Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Pierres d'Encre n° 9
    Le Temps des Rêves
    Nb de signes : < 2 500 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 09/04/2019
  • Prix Alain le Bussy 2019
    Galaxies et Géante rouge
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2019
  • Crime partagé
    Éditions 12-21
    Nb de signes : 20 000 - 35 000 sec
    Genre : noir - policier
    Délai de soumission : 10/02/2019
  • Cellule de crise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2019
  • Fables et contes
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/07/2019
  • Halloween
    Éditions GandahaR
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 30/04/2019
  • Nutty Time Travel
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/04/2019
  • Histoire du soldat
    Revue des Citoyens des Lettres
    Nb de signes : 10 000 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2019
  • Dystopie à la française
    Kelach éditions
    Nb de signes : 15 000 - 50 000 sec
    Genre : dystopie
    Délai de soumission : 01/04/2019
  • Oiseaux de nuit
    Éditions HPF
    Nb de signes : 500 - 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - policier - historique - réaliste
    Délai de soumission : 30/04/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Le musée de la vie romantique
 par   - 162 lectures  - Aucun commentaire

Comme vous le savez, Paris regorge de musées de toute taille, proposant des thèmes différents et disséminés un peu partout.

Après avoir raté mon avion pour Budapest (j'ai les boules!), j'avais envie de voir le musée de la vie romantique dédié à George Sand. Certains diront maigre consolation. Oui et non ! J'ai été agréablement surprise. Ce musée se trouve dans le neuvième arrondissement non loin de Pigalle et n'est pas payant sauf lors des expositions temporaires. Vous pouvez contribuer à la conservation des collections et à l'acquisition de nouveaux objets en donnant deux euros. Le musée, qui se trouve être la demeure du peintre Ary Scheffer, se situe dans la maison Chaptal comprenant huit pièces (quatre en haut, quatre en bas). Construite en 1830, celle-ci est un des derniers exemples des demeures construites sous la Restauration et la Monarchie de Juillet.


Lire la suite...
tintouillet dans l'hémisphère sud pour un an
 par   - 270 lectures  - 1 commentaire [07 février 2019 à 12:17:53]

tintouillet est parti pour un grand voyage d'un an environ dans l'hémisphère sud.
Elle est actuellement en Nouvelle Zélande depuis fin décembre.

Vous pouvez suivre son voyage sur son blog : Océanie et Asie (enfin une partie !) en un an où elle relate ses visites et ses aventures accompagnées de belles photos.

 

Les personnages féminins dénigrées dans les fanfics
 par   - 2148 lectures  - 53 commentaires [27 décembre 2018 à 03:05:08]

La fanfiction revêt un intérêt tout particulier pour les amateurs d'écriture car elle permet de faire durer un univers créé par un auteur dans notre imagination. On peut s'imaginer et jouer avec les personnages, moduler le monde qui nous facine de bien des manières.
Mais il est un constat flagrant et particulièrement déroutant qui est le dénigrement des personnages féminins surtout dans les fanfics du genre yaoi. Dans la plupart quand les filles ne servent tout simplement pas de décor, elles sont décrites comme cruches, écervellées seulement pour justifier l'orientation sexuelle des personnages masculins. Soit c'est une pleurnicheuse, soit une mijorée qui s'extasie devant le héros gay.
J'ai constaté que dans 90% des fics les personnages féminins sont totalement ridiculisées. Pourtant, la majorité des auteurs qui écrivent sur du yaoi sont des filles.
Alors je me demande: est-ce la vision que vous avez de la femme vous qui en êtes une? Vous vous voyez faible et cruches comme vos persos, incapables d'aligner un mot devant un beau garçon? Vous vous considérez réellement comme des pipelettes qui pleurnichent pour un ongle cassé? Car c'est comme cela que vos personnages féminins sont dans les fics. Pourtant si on regarde bien, en amour puisqu'il s'agit de cela, un homme réellement amoureux peut se montrer parfois bien  plus fragile qu'une femme lorsqu'il vit une déception amoureuse ou qu'il est dans une vraie relation. Soyez fière de ce que vous êtes et ne rabaissez pas la femme ainsi.
Je serais curieuse de savoir pourquoi tous ces auteurs ont besoin que dans une fic ou les personnages sont gays, la femme n'a pas sa place. Et dans le genre opposé pourquoi la fille est toujours celle qui joue le rôle de l'amoureuse transie au premier regard.
Evidemment, ce sont des généralités mais c'est rare de voir une fic yaoi réaliste avec une égalité des sexes.
Qu'en pensez-vous?

Cet article est une réflexion fondé sur des constat et après plusieurs recherches.
Merci d'avoir lu.

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 1376 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Lady Oscar

Hermès, le messager du vent
[Histoire Terminée]
Auteur: venusia45 Vue: 6216
[Publiée le: 2015-07-10]    [Mise à Jour: 2015-11-22]
13+  Signaler Romance/Mystère Commentaires : 33
Description:
Oscar reçoit de mystérieuses lettres. De qui proviennent-elles ? Et surtout, quel est le but de leur auteur ?
Crédits:
Les personnages de Lady Oscar sont la propriété de leur auteur, Riyoko Ikeda.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 6

[1042 mots]
Publié le: 2015-08-03Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

VI.


Oscar, étourdie autant par le manque de sommeil que par cette rencontre impromptue, regardait cette porte qui se refermait, froissant machinalement le papier dans ses mains...


La lettre. Encore une.


Et cette fois-ci, l'impudent avait osé la porter de nuit. Elle en était sûre. Rien ne traînait sur le sol lorsqu’elle était rentrée se coucher. Rien qui ait pu attirer son attention en tout cas. Et Dieu savait combien elle était attentive aux détails !


Alors quoi ? Ou plutôt, en l'occurrence, qui ?


Brusquement elle eut un doute. Un doute affreux. Comment avait-il pu ?


Alain.


Et si c'était lui ? Hermès ?


Aurait-il pu cacher sa rouerie sous ce masque charmeur, dissimuler son petit jeu sous ce sourire enjôleur, histoire de brouiller les cartes ? N'avait-il pas pu rédiger lui-même cette lettre, puis, masquant son forfait, venir la lui porter en personne, à la fois pour s'assurer qu'elle la recevrait en mains propres et pour mesurer son résultat dans ses prunelles, contempler l'effet de surprise et de désarroi mêlés ?


Alain était d'ascendance noble, il avait reçu une éducation, donc il n'était pas aberrant de penser que le nom d'Hermès pouvait lui être venu à l'esprit.


Alain était instruit. En cela il différait de nombre de ses compagnons, fils du peuple incapables de rédiger une lettre.


Techniquement, il pouvait donc être son mystérieux tourmenteur. Mais pourquoi lui ?


Elle lui faisait confiance, sacré bon sang de bois, même s'il pouvait être désagréable comme il l'avait été l'après-midi même ! Et lui, venait tranquillement porter son message, l'air de rien, comme s'il l'avait innocemment ramassé dans le corridor ! Et il ne se contentait pas de jouer les courriers, il la troublait pour embrouiller encore plus les méandres de son pauvre cerveau.


Il la...troublait ?


Inconsciemment, Oscar porta la main, à sa joue, là où les doigts de l'homme avaient porté leur caresse, avant de toucher son front, qu’avaient effleuré ses lèvres fines...Elle devait l'avouer, elle était bel et bien troublée. Par ce baiser innocent qui, sans le vouloir...ou pas...avait déclenché une tempête dans son crâne.


Il l'avait...embrassée – Ciel, il l’avait embrassée !...Elle, son supérieur...et elle était tellement tourneboulée qu'elle n'arrivait pas à lui en vouloir... –


Pourquoi ce bouleversement ?


Parce qu'il était son soldat et qu'elle était son chef ?


Parce que ce baiser lui renvoyait au visage cette féminité qu'elle tentait de cacher, de contraindre, de brider, et encore davantage depuis qu'elle avait intégré ce nouveau commandement ?


Parce que c'était celui qui, de tous, l'avait le plus affrontée, son franc sourire abritant un sens de la répartie et de la formule qui faisait mouche ?


Parce qu'il se moquait de la hiérarchie et n’hésitait pas à lui renvoyer ses vérités, faisant fi de son titre, de son grade, de l’honneur dû à son rang et de la délicatesse due à sa nature ?


Sa vraie nature.


Celle qu’elle avait rejetée, celle qui n'était pour rien dans ce...secret qu'on voulait lui faire avouer, mais qui se réveillait sous le regard et la caresse de cet homme qui n'était rien pour elle.


Celle qu'Alain connaissait et dont il se moquait éperdument, au point d'avoir déjà porté la main sur elle, de l'avoir frappée, de l'avoir giflée, de l'avoir bafouée devant tous ses hommes.


Alors pourquoi lui ? Cela ne fonctionnait pas ! Il n'était pas possible que ce fût lui !


Voilà où était le problème...Alain...Lui si franc, ce n'était pas son genre. Il le lui avait prouvé plus d'une fois d'ailleurs !


S'il avait eu quelque chose à lui dire, il ne se serait pas embarrassé de subterfuges...


Il fallait donc sans doute écarter l'hypothèse « Alain » du champ des possibles, et ne pas le compter au rang des scripteurs éventuels de ces lettres. Du moins jusqu'à plus ample informé, et jusqu'à ce qu'une preuve tangible ne renverse le cours de l'enquête, il fallait donc considérer Alain comme exclu du nombre des suspects.


Des suspects ? Mais qui était suspect ? Foutredieu ! Elle n'avait pas le tiers du quart du semblant d'un commencement de liste de suspects...et son crâne allait exploser si elle poursuivait ses cogitations !


...Et il était minuit, diantre ! Ce n'était pas l'heure pour se tourmenter de la sorte ! Il fallait vraiment qu'elle aille se reposer, plutôt que de se torturer l'esprit à propos de son soldat et de cette fichue lettre !


Bon sang, oui, cette lettre !


Que disait-elle donc, cette lettre ? Tant qu'à être réveillée, autant la lire !


Oscar s'avisa de déplier le papier. Toujours le même, plié en quatre, son nom écrit au verso, tandis que le recto s'ornait de ces quelques mots :


 Moi, je le connais, mais le connaissez-vous vous-même, votre secret ? 


Encore plus de questions. Encore moins de réponses. Ah il voulait jouer ? Et bien elle allait jouer avec lui, et peut-être que ce serait elle qui se jouerait de lui cette fois-ci !


Une question demeurait cependant: comment s'y prendre ? Et surtout, avec qui ?...


A l'extérieur, de l'autre côté de la cour, une ombre l'épiait, guettant de son regard acéré la flamme vacillante éclairant la fenêtre du commandant de Jarjayes. Il avait vu l'imposante silhouette du sergent de Soisson entrer puis sortir de l'aile réservée aux officiers. Il avait vu les visages se rapprocher. Il avait deviné le commandant troublée. Il avait vu la fenêtre toujours éclairée. Elle ne dormait pas. Elle devait réfléchir.


Bientôt.


Bientôt elle saurait. Elle découvrirait tout. Elle devait pour l'heure se débattre avec les méandres de son intelligence et de ses sentiments, mais il lui faisait confiance pour démêler tôt ou tard l'écheveau de cette énigme qu'il lui avait concoctée, pour elle, rien que pour elle.


Le vent se levait, jouant avec les boucles de ses cheveux, dans l'obscurité de la nuit.









































  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales