Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Romans
    Plumes de Marmotte
    Nb de signes : > 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - thriller - romance - bit-lit - chick-lit - young adult - mystère - suspense
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire la folie de son personnage au Comics Corner (2 PLACES) [ Le 27/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Apple and Ananas
[Histoire Terminée]
Auteur: jessnal Vue: 23205
[Publiée le: 2011-04-23]    [Mise à Jour: 2011-12-12]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 92
Description:
Miwa est une jeune fille ordinaire... fan de manga en tout genre, mais surtout de Naruto.
Elle se réveille un jour, non pas dans son lit, mais perdue en pleine forêt de Konoha. La surprise est de taille, mais cela reste tout de même une excellente nouvelle. Très vite, elle rencontrera ses héros préférés, se liera d'amitié (ou pas) avec eux et devra s'adapter à cette vie nouvelle, dans l'affreux doute de devoir tôt ou tard retourner dans son monde.
Des couples à prévoir, pas mal de spoils pour ceux qui ne suivent que l'anime...
Ceci est ma première fiction et j'ignore quelles seront vos réactions. N'hésitez pas à me dire ce qu'il vous plaît... vous déplaît... j'y serais très attentive.
Bonne lecture.
Crédits:
Kishimoto... of course. mis à part le personnage de Miwaku.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 32 : Senju contre Uchiha

[2372 mots]
Publié le: 2011-09-19Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Miwaku et son équipe faisait route vers Konoha. Ils n’avaient pas perdu de temps pour annoncer le résultat de leur recherches au Kazekage et leur départ. Gaara s’était montrer tout à fait conciliant et avait ajouter qu’ils pouvaient compter sur le soutient de Suna et ses shinobis.

À peine eurent-ils quitter le village que Neji détecta la trace d’individus à leur poursuite.

Neji : Sasuke…

Sasuke : Oui je sais.

Miwaku : Ils ne te lâcheront jamais.

Sasuke : faut croire.

Le jeune homme serra les dent. Il ne supportait plus que ses moindres faits et gestes soient constamment sous la surveillance des forces spéciales.

Miwaku : on fait un jeu ?

Elle effectua un mudra.

Miwaku : métamorphose.

Et se transforma en Sasuke.

Miwaku : Le premier qui arrive à Konoha avec le moins d’Anbu sur son dos ?

Shikamaru : ça a l’air chiant.

Neji : en effet.

Sasuke : Tout ça parce que vous avez peur qu’elle gagne. Il serait dommage que l’élève surpasse ses protecteurs.

Il avait annoncé ça d’un air blasé, sans réfléchir aux conséquences… mais dès qu’il eut finit sa phrase, Neji et Shikamaru avait prit son apparence.

Miwaku : C’est partit ?

Ils s’élancèrent tous les quatre vers des chemins opposés.

*

Le lendemain matin, Miwaku pouvait se féliciter d’être arrivée la première aux portes de Konoha. Elle avait distancé ses amis en un éclair… cependant, sa discrétion était à revoir car elle avait la totalité des anbus à ses trousses. Les ninjas des forces spéciales arrivèrent, les uns après les autres, essoufflés et vidés de leur chakra. La jeune femme attendit qu’ils soient tous présents pour retrouver son apparence initiale.

Miwaku : raté !

Elle les entendit protester en dessous de leur masque et ils rebroussèrent chemin, dans l’idée de mettre le grappin sur le vrai Sasuke.

Ravie de sa farce, elle s’assit en en tailleur à même le sol afin d’attendre ses compagnons. Une heure toute entière passa… Elle avait vraiment été rapide.

Neji fut le premier à arrivé.

Il jeta un regard amusé à la jeune femme. Miwaku adorait tout particulièrement apercevoir cet éclat dans ses grands yeux nacrés. Il lui était de plus en plus rare de le trouver.

Neji : rappelle moi de ne plus jamais faire courir mes élèves.

Elle lui répondit par un sourire et se redressa pour se retrouver face à lui.

Miwaku : Tu sais où en sont les autres ?

Neji : Sasuke est à une heure et Shikamaru le suit de près.

Miwaku : parfait.

Il sourcilla, intrigué.

Miwaku : Tu voulais me parler… non ?

Le cœur du jeune homme se figea. Oui, il y a des jours de cela, il lui avait demandé de lui accorder un peu de temps. Il bouillonnait alors de rage et était près à lui avouer ses sentiments… mais il n’en était plus certain désormais. Ses pensées se bousculaient dans sa tête, tandis que Miwaku l’observait de ses grands yeux noisettes.

Neji : Le moment est peut être mal choisit.

Il bredouillait et détourna son regard, sentant celui de la jeune femme trop insistant.

Miwaku : Tu sais pourtant que tu peux tout me dire…

Il pivota vers elle… Dans sa course folle, quelques feuilles étaient venues s’emmêler dans ses cheveux… comme s’était souvent le cas. Ils étaient bien trop longs pour être pratiques. Sa tresse était en partie défaite et lui donnait un petit charme sauvage. Une légère brise soufflait et lui apportait son odeur… un mélange de cannelle et de fleurs, parfum au combien délicieux.

Il s’attarda sur son doux visage, sur sa bouche pulpeuse et moqueuse… combien de fois avait-il rêvé qu’il l’embrassait ?

Il fit un pas vers elle.

Neji : Je te promet de t’en parler une fois cette mission terminée. Il n’y a aucune réelle urgence…

Si bien sûr… il y en avait une. Mais se décharger de ce fardeau signifiait en ajouter un à Miwaku. Car dans son cœur, il le savait, elle ne le choisirait pas. Il ne soupçonnait en rien la relation qu’elle avait commencé à construire avec Shikamaru, mais ne doutait pas un seul instant qu’elle le lui préférait. Lui dévoiler ses sentiments ne ferait que la mettre mal à l’aise et peut être perdre sa confiance et son amitié. Si infime soit les liens qui pouvait l’unir à elle, il voulait qu’ils persistent. Pouvait-on le lui reprocher ?

Miwaku : mais… je…

Elle croisa les bras sur sa poitrine et prit son air boudeur.

Miwaku : J’aime pas les secrets !

Il eut un rire léger… lointain. Il était rare de le voir ainsi et elle rit avec lui.

Miwaku : ça m’avait manqué.

Neji : De ?

Miwaku : De rire avec toi.

Il soupira et laissa son regard vagabonder en direction de la forêt.

Neji : à moi aussi.

*

Le cinquième Hokage tenait entre ses mains le manuscrit du sage. Elle n’en croyait pas ses yeux et caressait, rêveuse, la couverture.

Tsunade : Je ne m’attendais pas à ça.

Elle se saisit de son coupe papier pour entailler son index et déposer son sang sur l’une des branches du sceau. Comme elle s’y attendait, les traits se modifièrent légèrement mais reprirent leurs formes initiales.

Tsunade : Bien… je vous laisse poursuivre les recherches. Naruto sera bien plus disponible que moi pour vous prêter son sang.

Shikamaru reprit le manuscrit entre ses mains, s’inclina devant la princesse des Limaces et prit congé. Ses trois coéquipiers l’attendaient à l’extérieur.

Shikamaru : Allons chercher Naruto.

Miwaku : on le ramène où ?

Sasuke : Chez moi.

L’Uchiha avait tranché. Miwaku lui jeta un regard soupçonneux et murmura suffisamment bas le nom de Sakura afin que leurs compagnons ne l’entendent pas, tout en formant un cœur avec ses doigts.

Il tiqua, agacé et tourna les talons.

Elle éclata de rire et prit aussitôt la direction du restaurant préféré de Naruto : Ichiraku.

À peine dix minutes plus tard, la jeune femme tirait Naruto par le bras au domaine des Uchiha.

Naruto : Mon bol de ramen !

Miwaku : Je t’en paierais deux, mais là il y a urgence.

Ils se turent lorsqu’ils aperçurent au loin Sasuke marcher dans la ruelle qui menait à sa demeure. Sakura en sortit et se jeta dans ses bras. Miwaku était particulièrement attendrie par l’étreinte des futurs mariés… mais lorsqu’elle se tourna vers Naruto, elle descella en lui une profonde détresse.

Miwaku : Ne me dis pas… que…

Naruto : Ne t’inquiète pas de ça Miwa’.

Il croisa ses bras derrière la nuque, songeur.

Miwaku : Je suis désolée Naruto.

Naruto : C’est mieux comme ça. L’essentiel est qu’elle soit heureuse. Et puis… ça a toujours été lui, depuis qu’elle est toute petite. Alors on se relaie au rôle de meilleur ami et on subit.

Miwaku : Est-ce que tu lui as déjà dit clairement ce que tu ressentais pour elle ?

Naruto : Pas vraiment. Je ne voulais pas lui faire porter ce fardeau.

Soudainement… Miwaku pensa à Neji. Se pourrait-il que… Non, Neji la surprotégeait toujours en bon Senseï et en meilleur ami. Si il avait d’autres intensions, elle l’aurait deviné.

Ils avancèrent ensembles, d’un pas plus lent.

Sakura les reçu à bras ouvert. Elle semblait heureuse, comme l’avait insinué Naruto quelques minutes plus tôt.

Sakura : Le mariage est dans six jours. Vous n’avez pas intérêt de vous volatiliser si vous ne voulez pas que je vous étripe !

Miwaku : Je suis témoin, je ne peux pas rater ça !

Sakura : Tu as trouvé une jolie robe Miwa’ ?

La jeune femme se figea sur place. Elle n’avait pas vraiment pensé à revêtir quelque chose de spéciale pour la cérémonie. Comme la rose avait l’air un peu agacée, elle improvisa.

Miwaku : Bien sûr Sakura !

Sakura : Ino m’a montré la sienne… elle espère vraiment surpasser mon Yukata… mais aucune chance, il est superbe !

Miwaku : Je n’en doute pas.

En tant normal, Miwaku aurait prit beaucoup de plaisir à parler chiffon. Mais pour l’heure, l’histoire du manuscrit l’empêchait de penser à autre chose. Elle voulait tirer cette affaire au clair au plus vite.

Naruto : C’était ça ton urgence ? Parler de fringues ?

Tiens, Naruto aussi voulait sembler passer aux choses sérieuses.

Miwaku : On attend Neji et Shikamaru !

Ces derniers ne tardèrent pas à arriver. Ils s’installèrent au même titre que leurs amis autour de la table basse.

Shikamaru : Bien, Naruto, Sakura… je m’adresse surtout à vous deux. Nous avons fait une découverte peu commune lors de notre déplacement à Suna. Nous voulions le partager avec vous et vous demandez votre aide en toute discrétion… à toi Naruto parce que tu es entièrement concerné, et à toi Sakura, en tant que future Madame Uchiha.

Il prit une profonde inspiration et commença son récit. Il expliqua aux jeunes gens la légende du sage qu’ils connaissaient en partie, ainsi que celles de ses deux fils. Lorsqu’il sortit le manuscrit, ils ne purent cacher leur surprise.

Lorsqu’il eut terminé, Sasuke prit le relai pour expliquer le fonctionnement du sceau. Tandis qu’il détaillait une à une les trois branches, Naruto se leva de table et serra les poings.

Sakura : Naruto ?

Naruto : Ne peut-on pas laissé le passé où il est… et se tourner vers l’avenir ?

Sa voix était glaciale.

Sasuke : C’est quoi ton problème ?

Naruto : Je ne vois pas l’intérêt de lire cet héritage. Nous ne sommes pas les enfants du Rikodu Sennin… seulement de vagues descendants.

Sasuke : Il y a peut être à l’intérieur une technique inégalable. Tu veux vraiment passer à côté de ça ?

Naruto : C’est exactement ça qui m’agace chez toi Sasuke… Cette quête de puissance qui ne te quitte jamais.

Aussitôt, Miwaku comprit que Naruto y était allé un peu fort. Cela ne loupa pas, car l’Uchiha c’était mit sur pieds.

Sakura s’interposa entre eux.

Sakura : ça suffit tous les deux ! Ce carnet est juste une découverte historique. Il est de notre devoir de découvrir…

Naruto : découvrir quoi ? Comment nos ancêtres se sont entretués ? Je ne marche pas. Suffisamment de guerres ont été déclarées pour des histoires qui appartenaient au passé et dont nous n’étions en rien responsable. Faut-il que j’énonce tous les innocents qui ont payés de leurs vies pour les erreurs des anciens ?

Sasuke : Si tu as quelque chose à me dire Naruto, dis le !

Miwaku se sentit prise d’un étrange vertige… son rêve lui revenait à l’esprit et son chakra la démangeait. Le sceau apposé dans son aine gauche la brûlait légèrement. Elle tenta d’ignorer cette douleur qui s’intensifiait petit à petit.

Naruto : Tout ce que j’ai à dire c’est que je ne vous apporterais pas mon soutient pour ce foutu bouquin !

Les deux hommes s’approchèrent l’un de l’autre d’un air menaçant. Sans attendre une seconde Miwaku se glissa au milieu d’eux, les saisit et l’un et l’autre par le col et les repoussa avec violence.

Miwaku : J’en ai plus qu’assez des gamineries des ninjas d’aujourd’hui ! Quand est-ce que vous arrêterez de vous comportez comme des enfants ?

Elle s’adressait à tout le monde, sans fixer qui que ce soit. Elle bouillonnait de rage, si bien que ses membres en tremblaient.

Soudain la tête lui tourna et elle tomba à genoux. Naruto et Sasuke qui étaient à proximités la soutinrent.

Naruto : Miwaku ?

Sakura se hâta vers la kunoïchi malade. Elle posa sa main sur son front et constata qu’elle était brûlante.

Sakura : Miwaku ? Qu’est-ce que tu as ?

La jeune femme posa sa main sur son aine droite, geste qui n’échappa pas à Neji, Shikamaru et Sasuke.

Miwaku : Je sens le chakra scellé à l’intérieur de moi. Il me dérange…

Aussitôt, Neji activa son byakugan. Ses yeux scrutaient le corps de la jeune femme.

Neji : Son chakra est dissociable, comme toujours. Le bon est répartit également, en revanche le mauvais est concentré sur le sceau… comme si il tentait de s’en libérer par lui-même.

La medic-nin passa ses mains hâlée de vert au dessus du corps de Miwaku.

Sakura : Je le ressens moi aussi.

Alertés, Shikamaru et Neji se retournèrent sur Sasuke.

Shikamaru : Que faut-il faire ?

L’Uchiha n’attendit pas une seconde de plus et prit la jeune femme dans ses bras. Il fit signe à Sakura de le suivre et emmena la kunoïchi fiévreuse dans une pièce isolée.

 

 

Commentaire de l'auteur J'espère que ce chapitre répond à vos attentes. J'aime bien ce côté un peu impulsif de Miwaku, qui apparaît dès que la tension monte. Dîtes moi si vous trouvez qu'elle en fait un peu trop...
Prochain chapitre ce week end. En attendant je vous fais des bisous et à bientôt !
Kisu
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales