Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Elements
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Début(s)
    Débuts - la revue
    Nb de signes : < 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Isthme
    Poétisthme
    Nb de signes : < 6 000 sec
    Genre : avant-garde - art visuel - libre - poésie
    Délai de soumission : 20/12/2020
  • Folies
    Editions Hurle-Vent
    Nb de signes : < 31 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Artistes (re)confinés
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - fiction - récit de vie - réaliste
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Revue Encre[s] N°7
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : poésie - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 30/11/2020
  • Enfance
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 500 - 40 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Eclats d'Etoiles
    Eclats de Lune Editions
    Nb de signes :
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 02/11/2020
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 329 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 392 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1889 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Comment ai-je pu être si naïf?
[Histoire Terminée]
Auteur: Black Dragon Vue: 16407
[Publiée le: 2009-11-29]    [Mise à Jour: 2010-11-27]
13+  Signaler Romance/Amitié Commentaires : 23
Description:
Suite à la mort de son frère, Sasuke apprend la vérité concernant la destruction de son clan. Enragé, il veut raser Konoha avec l'aide de Taka mais pas tout de suite. Deux ans passent et il décide de mettre son plan à exécution. Arrivé au village, les années font qu'il ait changé malgré sa haine. Et face à ses anciens amis, submergé par ses anciens sentiments du temps qu'il était le ninja qui ferait tout pour son village, il abandonne l'idée sous les yeux stupéfaits de tout le monde et va remarquer que ses sentiments sont plus forts qu'il ne le pensait…

En parallèle avec l’histoire de Sasuke, le village continue de vivre, ainsi que ses habitants. Une nouvelle va chambouler la vie tranquille de Naruto et avoir des répercutions. C’est à lui de choisir entre bonne et mauvaise nouvelle et à lui de faire les bons choix. Mais pas de soucis à se faire, il n’est plus seul…
Crédits:
Les personnages apparaissant dans ma fiction appartiennent tous à Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Face à la vérité

[2341 mots]
Publié le: 2010-04-24
Mis à Jour: 2010-04-30
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Enfin le deuxième chapitre arrive!
Je suis désolée pour cet immense retard. Ne voulant pas vous faire perdre plus de temps, je vous laisse et vous souhaitant une bonne lecture.

Chapitre 2 : Face à la vérité

Les 30 minutes finirent par passer et Taka se prépara à partir de la pièce que le maître Hokage leur avait désignée pour eux. Ils firent, accompagnés des ANBU, le chemin jusqu’au bureau de l’Hokage avec un silence parfait si le bruit de leurs pas sur le sol ne résonnait pas. On aurait dit que ce bruit était là comme pour signifier que rien ne pouvait être silencieux. Comme s’il y aura toujours quelque chose…

Presque arrivés devant la porte, une boule se forma dans le ventre de Karin. En réalité, elle appréhendait la réaction des ninjas de Konoha et aussi celle de Sasuke. Qu’allait-il se passer ? Est-ce que ce sera positif ou, au contraire, négatif pour eux ? Allaient-ils tous mourir aujourd’hui même ou non ? Tant de questions qui restaient sans réponses.

Suigetsu était dans la même situation que sa coéquipière et il craignait même de s’évanouir, ce qui ne lui arrivait pas.

Juugo, quant à lui, était calme. Un tout petit peu anxieux mais tout allait plutôt bien.

Sasuke avait senti et prévu que Karin soit tendue mais il ne pouvait rien faire pour elle. Il fallait qu’elle attende, elle n’avait pas le choix et elle le savait. Mais il n’aurait jamais cru que Suigetsu se comporte exactement comme la jeune femme.

Le plus dur allait commencer : "affronter" Tsunade, le maître Hokage mais le plus difficile était ses anciens coéquipiers…

Sasuke, qui avait toujours eu confiance en lui, et même parfois un peu trop, se sentait, malgré la situation dans laquelle il se trouvait, plutôt à l’aise. Il savait qu’il devait faire attention dès le moment où il passerait la porte du bureau de la dernière des trois grands Sannin. Il dirait tout ce qu’elle voudrait… Il voulait arrêter d’être le méchant qui vit que pour se venger… D’ailleurs, il n’a plus personne à venger, si on ne parle pas d’Itachi… Personne à voir tout simplement, à part ses "amis"… Ce qui semblait être difficile. Mais comme Naruto, il n’abandonnerait pas. Pas aussi près du but… Même si tout se terminerait mal… Pour lui.

 

Les voilà devant la porte du bureau de l’Hokage. Un des ANBU toqua et après le "Entrez" de Tsunade, ouvrit la porte puis entra dans la pièce suivi des trois autres ANBU ainsi que Taka. Le moment fatidique était enfin arrivé. L’entrée de Taka dans la pièce avait rendu l’ambiance un peu tendue. Après tout, ils avaient en face d’eux Sasuke…

Comme personne n’osait prononcer un seul mot, le silence commençait à être pesant et mettait les personnes présentes mal à l’aise. Pour mettre fin à ce supplice, Kakashi toussota légèrement, ce qui permit à l’Hokage de reprendre ses esprits :

- Bien, nous y voilà.

Malgré le ton qu’avait pris le maître Hokage pour se faire entendre de tous, ceux qui avaient la tête baissée la laissèrent dans la même position, ceux qui fixaient un point, que seuls eux pouvaient voir, continuèrent ainsi et ceux qui tout simplement la regardaient sans montrer une quelconque attention ne dirent rien. Un peu désespérée par leurs réactions, Tsunade soupira. Shizune, debout à ses côtés, se pencha vers elle et lui chuchota à l’oreille :

- Vous voulez que je leur dise quelque chose, maître Tsunade ?

- C’est gentil de ta part mais je vais me débrouiller, lui répondit-elle.

Alors, Tsunade se leva le plus tranquillement possible avec le visage paisible et debout, bien droite comme un "i", modifia son visage et son comportement aussi vite que l’éclair : avec le visage énervé, elle abattit son poing aussi fort qu’elle le pouvait sur son pauvre bureau en bois.

Tous les habitants de Konoha sentirent à ce moment un petit tremblement de terre. Pensant que leur imagination leur jouait un mauvais tour, ils se hâtèrent d’oublier cette "impression". Le problème n’était pas là mais dans le bureau de l’Hokage : avec le bruit que fit le poing de la princesse, alors que personne ne pensait pas qu’elle allait réagir ainsi, tous sans exception, sursautèrent et Karin rajouta une petite note personnelle en poussant un cri à vous déchirer les tympans. Et ce qui restait du bureau se résumait à des morceaux grossiers de bois et à quelques poussières. Il était clair que, depuis que le poing de la Sannin s’était levé, le pauvre bureau n’avait plus de chance de rester encore quelques années dans la pièce… Son destin à jamais scellé.

Le moment de surprise disparu, Suigetsu se tourna vers la fille de son groupe et lui dit :

- Non mais ça ne va pas ! Tu fais plus de bruit que son poing ! S’énerva-t-il, tout en montrant du doigt la Sannin.

- J’aimerais te voir à ma place ! Je ne m’attendais pas du tout à ça, espèce d’im… Commença Karin sans toutefois terminer car Sasuke avait levé une main et dit avec une voix ferme :

- N’en rajoute pas plus, Karin. Et toi, continua-t-il en regardant Suigetsu, baisse ta main et n’insiste pas avec elle, cela ne sert à rien.

En entendant cette phrase, le groupe des ANBU regardèrent le jeune Uchiwa avec des yeux si grands que l’on pouvait croire qu’ils allaient sortir de leurs orbites mais qui, malheureusement, étaient cachés par leur masque. Les autres ninjas de Konoha s’attendaient à ce que Sasuke ait une telle influence sur les trois autres, en tout cas sur les deux qui venaient de parler, mais furent tout de même un peu surpris d’une autorité pareille. Il était le chef du groupe mais à ce point… Tsunade entreprit alors d’entamer la conversation :

- Bien, je pense que MAINTENANT j’ai capté l’attention de tout le monde, s’énerva-t-elle.

Face à sa voix, les autres occupants de la pièce la regardèrent attentifs et prêts pour la suite, ne voulant pas finir comme le bureau.

- Shizune, s’il te plait, aide-moi à ramasser les débris, dit l’Hokage plus calmement cette fois.

Naruto allait s’accroupir pour les aider ainsi que Sakura mais ils furent arrêtés par un geste de la main de l’Hokage.

Une fois tous les débris ramassés et jetés à la poubelle, Tsunade mit sa chaise dans un coin et se tourna vers le jeune ténébreux :

- Bien, je ne vais pas aller par soixante chemins : qu’est-ce que tu veux ? Je mets ma main à couper qu’il ne s’agit pas d’une simple visite… D’amis, si j’ose dire.

Tout en prononçant ces paroles, elle s’était avancée vers Sasuke et arrivée à moins d’un mètre de lui, elle leva les yeux vers les siens. Et oui, elle les avait levés.

- Je vois que tu as bien grandi, aussi. Plus rien à voir avec le petit garçon avec qui il fallait baisser la tête pour pouvoir le regarder dans les yeux.

Sasuke qui regardait le maître Hokage dans les yeux ne put s'empêcher de faire un petit sourire en coin, ce qui n’échappa pas à Tsunade qui fut la seule à le voir.

"Un sourire ! C’est tellement rare… Dommage. En plus, il a beaucoup de charme quand il sourit. Quoi de plus normal que les filles soient amoureuses de lui ! Pfff…"

Naruto avait au moins une tête et demi de plus que Tsunade mais Sasuke était encore plus grand que le blond. Tsunade se trouvait, d’un coup, très ridicule à côté de cet homme, question taille bien sûr !

- Pour répondre à votre question, dit Sasuke, notre premier plan était de détruire Konoha, ce qui explique notre présence ici.

 

Pendant ce temps dans le village, les camarades de Naruto et de Sakura s’étaient regroupés dans un parc tranquille où peu de monde s’y rendait à cette heure-là. Chacun était plongé dans ses pensées sans pour autant aboutir à une raison assez vraisemblable à ce qui venait de se passer.

Lee avait encore l’impression que le kunaï était à côté de sa jugulaire. Il n’en revenait pas que Naruto ait vraiment pu dire et faire ça.

Neji et Tenten étaient au même point que leur coéquipier et ne savaient que faire.

Shikamaru tentait de calmer Ino qui n'arrêtait de poser des questions sur l'arrivée de Sasuke et qui n’arrêtait pas de faire les cent pas. Lui-même ne savait pas où donner de la tête, lui qui avait au moins 200 point de QI !

Chôji avait carrément cessé de manger des chips et le paquet qu’il avait commencé avait été jeté dans une poubelle par le jeune homme.

Shino avait comme toujours un regard impassible mais il était en réalité inquiet avec la présence du jeune Uchiwa et Kiba n’arrêtait pas de lui lancer des regards interrogateurs. Exaspéré, il s’énerva contre le maître d’Akamaru :

- Mais qu’est-ce que tu veux A la fin !

Face à cette perte de sang-froid de la part du jeune Aburame, les autres se tournèrent complètement surpris, ne s’attendant jamais à une telle réaction de lui. Kiba, quant à lui, le regardait avec des yeux immenses, ne comprenant pas le comportement de Shino.

- Désolé. Je ne l’ai pas fait exprès, s’excusa Shino.

- Je… Je… Tu n’as pas besoin de t’excuser… Lui dit Kiba.

- Je suis sur les nerfs et c’est sorti tout seul. Pardon.

Il jeta un regard au reste de la bande et il vit qu’ils étaient toujours stupéfaits.

- Je pense que nous avons mal agit aussi, commença Hinata. C’est normal d’être stressé. Mais je pense que tu comprends que te voir ainsi est très rare. J’ose même dire que tu n’as jamais été comme ça.

- Oui, je vois.

Après cette petite surprise, les jeunes gens retournèrent chacun encore une fois dans leur tête. Sai ne comprenait pas pourquoi le maître Hokage ne lui avait rien dit pour assister à la "réunion". Il faisait partie de l’équipe maintenant ! Il n’avait rien dit non plus à Tsunade pour ne pas s’attirer sa colère. Après tout, si elle ne lui avait rien dit, c’est qu’elle avait ses raisons.

Brisant le silence, Shikamaru demanda :

- Qu’est-ce que vous en pensez ?

La seul réponse qu’il reçut fut un petit chant mélodieux d’un moineau suspendu à une branche de l’arbre qui était à côté de lui et un faible vent chargé de l’odeur des fleurs du printemps.

 

Dans le bureau de Tsunade, il régnait aussi un silence. Naruto, Sakura et Kakashi le regardaient sans trop comment réagir. Les ANBU sortirent des kunaïs, les laissant le long de leur corps, prêts pour une éventuelle attaque, comme si sa présence n’était pas suffisante. Contre toute attente pour Sasuke, Tsunade avait esquissé un petit sourire qu’elle se hâta de faire disparaître. Voyant le regard interrogateur du jeune Uchiwa, elle demanda :

- Alors comme ça on veut jouer les héros ? Je te signale que le meilleur moyen pour que ton soi-disant plan fonctionne normalement est d’attaquer par surprise. Or, tu viens me l’annoncer gentiment. Tu cours droit à la catastrophe, bonhomme. Mais je pense que je parle trop vite. Je sais que tu es intelligent et que tu ne fais pas ce genre de stratégies. Contrairement à certains, finit-elle en se tournant vers Naruto.

Comprenant où voulait en venir sa supérieure, le blond rétorqua :

- Eh ! Je ne réagis plus comme ça ! Je ne suis plus le gamin que vous avez connu !

- Tu te moques de moi, là ! Tu veux que je te donne un exemple de comportement de gamin ?! Ta réaction envers Lee ! Tu m’expliques ?!

Naruto, qui venait tout juste de se rappeler de cette scène, baissa la tête avec les joues légèrement roses. Celle-là, il l’avait complètement oubliée et ne l’avait pas vu venir. Honteux, il se gifla mentalement :

"Je suis trop bête ! Me faire avoir aussi facilement ! Devant lui en plus !!!"

- Bref, passons. Alors, qu’est-ce que tu vas faire maintenant Sasuke ? L’interrogea Tsunade.

- Comme je l’ai dis, c’était notre premier plan. Si je vous ai demandé quelques minutes pour discuter avec mon équipe, ce n’est pas pour rien. Cependant, avant de vous dire mes véritables intentions, j’aimerai vous poser une question si c’est possible.

- Vas-y, je t’écoute.

- Qu’est-ce que vous savez de mon clan ?

Naruto, Sakura et Kakashi ne s’attendaient pas à cette question.

"Mais que s’est-il passé pour une telle question ?" S’interrogeait Sakura. Elle savait que Sasuke ne posait pas des questions sans sens profond.

- Ce que je sais ? Tu veux dire, sur ce qui s’est réellement passé ?

- Oui. Êtes-vous au courant ?

- … Oui, je le suis. Je suis tombée sur le rouleau où était écrite la mission. Peu de monde connaît la vérité sur ce qui s’est vraiment passé, Sasuke. Une chose dont j’en suis sûre, c’est que les habitants et les personnes de ta génération ne savent rien. Même leurs parents ne sont surement pas au courant. Ceux qui le savent, j’ai réussi à leur faire promettre de ne rien dire.

- Quoi ? Je n’arrive pas à le croire. Ce n’est pas le moment de faire des blagues. Aux personnes qui le savent, vous leur avez dit de se taire ! Autant parler à un mur, c’est plus simple. Jamais, jamais ils ne vous obéiront.

- J’ai juste une question, dit Naruto. Est-ce que vous pouvez nous dire ce qui se passe ? Je pense que je ne suis pas le seul à ne rien comprendre…

Se tournant vers Sasuke, Tsunade lui dit :

- Je pense qu’il est temps que les gens apprennent la vérité, Sasuke. A moins que tu ne le veuilles pas. Mais connaissant certains, ils ne vont plus nous lâcher pour être au courant.

- Une des raisons pour laquelle je suis ici, commença Sasuke en se tournant vers le blond, est pour que les habitants de Konoha ouvrent les yeux et découvrent qu’en fait, leur prétendu "gentil" village cache des assassins !

Tsunade ne releva pas l’insulte indirectement dite à propos de son village.

- Qu’est-ce que tu dis, Sasuke ? Demanda Naruto.

Regardant droit dans les yeux de son ancien meilleur ami, le ténébreux lui révéla d’une voix dégoutée:

- Konoha n’est pas le village que tu crois connaître. Konoha a détruit mon clan !

Commentaire de l'auteur Alors? Je n'ose pas vous demander grand-chose après ce retard, et je m'excuse encore une fois.
Merci pour avoir lu et j'espère que vous me pardonnerez ce coup là. Je ne recommencerai pas!
A bientôt! Milles bisous!!!
P.S.: vous avez remarqué que Hinata n'a pas bégayé?
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales