Les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Usurpation

[2762 mots]
Publié le: 2009-11-22Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Alors, comme promis, la suite arrive. Le prochain chapitre ne paraîtra que la semaine prochaine. Bonne lecture !

Sasuke jeta un dernier coup d’œil à l’homme séquestré par ses bons soins. Nuit d’été, le second de Danzou, lui avait fourni toutes les informations nécessaires pour pouvoir usurper son identité grâce à un genjustu concocté par ses soins. A la décharge de l’anbu, il avait quand même réussi à y résister durant un bon mois. Personne ne se doutait de sa disparition soudaine puisqu’il était sensé effectuer une mission solitaire de longue durée, mission accomplie par les compagnons de Sasuke pour donner le change.

Sasuke sortit de la cellule pour s’affaler dans le premier fauteuil du repère de l’Hebi. Ils avaient loué une maison à l’écart de toute civilisation sous une fausse identité. Elle était plutôt agréable et pratique. Juugo lisait tranquillement en face de lui. Sa nature schizophrénique tendait à s’atténuer depuis qu’il avait été libéré mais il avait quand même de temps en temps des crises assez spectaculaires. Sasuke avait tout de même trouvé une solution à son état qui ne requérait pas sa présence. Juugo pouvait désormais se débrouiller seul grâce à un sceau et à des images hypnotiques mais il avait quand même tenu à rester aux côtés de Sasuke en guise de remerciements.

Sasuke ferma les yeux se concentrant sur lui même. Cela faisait six mois qu’il se faisait passer pour mort aux yeux du monde. Cette mascarade faisait partie d’un plan soigneusement étudié afin de renverser la racine et les conseillers de Konoha et d’échapper définitivement à l’emprise de Madara.

Sasuke avait rejoint l’Akatsuki durant deux ans après la mort de son frère aîné Itachi. Au départ, les révélations de Madara et le deuil difficile d’Itachi avaient dirigé sa haine envers Konoha toute entière. Il ne s’était pas posé de questions envers son ancêtre et lui avait obéi au doigt et à l’œil. C’était pratique, il n’avait qu’à suivre le mouvement amorcé par son ancêtre pour détruire le village cause de sa peine.

Ensuite, il s’était posé pas mal de question en découvrant le village quasiment totalement détruit par l’intervention de Pein. Ce n’était pas ce qu’il souhaitait réellement. C’était tout de même le village dans lequel il avait grandi et qui était cher à sa famille. Ce ne serait pas rendre honneur à leur mort en s’attaquant aveuglément à tout villageois. Ce ne ferait qu’augmenter le nombre d’innocents victimes de cette injustice. Il fallait que le système politique en place change et que les mentalités évoluent mais il ne ressentait pas l’envie de se battre pour cet idéal. En fait, il se sentait amorphe et complètement soumis à la volonté de son ancêtre.

Ce n’est que beaucoup plus tard grâce à l’intervention verbale puis musclée de Naruto après une rencontre hasardeuse qu’il s’était rendu compte de son égarement mental.

Madara faisait tout pour le manipuler insidieusement. Cet homme était passé maître dans le syllogisme, la rhétorique et l’engouement. En plus, il usait du charisme naturel des Uchihas et du Sharingan pour l’égarer. Son attitude méfiante envers lui ne lui avait alors pas échappé.

Sasuke avait compris que son ancêtre le craignait mais qu’il ne pouvait se résoudre à perdre son dernier descendant. Madara tenait à l’avoir sous la main pour surveiller tous ces faits et gestes comme s’il représentait une certaine menace à son encontre. Sasuke savait aussi qu’il n’était pas de taille à l’affronter, il avait seulement quelques atouts pour le tenir à distance respectable pour tenter une échappée belle.

Prenant compte de cet état de fait, il continuait à faire semblant d’être sous son emprise et il agissait bêtement en suivant ses ordres le temps de remettre ses pensées en ordre. Sasuke savait qu’il avait fait une erreur de jugement concernant son frère et il ne voulait pas le faire de nouveau. Il devait faire sa propre enquête concernant le massacre de son clan, établir la vérité et punir les coupables. Pour ce faire, il devait forcement regagner son village natal. Deux options se présentaient alors à lui : soit il se décidait sur un coup de tête d’écouter le crétin blond qui le pourchassait depuis des années comme un amoureux transi et il revenait au village avec lui, soit il intégrait le village incognito.

Sa fierté avait fortement pesé dans sa décision et il n’était pas question de céder face à Naruto. Il avait déjà eu assez de difficultés avec lui-même pour se remettre en question et il n’était pas encore prêt à avouer devant tous s’être fourvoyé et surtout devant lui. Ce serait reconnaître que Naruto avait raison le concernant. Il ne pouvait tout simplement pas revenir tête basse, la queue entre les jambes comme un vilain garnement en boudant et traîné par l’autre imbécile. Il ne pouvait s’y résoudre surtout que connaissant Madara, il ne le laisserai pas filer ainsi. Il devait donc rejoindre le village en se faisant passer pour un anbu pour rester incognito et tant qu’à y être un anbu de la racine pour pouvoir fouiner librement dans leurs quartiers.

Il avait chargé Juugo de recueillir des informations à l’aide des animaux de la nature sur les anbus de la racine susceptibles de l’intéresser. Nuit d’été présentait de nombreux avantages, il était souvent absent et seul, il était proche de Danzou et sa personnalité n’était pas difficile à feindre.

Après avoir informé les autres membres de son équipe de ses intentions et avoir obtenu leur soutien ce qui ne se fit pas sans mal pour Suigestu, il avait réuni le maximum de documents concernant la racine dans les pays qu’ils avaient traversés de la manière la plus discrète possible. Ils n’avaient rien trouvé de bien compromettants.

Ne trouvant plus d’intérêt à rester au sein de l’Akastuki, il avait monté de toute pièce sa propre mort pour échapper à Madara et retrouver la liberté pour mener son enquête. Sasuke avait titillé Madara tant et plus qu’ils en étaient venus aux mains. Il s’était alors débrouillé pour mourir de façon crédible lors de l’attaque favorite de Madara laissant un corps dénué de vie possédant toutes ses caractéristiques.

Sasuke avait fait en sorte que Naruto l’apprenne bien avant tout le monde par une sorte de rêve prémonitoire. Ils avaient une sorte de lien que Sasuke n’avait jamais pu briser. Et il était sûr que seul la mort de l’un d’eux pourrait le défaire, l’autre en étant immédiatement averti. Ceci ne pouvait que rendre encore plus véridique son décès.

Le reste de l’Hebi avait donc joué le jeu.

Suigestu s’était barré en gueulant ses quatre vérités et en menaçant Kisame d’une mort prochaine. Il arpentait maintenant les routes comme un nukenin de son état arrachant de ci de là des informations utiles à Sasuke notamment en se faisant embaucher par des organisations proches de la racine.

Juugo avait prétexté qu’il allait suivre une nouvelle thérapie et qu’il ne voyait plus d’intérêt à suivre Madara. Il recueillait des informations pour Sasuke via ses animaux et il s’occupait de la planque.

Et Karin était restée en tant qu’espionne de Sasuke dans l’Akastuki. Elle avait bien été l’élève d’un serpent psychopathe et elle avait dit qu’elle trouvait sa position avantageuse pour mener toutes sortes d’expériences sur le Bijus ce qui serait certainement salutoire à l’Akatsuki quand ils tenteront de les utiliser.

Sasuke avait ensuite observé Nuit d’été avec ses Sharingans pour apprendre toutes ses techniques ainsi que ses tics. Il l’avait finalement emprisonné pour en apprendre le maximum et maintenant, il se sentait prêt à prendre son identité.

Demain, il rentrerait au village de Konoha en tant qu’Anbu de la racine revenant d’une mission de rang S.

Il fut tiré de ses pensées par l’arrivée brutale de Suigestu. Suigestu aimait toujours se mettre légèrement en scène.

« Je suis de retour ! Pas la peine de me jeter de tels regards noirs, je sais que je suis rentré dans mon foyer chéri ! Aaaah, tu m’as manqué, bière adorée, s’exclama-t-il en ouvrant le frigidaire.

-    Personne ne t’a suivi, demanda Sasuke pour l’accueillir.

-    Non, m’enfin ce n’est pas moi qui suis sensé être mort !

-    Tu as du nouveau ?

-    Et relax, je viens à peine de rentrer, la route était longue et poussiéreuse...Bon, ok, j’ai déniché une info intéressante. Connais-tu la région de Itarasu, en particulier le village Zao ?

-    Un coin perdu…mais il y a là-bas une famille plutôt puissante et influente : les Atari. Mon clan entretenait de bonnes relations avec eux.

-    Exact, la racine leur versait une somme rondouillette jusqu’à il y a peu de temps. Les Atari  y ont renoncés récemment et étrangement, le village de Zao a été attaqué dans les jours qui suivirent par la racine. Aucun survivant et personne pour s’y intéresser. »

Les mains de Sasuke tremblèrent légèrement. Il n’était pas particulièrement attaché aux Atari mais une personne lui était assez chère pour qu’il puisse prendre le deuil. C’était des vendus de toute manière à la racine, il n’avait pas à regretter leur mort.

« Des preuves ?

-    Un relevé de compte et mon témoignage. »

Sasuke soupira exaspéré non seulement car tout ceci ne pesait pas lourd mais aussi pour ce qu’il subodorait.

« Tu as participé au massacre, gronda-t-il.

-    C’était un contrat juteux. C’est qui qui ramène le fric ?

-    On est là pour accuser la racine pas pour les aider !

-    J’ai quasiment rien fait ! Tu ne vas pas m’emmerder pour quelques bras et jambes arrachés ! Et puis, j’ai réussi à sauver un Atari. »

Sasuke releva un sourcil attendant la suite. Ce n’était pas elle dont il était question.

« Et il est où ?

-    Et ben, j’ai eu un accrochage sur le chemin et il en a profité pour se faire la malle ! »

Juugo et Sasuke avaient des expressions sévères.

« J’ai perdu sa trace mais je vais le rattraper ! Ce sale gosse ne perd rien pour attendre. Aucune reconnaissance pour son sauveur…

-    Tu as quand même un tantinet massacré la plupart des gens de son village.

-    Oui mais un tantinet ! Les jeunes de nos jours, ils s’évanouiraient à la moindre goutte de sang ! »

Sasuke n’était pas d’humeur à se chamailler avec Suigestu qui visiblement faisait tout pour être ostentatoire. Quant à Juugo, il ne rentrerait jamais dans le jeu du nukenin de Kiri.

« L’ambiance est vraiment pourrie sans elle ! D’ailleurs, pourquoi elle fait la partie la plus dangereuse et la plus excitante, hein ? »

Et c’était reparti pour un tour. Juugo saisit l’occasion pour rabattre le caquet de Suigestu pour au moins deux heures.

« On en a déjà discuté Suigestu. On sait que tu te fais du souci pour Karin…

-    N’importe quoi ! »

Suigestu se retira dans sa chambre.

Sasuke et Juugo purent ainsi profiter du calme de la maisonnée. C’était trop facile.

La soirée et la nuit passèrent trop vite au goût de Sasuke.

Le matin l’accueillit frais et dispo. Il prit sa douche se remémorant les informations importantes concernant la mission de Nuit d’été. C’était une mission de surveillance d’un poste militaire ennemi. Juugo lui avait consigné toutes les informations sur un rapport et il n’y avait rien d’extraordinaire.

Il se sécha précautionneusement puis enfila une tenue d’anbu. Il mangea rapidement.

Il se prépara alors à partir. Il accrocha les deux sabres du véritable Nuit d’été à sa ceinture et il mit un masque en forme d’oiseau.

Il s’apprêtait à sortir quand Suigestu l’arrêta.

« Tu es sûr de ce que tu fais ?

-    Absolument !

-    Il n’y aura personne pour te porter secours en cas d’échec.

-    Je sais. On reste en contact grâce à Juugo.

-    Et Karin…

-    Elle s’en sort très bien. Les risques sont importants mais elle les assume.

-    C’est la plus faible d’entre nous mais c’est celle qui est en première ligne.

-    Suigestu, on ne va pas en débattre de nouveau maintenant.

-    Mais…

-    Chacun sait ce qu’il a à faire. Ne discute pas mes ordres ! »

C’est ainsi qu’il se sépara de l’épéiste.

Sasuke avala rapidement la distance qui le séparait de Konoha. Il ne passa pas par la porte principale car les anbus de la racine possédait une entrée secrète. Il donna son laissez passer aux deux gardes en faction.

Les rapports entre les anbus de la racine étaient simples, fondées sur la hiérarchie et le respect. Il ne s’attarda sur personne en particulier. Il reconnut tout de même des connaissances de Nuit d’été qui le saluaient.

Il se dirigea facilement dans les méandres des installations de la racine ayant bien eu le temps de les analyser dans l’esprit de Nuit d’été.

Il arriva enfin au bureau de Danzou. Il toqua à la porte attendant le bon vouloir de son supérieur.

Une voix sèche lui ordonna d’entrer.

Le bureau était rangé de manière strict, tout y était agencé dans un esprit pratique et austère. Il salua son supérieur puis déposa son rapport sur le bureau.

Le vieil homme ne manifesta aucune émotion quand il se mit à feuilleter le document. Nuit d’été attendait d’être congédié. Il savait que les archives de la racine ne se trouvaient pas ici mais il y avait des chances qu’un document anodin puisse traîner dans ce bureau.

« Excellent travail comme toujours. J’ai une mauvaise nouvelle pour toi.

-    Quelle est-elle ? »

Sasuke s’était entraîné longuement pour modifier le timbre de sa voix ainsi que son chakra pour correspondre à celui dont il usurpait l’identité.

« Les conseillers veulent que les anbus de notre section se mêlent à ceux des autres. Je n’ai pas pu t’éviter d’en subir les frais. Tu vas avoir un coéquipier, jeune de surcroît mais extrêmement prometteur. Je ne pense pas que Tsunade te mette avec n’importe qui, c’est sûrement une personne de confiance qui va tout faire pour obtenir de toi des informations concernant mes projets alors fais attention. »

Nuit d’été avait croisé les bras sur sa poitrine signe qu’il allait se mettre à râler un petit peu pour la forme.

« J’ai d’autres priorités que de me faire enquiquiner par un petit prétentieux de gentillet ninja aux basques de la princesse des limaces.

-    Je sais mais les conseillers ne l’entendent pas de cet oreille. Je leur ferais entendre raison. Officieusement, je veux que tu obtiennes le plus d’informations sur ton coéquipier. Son dossier anbu est tout de même impressionnant pour un débutant et ses techniques sont d’un haut niveau. Je veux connaître son identité réelle car il est pressenti comme successeur potentiel à Tsunade depuis que le conseil des anciens a renvoyé les prétentions de Uzumaki Naruto au tapis.

-    Pourrait-il s’agir de lui-même ? »

Sasuke frissonna à la possibilité qu’il puisse faire équipe avec Naruto. Sa couverture ne tiendrait pas longtemps car Naruto avait une intuition remarquable pour le dénicher. Et puis, il n’était pas prêt à une nouvelle confrontation. La dernière fois, Naruto avait été à deux doigts de l’assommer pour de bon et se faire assommer en plein milieu de Konoha répugnait son instinct de survie.

« Non, impossible. Cette tête brûlée ne pourrait avoir ce comportement. Candy…

-    Candy ?

-    Ton coéquipier. Tsunade trouve certainement les noms de ses anbus personnels au fond d’un verre de saké…Donc Candy est d’après mes informations, un anbu responsable, efficace et talentueux. Il effectue déjà des missions en solo alors qu’il n’a qu’un an d’expérience derrière lui et il s’en tire à merveille. Son caractère, je ne le connais pas. Il semble être quelqu’un de calme.

-    C’est noté.

-    Tu peux disposer. Demain, 8 heures chez Tsunade sama. »

Nuit d’été quitta le bureau pour se mettre ensuite à faire le tour de son nouveau QG prenant de véritables repères spatiaux. Il discuta quelques instants avec un ami de Nuit d’été, un certain Chien de garde qui lui demandait des nouvelles concernant sa mission.

Il profita ensuite de la journée pour continuer à prendre ses aises dans ces lieux qu’il découvraient pour la première fois de visu.

En fin d’après-midi, il se rendit aux archives pour consulter des dossiers relatifs aux années durant lesquelles Itachi avait été au service de la racine. Il ne pouvait se permettre de chercher spécifiquement des informations sur Itachi lui-même sinon sa manœuvre serait parue suspecte. En épluchant les comptes-rendus de mission, il s’aperçut bien vite que les missions et leurs exécuteurs étaient codés. Il fallait qu’il trouve le numéro d’identifiant d’Itachi d’une manière discrète donc il devait se procurer sa fiche de recrutement avec une bonne excuse à la clé. Il devrait donc attendre la bonne occasion pour mettre la main dessus.

Il prit un dossier au hasard et le feuilleta l’air de rien pour donner le change à l’archiviste qui passait par là.

Demain serait un autre jour, un jour avec un nouveau coéquipier.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales