Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Elements
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Début(s)
    Débuts - la revue
    Nb de signes : < 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Isthme
    Poétisthme
    Nb de signes : < 6 000 sec
    Genre : avant-garde - art visuel - libre - poésie
    Délai de soumission : 20/12/2020
  • Folies
    Editions Hurle-Vent
    Nb de signes : < 31 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Artistes (re)confinés
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - fiction - récit de vie - réaliste
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Revue Encre[s] N°7
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : poésie - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 30/11/2020
  • Enfance
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 500 - 40 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Eclats d'Etoiles
    Eclats de Lune Editions
    Nb de signes :
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 02/11/2020
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 306 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 372 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1867 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Comment ai-je pu être si naïf?
[Histoire Terminée]
Auteur: Black Dragon Vue: 16403
[Publiée le: 2009-11-29]    [Mise à Jour: 2010-11-27]
13+  Signaler Romance/Amitié Commentaires : 23
Description:
Suite à la mort de son frère, Sasuke apprend la vérité concernant la destruction de son clan. Enragé, il veut raser Konoha avec l'aide de Taka mais pas tout de suite. Deux ans passent et il décide de mettre son plan à exécution. Arrivé au village, les années font qu'il ait changé malgré sa haine. Et face à ses anciens amis, submergé par ses anciens sentiments du temps qu'il était le ninja qui ferait tout pour son village, il abandonne l'idée sous les yeux stupéfaits de tout le monde et va remarquer que ses sentiments sont plus forts qu'il ne le pensait…

En parallèle avec l’histoire de Sasuke, le village continue de vivre, ainsi que ses habitants. Une nouvelle va chambouler la vie tranquille de Naruto et avoir des répercutions. C’est à lui de choisir entre bonne et mauvaise nouvelle et à lui de faire les bons choix. Mais pas de soucis à se faire, il n’est plus seul…
Crédits:
Les personnages apparaissant dans ma fiction appartiennent tous à Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Discrétion obligée

[2066 mots]
Publié le: 2010-08-23
Mis à Jour: 2010-08-27
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Hello !

Cette dernière nouvelle pour Naruto me donne beaucoup plus envie de continuer cette fiction !
Alors, au début, je… Finalement, je ne vous dit rien. Suspense ! AH ! AH ! AH ! AH ! *part dans son délire…*
Conscience de Black Dragon : Bonjour ! Je crois que c’est la première fois que j’apparais et j’aurais préféré ne pas le faire, puisque ça veut dire que l’auteur a perdu la boule. Alors, ne faites pas attention à elle et bonne lecture !

Chapitre 8 : Discrétion obligée

 

Ouvrant difficilement les yeux, Sakura émergea de son sommeil qui, malheureusement, ne lui fut pas aussi réparateur qu’elle espérait. Après être rentrés chez Sasuke la veille, il avait tant bien que mal tenté de la réconforter car elle s’était remise à pleurer en chemin. Il avait craint que les gens qu’ils avaient croisés pensent qu’il était la cause des pleurs de la fille de Mr. Haruno et il ne voulait surtout pas avoir sur le dos le père de Sakura, alors qu’il n’avait rien fait. Ils avaient mangé un petit quelque chose – l’appétit n’étant pas à son heure de gloire, suite à la révélation de Naruto – quand Sakura s’était calmée, puis ils étaient allés se coucher. Sakura s’était laissée tomber dans le lit comme une masse et avait tout de suite sombré dans la somnolence. L’Uchiwa, n’étant pas aussi frais qu’il l’était d’habitude – il n’avait pas récupéré totalement le matin à cause de la mission de la veille – ne mit pas beaucoup de temps à s’endormir.

Alors le lendemain, Sakura se demandait comment il pouvait se lever tôt, suite à une journée comme celle qu’ils venaient de passer, après avoir constaté que la place à ses côtés était froide. En plus de l’affaire Naruto – Hinata, il avait dû attendre qu’elle se calme. Il ne devait pas être plus de sept heures du matin mais il avait toujours été matinal. Elle se leva difficilement, la tête lui tournait, laissa le T-shirt trop grand pour elle de Sasuke pour mettre ses habits et entreprit de le chercher.

Suite à sa réintégration au village, Sasuke avait décidé de reprendre le domaine des Uchiwa. Il avait été détruit, comme tout le reste du village d’ailleurs, par l’attaque de Pein mais Tsunade avait exigé la reconstruction lorsqu’elle avait repris les rênes de son poste de Hokage. ils avaient eu de la chances que tous les plans architecturaux étaient gardés dans un souterrain, assez profondément pour que rien ne les touche. Sasuke avait abandonné l’appartement qu’il occupait avant de déserter pour continuer à maintenir vivant ce que jadis appartenait à son clan. Comme ce n’était pas la première fois qu’elle venait ici, c’était même loin d’être la première fois, Sakura n’eut aucun mal à s’orienter et elle finit par le trouver dans le séjour. Il était tranquillement installé dans le canapé, un livre à la main. Elle s’approcha et, entourant son cou de ses bras, lui dit :

- Même moi je ne lis pas si tôt.

Il ne répondit pas mais, après avoir posé le livre sur la table basse en verre, il s’enquit de son état :

- Ça va aller ? Debout si tôt.

- Je pourrais te retourner la question.

- Oui mais ce n’est pas moi qui ait presque versé toute l’eau de mon corps hier.

Elle sourit, puis fit le tour du sofa pour aller se réfugier dans les bras de l’Uchiwa.

- Il va falloir les laisser se débrouiller seuls, se fit entendre la voix de Sasuke après un moment.

- … Oui. De toute façon, on ne peut pas faire grand-chose pour eux.

- … Viens, faut pas rester le ventre vide.

Il se leva et se dirigea vers la cuisine, la main de Sakura dans la sienne.

- Ah, maintenant que je m’en rappelle. J’espère que les gens n’ont rien inventé sur moi.

- Pourquoi ?

- Beaucoup de personnes t’ont vu pleurer… J’entends déjà la voix de ton père : "TOI ! QU’EST-CE QUE T’AS FAIT A MA TRES CHERE ET PAUVRE FIFILLE ?!" Dit Sasuke en faisant de grands gestes exagérés et en imitant faussement le père de Sakura.

- Eh, ne te fous pas de moi ! Riposta-t-elle en le menaçant du poing. Mon père n’est pas autant collé à moi !

- Non mais… Presque !

Et il s’enfuit en se demandant depuis quand il rigolait de ce genre de chose et faisait des blagues. Depuis quand il agissait de la même façon que son meilleur ami – en temps normal, il faut préciser.

"Bon, après tout, faut bien que je lui remonte le moral…"

 

De son côté, Naruto se levait tel un zombi. Il n’avait rien dormit de la nuit et son aspect faisait peur : ses traits étaient tirés, ses yeux avaient perdu leur brillance, ainsi que leur malice et surplombaient des cernes noires, pendant que ses "moustaches" semblaient plus profondes que d’habitude, alors que ses cheveux paraissaient ternes. Ses épaules se courbaient vers l’avant et il n’avait aucune force. Il ressemblait à un vieillard… Il était dans un état déplorable. Il alla tout de même se préparer pour affronter Hinata. Il ne pouvait pas se laisser aller ainsi.

"Mais dans quelle galère je me suis mis…"

Après avoir avalé quelque chose, il partit en direction de l’appartement qu’occupaient Sakura et Hinata. En chemin, quelques habitants le trouvèrent étrange et s’inquiétèrent de son état. Pour leur faire oublier tout doute, il leur répondait, faussement souriant, qu’il allait bien.

Devant la porte, hésitant, n’osant pas bouger, il se résigna à faire savoir sa présence par deux coups sur le panneau en bois. D’un côté, il souhaitait que personne ne soit à l’intérieur mais, de l’autre, il ne pouvait pas rester sans rien faire alors que le bébé continuait de grandir tranquillement dans le ventre de sa mère. Il allait faire demi-tour quand la serrure émit un cliquetis. La porte s’ouvrit un peu et la tête de Hinata fit son apparition. Elle avait vaillamment tenté d’effacer ses larmes mais en vain. On voyait très bien les sillons sur ses joues et ses yeux étaient anormalement gonflés et ses cheveux n’étaient pas si bien coiffés. On pouvait dire qu’elle était presque dans le même état que Naruto.

Aucuns des deux ne disaient rien, attendant probablement que l’autre fasse le premier pas. Sachant que cela pouvait durer encore longtemps, Naruto et Hinata ouvrirent au même moment leur bouche mais voyant qu’ils allaient être devancés, se turent en même temps encore. Un nouveau silence pesant s’installa. Tant pis si elle parlerait aussi, Naruto demanda :

- Je peux te parler ?

Comme réponse, la jeune femme se mit de côté. Naruto pénétra dans l’appartement si chaleureux que ses deux amies avaient décoré avec soin. On s’y sentait bien, même si aujourd’hui il y avait un arrière-goût de tristesse que tous les meubles essayaient de camoufler.

Hinata lui désigna le canapé dans le salon et ainsi la discussion pouvait commencer.

 

- Bon Sasuke. Tu ouvres ?

Kakashi commençait vraiment à en avoir marre d’être devant cette porte que son ancien élève n’ouvrait pas. Il savait qu’il ne restait jamais tard au lit comme Naruto et qu’aujourd’hui il avait congé. Il était peut-être sorti mais cela faisait déjà un moment qu’il était planté là. Vous pouvez vous dire qu’il était têtu de rester et ne pas partir, mais il avait vu Naruto marcher comme un fantôme plus tôt et il voulait savoir si l’Uchiwa était au courant de quelque chose.

Le tirant de ses pensées au sujet du blond, la porte qui persistait à rester close s’ouvrit brusquement. Sasuke semblait essoufflé, il transpirait et son T-shirt blanc était un peu mouillé.

- Kakashi ? Mais qu-qu’est-ce que vous faites i-ici, Kakashi-sensei ?

- Dis donc, pourquoi tu bégaies ? Et pourquoi tu souffles autant ? On dirait que tu as fait je ne sais combien de tours du village. Ne me dis pas que tu t’entraînes avec Gaï ! Termina-t-il vexé.

- Ne changez pas de sujet, merci…

Il fut contraint de répondre à la question du Jounin face à son insatisfaisante curiosité et à son regard. Et aussi, il ne voulait pas décevoir celui qui lui a beaucoup appris.

- Non, je ne me suis pas entraîné avec Gaï-sensei. Vous savez très bien que je l’évite, déjà qu’il me suit et me colle comme une sangsue pour que je m’entraîne avec lui… Je ne vais pas me jeter dans la gueule du loup ! Pas fou, moi !

- Alors pourquoi tu es dans un tel état ? Souligna-t-il sa question en le désignant.

- C’est que…

- Qui c’est ? Demanda une voix féminine depuis l’intérieur.

D’un regard qui voulait tout dire, Kakashi reporta son attention sur Sasuke :

- J’ai tout compris…

- Ce n’est pas ce que vous croyez…

- Oh, Kakashi-sensei ! S’exclama Sakura en apparaissant à la porte.

- Bon, je vais m’en aller. Je ne vous dérangerai pas plus longtemps.

- Non ! Rentrez. S’il vous plait, pour ma vie, supplia Sasuke en le retenant par le bras.

- Pour ta vie ?

- Oui !

- Je tentais de le "noyer", expliqua Sakura.

- Quoi ?

Faisant rentrer les deux autres, Sasuke ferma la porte. Après qu’ils soient tous les trois assis, il commença :

- Elle tentait de me "noyer", comme elle vous l’a dit, parce que je n’arrêtais pas de la provoquer.

- TOI ? TOI SASUKE ? FAIRE CE GENRE DE CHOSE ? Je ne crois pas…

- Au début, j’ai cru qu’il était malade.

Kakashi et la jeune femme continuèrent leur conversation sur le comportement de Sasuke, faisant totalement abstraction du mot à dire de l’intéressé. Il les regardait un sourcil arqué et totalement blasé. Pourtant, il finit par les interrompre :

- Bon, je sais que je n’ai pas beaucoup de tact, mais arrêtez votre petite conversation et dites-moi ce que vous êtes venu faire ici, Kakashi-sensei.

- Ah oui. J’avais déjà oublié…

Il regarda ses deux anciens élèves avec un pauvre sourire qui tentait de s’excuser mais ils ne croyaient pas que le sensei ait une si faible mémoire. Kakashi les oublia et exposa la raison de sa venue.

Sasuke priait pour que Sakura ne le regarde pas. Elle avait parfois – pour ne pas dire beaucoup – de la peine à rester de marbre. Il ne voulait pas expliquer quoi que ce soit au Jounin parce que ce n’était pas à lui de le faire. Et puis qu’est-ce qu’il allait dire ? Naruto va – peut-être – devenir papa ? Non, ce n’était pas à lui ni à Sakura de le faire. N’étant pas sûr de convaincre le shinobi, il déclara :

- Ah bon ? Je n’ai rien remarqué. Peut-être que vous avez mal vu.

- C’est ce que j’ai pensé mais je n’étais pas le seul à le dévisager ainsi ! Et toi, Sakura ? Demanda-t-il en se tournant brusquement face à la jeune femme.

- Moi ? Je…

Elle jeta un coup d’œil rapide et discret à Sasuke pour savoir ce qu’elle pourrait dire mais il ne l’aida pas. Il se contentait de la fixer d’un regard neutre qui voulait savoir comment elle se débrouillerait pour sortir de cette situation. N’ayant pas beaucoup de choix, elle se rappela des paroles de l’Uchiwa et dit :

- Faut dire que ces derniers temps j’étais pas mal prise par l’hôpital. Je n’ai rien pu voir. Peut-être qu’il est fatigué et qu’il n’a pas suffisamment dormi. Je n’en sais rien non plus.

Sasuke lâcha un soupir silencieux en regardant le sol. Sauvés ! Ils étaient sauvés !

- Zut alors. Faudrait que j’aille le voir. C’est peut-être la meilleure chose à faire, s’inquiéta Kakashi.

Finalement le panneau où était écrit "Sauvés ! Ils étaient sauvés !", ne tint pas plus longtemps et voyant Naruto menacé, Sasuke s’empressa d’ajouter :

- Mais s’il ne va pas bien, je pense qu’il faut lui laisser du temps… Et que, quand il se sentira d’attaque, il vienne nous en parler. Moi, c’est ce que j’aurai aimé.

- … Oui, tu as raison aussi. Le problème est que Naruto n’est jamais dans cet état. En tout cas, il ne le montre pas. Car je peux te dire que la tête qu’il avait, ça faisait peur.

- …

- Mais bon, reprit Sakura, on va faire comme ça, si vous êtes d’accord : on attend que Naruto se manifeste. Si jamais il prend trop de temps, un de nous trois va lui parler. Ok ?

Elle avait ponctué sa phrase avec un sourire convaincant pour Kakashi. Il ne fallait pas le laisser filer ! Et pour jouer le jeu, elle finit par tourner son visage vers Sasuke. Le Jounin aussi le regarda et il fit comme Sakura : jouer le jeu.

- C’est sûrement la meilleure idée, Kakashi-sensei.

- Oui, c’est ce que je me dis. Bon, j’y vais alors.

Il se leva et les deux autres l’accompagnèrent à la porte. Il allait leur tourner le dos quand il termina par dire :

- Pourtant, si quelqu’un a des infos, qu’il les partage.

- Oui sensei, répondirent en même temps Sasuke et Sakura.

Commentaire de l'auteur Conscience de Black Dragon : Finalement, Black est redevenue normale et c’est elle qui reprend la suite.
Moi : Alors, au début, je voulais mettre la conversation de Naruto avec Hinata mais je me suis rendue compte que le chapitre serait trop long à mon goût. C’est pour cela que leur discussion tarde à venir. Il y a Sasuke qui donne des excuses bidons et qui raconte des blagues. C’EST QUOI CETTE HISTOIRE ? Sadique moi ? Mais non… ^^ Juste un peu méchante ! Mais rien que pour vous, je promets que la discussion sera au prochain chapitre !
Conscience : C’est normal, vu que tu as coupé l’histoire juste avant ça ! Baka !
Moi en chuchotant : S’il te plait, ne m’enfonce pas plus ! Pas gentille !
Conscience : Faut dire la vérité !
Moi : … Je préfère me taire.
Conscience : Tu es mal polie ! Tu pourrais les remercier ! Je vais t’éduquer moi, tu vas voir ! Merci à tous ceux qui ont lu et laissez des commentaires, s’il vous plait !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales