Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Because there are some magic everywhere Auteur: Sarah Vue: 21024
[Publiée le: 2009-02-19]    [Mise à Jour: 2011-06-23]
13+  Signaler Romance/Surnaturel/School-Fic Commentaires : 59
Description:
AVANT : "Un seul passé contre une vingtaine de possibilités"

Sakura Haruno est une adolescente de dix-sept ans. Ses parents sont divorcés. Sa mère a l'intention de se remarier lorsqu'elle tombe enceinte. Sakura va donc se retrouver avec deux demi-frères ainsi qu'un beau-père. Naruto, Pain et Minato Uzumaki. Sans oublier le bébé à naître !
Quoi de plus normal de nos jours ! Parents divorcés puis familles recomposées. Banal de chez banal.
Mais ça vire rapidemnt à l'iréel lorque son père lui apprend qu'elle est une sorcière, qu'elle va aller dans une école de sorciers.

Couples : Banals je pense.

Chapitre 12 - ENFIN en ligne !
Crédits:
La quasi totalité des personnage appartient à Masashi Kishimoto.
Certains termes appartiennent à J.K Rowling.
Quant aux autres personnages, ils m'appartiennent.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

La vente aux enchères

[7339 mots]
Publié le: 2010-04-15
Mis à Jour: 2010-06-21
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur *évite les projectiles* Je suis de retour non pas pour vous jouer un mauvais tour mais pour vous publier mon chapitreuh ! *se prend une chaussure* Aieuh ! Je ais que c'est long mais croyez-moi c'est pas de la mauvaise volonté ! sinon bonne lecture à tous/toutes.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

La vente aux enchères :

 

La vente aux enchères de ce mois d'octobre était à la fois attendue et redoutée.

Attendue, par les garçons qui était plus attirés par le gain que par la cause ; ce qui était plus ou moins normal pour des jeunes hommes entre 16 et 18 ans.

Après lorsque l'on a le devoir d'acheter des étudiantes afin de venir en aide aux défavorisés, on pense plus aux filles qu'aux pauvres...

Cette vente était également redoutée par les jeunes étudiantes dans le genre de Sakura Haruno, Hinata Hyuga, Tenten Irushi, Lanae ou encore Temari Sabaku : chacune d'elles craignaient la vente pour des raisons bien différentes : douleurs physique à cause d'un rude entrainement, peur panique, ennui ou bien crainte de passer la nuit avec un malade.

Bien sur parmi toute la populace féminine de 4éme ou 5éme années, certaines protagonistes féminines  voyaient la soirée dans un tout autre optique ; comme par exemple Ino Yamanaka.

 

Ino s'examina sous tous les angles pour arriver à la conclusion qu'elle était irrésistible. Une robe bleue claire moulante à fines bretelles lui arrivant à mi-cuisse la rendait sublime. Pour l'occasion avait lâché ses cheveux blonds qui tombaient avec grâce sur ses épaules dénudées. A ses pieds de jolis escarpins bleus vernis.

Kin entra avec dans ses mains un vaporeux châle bleu.

                    Ouah Ino, tu es magnifique.

                    N'est-ce pas ? Murmura la concernée en faisant un petit tour sur elle-même, sa robe voletant avec ses cheveux d'or.

                    Oui magnifique. Regarde j'ai trouvé les mêmes escarpins que toi mais en verts. Tu pense que ca ira avec ma robe verte ?? Demanda la seconde année la voix pleine d'espoir. Kin était tout simplement fascinée par Ino, son idole. Elle était prête à n'importe quoi pour lui plaire, lui ressembler.

En entendant cela Ino cessa immédiatement de tournoyer pour regarder Kin durement. Les yeux de Kin s'agrandirent par cette soudaine immobilité.

        Tu ne peux pas les mettre.

        Ah ? Pourquoi ?

        Parce que je ne veux pas qu'on pense qu'on a des tenues accordées. Quelle honte ce serait. Gronda Ino en fusillant Kin du regard.

La seconde année approuva d'un hochement de tête bien qu'elle se sentit blessée en son for intérieur.

***

Hinata s'affairait à chercher dans sa garde-robe une tenue décente pour Sakura. Celle-ci faisait les cents pas dans la petite chambre en marmonnant.

                    ... si c'est Sai, je n’y vais pas. Et si je tombais sur un fou ? C'est mal fait, qu'est-ce que c'est mal fait ! Ronchonnai-t-elle. Et un Serpentard, non merci !

                    Ah ! S'écria soudain Hinata en sortant sa tête du placard. Je l'ai trouvé !

                    De quoi, de quoi ? S'écria Sakura en interrompant son boudage, curieuse.

                    Ta robe ! Regarde.

Hinata tendit devant elle une robe noire arrivant un peu en-dessous des genoux, c'était une légère robe à bustier. Les deux extrémités de la robe étaient ourlées de délicates dentelles roses. Il y avait également de petites ballerines noires vernies avec de petits nœuds en dentelle rose.

                    Elle... elle est magnifique !

                    Prends-la. Je te l'offre.

                    Et toi quelle autre merveille vas-tu sortir de ta caverne d'Ali Baba pour toi ? Interrogea Sakura sans pour autant décrocher son regard de la robe, sa robe.

Hinata sembla se fermer immédiatement.

                    Je ne pense pas que je vais y aller.

                    Mais pourquoi ? Malgré tout ca peut être amusant de voir combien un homme est prêt à t'acheter.

                    Personne ne voudra de moi, murmura la fille aux perles de nacres.

                    Aha ! Et moi je devrai dire quoi alors ? Tu crois que les hommes se pressent au portillon pour ma poire ?! S'exclama Sakura. Toi, tu es plus belle que moi. Ajouta-telle après un instant de réflexion.

La Hyuga lui fit un sourire.

                    C'est gentil de dire tout ces mensonges pour me consoler. Quant au nombre de tes courtisans tu te trompe lourdement si tu veux mon humble avis...

                    Pardon ?

                    Non rien. Soit, je t'y accompagnerai et puis...-elle a un étrange sourire- c'est pour la bonne cause. Espérons éviter les serpents...

Sakura sonda un instant son amie puis hocha la tête. Les autres filles entrèrent.

                    Vous n’êtes pas encore prêtes ?  Demanda Temari en entrant après Tenten et Lanaë.

                    Pas tout à fait.

Sakura détailla les trois filles ;

Temari portait une robe vert émeraude lui arrivant à mi-mollet, ses cheveux blonds bouclés au fer à frisés étaient dispersés un peu partout sur ses épaules.

Tenten avait troqué ses éternels chignons pour un chignon composés de longues boucles brunes retenues par des perles lilas. Elle portait une robe à manche longue col rond lilas, cette robe lui arrivait aux genoux.

Lanaë, elle, avait fait une natte de coté avec ses cheveux caramels, elle portait une robe à large bretelles dorée. Assise sur son fauteuil ses pieds étaient chaussés de petites tongs dorées.

Elles étaient magnifiques.

                    Ne vous inquiétez pas les filles, dit Temari avec un sourire carnassier en laissant découvrir une malle derrière elle, je vais vous chouchouter moi ! Pas vrai Tenten ?

Pour toute réponse Tenten brandit sa baguette magique et elle ajouta ;

                    J'suis d'accord...

                    Tu préfère quoi Sakura ? Un sort de Bouclage ou de Lissage ?

                    HEU...et si tu t'occupais d'Hinata, Tema ? Bégaya Sakura pas trop rassurée. Je vais avec Tenten...

                    Viens ici Hinata, je vais te prêter une robe. J'en ai une blanche-argentée parfaite pour toi... sourit Temari en faisant les gros yeux. Pour les yeux on va faire un truc discret. Va falloir aussi épiler... J'ai un serre-tête blanc, ca sera parfait sur tes cheveux noir...

Temari était effrayante avec sa baguette tendue en marmonnant des idées de style. Tenten, elle, paraissait plus calme.

                    Traitresse... siffla la brune.

                    Je ne fais que sauver ma peau... rigola Sakura en se dirigeant vers Tenten tout sourire tandis que Lanaë étouffait un rire en regardant la pauvre Hinata aux prises de Temari, dite « la furie blonde ».

Secrètement, Sakura espérait réussir à tirer les vers du nez à Tenten. Qu'avait-elle fait de mal ? Lorsqu'elle avait tenté de se renseigner auprès d'Hinata, la brune était restée vague. Elle s'installa donc sur un tabouret tandis que Tenten se plaçait derrière elle baguette levée.

                    Bon Sakura, que dirais-tu de boucles ?

                    Oui, on va faire des boucles... oui c'est parfait.

                    Bien je vais d'abord les laver rapidement, puis les sécher et enfin les boucler, ne bouge pas trop... Tu as des questions ? Demanda Tenten sa baguette en suspens.

                    Non, non je te fais confiance.

Alors que Tenten avait fait un rapide shampoing puis s'était mise à sécher les cheveux roses d'un coup de baguette. Sakura ne put attendre plus longtemps :

                    Heu, Tenten ?

                    Oui, qu'est-ce qu'il y a ?  Je te fais mal ? Excuse moi mais j'essaye de faire des boucles égales mais ma baguette fait des siennes ce soir.

                    Non, non c'est bon ! Ria la fleur. Je voulais juste te poser une question...

                    Ah d'accord, pendant un moment j'ai cru que je te martyrisait comme cette pauvre Hinata... (Sakura jeta un coup d'œil à Hinata : ses cheveux étaient aux prises d'une Temari hystérique...)Bref, vas-y poses moi ta question.

                    Pourquoi vous avez régit comme cela tout à l'heure ?

Tenten se figea instantanément, les autres filles présentes avaient relevé la tête.

                    Bah pour rien.

La réponse aurait pu être convaincante si Tenten ne paraissait pas aussi crispée.

                    Tu mens. Dis-moi la vérité.

                    Tu n'as pas besoin de savoir ce...

                    Mais si ! Toutes les quatre vous savez quelque chose sur cette tête de mule de Sasuke et vous ne me dites rien !

Tenten stoppa sa baguette et regarda Sakura droit dans les yeux.

                    Et alors ? Tu le hais de toute façon. Tu devrais être contente de l'avoir blessé... Assumes un peu !

                    Je ne le hais pas ! Répliqua Salura les larmes aux yeux à cause du portrait peu flatteur d'elle de Tenten.

Hinata se leva brusquement et foudroya Tenten du regard.

                    Et c'est toi qui dis ca ? « Assumes » ? Je te rappelle que Sakura ne sèche pas parce qu'elle a embrassé un prof ! Trouillarde !

Tenten rougit furieusement, et Temari se leva pour la défendre mais c'est  Lanaë qui parla la première.

                     Stop ! Temps mort ! On ne va pas se disputer pour ca ! Sakura a le droit de savoir, Tenten tu as été injuste. Hinata je sais que tu veux défendre Sakura mais tu n'as pas besoin de dire ca ! Et Temari rassied toi !

Après la tirade de la jeune infirme les filles baissèrent la tête, penaudes.

                    Lanaë a raison ! A commencé Tenten. Excuse-moi Sakura. Je n’aurais pas du dire ca, je sais que même si vous vous chamaillez tout le temps, tu n'as pas cherché à le blessé volontairement...

Sakura hocha la tête.

                    Je suis désolé Tenten pour le truc du prof... a marmonné la brune aux perles de nacre.

                    Bah ce n’est pas grave... D'ailleurs je vais assumer moi aussi... Je ne savais pas que Sakura t'en a parlé.

Hinata eut soudain l'expression de quelqu'un qui en avait trop dit.

                    De quoi ? Moi ? Je te l'ai dit, Hina pour le baiser ?

                    Bien sur que oui ! Souviens-toi !! s'écria fortement la brune en rougissant et en regardant Sakura fixement.

La fleur de cerisier a soudain eu une illumination et a appuyé son amie.

                    Aaaahhh ouuuiii ! C'est vrai...

                    Deux secondes, si j'ai tout suivi Ten' a roulé une pelle au frangin de Sas'ke ????

Les yeux de Temari étaient ronds comme deux flans.

                    Breeefff ! Interrompit Lanaë. On devrait se magner. Finissez de coiffer ces deux là, moi je raconte...

Les quatre filles se remirent en groupe de deux et la cinquième débuta l'histoire.

                    Heu, Lanae… ? Tu vois en potion, je lui ai déjà raconté l’histoire mais je crois que  tu en sais plus que moi alors vas-y… murmura Hinata.

 

                   Bien…c’est vrai mon père est un Auror après tout… Les parents de Sasuke et son frère ont été tués il y a deux ans par un mage noir... On dit que ce mage est mort à présent... Mais la scène du crime était terrible. Sa mère a enfermé Sasuke dans un placard, le pauvre a tout entendu… D'après le rapport de mon père -je t'avais dit qu'il travaillait aux forces de l’ordre magique ? Les Aurors.- ils ont été torturé puis tués. Décapités d'après le rapport... C'étaient eux aussi des Aurors. Mon père m'a raconté que ce mage était très dangereux, un taré, il n'a même pas abrégé leurs souffrance en les tuant grâce à la magie...

Pendant le discours de l'infirme, Sakura s'était plaqué la main contre la bouche horrifiée.

                    Je...je suis horrible... il me doit me haïr... j’avais déjà… entendu cette histoire mais…

_                   Sakura ! s’écria Hinata. Personne ne t’en veut, et puis tu es tellement épuisée que tu ne peux pas faire attention à tout ce que tu dis…

Tenten en voyant les larmes couler sur les joues de la rose ne put s'empêcher de lui caresser affectueusement la tête.

                    Personne ne t'en veut.

                    Mais...je-je suis inhumaine...

                    Crois-moi parmi toutes les monstruosités qu'il existe en ce bas monde tu es la plus humaine de nous toutes... affirma Hinata d'une voix douce. 

Les autres filles hochèrent frénétiquement la tête.

                    Mer-merci... je vais m'excuser.

Une fois prête Sakura se regarda dans la glace : la robe noire à dentelles roses faisait ressortir ses cheveux roses bouclés.  Ses yeux verts étaient larmoyants mais elle sécha ses larmes et ne put s'empêcher de se trouver jolie, de se demander si son admirateur allait apprécier.

***

Kiba Inuzuka nourrissait depuis presque deux ans un amour ardent pour la jolie préfète de Serdaigle. Au détour d'un couloir il la croisa enfin. Il la cherchait depuis une demi-heure afin de lui demander s’il pouvait l'acheter ce soir. Il s'approcha d'elle et il l'entendit soupirer. Avant de commencer il se passa machinalement une main dans les cheveux.

                    Heu salut Keiko...

                    Ah, c'est toi, salut.

                    Tu sais je voulais te demander si ca ne te gênait pas de passer cette soirée avec moi ? Je veux dire que... ben j'ai envie de t'acheter...

                    Hmm ? Tu m'embêtes 24h sur 24, et tu veux passer une soirée avec moi ? Pour que je sois ta chienne pendant toute la nuit ? Tu m'as prise pour qui ? Tu crois qu'une orpheline n'a pas de fierté ?

Keiko avait perdu ses parents il y a deux ans depuis Kiba ne pouvait s'empêcher de la surveiller, de vouloir l'aider. Mais toutes ses tentatives étaient vaines. Elle semblait déceler dans chacune des ses phrases un sens caché. Keiko était née de parents sans pouvoirs magiques et vu que ses parents avaient été assassinés par un Sang-Pur, elle en était arrivée à la conclusion que TOUT les sorciers de pure souche étaient mauvais. Kiba Inuzuka compris.

                    Je...je ne voulais pas sous-entendre ca ! Je-je... je me disais qu'on pourrait... je ne sais pas pique niquer au pont-suspendu ? Ou encore euh... regarder des séries Moldues, Sakura m'en a parlé de quelques unes et je me les suis procurées avec un téléviseur... ? Hein ?

                    Des séries Moldues ?? Qu'est-ce que tu y connais toi ?!

                    Bah euh j'en ai visionnées quelques unes avec Tenten... tu sais mon amie...

                    La sang pur aux cheveux attachés en chignons...

                    Euh ouais c'est ca ! Vous vous connaissez ?

Elle le dévisagea comme s'il venait de l'insulter.

                    Pfff ! T'as qu'à l'acheter elle...

Et elle tourna les talons. Kiba envoya son poing dans un mur... La douleur était fulgurante mais ce n'était rien comparé à cette douleur dans son torse : « avoir le cœur brisé »... il veanit de comprendre le sens profond de cette expression... il se stoppa car il entendait quelqu'un sangloter. En serrant son poing égratigné il s'approcha.  Derrière une affreuse gargouille dans le creux du mur se trouvait une jeune fille. Elle releva la tête pour se trouver nez à nez avec Kin. Une des copines d'Ino Yamanaka.

                    Oh ! Salut. Ca va ?

                    Ou-oui, merci.

                    T'es sure parce que tu pleures là...

                    Je sais...

                    Ah. Qu'est-ce que tu as ?

                    C'est rien, une histoire bête...

                    Raconte toujours...

                    Bah en fait c'est I-I...Ino... elle est si-si...si méchante...

Et les pleurs reprirent de plus belle.

                    Hey ! Ne pleure pas ! Tu t'en fiche d'elle ! T'es trop mignonne pour pleurer pour un rien ! Paniqua Kiba en la cajolant.

                    Mer-ci. Tu es Ki-kiba ?

                    Ouais.

                    Celui qui aime Keiko, la préfète ??

                    Non, je sais même pas qui c'est cette fille. Grogna le jeune homme. Au fait tu veux bien passer la soirée avec moi ? T'es à la vente non ? On pourra regarder Supernatural ou Smallville ou encore docteur House !

                    Tu-tu connais ca toi ?? Pourquoi tu me le proposes ?

                    Ouais ! J'te le demande comme ca pour le fun...

                    Pourquoi pas alors ! Sourit la jeune fille.

                    Enfin un sourire... sourit le brun en retour. 

***

La Grande salle était bondée. Enfin moins qu'à l'accoutumée à cause de l'absence des 1éres, 2émes, et 3éme années mais tout de même.

Le ciel était d'un noir d'ébène d'où les étoiles brillaient.

Les lampions accrochés un peu partout illuminaient la Grande Salle d'une lumière rouge, tamisée presque intime.

Les tables des maisons n'étaient plus là, mais un podium s'élevait tout au fond et des chaises lui faisaient face.  Il ne restait qu'une table dans un coin avec quelques boissons et des apéritifs.

Une vive lumière blanche illuminait le podium tandis que le reste de la salle était seulement éclairée par les lampions pourpres. Tout le monde était habillés sur son trente et un, même les Serpentards étaient présents remarqua Sakura. Près de la table d'apéritifs aux cotés de ses amies elle dévisageait un peu tout le monde un verre de sirop à la main. En ce moment son regard avait été attiré par des Serpentards justement qui parlaient à voix basse dans leurs coin. Sakura distingua quelqu'un la désigner et l'un d'eux se retourna vers elle. Elle déglutit en voyant Dosu lui faire un signe de main avec un sourire très peu rassurant puis détourna les yeux rapidement. Mais dos à lui elle sentait son regard vicieux sur elle. Elle se mit alors à tirer sur sa robe comme pour la faire se rallonger de quelques centimètres, comme si soudain la robe lui semblait trop courte avec ce regard dérangeant dans les nuque.

                    Ça va Sakura ?

C'était la douce voix de Tenten qui l'avait interpelée, elle avait interrompu sa discussion avec Temari et Lanaë.

                    Je sais pas, c'est ces serpents de malheur qui me fixent bizarrement, souffla la rose.

Temari regarda par dessus l'épaule de Sakura et déglutit à son tour.

                    Ignore-les. Il ne reste plus qu'à espérer qu'ils sont fauchés pour pas qu'ils nous achètent.

La blonde venait d'exprimer tout haut ce que Sakura pensait tout bas.

                    Mais non, pourquoi nous achèteraient-ils ? On est des Gryffondors, des traitres, des ennemies après tout. Que feraient-ils avec nous ??

Les quatre jeunes filles se tournèrent vers Lanaë qui, assise dans son fauteuil, paraissait convaincue par les arguments qu'elle avançait.

                    T'es trop naïve poulette, murmura Temari avec un sourire attendrit.

La brune fronça les sourcils mais son visage s'apaisa lorsqu'elle vit les garçons s'approcher. Tous vêtus de costumes ils arboraient des sourires discrets, détendus. Il y eut d'abord un silence gêné durant lequel chacun put faire « glisser » ses yeux vers chacun : par exemple comme Lanaë qui s'est immédiatement mise à fixer Gaara qui lui fit un doux sourire retour. Temari, elle s'est tournée vers notre fainéant national : Shikamaru.

                    Alors ? Il semblerait que pour une fois dans ta vie tu aies fait un effort pour te vêtir ?

                    C'est un compliment caché, femme ? Tu ne peux pas tout simplement dire un truc du genre « Dis donc Shika, t'es plutôt pas mal ce soir ! », grogna le concerné.

La blonde a rougit furieusement et au moment où elle ouvrait la bouche pour sortir on ne sait quoi comme insulte l'adolescent à la coupe d'ananas poursuivit en levant les yeux au ciel tout en se grattant le nez l'air ennuyé :

                    Parce que toi t'es plutôt canon ce soir.

Temari s'était figée, la bouche grande ouverte et ses yeux verts sapin étaient écarquillés.

                    Ferme la bouche, tu vas gober des mouches Tema... rit Tenten.

Temari grogna.

                    Yo les filles, ca va ?

                    Naruto, on s'est quittés il y a moins de deux heures... Je te rassure personne n'est mort entre-temps, soupira Tenten.

                    Pfff, la dernière fois que je demande à une fille comment elle va ! Ronchonna le concerné. Ah Saku ! T'es trop mignonne !

Tout les regards se tournèrent vers la rose sauf Sasuke qui fixait obstinément l'estrade en sirotant un verre d'une substance plus que suspecte. Ça a fait un blanc mais Naruto ne s'en rendit pas compte.

                    Merci Naruto-crétin...

                    Crétin ?? Tu n'as pas besoin de dégager la frustration que Sasuke engendre sur tes nerfs aux entrainements sur moi ! Se plaignit le blondinet. C'est vrai après tout que tu es belle, pas vrai Sasu ?

C'était de pire en pire.

Sasuke a levé la tête puis il a dévisagé Sakura de haut en bas le visage neutre. En temps normal la fleur lui aurait sortit une remarque bien piquante du genre « Baisse les yeux ! » ou encore « Pourquoi tu me fixe ? » ou même «  Tourne ta tête sinon je sens que je vais gerber... » ou... Bref ! Une remarque piquante quoi. A la place elle se contenta d'un sourire un peu maladroit.

Cette réaction très peu habituelle de Sakura envers le capitaine de l'équipe fit que le blanc s'intensifia.

Sasuke, toujours neutre,  une autre gorgée sans rien faire d'autre que la fixer. Sentant le malaise Tenten vint à la rescousse de la Haruno :

                    Donc avant votre arrivée, Temari disait justement qu'elle s'inquiétait au sujet des Serpentards...

                    J'ai dis ca ? Ce n’est pas plutôt Saku...  OUCH !

                    Bien sur que tu l'a dit Tema ! Fit Tenten en souriant à son amie blonde qui se massait les cotes d'un air furieux.

                    Ah ouais... je l'ai dit...

                    Ben quoi ? Ils ont quoi ces vipères ? Interrogea Kiba qui avait détourné la tête de sa contemplation de Keiko, sa Serdaigle bien-aimée.

                    J'sais pas trop, il paraît qu'ils ont des vues sur certaines d'entre nous. Maugréa Temari sombrement.

                    Mais c'est idiot, qu'est-ce qu'ils pourraient faire toute la nuit avec nous ? Ils nous détestent...

Un autre blanc durant lequel tout les esprits -mis à part celui de l'infirme- vagabondèrent vers des pensées très, mais alors, très très peu catholiques...

                    Lanaë, t'es trop chou... soupira Tenten.

                    Hey ! Hey ! Hey ! Ça ne va pas ! On ne va pas les laisser ces connards de serpents !

                    Naruto calme te joie...

                    Mais Sasuke !

                    C'est vrai Sas'ke ! On va pas laisser ces crétins congénitaux avec les filles, déjà qu'ils sont super jaloux parce qu'on a battu Poufsouffle... A cause de leur combine à deux sous on a faillit perdre le match par forfait mais finalement on a réussit.. rappela Gaara en souriant calmement à  Lanaë, sa petite protégée.

Neji Hyuga, qui était resté parfaitement silencieux jusque là, sembla se souvenir de ce fameux après-midi et en particulier du baiser qui leur avait permit d'aller au terrain à lui et Sakura. Il serra les mâchoires et sa cousine déglutit.

                    Ils ont raison Sasuke, vaut mieux pas laisser ces gars avec des filles d'notre maison... rajouta Shikamaru qui détourna enfin son regard de Temari.

                    Bah, de toute façon le règlement de cette vente interdit toutes faveurs sexuelles, fit remarquer Sasuke toujours aussi calme et toujours en fixant Sakura.

Toute la bande rougit. Si tout le monde -mis à part la naïve Lanaë- avait comprit le risque encouru, personne n'avait exprimé cela aussi explicitement que Sasuke venait de le faire.

Cette fois-ci c'est Sai qui brisa la gêne.

                    Je prends Sakura alors ! Pour-pour son propre bien... argumenta l'artiste.

Sakura frissonna.

Pein qui n'avait pas encore ouvert la bouche depuis le début se retourna vers Sai et ses yeux bleus exorbités il dit d'une voix trop calme pour être rassurante :

                    Je ne crois pas que ca va être possible ca tu sais...

                    Oh purée Pein c'est quoi ce regard de tueur ??! Tu vois que tu l'aime bien ta p'tite sœur ! Ah ah ah ! Mais je suis d'accord Sakura va pas avec Sai.

Naruto fit un grand sourire à son frangin.

                    Hum... ferme-là le môme, grogna Pein en oubliant de répondre à l'accusation de son cadet comme quoi il aimait bien sa demi-sœur dans le fond.

De dépit le pauvre Sai se tourna vers Lanaë qui sursauta, mais il du aussi faire une croix sur cette perspectivement car le regard d'un certain rouquin était aussi glacial que celui de Pein...

                    Bah on a qu'à dire que moi je vais avec... commença Tenten.

On ne sut jamais avec qui la macaronée avait l'intention d'aller car une forte voix coupa court à toutes les conversations.

                    TOUTES LES DEMOISELLES AUX COULISSES !! ET ON NE DISCUTE C'EST POUR LA BONNE CAUSE ! Hurla la voix de cette chère, bienveillante, belle, jeune, et gentille directrice. ( Naruto : Hé oh l'auteuse, t'as fumé un arbre ou quoi ?!Moi : Elle m'a menacé !  Tsunade air innocent : C'est faux... et qu'est-ce qu'elle a cette description ? Elle me va à ravir je trouve !)

Les filles furent poussées par le concierge avant d'avoir pu établir un plan quelconque. Ibiki ne les laissa même pas dire quelque chose qu'il les a poussé vers les coulisses du podium.

***

Derrière le rideau les filles faisaient face à Kurenai et à Anko leurs professeurs de Potions et Métamorphoses. C'est Kurenai qui parla la première.

                    Mesdemoiselles, un peu de silence ! Ordonna-t-elle d'une voix ferme et les chuchotements excités prirent fin.

                    Bien, grogna Anko. Lorsque votre nom sera appelé par la directrice vous irez sur le podium, quelques pas suffiront.  Ensuite quand vous serez toutes passées, les garçons auront à remplir une liste où il apposeront leurs noms à coté de votre nom.

                    Et ensuite ? demanda Keiko la préfète de Serdaigle.

                    Vous irez sur le podium et la directrice lira la liste. A la fin vous demanderez aux garçons ce qu'ils ont prévu.

Plusieurs filles soupirèrent de dépit.

                    Arrêtez de bouder ! C'est pour une œuvre charitable !

                    Exact. Renchérit Kurenai.

                    On va passer au défilé... commenta Anko, en entendant le discours de Tsunade. Ah ! Sachez que selon votre maison c'est d'abord les garçons de votre propre maison qui ont la priorité de signer avant les autres. Let's go !

Le petit groupe que nous connaissons eut un soupir collectif.

 

***

Dans la salle les lumières s'étaient éteints et seul le podium éclairait les jeunes hommes.

Kakashi Hatake s'était approché et avait fait signe aux garçons de s'approcher. Serpentards, Gryffondors et même Poufsouffles formaient un cercle autour du professeur.

                    Okay, les gars. Je sais que vous êtes excités comme des ados pré-pubères...

                    Mais...ON EST des ados pré-pubères !!

                    Bah pour toi Naruto ca reste encore à prouver... Non tais-toi ! Je parle. Hum. Donc voilà, n'ayez pas de cactus dans les poches mes p'tits loups ca impressionnera les filles si vous les acheter cher ! Vous pourrez vous en vantez... conseilla sagement l'expert.

                    Mais professeur n'est-ce pas malpoli de dire le prix ? C'est comme quand on achète un cadeau pour quelqu'un, on ne dit pas le prix... dit tout aussi sagement Neji.

                    Ah bon ? Moi je dis toujours combien un cadeau m'a couté sinon on m'offre des trucs à 2 francs 50 à mon anniversaire !

                    Naruto, commença Sasuke exaspéré, ne prends pas ton cas pour une généralité. Les gentlemen ca existe tu sais...

                    J'espère que tu ne parles pas de toi Uchiwa ? Maugréa Sai en foudroyant Sasuke du regard.

                    Hum ? T'as dit quoi l'obsédé sexuel ? T'as la haine parce que ta nuit torride avec Sakura est tombée à l'eau à cause de Pein, c'est ca ?

                    Ferme-la ! Tu crois plus intelligent toi ? Mais elle t'a bien remis à ta place tout à l'heure ma Sakura ! C'est vrai après tout, t'es sur que t'as reçu une éducation ? ET surtout depuis quand tu l'appelle par son prénom ?

                    T'as dit quoi ?

Sasuke qui avait blêmit à vue d'œil pendant la tirade du peintre s'approchait dangereusement de lui mais Lee l'a stoppé.

                    Laisses vieux. C'est qu'un crétin tu m'étonnes que Sakura ne veuilles pas de ce rageux. C'est vrai après tout, tu dois conserver la fougue de ta jeunesse à tenter de séduire la fleur printanière qu'est ma jolie Sakura Haruno !!! acheva Rock Lee des étoiles scintillant dans les yeux.

                    Lee, calme-toi...

                    Kiba mon ami qui va être ta compagne pour cette douce nuit ??

                    Je pensais à Keiko mais... elle me hait alors bon j'ai quelqu'un d'autre en tête. 

                    Ah... et toi Naruto ? Et Sasuke ? Continua Lee pour alléger l'atmosphère alors que Kakashi s'éclipsait pour donner d'autres conseils tordus à d'autres groupes.

                    Moi j'sais pas trop... commença le blondinet avec une moue hésitante. Je veux que Saku soit en sécurité, moi...

                    Hnnn... fut la seule chose qui fut prononcé par Sasuke qui fixait toujours aussi mal Sai qui lui ignorait le regard noir du brun ostensiblement.

                    Bien, commença Lee, bon et toi  Nej...

                    Non, j'ai une idée en réalité ! Interrompit Sasuke un sourire carnassier sur les lèvres et le regard soudain brillant. Je veux Sakura !

Les réactions ne se firent pas attendre, Naruto ouvrit une bouche de 6 pieds de long, Pein leva les sourcils, Gaara se tourna vers Sasuke, Neji bah Neji suivait pas le fil de la conversation plongé dans ses pensées, Choji mangeait des chips, Shikamaru étouffa un bâillement pour se tourner vers Sasuke avec une surprise non dissimulée et Lee s'est tourné vers Sasuke... Mais la réaction la plus surprenante était celle de Sai : il avait arrêté d'ignorer le brun et le regardait les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte. Sasuke se contenta de lui sourire méchamment. Sai échangea son expression de fureur contre une autre qui ressemblait beaucoup à de la confiance, de l'assurance.

                    Tu peux pas Pein et Naruto ne sont pas d'accord pour que Sakura aille ave...

                    Minute ! l'interrompit Pein, je ne suis pas d'accord que TU ailles avec Saku mais après pour Sasuke j'en ai rien à battre. Et toi Naruto ça te déranges ?

Naruto sembla se rendre compte que son frère le consultait alors il ferma la bouche et son regard azur s'illumina d'un on-ne-sait-quoi joyeux. Il s'empressa de répondre avec allégresse :

                    Sur que non ! C'est génial si Saku va avec Sasu c'te nuit elle sera protégée !

                    Protégée ? Répéta Rock Lee d'une voix hésitante où l'on percevait une pointe d'impuissance car il pensait à la rose qui ne passera pas la nuit avec lui.

                    Des Serpentards ! Ils ont des idées louches envers les filles. Expliqua Gaara. 'Veulent nous faire payer le match qu'on a gagné contre vous...

                    Ouais, et en plus comme les filles sont de notre maison on est les prioritaires à pouvoir enchérir...soupira Shikamaru de lassitude. J'prends l'autre folle au fait... c'est suicidaire mais si j'le fait pas elle va m'atomiser... finit le fainéant de service en haussant les épaules avec l'air fatigué.

Gaara jeta un regard en biais à Shika mais ne releva pas et se contenta de dire d'une voix posée :

                    Et moi je prends Lana'.

                    Ok, ok donc récapitulons : Shika avec Tema, Lana' avec Gaara, et Sakura avec Sasuke ? C'est ça ? Et si j'ai tout compris vous les prenez pour pas qu'elles vont avec les autres vipères ??? Pour les protéger ?

Le sourire de Sasuke sembla vaciller. Il pensait plutôt passer la nuit seul à ruminer sa peine... et non pas à la passer avec la fille qui ne pouvait pas le voir en peinture et qui avait critiquer sa famille dans la journée. Mais il ne pouvait pas regretter d'avoir accepté de prendre la fille surtout devant l'expression ahurie de Sai... La vengeance est un plat qui se mange froid...

                     T'as tout pigé Lee.

                    Et toi Kiba ?

                    Bah il y a une Poufsouffle qui me plait bien...

                    Mais et pour Hinata ? Commença Neji sortant ainsi de son mutisme. Non oubliez ça, continua l'Hyuga avec amertume, je la prends.

Toutes les personnes avaient baissé les yeux, gênées. Mais ce fut Kiba qui interrompit le blanc.

                    Et pour Ten' ?

Kiba avait posé la question dans un souci pur et simple pour son amie mais avant que quelqu'un puisse dire quelque chose Tsunade commença à parler intimant ainsi le silence complet. Dommage car Neji venait d'ouvrir la bouche pour la seconde fois et nous ne saurons jamais ce qu'il avait à dire.

                    Chers jeunes hommes. Je suppose que vous connaissez les règles de cette vente donc : pas d'abus. Pour partir sur une note plus joyeuse que le règlement commençons le défilé. Je précise que les garçons d'une même maison qu'une des filles a la priorité cette règle imposée pour éviter tout conflit triangulaire. Expliqua la directrice avec un sérieux inébranlable. Passons au défilé !

La voix magiquement amplifiée de la directrice s'était tue, le podium était plongé dans la pénombre mais il s'illumina tout d'un coup tandis qu'une musique entrainante se faisait entendre.

 

***

 

Kiba qui avait interrompu sa phrase à cause de la directrice sembla l'oublier en voyant la première personne qui arriva sur le podium : Keiko.

Dans sa robe bleue longue et fluide elle était insidieusement magnifique. D'un pas assuré elle fit quelques pas sur le podium puis s'arrêta au bout, sourit à l'assemblée et retourna dans les coulisses sous les applaudissements.

Kiba n'avait pu s'empêcher de la regarder -avec un certain plaisir- se déhancher. Elle ne voulait pas être avec lui ? Soit. Il avait Kin et il l'achètera elle. Assez ! Il en avait assez d'un amour à sens unique, de faire des pieds et des mains pour une fille qui ne le calculait pas. Elle passera probablement la soirée avec ce Izumi, pensa-t-il en jetant un regard mauvais vers le second préfet de Serdaigle, un grand brun qui applaudissait bruyamment avec ceux de sa maison. Un Moldu, comme elle. Tsss. De toute façon il y avait cette règle des maisons pour éviter « les conflits triangulaires ». La blague ! De toute façon dans un combat j'aurai eu le dessus. Se consola-t-il tristement.

La prochaine fille était Ino, elle se déhanchait dans sa robe avec une grâce de mannequin, un tonnerre d'applaudissements fusa à sa sortie... Celle qui la suivait n'était autre que Sakura. Les yeux résolument fixés sur ses pieds elle fit quelques pas prudemment comme si elle avait peur de trébucher. Sasuke qui la regardait passer ne put s'empêcher dans la pénombre une petite remarque :

                    Je sens que je vais passer une très bonne nuit...

Un grognement lui signala que Sai avait entendu. Un sourire sadique apparut sur le visage d'Adonis du brun qui à présent fixait Sakura retourner en coulisses à grands pas, pressée de disparaître de sous les projecteurs. Cette candeur lui donne quelque chose de mignon, se dit-il. Les yeux vagues il vit les anglaises roses de la jeune fille s'enfoncer dans la pénombre des coulisses, il repensa à sa réflexion envers la fille et se gifla mentalement. Il applaudit distraitement l'esprit ailleurs.

Après Sakura ce fut le tour de Temari. Grande et fière elle marchait d'un pas assuré en scrutant le public d'un regard vert si profond que plusieurs jeunes hommes eurent l'impression de passer aux rayons X. Temari esquissa un sourire au bout du podium et dans la salle elle crut percevoir un grand bâillement. Elle se promit alors en faisant demi-tour qu'un certain brun à la coupe d'ananas lui paierait son manque d'attention pendant son passage. En voyant disparaître la robe émeraude et les longues jambes basanées Shikamaru soupira. Cette folle est drôlement canon quand elle s'habille en fille, pensa-t-il, et qu'elle change ses couettes, les boucles lui vont bien...Le fainéant coupa court à ses pensées qui dérivaient vers des réflexions un peu adultes en se rappelant mentalement que le frère de la blonde en question était debout à sa droite.

Il y eut des applaudissements puis ce fut à Kin d'arriver sur la piste. Elle est mignonne dans sa robe verte, se dit Kiba en la voyant ayant momentanément sortit Keiko de son esprit.

Lanaë suivit. Sakura l'avait accompagné et, toute humble, elle poussait le fauteuil de l'infirme. Lanaë fit un sourire resplendissant au bout de la piste, et des applaudissements retentirent. Mêmes des sifflements. Elle en eut les larmes eux yeux. Debout à coté de Shikamaru Gaara était de ceux qui avaient applaudit à tout rompre la jeune fille infirme. Elle était tellement gentille avec tout le monde. Normal qu'on l'applaudisse autant. Mais j'aimerai bien savoir qui a sifflé...pensa le rouquin en scrutant la salle de ses yeux en mode garde du corps d'une certaine infirme.

Vint Tenten. Sa robe mauve ondulait avec les mèches qui sortait de son unique chignon. Plusieurs personnes ne la reconnurent pas tout de suite. Mais les applaudissement furent nombreux lorsqu'on put mettre un nom sur ce visage transformé par une nouvelle coiffure. Elle adressa un sourire bienveillant au public avant de retourner à l'arrière où on put admirer le temps du trajet que ses cheveux lui allaient jusqu'au bas des fesses détachés.

Hinata fut celle qui battit le record de celle qui passa le moins de temps sur l'estrade. Avec de grands pas, les yeux au sol, elle fit un aller retour comme si elle était chronométrée. Neji sourit en voyant sa cousine qui se croyait à un marathon. Il applaudit fortement les mains encore un peu endolories pour avoir applaudit sa prédécesseuse ; Tenten. Il y a eut nettement moins d'applaudissements pour Hinata, sans doute car sa timidité légendaire ne lui permettait pas de se faire connaître de toute la gent masculine...

Ainsi de suite toutes les filles passèrent, sous les applaudissements du public masculin.

A la fin la musique cessa et la salle s'illumina à nouveau, les jeunes hommes se dirigèrent vers la table des achats.

Sasuke apposa son nom à coté de celui de Sakura en y ajoutant un chiffre avec un nombre de zéros impressionnant. Il entendit un grand soupir derrière lui et lorsqu'il se retourna prêt à voir Sai il se trouva nez-à-nez avec Dosu, un Serpentard.

                    Dis-donc Uchiwa, fit-il d'une voix trainante, je croyais que vous vous détestiez tout les deux ?

                    C'est le cas... mais en quoi ça te regarde ?

                    Je pensais me payer du bon temps avec c'te fille.

Sasuke remercia le ciel que Naruto et Pein n'aient pas entendu quelque chose d'aussi vulgaire qui visait leurs demi-sœur.   Il serra la mâchoire et s'éloigna de deux pas avant que le Serpent ne l'interpelle à nouveau.

        Hé, pourquoi t'as mis autant de fric pour un coup d'un soir ? Je peux pas miser plus que toi maintenant moi...

L'Uchiwa serra les poings, indigné par tant d'obscénité.

       Parce que j'ai vraiment envie de passer cette soirée avec elle. C'est peut-être pas vrai mais bon au moins il arrêtera de me faire chier avec sa gueule de drogué. Ah Sakura si tu savais ce que je ne fais pas pour toi... Depuis quand je l'appelle Sakura moi au fait ?

       Y'a plus qu'à te souhaiter une bonne partie de... commença Dosu mais sasuke était déjà loin et la fin de sa phrase se perdit dans le brouhaha.

Quelque part plus loin Neji venait de signer pour sa cousine et avec curiosité il regarda sui s'était chargé de Tenten, prêt à s'occuper d'elle. Il put constater qu'une personne avait déjà apposée son nom ainsi qu'une somme assez coquette alors il s'éloigna de la table le cœur piqué d'un vif et désagréable sentiment de colère.

Shikamaru se demandait appuyé contre une colonne si il avait perdu la tête. En effet il venait de claquer toutes ses économies pour Temari... Il avait ressenti un besoin urgent en voyant derrière lui Kidomaru qui visiblement attendait qu'il pose sa mise. Alors il avait tout mis. Il se passa une main sur le visage se consolant en se disant qu'au moins Temari ne passera pas la nuit avec ce type... lorsqu'il avait vu la mise de Shika le serpent avait pris une tête déconfite.

 

Kiba lui venait de signer pour Kin. Il eut un pincement au cœur en voyant Izumi signer pour Keiko. Il voulut un instant miser plus que lui pour passer la soirée avec elle mais il se ravisa. Elle ne veut pas de moi et de toute façon... Elle a son préfet...

Sai lui, en désespoir de cause s'était précipité vers la liste à la recherche d'un prénom et c'est avec un soulagement malsain qu'il vit qu'aucun nom n'était apposé. Il y mit le sien avec une jolie somme.

Gaara avait signé sans surprises pour Lanaë avec une somme assez extravagante.  Naruto allait rester seul, et Pein aussi. Choji pensa à aller faire un tour dans la cuisine étant donné que les couloirs seront déserts. Lee irait au pont suspendu admirer le clair de lune.

***

Le silence revint peu à peu dans la Grande Salle. Les filles avaient rejoints les garçons et attendaient avec eux l'annonce des achats.

Tsunade la vieille directrice qui ne faisait pas son grand age debout sur le podium,  regardait la liste entre ses mains d'un air intrigué et amusé à la fois par certains choix mais aussi par les très grosses sommes... Elle ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit. Elle regarda d'abord le public d'un œil circulaire. C'est la première fois qu'ils ont l'air si attentifs, pensa-t-elle.  Elle commença alors :

                    Voilà, il est 22h. Et cette soirée va vraiment commencer maintenant. Voici les personnes qui vont aller ensemble cette nuit : Mademoiselle Hyuga va passer la nuit avec son cousin, Mademoiselle Sabaku avec Monsieur Nara, la préfète Keiko avec Monsieur Izumi... Mademoiselle Haruno avec Monsieur Uchiwa, Monsieur Gaka (Sai) avec Mademoiselle Yamanaka, la préfète Lanaë avec le préfet Gaara et enfin Mademoiselle Irushi (Tenten) avec... Oh !

Il y a eut des cris au cours de l'appel et des rires mais une fois que la directrice s'était arrêtée à Tenten tout le monde fixait cette dernière avec curiosité. La directrice reprit remise de son choc bien que ses sourcils soient levés très haut sur son front signe d'une grande surprise.

                    Donc je disais Mademoiselle Irushi avec Monsieur Uchiwa !

Toute la salle s'était tournée vers Sasuke qui avait haussé les sourcils avec étonnement :

                    Quoi ? Impossible j'ai juste achetée l'autre Malabar moi...

                    C'est pas toi Sasuke, coupa Neji d'un ton froid. C'est...

                    Hello ! Tout le monde ! Fit une voix claironnante derrière le groupe. C'est moi !

Ils se tournèrent pour se trouver nez à nez avec : Itachi Uchiwa un grand sourire à la bouche. Le grand frère de Sasuke a acheté Tenten ! Fut la pensée d'un bon nombre d'élèves sauf de Sasuke et -étrangement- de Neji qui ont eu la même réflexion : Mais quel boulet ce type !

 

 

Commentaire de l'auteur Blabla :
Héhéhéhé !
J'en avais trop envie. Je sais que couper ici c'est cruel à souhait mais le prochain chapitre s'intitulera : « Pendant la nuit de la vente... ou comment passer une nuit agréable ». Bon là je crois que c'est ma plus rapide publication, non ?
Ne me tuez pas mais le prochain chapitre risque d'être plus éloigné car ma mère est sur mon dos en ce moment. Les seconds brevets blancs approchent et elle veut que je révise alors que :
1.c'est que les brevets blancs.
2.j'ai déjà tout les points nécessaires de toute façon...
3.voir les deux points au-dessus...
Il semblerait que le seul moyen pour moi d'avoir un peu plus de liberté soit d'obtenir une mention au brevet de fin d'année....
Breeeeeeeeeeef ! Je sais pas pourquoi j'en suis arrivée à parler de moi... ah oui !
Le temps que je passe sur l'ordi va donc être assez restreint. Mais je n'abandonne pas ! Don't worry ! :D Cette histoire me tient vraiment à cœur.
Bisous, bisous et n'oubliez pas mon petit commentaire en plus de faire plaisir, ça donne du courage.
PS : (je réponds au commentaires sur la page des commentaires je le précise au cas où certains croit que je leur boude.)
Sasuke68.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales