Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Apple and Ananas
[Histoire Terminée]
Auteur: jessnal Vue: 23104
[Publiée le: 2011-04-23]    [Mise à Jour: 2011-12-12]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 92
Description:
Miwa est une jeune fille ordinaire... fan de manga en tout genre, mais surtout de Naruto.
Elle se réveille un jour, non pas dans son lit, mais perdue en pleine forêt de Konoha. La surprise est de taille, mais cela reste tout de même une excellente nouvelle. Très vite, elle rencontrera ses héros préférés, se liera d'amitié (ou pas) avec eux et devra s'adapter à cette vie nouvelle, dans l'affreux doute de devoir tôt ou tard retourner dans son monde.
Des couples à prévoir, pas mal de spoils pour ceux qui ne suivent que l'anime...
Ceci est ma première fiction et j'ignore quelles seront vos réactions. N'hésitez pas à me dire ce qu'il vous plaît... vous déplaît... j'y serais très attentive.
Bonne lecture.
Crédits:
Kishimoto... of course. mis à part le personnage de Miwaku.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 5 : Neji Hyuga

[2119 mots]
Publié le: 2011-05-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

 

Miwaku s’était réveillée très tôt, bien avant que le soleil ne pointe à l’horizon. Elle s’était alors jeté sur ses rapports… elle garda longuement entre ses mains la fiche de son Senseï, Neji. Que savait-elle de ce jeune homme ?

Il avait 22 ans, et était incroyablement doué dans tout ce qu’il avait entreprit. La plupart de ses missions étaient couronnées de succès. Elle connaissait ses techniques, le byakugan, dôjutsu héréditaire, ainsi que son taïjutsu sans faille. La jeune femme connaissait également le triste passé du jeune homme, qui avait perdu son père très jeune et s’était sentit prisonnier de son clan. En effet, sa famille se divisait en deux branches distinctes. La première, dîtes la principale était responsable du clan tout entier. La seconde jurait allégeance à la première et la protégeait au péril de sa vie. Il faisait parti de cette dernière. Il n’y avait aucun espoir de rébellion puisque le sort était scellé très jeune avec un puissant ninjutsu. Si la branche secondaire manifestait la moindre opposition, il pouvait être tué en un clin d’œil. Neji avait souffert de cette appartenant pendant son enfance. Mais Naruto avait su lui montrer la voix de la lumière et lui montrer que quoi qu’il arrive, il aurait toujours le choix. La princesse Tsunade avait fait fort en lui assignant un tel professeur, et quoi Miwaku redoutait son entrainement imminent. Décidément, le maître Hokage avait quelque chose derrière la tête… qu’attendait-on vraiment d’elle ?

Elle descendit les ruelles de Konoha. Il faisait encore nuit. Elle cherchait désespérément le chemin des terrains d’exercices. Elle refusait d’arriver en retard à son premier entrainement, et voulait à tout prit garder des relations sereine avec son Senseï. Elle aimait lier l’utile à l’agréable et elle savait que cela ne serait pas évident avec Neji.

Elle trouva enfin le terrain d’exercice. Il était désert. Elle observa les lieux et l’endroit lui parut alors extrêmement familier, comme si elle l’avait visité des centaines de fois. Elle supposa qu’il s’agissait du terrain d’exercices que Gaï Maito avait choisit pour entrainer ses jeunes recrues alors qu’ils n’étaient alors que des gennins. Elle sourit à cette idée. Neji essaierait-il de reproduire la terrible discipline de Gaï ? Elle grimaça… non, impossible. Elle se voyait mal réaliser des milliers de pompes, abdos et tours de Konoha sur les mains…

Un léger bruit de pas l’alerta. Le chakra circulant dans son corps avait considérablement amélioré ses sens. Elle se retourna et aperçu Neji avancé vers elle. Le soleil se levait.

Elle avait eut tout intérêts à venir en avance, la ponctualité du jeune homme était déroutante. Miwaku adressa un sourire à ce dernier… il ne lui rendit pas. Voilà qui amorçait longue journée de souffrance, dans la joie et la bonne humeur.

Neji était très charismatique. Son visage fermé et son regard dur et froid inspirait le silence et le respect. Et, en même temps, il avait une beauté tout à fait fascinante. Le vent jouait avec ses longs cheveux bruns, et la lueur naissante du jour se reflétait sur sa peau blanche. Il avança jusqu’à elle, sans prendre le temps de lui adresser le moindre regard. Ce qu’il pouvait être arrogant !

Neji : nous n’allons pas perdre de temps et commencer. Finit-il par dire.

Elle hocha simplement la tête.

Neji : la première étape sera de te rendre endurante.

Miwaku soupira intérieurement. Elle détestait réaliser le moindre effort… et l’entrainement commençait par ce qu’elle appréhendait le plus. Neji l’obligea dans un premier temps à courir. Elle se donna à la course pendant une bonne heure. Si son chakra avait aussi renforcé ses capacités physiques, elle était déjà épuisée. Cependant, elle refusait de s’avouer vaincu et continuait à courir d’un pas lourd.

Neji l’observait calmement. Elle ne supportait déjà plus son regard nacré sur elle.

Lorsqu’il lui permit de s’arrêter, elle s’écroula. Il lui jeta un regard dédaigneux.

Neji : ça va être difficile.

Miwaku se redressa.

Neji : tu te sens de taille à poursuivre l’entrainement ?

La jeune femme avait du mal à reprendre son souffle.

Miwaku : bien sûr. Qu’est-ce que tu crois ?

Neji : alors cours.

Elle ouvrit de grands yeux.

Miwaku : quoi ?

Neji : cours encore.

Elle le regardait interdite… elle fut soudainement saisit de l’irrésistible envie de l’insulter. Mais elle garda son sang froid, et retourna courir. Elle maudit Gaï Maïto intérieurement.

Après une heure de course effrénée, Neji lui permit de nouveau de s’arrêter. Miwaku n’en pouvait plus, il lui semblait que ses jambes alors tremblantes ne tiendrait plus longtemps.

Neji : fatiguée ?

Miwaku hocha négativement la tête.

Neji : alors cours.

Miwaku : tu… te… fous de moi ?

Neji : si tu es fatiguée rentre chez toi.

Le regard froid et distant de Neji la fit bouillir de rage. Mais en y prêtant plus attention, elle y décela une pointe de défi… qu’elle releva en retournant courir.

Neji continua ce manège toute la matinée, sans permettre à la jeune femme de s’alimenter ou de s’hydrater… lui accordant quelques secondes chaque heure pour lui demander si elle avait toujours la force de poursuivre.

Il sourit lorsque Miwaku retourna courir la septième fois.

Lorsqu’il avait été convoqué dans le bureau du cinquième Hokage, celle-ci lui avait fait part d’une mission très importante. Une jeune fille avait été trouvée à proximité de Konoha, et celle-ci avait des connaissances hors normes concernant le monde ninja. Malgré son âge avancé, Tsunade lui avait demandé de faire évoluer cette jeune personne très rapidement afin qu’elle puisse intégrer dès l’hiver une équipe de ninja. On n’entrainait jamais de jeunes adultes au shinobisme. C’était une première. L’Hokage lui avait alors confié que Miwaku serait déterminée à suivre ses entrainements quels que soient leurs difficultés. Elle lui avait assuré que la jeune femme serait capable de relever le défit et de devenir assez forte. Et si Tsunade en était persuadé, c’est parce qu’en plus de la confiance qu’elle accordait déjà à cette nouvelle recrue… elle avait sentit chez elle une force inébranlable : un irrévocable amour pour Konoha.

Neji croisa ses bras sur sa poitrine, et ne pouvait cacher sa satisfaction. Sans l’ombre d’un doute, la jeune fille devant lui était d’un niveau pitoyable. Mais sa volonté était admirable. Elle lui rappelait celle d’un jeune renard qui l’avait un jour sortit des ténèbres. Il se surprit à la regarder plus longuement. Elle avait noué ses cheveux en une longue tresse brune, d’où quelques mèches s’étaient échappées. Il s’attarda sur les traits fins de son visage, sur son corps. Miwaku avait des formes qu’il n’avait jamais osé imaginer. La cambrure de ses reins était déroutante… et on pouvait deviner une poitrine dessinée ainsi que des cuisses fermes. A Konoha, toute les femmes étaient incroyablement minces… ou grosses. Il n’existait pas d’entre-deux. Il croisa son regard brûlant… des yeux marrons qui auraient dû être banales… mais ils tiraient légèrement sur le rouge. Un regard profond et chaleureux, emplit d’amour et… de violence ? De toute évidence, la jeune femme lui en voulait terriblement. La course n’était donc pas son point fort ? Il sourit intérieurement. Miwaku était belle mais faible… pour le moment. Il changerait cette femme en ninja.

Il était près de midi, et cela faisait sept heures que Miwaku n’avait cessé de courir. Ses jambes ne la portaient plus. Le regard insistant de Neji l’obligeait à avancer, pas après pas… mais la fatigue prit le dessus. Ne contrôlant plus son corps, ses muscles semblèrent se briser et elle tomba.

Neji : cours encore.

Epuisée, mais terriblement énervée, elle tenta de se relever, vainement.

Neji : tu renonces déjà ?

C’est alors qu’elle puisa une force profondément enfouit en elle… une énergie inconnue. Elle se relava avec difficulté, et continua à courir fébrilement. Il fut surpris. Elle utilisait son chakra pour poursuivre sa course. Elle était donc à bout de force, mais avait trouvé le moyen de rechercher cette source au fond d’elle, et de la trouver. Voilà qui était intéressant. Elle semblait comprendre le but de son entrainement. Relever le défi et apprendre à utiliser cette énergie nouvelle. Il l’arrêta.

Neji : bien. Nous y sommes.

La jeune femme se laissa tomber au sol.

Miwaku : j’ai utilisé mon chakra…

Neji : oui.

Elle ferma les yeux, soulagée de ne plus avoir à courir.

Neji : je vais te laisser maintenant. Demain, même heure, même endroit.

Il lui tourna le dos. Alors que Miwaku le regardait disparaître… elle eut envie de lui jeter la première pierre qui lui tomberait sous la main. Elle eut envie de l’insulter, de le maudire jusqu’à la fin des temps. Mais elle n’en fit rien. Pourquoi était-elle tombée entre les mains de Neji ?

Elle n’osait pas encore se redresser… et massait douloureusement ses cuisses et ses mollets. Ses muscles semblaient enflammés sous sa peau.

C’est alors qu’une voix familière l’interpela. Elle leva les yeux et vit Naruto et Sakura avancer d’un pas léger vers elle. Etaient-ils donc inséparables ? Cette vision lui arracha un sourire. Qu’attendaient ces deux jeunes idiots pour enfin conclure ? Puis la réponse lui sauta à la gorge et la troubla… c’était évident, l’ombre de Sasuke s’interposait toujours entre eux. Se pouvait-il que Sakura en soit toujours amoureuse ? Elle se demanda quels étaient leur plan pour leur vieil ami… était-il question de le sauver ou de l’éliminer ? Il était un peu tôt pour les interroger, et elle remettait son interrogatoire à plus tard.

Elle accueillit ses deux nouveaux amis avec un large sourire.

Naruto : Salut Miwaku !

Sakura : Alors, comment c’est passé ton entrainement avec Neji ?

Miwaku grimaça.

Miwaku : je me contenterais simplement de dire qu’il est… fidèle à lui-même ?

Ils rirent. Ils connaissaient bien l’héritier de la branche parallèle.

Naruto : Tu verras, tu apprendras à l’apprécier avec le temps.

Miwaku se remit sur pied en titubant.

Miwaku : Ne t’inquiète pas Naruto, je l’apprécie déjà. Je veux juste qu’il me laisse un morceau de mes jambes la prochaine fois.

Miwaku rejoignit son appartement accompagné de Naruto et Sakura. Elle se précipita prendre une douche, tandis qu’ils l’attendaient patiemment. Lorsqu’elle eut terminée, ils mangèrent ensembles, à même le sol dans l’appartement vide.

Miwaku : il faut vraiment que j’investisse dans des meubles. Avec les entrainements de Neji, je vais impérativement avoir besoin d’un lit !

Sakura et Naruto se proposèrent pour l’aider à trouver le nécessaire l’après-midi même. La jeune femme accepta de bonne grâce, et son appartement prit un peu plus forme.

Le soir, elle travailla ses rapports pour Tsunade, avant de sombrer dans un sommeil de plombs…

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales