Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • My boss and I (Mon patron et moi)
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : érotique - romance
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • La journée avait bien commencé
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 2 000 - 4 700 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 15/07/2020
  • Romance paranormale
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance - fantastique
    Délai de soumission : 24/12/2020
  • Repas de famille
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/07/2020
  • Des Astres humains
    Éditions Le Grimoire
    Nb de signes : 20 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 01/09/2020
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire 2021
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 600 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Une fumée épaisse recouvrait le village
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 3 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/06/2020
  • Ado et jeunes adultes
    Marathon Editions
    Nb de signes : > 350 000 sec
    Genre : enquête - suspense - young adult - réaliste - thriller - policier - noir
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Célibataire sans enfant
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2020
  • Halloween
    Les Éditions Octoquill
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : épouvante - bit-lit - fantastique
    Délai de soumission : 30/06/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 541 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Cet ennui de Vous Auteur: LittleMissShyne Vue: 3698
[Publiée le: 2017-04-06]    [Mise à Jour: 2018-09-20]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 5
Description:
Après quelques semaines de doutes sur leurs capacités, Sakura, Hinata, Ino et Tenten décident d’accepter une mission loin de Konoha, dans un village chaleureux et dynamique. Elles deviennent professeurs dans la toute jeune Académie de Fuki pour former des élèves à l’art ninja. Bientôt rejointes par Temari, elles s’aperçoivent que le village cache de nombreux mystères.
Après avoir fait la rencontre de monstres légendaires sortis de la mythologie grecque, les voilà embarquées dans une histoire avec des déesses fascinantes et dangereuses, dont elles ont hérité leurs pouvoirs pour combattre en leurs noms…Elles ne pourront être que maître de leur destin !
Cette histoire vous fera un peu découvrir les divinités grecques, le monde des ninjas de Naruto, et quelques traditions et fêtes japonaises. Passez un bon moment en lisant les lignes de cette fanfic.
Crédits:
Les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto. Sauf ceux de ma création.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Retournement de situation

[7950 mots]
Publié le: 2017-08-13Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 9 : Retournement de situation

Un silence pesant s’était installé dans le salon des représentantes des déesses grecques. Le calme était tel que le son que faisait les habitants en discutant dans les ruelles parvenait jusqu’aux oreilles des personnes présentes dans la pièce.

Naruto regardait un tableau de paysage en pleurant silencieusement de rire pendant que Sakura lui donnait des coups de coude pour le faire arrêter, et que Sai souriait un peu trop. Sasuke, assis sur le canapé, leur lançait des regards noirs. Gaara, à ses côtés, fixait le fond de la pièce sans ciller pendant que Temari avait posé son front dans sa main et murmurait des phrases incompréhensibles. Kankuro agitait ses mains nerveusement attendant qu’on lui explique pourquoi il s’était réveillé ce matin nu au milieu de la pièce avec certains de ses amis. Natsu, Tenten, Lee et Kiba s’étaient assis par terre et essayaient de soutirer des informations à Hinata à côté d’eux. La jeune femme leur disait d’attendre que Matsuri revienne avec Tsunade. Ino regardait Sai du coin de l’œil sourire à son amie Sakura et elle sentit son cœur se serrer. Elle soupira, ce qui attira le regard de Shikamaru. Le jeune homme s’installa sur l’accoudoir du fauteuil où elle se trouvait et lui fit un sourire rassurant.

            Tsunade finit par entrer dans le salon suivit de Matsuri et tout le monde se redressa pour entendre ce qu’elle avait à dire. Sasuke, Lee, Natsu, Kiba, Gaara, Kankuro, Ino, Tenten et Temari semblaient impatients de connaître ce qu’il s’était passé entre leur perte de connaissance et leur réveil de ce matin.

            La Gondaime était très souriante et tenait dans ses mains plusieurs enveloppes. Elle allait dire quelques paroles quand elle croisa les yeux rieurs de Naruto. L’Hokage essaya de se concentrer mais ne put s’empêcher de commencer à se mettre à rire.

-          Ah non Maître Tsunade ! S’exclama Sakura. Ne commencez pas à refaire comme hier ou on arrivera jamais à leur expliquer !

-          Oui, oui, répondit Tsunade en essayant de se remettre de ses émotions. C’est bien qu’ils soient habillés, ajouta-t-elle.

Hinata, Sakura, Matsuri essayèrent de s’empêcher de rire pendant que Naruto rigolait à gorge déployée.

-          Si on en venait au fait, coupa Gaara brutalement. J’aimerais savoir comment je suis arrivé dans la situation de ce matin.

Sa remarque stoppa aussitôt les rires et les sourires. Tsunade reprit son sérieux et distribua une enveloppe à chaque personne de la pièce en demandant de ne pas les ouvrir tout de suite.

-          Pour faire simple, vous avez bu une tisane qui contenait un breuvage test de Sakura nommé KD, commença Tsunade.

L’Hokage observa la tête de Gaara et constata que le jeune homme venait de comprendre ce qui lui était arrivé. Le Kazekage semblait soudainement très gêné.

-          Le breuvage était protégé par un sceau mais Temari et Hinata ont cru qu’elles pouvaient le rajouter à la tisane d’hier soir, informa l’Hokage.

-          Oui, je me souviens mettre sentit très mal, informa Lee.

-          Et ensuite ? Demanda inquiète Ino.

-          Comment dire, lança Tsunade en cherchant ses mots, vous avez…

-          Rétrécit et vous êtes devenus des petits gamins d’un an pleurant tout ce qu’il savait, coupa Naruto en tenant dans sa main quelques photos de ses amis.

-          Naruto ! Gronda Tsunade alors que tout le monde ouvrait son enveloppe précipitamment.

Il y eut de nouveau des cris quand les adultes s’aperçurent qu’il avait été pris en photo dans cet état.

Certains des anciens enfants de quelques heures le prirent bien pendant que d’autres ne semblaient pas ravis de ce qu’ils leurs étaient arrivés.

Temari, malgré la situation gênante de son réveil, était très enjouée de tenir dans les mains une photo de la fratie no Sabaku. Tenten, Natsu et Lee étaient en train de définir qui, de tous les enfants, était le ou la plus belle. Sasuke s’était refermé sur lui-même et essayait de se maîtriser pour ne pas étrangler Naruto, qui riait avec Sakura. Ino, quant à elle, contemplait sa photo d’elle et Sai ensemble avec surprise.

-          Bon, ce n’est pas tout mais on a encore des choses à faire ici, rappela Tsunade.

Le Kazekage approuva de la tête et se leva du fauteuil pour s’approcher de l’Hokage.

-          Je vais vous accompagner dans les serres, annonça Matsuri. On se retrouve au banquet de ce midi ? Demanda-t-elle aux filles présentent dans la pièce.

-          A tout à l’heure, lança Hinata pendant que les trois quittaient la pièce.

Un silence de quelques secondes tomba sur la pièce avant que tout le monde reprennent les activités qu’ils devaient faire dans la matinée.

            Les restes du festival étaient encore présents dans les rues de Fuki : les banderoles et drapeaux flottaient encore au vent et des pétales de fleurs jonçaient le sol.

            Tenten et Ino étaient partis rejoindre plusieurs enfants du village, dont certains étaient leurs élèves, pour confectionner des pâtisseries qui seront dégustées pour le repas du midi. Ino avait réussi à embarquer Sai et les deux jeunes gens discutaient avec animation, tout en aidant les enfants à s’organiser pour faire les recettes. Le Shinobi semblait un peu dépassé par tant d’enfants mais montra des talents en cuisine étonnants.

            Le banquet de midi arriva bien vite et les ninjas de Konoha et Suna furent réunit le long d’une grande table avec le dirigeant de Fuki, le commandant en fonction pour la protection du village et Matsuri. Le repas se déroulait en comité restreint sur une petite place très agréable à voir avec sa belle fontaine sculptée de chevaux.

            Les six représentantes avaient enfilé des tuniques blanches, chacunes différentes, et décorées de fines broderies de fleurs.

-          Pourquoi vous vous habillez toujours de blanc ? Demanda Shikamaru à Temari placée judicieusement à côté de lui grâce à Sakura.

-          C’est une jolie couleur, répondit Temari.

-          Mais encore, répliqua Shikamaru qui essayait de satisfaire sa curiosité.

-          Ça met mon bronzage en valeur, continua souriante Temari.

Voyant qu’il n’obtiendrait rien de son amie, Shikamaru ne put s’empêcher de soupirer. Il la contempla quelques instants attentivement ce qui gêna la Kunoichi de Suna face à ce regard insistant.

-          Je te trouve un peu plus pâle que d’habitude, conclu Shikamaru.

Son constat étonna Temari : certes, elle était moins bronzée qu’avant car elle n’était pas en permanence à Suna, mais c’était très surprenant de savoir que Shikamaru avait pu faire une comparaison. Le jeune homme avait l’air de faire assez attention à elle.

-          Ouah, s’exclama Temari. Je suis surprise que tu ais remarqué.

-          Et je te trouve fatiguée, informa Shikamaru. Tu n’en fais pas trop j’espère ?

Temari rougit légèrement et passa une mèche de ses cheveux derrière son oreille pour se redonner une contenance. Son geste attira l’attention de Shikamaru. Leur regard se croisa et les deux jeunes gens les dévièrent en prenant une jolie teinte rosée.

Sakura, ayant observé la scène car elle se trouvait à côté de Temari, pensa que Shikamaru semblait être bien plus intéressé par son amie qu’il ne le laissait penser. Et les deux jeunes gens commençaient à se tourner discrètement autour. Finalement, le jeune homme blasé par les femmes avait rencontré celle qui ne le laissait pas indifférent.

            A l’autre bout de la table, Hinata avait réussi à convaincre Sai d’inviter Ino au restaurant. Les deux amis discutaient discrètement pendant que Kiba, Kankuro et Ino se disputaient pour prendre le dernier petit four.

-          Je suis sûr qu’en l’invitant, elle pourra d’apprendre plein de choses, lança Hinata.

-          Sur l’amitié ? Demanda Sai.

-          Oui, et sur d’autres choses, répondit malicieusement Hinata.

-          Comme quoi ? Questionna Sai curieux.

-          Je ne sais pas moi, commença Hinata. Elle pourra t’expliquer ce qu’est l’amour.

-          C’est un sentiment d’affection et d’attachement qu’on a envers un être, débita Sai ayant lu sa définition dans un livre.

-          Oui, effectivement, répondit Hinata en réfléchissant comment elle allait faire pour faire comprendre à Sai qu’Ino était intéressée par lui. Mais elle pourra te parler de l’amour entre personne…

-          Je sais qu’on éprouve de l’amour pour ses amis, coupa Sai.

-          Oui, approuva Hinata. Mais, il y a plusieurs types d’amour.

Sa remarque éveilla le regard curieux de Sai.

-          C’est-à-dire ? Demanda-t-il.

-          Il y a l’amour qu’on éprouve envers ses amies qui est d’ordre amical et affectueux, celle qu’on éprouve envers sa famille, mais aussi l’amour romantique qu’on éprouve envers une seule et même personne, expliqua Hinata.

-          Cette personne est spéciale ? Questionna Sai.

-          Oui, approuva vivement Hinata. Cette personne est spéciale pour nous et on lui attache une importance toute spécifique.

-          Et comment on sait que cette personne est spéciale ?

Hinata se mit à réfléchir activement pour trouver une réponse adaptée à Sai. Elle réfléchit à ce qu’elle éprouvait avant pour Naruto avant de tourner son regard vers Kiba.

-          Quand on est avec cette personne, commença-t-elle en fixant son coéquipier, on voudrait que le temps s’arrête. On éprouve un terrible sentiment d’affection, d’attirance, de tendresse, de passion et de joie quand on la voit. Cela provoque en nous des comportements étranges et un égoïsme profond de vouloir avoir l’être aimé rien que pour nous.

-          J’ai l’impression que c’est une maladie, informa Sai face au discours de la jeune femme.

Hinata se mit à rire franchement.

-          Oui, c’est un peu vrai, avoua-t-elle. Mais je pense que c’est quelque chose de magnifique de tomber amoureux, annonça-t-elle. Surtout quand l’amour est réciproque.

Hinata ne précisa pas que, quand cela n’était pas réciproque, ou quand on perdait l’être chère, cet amour qu’on avait pour l’autre pouvait nous rendre fou.

-          Est-ce que tu es amoureuse de quelqu’un ? Questionna Sai. Dans le sens romantique, cru bon de préciser le jeune homme.

Hinata fut prise au dépourvu par cette question directe. Alors qu’elle réfléchissait à la question, Tsunade venait de se racler la gorge afin d’attirer l’attention de tout le monde.

            Tsunade avait demandé à ce que tout le monde soit à la même table pour commencer à mettre en place un de ses plans, mûrement réfléchi, pour la distraire…

            Alors que les personnes à table s’étaient tues pour que l’Hokage entame son discours, Tsunade vit Sakura et Temari s’arrêter de parler et tendre l’oreille pour écouter quelque chose que l’Hokage ne pouvait pas entendre. Ino, Tenten et Hinata avaient le même comportement, ce qui interpella leurs amis. Matsuri se leva de table et fit un signe de tête à son père qui ordonna aussitôt au commandant ninja de Fuki d’aller fermer les portes du village.

Le Kazekage et l’Hokage déduisirent très vite qu’un monstre devait se trouver très proche du village devant le sérieux, et l’organisation, que mettaient en place les six représentantes. Les autres Shinobi observaient avec étonnement l’agitation qui commençait à régner dans le village.

            Les habitants s’étaient tus et semblaient appliquer un protocole bien rodé en allant se diriger vers la grande place du village.

            Tenten et Ino partirent vérifier les protections et les sceaux du village pendant que Sakura interpellaient les deux Kages pour leur faire part de la situation. Le visage de Tsunade s’éclaira quand elle annonça qu’un monstre se dirigeait dangereusement vers le village.

-          Ça m’évitera de tout expliquer aux garçons en vous voyant en action, annonça gaiement l’Hokage en hochant satisfaite de la tête.

Sakura la regarda bizarrement en se demandant ce que sa dirigeante allait dire avant qu’elle sente la présence d’un monstre. La Kunoichi regarda le Kazekage pour qu’il l’éclaire sur le comportement de son homologue, mais Gaara se contenta de lever les épaules en signe d’incompréhension.

-          Gondaime, je ne sais pas ce que vous avez en tête, commença Sakura, mais je vais vous demander de rester avec votre escorte à l’intérieur du village. Il en est de même pour vous Kazekage, ajouta la jeune femme.

-          Ah non ! Coupa Tsunade. Je veux voir le spectacle, annonça-t-elle.

-          Personne ne doit intervenir et vous serez plus en sûreté à l’intérieur du village, répliqua Sakura.

-          Je veux vous voir en action et le montrer à vos coéquipiers, rétorqua Tsunade de façon capricieuse.

Sakura fronça les sourcils en comprenant que l’Hokage voulait, sans doute, annoncer à leurs coéquipiers qu’elles étaient des représentantes alors que la situation était dangereuse et urgente.

-          Nous devrions écouter les représentantes et faire ce qu’elles demandent, informa calmement Gaara.

Sakura se tourna vers lui contente en constatant qu’au moins un des Kages était sain d’esprit.

-          Allez ! Supplia la Gondaime.

La représentante d’Athéna ne savait plus quoi faire alors qu’Hinata l’interpellait pour qu’elle vienne avec elle.

-          Bon, coupa Temari en entrant dans la conversation.

La Kunoichi de Suna avait en partie écouté la conversation pendant qu’elle donnait des instructions au dirigeant de Fuki.

-          Vous pouvez venir vous et Gaara, commença-t-elle, mais vous resterez très loin du lieu du combat, annonça-t-elle. Matsuri se chargera de votre protection.

-          Mon escorte ne voudra jamais que je parte seule, informa innocemment l’Hokage.

-          Que votre escorte vienne mais que personne n’intervienne, soupira Temari. Sinon, je peux vous garantir que ceux qui le feront passeront un mauvais quart d’heure.

Sur ces dernières paroles, Temari, Sakura et Hinata partirent en direction de la sortie du village pendant que Tsunade ordonnait à son escorte de la suivre. Gaara fit signe à son frère de le suivre et ne fit pas venir plus de personnes autour de lui : seul Kankuro, déjà au courant de l’existence des monstres, l’accompagnerait.

-          Tu te rends compte que tu viens d’accepter que les garçons regardent notre combat et apprennent que nous sommes des représentantes, lança Sakura un peu paniquée.

-          Connaissant ton Kage, elle devait avoir prévu, pendant ce séjour, de tout leur dire, informa Temari.

-          Je suis d’accord avec Temari, annonça Hinata. Au moins, nos coéquipiers seront fixés sur nos capacités de combats et informés de notre statut particulier, lança-t-elle. Dont certains commençaient à avoir des doutes, ajouta-t-elle.

Alors qu’Hinata rejoignaient Ino et Tenten, Sakura interpella discrètement Temari.

-          Shikamaru sera là, murmura-t-elle. Tu veux qu’on te laisse prendre les devants avec le monstre pour qu’il puisse voir tes capacités.

-          Non merci, répondit catégoriquement Temari. Renvoyer le plus vite possible ce montre est la seule chose qui compte. Je me débrouillerais bien un jour pour montrer à Shikamaru que je l’aime, ajouta-t-elle déterminée.

-          Ouah, tu deviens vraiment raisonnable, commenta Sakura alors que son amie lui donnait un coup de coude dans les côtes pour toute réponse.

Hinata, Ino, Tenten, Temari et Sakura filèrent aussitôt vers l’endroit où elles sentaient la présence du monstre grec. Pendant ce temps, Matsuri se dirigeait vers l’entrée du village où attendait le Kazekage, son frère, Tsunade et son escorte de sept personnes.

-          Qu’est ce qui se passe ? Demanda Naruto à la fille d’Oracle.

-          Il se passe que nous sommes attaqué, expliqua sans détour Matsuri. Et que votre Kage aimerait voir les représentantes en action quand elles protègent le village.

-          Une attaque ninja ! S’exclama le jeune homme blond. Nous allons vous aider, lança-t-il. Quels sont les ordres Gondaime ? Demanda-t-il en se tournant vers Tsunade.

-          Observer, se taire et ne pas intervenir, informa calmement Tsunade.

-          Nous ne pouvons pas nous contenter de regarder alors qu’un allié se fait attaquer, s’emporta un peu Shikamaru.

Le jeune homme semblait légèrement inquiet en ayant vu ses cinq amies se diriger vers le lieu de la bataille.

-          Ne t’inquiètes pas, les filles s’occupent de tout, rassura Tsunade. Et nous allons voir comment elles se débrouillent.

-          Elles vont combattre des unités de ninjas entières et ça ne vous inquiète pas ! S’exclama Kiba.

-          Qui a parlé de ninjas ? Questionna Tsunade en commençant à suivre Matsuri.

Sa remarque surpris les garçons.

Alors qu’ils marchaient, Matsuri leva avec lenteur ses mains au-dessus de sa tête et fit apparaître un bouclier d’énergie divine autour du groupe de personnes l’accompagnant. Ses cheveux devinrent aussi blancs que de la neige.

Neji, Sasuke et Shikamaru constatèrent que ce bouclier ressemblait étrangement à l’énergie entourant le village de Fuki.

Matsuri mena le petit groupe jusqu’à de grands arbres et les fit monter sur des épaisses branches surplombant une clairière assez grande. De là où ils se situaient, ils pouvaient apercevoir ce qui se passait sur le lieu du combat. Et ce que virent les garçons les scotchèrent sur place et les laissèrent plus que surpris : leurs coéquipières ne combattaient pas des ninjas…

Les cinq filles, aux cheveux blancs étincelants, avaient entamé un combat avec quelque chose qu’ils n’avaient jamais vu auparavant et qu’ils pouvaient que qualifier de monstre…

-          C’est Typhon*, marmonna Matsuri. Le combat va être rude car…

La jeune femme n’eut pas le temps de finir sa phrase car Naruto, Sasuke, Neji, Kiba, Sai et Shikamaru s’étaient élancés pour venir en aide à leurs coéquipières, bravant les ordres de Tsunade. Celle-ci leur ordonna aussitôt de revenir mais son cri fut une cause perdue.

-          Restez là, demanda Matsuri en voyant que Lee, Kankuro, Gaara et Tsunade allaient les rejoindre. Je vais les chercher, informa-t-elle. A moins qu’une des filles ne les aient tué avant…

Les deux Kages la suivirent quand même. Ils demandèrent aux deux derniers Shinobi de rester où ils étaient.

Un peu plus loin dans la clairière, les cinq représentantes regardaient avec analyse le colosse leur faisant face. Ce monstre mi- homme, mi- bête, d’une taille imposante, avait un buste d’homme. A la place de ce qui aurait dû être ses jambes se trouvait des spires de vipères, de plusieurs mètres de longs, émettant des sifflements aigus presque paralysants. Des ailes d’oiseaux trônaient dans son dos et la créature crachait du feu par le biais de sa bouche.

Le combattre n’allait pas être une partie de plaisir…

 

            Les filles tournaient autour du monstre sans avoir activé leurs boucliers pour leur permettre de le toucher avec toute leur énergie.

Ino tenta sa technique de possession mais dû l’interrompre pour éviter une boule de feu lancée par le colosse. La jeune femme se déplaça avec rapidité et laissa place à Hinata qui se chargea aussitôt de dévier les flammes. La représentante d’Hestia essaya de se rapprocher du monstre sans succès : les vipères se mettaient à l’attaquer, l’obligeant à reculer par prudence et pour ne pas se faire mordre.

Temari sorti son éventail et produisit une gigantesque bourrasque de vent désorientant les têtes de vipères. Tenten en profita pour en couper quelques-unes mais fût projetée à plusieurs mètres à cause des ailes du Typhon.

Sakura chargea son poing de l’énergie d’Athéna et tapa violemment le sol pour qu’il se divise en plusieurs blocs et qu’il devienne instable. Le monstre ne perdit pas l’équilibre et fonça sur Ino. La jeune femme siffla entre ses dents de mécontentement. Elle s’inquiétait de ses têtes de vipères dont les crocs devaient contenir du venin.

Alors que Sakura et Hinata, les plus qualifiées pour le combat rapproché, allaient attaquer de nouveau le Typhon, Sasuke et Naruto passèrent devant elles rapidement et foncèrent sur le monstre. Hinata émit un hoquet de surprise et fut tirée brutalement par Kiba, qui voulant la protéger, la plaça derrière lui. Sakura cria à ses coéquipiers de stopper leurs attaques mais rien n’ébranla leur détermination : Naruto avait activait son Rasengan et Sasuke son Chidori. Les deux jeunes hommes attaquèrent le colosse.

Et ce qui devait arriver arriva : l’attaque des deux jeunes hommes passa à travers le monstre. Les vipères foncèrent aussitôt sur les deux jeunes hommes. Et elles pouvaient aisément les toucher et les attaquer…

Sakura courut vers eux et les poussa avec force pour leur éviter de se faire piquer : les trois jeunes gens roulèrent dans la poussière à plusieurs mètres du monstre.

Hinata frappa Kiba brutalement et lui hurla dessus pour qu’il se mette à l’abri. La jeune femme leva les mains pour concentrer son énergie divine et dévier les flammes qui se dirigeaient vers les trois coéquipiers de l’équipe sept à terre. La représentant d’Hestia était très énervée et lança un regard noir à Kiba pour le faire partir du champ de bataille. Le jeune homme sentit aussitôt qu’il avait fait une gourde.

Temari, ayant vu Shikamaru venir vers elle, avait donné un grand coup d’éventail dans sa direction ce qui avait projetait le jeune homme un peu plus loin. Le ninja manieur d’ombre regarda avec incompréhension son amie de Suna.

Alors qu’elle sentait le regard interrogateur de Shikamaru sur elle, Temari se plaça avec rapidité devant lui pour dévier des boules de feu.

-          Va-t’en d’ici, s’exclama Temari légèrement paniquée de voir le jeune homme à ses côtés. Tu vas finir blessé.

-          Et toi alors ! Répliqua en colère Shikamaru en attrapant son bras pour qu’elle vienne avec lui. C’est quoi ce truc ?!

Temari fut surprise de ce geste et retira sa main en commençant à rougir. Elle se reprit rapidement en voyant d’autres garçons sur le lieu du combat.

Ino, un peu plus loin, avait failli avoir une crise cardiaque quand elle avait vu surgir Sai près d’elle. La jeune femme n’était pas allée par quatre chemin et lui avait aussitôt ordonné de rejoindre Tsunade.

Tenten, qui voyant la situation dégénérée face à l’arrivée de leur coéquipiers, lança un fumigène pour aveugler le Typhon et saisit Neji par le col qui se dirigeait vers elle. La jeune femme traîna son coéquipier plus loin et fit signe à Shikamaru de la suivre.

-          Rejoignez immédiatement Tsunade, ordonna-t-elle.

-          On ne peut pas te laisser seule face à ce truc, coupa Neji qui s’était mis en position de combat.

-          Vous allez le faire quand même, s’exclama la jeune femme en poussant le jeune homme sur le torse pour l’obliger à reculer. Les techniques avec du chakra sont inoffensifs face à ce truc.

Les trois jeunes hommes furent surpris de sa réaction et de l’explication de Tenten.

-          Que mes gardes reviennent vers moi, ordonna d’une voie forte Tsunade à quelques mètres d’eux.

Sa remarque fut entendue par le colosse et celui-ci se mit à l’attaquer aussitôt. Matsuri et Ino se placèrent devant elle et activèrent des boucliers pour la protéger. Hinata se mit à attaquer le monstre avec sa technique des poings du Hakke, version représentante, pendant que Temari rejoignait Sakura toujours par terre, et activait à son tour un bouclier pour protéger l’équipe sept.

-          Dégagez le terrain, cria Tenten hors d’elle. On ne peut maîtriser la situation si vous êtes dans nos pattes.

Sai, Kiba, Lee et Neji rejoignirent leur Kage pour se poster devant elle. L’Hokage leur ordonna aussitôt de rejoindre le lieu où ils étaient plus tôt, ce que firent les garçons à contre cœur.

Tenten aida Hinata à dévier l’attention du monstre pendant que Temari aidait Sakura à se relever. Trois morsures de vipères étaient bien visibles dans le dos de la représentante d’Athéna et cette dernière tanguait dangereusement : le poison commençait à s’infiltrer dans ses veines lui donnant des vertiges.

-          Rejoignez Tsunade, lança durement Temari aux deux garçons.

-          Mon attaque a été inutile, murmura Sasuke en regardant le monstre avec son sharigan activé.

-          Sakura, tu vas bien ? S’inquiéta Naruto.

-          J’ai dit… PARTEZ ! Cria Temari faisant sursauter Sasuke et Naruto.

Devant son air mauvais, les deux garçons rejoignirent Tsunade en laissant soin à Temari de s’occuper de Sakura.

Alors que la représentante de Déméter était distraite par l’état de santé de son amie, elle ne vit pas des têtes de vipères l’attaquer alors qu’Hinata et Tenten ne savaient plus où donner de la tête.

Temari et Sakura durent leur salut au Kazekage : ce dernier, s’étant fait discret jusqu’alors, avait saisi les poignets des deux jeunes femmes avec son sable pour les tirer vers lui et leur éviter l’attaque. Temari mangea de la poussière mais fut rassurer de l’initiative de son jeune frère. Gaara l’aida à se relever et les deux frères et sœurs se penchèrent vers Sakura qui semblait souffrir. Les veines de la jeune femme s’illuminèrent soudainement de blancs et de verts montrant qu’elle essayait de se soigner.

-          Tu éloignes Sakura du combat le temps qu’elle s’en remette, demanda Temari à son frère, puis tu rejoins les autres et vous vous éloignez.

-          Je suis désolé, lança Gaara en supportant Sakura par le bras, je ne pensais pas qu’ils allaient désobéir aux ordres.

-          Moi aussi, répliqua sa sœur, je les pensais plus intelligents.

-          Activez vos boucliers, murmura faiblement Sakura.

-          Si on le fait toutes, on ne pourra pas concentrer toute notre énergie sur le monstre, répliqua Temari.

-          Mais si vous ne le faites pas, je n’aurais pas la force de sauver toutes celles qui seront empoisonnées, expliqua Sakura.

Temari se mit à tordre ses doigts nerveusement avant d’approuver de la tête. La jeune femme se précipita vers Tenten, Ino et Hinata pour transmettre les consignes de Sakura. Pendant ce temps-là, Tsunade, son escorte et Matsuri rejoignirent Lee et Kankuro à l’appris de tout danger.

            Gaara s’éloigna du lieu du combat en tenant fermement Sakura dans ses bras. Il reposa à terre la représentante d’Athéna et constata qu’elle se mettait à trembler de façon inquiétante.

            La violence et l’efficacité du poison semblait mener la vie dure à la talentueuse ninja médecin. Gaara vit la jeune femme chercher quelque chose dans une de ses sacoches mais n’arrivait pas à le trouver avec ses tremblements et sa vue qui commençait à se troubler.

            Gaara sorti ce que contenait la sacoche et déposa des seringues devant Sakura. La jeune femme en pointa une et tendit son bras au Kazekage. Ce dernier n’eut pas le choix de lui faire une injection.

            Les quatre autres représentantes reprirent la situation en main une fois qu’elles furent les seules sur le lieu du combat. Elles tournèrent autour du monstre pendant une dizaine de minutes.

            Elles continuaient de chercher les points faibles du Typhon et de ses têtes de vipères quand Sakura revint vers elles, un peu plus stable sur ses jambes depuis qu’elle s’était administrée un léger antidote. La représentante d’Athéna, fine stratagème, avait un plan et l’expliqua aussitôt à ses amies qui l’appliquèrent rapidement.

            En utilisant un parchemin d’invocation, Tenten fit apparaître une série de kunaïs qu’elle lança dans toutes les directions. Ces armes étaient accrochées à des fils transparents, d’une solidité redoutable, et empêchèrent le colosse de bouger en partie. Temari posa ses mains au sol et fit apparaître des lianes végétales qui bloquèrent quelques têtes de vipères. Hinata se chargea de dévier et d’annuler la puissance des boules de feu sortant de la bouche du Typhon. Ino se mit accroupit par terre et attendit le signal de Sakura pour posséder le corps du typhon et donc des vipères pour quelques secondes. Temari activa un bouclier d’énergie assez fin sur elle et Sakura. Sur le signal de cette dernière, Ino prit possession du corps du Typhon ce qui permit à Temari, s’élançant en première, et à Sakura, de se rapprocher avec rapidité du haut du corps du monstre. Au moment où Ino arrêtait sa technique, Temari envoya une bourrasque de vent avec l’aide de son éventail sur le monstre, ce qui lui fit perdre l’équilibre à cause de son corps emmêlé dans les fils et les lianes. Sakura s’élança vers sa tête, son poing chargé d’énergie divine, pendant que Tenten éliminait avec son arc toutes les vipères essayant d’attaquer son amie. Sakura réussit à donner un coup violent sur le colosse qui s’effondra à terre. Hinata et Tenten se chargèrent de repousser les têtes de vipères pendant que Temari, Sakura et Ino utilisaient leur énergie pour renvoyer le monstre dans son monde.

            Le corps du Typhon laissa bientôt place aux petites boules de lumières que les filles regardèrent s’élever lentement dans le ciel.

            Hinata soupira soulagée de la fin du combat. Sakura s’assit par terre et demanda à Ino de l’aider à la soigner.

-          Heureusement qu’il n’y a que moi qui ait été piquée, annonça Sakura alors qu’Ino lui réinjectait un produit.

-          Cela n’aurait jamais été le cas si ces idiots n’étaient pas intervenus, lança mécontente Temari.

-          Oui et ça va barder, marmonna Tenten.

-          D’abord, on devrait se concerter pour savoir ce qu’on va dire, proposa Ino.

-          Qui explique ce que nous sommes ? Questionna Temari.

-          Matsuri s’en chargera, lança Tenten. La question actuelle c’est : qui aura l’honneur de les engueuler ?

-          Je me chargerais personnellement de mes coéquipiers, informa Sakura en faisant craquer ses doigts.

-          On devrait faire une leçon de moral groupée, proposa Temari. Et je vous laisse le plaisir de le faire.

-          Je peux la faire ? Demanda Tenten avec un sourire machiavélique.

-          Moi aussi, moi aussi ! S’exclama Hinata.

-          Oh oui, c’est une bonne idée qu’Hinata le fasse aussi, dit Ino. Tu pourras montrer ton côté autoritaire et diabolique.

-          Je ne suis pas diabolique, répliqua Hinata. Je n’aime simplement pas qu’on désobéisse aux ordres et il est clair qu'il faut les réprimander.

-          C’est presque la même chose, répliqua rieuse Ino.

Les filles discutèrent quelques instants sur les lieux avant de s’asseoir en cercle pour contacter leurs déesses et faire un rapport.

Sur les branches d’arbres, le groupe d’observateur s’était mis à parler avec entrain. Lee et Naruto bombardaient de questions Tsunade, pendant que Shikamaru s’était tourné vers Gaara pour lui soutirer des informations plus précises. Cependant, les deux Kages ne firent aucune remarque car Matsuri coupa net toutes les discussions.

-          On me suit et je vais vous expliquer ce qui se passe, précisa la jeune femme. Ça laissera le temps aux filles de vous trucider après, ajouta-t-elle malicieusement.

Les garçons restèrent silencieux car ils avaient très bien compris qu’ils avaient fait une gourde.

Les deux Kages et les huit Shinobis les accompagnant suivirent Matsuri à l’intérieur du village. La représentante de Perséphone fit lever l’alerte dans Fuki et les habitants exprimèrent aussitôt leur soulagement.

Matsuri finit par mener les ninjas dans la maison des représentantes et les installa sur les chaises de dehors. Elle se mit à leurs compter l’histoire des dieux et des déesses d’un autre monde, habitants le mont Olympe et ayant des pouvoirs surprenants.

Tsunade, Gaara et Kankuro, déjà au courant de toute l’histoire, furent une nouvelle fois pris dans le récit si bien conté que leur faisait Matsuri. Les autres garçons furent étonnés par ces découvertes, par l’existence d’autres mondes et la menace qui pesait sur eux à cause des monstres. Ce qui les surprit le plus furent le choix des déesses de prendre comme représentantes leurs coéquipières. Naruto fit aussitôt la remarque et se prit une réponse sanglante de la part de Matsuri.

-          Vos coéquipières ont été estimées les personnes les plus aptes de notre monde à combattre ces montres, commença-t-elle. Elles pourraient vous battre à plate couture en moins de dix secondes sans que vous ayez eu le temps de tenter quoi que ce soit, ajouta-t-elle.

-          Faut pas exagérer, marmonna de mauvaise foi Sasuke. 

Ses propos furent silencieusement approuvés par quelques autres garçons. Leurs coéquipières étaient incontestablement devenus plus fortes mais de là à tous les battre facilement : c’était un peu exagéré.

-          Dans ce cas, on pourrait vous tuer maintenant pour prouver ce que dit Matsuri, annonça Temari en apparaissant devant eux.

La jeune fille était débout dans le jardin, les bras croisés sur sa poitrine et semblaient très en colère. Hinata, Tenten, Ino et Sakura apparurent à ses côtés calmement.

            Les garçons furent surpris de leur apparition : ils n’avaient absolument pas senti leur présence.

-          Ça fait dix minutes qu’on est là et aucun n’a senti notre présence, informa Ino.

-          Vous avez utilisé un Genjutsu ? Demanda Sasuke.

-          Aucunement, répondit Temari. Modification des cellules, mélanges bien précis de chakra et d’énergie divine et voilà !

-          C’est pas très sensationnel de ne pas nous avoir repéré pour des ninjas de « hauts niveaux », commença Tenten.

-          On était fasciné par le récit de Matsuri, se défendis Naruto.

-          Bref, coupa Hinata. Maintenant que vous êtes au courant de ce qu’on fait, j’aimerais savoir comment des ninjas confirmés ont désobéit aux ordres de leur Kages pour mettre en péril plusieurs vies !

Hinata semblait être en colère et fit déglutir difficilement Kiba et Naruto.

-          Savez-vous bandes d’idiots que Sakura a failli y passer ! S’écria Tenten en regardant Sasuke et Naruto.

Une flopée de remarques piquantes fût dite en reproches aux garçons, qui n’avaient pas tenue leur place et respecté les ordres. Après s’être fait copieusement engueuler par Hinata et Tenten, les garçons ne furent pas au bout de leur peine : Tsunade rajouta sa couche face à la non obéissance de ses gardes.

Pendant ce temps-là, Ino était allée chercher des boissons fraîches pour Gaara, Kankuro, Sakura et Temari qui s’étaient installés sur une table pour contempler le spectacle.

-          Je n’aimerai pas être à leur place, confia Kankuro. Hinata et la Gondaime me font très peur.

-          Et encore, je trouve qu’Hinata et Tenten se sont contenues à cause de la présence de nos Kages, renseigna Temari.

Pendant que les deux frères et sœurs continuaient de commenter l’engueulade du siècle, Gaara s’était tourné vers la représentante d’Athéna.

-          Vous n’avez pas l’air d’être bien Mademoiselle Sakura, remarqua Gaara à sa voisine.

-          Par pitié Kazekage, lança la jeune femme, ça fait plus de cinq fois que je vous dis de m’appeler Sakura.

-          Alors appelle-le Gaara, répliqua Temari face à son discours.

-          Ça ne serait pas très respectueux envers le titre que ton frère a, rétorqua Sakura.

-          Cela ne me gêne pas, répondit de sa voix posée Gaara. J’ai déjà dit que les représentantes pouvaient m’appeler par mon prénom et me tutoyer.

-          Mais ça fait bizarre de faire cela, annonça Sakura. J’utilise toujours des titres honorifiques pour appeler Gondaime Tsunade alors qu’elle a été mon professeur pendant plus de deux ans.

-          Ça n’a rien à voir, coupa Gaara. Nous avons le même âge et nous sommes amis.

Devant ces derniers arguments, Sakura fut obligée de capituler et d’acceptait d’appeler Gaara par son prénom. Elle demanda à ce que le jeune homme fasse de même pour elle.

-          C’est d’accord, « Gaara », lança Sakura en regardant Temari pour lui tirer la langue et se donner une contenance.

La jeune femme était très troublée par cette soudaine familiarité avec le Kazekage de Suna, frère de Temari, et accessoirement très beau jeune homme de dix-huit ans.

Sakura tourna son regard vers Gaara et constata que le jeune homme lui faisait un chaleureux sourire comme remerciement. Sakura fut envahi par un sentiment de gêne mais aussi de plaisir et de joie face au comportement de jeune homme qu’elle admirait.

-          Ah, je crois qu’elles ont fini, remarqua Ino en posant un plateau de verres et de boissons sur la table.

Tsunade, Tenten, Hinata et Ino les rejoignirent à leur table pendant que les autres garçons méditaient sur leurs comportements et chuchotaient discrètement entre eux.

-          Désolée pour ce remue-ménage, s’excusa Tsunade face à Gaara.

-          Il n’y a pas de mal, répondit Gaara.

-          Vous avez été très efficace pendant votre combat, lança la Gondaime aux représentantes.

-          On a fait ce qu’on a pu, répondit Ino.

-          La protection de Fuki vous prend de plus en plus de temps, informa Tsunade.

-          Oui, depuis qu’Héra a changé ses directives, on ne sait plus où donner de la tête, expliqua Tenten.

-          Heureusement que les enfants sont en vacances, dit Temari. Autrement, on serait obligé d’annuler nos cours à chaque fois qu’une menace survient.

-          Surtout qu’il faut qu’on se partage pour accompagner les transporteurs dans leur voyage, continua Ino.

-          Oui, je sais que votre emploi du temps est très chargé, approuva Tsunade, c’est pourquoi j’ai eu une idée.

Les cinq Kunoichis de Konoha regardèrent leur Kage avec suspicion et une légère crainte face à ce qu’elle allait dire.

Tsunade laissa quelques secondes de suspense avant de faire sa petite annonce.

-          En punition de ce qu’on fait Naruto, Sasuke, Sai, Neji, Shikamaru et Kiba en désobéissant à mes ordres, commença-t-elle. Je les suspens de toutes missions de hauts rangs et je les place sous vos ordres pour la protection du village de Fuki, et pour vous épauler à l’Académie.

          Sa remarque laissèrent les cinq filles bouches bées et silencieuses. Sakura pensa aussitôt que Tsunade avait prémédité son coup et se demandait où elle voulait en venir.

-          Bien sûr, ils m’escorteront au village et reviendrons ensuite. Qui est le chef d’équipe de votre mission déjà ? Questionna Tsunade.

-          Moi, répondit Sakura en levant la main.

-          Je place les garçons sous tes ordres, annonça l’Hokage. Je rédigerais l’ordre de mission dans la journée.

Sakura approuva lentement de la tête et tourna son regard vers ses amies qui étaient aussi étonnées qu’elle.

-          Moi aussi je reste ? Demanda aussitôt Kankuro en regardant avec espoir son frère.

Passer beaucoup de temps avec les jolies amies de sa sœur semblait le combler de joie.

-          Non, répondit catégoriquement Gaara.

Kankuro No Sabaku bouda le reste de la journée…

La nouvelle mission des garçons de Konoha le fut aussitôt annoncée. Les garçons étaient mitigés sur cet ordre.

Naruto semblait ravi de la situation. Il allait pouvoir voir plus souvent sa coéquipière et faire une mission avec son équipe sept. De plus, cette nouvelle histoire de monstres et de déesses le fascinait. Il fallait à tout prix qu’il demande à Sakura pour qu’ils fassent un combat ensemble. Sai était un peu indifférent et commençait à réfléchir à la façon dont il allait inviter Ino au restaurant pour qu’elle lui donne des conseils, comme l’avait suggéré Hinata lors du repas. Sasuke regardait sa coéquipière sous un nouveau jour depuis l’annonce de ses capacités : elle n’avait plus rien à voir avec la Sakura adolescente. C’était une redoutable ninja et représentante.

-          Ouais ! S’exclama Kiba en tapant dans le dos de sa coéquipière. Je suis content de rester un peu avec toi. Je sens qu’on va bien s’amuser tous ensemble.

-          Vous êtes sous nos ordres et vous n’avez pas intérêts à vous mettre dans nos pattes, lança Temari menaçante.

-          Nuance, nous sommes sous les ordres de Sakura, précisa Shikamaru.

-          Mais vu qu’au niveau grade nous sommes juste derrière Sakura, cela veut dire que vous êtes encore après nous, continua Temari. Et je vais me faire un plaisir de te…

-          On se calme, coupa Sakura. Ne commencez pas à vous disputer.

-          Complètement, approuva Lee. Nous sommes amis et nous devons…

-          Bref, s’exclama Tenten. On choisira avec attention les cours que vous ferez avec les enfants.

-          Et les tours de gardes que vous ferez avec les autres ninjas, continua Hinata. Ils seront ravis d’avoir de la main d’œuvre supplémentaire.

Shikamaru soupira blasé par la situation : lui qui aimait le calme et était un paresseux confirmé, ces prochaines semaines allaient être très dur pour lui. Cependant, la perspective de rester quelques temps avec Temari le réjouissait et il commençait à se demander pourquoi.

Neji semblait être le plus mal à l’aise et le moins content de rester à Fuki : il allait devoir supporter chaque jour la vision de Tenten et Natsu batifoler ensemble. Il en avait déjà des migraines. Lee, à ses côté, lui tapa dans le dos pour lui faire reprendre ses esprits.

-          T’inquiète, je t’aiderais à reconquérir Tenten si tu m’aides avec Sakura, murmura le jeune homme à son coéquipier.

Neji vira au blanc : depuis quand son coéquipier était au courant de son attirance pour Tenten ? Et depuis quand arrivait-il à percer à jour son comportement et ses pensées ?

L’après-midi se poursuivit sans incident et le lendemain matin, l’Hokage et le Kazekage repartaient avec leurs escortes dans leur village respectif.

Adossée contre la porte du village, Temari fit un signe d’au revoir à ses deux frères avant de se tourner vers ses amies.

-          Je propose qu’on fasse une réunion filles, proposa-t-elle, histoire de se mettre d’accord sur notre conduite, ajouta-t-elle.

-          Tu fais ça pour toi ou pour nous ? Demanda malicieusement Sakura.

-          Pour vous et votre objectif de vous surpasser et de devenir des femmes fortes et de le montrer à vos coéquipiers, répliqua Temari innocemment.

-          Allons dans notre salon, dit Tenten, et on embarque aussi Matsuri avec nous ? Demanda-t-elle alors que Temari approuvait de la tête.

La représentante de Perséphone réconfortait le petit Yuki pleurant à chaudes larmes le départ du Kazekage qu’il affectionnait énormément.

Une dizaine de minutes plus tard, les six jeunes femmes s’étaient installées dans les canapés et fauteuils du salon. Des bonbons et des boissons étaient disposés sur la table.

L’ambiance de la pièce ressemblait fortement à une « pyjama party » même si les filles étaient habillées. Ino avait enfilé un top blanc où trônait un magnifique dragon avec un pantacourt simple. Ses cheveux blonds étaient élégamment mis en valeur par un chignon. Sakura s’était mise à coiffer Temari et essayait de lui faire une grande tresse africaine. La Kunoichi de Suna s’éventait avec un petit éventail et semblait souffrir de la chaleur avec sa robe blanche, à manche mi- longues, qu’elle avait voulu mettre pour dire au revoir à Shikamaru. Sakura portait sa tunique blanche habituelle et écoutait avec attention ce que lui disait Ino. Hinata avait enfilé une robe d’été mettant parfaitement ses formes de rêves en avant. Elle commentait avec rires le comportement de Yuki avec Matsuri. Cette dernière portait la tenue traditionnelle de son village tout comme Tenten. Elle était en train d’attacher ses cheveux en une couette pour avoir moins chaud.

-          Au fait, pourquoi je suis de la partie dans votre discussion en ce qui concerne les garçons de Konoha ? Questionna Matsuri.

-          Parce qu’on va faire des révélations ! Annonça toute excitée Temari.

Ses autres amies la regardèrent bizarrement ne s’attendant pas à discuter de cela : elles avaient pour objectif de parler de leur futur comportement avec leurs coéquipiers, et non de révéler leurs petits secrets.

-          Tu veux qu’on révèle quoi ? Demanda surprise Hinata.

-          Si je dois révéler quelque chose, commença Ino, je voudrais d’abord que ça soit toi qui commence Temari.

-          C’est ce que je comptais faire, annonça Temari en se levant de son fauteuil. J’ai une annonce importante à faire.

Les cinq autres filles la regardèrent avec attention : il était rare que Temari leur confit quelque chose. La jeune femme, quelque peu traumatisée par son enfance, avait toujours hésité à parler de ses soucis et ses états d’âmes.

-          Va-y, dis-nous tout et donne toi bonne conscience, ria Tenten.

Temari lui tira la langue avant de prendre une grande respiration. Elle avait décidé ce matin d’avouer ses sentiments pour Shikamaru à ses amies envers qui elle avait parfaitement confiance.

-          Bien, commença Temari gênée et hésitante.

Elle s’était promis d’être directe et honnête envers ses amies et c’était maintenant qu’elle allait le prouver. Son caractère était fort et elle ne fléchirait pas, même si les filles se mettaient à rire.

-          Je suis amoureuse de Shikamaru Nara, avoua brutalement Temari en prenant une jolie teinte rosée.

Sa révélation fit exploser de joie ses amies. Des rires fusèrent aussitôt et une ambiance joyeuse accueillit les paroles de Temari.

-          C’était à prévoir qu’avec vos caractères opposés, vous alliez finir par vous attirer, lança Sakura.

-          Je suis amoureuse mais pas lui, coupa Temari.

-          Ah ! Ne commence pas, répliqua Ino. Je suis sûr que Shikamaru pourrait être intéressé par toi. Il te montre un intérêt que je n’ai jamais vu auparavant.

-          Écoute sa coéquipière, dit Tenten. On va t’aider à te caser avec lui, ajouta-t-elle.

-          Non, non, rétorqua Temari. Je m’occupe de tout. Vous agirez comme d’habitude.

-          Comment veux-tu qu’on agisse comme d’habitude après cette révélation ! Lança riante Matsuri.

Ses amies approuvèrent de la tête.

-          Je suis contente pour toi, informa Hinata en serrant dans ses bras Temari.

-          Et moi je suis soulagée de vous l’avoir enfin dit, lança Temari.

-          J’étais au courant, informa Sakura en levant la main.

-          Hey ce n’est pas juste ! S’exclama Tenten en attrapant Sakura sous le bras pour la décoiffer.

Sakura attrapa un coussin et se défendit comme elle le pouvait. Une bataille de coussins débuta dans des éclats de rires.

Les filles étaient très heureuses de pouvoir partager des moments comme cela qui leurs rappelaient qu’elles étaient en vie, et amies pour encore un sacré bout de temps.

Les six filles décidèrent de préparer ensemble un repas pour midi avant de retourner à leur occupation, oubliant ainsi de continuer à se révéler d'autres secrets.

Dans l’après-midi, Tenten et Hinata partirent vers les serres après avoir croisé Natsu. Tenten semblait soucieuse et demanda à son amie ce qu’elle avait.

-          Rien de spécial, répondit Tenten.

-          Un problème avec Natsu ? Questionna Hinata.

-          Non, murmura Tenten. Il y en a aucun, ajouta-t-elle.

-          Tu veux en venir où ? Continua Hinata.

-          Nul part, répliqua Tenten. Natsu est super et nous nous entendons à merveille.

-          Peut-être un peu trop, non ? Constata Hinata.

Tenten ne répondit pas et s’enfonça dans les méandres de ses pensées. Elle adorait Natsu mais après être sortie avec lui depuis plus d’un an, elle commençait à se poser des questions sur la nature de ses sentiments à cause d’une remarque de Sai. Le jeune homme lui avait demandé si elle avait des sentiments amoureux ou amicaux envers Natsu. La jeune femme s’était faite hésitante. Et elle ne savait pas pourquoi…

Peut-être est-ce que c’était à cause de leurs amis de Konoha qui l’avait replongé dans ses aventures de jeunesse ?

Un peu plus loin, Sakura et Ino se trouvaient dans la salle d’intervention de cette dernière à nettoyer quelques outils chirurgicaux.

-          Ça ne te gêne pas que les garçons viennent à Fuki ? Demanda Ino.

-          Pas vraiment, répondit Sakura en haussant les épaules, indifférente.

-          Tu te rends compte que Sasuke sera sous tes ordres et que tu pourras lui faire faire ce que tu veux, ajouta malicieusement Ino.

Sakura soupira face au comportement de son amie. Quand Ino allait comprendre qu’elle était passée à autre chose ?

-          Comment ça s’est passé avec Sai ?  Questionna la Kunoichi aux cheveux roses.

-          Mitigé, répliqua Ino. C’est dur pour lui de comprendre les sentiments d’autrui et je ne te parle même pas des siens. Je finirais bien par le faire tomber dans mes filets, ajouta pleine d’entrain la jeune femme.

Sakura regarda son amie en réfléchissant.

-          Ino, commença-t-elle. Si tu devais me décrire Sai, comment tu le décrirais ? Demanda Sakura.

Ino regarda son amie surprise par la question. Elle prit quelques secondes pour réfléchir avant de répondre.

-          Sai est quelqu’un de réfléchi, d’observateur, avec un sens de l’humour particulier qui me fascine et me fait rire, annonça Ino en affichant un sourire serein et amoureux. Il s’est construit une solide carapace avec son passé mais il commence à aller de l’avant et à tisser de profonds liens avec les amis qui l’entoure. Ses vrais sourires sont renversants et sincères, et montre qu’il a une volonté farouche de comprendre les autres, ajouta la jeune femme. Il est souvent maladroit dans ses remarques mais c’est ce qui fait son charme.

Son discours ne trompa pas une seconde Sakura.

-          Ouah, s’exclama Sakura. Tu viens de tomber dans tes propres filets, ma chère, constata-t-elle.

Ino la regarda surprise avant de se rappeler de son discours. La jeune femme resta quelques secondes interdites.

-          Oh mince, souffla Ino.

Sakura ne put s’empêcher de rire devant la détresse du constat qu’elle venait de faire son amie : la représentante de la déesse de la beauté et de l’amour s’était faite prendre à son propre jeu. Et en plus, l’homme qui l’intéressait était des plus difficiles à faire tomber amoureux.

-          Mes deux blondes préférés sont amoureuses, sourit Sakura. Je sens qu’on va bien s’amuser ces prochaines semaines.

-          Rigole bien mais surveille tes arrières, menaça Ino.

Sakura tira la langue à son amie avant qu’elles reprennent le travail qu’elles avaient entamé.

Les prochaines semaines promettaient d’être intéressantes et amusantes avec leurs coéquipiers et amis.

L’amitié est un sentiment particulier

Qui se construit au fil du temps

Et qui fait oublier les soucis du quotidien

 

*Sa représentation varie selon les récits

O.o. Fin du chapitre neuf.o.O
Prochainement le chapitre 10 : Si proche mais au fond si loin

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales