Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • My boss and I (Mon patron et moi)
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : érotique - romance
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • La journée avait bien commencé
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 2 000 - 4 700 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 15/07/2020
  • Romance paranormale
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance - fantastique
    Délai de soumission : 24/12/2020
  • Repas de famille
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/07/2020
  • Des Astres humains
    Éditions Le Grimoire
    Nb de signes : 20 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 01/09/2020
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire 2021
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 600 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Une fumée épaisse recouvrait le village
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 3 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/06/2020
  • Ado et jeunes adultes
    Marathon Editions
    Nb de signes : > 350 000 sec
    Genre : enquête - suspense - young adult - réaliste - thriller - policier - noir
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Célibataire sans enfant
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2020
  • Halloween
    Les Éditions Octoquill
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : épouvante - bit-lit - fantastique
    Délai de soumission : 30/06/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 541 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Cet ennui de moi...
[Histoire Terminée]
Auteur: LittleMissShyne Vue: 8139
[Publiée le: 2013-09-20]    [Mise à Jour: 2014-01-04]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 21
Description:
Sakura, Temari, Tenten, Hinata et Ino font parties des élèves formées dans la prestigieuse école de Konoha. Leur avenir semble tout tracé : elles allaient devenir chevalières pour protéger le peuple de Japan des monstres hantant les forêts de la planète.
Mais leur vie n'est pas toute rose : entre leur pouvoir plus faible que les garçons, leur envie de montrer qui elles sont, et leurs déceptions sentimentales : rien ne va plus !
Il ne reste plus que leur amitié qui va les entraîner dans une aventure mémorable, ayant pour terrain de jeu l'univers, et comme point de rattachement la mystérieuse école d'Oelis.
Entre joies envers l'instant présent, peur de perdre un être cher, et envie de découvrir l'univers, les voilà embarquées dans une aventure qui va changer leur vie.

Couples (tirés aux sorts : je ne les énonce pas pour ne pas gâcher l'histoire. Il y en a des habituels et des originaux)
Crédits:
Les personnages de Naruto appartiennent à Masashi Kishimoto. Les autres sont de ma conception.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Vers ce chemin étrange...

[3768 mots]
Publié le: 2013-11-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 9 : Vers ce chemin étrange...

 

Parfois le monde semble se figer
Quelques secondes deviennent alors une éternité
Les couleurs se mélangent
Offrant alors un spectacle des plus lumineux...

 

Naître...
Être...
Vivre...
Mourir...

 

Les deux astres lumineux éclairant le domaine d'Oelis s'étaient habillés de leurs plus beaux habits de lumière ce soir-là. Le silence de la nuit sur la planète d'Opale était toujours plaisant et reposant à entendre. Un léger vent venait souffler sur les arbres et les fleurs du domaine créant une mélodie apaisante.
           Une jeune fille brune aux cheveux longs contemplait avec fascination ce spectacle des plus magnifiques et des plus magiques.
          Hinata ne put s'empêcher de sourire, éclairant ainsi son visage fin. Elle entra d’un pas décidé dans le temple blanc du Quartier Général des guerrières.

Malgré la soirée bien entamée, une quarantaine de personne se trouvaient à l'intérieur et parlaient avec animation de sujets diverses.

Tsunade avait fait rassembler de nombreuses personnes pour faire une mise au point de tout ce qu'il s'était passé depuis leur découverte de l'alliance entre des humains et des Gochs.

Hinata se dirigea vers Tenten qui lui un sourire resplendissant pour l'accueillir.

– Alors tu l'as trouvé ? Demanda aussitôt Hinata à son amie.
– Bien sûr, confirma Tenten. Et la théorie de Sakura s'est en partie révélée juste, informa la jeune fille ayant attaché ses cheveux en une couette haute qui mettaient en valeurs ses yeux noisette en amande.
– En partie, c'est-à-dire ? Questionna la jeune fille aux yeux blancs nacrés.
– Pour faire simple, commença Sakura venant d'arriver, le Goch que nous avons capturé a avoué que certains humains étaient sous un sort d'obéissance, tu te rappelles ? Continua-t-elle.
– Bien sûr, confirma Hinata ayant capturé le Goch avec son amie.
– Par contre, l'humain que je devais capturer était avec eux de son plein gré, informa Tenten.  – Donc il y aurait des humains ensorcelés assez nombreux, et des humains les aidant mais moins nombreux, résuma Sakura.
– Compliqué, marmonna Hinata.
– Oui et cela embête beaucoup votre directrice, annonça Shikamaru venant de rejoindre le petit groupe de filles.

Il salua d'un signe de tête chaleureux sa guerrière référente. La jeune fille lui tapa sur l'épaule pour montrer sa joie de le revoir.

– Cela fait longtemps que je ne t’ai pas vu ! S'exclama contente la jeune fille aux cheveux roses.
– Oui je sais, marmonna le garçon en frottant son épaule douloureuse.
– Gaara est là ? Demanda aussitôt Hinata en cherchant le jeune homme dans la pièce.
– Oui, là-bas avec les autres garçons, répondit Shikamaru en montrant du doigt le groupe de huit garçons aidant les filles d'Oelis.
– On va les voir ? Proposa Hinata.

Les autres approuvèrent de la tête, et ils se dirigèrent vers les garçons. Ils se saluèrent amicalement avant de prendre des nouvelles de chacun.

– Des nouvelles de Temari ? Demanda Kiba.
– Son groupe a eu un petit contretemps, expliqua Sakura, il semblerait que certaines personnes aient détruit accidentellement leur protection.
– Oh mince alors ! S’exclama Kiba. Temari a dû les tuer, rajouta souriant le jeune homme en se souvenant que sa référente était parfois très dangereuse quand elle était en colère.

Les autres sourirent à sa remarque. Ils discutèrent encore quelques minutes avant que Tsunade demande leur attention. Ils se rapprochèrent pour l'entendre parler et essayèrent d'être attentif.

 

Menaces, guerres, sang, violences...
Tant de mots
Tant de crimes...
Je voudrais que cela se finisse

 

Alors que tout le monde écoutait sagement Tsunade parler, Daisuke, qui était debout près des garçons, posa brusquement sa main sur son cœur avant de s'effondrer au sol aussi pâle que la neige.

Cela stoppa net tout le monde. Tsunade se précipita vers lui pour l'aider à s'asseoir. Le jeune homme semblait complètement paniqué, sa respiration était saccadée, et ses yeux semblaient chercher quelqu'un dans l'assemblée sans succès.

– Qu'est-ce que tu as ? lui demanda Tsunade en le saisissant par les épaules pour le faire réagir.
– Matsuri, murmura le jeune homme dans un souffle.
– Quoi, Matsuri ? Demanda Tsunade. Il lui est arrivé quelque chose ?

Pendant que Tsunade questionnait Daisuke, Sakura essaya de contacter Matsuri par la télépathie. Elle chercha dans l'immensité de l'univers, la lumière intérieure de Matsuri, lui répondant toujours en écho quand elle l'appelait. Elle constata avec horreur que pour la première fois depuis des années, Matsuri ne lui répondait pas. Seul le vide lui faisait écho.

– Je n'arrive pas à contacter Matsuri ! S'exclama Sakura inquiète.

Les guerrières présentes essayèrent toutes de contacter la jeune fille, mais le vide glacial prenait un malin plaisir à leur répondre.

– Elle est morte, gémit alors Daisuke en se prenant la tête entre les mains, pendant que Tsunade en face de lui restait figée.

Les guerrières entendirent un appel télépathique de Temari paniquée.
– Mes amies, annonça Temari pendant que les guerrières s'immobilisaient ressentant sa tristesse et son désespoir, Naruto et Matsuri viennent d'être prit dans un sort de mort, informa-t-elle presque en sanglots. On ne sait plus quoi faire, lança la jeune fille désespérée. Aidez-nous...

Tsunade attrapa le bras de Daisuke, et les deux disparurent aussitôt. Comprenant que les guerrières d'Oelis allaient à un endroit précis, Shikamaru et Gaara, dans un même réflexe, attrapèrent le bras de Sakura avant que la jeune fille ne disparaisse à son tour pour réapparaître devant une scène les lassant sans voix et figés.

 

* * * 

 

Ino était en train de pleurer et de perdre ses moyens quand Tsunade, accompagnée de Daisuke, apparurent à ses côtés. Tsunade regarda quelques instants la scène pour comprendre la situation, puis reporta calmement son attention sur Ino et Temari.

– Les autres guerrières vont arriver, nous allons tout faire pour récupérer leurs corps, annonça-t-elle calmement.

Tsunade semblait calme d'apparence mais le désespoir coulait dans ses veines. Cependant, en tant que guerrière, elle était formée pour réagir à toutes situations et ne pas flancher. Et là, il fallait qu'elles récupèrent les corps avant que la magie ne les fasse disparaître.

Elle jeta un coup d'œil à Daisuke fixant Matsuri sans ciller. Cela devait être bien plus dur pour lui : il était relié par un pacte à la jeune fille et de ne plus être lié allait sans doute le rendre fou.

Sakura arriva à ses côtés, attendant les ordres. Gaara et Shikamaru qui étaient à ses côtés se penchèrent vers Daisuke pour s'occuper de lui.

– Je leur ai expliqué ce qu'il se passait, annonça Sakura.

Un léger tremblement de lèvres montra que la jeune fille était terrassée par la scène.

– Que les guerrières se rassemblent vers moi, cria Tsunade aux guerrières étant en train d'arriver et regardant la scène avec horreur. Nous allons essayer de récupérer leurs corps...

 

* * *

 

Dans le temple blanc déserté par les guerrières d'Oelis, Kiba jeta brusquement de colère les documents présents sur la table ronde. Il venait d'apprendre la nouvelle et était en colère de ne rien pouvoir faire.

– Il ne peut pas être mort ! S'écria-t-il en se retournant vers les autres garçons.

Il contempla alors Neji, assis par terre assommé par la nouvelle, et Sasuke les poings serrés ne sachant pas quoi faire.

– Kiba calme-toi, lança Karin d'une voie douce en posant une main réconfortante sur l'épaule du jeune homme.

            Kiba se retourna complètement perdu vers la jeune fille.

– On ne peut rien faire ? Demanda désespéré Kiba.
– Non, murmura Karin calmement.
– Je suis sûr qu'on peut faire quelque chose, s'écria Kiba. Emmène-moi là-bas ! Ordonna-t-il en la prenant pas les épaules.
– Je ne peux pas Kiba, lui répondit apaisante Karin. Essaye de te calmer, demanda-t-elle.
– Comment je pourrais me calmer ! Hurla Kiba. Mon ami est mort ! Je veux aider ! Annonça-t-il.
– Et tu crois que je ne voudrais pas aider, S'écria brusquement Karin en tapant de ses fines mains sur son torse. Mon amie est morte aussi, prononça la jeune fille en se mettant à pleurer, ses mains cachant son visage.

Les larmes eurent pour effet de faire calmer le jeune homme. Il vit Sasuke se rapprocher de la jeune fille et lui tapoter maladroitement la tête pour la réconforter.

Kiba finit par s'asseoir aux côtés de Neji, priant l'univers que les filles d'Oelis puissent ramener les corps...

Si dur...
Je me sens comme vide...
Rien ne semble trouver grâce à mes yeux...

 

* * *

 

Il faisait sombre dans le lieu où ils se trouvaient. Un noir d'encre était visible de partout et le temps semblait comme suspendu. Un brouillard immobile alourdissait l'atmosphère de cet endroit ténébreux à l'infini.

Naruto contempla cet étrange endroit avec un calme remarquable. Il se souvenait de ce qu'il venait de se produire et regardait avec étonnement où ils avaient atterrit. Il sentit un mouvement sur sa droite et reporta son attention sur Matsuri, étant jusqu'à présent allongée, se mettre assise à ses côtés.
          Aussi bizarre que cela puisse paraître, les corps des deux amis émettaient une fine lumière leur permettant de se voir dans l'obscurité.
          Ils contemplèrent en silence cet endroit pendant quelques instants, avant d'apercevoir une étrange et faible lumière bleutée au loin. Elle arrivait à parcourir tout ce noir et toute cette brume pour venir les éclairer.

– Où sommes-nous ? Demanda Naruto à son amie.

La jeune fille resta silencieuse un moment avant de poser sa main sur son cœur.

– Nous sommes dans la fin du sort, répondit-elle. Dans un endroit qui s'appelle les limbes, compléta-t-elle.

Le jeune homme blond tourna brusquement sa tête vers Matsuri.

– Les limbes, répéta Naruto. Tu veux dire l'endroit où erre notre esprit avant de s'éteindre à jamais ? Questionna-t-il.

Matsuri approuva de la tête et son regard se fit triste. Elle se mit à entortiller autour de son doigt une de ses mèches brune avec nervosité.

– On est mort ? Demanda alors Naruto à la jeune fille même s'il savait déjà la réponse.

 

Il ne sentait plus son cœur battre depuis déjà plusieurs minutes. Naruto semblait relativement serein, malgré l'annonce de la nouvelle, comme si tous soucis lui avait était enlevé. Il contempla cependant le ciel noir avec colère : il était mort si facilement ! Il frappa contre le sol avant de souffler pour se calmer.

– Oui, murmura alors Matsuri pour confirmer sa question.

            Ils restèrent silencieux quelques instants, digérant ce qui venait de leur arriver.
            Naruto voulait crier que rien n'était fini, qu'il voulait encore vivre, partager de bon moment avec ses amis, découvrir le monde…
           Seulement, au fond de son esprit, quelque chose lui disait qu'il ne pouvait plus rien faire et que se battre était inutile...

– Comment cela est arrivé ? Questionna Naruto qui ne comprenait pas vraiment comment la lumière rouge avait pu les tuer.
– La grotte où nous étions, commença doucement Matsuri, dedans il y avait une créature des ténèbres scellée. Pour empêcher toutes personnes de la faire sortir, le peuple ayant scellé ce démon à créer un sortilège tuant toute personne dépassant la barrière des symboles, expliqua-t-elle.

Naruto comprenait mieux maintenant : ce sortilège était puissant.
           Soudain une question lui vint à l'esprit.

– Pourquoi tu as essayé de me sauver alors que tu savais ce qu'il arrivait aux personnes entrant dans ses symboles ? Demanda-t-il en regardant avec sérieux la jeune fille à côté de lui.

Matsuri sourit tristement.

– Je voulais essayer de te sauver, répondit-t-elle. Cela aurait pu marcher s'il n'y avait pas eu de symboles sur le plafond, informa la jeune guerrière.

Naruto attrapa alors la main de la jeune fille et lui fit un magnifique sourire.

– Merci d'avoir essayé de me sauver au risque de perdre ta vie, annonça-t-il sincèrement.
– C'est ce que font les amies, répondit simplement Matsuri en se levant.

Naruto se leva à son tour et contempla les ténèbres avec une grimace : cet endroit était quand même flippant.

– On fait quoi maintenant ? Demanda le jeune homme.
– Je pense qu'il faut se diriger vers la lumière bleue, répondit Matsuri en pointant du doigt la lumière en question.
– Et il y aura quoi après ? Questionna Naruto.
– Rien, murmura Matsuri en contemplant la lumière. Ou la sérénité éternelle sans doute...
– Tu n'as pas peur ? Demanda le jeune homme pendant qu'ils se mettaient en marche.
– Je suis terrifiée, annonça la jeune fille en saisissant sa main pour se rassurer. Je n'avais pas prévu de mourir aussi tôt, informa-t-elle dans un sourire trist. J'avais encore beaucoup de choses à me faire pardonner, ajouta-t-elle plus pour elle-même que pour Naruto.

Naruto resta silencieux face à cette remarque. En repensant à ses mois auprès des filles d'Oelis, Matsuri était toujours restée très mystérieuse.

– En fait on ne sait rien du passé de l'autre, lança Naruto.
– Non, lui répondit la jeune fille en souriant.
– Tu veux que je te raconte mon histoire pendant qu'on se dirige vers cette lumière, proposa Naruto.
– Je t'écoute, lui répondit Matsuri prête à l’écouter.

Naruto se gratta la tête, réfléchissant par où commencer.

– Mes parents sont morts quand je n'étais qu'un bébé, commença Naruto. Ils avaient été exclus de la société dans lequel ils vivaient pour une faute qu'ils n'ont jamais commise. Ils ont vécu alors en dehors de la cité, continua le jeune homme. Mon père était un grand chevalier et beaucoup de chevaliers allaient encore le voir pour lui demander conseil. Un jour un démon à attaquer la cité et mes parents sont allés aider. C'est là qu'ils ont péri, ajouta-t-il tristement.
– Ils semblaient très courageux, remarqua Matsuri.
– Oui, approuva fièrement Naruto, c'est un de leur ami qui m'a élevé, ajouta-t-il. Il était vraiment très gentil avec moi. Il m'a ramené à la cité malgré la médisance de beaucoup de monde. J'ai voulu leur montrer qu'ils se trompaient sur mon compte et celui de mes parents en devenant le plus grand chevalier de Japan. J'ai réussi à entrer à l'école de Konoha et je me suis fait de bons amis. Finalement, je suis venue aider les filles d'Oelis quand j'ai réalisé qu'il y avait de plus grands dangers pouvant détruire Japan, finit-il par expliquer.
– Dans le but de protéger malgré tout ta planète natale ? Demanda Matsuri.
– Exact, confirma Naruto. A vos côtés je me suis amélioré, annonça-t-il content. J'ai découvert de nouvelles choses m'ayant permis d'avancer malgré mon passé. Et j'ai pu aussi aider de nombreuses personnes, ajouta-t-il.
– Aider les autres est une voie que seuls les plus courageux empruntent, annonça Matsuri dans un fin sourire.

Naruto sourit à cette remarque.

– Je voulais tant continuer aux côtés des filles d'Oelis, annonça tristement le jeune homme blond.
– Oui, moi aussi, lui répondit Matsuri dans une tristesse profonde.

Naruto lui serra un peu plus la main, et regarda au loin la lumière bleue s'approchant lentement.

– Quelle est ton histoire ? Demanda alors Naruto à la jeune fille aux yeux noirs.
– Est-ce vraiment nécessaire que je te la raconte ? Demanda Matsuri soucieuse.
– Comme tu veux, lui répondit Naruto.

Il eut quelques secondes de silence avant que Matsuri ne se lance.

– En gros, je suis née sur la planète de Kyll'ly, commença à narrer la jeune fille. J'ai été enlevé à ma famille par ordre du roi car j'avais depuis ma naissance le don de voir l'avenir. J'ai été élevé dans le palais royal pour servir les intérêts d'un roi voulant dominer son petit monde, annonça Matsuri avec une pointe d’amertume.  Je me suis fait à l'époque amie avec le petit prince.
– C'était Daisuke ? Demanda aussitôt Naruto.
– Oui, approuva Matsuri. Et puis un jour, quand j'avais neuf ans, j'ai eu une vision : le soleil nous éclairant allait exploser réduisant à néant notre planète, informa la jeune fille. Mais personne ne m'a cru sauf Daisuke. Alors prise de panique, je me suis téléportée sur la planète d'Opale avec Daisuke juste après avoir fait un pacte inconscient avec lui, dit-elle.
– Le pacte vous liant, toi en tant que prêtresse, et lui en tant que protecteur ? Demanda Naruto.
– Oui, sans le savoir nous l'avons fait, se remémora Matsuri. C'est là que mes pouvoirs de guerrière se sont réveillés et que, poussée par l'envie de survivre, j'ai réussi à me téléporter instinctivement avec Daisuke sur la planète où les filles d'Oelis étaient.
– Et ta vision s'est révélée exacte ? Demanda Naruto appréhendant un peu la réponse.
– Oui, ce jour-là des millions de personnes sont mortes sur ma planète natale et je n'ai pas pu les sauver, confirma sombrement Matsuri.

Naruto se rendit soudainement compte des agissements de Matsuri et de son envie de toujours vouloir aider les autres.

– En fait, commença le jeune homme, tu t'en veux de ne pas avoir pu les sauver, commença-t-il. C'est pour ça que tu te tuais à la tâche en tant que guerrière : c'était pour te racheter, annonça le jeune homme en s'arrêtant.
– Dans le mille, murmura Matsuri en soupirant.
– Tu n'aurais pu rien faire, lui dit Naruto compatissant.
– Je sais, mais je m'en veux terriblement, ajouta Matsuri dans un murmure.
– On regrette souvent beaucoup de chose, la coupa Naruto philosophiquement.

Matsuri soupira.

– Oui je sais, mais je m'en suis voulu malgré tout, toute ma vie, annonça Matsuri.

Naruto resta silencieux quelques instants puis ils reprirent leur chemin.

– Merci de m'avoir écouté, remercia Matsuri.

Le jeune homme inclina la tête pour la remercier aussi.

Ils avancèrent lentement vers la lumière bleue, se rapprochant peu à peu de cette nouvelle destination. Ils méditèrent chacun de leur côté sur ce qu'il s'était passé dans leur vie, les bons moments, les mauvais, leurs amitiés, leurs amours...

– Je peux t'avouer quelque chose ? Demanda Naruto en grattant ses cheveux blonds, gêné.
– Oui vas-y, l'encouragea Matsuri en lui souriant.

Naruto ne semblait pas savoir comment constituer sa phrase et annoncer ce qu'il avait à dire à Matsuri.

– Je... J'aime... euh j'aimais...enfin je crois que je suis tombé amoureux d'Ino, annonça le jeune homme.

Naruto rougit alors instantanément comme une écrevisse. Matsuri sourit attendrit par cet aveu spontané.

– C'est une belle chose, annonça la jeune fille souriante.
– J'aurais dû lui dire plus tôt, murmura Naruto rempli de regrets.
– Sans doute, mais garde en toi les magnifiques souvenirs que tu as eu avec elle, lui répondit Matsuri pour le rassurer.

Naruto se stoppa alors brusquement. Il resta immobile quelques secondes et des dizaines de souvenirs marquant de sa vie défilèrent devant ses yeux à toute vitesse. Soudain, un déclic se fit dans sa tête...

– Matsuri, ce sortilège de mort tu peux m'en dire plus ? Questionna-t-il.
– Hein ? C'est-à-dire ? Demanda la jeune fille ne savant pas où voulait en venir le garçon.
– C'est un sortilège donc on est emprisonné dedans c'est ça ? Demanda Naruto.,
– Oui, confirma Matsuri, mais étant donné que c'est un sortilège de mort il nous guide jusqu'à elle, informa la jeune fille.
– Ça veut dire qu'on est encore à l'intérieur du sortilège ? Continua à demander Naruto.
– Euh... d'une certaine façon oui, répondit hésitante Matsuri. Mais on ne peut pas s'en défaire...
– Qu'est-ce que tu en sais, tu n'as jamais essayé ! répliqua Naruto.

Cette remarque fit taire la jeune fille aux cheveux châtains.

– On ne peut pas utiliser la magie ici mais on peut utiliser ça, annonça le jeune homme en sortant des kunaïs.
– Et on fait quoi avec ? Demanda Matsuri. Où vois-tu l'endroit ou peut briser le sort? On ne peut pas utiliser ma magie ici, ni les pouvoirs de guerrières, lança-t-elle.
– Tu ne le sens pas, le sortilège est là tout autour de nous, expliqua Naruto en regardant les ténèbres les entourant, il veut nous faire croire que la seule sortie c'est la mort, qu'on ne peut plus rien faire, ajouta-t-il.
– Mais c'est le cas, comment veux-tu le contrer ? Coupa Matsuri.
– Avec de la volonté ! S'écria Naruto en agrippant un kunai avec ses deux mains et en abaissant brusquement la lame contre le sol.

Naruto réussi à planter son kunai dans le sol. Le brouillard les empêchant de voir la terre ferme se dissipa quelque peu et ils purent observer, avec surprise, le kunai planté dans un sol de verre.

– Du verre ! S'exclama Matsuri. Une plaque de verre, ajouta-t-elle surprise ? Mais...
– Si c'est du verre, je vais le briser ! S'exclama Naruto en continuant à frapper de toutes ses forces avec son kunai contre le verre.

Des morceaux d'éclats se propulsaient de partout et des fissures commencèrent à apparaître peu à peu. Matsuri se saisit à son tour d'un des kunaïs du jeune homme et l'aida aussitôt dans cette tâche désespérée. Leurs mains commencèrent à être en sang, leur front remplit de sueur, mais un espoir silencieux résonnait dans leur corps.
          Au bout de plusieurs minutes, un craquement sinistre annonça que le verre cédait sous le coup des kunaïs et de leur poids.

Les deux compagnons de ce voyage étrange eurent le réflexe de s'agripper l'un à l'autre avant de tomber dans un vide ténébreux.

 

Quand il y a une lueur d'espoir
Il faut savoir la trouver
Et se convaincre

Que rien n'est perdu…

 

O.o. Fin du chapitre 9 .o.O

Merci d’avoir pris du temps pour lire ce chapitre.

Prochainement le Chapitre 10 : « Savoir prendre des décisions... »

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales