Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 159 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Because there are some magic everywhere Auteur: Sarah Vue: 21541
[Publiée le: 2009-02-19]    [Mise à Jour: 2011-06-23]
13+  Signaler Romance/Surnaturel/School-Fic Commentaires : 59
Description:
AVANT : "Un seul passé contre une vingtaine de possibilités"

Sakura Haruno est une adolescente de dix-sept ans. Ses parents sont divorcés. Sa mère a l'intention de se remarier lorsqu'elle tombe enceinte. Sakura va donc se retrouver avec deux demi-frères ainsi qu'un beau-père. Naruto, Pain et Minato Uzumaki. Sans oublier le bébé à naître !
Quoi de plus normal de nos jours ! Parents divorcés puis familles recomposées. Banal de chez banal.
Mais ça vire rapidemnt à l'iréel lorque son père lui apprend qu'elle est une sorcière, qu'elle va aller dans une école de sorciers.

Couples : Banals je pense.

Chapitre 12 - ENFIN en ligne !
Crédits:
La quasi totalité des personnage appartient à Masashi Kishimoto.
Certains termes appartiennent à J.K Rowling.
Quant aux autres personnages, ils m'appartiennent.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Sortie, achats et une nouvelle rencontre

[7354 mots]
Publié le: 2010-08-27Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Donc voici le chapitre 10 de ma fiction. J’espère que la suite vous plaira…

Une dernière chose à préciser, certains d’entre vous ont dû remarquer que mon pseudo a changé alors je voulais juste vous dire que c’était toujours la même personne qui écrit.

Enjoy !

 

 

Sortie, achats, et une nouvelle rencontre

Allongée dans son lit, une certaine fleur de cerisier dont nous connaissons tous l’identité, Sakura venait de s’éveiller. Lentement elle se redressa. Pour la première fois elle vit que Hinata dormait encore. En effet d’ordinaire c’était la jeune brune aux yeux nacrés qui s’occupait de la réveiller et pas l’inverse. Mis à part une fois où Hinata était en prise avec un cauchemar. Elle sortit de son lit et, à pas de loups, elle s’approcha du lit de son amie. Apparemment son sommeil était –encore- troublé. Son amie était allongée sur le dos, les mains crispées sur le drap. Sakura s’approcha un peu plus  et s’assied auprès de son amie. Délicatement elle décrispa sa main droite du drap et la pris dans sa paume.

-      Hinata ?

La jeune brune serra la main de la fleur. Si fort que ses doigts commençaient à virer au violet.

-      Aie...euh… Hinata ?

Ses traits étaient tirés comme si elle était la proie d’une abominable souffrance. Son cauchemar doit être terrifiant, songea la fleur en regardant ses doigts qui étaient engourdis. C’est alors que Hinata se réveilla en sursaut manquant de faire tomber Sakura du lit.

-      Sa-sakura ? chuchota rapidement Hinata en soufflant bruyamment.

Hinata était assise sur son lit, en sueur, la main crispée sur celle de sa meilleure amie.

-      Hina, sérieusement ça fait deux fois… Tes cauchemars sont tellement horribles ? Tu veux que je demande une potion à Shizune ?

La brune ne répondit pas immédiatement mais tâta son front humide où des mèches brunes étaient collées par la sueur.

-      Non. Ca ira.

Sakura fronça les sourcils. La perspective que quelqu’un sache pour ses mauvais rêves semblait irriter Hinata.

-      Bien… alors… tu pourrais peut-être… lâcher ma main ?

Hinata baissa les yeux et vit que sa propre main serrait celle de Sakura, la serrant avec la force d’une personne encore effrayée par ses rêves.

-      Oh ! Euh désolée… ça va ?

-      C’est bon c’est okay. Juste le temps de laisser le sang revenir. sourit la jeune fille.

La rose agita un peu sa main avant de reporter ses deux émeraudes sur son amie.

-      On s’habille ?

Hinata hocha la tête et alla s’enfermer dans la salle de bain pour une toilette méritée. Sakura, durant le trajet de son amie, nota que ses jambes étaient tremblantes…

***

Sakura descendit rapidement les marches son sac sur l’épaule. Arrivée dans la salle commune, elle constata que seulement six personnes s’y trouvaient. Temari et Tenten qui se chuchotaient des choses près du tableau d’affichage,

Gaara et Tsuki assis sur le canapé il semblait que la brune lui faisait la conversation mais apparemment il s’en contrefichait, Neji qui lisait un livre (ou plutôt faisait semblant de lire car son livre était à l’envers et il lançait des œillades vers Temari et Tenten), Sasuke qui fixait négligemment ses ongles en proie à un dilemme intérieur.

Sakura s’approcha des filles en ayant au préalable salué la salle.

-      Coucou…

Tenten et Temari stoppèrent immédiatement leurs messes basses et se tournèrent vers Sakura.

-      Oh salut Sakura, Hinata n’est pas avec toi ?

-      Elle prend une douche… et Lana elle est où ?

Bien que la fin de la phrase ait été à peine audible ont pu clairement apercevoir que Gaara a eut une sorte de sursaut. Sakura fut légèrement troublée par l’ouïe très développée du jeune homme lorsque ça concernait la jolie infirme.

-      Elle est partie chercher un livre à la bibliothèque. répondit haut et fort Temari.

A peine la phrase de Temari finie, la cape de Gaara disparut dans le portrait avec, à sa suite, Tsuki.

Tenten, Sakura et Temari soupirèrent bruyamment.

-      Cette fille est un vrai pot de colle… ! ronchonna Temari.

-      Il va tenter de lui parler ?

-      A ton avis Saku ? J’imagine qu’il va encore se prendre un vent… répondit Tenten laconique.

-      Si seulement elle ne le suivait pas partout peut-être qu’alors il pourrait… commença Temari. Bref… c’est aujourd’hui qu’on va à Kusa !!

-      Ouaip ! Aujourd’hui c’est la première sortie de l’année ! J’suis trooop impatiente ! s’écria Tenten en sautillant presque.

En effet, ce mercredi-là se déroulerait pour les élèves la première sortie à Kusa. Kusa n’était pas un village comme un autre. C’était l’un des rares villages où la magie était exposée au grand jour. Ce village, pas très loin de l’école, était habité par des sorciers.

Aucun Moldu, mis à part les élèves d’ascendance Moldue qui étaient toujours très surpris par le village. Sakura faisait parti de cette tranche de personnes bien que son père était un sorcier. Elle n’était jamais allée à Kusa contrairement aux autres et, même si elle ne sautillait pas comme Tenten, elle n’en restait pas mois impatiente.

Que ce soit pour la boutiques de farces et attrapes ou encore la confiserie magique, ou même le bar réputé de Kusa…elle était très impatiente de déjeuner afin de descendre ensuite dans la cours du Crowley où Kurenai, la professeur de potions, leur demandera leurs autorisations de sortie… et enfin elle irait avec ses amies..

Pensivement elle parcourait la salle des yeux et son regard passant de Neji qui lisait toujours son lire (apparemment le petit sourire amusé de Sakura lui fit prendre conscience que son livre était dans le mauvais sens car il s’empressa de le remettre à l’endroit en toussotant de gêne…) pour arriver sur Sasuke.

Le pauvre Sasuke en avait vu des vertes et des pas mures en quelques jours…

Tout d’abord la bande de garçons devait s’accommoder de Tsuki (car les filles l’évitaient au maximum par solidarité envers Lana) ensuite Tsuki suivait Gaara PARTOUT même aux entrainements de Quidditch.

 Au début tout le monde s’en fichaient royalement de la voir sautiller dans les gradins en hurlant des encouragements pour Gaara… or sa présence est rapidement devenue gênante.

 Au bout de 4 jours à cause d’un cri suraigu, Sakura avait failli se faire désarçonner par un cognard et Sasuke s’était moqué d’elle. (« Non mais quelle cruche c’te fille ! Même pas capable d’éviter correctement un cognard ! ») mais lorsque deux minutes plus tard un cognard l’a violemment frappé au bras à cause d’un « KYAAA Gaara-chou Vas-yyyyyyyy ! » ce n’était pas pareil. Kiba et Naruto avaient dû le retenir de se ruer sur Tsuki.

Hinata venait de descendre.

Sakura jeta un ultime petit coup d’œil à Sasuke qui fixait tranquillement ses ongles. Depuis ce jour Sasuke était le seul qui effrayait Tsuki.

Elle ne remit plus les pieds à un seul entraînement et Gaara se serait jeté sur Sasuke pour le remercier avec plein de bisous si cela n’avait pas été contre son caractère…il s’est donc contenté d’un merci soufflé entre deux passes.

Sakura sortit finalement avec ses amies accompagnées de Neji qui marchait près de sa cousine, de Sai qui lui demandait si elle allait de déguiser en diablesse et Sasuke qui grogna qu’il allait chercher Gaara.

***

Gaara marchait rapidement vers la bibliothèque, si rapidement qu’elle devait courir. Tsuki. Si son père ne leur avait pas demandé par courrier de prendre soin de leur cadette il y a longtemps que le Sabaku aurait laissé Temari se jeter sur elle pour la déchiqueter… Oui l’idée était très tentante.

Le rouquin poussa la porte de la bibliothèque Tsuki encore en train de courir dans les couloirs à sa suite. Finalement après avoir scruté le lieu il finit par trouver Lanaë. Elle était assise sur son fauteuil en essayant vainement d’attraper un livre posé sur une étagère beaucoup trop haute pour elle.

-      Mais viens là ! Là, là tombe vas-y !

Soudain une main surgit et lui tendit le livre. Gaara. Elle marmonna un vague merci et déposa le livre sur ses genoux afin d’entreprendre une marche-arrière.

-      Lana’ je peux te parler ?

-      Hnn

-      Tu sais cette Tsuki c’est juste…

-      Gaara-chou !!!!

Cette voix perçante qui l’interrompait dans ses tentatives d’explications depuis des jours et des jours…

Finalement cette conne m’a rattrapé… pensa-t-il.

Tsuki avait surgi dans l’allée de livres tout sourire.

-      Oh Lanaë ! Bonjour ! Je te dérange ?

Voilà une autre chose absolument étrange, si Lana semblait l’ignorer depuis des semaines, elle restait cordiale avec Tsuki. Gaara ne comprendrait décidément jamais l’esprit féminin.

-      Bonjour Tsuki. Non tu ne me déranges pas. Je partais.

Le tout avec un sourire. Lana a crispé ses mains sur son livre et passa juste à côté d’eux. Durant cette fraction de secondes Tsuki s’est rapprochée d’elle pour lui prendre le livre des mains.

-      Ca alors c’est le livre que je cherchais ! N’est-ce pas Gaara-chou ?

Quelle sale… !

Lana regarda le livre entre les mains de Tsuki. Elle parut soudain épuisée et marmonna :

-      Prends-le si tu veux je l’emprunterai après toi.

Et elle s’en alla.

Lorsque la porte se la bibliothèque se referma Tsuki abandonna son grand sourire faux. Cette fille était une menteuse hors-pair. Puis machinalement elle reposa le livre qu’elle venait se soutirer à l’infirme.

-      Je peux savoir pourquoi tu as dit avoir besoin de ce livre si c’est pour le reposer ?

-      Hum ? fit la concernée qui examinait à présent ses cheveux.

Gaara attrapa le livre : Répertoire des créatures magiques, et le tendit à sa cadette.

-      Que veux-tu que j’en fasse ?!

-      Tu le voulais ! s’exclama-t-il.

La jeune fille se mordit la lèvre inférieure puis sourit.

-      Non, pas vraiment. Je ne voulais pas qu’elle l’ait c’est tout…

Le sang du jeune homme ne fit qu’un tour. Il empoigna la jeune fille par le col et la plaqua contre les étagères faisant au passage tomber plusieurs livres.

-      Ah oui ? grogna-t-il.

-      Ouais. Je ne l’aime pas cette fille.

-      Tu ne l’aimes pas ?! Tu ne l’aimes pas ?! Et pourtant tu fais tout pour lui ressembler ! explosa Gaara.

-      Moi ? Ressembler à cette handicapée ?

-      Exactement ! Cet été tes cheveux étaient blonds, les voilà bruns ! Mais ce n’est pas le même brun qu’elle ! Toi c’est de la boue, elle c’est du chocolat ! Et tes yeux, hein ?! Ils étaient bleus et ils sont jaunes maintenant ! Elle n’a pas les yeux jaunes, elle ! Ils sont mordorés ! Tu veux maintenant que je te casse les jambes pour que tu puisses aussi te balader en fauteuil ?!

La tirade du roux était cinglante. Sa poigne sur la gorge de la brune était ferme. Une quinte de toux les interrompit alors et  Gaara relâcha la jeune fille.

-      D’après ce que j’en ai entendu, comme tu n’as pas besoin de ce livre je vais l’emprunter… lança Sasuke Uchiwa en jetant un regard mauvais à Tsuki.

La jeune fille s’empara du livre. Elle savait que depuis la fois où il s’était blessé il la détestait et donc, préférait Lanaë.

-      Je vais l’emprunter finalement.

Sasuke et Gaara se dirigèrent vers la sortie de la bibliothèque tandis que Tsuki allait emprunter un livre qu’elle ne lirait jamais.

-      Dépêchez-vous ! râla la brune en pressant Thompson qui dictait à sa plume à Papote les coordonnées de l’emprunt.

Finalement la vieille bibliothécaire lui tendit son livre avec un regard noir en bonus.

Tsuki sortit alors de la bibliothèque à la recherche des deux garçons qui étaient partis.  Elle les trouva devant une porte et lorsqu’elle voulut y entrer à la suite de Gaara, Sasuke lui lança un regard foudroyant.

-      A moins que tu n’ais changé de sexe (ce qui est très peu probable)  tu n’entres pas.

Et les deux garçons entrèrent dans les toilettes hommes en laissant Tsuki attendre son Gaara-chou devant. Bien sûr elle ne comprit pas où ils étaient passés lorsqu’elle y pénétra cinq minutes après trouvant le temps trop long…

La vérité c’est que les deux garçons avaient échappé à la vigilance constante de Miss-pot-de-colle en empruntant le passage secret des toilettes des garçons du deuxième qui menait au placard à balais du hall de la Grande Salle…

***

Sakura dégustait distraitement sa tartelette à la fraise. Elle pensait.

Kakashi avait stoppé son entraînement arguant le fait qu’elle était devenue suffisamment puissante et qu’elle contrôlait son chakra à la perfection… La fleur n’était qu’à demi d’accord…

Flash-back :

-      Sakura, je crois que ça suffit.

-      Professeur ? avait demandé poliment  Sakura.

Kakashi, ce samedi-là, avait été plus sérieux qu’à l’accoutumée. Il se passa une main dans ses cheveux et commença ses explications.

-      Tu as largement rattrapé ton retard. Les leçons particulières ne sont plus d’actualité donc.

-      Vous êtes sûr ?

Le ton de la rose avait été hésitant, comme si elle en doutait, du fait qu’elle ait pu rattraper son niveau en Elementalisme pour le hisser à celui de ses camarades de quatrième année.

-      Aussi sûr que de connaître la cachette de saké de la directrice ! J’imagine que tu sais ce que cela veut dire ?

-      Hum ?

-      Tu vas pouvoir commencer les vrais cours d’Elementalisme. Avec ta classe.

Sakura avait sursauté. Avant, bien que les cours d’Elementalisme fussent notés sur son emploi du temps, elle n’y assistait pas. Elle avait seulement une heure de rattrapage avec Kakashi le samedi après-midi.

-      Sakura ? Ouh ouh ? Ma’mzelle ?

-      Euh désolée ! Mais vous êtes sûr ?

-      J’te dis que ça ira. Tu maîtrises les bases et en cours on va commencer les combats magie/Elementalisme, je préfère que tu sois là quand on commence, ça risque d’être demandé aux épreuves…

-      Bi-bien…

Et son dernier cours particulier s’était achevé sur un petit signe de main de la part de son épouvantail de professeur avant qu’il ne court rejoindre Anko. Sakura, de son côté, était directement montée à la tour pour pouvoir s’affaler sur son lit. Et alors ça a commencé…

Bonjour… pas trop épuisée, ma belle ?

La fleur avait étouffé un petit cri de rage de ne pouvoir répondre à cette voix masculine qui lui emplissait la tête.

J’ai tellement hâte que tu puisses me parler…

De rage Sakura s’était redressée sur son lit en marmonnant pour elle-même des jurons. Elle crevait littéralement d’envie de lui répondre ! Mais elle avait beau se concentrer elle n’y parvenait pas… Cette voix masculine était si sensuelle…si belle…

Bon, je suppose que je vais devoir attendre encore un peu pour entendre ta voix… En attendant je chanterai pour toi…

Et il avait débuté sa chanson, une chanson romantique comme les précédentes qu’il lui chantait.

Crush

I hang up the phone tonight,
Something happened for the first time…

Il chantait si bien. Elle ne pouvait que l’admettre. La mélodie remplissait sa tête… lui faisant momentanément oublier sa colère.

All I ever think about is you
You got me hypnotized, so mesmerized
And I just got to know

Tout doucement elle chantonnait également les paroles avec un temps de retard par rapport à son inconnu.

Do you ever think,
When you're all alone
All that we can be ?
Where this thing can go ?
Am I crazy or falling in love ?!

Sakura retomba sur son matelas en riant, la façon dont il avait insisté sur la dernière phrase était amusante.

Is it really just another crush ?
Do you catch a breath
When I look at you ?
Are you holding back
Like the way I do ?

Quelque part, en comprenant les paroles, Sakura ne pouvait s’empêcher de trouver injuste le fait qu’il la connaisse alors qu’elle n’avait droit qu’à des chansons et des mots doux. Il continua encore sa chanson alors qu’elle se laissait aller à fermer doucement les yeux.

La chanson s’acheva.

Tu as aimé ?

Je vais prendre ton silence pour un « oui »…

Donc, d’après toi, suis-je fou ou en train de tomber amoureux de toi ?

La traduction de cette phrase sonnait si joliment aux oreilles de la fleur. Elle se surprit à répondre tout haut :

-      Je pense que tu es fou et en train de tomber amou

Sakura n’avait pas eu le temps de finir que l’équivalent d’un hoquet surpris résonnait mentalement dans sa tête.

Je… tu… tu l’as fait ! Refais-le !

La fleur avait été surprise. Qu’avait-elle fait ?

Tu… tu n’y arrives plus ? Tu sais tu as dit « Je pense que… » avant que tu ne te taises… Que penses-tu ?!

La voix de son admirateur anonyme sonnait tellement bien à cet instant, il y avait dans sa voix une pointe d’étonnement ainsi qu’une pincée d’impatience. Sakura avait tenté de se remémorer la façon sont elle avait dit le début de sa phrase, mais apparemment elle n’y arrivait pas. Elle l’avait prononcé à voix haute, mais en même temps dans le calme apaisant elle y avait pensé comme si… comme si elle voulait être entendue.

Il fallait absolument qu’elle retrouve la façon dont elle y était arrivée !

Tu n’y arrives plus… souffla la voix dans son crâne, un tantinet déçue. Ne t’inquiète pas Sakura, j’attendrai… j’ai hâte d’entendre ce que tu as à me dire…

Et il avait chantonné un peu le refrain de la chanson avant de se retirer laissant une Sakura assoupie.

Fin du Flash back.

 

Voilà pourquoi elle doutait de son niveau, elle n’avait été capable de lui envoyer que « Je pense que… » !! Depuis cet épisode elle avait pourtant essayé de réitérer son exploit mais…sans succès. Son flot de pensées fut interrompu par Sasuke et Gaara qui s’installaient à leur table l’air très fiers. Sakura nota que Tsuki n’était pas avec Gaara.

-      Vous avez semé l’autre ? s’est empressé de questionner Temari en avalant son croissant de travers.

-      Grâce à moi naturellement. On a utilisé un passage secret…

Cela de réglé Sasuke attrapa un chausson aux pommes. Avant de croquer dedans il lâcha un juron, Tsuki se dirigeait vers la bande l’air énervé. Elle s’installa à côté de Temari qui attrapa aussitôt un couteau. Couteau qui fut récupéré par Shikamaru qui anticipait les actions de sa blonde préférée.

-      Uchiwa ! Evite d’entraîner mon Gaara-chou dans tes magouilles !

-      Mes magouilles ?! Il avait l’air plutôt heureux de te fuir pendant, quoi ? Dix secondes ?

Il lui jeta un regard noir avant de croquer son chausson, elle se tassa à côté de Gaara. D’un mouvement commun les filles se levèrent de table en lâchant qu’elles seraient dans la cour Crowley. Temari poussait Lana’ qui avait mangé dans son coin, ignorant les autres avec superbe.

***

Temari, Tenten et Lanaë attendaient dans le hall de la Grande Salle, en face des portes qui donnaient sur la cour Crowley. En fait elles attendaient Hinata qui s’était gentiment proposée avec Sakura de chercher leurs capes d’hiver. (En effet le temps n’était plus aussi doux…)

Bien sûr les capes seront également ajustées grâce à un ou deux sortilèges de Réchauffement…

***

A présent les élèves se trouvaient tous dans la cour Crowley. Tous bien enveloppés dans leurs capes d’hiver car mine de rien le moins d’octobre était froid. D’un côté il y avait les garçons moroses comme si quelqu’un était mort… en fait c’était plutôt Tsuki qui les embêtait tous.

Toujours dans les pattes de Gaara… Même pour la sortie…  Sasuke se tenait le plus éloigné de cette fille, autant dire qu’il ne la portait pas dans son cœur.

Shikamaru se rendait compte de la présence de Tsuki uniquement parce que son babillage incessant troublait son sommeil, Pain était tout simplement en train de bécoter sa petite amie Konan, Gaara fixait Lanaë espérant croiser son beau regard caramel mais celle-ci l’ignorait et en plus il devait supporter son babillage incessant à l’autre idiote pendue à son bras…

Neji regardait distraitement Tenten qui soufflait dans ses mains pour les réchauffer, étrangement il se surprenait à vouloir la regarder de plus en plus souvent ces derniers temps… Naruto était en train de… heu… disons qu’il était monté sur un banc pour exposer sa vision du monde à de pauvres premières années… (« Nan mais les filles, je vous assure que y a pas meilleur que les ramen ! C’est tellement bon, tellement délicieux !! ») et Kiba donnait des coups de pieds dans le vide pour se réchauffer.

Dans un autre coin de cette même cour, il se trouvait les filles. Lana’ ignorait parfaitement le groupe des garçons à leur opposé malgré le fait que le regard turquoise d’un certain rouquin la fixait intensément.

Tenten grognait avec Temari après ce fichu concierge qui prenait tout son temps pour les laisser poireauter dans le froid… Hinata répondait à toutes les questions de Sakura à propos de tous les lieux visitables à Kusa. La fleur l’écoutait, avide de renseignements, en caressant distraitement son chat Kitsune dans ses bras.

Quelques pas plus loin, Ino fixait méchamment Sakura en lançant quelques fois des regards haineux en direction de Sai.

Toujours dans la cours Crowley, dans un autre coin, les Serpentards se chuchotaient des choses et, à vrai dire, les protagonistes de cette histoires se foutaient d’eux…

-      Hum hum

Tous les élèves présents dans la cours levèrent la tête pour croiser le regard des deux personnes les plus haïes de l’école : Ibiki Morino le concierge sadique dit « le tortionnaire », et Kabuto le… en fait les élèves lui donnent des surnoms tellement obscènes qu’il serait dur de tous les recopier… Donc ils étaient tous deux là en face des élèves.

-      Uzumaki, espèce de renard débile descendez de ce banc ! Nara réveillez-vous ou je vous transforme en un koala pour vous suspendre par les chevilles ! Inuzuka faites descendre cet énorme chien de vos épaules ! Mademoiselle bavardage-inutile, fermez votre clapet ! s’écria le concierge d’une voix sèche.

Ibiki Moriono. Le concierge. Grand, effrayant, et surtout très très craint par les élèves il les dévisageait à présent comme si il avait en face de lui des larves particulièrement repoussantes. Lorsqu’il avait fait son apparition, tout le monde s’était tu.

-      Première sortie à Kusa. Dans quelques minutes après avoir vérifié vos autorisations de sorties, vous pourrez vous rendre à Kusa. Bien sûr il y a un horaire à respecter ! Vous devez être de retour au château à 18h30 au plus tard. Si vous rentrez avant, c’est votre problème ! Des questions ?

Le tout sur une voix sèche et apathique. Pendant ce temps Kabuto passait parmi les groupes afin de récupérer les autorisations de sortie. Quand il arriva près des filles il lança un regard mauvais à Sakura qui jouait avec Kitsune.

Tout le monde ne trouva rien à redire mis à part… Naruto

-      M’sieur, m’sieur le concierge ?

-      Qu’y a-t-il Uzumaki ?

-      C’est vrai que vous prenez votre retraite l’année prochaine ?

Un silence se fit dans la petite cours. Même Tenten cessa de claquer des dents. Apparemment Kabuto avait fini son ramassage car il revint aux cotes de l’antipathique concierge.

-      Non ce n’es pas vrai. Vous savez bien que vous êtes mes élèves adorés…murmura le concierge d’un ton doucereux…Maintenant, déguerpissez ! Cervelles d’ânes !

La cours se vida instantanément, il n’eut pas à le répéter deux fois !

***

Le trajet dans le parc fut assez tendu. Il y avait plusieurs groupes séparés distinctement. Tout en avant il se trouvait les filles qui discutaient de leurs déguisements, Tenten poussait délicatement Lanaë sur les chemins pavés.

Ensuite il y avait les garçons qui devaient ENCORE supporter un certain pot de colle… Naruto avait rejoint les filles en grognant à l’encontre de cette pipelette.

Et les autres garçons supportaient le flux incessant de paroles.

Encore en arrière se trouvait le groupe d’Ino, qui fulminait en observait d’un œil noir la touffe rose de Sakura.

Et, juste derrière, se trouvait un groupe de Sepentard.

Et tout ce joli monde arriva après dix bonnes minutes de marche devant le portail de fer forgé… Et après avoir franchit le portail de l’école, les étudiants marchèrent tous tout droit pour finalement arriver à Kusa.

***

Le village était grand !

Sakura observait la place principale émerveillée. En fait cette place était un carrefour. Au centre des quatre intersections se trouvait une grosse fontaine ronde en marbre. Au milieu de cette fontaine une statue représentant une sorcière assise en tailleur les mains levées comme si elle méditait et, de ses mains, l’eau coulait abondamment pour atterrir dans le bassin.

La proximité d’Halloween faisait que des citrouilles évidées étaient disposées un peu partout.

Et c’est autour de cette fontaine que le village semblait bâti. Sur la place circulaire se trouvait déjà un bon nombre de boutiques. A présent ils étaient tous devant la fontaine et ils mettaient au point leurs emplettes.

-      Moi je dis, là il est 10h, on commence à chercher chacun de notre côté et à midi on se retrouve ici. proposa Shikamaru en pointant du doigt un café bondé, l’enseigne indiquait : « Aux Trois Sorcières » avec un petit dessin à côté.

-      On commence à chercher quoi au fait ? demanda innocemment Naruto.

Tenten se frappa le front, incrédule.

-      A ton avis ? Nos costumes d’Halloween !

-      Aaahh…d’accord. Mais on ne se les montre pas, hein ? Comme ça on garde la surprise !

-      Si tu veux Naruto… si tu veux…

Et peu à peu de petits groupes se divisèrent.

***

-      Temariiiii ! Moins viite !! s’écria Tenten en tentant vainement de ralentir son amie.

-      Chuut les passants nous regardent !

-      La faute à qui ?!!

Dès la séparation du groupe Temari avait attrapé Tenten par le bras et l’entraînait vers une boutique. Plusieurs sorciers observaient les deux adolescentes, amusés par la fougue de la blonde et les grands cris de la brune.

Elles se retrouvèrent immédiatement dans la boutique et Temari lâcha enfin Tenten qui se massa le poignet. La blonde était vraiment hyperactive quand il s’agit de s’habiller ou autre pour ce genre d’évènement.

-      Bon Tenten, tu as une idée en quoi tu vas te déguiser ?

-      Non…

-      Une petite idée ?

-      Non…

-      T’as bien quelque chose en tête… ?

-      Pas vraiment…

Temari soupira bruyamment.

-      Tu ne m’aides pas là…

-      Je sais. sourit tranquillement Tenten.

-      Bon assis toi j’ai une idée en ce qui te concerne… sourit la blonde en allant dans le fond de la boutique d’accessoire.

***

-      Tu es sûre que tu ne veux pas chercher d’abord un costume Sakura ?

-      Non, non c’est bon Hinata. Je veux d’abord visiter cette fameuse librairie. répondit Sakura en poussant le fauteuil de Lanaë. Puis Lana aussi veut chercher un livre.

Sakura se pressa un peu plus. La vérité c’est qu’elle voulait trouver un autre livre qui l’aiderait à communiquer avec son inconnu. Hinata s’en doutait d’où sa réticence. Mais finalement Sakura poussa la porte de la petite libraire où un Clong ! sonore prévint la libraire de son arrivée.

La libraire était une femme petite, légèrement enveloppée.

-      Bonjour mesdemoiselles ! s’écria la petite femme d’une voix flûtée.

Les filles saluèrent la libraire qui leur annonça qu’elle s’appelait Kumiko. Sans plus de cérémonies Sakura se dirigea vers le rayon indiqué par la femme dit le rayon : Elemantalisme.

Lanaë, elle, se dirigea vers un tout autre rayon. Le rayon Créatures magiques. Iruka avait donné un devoir à faire sur les centaures et étant donné que Tsuki lui avait pris le volume qu’elle voulait emprunter à la bibliothèque, l’infirme avait décidé de se procurer un bestiaire complet bien à elle.

Et Hinata attendait en compagnie de Kumiko qui lisait une revue de quidditch (disons plutôt qu’elle matait les beaux joueurs…) en lui jetant de temps en temps de petites œillades.

Sakura dans son coin venait de trouver un livre qui lui parlait assez. Apparemment d’après l’ouvrage, le manque de sommeil et le stress étaient les deux plus grands facteurs qui empêchaient la communication.

Sakura ricana : les deux symptômes correspondaient parfaitement aux siens… Fatigue intense et stress… Distraitement elle leva les yeux pour regarder vaguement la place à travers la vitrine.

C’était ça la réponse ? Du repos ? Finalement elle reposa le livre. Elle n’aurait même pas besoin de l’emprunter. Soudain une chose attira son attention à l’autre bout de la place et elle eut un cri de joie.

Deux rangées plus loin Lanaë tenait entre ses mains un bestiaire oui, mais un bestiaire qui parlait seulement de licornes. Ce bestiaire répertoriait toutes les races de licornes. Allant de la naine à la licorne aquatique… ça existait ?

Dépitée elle le reposa et elle attrapa un autre volume beaucoup plus gros.  C’était un gros volume avec une couverture en cuire brune sur laquelle était gravé : Le Bestiaire Magique.

Elle l’ouvrit et fut sur le point de pousser un cri de joie mais quelqu’un la devança…

-      OUAIS !

Quelques secondes plus tard Sakura débarquait avec une Hinata étonnée au bras dans son rayon.

-      Lana ? Tu nous attends ici ? J’ai trouvé le PARFAIT costume pour Hinata. J’ai besoin d’elle pour les mesures… d’ailleurs toi je vais te bander les yeux pour ne pas que tu voies mon idée. acheva Sakura en lançant un petit regard à Hinata. On revient dans deux petites minutes…

-      Euh… d’accord… je vous attends…

Et Sakura entraîna Hinata au dehors, tandis que Lana feuilletait sa précieuse trouvaille. Malheureusement il était un peu cher pour elle…

***

Dans une autre boutique un peu plus loin se trouvaient les garçons. Qui dit garçons dit aussi Gaara, et qui dit Gaara dit aussi Miss pot de colle… Tous les garçons s’étaient dispatchés dans le prêt à porter à la recherche de petites choses pour leurs déguisements. Gaara, lui était dans la boutique à la recherche d’un déguisement pas trop ridicule… quand soudain Dieu sembla avoir entendu ses prières car :

-      Dis Gaara-chou, tu m’attends ici si je vais me dénicher un déguisement dans un autre magasin ? susurra Tsuki pendue à son bras.

-      Bien sûr ! Vas-y ! Prends ton temps ! s’exclama le roux un peu trop vivement.

Pour ceux qui se demandent s’il s’est soudain trouvé une attirance pour sa demi-sœur la réponse est non. C’est juste que dès qu’elle sortit de la boutique et qu’il la vit entrer dans une autre boutique... il se rua vers une librairie où il avait vu une certaine brune rentrer avec Hinata et Sakura

***

-      Tu ne veux pas me laisser voir ?

-      Non.

Hinata répétait la question pour la cinquième fois tandis que Sakura tenait un gros sachet tout contre elle. A l’intérieur de ce sachet se trouvait le déguisement d’Hinata.

Sakura avait entraîné Hinata au travers de la place vers une marchande ambulante qui avait attiré son regard sur son stand. Mais avant de s’en approcher trop la rose avait posé son écharpe sur le visage d’Hinata de façon à lui cacher ses achats.

La marchande avait été très intriguée par l’attitude de Sakura mais elle lui donna ce dont elle avait besoin alors que la brune restait dans le noir le plus total.

-      C’est quel genre de déguisement ?

-      Un déguisement qui te convient parfaitement.

-      Dis moi au moins le prix que je te rembourse !

-      Dans tes rêves. sourit la rose.

Apparemment c’était inutile d’insister Sakura serait muette comme une tombe. Elles retournaient donc toutes les deux chercher Lanaë et, au moment où Hinata allait poser sa main sur la poignée de la librairie Sakura la tira en arrière.

-      Regarde Hina ! conseilla la rose en pointant du doigt Lana’ qui faisait face à Gaara. Seul à seul.

-      Oh…

-      Viens on va à la confiserie en attendant…

La confiserie était le magasin juste en face de la librairie. Dès que Gaara et Lanaë auront fini de parler elles iraient la chercher…

***

Dans une autre boutique, grande, belle, éblouissante Ino s’admirait dans son costume.

-      Tu en penses quoi ?

-      Il te va parfaitement bien.

-      Hum… c’est vrai. fit la blonde en souriant distraitement à Kin.

Kin lui rendit son sourire. Ino avait été heureuse pendant quelques heures, ce matin-là, celui après la vente. Mais lorsqu’elle était revenue elle était ans une rage folle. La petite Poufsouffle ne savait pas ce qui avait provoqué ce brusque changement, ni ce qui l’avait annulé.

Malgré les quelques remarques acerbes qu’elle recevait de temps en temps, Kin continuait à rester avec Ino. Ino Yamanaka était son idole. Rien à avoir avec le type de fille comme Karin…

Karin était une idiote superficielle alors qu’Ino était très intelligente… Parfois on en doutait quand on la voyait glousser « Sasuuuke » mais elle l’était.

-      Je vais prendre ce costume alors.

***

Lanaë entendit des pas qui venaient vers son rayon.

-      Ah ! vous êtes enfin revenues les filles ? demanda-t-elle doucement le nez dans son bestiaire.

-      En fait… commença une voix trop grave pour être Sakura ou Hinata. Je veux te parler.

Lanaë eut un rapide sursaut et elle releva les yeux.

-      Je… je dois y aller. lança sèchement la brune e reposant le livre.

-      Accorde moi deux petites minutes… je veux t’expliquer…ce matin-là dans ce couloir j’étais sur le point de te dire quelque chose d’important ! Lana je…

-      Tais-toi ! Je dois y aller.

Elle ne le regardait même pas dans les yeux.

-      Et moi j’ai besoin de t’expliquer qui est  cette fille… !

-      Ta demi-sœur. Tema me l’a dit. Et…Ca ne change absolument rien…

-      Mais enfin ! Je sais que ça n’excuse pas mon geste mais… c’est… compliqué…

-      Je ne vois rien de compliqué dans le fait que tu l’as embrassé. asséna froidement la brune.

-      Et toi ? Le fait que tu ne m’adresses plus la parole après avoir vu ça ? Tu es jalouse alors que nous n’étions même pas ensemble. s’emporta le rouquin.

La brune hoqueta. C’était la première fois qu’il lui parlait avec autant d’agacement.

-      Tu as raison. Je m’en fiche. Après tout ce n’es pas comme si nous étions ensemble…

Et elle s’en alla, laissant le pauvre rouquin seul désemparé. Il ne lui restait qu’une solution. Machinalement il attrapa le bestiaire que le blonde venait de reposer et il l’acheta.

***

Lorsqu’Hinata et Sakura rejoignirent Lanaë devant la librairie les mains pleines de friandises sorcières elles décidèrent d’un commun accord de se rendre aux « Troix Sorcières » car il était presque midi.

Le trajet se fit en silence et à la porte du café elles rencontrèrent  Temari et Tenten. Tenten semblait épuisée alors que Temari sautillait presque malgré tous ses paquets.

-      Vous avez trouvé vos costumes ? interrogea Temari.

-      J’ai trouvé celui d’Hinata mais il me manque le mien et celui de Lana...

-      Vous voulez que je vous aide après manger ?

La proposition de Temari semblait gentille mais Sakura et Lanaë refusèrent gentiment en voyant les signaux que leur envoyait Tenten.

-      Bon on entre ? J’ai vu les gars rentrer dans le bar avant donc ils ne manquent plus que nou

-      AIE ! KIT’ ! s’écria Sakura.

En effet son chaton venait de sauter de ses bras pour se mettre à courir au travers de la foule. Du mieux qu’elle put Sakura s’élança à sa poursuite.

Hinata voulut suivre son amie mais elle était déjà entrée dans le café avec le fauteuil de Lana et donc était bloquée avec Temari et tous ses sacs. Tenten courut alors après Sakura en bousculant tout un tas de gens afin de ne pas perdre la touffe rose qui voletait au gré du vent.

***

Au travers des rues principales Sakura courait à s’en arracher les poumons. Elle suivait son petit chat rose et blanc qui slalomait parmi les pieds. Elle ne se rendait même pas compte d’où elle allait.

La course dura environ cinq bonne minutes et finalement le chat tourna dans une allée et elle le suivit. C’était une ruelle très sombre… Sakura s’approcha de son chaton, à bout de souffle…En s’approchant elle vit le pourquoi de la course.

-      Kit’ ! s’exclama-t-elle. Tout ça pour une malheureuse souris ?!

Le petit rongeur était bloqué entre le mur et le chat. Mais au moment où le chaton s’approcha il y eu un éclair rouge et la jolie souris blanche laissa place à un hideux serpent blanc.

Kitsune se hérissa, feula et courut dans les jambes de sa maîtresse. Tout doucement, sans quitter le reptile des yeux, Sakura souleva son petit Kit’ dans ses bras. Elle marcha alors à reculons afin de sortir de la ruelle le regard toujours fixé sur le serpent.

Lorsque la rose fut sur le point de quitter la ruelle mal éclairée, elle tourna le dos au serpent pour… rentrer dans une personne.

Les fesses contre terre, Kitsune feulant sur ses genoux, Sakura haruno leva les yeux vers la personne.

La première chose qu’elle put distinguer fut deux grands yeux jaunes. La longiligne silhouette émit une sorte de sifflement aigu et Sakura poussa un cri perçant. Kitsune tentait vainement de se dérober à l’étreinte de sa maîtresse…

En effet le serpent blanc rampait à présent sur son dos, passa sur son épaule, s’enroula autour de son cou, il frôla son oreille en s’y attardant puis il passa sur le buste de Sakura et Kitsune feulait à la mort, puis le reptile s’enroula autour une de ses jambes pour aller ramper dans la main de l’homme…

Durant le trajet du serpent sur le corps de Sakura, Kitsune s’était hérissé en crachotant. Tétanisée Sakura regarda l’homme siffloter et le serpent se rangea docilement dans une poche de la cape de l’inconnu. Sakura ne pouvait s’empêcher de penser…

« A l’aide… que quelqu’un… n’importe qui… Aidez-moi !! »

L’inconnu posa ses orbes dorées sur elle.

-      Je suis profondément désolé si mon serpent a effrayé votre chat Mademoiselle…

Il lui tendit une main qu’elle attrapa à contrecœur. Une main glacée.

-      C’est… rien… b-bon… je vais y...aller… murmura la fleur de cerisier en contournant cet étrange individu.

-      C’est cela… au revoir Mademoiselle Haruno.

Sur le coup Sakura ne fit pas attention au fait qu’elle ne lui avait jamais dit comment elle s’appelait. Elle ne fit pas non plus attention au fait qu’il lui manquait une boucle d’oreille.

Elle sortit de la ruelle nauséabonde en courant une main sur la bouche et, quelques mètres plus loin, elle vomit. Ses yeux étaient lourds et cette odeur pestilentielle lui emplissait les narines. Un jeune homme apparut dans son champ de vision…

-      Hey ! Ca va ?

 

Elle s’évanouit.

***

Pendant ce temps aux Trois Sorcières, la bande était installée à une table sachets au sol.

-      Mais elle est où Sakura, au fait ? demanda distraitement Sasuke en mélangeant son verre de Bierreaubeurre.

-      Kit’ lui a échappé des bras et donc elle est allée le chercher. Tenten l’accompagne. énuméra rapidement Temari.

-      Je vois…

L’Uchiwa but son verre de Bierreaubeurre cul sec avant de demander innocemment :

-      Au fait elle est où le pot de colle ?

-      Partie… costume… à acheter… maugréa Gaara en regardant Lanaë qui discutait avec Hinata.

Le Sabaku était à la fois en colère et triste. En olère parce que c’était frustrant d’avoir à protéger son secret au péril de sa relation avec Lanaë, triste parce qu’il ne lui restait qu’une possibilité. Avouer…

-      J’ai vraiment hâte que ce soit Halloween… Ca mettre un peu d’ambiance… s’exclama Naruto en souriant de toutes ses dents.

-      Facile à dire pour toi… grogna Temari soudain d’humeur massacrante. La semaine d’après ce sera la SP au cas où tu le saurais pas…

-      Oh puréée….

Cette remarque au combien désespérée fut poussée par : Temari, Gaara, Neji et Hinata… Les Sabaku parce que cela signifiait que leur père allait débarquer avec la mère de Tsuki, les Hyuga parce qu’ils craignaient la venue de leur père/oncle…

***

Tenten avait perdu de vue Sakura. Tout ça à cause d’un vieux monsieur grognon. Elle tourna dans une rue et là, elle la vit. Allongée au sol, Kitsune qui miaulait et ce garçon penché au dessus de son visage… Trop près de son visage…

-      Hé !

Le jeune homme releva la tête, surpris.

-      Qu’est-ce que tu lui as fait espèce de malade !? cria la macaronée en sortant sa baguette.

-      Hey ! Tout doux ! Je ne lui ai rien fait ! Elle s’est évanouie… !

-      Mon œil !

-      C’est la vérité ! Irashi  baisses ta baguette. Sérieux.

-      D’où tu connais mon nom ?!

-      On est dans la même école… Je suis Idate Morino. Ca te va ? Maintenant est-ce que je peux prendre Sakura où tu veux la laisser agoniser par terre ?

La brune abaissa lentement sa baguette.

-      Morino ? Comme…

-      Je suis son frère. Au concierge. répondit le brun en soulevant délicatement Sakura dans ses bras. Prends le chat et son sac…

Tenten s’exécuta pressée de quitter ces ruelles glauques.

***

Lorsque Tenten Irashi et Idate Morino débarquèrent aux Trois sorcières (ou plutôt devant le café) la bande était toute là. Tout le monde fut d’abord surpris de voir Sakura dans ses bras mais la surprise laissa place à…

-      Hé mais c’est quoi ce délire ! Tu lui as fait quoi, toi ?! s’exclama Naruto. Et puis t’es qui ?

-      Absolument rien. Je l’ai simplement trouvée. Et je suis Idate Morino.

-      Qu’est-ce qu’elle a ?

-      J’en sais rien… répondit Tenten. Elle est tombée dans les pommes.

-      Morino… comme le concierge ? lança Sasuke.

-      Quel sens de la déduction. ironisa Idate.

-      Hnnn.

Sasuke accompagna sa légendaire réplique d’un regard très très noir.

-      Bon je l’emmène à l’école. reprit Idate. Une visite chez Shizune s’imposa. finit-il en effleurant doucement le front de la rose.

-      Tu es à Serpentard toi, non ?

-      En effet j’y suis. Très bien pensé Nara. fit le brun en continuant de regarder Sakura inconsciente dans ses bras. 

-      Alors on vient avec toi ! lança Kiba. Le jour où on laissera un Serpentard avec une Gryffondor il est pas né !

Et c’est ainsi que Idate conduit Sakura à l’infirmerie suivit de Kiba, Sasuke qui accompagnait Naruto qui l’avait sommé de venir et de tuer ce type au moindre geste bizarre. Pain était rentré depuis longtemps. Tenten rentra aussi en débarrassant Temari de ses sacs.

Seuls Temari, Lanaë et Shikamaru restèrent à Kusa en fin de compte.  Temari pour se charger de trouver un costume à Lana et aussi à Sakura, Lana pour lui tenir compagnie et Shikamaru pour…porter les courses !

***

-      Mais enfin M’dame c’est ridicule !

-      Ridicule ou non vous allez rester à l’infirmerie pour quelques jours Mademoiselle Haruno.

-      Mais je me suis simplement évanouie ! Si vous aviez senti l’odeur de ces ruelles vous seriez dans le coma Madame ! Je vous assure on aurait dit qu’un troll y était mort… ! s’exclama Sakura en se redressant sur son lit.

-      Mademoiselle Haruno, si vous ne vous recouchez pas immédiatement j’appelle votre père. Quant à vous, sortez ! Elle a besoin de repos !

-      On reste juste cinq minutes Shishi ! Promis, juré, craché ! s’exclama Naruto.

-      Cinq minutes pas une nanoseconde de plus…maugréa l’infirmière en disparaissant dans son bureau.

Sakura soupira bruyamment en caressant son chat.

-      Ca va mieux Sakura ? demanda Hinata timidement.

-      Mais oui je vais BIEN !

-      C’est faux, tu te surmènes trop. répliqua Sasuke.

-      Pfff…Tiens d’ailleurs merci euh… Idate ?

-      Ouais c’est moi. lança le brun à la peau matte. C’est rien t’en fait pas. sourit-il.

-      Merci quand même de m’avoir transporté.

-      Surtout que t’es pas légère… ajouta Sasuke.

Sakura s’apprêta à répliquer une remarque cinglante mais elle fut interrompue.

-      Moi je t’ai trouvé très légère. sourit Idate.

Sakura rougit et bredouilla un « merci » à peine audible. Cette remarque valut un regard noir de la part de Sasuke pour Idate.

-      Ah et au fait… les costumes ?

-      Celui que tu as acheté pour Hinata est sain et sauf et le tien je m’en suis chargé.

-      Comment ça tu t’en es chargée Temari ? demanda Sakura en blêmissant.

-      Don’t worry. Ce sera génial. Toi tu as juste à rester à l’infirmerie et à te la couler douce jusqu’à Halloween.

-      J’ai pas trop confiance là…

-      Ne t’inquiète surt

-      DEHORS ! CINQ MINUTES C’EST CINQ MINUTES !

-      Mais… !

-      DEHORS !

Et c’est ainsi qu’en moins d’une seconde Sakura se retrouva allongée sur son lit les bras derrière la tête à fixer le plafond. Shizune était terrible quand il s’agissait de virer des élèves de son infirmerie.

Plusieurs questions tournoyaient dans l’esprit de Sakura tandis qu’elle jouait avec les coussinets de Kitsune :

Qui était cet homme aux yeux jaunes ?

Pourquoi Idate Morino était apparu alors qu’elle était dans un coin isolé ? LA connaissait-il ?

Qu’avait choisi Temari comme costume ? C’était la question la plus inquiétante…

Et finalement elle s’endormit. Peut-être qu’elle réussirait à obtenir deux réponses sur trois en attendant jusqu’à Halloween et en se reposant tranquillement ici.

 

 

The End !!

Voilà !  Chapter ten closed ! ^^

Donc j’ai eu un peu de mal à le boucler celui-là… Mais j’y suis arrivé.

Voilà, gros poutoux à tous mes fans (qu’est-ce que c’est grisant de dire ça…!).

Bon, pour la suite je ne sais pas trop quand j’aurais le temps de l’écrire, j’ai le déroulement en tête mais je ne sais pas quand je m’y mettrais.

Ah et bonne rentrée à tous au cas où. (c’est déjà la semaine prochaine… T.T)

Reviews ?? <3 <3

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales