Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Romans
    Plumes de Marmotte
    Nb de signes : > 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - thriller - romance - bit-lit - chick-lit - young adult - mystère - suspense
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire la folie de son personnage au Comics Corner (2 PLACES) [ Le 27/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Apple and Ananas
[Histoire Terminée]
Auteur: jessnal Vue: 23204
[Publiée le: 2011-04-23]    [Mise à Jour: 2011-12-12]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 92
Description:
Miwa est une jeune fille ordinaire... fan de manga en tout genre, mais surtout de Naruto.
Elle se réveille un jour, non pas dans son lit, mais perdue en pleine forêt de Konoha. La surprise est de taille, mais cela reste tout de même une excellente nouvelle. Très vite, elle rencontrera ses héros préférés, se liera d'amitié (ou pas) avec eux et devra s'adapter à cette vie nouvelle, dans l'affreux doute de devoir tôt ou tard retourner dans son monde.
Des couples à prévoir, pas mal de spoils pour ceux qui ne suivent que l'anime...
Ceci est ma première fiction et j'ignore quelles seront vos réactions. N'hésitez pas à me dire ce qu'il vous plaît... vous déplaît... j'y serais très attentive.
Bonne lecture.
Crédits:
Kishimoto... of course. mis à part le personnage de Miwaku.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 6 : Une rencontre et une détermination

[2529 mots]
Publié le: 2011-05-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Miwaku s’était forcée à se lever très tôt pour être certaine d’être au terrain d’entrainement avant Neji. Seulement, elle n’était pas encore habituée à l’organisation du village de la feuille… et elle se perdit sur le chemin du terrain d’exercice. Il faisait nuit noire, et elle courrait à vive allure… Elle décida de grimper sur un toit afin d’avoir une meilleure visibilité de Konoha, même si elle le savait, en pleine nuit, ce serait difficile.

Alors qu’elle marchait hésitante sur un toit, elle trébucha sur quelque chose et manqua de tomber de plusieurs mètres de haut. Elle sentit alors des bras l’encercler et la retenir. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle se tenait serrée contre un individu. Elle reconnut alors ce symbole sur la veste du jeune homme qui lui avait évité plusieurs fractures… ce pouvait-il que ce soit…

Elle leva les yeux et vit… Shikamaru Nara.

Cette simple vue la troubla. Elle avait toujours adoré ce personnage pour son flegme légendaire et son incroyable stratégie lors des combats. Il écarta la jeune femme, visiblement gêné.

Shikamaru : ça va ?

Miwaku se surprit à bégayer.

Miwaku : heu… oui… c’est-à-dire que…

Shikamaru : fait plus attention où tu mets les pieds à l’avenir.

Le jeune homme s’allongea de tout son long sur le toit et ferma les yeux. Elle comprit alors qu’il était donc l’objet de sa chute. Elle resta là à l’observer lorsqu’il ouvrit un œil.

Shikamaru : quoi ?

Miwaku : merci.

Shikamaru : y’a pas de quoi. Lâcha-t-il avant de refermer les yeux.

Miwaku s’agenouilla près de lui. Il jura…

Shikamaru : putain…

Miwaku : c’est quoi ton problème ?

Shikamaru : je veux dormir.

Miwaku : C’est peut être pas l’endroit approprié ?

Shikamaru : est-ce que je te demande ce que tu foutais toi aussi sur un toit en pleine nuit ? Non ? Alors fout-moi la paix.

Miwaku : désolée, mais je vais avoir besoin de toi.

Il ouvrit les yeux et la dévisagea.

Shikamaru : comment ça ?

Miwaku : je suis perdue.

Il poussa un profond soupire avant de prononcer son mot préféré :

Shikamaru : galère.

Miwaku ; s’il te plaît.

Shikamaru : tu veux aller où ?

Miwaku : au cinquième terrain d’exercices…

Shikamaru : c’est juste à côté. Pourquoi les femmes n’ont-elles aucun sens de l’orientation ?

Miwaku : tu peux me montrer où s’il te plaît ?

Sa fainéantise n’était donc pas seulement un caractère propre au manga. Il était réellement paresseux. En poussant soupire après soupire, il lui indiqua brièvement la route à prendre.

Elle le remercia d’un hochement de tête avant de descendre prudemment du toit.

Une fois en bas, elle l’appela.

Miwaku : Shikamaru !

Le jeune homme sursauta, il ne se souvenait pas lui avoir dit son prénom, ni l’avoir déjà vu. Il se redressa et se pencha pour la regarder…

Elle se tenait en bas, légèrement éclairé par le soleil naissant, laissant apparaître un sourire rayonnant et faisant ressortir sa peau hâlée. Elle rit doucement, il écarquilla les yeux.

Miwaku : Cesse d’être aussi masochiste…

Il ne savait quoi penser de cette jeune femme qui avait manqué de se tuer, lui avait demandé son chemin et maintenant lui riait au nez…

Shikamaru : Qui es-tu ?

Miwaku lui répondit seulement par un sourire…

Shikamaru : tu me connais ?

Miwaku : On aura bien l’occasion de se revoir !

Et la jeune fille s’élança d’un pas léger. Shikamaru s’assit sur le rebord du toit, la regardant s’éloigner. Drôle de rencontre. Qui était-elle ?

De son côté, Miwaku était rêveuse. Elle avait toujours admiré Shikamaru et cette confrontation l’avait excitée. Cela promettait une belle journée… à condition qu’elle ne soit pas trop en retard, car l’aube était déjà là.

Neji l’attendait, agacé. Il ne prit pas le temps de la saluer et la fit immédiatement courir. Elle le maudit silencieusement… jusqu’à midi.

De son côté, Shikamaru était intrigué par cette étrange rencontre. Il resta une bonne partie de la matinée perché sur son toit afin d’éviter toutes présences ennuyeuses. Il s’enquit à descendre lorsqu’il aperçu Naruto. Il le héla, et les deux amis marchèrent l’un à côté de l’autre, grignotant un dango. Il osa rompre le silence :

Shikamaru : J’ai rencontré une fille ce matin.

Naruto se mit à rire et à bondir dans tous les sens en se moquant de son ami. « Il ne grandira donc jamais », pensa Shikamaru en levant les yeux au ciel.

Shikamaru : idiot, ce n’est pas ce que tu crois. Je ne l’avais jamais vu à Konoha… et pourtant j’ai l’impression qu’elle me connaissait.

Naruto : comment elle était ?

Le jeune renard n’était pas dupe, et il savait très bien de qui Shikamaru pouvait parler.

Shikamaru : bizarre.

Naruto : non mais, physiquement ?

En général, le jeune Nara ne faisait pas attention à ce genre de détail. Il ne remarquait jamais l’enveloppe corporelle des gens… bien trop intelligent pour y prêter la moindre intension. Et Naruto abandonna vite l’espoir d’une description. Mais son ami le surprit :

Shikamaru : Elle était brune, avec une grande natte…

Naruto ne pu s’empêcher de sourire et nargua Shikamaru.

Naruto : Tu la trouves mignonne ?

Gêné, le jeune Nara ignora cette question.

Shikamaru : Tu la connais ?

Naruto garda son immense sourire et passa ses bras derrière sa tête en le faisant attendre avant de donner sa réponse.

Naruto : ouais ! C’est Miwaku !

Shikamaru : Miwaku ?

Naruto : ouais. Elle est très mignonne… et gentille aussi !

Shikamaru : Si tu le dis.

Le jeune Nara voulait mettre un terme à cette conversation qui le mettait mal à l’aise. Mais Naruto n’avait pas l’air d’avoir envie de laisser tomber ce sujet qui l’amusait.

Naruto : pourquoi tu dis qu’elle est bizarre ?

Shikamaru : bah… en une minute elle a réussi à me tomber dessus, me dire qu’elle était perdue et me donner mon nom alors que je ne l’avais jamais rencontré auparavant.

Naruto éclata de rire en pensant à la jeune femme.

Naruto : viens, on va la voir.

Shikamaru : pour quoi faire ?

Naruto : comme ça !

Miwaku venait de tomber à genoux… Neji lui faisait face avec froideur.

Neji : relève-toi.

Elle se remit fébrilement sur pied.

Le détenteur de byakugan ne put s’empêcher de sourire intérieurement. La détermination de son élève l’impressionnait.

Puis il sentit la présence de deux étrangers.

Neji : demain, même heure…

Miwaku : même terrain, pas de problèmes.

Il la regarda stupéfait. Cette jeune fille était vraiment hors norme. Comment faisait-elle pour garder sa bonne humeur après plusieurs heures de courses épuisantes et ennuyeuses ? Comment pouvait-elle se montrer aussi joviale avec lui alors qu’il se montrait si distant ?

Elle peinait à rester debout… il le voyait. Elle devait certainement attendre qu’il parte pour se laisser tomber à nouveau. Il s’amusa de la situation et resta planté devant elle.

Miwaku : tu ne pars pas froidement sans me dire au revoir ?

Il sursauta, et elle rit doucement.

Miwaku : Ne fais pas cette tête… je plaisantais.

Il se radoucit et sourit lui aussi. Ce témoignage amical n’échappa pas à la jeune fille… mais elle continua de le taquiner :

Miwaku : alors c’est pour m’empêcher de m’assoir que tu fais ça, c’est sadique.

Ils rirent ensembles.

Plus loin, Naruto et Shikamaru les observaient bouches béantes.

Shikamaru : je rêve ou Neji est en train de rire avec une fille ?

Naruto semblait aussi surpris que lui, mais il était ravit du spectacle.

Naruto : je t’avais dit que Miwaku était vraiment gentille ! Si elle arrive à faire rire Neji comme ça…

Shikamaru : ouais ouais…

Miwaku se laissa alors tomber sur le sol, Neji s’accroupit à ses côtés et repris son sérieux.

Neji : Miwaku, il faut que tu sois plus endurante… tu es trop faible.

Miwaku : qu’est-ce que tu me conseilles ?

Neji : les entrainements basiques de taijutsu pour renforcer tes muscles. Après nous verrons pour ton chakra.

Miwaku : en gros, tu me demandes de faire des devoirs à la maison… abdos, pompes et flexions ?

Neji : c’est un peu ça.

Miwaku : ça y est, je te déteste pour de bon.

Neji lui sourit avant de se redresser et de lui tourner le dos.

Neji : à demain Miwaku.

Miwaku s’allongea dans l’herbe et ferma les yeux. Elle était ravit d’avoir pu casser la carapace de Neji.

Lorsqu’elle se redressa, elle aperçu les silhouettes de Naruto et de Shikamaru. Elle leur fit signe de la main et ils avancèrent pour la rejoindre.

Naruto se jeta dans l’herbe aux côtés de la jeune femme tandis que Shikamaru afficha plus de réserves.

Miwaku : ça va les garçons ?

Naruto : ouais, alors tu connais déjà Shikamaru ?

Elle acquiesça.

Miwaku : d’ailleurs, merci encore. Sans toi, Neji m’aurait étripé.

Shikamaru haussa les épaules. Il se fichait toujours de ce qui l’entourait et ne se montrait jamais très concerné par le moindre sujet, trop fatigué pour débattre. Il s’assit dans l’herbe, se penchant légèrement en arrière pour regarder les nuages défiler.

Naruto et Miwaku discutèrent un moment… il ne prit pas part à leur conversation. Cependant elle dériva vite…

Miwaku : mais si ! Les femmes ont une bien meilleure maîtrise de leur chakra !

Naruto : ce n’est pas vrai ! Il y a autant d’homme que de femmes dans les ninjas médecins !

Miwaku : Mais toutes les femmes ne deviennent pas médecin !

Naruto : Mais crois moi bon sang ! Je suis certain que tu n’auras jamais une aussi bonne maîtrise de ton chakra que moi !

Les deux élevaient de plus en plus la voix, ce qui fatigua le jeune Nara.

Shikamaru : Naruto a raison… une femme comme toi ne devrait pas devenir ninja.

Miwaku : quoi ?

Naruto : j’ai pas tout à fait dit ça…

Mais la réflexion de Naruto passa inaperçu… Miwaku s’attaquait désormais directement à Shikamaru.

Shikamaru : J’ai vu le niveau de ton entrainement. Tu n’as même pas le niveau d’un gennin, apprendre à devenir ninja à ton âge, c’est insensé.

Miwaku fut vexée par les mots de Shikamaru.

Miwaku : Je te demande pardon ? De quoi je me mêle pour commencer ? Je sais bien que je n’atteindrais jamais le niveau de Naruto… Je ne suis pas idiote ! Mais pourquoi n’aurais-je pas le droit de pouvoir apprendre à devenir ninja ? J’en ai autant le droit que chacun de vous.

Shikamaru : Pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ? C’est peine perdue maintenant.

Miwaku : à ton avis imbécile ? Si j’avais pu commencer plus tôt, je l’aurais certainement fait ! Et ne me dis pas que c’est hors de ma portée !

La jeune femme vociférait contre le jeune Nara qui n’avait pas pensé lui faire une telle offense.

Shikamaru : ne hurle pas comme ça… je ne voulais pas te vexer. Je voulais simplement être réaliste. Même si tu réussies à maîtriser ton chakra en un temps record, tu n’obtiendras le niveau d’un Junín en dix ans. Tu as bien trop de retard. Tu ferais mieux de rentrer chez toi et de…

La jeune femme le coupa violemment.

Miwaku : et quoi ? Et de faire la cuisine ? Ton masochisme et tes conseils pourris tu te les gardes tête d’ananas !

Elle se redressa et lui jeta un regard noir, avant de quitter le terrain d’exercice en saluant seulement Naruto.

Il y eut un silence pesant, puis soudain Naruto explosa de rire.

Shikamaru : sans commentaire Naruto…

Naruto : Ha ha ha ! Tête d’ananas ! Ha ha ha !

Shikamaru pencha la tête en direction de la jeune femme qui disparaissait peu à peu dans les ruelles de Konoha.

Shikamaru : galère…

Le jeune homme regrettait de s’être montré aussi franc avec Miwaku. Après tout, Naruto avait raison. Elle était gentille cette fille là. Il haussa les épaules. Ça lui passerait.

Miwaku s’était rendue chez elle, avait sauté dans une douche et assise sur son lit massait énergiquement ses muscles courbaturés. « Quel idiot ce type ! » pensa t’elle.

Mais au fond, elle savait qu’il n’avait pas tord. Il était trop tard pour elle et elle ne deviendrait jamais un ninja très fort. Mais elle réussirait à être ninja tout court, elle le savait déjà.

Elle s’enquit d’aller rendre visite à Tsunade pour lui rendre un premier rapport sur Naruto.

La princesse le parcourut rapidement.

Tsunade : c’est parfait Miwaku.

Miwaku : Merci maître Hokage.

Tsunade : Comment se passe les entrainements ?

Miwaku : difficiles… avoua la jeune femme. Mais je tiens le coup. Neji est un excellent professeur.

Tsunade : Je n’en doute pas.

Miwaku repartit le cœur léger. Elle descendait les rues du village caché de la feuille… elles grouillaient de vies et de rires. Cela suffisait à gonfler son cœur. Désormais, elle ne pourrait aspirer qu’à devenir ninja afin de protéger Konoha et ses habitants. Elle y arriverait, elle le savait.

Cette nouvelle vie commençait à lui plaire. Elle jeta un œil au coin d’une rue, un groupe de jeunes ninjas s’y était attardé. Elle reconnu chaque visages. Toute une génération d’amis se tenait là. Naruto, Sakura, Neji, Lee, Tenten, Kiba, Hinata, Shino, Shikamaru, Shoji, Ino, Saï Elle avança vers eux, hésitante… Les visages se levèrent vers elle. Les sourires de Naruto et Sakura la rassurèrent. Elle fit un pas, puis deux… encouragée par le regard de Neji, puis par le soupire de Shikamaru. Elle tira la langue à ce dernier avant de se joindre au groupe…

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales