Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 182 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 113 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1723 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Comment on tombe amoureux
[Histoire Terminée]
Auteur: tookuni Vue: 3247
[Publiée le: 2006-09-10]    [Mise à Jour: 2006-09-10]
G  Signaler Romance/One-Shot Commentaires : 10
Description:
Un petit Naru/Hina qui explique l'évolution des sentiments des deux personnages.
En général, Naruto tombe amoureux d'Hinata comme par enchantement.
J'ai essayé de décrire comment il pourrait tomber amoureux d'elle, sans le coup de foudre.

Maj : Fic non éditée
Crédits:
Les personnages de Naruto appartiennent à Masashi Kishimoto
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Comment on tombe amoureux

[3800 mots]
Publié le: 2006-09-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Comment on tombe amoureux

 

 

 

Naruto marchait tranquillement dans la rue. Comme à son habitude, il regardait tout autour de lui, souriant, profitant de ce magnifique soleil qui éclairait la fin d’après-midi… Il se sentait heureux et libre… Il avait cette sensation de bien être que l’on éprouve lorsque l’on se sens loin de tout… Il n’avait pas de mission, Sakura devait être en train de harceler Sasuke pour qu’il sorte de chez lui et Kakashi en train de lire son bouquin pas net. La vie l’emportait simplement. Le retour de son coéquipier l’avait libéré d’un poids énorme et plus jamais sur son visage on avait vu ce regard baissé, en coin, gêné réellement et cette lueur d’impuissance et de regrets de l’époque où il se jurait de le ramener.

Marchant rapidement tout en profitant de chaque pas, les mains derrière sa tête comme s’il voulait s’envoler dans le souffle d’un très léger vent chaud, il souriait doucement.

 

Tout à coup, une petite tête brune apparu devant lui. Il ne l’avait pas vue assez tôt et rentra dedans.

 

« Aïe !

-Aouch ! Désolé… Je ne regardais…

-Ah…O… Ohayo… Naruto-kun… Ce n’est pas grave… Je n’avançais pas très vite…

-Salut Hinata-chan ! Je ne t’ai pas fait mal ?

-Si un peu, répondit-elle rapidement, mais ça va.

-Hinata-chan, tu te promènes aussi ? demanda Naruto, voyant que la jeune fille ne pourrait rien ajouter.

-Euh… Oui. Je trouve qu’il fait bon ce soir… Et puis, ajouta t’elle après une hésitation, Kiba fait le fou avec Akamaru et Shino s’occupe de ses insectes… J’avais envie d’un peu de calme… …Heu…Et… Et toi ? osa t’elle demander.

-Bah, le temps est superbe et c’est vrai que le calme fait pas de mal… En plus, maintenant que je suis plus grand, les gens peuvent pas me regarder de haut… lâcha t’il sans s’en rendre compte. Heu…

-Les gens… répéta Hinata d’un air compatissant. On ne devrait pas juger, juger quelqu’un, quelqu’un comme… comme toi… surtout, sur ce que l’on croit et ce que l’on voit.

-Merci Hinata-chan… sourit Naruto. Tu m’a déjà dis quelque chose comme ça une fois. Tu ne parles pas souvent mais quand tu ouvres la bouche, c’est toujours pour dire quelque chose de juste, et de très gentil…

-Mer… Merci Naruto-kun…

-De rien. Bon, je vais y aller, il faut que j’aille acheter quelques trucs à manger !

-Oui, heu… Au revoir Naruto-kun…

-Salut Hinata-chan ! »

 

Nartuo s’en alla en courant dans la rue, souriant de toutes ses dents et faisant un signe de la main à Hinata. Celle-ci le regarda partir en souriant un peu, se tripotant les doigts, gênée par tout ce qu’elle venait de dire, et par la réponse si gentille et si agréable de Naruto, songeant que certainement, il lui fallait acheter des ramens.

 

Le blond, de son côté, se sentait heureux d’avoir parlé. Il aurai voulu n’être dérangé par personne dans ce moment simple et doux, mais la présence d’Hinata à ses côtés ne le dérangeait pas.

Il n’avait pas besoin, avec elle, de faire des efforts pour être reconnu, elle le reconnaissait de fait, il n’avait pas besoin de parler fort parce qu’elle l’écoutait, il pouvait se permettre d’être totalement sincère parce qu’il savait qu’elle ne lui ferait aucune remarque, aucun reproche… Son prétendu courage et son sourire, face à elle, devenaient moins forcés, moins crispés, il se sentait apaisé. Elle parvenait à être signifiante sans être jamais gênante, elle donnait une atmosphère de calme que Naruto ne pouvait s’empêcher d’apprécier.

 

Naruto achetait ses boites de ramens. Il faisait souvent des analyses de ce type sur les gens qui l’entouraient. Sakura était une fille resplendissante de joie de vivre, avec laquelle on avait toujours envie de rire, mais même pour lui elle était envahissante ; Sasuke était un garçon très froid et distant, mais ce caractère n’était là que pour cacher le côté passionné qu’il dévoilait lorsqu’il se battait, ce côté, cet immense côté humain qu’il ignorait et masquait pour se protéger, de la même façon que Naruto se cachait derrière son sourire et sa légendaire grande gueule.

 

Naruto rentra chez lui, claqua la porte, rangea rapidement ses courses et s’allongea sur son lit, content de sa journée. : sa grasse matinée, son entraînement jusqu’à épuisement avec Sasuke, sa douche glacée suivie d’une bonne sieste, ce réveil sous le soleil bas, cette promenade si agréable où grâce à sa rencontre avec Hinata, il n’avait pas eu le temps de penser au regard des autres... Il ferma les yeux doucement, satisfait et étrangement heureux. Cette journée au fond, avait été banale… Alors pourquoi ce sentiment de bonheur serein ?

 

Hinata était fière et heureuse. Elle avait parlé à Naruto, prononcé plusieurs mots à la suite, en rougissant certes, mais elle l’avait fait, et elle avait même réussi en bégayant à lui poser une question. Le jeune homme l’attirait toujours autant.

 

Sa passion pour lui avait commencé lorsqu’elle l’avait vu, à l’académie.

Ce jour là, c’était la rentrée. Plus timide que jamais, indécise et peu sûre d’elle, elle était allée s’asseoir dans un coin, tout au fond de la classe, et elle s’était décidée à ne pas en bouger de l’année.

Le professeur était arrivé quelques minutes après, traînant par l’oreille un petit garçon blond qui protestait énergiquement en se débattant de toutes ses forces. Attirée par ce bruit, comme personne ne lui parlait et qu’elle n’aurait jamais parlé à qui que ce soit, elle regarda la scène avec intérêt.

 

C’est depuis ce jour qu’elle fit attention à tout ce que le blond faisait. Elle l’avait tout de suite trouvé sympathique, il avait été la seule chose à laquelle elle avait pu s’intéresser au lieu de se demander avec effroi si elle aurai un jour le courage d’aller voir quelqu’un. Il avait été la personne à laquelle elle avait toujours eu envie de faire face. Parce qu’il était libre de parole, de tout, parce qu’il rayonnait de sa présence, même si c’était en faisant des farces… Il avait été la première personne à la faire rire en faisant le clown devant tout le monde, il avait été celui qui avait diverti son enfance si sombre par ses rires bruyants et son comportement léger… Sa seule relation extérieure à sa famille à ce moment là, ça avait été lui, même si elle ne lui avait jamais parlé, même s’ils ne s’étaient jamais regardés en face…

 

Elle avait passé toute sa scolarité à le regarder, à l’étudier sous toutes les coutures, elle avait fini par le connaître mieux que quiconque, elle l’avait trouvé courageux, bête, amusant, elle l’avait admiré surtout, pour sa volonté sans faille face à son apparente impuissance.

Elle était même parvenue à décoder certains de ses sentiments les plus intimes, comme cette rivalité mêlée de fraternité qu’il avait vis à vis de ce Sasuke Uchiwa… Elle connaissait le personnage par cœur, s’amusait à prédire chacune de ses réactions et se trompait rarement, elle vivait au rythme de ses aventures à lui, plutôt que des siennes.

Elle ne s’était jamais vraiment demandé ce qu’elle ressentait pour le garçon, mais plus elle avait grandi, plus ses regards avaient été visibles aux autres, et un jour, quelqu’un, sans le vouloir, l’avait informée de ce à quoi elle n’avait jamais réfléchit.

 

Elle rentrait chez elle après avoir vu son Naruto sortir de l’école en courant, poursuivi par un Iruka furieux qui lui criait de lui rendre son porte monnaie tout de suite. Elle en riait encore lorsqu’au détour d’une rue, elle entendit une conversation qui, en plus de la révolter, la troubla au plus haut point.

 

« Ce Naruto… Toujours en train de faire l’imbécile… On peut pas suivre les cours avec lui…

-J’ai entendu mon grand frère le traiter de monstre…

-Il ne fait que des bêtises, il fait toujours l’intéressant, il ne travaille pas…

-Moi, au début, je l’aimais bien, mais papa et maman m’ont dit que c’était pas un garçon fréquentable…

-La fille super timide là, Hinata, je crois qu’elle l’aime bien aussi.

-Elle est amoureuse de lui ! Ca se voit comme le nez au milieu de la figure ! Elle le regarde tout le temps !

-Je sais pas comment elle fait. Moi je le trouve franchement méprisable.

-Il vaut pas Sasuke, pas de comparaison possible… »

 

Hinata, cachée de l’autre côté du mur, s’était éloignée en courant. Elle aurait voulu arrêter ces gamines, qui ne savaient rien de Naruto et qui le jugeaient si facilement par de simples apparences et de simples remarques ; mais elle se sentait trop faible pour assumer de tels actes.

De plus, une autre remarque résonnait dans sa tête : « Elle est amoureuse de lui ! ». Est-ce que c’était vrai ? Est-ce qu’elle était amoureuse de Naruto ? Sûrement, mais ce mot lui faisait peur. En réalité, elle y avait pensé, elle s’était demandé si effectivement, elle n’était pas amoureuse mais, comme elle ne connaissait pas ce sentiment, elle n’en était pas sûre et avait préféré se concentrer sur ce qu’il y avait devant elle plutôt que dans son fort intérieur déjà tourmenté.

 

Mais avec le temps, elle avais fini par accepter ce fait inéluctable. Si c’était ça « aimer », si c’était ne plus pouvoir détacher son regard de cette personne, si c’était vivre à travers lui, totalement, au point de souffrir avec lui, de rire avec lui, par lui, oui elle l’aimait ; si c’était se sentir si seule lorsque dans cette ambiance scolaire il n’était pas là, se dire en souriant que sûrement il séchait les cours, attendre son arrivée avec cette impatience, oui elle l’aimait.

Apprécier chacun de ses gestes, prévoir avec ravissement chaque moment où il se ferait remarquer et où elle pourrait le regarder plus librement, sans se méfier de ce qui l’entourait, où elle pourrait apprécier cette simple présence, si lointaine pourtant, de tout son être, comme le réconfort d’une vie, comme s’il n’y avait que cela qui comptait, comme si tout ce qu’elle désirait, c’était qu’il vive heureux… elle l’aimait.

Il n’avait pas besoin d’elle, elle aurait voulu qu’il la voie, mais elle avait peur de tout gâcher, alors elle continuait de le regarder, de s’emplir de la présence qu’il dégageait, et elle se sentait heureuse que lui soit heureux et lui même, et tout cela lui suffisait.

Quand on aime vraiment quelqu’un, on ne se soucie pas de soi, mais uniquement du bonheur de l’autre, même si cela doit inclure le sacrifice de soi-même.

 

A présent, Hinata avait réussi à exister pour lui, à se faire remarquer et reconnaître de lui. Elle parvenait même aujourd’hui à supporter la proximité dont il faisait souvent preuve et qui la forçait autrefois à fuir pour ne pas s’évanouir… Et encore aujourd’hui, elle l’aimait.

 

Naruto de son côté, avait fini par s’endormir, sourire aux lèvres, avec ce sentiment de bien être dont il ne connaissait pas l’origine encré en lui.

 

Ils étaient tous jounin depuis peu et ils avaient désormais des équipes différentes à chaque mission. C’est ainsi qu’une semaine après que Naruto ai eu ce sentiment étrange au creux de la poitrine,  il fut affecté à une mission de protection rapprochée qui durerait une semaine et il pouvait choisir son coéquipier.

Naruto se demanda pourquoi il avait sans hésité prononcé le nom d’Hinata, mais à la réflexion, c’était la seule personne avec laquelle il avait envie d’aller en mission.

 

La semaine se passa sans problème. Le vieil homme qu’ils devaient ramener chez lui était très gentil et ne créait pas de problèmes. Ils furent bien attaqués par quelques ninjas mais avec l’impatience de Naruto et le désir d’Hinata de bien faire, il n’en resta pas grand chose.

 

Les deux jeunes gens se parlaient souvent. Au début, cela avait été difficile pour Hinata, de parler et de rire, mais dès le premier jour une magnifique sourire s’était dessiné sur son visage, suivi d’une horrible gêne quand Naruto lui avait dit qu’elle était jolie quand elle souriait. Hinata ne s’attarda pas sur les sentiments qu’elle avait, elle contait passer cette semaine en étant elle même, et profiter un maximum de la présence de Naruto à ses côtés.

 

Naruto, lui, n’arrivait toujours pas à savoir pourquoi cela lui faisait si chaud au cœur, de lui parler, d’entendre sa réponse simple et douce, sa voix claire et agréable. Il n’avait pas besoin de faire des efforts, il n’avait pas besoin de crier, il était lui même mais ne faisait plus rien par contrainte, par volonté de se faire remarquer. Hinata était là et semblait laisser cour à ses moindres gestes, ses moindres mots. C’était comme si elle l’approuvait silencieusement. Elle ne le coupait jamais, elle était parfois en position de faiblesse et cela lui donnait l’occasion de se prouver qu’il était fort, elle ne lui disait jamais rien de méchant, ne le frappait pas, ne le traitait jamais que d’une façon neutre, et même attentionnée, comme si elle avait voulu comme lui, qu’il passe pour un héros, qu’il brille devant les autres. Elle s’éclipsait dès qu’il prenait la parole, elle lui laissait les ennemis les plus impressionnants, elle faisait tout pour ne pas se faire remarquer par nature, et inconsciemment, elle s’en sortait toujours pour que lui se sente reconnu et vu de tous.

 

Hinata s’aperçu qu’elle aimait Naruto aussi pour cela. Elle aimait être derrière les gens, elle aimait avoir une sorte de protection devant elle, quelqu’un pour compléter ses phrases, ses mots, quelqu’un pour parler quand elle ne le pouvait ou ne le voulait pas, quelqu’un pour la soutenir d’une voix énergique, quelqu’un pour la compléter sans l’éclipser. Et Naruto était ce quelqu’un.

 

Naruto ne comprenait toujours pas ce sentiment qui montait en lui. Il adorait Hinata. Il l’avait surprise pendant le trajet en train de se changer et avait fortement rougit. Il s’était dit que cela aurai été pareil avec Sakura mais une petite voix dans sa tête, quelque part, lui souffla quelque chose. Oui, mais c’est Hinata. Et ce simple fait rendait sa vision des choses différente. Non… Il ne serait quand même pas en train de tomber amoureux d’Hinata ? Tout le laissait pourtant croire… Et pourquoi cela le rendait si heureux et si triste en même temps ? Et pourquoi cette impression ? Et pourquoi… cette chaleur ?

 

Par la suite, il l’étudia avec attention. Elle rougissait à chaque fois qu’elle sentait son regard posé sur elle. Elle le connaissait par cœur au point de reconnaître tout sentiment sur son visage, mais celui qu’il affichait à ce moment là, elle ne l’avait jamais vu et ne savait pas ce que c’était. C’était doux et interrogateur, c’était souriant et amusé, gêné aussi, comme s’il venait de faire une bêtise…

 

Naruto voyait Hinata rougir à ses regards, et cela l’amusait, il pouvait même se dire, au fond, qu’il en était heureux, mais il se demandait aussi si ces rougeurs étaient juste de la gêne, comme elle en aurait eu avec n’importe qui.

 

Le manège continua jusqu’au retour. Naruto discutait toujours joyeusement et Hinata l’écoutait en souriant. Naruto était la seule personne qui n’exigeait rein d’autre d’elle, rien de trop. Tous deux, ils ne faisaient aucun effort face à l’autre, et ils s’appréciaient de la même façon, avec le même regard.

 

Ils étaient pour l’autre celui qui ne dérange jamais, celui qui est là sans l’être, celui qui est une partie de soi au point que la présence à ses côtés n’est plus qu’une simple frontière entre la communion des âmes…

 

Naruto sentait monter en lui ce sentiment. Il fallait qu’il décrive cela à quelqu’un pour définir ce qu’il ressentait. On a souvent peur de ses sentiments quand on ne sais pas comment ils naissent. On a souvent peur de ses sentiments quand ils naissent d’un regard lointain ou d’une simple constatation. On a toujours peur de ses sentiments quand on ne sais pas les décrire.

 

Aussi, il quitta Hinata à l’entrée de Konoha. Il ne se rendit pas compte de ce qu’il faisait, il embrassa Hinata sur la joue en lui disant que cette mission avait été la plus agréable de toutes, et s’éloigna le cœur léger. Il ne se demanda même pas quelle était la raison pour laquelle il avait fait cela car il savait qu’il ne trouverait pas la réponse. Un simple parce que j’en avais envie que lui souffla la petite voix dans sa tête avant même qu’il se pose la question, ne lui suffisait pas. Et puis, comme l’avait dit un jour un certain Sasuke Uchiwa : « C’est mon corps qui a bougé tout seul… Usuratonkachi ».

 

Une demi heure plus tard, Hinata était allongée sur son lit en souriait comme l’avais fait Naruto une semaine avant.

 

Naruto, lui, était allé voir Sakura. Il avait au passage sauvé Sasuke de ses griffes car celle-ci tentait visiblement de l’embrasser, ce que l’Uchiwa ne semblait vouloir pour rien au monde.

 

« Sakura-chan ! Sakura-chan ! Dis, il faut que je te parle de quelque chose. Tu viens à Ichiraku ? C’est moi qui paye !

-Ah… Bon, de toute façon Sasuke ne veut pas de moi alors…Oui, bien sûr. »

 

Quelques minutes plus tard, à Ichiraku.

 

« Donc, ta mission avec Hinata s’est très bien passé. Je ne vois pas ce qu’il y a de…

-Sakura-chan… Est-ce que je suis amoureux d’Hinata-chan ? »

 

Sakura ne savait pas quoi répondre. Elle fut d’abord très surprise par la question de Naruto, puis elle s’attendri et sourit.

 

« Ca, ce n’est pas à moi de te le dire Naruto. Tu dois le savoir tout seul ! Sinon, tu peux essayer de savoir si elle t’aime toujours…

-Quoi ???

-Heu… Tu ne savais pas ? Hinata a passé toute son enfance à te regarder. A l’examen chunin, c’est pour toi et uniquement pour toi qu’elle s’est battue… Elle voulais que ce soit toi qui la voie et personne d’autre.

-Je… Je n’avais jamais remarqué…

-Eh bien maintenant que tu le sais, tu n’a qu’à aller lui parler. Peut-être qu’elle pourra t’aider mieux que moi. Je ne crois pas que je puisse même te décrire à quoi ça ressemble, « aimer », parce qu’avec Sasuke, c’est tellement à part que…

-Tu devrais essayer de regarder autre chose que lui. Tu l’étouffes trop Sakura. Tu sais bien qu’il aime être seul et tranquille.

-Merci Naruto. C’est toi qui me demande des conseils et c’est toi qui m’en donnes…

-C’est rien. C’est quand même marrant qu’on sache si bien les sentiments des autres et qu’on ne comprenne pas les siens… Je vais aller voir Hinata-chan ! A bientôt Sakura ! »

 

Hinata et Naruto se souriaient. Ils étaient tous les deux dans la rue, assis sur un banc, et discutaient tranquillement. Il y eu soudain un blanc, comme Naruto l’espérait, et il lui demanda doucement :

 

« On m’a dit que tu étais amoureuse de quelqu’un quand tu étais petite… dit-il d’un ton hésitant.

-Heu… O…Oui, répondit Hinata, redoutant la question qui suivrait.

-Comment tu a su que tu étais amoureuse de lui ?

-Je… J’ai entendu quelqu’un le dire.

-Ah… Ils savaient avant toi ce que tu ressentais… Tu crois que tu pourrais me dire, si je suis amoureux ou pas ?

-Tu es… amoureux Naruto-kun ?

-Justement, je sais pas si je le suis ou pas. Alors j’hésite dans ce que je fais, j’ai envie de certaines choses mais je me retiens, parce que je ne suis pas sûr…

-Naruto-kun, même si tu n’es pas sûr, peut-être que si tu suis tes envies, la personne… la personne que tu aimes, articula t’elle avec difficulté, aura une réaction qui répondra peut-être à ta question. Tu saura plus facilement si tu l’aimes ou pas.

-Hinata-chan ! Tu es merveilleuse ! s’écria Naruto alors qu’Hinata était certaine que Naruto ne l’aimerai jamais. Je vais le faire tout de suite ! »

 

Hinata sentit soudain des lèvres chaudes et douces collées aux siennes. Quelques instants plus tard, sans même y avoir pensé, elle répondait au baiser de Naruto avec toute sa timidité et toute sa passion.

 

Naruto en était certain à présent, il était amoureux. Et la réponse d’Hinata était assez significative pour savoir qu’elle partageait son amour.

 

Inutile de vous préciser qu’une heure après, ils étaient enlacés sur leur banc, et se parlaient parfois, sans effort, sans heurts, sans gêne à  présent. Ils restèrent enlacés jusqu’au soir, sans effort, en étant totalement eux mêmes, en ne faisant plus attention à rien qu’à eux deux.

 

Puis Naruto guida Hinata jusqu’à chez lui, et cette nuit là, l’un comme l’autre, sans y réfléchir, sans y penser, sans plus se demander s’ils s’aimaient, sans plus se fier qu’à leurs envies, ils unirent leur être ; cette nuit là, toux deux ne purent trouver comme excuse, ou comme explication a leur passion et leur empressement, que ce qu’un jour avait dit un certain Sasuke Uchiwa : « C’est mon corps qui a bougé tout seul »…

 

 

OWARI

 

 

Naruto *sort le champagne, les confettis, et enfonce la bouteille dans la bouche de Sasuke* : Ouais !!! Génial !!! Too a enfin fait une fic avec un happy end !!!

Sasuke : Gloup gloup…

Too *trinque avec Naruto* : A la votre mes amis !!!

Sasuke *s’est débarrassé tant bien que mal de la bouteille de champ* : Je suis fier de toi Too.

Too *regarde Krétin-chan, éberlué* : O__O Mounok t’a dit un truc gentil ???!!

Naruto *s’aperçoit que Sasuke a bu toute la bouteille* : Il est pas dans la fic, il est content !

Too : C’est vrai. Ah ! Vous savez quoi ?

Naruto : J’ai peur là…

Too : J’ai encore une méga idée pour faire un NaruSaku triste !!!

Sasuke *complètement défoncé* : Yattaaaaaa !!!! Je serai pas là !!!!

Too *se prends Krétin-chan autour du cou* : Toi, si tu lâche pas immédiatement, je commence tout de suite « Toa la massacreuse de Sasuke» !!!

Sasuke *bourré au point d’oublier qui est Toa, et a ce point là, c’est grave* : M’en fou ! Vive Toa !!! Vive ce zoli NaruHina !!! Au fond, j’ai toujours été un grand romantique moi… *_*

Naruto *regarde Sasuke main jointes et yeux pleins d’étoiles, * : -__- Il a vraiment pété un câble…

Too *essaie de se débarrasser de Sasuke qui lui a dit qu’il était plus belle que Sakura* : Bon, de toute façon il est six heures du mat’ et on est dimanche alors j’aimerai bien me coucher pour faire la grasse mat’ ! Dodo tout le monde !!!

Sasuke : Nan ! Veux pas faire dodo ! Veux rester ‘vec toi ‘Okuni !!!

Naruto : Il te prends pour une fille ???

Too *méga vexé, comme à chaque fois* : è__é Je vais le tuer…

 

Un quart d’heure plus tard, Sasuke ligoté à une chaise, et assommé parce qu’il disait des trucs pas nets,

 

Naruto en train de mater les derniers téléchargements de Too (que des doujins hentai et yaoi^^’),

 

Too affalé sur son lit, dort comme un loir en rêvant des tits coms qu’il espère bien trouver en se réveillant^^ !

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales