Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 187 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Because there are some magic everywhere Auteur: Sarah Vue: 21545
[Publiée le: 2009-02-19]    [Mise à Jour: 2011-06-23]
13+  Signaler Romance/Surnaturel/School-Fic Commentaires : 59
Description:
AVANT : "Un seul passé contre une vingtaine de possibilités"

Sakura Haruno est une adolescente de dix-sept ans. Ses parents sont divorcés. Sa mère a l'intention de se remarier lorsqu'elle tombe enceinte. Sakura va donc se retrouver avec deux demi-frères ainsi qu'un beau-père. Naruto, Pain et Minato Uzumaki. Sans oublier le bébé à naître !
Quoi de plus normal de nos jours ! Parents divorcés puis familles recomposées. Banal de chez banal.
Mais ça vire rapidemnt à l'iréel lorque son père lui apprend qu'elle est une sorcière, qu'elle va aller dans une école de sorciers.

Couples : Banals je pense.

Chapitre 12 - ENFIN en ligne !
Crédits:
La quasi totalité des personnage appartient à Masashi Kishimoto.
Certains termes appartiennent à J.K Rowling.
Quant aux autres personnages, ils m'appartiennent.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Malaise et achèvement de cette meme journée

[4872 mots]
Publié le: 2009-10-14
Mis à Jour: 2010-06-21
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Chapitre 4: Malaise et achèvement de cette même journée

 

***

Tenten, jolie brune au teint bronzé et aux grands yeux chocolats et qui avait la vilaine manie d’afficher haut et fort ses opinions  fixait la pendule accrochée au dessus de la porte prêtant peu d’attention à leur professeur de sortilèges qui, au milieu de la salle rectangulaire, faisait le pitre comme à son habitude en expliquant le mouvement à effectuer pour que le sortilège Aguamenti fonctionne, trop occupée à éluder le malaise de Sakura, après que Neji, Hinata, et Sasuke furent revenus de l’infirmerie, ils les avaient informés qu’elle ne faisait qu’une petite crise d’angoisse et qu’elle serait de retour pour la pause de 10h…Mmmmh

 

-         Mademoiselle ?

-        

…C’était un peu bizarre, pour une simple crise d’angoisse…

-         Tenten ?

-        

…La vérité c’est qu’elle avait des doutes, de gros doutes.

Avant de réaliser quoique ce soit, ni le pourquoi du comment, elle était trempée et regardait avec effarement Itachi Uchiwa qui lui fit un sourire, amusé de sa farce.

-         En fait, reprit-il joueur, je me demandais si vous maîtrisiez l’Aguamenti malgré que vous n’ayez rien écouté de mon cours, Miss ?

-         Etait-ce une raison pour m’asperger d’eau ? demanda la macaronée d’un ton condescendant. Mais vous avez raison, je n’ai absolument rien écouté du cours. Mais ça n’empêche pas que je maîtrise ce sortilège. Aguamenti !

Le professeur se fut projeté, par une vague d’eau glacée, au sol trempé et…mort de rire.

C’était le prof le plus irresponsable, drôle et indulgent de toute l’école, il riait pour tout et de tout au grand désespoir de Sasuke qui subissait chacun de ses cours avec désolation.

Si il y’avait bien un prof auquel on pouvait se permettre de le tremper jusqu’aux os, c'était bien le frère de Sasuke !

Il se releva en riant aux éclats avec la classe tout en félicitant Tenten en lui décochant un magnifique sourire charmeur.

 

 

***

 

La pause, ou récréation, eut finalement lieu et toute la bande  se dirigea vers une petite cours avec au centre une fontaine  qui représentait un énorme lion et l’eau claire miroitait aux légers rayons de soleils et où les feuilles rouges significatives de l’automne volaient à la douce brise.

 Chacun et chacune sembla trouver sa place, discutant et riant entre eux.

Quelques minutes plus tard, dans la petite cours Sakura fit son apparition tout en souriant, un peu honteuse de son moment de faiblesse.

-          SAKURRAAA-CHAANNN !!!!!!!!!! hurla Naruto en se jetant littéralement sur elle. Oh j’ai cru que t’allai mourir ! D’ailleurs je voulais te demander si jamais tu mourrais, tu préfère quoi ? Les roses, les jonquilles ou les Lys ?

-         Merci, merci beaucoup Naruto ! lanca l’adolescente, ironique.

-         Sakura !!! s’exclama Temari qui se leva sur sa branche pour mieux  sauter souplement à terre, tel un félin. Alors ?

-         C’était quoi ? demanda Tenten tout en ouvrant le livre qu’un certain professeur lui avait prêté.

-         Ne l’embêtez pas trop, les morigéna doucement Lanaë en approchant toutefois son fauteuil du cercle formé autour de la rose. Elle est sûrement fatiguée.

Assaillie de questions, elle se tourna vers Hinata assise dans un coin, sur un banc sous un grand arbre en biais, à lire un livre et elle leurs fit part des observations de Shizune-san.

-         C’est rien, simple crise d’angoisse, marmonna-t-elle, je suis reposée à présent.

Hinata leva les yeux de son livre de métamorphose.

-         Sûr ?

La rose leva les yeux au ciel et grogna à l’affirmative.

-         Ne t’inquiète pas pour le cours de sortilège au fait, informa Gaara indifférent, Lanaë t’as notée le cours de sortilèges.

Il s’installa sur une branche basse mais solide de l’arbre au tronc très épais.

-         Ah…Merc

-         Ne me remercie pas ! s’indigna la fille aux yeux caramel. C’était normal ! On est amies non ? ria légèrement Lanaë en approchant son fauteuil du banc sur lequel était assise Sakura avec Hinata, Tenten et Temari.

Sakura comprit alors pourquoi Gaara passait tout son temps avec elle…

-         Tu devrais manger quelque chose Sakura, souffla Choji. Tu as une petite mine, je t’aurais bien proposé mais j’ai déjà fini.

-         Mmmmh…Oui, tu as raison…mais j’ai pas pensé à chercher quelque chose à grignoter.

Avant qu’elle n’eut finit sa phrase un paquet tomba sur ses genoux et Sakura leva vivement la tête sur l’arbre en biais sous lequel le banc où elle était assise se trouvait, et plissa ses yeux verts émeraude en une expression à la fois étonnée, choquée et surtout interrogatrice en rencontrant un regard sombre comme de l’onyx parmi les feuilles pourpres, perché sur une branche au-dessus d’elle, Sasuke la regardait avec la froideur et l’impassibilité qui lui était connues.

-         * Mais que fait-il ? Depuis quand s’occupe-t-il de moi celui-là ?! Quels sont ses desseins ?* Mais qu’est-ce que tu…

-         Ne me regarde pas comme si j’étais E.T, aboya sévèrement le beau brun, ton père m’a demandé de te remettre ça. Point barre.

-         Eh bien… *Quel connard d’insensible.*…Merci…*Ca me tue, mais il aurait tout aussi bien pu refuser de me remettre le paquet, ou encore  y foutre le concentré d’un virus qui m’aurait rendue malade comme un chien !!

Une mine choquée défila sur le visage d’albâtre, mais il ne pipa mot et replaça rapidement son masque d’indifférence, tout en se rasseyant sur sa branche et en lisant son livre de potions avec une mine concentrée, bien que son esprit fût à mille lieux de la petite cours.

Quand à Sakura, elle commença à manger car du coin de l’œil Pein -qui était arrivé avec Kankuro et avec sa petite amie Konan il y’a 2 minutes- et Naruto la surveillaient attentivement ce qui était très agaçant.

Les conversations défilaient de plus belle.

-         Franchement Ten’ c’était trop marrant quand t’as envoyé valsé le prof. Railla un certain baka blond.

-         Ah bon !!? s’étouffa Sakura.

-         Cette tarée elle a lancée un Aqua sur le prof parce qu’il l’avait trempée, bailla Shikamaru qui jusque là somnolait sur une grosse branche.

Temari secoua vivement la branche et Shikamaru s’écrasa sur le sol.

-         Ca t’apprendra à traiter Ten’ de tarée, argumenta Temari avec un grand sourire de psychopathe.

-         Ben quoi ? C’est vrai qu’c’était marrant !! Il s’est prit une de ses raclé, brailla Naruto.

-         Naruto ta gueule parce que toi, le sortilège Aqua tu le maitrise même pas.

-         Ta gueule Kiba !!!

-         Attends, répètes ca et je te lâche Akamaru.

-         Hé, les jeunes on se calme ! Pas de bordel.

-         Tu fais chier Kankuro.

-         Ta gueule Temi-chou.

-         Toi tu ne vas pas finir à l’hôpital, mais à la morgue si tu continues.

-         Calmez-vous, conseilla Lanaë toujours aussi sereine.

-         Sakura tu m’a l’air un peu molle, veux tu que je te masse le dos ? demanda Sai ouvrant pour la première fois la bouche avec son éternel sourire de faux jeton.

Sakura grogna méchamment.

Qu’il aille ce faire voir celui-là et ses tons un peu trop obligeants !!!

Non mais oh !

 

 

***

 

Sasuke Uchiwa n’avait jamais été un grand fan des cours de sortilèges. Et pour cause ! C’était son frère qui les donnait. C’est donc en trainant les pieds et en persiflant mentalement qu’il s’y rendit affichant le visage le plus froid et antipathique qu’il avait en stock.

«  Bonjour mes petits élèves chéris que j’adule de tout mon être ! couina Itachi Uchiwa joyeusement en les faisant entrer dans sa salle. Vous m’avez tellement manqués pendant la pause…

Sa bonne humeur apparemment inébranlable parut en décourager plus d’un…

 

***

 

IIC.

Abréviation de Incantation Invocation et Charmes.

C’était un peu comme le français comme matière, sauf que  là on y apprenait plus les tournures des formules longues, le choix exact des mots à employer, l’articulation des mots...

Après que chacun fut installer Minato Uzumaki fit nerveusement l’appel en évitant de porter son regard trop longtemps sur certains élèves disons carrément qu’il évita le regard vert de sa -bientôt- belle-fille.

«  Bon comme vous le savez tous, Sakura n’était pas avec nous l’année dernière donc est-ce que quelqu’un pourrait lui faire un rapide récapitulatif des examens de fin de trimestre de l’année dernière ? enchaina-t-il rapidement et sans reprendre son souffle.

Silence de mort…

-         Personne ?

Un ange passa.

-         Vraiment personne ? répéta Minato d’une voix en decrescendo, visiblement déçu.

Deux anges passèrent.

-         Rien ?

Le traineau du Père Noel passa…(oui parce que les anges ont en raz le ponpon !)

-         Bien comme il me semble que vous savez tous vos leçons sur le bout des doigts, ironisa le professeur. Nous allons faire un test de révisions. 

Un « Ohhhhh !! » plaintif passa parmi les rangs soudain plus éveillés.

«  Bon  je choisis ceux qui passent -son regard dériva sur Kiba et Naruto- Sakura ca te dit de…d’essayer ?

La dite jeune fille leva la tête si elle voulait essayer ?

Oui évidemment qu’elle voulait, elle voulait aussi surtout clouer le bec des mauvaises langues -en particulier d’un beau ténébreux- qui se l’ouvrait trop pour la critiquer. Silencieusement elle se leva et fixa son regard sur Naruto qui avala difficilement sa salive :

Habituellement clown de caractère,

Que ton comportement,

Imbécile que tu es mon frère,

S’habille sur toi de vêtements.

(Ok, il est plus de minuit je suis crevée, ne me juger pas sur ces rimes..)

Instantanément le jeune homme se retrouva affublé d’un ridicule costume de clown. Sur ses cheveux reposait un petit chapeau orné de pâquerettes, une chemise rose avec pour motifs d’énormes fleurs multicolore avait remplacé sa chemise d’un blanc immaculé et un large pantalon orange à bretelles lui montait jusqu’au menton et ses baskets avaient céder la place à des chaussures si larges que c’en était absurde. Sans évidemment oublier le traditionnel nez rouge…

Naruto était d’un ridicule risible.

La classe -presque- toute  entière partit dans un fou rie incontrôlable devant la mine et le déguisement ahurissant du blond qui se joignit au rire général. Même Neji, Sasuke et Gaara s’autorisèrent un sourire. Le professeur quant à lui essaya tant bien que mal de cacher son fou rire derrière sa main en toussant, ne voulant pas vexé son fils qui prenait pourtant part à la rigolade.

- Bien, très bien même ! Un A pour la peine, dit-il tout en recouvrant un semblant d’autorité.

Le reste de l’heure se déroula sous le son des stylos plumes  qui grattaient des notes sur des copies simples.

A la fin de la dite heure Sakura ne put s’empêcher de trainer des pieds rangeant ses affaires en dernière lorsque la salle fut vide, elle se dirigea vers le bureau de son enseignant et occasionnellement « beau-père » qui jusque là avait fait mine de ne pas l’avoir remarqué.

«  Professeur… ?

L’avantage à ce qu’il soit à présent son professeur, était qu’elle n’avait pas besoin de l’appeler par son prénom ou beau papa -ce que sa mère adorerait qu’elle fasse. Avant pendant les deux semaines elle le nommait « Hé ! » exemples ; « Hé ! Passe-moi les céréales. » ou « Hé ! Où sont Naruto et Pein ? » Échappatoire facile pour ne pas dire « Minato » ou « beau-papa » mais à présent elle pouvait aisément l’appeler Professeur sans recevoir les coups d’œil agacés de Pein et/ou amusés de Naruto

- Oui, Sakura ?

- Je voudrais savoir si…

C’était dur à dire. Elle déglutit.

- Si ? l’encouragea Minato, qui essayait, depuis 2 semaines, du mieux qu’il pouvait d’améliorer ses relations avec l’adolescente.   

- Si-vous-m’aviez-mis-un-A-parce-que-ma-mère-est-enceinte-de-vous ?

A la fin de sa phrase, elle dut péniblement reprendre son souffle car elle avait débité sa phrase à la vitesse de la lumière.

Son professeur parut choqué.

- N-non, si-si tu as eue cette-e note-là, c’est que, que tu la méritais…déglutit difficilement Minato.

- Ah, Ok…c’est cool…bon eh bien au revoir.

- Euh o-oui passe une bonne journée et euh…ca va mieux, j’ai apris que tu avais eu un malai

Sans plus d’états d’âmes, Sakura sortit de la salle, n’ayant pas vraiment envie de lui fournir cette info.

 

***

 

C’est ainsi qu’à 12h tous étaient installés à leur table de la Grande Salle.

-         -         Bon appétit !

-         -         Cher frère ne sais-tu pas qu’il existe d’autres aliments que les ramens ?

-         -         J’men fous Pein…réussit à articuler Naruto malgré la quantité impressionnante de nourriture qu’il avait en bouche.

La Grande Salle était toute aussi bruyante que ce matin, le ciel magique était ensoleillé et les fantômes flottaient nonchalamment au dessus des tables devant le regard ahuri de Sakura qui interrogea les autres.

-         Dites, je sais que vous êtes en train de manger mais puis-je vous poser quelques questions ?

-         Comme si ca te dérangeait, argumenta Sasuke en haussant les épaules.

-         Quoi ? Que veux-tu savoir ? demanda Kiba curieux.

Sakura rosit devant autant de regards braqués sur sa personne.

-         Eh bien, d’abord, c’est quoi l’Elementalisme ?

-         C’est une matière où on apprend à maitriser nos élèments respectifs, moi je suis de la terre.

-         Tu es de la terre Tenten ? demanda Sakura.

-         Oui, et toi ?

-          Moi, euh je ne sais pas trop. dit Sakura en mordant avide, dans une tartelette à la fraise.

-         T’es du feu. 

-         Humpf ?? Coffen tu fais ca foi ? (Comment tu sais ça toi ?)

-         Déjà que te voir manger me donne envie de vomir, déclara Sasuke, évite d’ouvrir la bouche par dessus le marché s’il te plait.

-         Fais attention à ce que tu dis, j’ai des objets pointus à portée de main je te signale. menaça Sakura en pointant sa petite cuillère vers Sasuke mais au moment où elle s’apprêtait à ajouter quelque chose elle fut interrompu par des bruissements d’ailes car en effet dans la Grande salle venaient de s’engouffrer une centaine de chouettes, hiboux et tout un tas d’autres oiseaux très colorés.

Sakura Haruno fut la seule élève à faire un bond monumental alors que tout les élèves trouvait ça parfaitement normal, même les premières années semblaient n’accorder aucune importance au fait que tout ces volatiles hululaient ou chantonnaient au dessus de leur têtes. Sakura poussa un grand cri en voyant une jolie chouette se poser sur sa tête, l’oiseau parut vexé par sa réaction parce qu’elle lui mordit avec insistance l’oreille.

-         Enlevez-moi ça ! Enlevez-la ! ARGGh !!!

Toute la table éclata de rire alors que Naruto attrapa sans ménagements la chouette qui hulula férocement, mais le blond maintenait fermement le volatile et il décrocha de sa patte une lettre qu’il tendit à Sakura en tenant toujours la chouette.

-         Mais-mais c’est une lettre de maman.

 

Sakura,

Je me sens un peu seule ici mais bon. Comment est-ce là-bas ?

Ca va ? Mieux qu’à Oto j’espère ? Quoique tu me diras que ça ne peu qu’être mieux… Oh je ne sais pas si tu es au courant mais il se trouve que les moyens de communications des sorciers sont très étranges tu ne trouves pas ? J’ai failli faire une syncope quand Minato m’a laissé un mot près de la chouette (je l’ai appelé Light, tu sais comme elle est blanche et claire elle me fait penser à la lumière de la  lune…) en m’expliquant que je devais vous écrire avec cet oiseau. Curieux moyen de communication. Comme promis je t’écris, moi je vais plutôt bien le bébé donne des coups et je vomis à longueur de journée mais sinon ça va. Alors mon bébé je veux un récit détaillée de ta première journée, idem pour Naruto et Pain. Ah et tu trouveras 3 mots destinés à Naruto, Pain et Minato, donnes leur (NE LES JETTES PAS AU FEU, OK ?)

Je vous aime tous.

Haruka, ou ta maman qui prend un peu plus de poids chaque jour oui, oui moi aussi ça me fais mal de le dire mais je suis presque à 82 kilos !

P.S : Si tu prévois d’avoir des relations sexuelles préviens moi, au cas où. Bisooooous.

 

Sakura fut attendrie par le mot… et légèrement agacée par le post-scriptum et elle remarqua trois autres papiers étaient accrochés à la patte du volatile neige que Naruto maintenait, il détacha les deux premiers et relâcha la chouette, elle s’envola vers la table des professeurs en dévisageant avec férocité qui lisait le mot que Haruka lui avait envoyé tandis qu’il passait l’autre à Pein.

-         Vous aussi elle vous a mis le post-scriptum ? demanda Pein en levant les yeux au ciel.

-         C’est marrant ! commenta Naruto quand il acheva sa lecture. J’adore ta mère Saku !

-         Comme c’est touchant. J’ai des mouchoirs à portée de main Haruno, t’en veux au cas où t’aurais une subite crise de larmes ? dit Sasuke après avoir lu le mot de Naruto.

-         Et alors ? Qu’est-ce que ça peut te foutre si ma mère m’écrit elle ? Au moins ma mère était venue me dire au revoir sur le quai, pas comme la tienne, il ne me semble pas l’avoir aperçu sur le quai. Rétorqua Sakura piquée au vif par le rappel de la scène sur le quai.

Un silence religieux et gêné suivit les paroles de la rose qui s’attendait à une réplique acerbe du brun mais à la place il attrapa une pomme se leva et se dirigea vers les cachots 15 minutes en avance, en ignorant royalement la pique de Sakura sur sa mère à lui.

 

 

***

Toute la classe était rangée dans un couloir devant le cachot, tout la classe était silencieuse depuis le repas et Sakura se demanda si elle avait fait ou dit quelque chose de mal.

Plongée dans ses pensées elle ne vit pas le professeur de potions arriver jusqu’à ce que Hinata la pousse à l’intérieur du cachot. Sakura entraîna la brune sur une paillasse du fond afin de ne pas êtres entendues par des oreilles indiscrètes. Enfin le cours commença sous les directives de Yuhi-sensei, une femme brune, la trentaine et de jolis yeux rubis.

-         Bonjour à tous. Vous pouvez vous asseoir. Avant de commencer je tenais à vous décrire la vie de classe dans ma salle de classe, je tolère les plaisanteries de temps en temps mais vous savez ce qu’on dit, les blagues les plus courtes sont meilleures. Ensuite pour limiter les accidents je vous prie d’être attentif lors de mes cours. Etant donné que je suis CERTAINE que vous avez tous bien révisé nous allons commencer par un petit test en binômes.

Ces mots dits elle passa son regard sur la classe et attrapa le livre de potion.

-         En équipe de 2, vous allez à la page hum (elle jeta un regard au sommaire) 52 vous aller faire un antidote. Cette potion est basique et extrêmement simple à concocter, à la fin le livre vous proposera en option d’y ajouter des feuilles de lotus en poudre, vous avez le choix  la poudre de lotus donnera l’antidote sous forme de crème mais il est tout aussi efficace liquide. Je fais juste cette précision pour vous informez que la crème est à rendre dans un pot comme ceci (elle montre un petit pot) et que le liquide dans un flacon avec une étiquette indiquant vos noms et prénoms. Tachez de ne pas faire exploser ma salle. N’est-ce pas Monsieur Inuzuka ? acheva-t-elle en dardant Kiba de ses yeux rubis.

-         Maieuh ! M’dame j’vous jure qu’c’était un accident l’année dernière. Réplique ce dernier avec sourire coupable.

Elle leva les yeux au ciel.

-         C’est cela, c’est cela. Au travail tout le monde.

Le cours débuta réellement lorsque tout le monde se précipita vers les armoires à ingrédients. Sakura laissa Hinata s’en charger.

Perdue dans ses pensées elle attendit patiemment qu’Hinata revienne et silencieusement elles commencèrent la potion demandée.

A la demi-heure tandis que la potion avait prit une teinte verte pale comme mentionné dans le livre à ce stade il ne restait plus qu’à remuer dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pendant dix minutes.

-         Hinata pendant que tu remue je peux te poser une question ? interrogea Sakura dont l’esprit était torturé depuis le déjeuner.

-         Je t’en pris.

-         En fait voilà je voudrai savoir… tu sais quelque chose à propos de la…la famille de Sasuke ?

La Hyuga arrêta de remuer pendant une demi-seconde puis l’air pensif elle demanda :

-          Hmm… pourquoi cette question ?

-         Eh bien…

La rose n’eut pas le loisir de terminer sa phrase car Kurenai passait dans les rangs pour vérifier le stade des potions. Elle passa devant leur paillasse sans rien dire tandis que Sakura remuait la potion pour les cinq dernières minutes. Lorsque elle arriva devant le chaudron de Naruto et Kiba qui suaient devant leur potion rouge vif et bien trop liquide elle regarda le liquide d’un œil désespéré, haussa les épaules et continua sa ronde. Sakura reprit.

-          En fait avant pendant le déjeuner j’ai fait une sorte d’allusion sur sa… sa mère et il a paru assez heu… triste ? et après tout le monde s’est tus.

-         C’est une histoire triste… Sasuke a perdu ses parents, très jeune je crois qu’il les as quasiment vu agoniser… Et donc c’est pour ça q…

Sakura avait les yeux emplis de larmes à présent et au moment où Hinata ouvrait la bouche continuer

-         Tu sais… commença une voix grave.

Elles firent volte-face pour se retrouver nez à nez avec un Sasuke mi-irrité mi-agacé.

-         … évites de poser des questions sur moi dans mon dos. finit-il en haussant les épaules. (il remarqua la larme sur la joue de la fleur et ses lèvres se retroussèrent en un sourire ironique) pauvre bébé tu veux un mouchoir ou ton biberon ?

Rapidement elle essuya du revers de sa manche sa larme et regarda l’Uchiwa droit dans les yeux, tandis que Hinata se faufilait discrètement jusqu’à l’armoire pour y récupérer le poudre de lotus et surtout pour laisser Sakura s’expliquer.

-         Je m’interrogeai juste. Et je ne veux pas de mouchoirs, je ne veux pas savoir si tu as toujours été aussi détestable honnêtement je ne t’aime pas parce que tu es méchant et arrogant mais vois-tu moi je suis humaine et j’ai un cœur alors je m’excuse pour ce midi.

Et elle se retourna pour préparer la crème avec Hinata, qui voyant la conversation terminée, vint reprendre sa place à l’écart avec Sakura.

-         Hum.

Il ne savait que répondre il trouvait sa réaction étrange et pourtant il était un peu plus joyeux, le cœur plus léger… (autant qu’un Sasuke Uchiwa puisse l’être.)

 

 

***

 

Couchée dans son lit les yeux fermés bien que toujours éveillée Sakura Haruno faisait le résumé de cette première journée en vitesse accélérée.

Fronçant les sourcils au désagréable souvenir de son malaise, elle se remémora l’épisode dans l’infirmerie, elle n’en était pas sure mais…

*Arrrghhh ! *

Ça recommençait…Cette impression étrange et douloureuse qui lui vrillait méchamment le crâne…

Elle attrapa alors sa tête et retint tout bruit susceptible de ramener quelqu’un ici, au fond de sa gorge sèche.

Un bruit, comme celui d’une note très aigue coura dans ses oreilles mais soudain,

‘‘Désolé.’’

Elle releva la tête, toute ouïe, alarmée comme jamais.

Avait-t-elle rêvé cette voix qui lui avait parcouru le crâne ? Un frisson lui parcouru l’échine.

Sakura en était sure et certaine quelqu’un lui avait parlé…à l’intérieur de sa propre tête.

La formulation de cette pensée lui donna l’impression forte désagréable d’être une folle à liée.

Et pourtant elle en était aussi sure que le fait de voir son reflet en sueur et haletant dans le miroir, mais le n’avait pas le temps de réfléchir il était déjà 18h et elle avait à faire.

***

 

A califourchon sur son balai volant, une jeune femme aux cheveux roses et aux yeux verts étincelants exécuta plusieurs tours de terrain après avoir marquer 5 essais sur 6 face au talentueux gardien qu’était Kiba Inuzuka. Ayant finie sa démonstration, elle atterrit souplement sur la pelouse, anxieuse lorsque qu’elle vit l’équipe des six joueurs se rassembler en cercle pour voter.

Elle était encore ébahie et émerveillée par tout ce qu’elle rencontrait au château, mais lorsqu’elle avait essayé de voler pour la première fois elle avait eue l’impression de savoir voler avec balai depuis toujours.

Sakura mesura alors ses chances : il lui avait semblé que Neji l’appréciait depuis qu’elle avait rencontré Hinata, Naruto lui il l’adorait tout simplement, Kiba n’avait pas sembler trop vexé lorsqu’elle avait marqué ses 5 essais en fait il était plutôt ravi…Shikamaru eh bien, c’était Shikamaru (et puis de toute façon il avait dormit pendant tout son essai alors…) Gaara, hum, elle ne le connaissait pas trop mais il n’avait pas l’air méchant juste protecteur envers Lanaë, quand à Sasuke elle ne se berçait pas d’illusions il ne pouvait pas la voir en peinture et c’était plus que réciproque.

Bon, pour être honnête elle ne savait rien des chances qu’elle avait c’est pour cela que, dans sa tenue rouge et or elle s’était assise sur l’herbe fraiche en se rongeant les ongles, son tic lorsqu’elle stressait.

D’après les 50 élèves au moins qu’elle avait questionné sur les critères de sélection elle avait pu constater que Sasuke Uchiwa en tant que capitaine avait en tout viré 72 personnes à ce poste de poursuiveur en moins de deux ans.

C’est pour cela que lorsqu’il lui annonça morose, qu’elle était reçue, Sakura lui jeta un coup d’œil étonné et elle put clairement voir les yeux de l’Uchiwa papillonner vers le reste de l’équipe comme pour lui faire clairement comprendre qu’il avait été en minorité dans le choix de sa nomination.

Elle lui tira gaminement la langue.

Ils étaient 7 et tous (mis à part Sasuke) l’avait soutenue…

Une bouffée de chaleur enfla dans son cœur en se sentant aussi soutenue ce dont elle n’avait pas l’habitude dans son ancien lycée et arrêtant de se ronger les sangs elle s’élança balai encore en main en criant comme une tarée vers ses amies qui l’accueillirent en une grande étreinte, avec de petits cris ravis.

-         Je suis prise !!!! Je suis poursuiveuse ! YEAH !!!

 

***

Tous réunis en bas (certains s’avançaient dans leurs devoirs d’autres attendaient la pure partie de rigolade et de détente promise par Naruto.) la salle était décorée de banderoles rouges et or et des tables avaient étés installées contre un mur pleines de victuailles, les meubles avaient été repoussée comme pour faire de la place avec au centre une tables sur laquelle Naruto braillait de son incroyable voix.

«  Bon !!! Écoutez moi tous !!! commença-t-il en trépignant. Oui tous même les intellos, les ringards, les flemmards, les poufs, les beaux gosses, les conasses, les préfètes, les pervers ! TOUS !!!!

Les regards de toute la salle se dirigèrent vers Naruto debout sur une table avec la voix magiquement amplifiée, certains paraissaient agacés d’autres plutôt amusés par Naruto qui était très exubérant.

Assise dans un coin à coté d’Hinata Sakura regarda Naruto effectuer une sorte de révérence absolument ridicule ce qui provoqua les rires de l’assemblée.

-         Bien. Donc merci à tous donc voilà nous avons décidez de passer une soirée un peu tranquille pour ce premier soir afin que vous puissiez décompresser. Allez Sasuke, viens me rejoindre !!

-         Dans tes rêves.

-         Steuuuuplaiiit !!! geignit le blondinet en sautillant sur la table qui menaçait de s’écrouler.

-         Non. lui répliqua fermement le brun adossé nonchalamment contre un mur tout en fixant Sakura du coin de l’œil en repensant au cours de potion.

-         Méchant !!

-         Oui, je sais.

-          Pain mon frangin chéri tu….

-         Jamais, coupa ce dernier en secouant la tête, je sais à quoi m’en tenir avec toi.

-         Mon propre sang qui me rejette ! s’indigna Naruto avec des airs de vierge farouche. Je suis choqué !!

-         Ta gueule tu nous casse les pieds avec ta voix de crécelle. fit remarquer Pain avec un sourire agacé.

-         Je suis réellement choqué !  

-         Oui, oui c’est ça…

-         Bon alors personne ne veux venir me rejoindre ?

-         Si ! MOI !!!

La salle entière se tourna pour découvrir…Kiba.  

-         OUAIS VIENS MON POTE !!

-         J’ARRIVE.

-         TOPE-LA !

Tout deux réunis sur la table leurs voix magiquement amplifiée firent démarrer la sono.

 

Seul devant ma glace je me trouve très beau

Je mets mon équipement comme Stallone dans Rambo

Dès que la musique commença les premiers éclats de rire retentirent. Tenten se tenait les cotes tellement son hilarité était grande, affalée sur un pouf Temari se divertissait en lançant des chips sur les deux chanteurs.

La coupe de Chris Waddle en 92
Jean Diesel, t-shirt, une petite bagouse

Malgré sa presque totale impassibilité Neji Hyuga esquissa un léger sourire.

J'éclate quelques boutons dans ma salle de bain
Fait bouger mes pecs ouais ouais tout va bien

Tous étaient écroulés.

Allo, « comment ça va mon p'tit chamalo »
Ca va et toi ma p'tite tagada
« Tu sors ce soir ? Tu veux pas qu'on se voie ? »
« Non pas ce soir, je vais rester chez moi
Je me sens pas bien, mais je reverrai de toi»

Finalement la soirée « karaoké » s’acheva tard, et chacun eue une dernière pensée avant d’aller se réfugier chez Morphée ; certains songaient à leur prochaine vengeance, d’autres à l’amour impossible, certains à la culpabilité, d’autres encore à la tritesse et Sai rêva de rêves super érotiques, mais ça, ce n’est pas une surprise…

 

 

 

 

 

Donc voilà, chapitre 4 bouclé.

ET non ! Je ne suis pas encore morte ! Je suis en vie et en très bonne santé ! J’ai juste un emploi du temps chargé et que j’ai rarement l’occasion et le temps d’écrire.

Je mets ce nouveau chapitre en espérant qu’il vous plaise.

Et n’oubliez pas de poster un commentaire que je sache votre avis, ca prend environ deux secondes !

Bisous, bonne lecture.

 

 

Commentaire de l'auteur J'ai été agréablement surprise de voir mon chapitre publié car pour X raison cela ne marchait plus à un moment et je suis contente que le problème soit réglé. Donc voilà bonne lecture à tous/toutes.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales