Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Pierres d'Encre n° 9
    Le Temps des Rêves
    Nb de signes : < 2 500 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 09/04/2019
  • Prix Alain le Bussy 2019
    Galaxies et Géante rouge
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2019
  • Crime partagé
    Éditions 12-21
    Nb de signes : 20 000 - 35 000 sec
    Genre : noir - policier
    Délai de soumission : 10/02/2019
  • Cellule de crise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2019
  • Fables et contes
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/07/2019
  • Halloween
    Éditions GandahaR
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 30/04/2019
  • Nutty Time Travel
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/04/2019
  • Histoire du soldat
    Revue des Citoyens des Lettres
    Nb de signes : 10 000 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2019
  • Dystopie à la française
    Kelach éditions
    Nb de signes : 15 000 - 50 000 sec
    Genre : dystopie
    Délai de soumission : 01/04/2019
  • Oiseaux de nuit
    Éditions HPF
    Nb de signes : 500 - 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - policier - historique - réaliste
    Délai de soumission : 30/04/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Le musée de la vie romantique
 par   - 162 lectures  - Aucun commentaire

Comme vous le savez, Paris regorge de musées de toute taille, proposant des thèmes différents et disséminés un peu partout.

Après avoir raté mon avion pour Budapest (j'ai les boules!), j'avais envie de voir le musée de la vie romantique dédié à George Sand. Certains diront maigre consolation. Oui et non ! J'ai été agréablement surprise. Ce musée se trouve dans le neuvième arrondissement non loin de Pigalle et n'est pas payant sauf lors des expositions temporaires. Vous pouvez contribuer à la conservation des collections et à l'acquisition de nouveaux objets en donnant deux euros. Le musée, qui se trouve être la demeure du peintre Ary Scheffer, se situe dans la maison Chaptal comprenant huit pièces (quatre en haut, quatre en bas). Construite en 1830, celle-ci est un des derniers exemples des demeures construites sous la Restauration et la Monarchie de Juillet.


Lire la suite...
tintouillet dans l'hémisphère sud pour un an
 par   - 270 lectures  - 1 commentaire [07 février 2019 à 12:17:53]

tintouillet est parti pour un grand voyage d'un an environ dans l'hémisphère sud.
Elle est actuellement en Nouvelle Zélande depuis fin décembre.

Vous pouvez suivre son voyage sur son blog : Océanie et Asie (enfin une partie !) en un an où elle relate ses visites et ses aventures accompagnées de belles photos.

 

Les personnages féminins dénigrées dans les fanfics
 par   - 2148 lectures  - 53 commentaires [27 décembre 2018 à 03:05:08]

La fanfiction revêt un intérêt tout particulier pour les amateurs d'écriture car elle permet de faire durer un univers créé par un auteur dans notre imagination. On peut s'imaginer et jouer avec les personnages, moduler le monde qui nous facine de bien des manières.
Mais il est un constat flagrant et particulièrement déroutant qui est le dénigrement des personnages féminins surtout dans les fanfics du genre yaoi. Dans la plupart quand les filles ne servent tout simplement pas de décor, elles sont décrites comme cruches, écervellées seulement pour justifier l'orientation sexuelle des personnages masculins. Soit c'est une pleurnicheuse, soit une mijorée qui s'extasie devant le héros gay.
J'ai constaté que dans 90% des fics les personnages féminins sont totalement ridiculisées. Pourtant, la majorité des auteurs qui écrivent sur du yaoi sont des filles.
Alors je me demande: est-ce la vision que vous avez de la femme vous qui en êtes une? Vous vous voyez faible et cruches comme vos persos, incapables d'aligner un mot devant un beau garçon? Vous vous considérez réellement comme des pipelettes qui pleurnichent pour un ongle cassé? Car c'est comme cela que vos personnages féminins sont dans les fics. Pourtant si on regarde bien, en amour puisqu'il s'agit de cela, un homme réellement amoureux peut se montrer parfois bien  plus fragile qu'une femme lorsqu'il vit une déception amoureuse ou qu'il est dans une vraie relation. Soyez fière de ce que vous êtes et ne rabaissez pas la femme ainsi.
Je serais curieuse de savoir pourquoi tous ces auteurs ont besoin que dans une fic ou les personnages sont gays, la femme n'a pas sa place. Et dans le genre opposé pourquoi la fille est toujours celle qui joue le rôle de l'amoureuse transie au premier regard.
Evidemment, ce sont des généralités mais c'est rare de voir une fic yaoi réaliste avec une égalité des sexes.
Qu'en pensez-vous?

Cet article est une réflexion fondé sur des constat et après plusieurs recherches.
Merci d'avoir lu.

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 1376 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Lady Oscar

Botte secrète
[Histoire Terminée]
Auteur: venusia45 Vue: 4766
[Publiée le: 2016-04-23]    [Mise à Jour: 2016-11-29]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/De cape et d'épée Commentaires : 58
Description:
Quand Oscar et André se lancent aux trousses d'un mystérieux voleur de fusils...
Crédits:
Les personnages de La Rose de Versailles appartiennent à Riyoko Ikeda (sauf Louis Bellecourt, tout droit sorti de mon imagination).
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 13: Rencontre du troisième type

[1944 mots]
Publié le: 2016-07-29Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 13 : Rencontre du troisième type



« Château Yquem, 1782. Excellente année ! Tenez mon ami ! »1


Les reflets à la fois limpides et mordorés du grand cru de bordeaux étincelaient, reflétés et démultipliés tout à la fois en mille facettes par les fines ciselures des verres en cristal de Bohême. La lumière du soleil matinal entrait à flots par la grande verrière de ce salon baigné de clarté. Les bergères tendues de riches soies pastel, les lourdes tentures, les meubles en acajou ou en bois de rose finement marquetés, les tableaux de maîtres, tout respirait la douceur, la suavité, le luxe, le confort et l'insouciance de ce siècle finissant, qui ne voyait pas encore arriver le crépuscule, ni s'ouvrir devant ses pieds le gouffre de sa fin...Mais comment éprouver vraiment la dureté des pavés que foulent les pieds nus du peuple lorsqu l'on pose ses délicats escarpins sur les riches tapis de la Savonnerie en contemplant un Watteau ou un Fragonard...?


« Vraiment, monsieur le duc, fit son interlocuteur, vous avez pour moi des attentions fort délicates !Comment vous remercier ? Ce vin est une pure merveille à l’œil, et je ne doute pas que son goût soit tout aussi exquis ! »


Un rire railleur s'éleva dans le petit salon.


« Mon ami, ne dites donc pas de sottises ! Comment ? Imaginer que je ne partage pas ce que mon domaine du bordelais produit de plus admirable avec vous, le meilleur et le plus fidèle de mes amis ? Allez, ne faites donc pas tant de façons ! Ce vin est d'autant plus précieux que la production en a été minime. Trop de pluie, trop peu de soleil, et des paysans épuisés et paresseux, qui n'ont pas travaillé correctement la terre. Ah Les chiens ! Si seulement... »


Le duc se racla la gorge d'un air mauvais.


« Enfin, cela a donné un nectar absolument délicieux, et très rare, donc fort cher. Savez-vous d'ailleurs qu'une seule de ces bouteilles me permettrait d'entretenir une famille de paysans pendant un an !! Hahaha ! Buvons, buvons donc ! A notre amitié, marquis de Maurecourt, à mes terres, et à mes succès futurs ! »


Les deux verres s'entrechoquèrent, et le son cristallin monta en notes claires vers le plafond où s'épanouissait une fresque aux couleurs éclatantes, rehaussée d'un stuc décoré à la feuille d'or, retraçant le mythe de Prométhée. Un silence recueilli suivit, pendant que les deux hommes goûtaient le vin.


« Exquis, mon cher ! Plus que cela, divin. Un véritable nectar des dieux ! Apprécia Maurecourt.


– Ravi qu'il vous agrée ! » lui répondit son hôte, affichant un sourire conquérant. D'aucuns, le voyant ainsi, auraient dit « carnassier », ce qui n'était certes pas pour lui déplaire, tant était démesuré son appétit pour l'intrigue et la manipulation au sein même des hautes sphères de la cour royale.


« A propos, reprit Maurecourt, êtes-vous bien certain d'obtenir prochainement le commandement de l'Arsenal, mon cher Duc ? Il est de notoriété publique que le général de Jarjayes, qui le dirige, a les faveurs de leurs majestés...


– Hahaha, ce brave Jarjayes... »


Le rire mesquin du duc résonna dans le petit salon tendu d'étoffes précieuses.


« N'êtes-vous pas au courant de la disgrâce qui vient de le frapper ? Insinua-t-il. Ce vol de munitions à l'Arsenal...


– Oui, mais comment... »


Le marquis de Maurecourt afficha un air ébahi et interdit devant la mine réjouie de son interlocuteur.


« Voyons mon cher, réfléchissez, reprit le duc. Un vol de munitions dans un lieu aussi protégé et surveillé que l'Arsenal...C'est tout à fait inédit...Et c'est une tache indélébile sur l'honneur de Jarjayes, une faute impardonnable, qui pourrait bien lui coûter son commandement...Il a laissé s'introduire dans ce lieu, dans le Saint des Saints de l'Arsenal royal, un félon qui a failli et qui a livré aux traîtres les armes de sa Majesté...Pour cela, je doute que le roi le laisse plus longtemps à son poste....


– Mon cher, que vous voilà bien renseigné...


– Et pour cause, marquis, et pour cause... »


Le duc de Guéméné2 , car c'était bien de lui dont il s'agissait, fit lentement tournoyer le nectar, humant les délicates senteurs et admirant les couleurs chatoyantes qui se répandaient sur les parois du verre.


« Ce...traître...C'est vous qui avez... ? Suggéra Maurecourt.


– Tout juste mon cher, vous avez parfaitement compris, se rengorgea Guéméné. J'ai introduit dans l'Arsenal une pomme pourrie, un homme sans foi ni loi mais qu'une bourse bien garnie pouvait rallier à ma cause. Ah le pouvoir de l'argent !...Mauvais maître mais très bon serviteur...3 Grâce à lui, j'ai déniché la perle rare. Un homme qui pourrait discréditer ce Jarjayes. Un homme qui, au besoin, pourrait aussi tuer...


– Tuer...


– Tuer celui qui voudrait le retrouver et éclaircir toute cette affaire...Le fils du Général, le Colonel de Jarjayes.


– Le...Colonel de Jarjayes...Vous voulez dire...Le Colonel Oscar de Jarjayes... ? Celui que la reine a placé à la tête des Gardes royales ?


– Exactement mon cher ! Ce jeune blanc-bec tout juste sorti de l'enfance, qui se mêle de tout, qui se permet de parler à Sa Majesté la Reine de façon si familière, de donner son opinion, comme s'il était son égal...Avez-vous déjà vu plus grande infamie? »


Guéméné fulminait.


« Et lorsque l'un et l'autre seront mis hors de course, poursuivit-il, c'est à moi que reviendra le commandement de l'Arsenal. Après tout, ne suis-je pas moi aussi bien placé auprès de Leurs Majestés ? Ne suis-je pas tout désigné pour occuper ce poste ? Ma famille n'est-elle pas intouchable, exempte de toute disgrâce, fleuron de la noblesse d'épée de ce pays depuis des générations ? »


Le duc ricana. S'approchant d'un jeu d'échecs aux pièces d'un ivoire finement sculpté et rehaussé d'or pur, trônant sur un guéridon marqueté, il avança sa main, s'empara du roi, le fit lentement passer d'une paume à l'autre.


« J'ai déjà habilement placé mes pions...Vous savez, cher marquis, qu'il faut avancer à petits pas, subtilement, astucieusement. Ainsi le commandent les règles de la vie à la Cour...Tenez, cette conversation par exemple, la semaine dernière, au cours du dîner donné par Sa Majesté...J'ai insinué que l'Arsenal n'était pas assez protégé, qu'il fallait en renforcer la surveillance...En ces temps troublés, de nombreux activistes sèment le doute dans l'esprit simple des gens du peuple...Paris grouille de gens de peu, de journalistes autoproclamés qui attisent les revendications, qui excitent les miséreux contre la noblesse. Et le Palais-Royal, la demeure du duc d'Orléans, avec ses fantaisies libérales, est un vrai repaire de brigands, c'est de notoriété publique4 ! Quoi de plus légitime selon eux que de vouloir s'emparer de munitions, n'est-il pas ?...Sa Majesté doit absolument prendre la mesure du danger...comprendre l'étendue des risques...protéger ces stocks d'armes. Des gens comme moi sont là pour y veiller, n'êtes-vous pas d'accord ?...Et Jarjayes n'est manifestement pas à la hauteur... »


Il caressa de son ongle la collerette chryséléphantine qui ornait le vêtement de la figurine royale, affichant un sourire narquois.


« Et quant à ce freluquet de colonel, que j'ai déjà provoqué en duel, cela m'a valu une remontrance de Sa Majesté...5 »


D'un geste rageur, il s'empara de la reine d'ivoire et la jeta au sol...Elle y explosa, projetant ses débris dans toute la pièce.


« Cette réprimande, c'est une tache sur mon honneur...En me débarrassant du fils incapable de retrouver les munitions, je salis le père, et j'atteins la reine. Elle est folle de ce petit colonel...Hahaha...Je tiens ma vengeance !!


– Mon cher duc, vous êtes redoutable ! Rappelez-moi de ne jamais vous tourner le dos, hahaha ! » Siffla Maurecourt.


– Ah mon ami, je me flatte d'avoir fréquenté assidûment les œuvres de Machiavel6...Buvons, mon cher, buvons encore ! »


Les verres se remplirent à nouveau, et le tintement funeste sonna délicieusement aux oreilles des deux aristocrates comme le glas de la famille de Jarjayes.


Un coup discret interrompit ces agapes. Un valet frappait à la porte.


« Mmm oui, qu'y a-t-il ?


– Votre Grâce, avança respectueusement le laquais sur l'embrasure de la porte, un pli pour vous.


– Mmm donnez-le moi », cracha le duc.


Le laquais tendit une lettre, enfin un simple papier plié, sans cachet ni sceau d'aucune sorte. Guéméné s'en empara, le déplia fébrilement avant d'en prendre connaissance, la lèvre pincée et l’œil ombrageux.


« Fort bien. Dites-moi, Gilbert, la personne qui vous a remis ce pli a-t-elle mentionné son identité ?


– Il a dit qu'il s'appelait Bellecourt, Votre Grâce, et ensuite il est reparti.


– Bellecourt... »


La lettre à la main, Guéméné, visiblement embarrassé, se tourna vers le marquis de Maurecourt.


« Hum...Vous m'excuserez mon cher ami, une affaire urgente à régler. Mais je vous en prie, restez donc ici et profitez encore de ce merveilleux nectar ! »


La porte du petit salon claqua, le parquet crissa. Maurecourt plissa les yeux, s'installa confortablement dans une bergère et approcha la coupe de ses lèvres. Délicieux, vraiment, ce grand cru ! Quel hôte admirable que ce Guéméné !





























1Pour les besoins de la fic, j'ai avancé quelque peu les dates : la renommée du grand cru du Château d'Yquem ne se développe qu'à partir de 1788, mais j'ai besoin qu'Oscar soit encore Colonel des Gardes royales...

2Personnage présent dans l'épisode 12 de l'anime (en VF, il s'agit du duc de Germain. J'emprunte ce nom à la VO)

3Je fais ici un anachronisme volontaire puisque cette citation est de l'écrivain Alexandre Dumas, un siècle plus tard. Toutefois, l'idée du l'argent serviteur ou maître est empruntée elle-même à Horace, poète latin du premier siècle avant J-C. L'honneur de la chronologie est sauf !

4Le duc de Saint-Germain, dans la VF, a vraiment existé, comme le duc de Guéméné. Il était effectivement mêlé aux conspirations orchestrées par le Duc d'Orléans. J'ai pris le parti de lui faire dénoncer ces « fantaisies libérales » (expression tirée de l'anime) pur mieux souligner la fourberie et l'arrivisme de son caractère.

5Episode 12, « Au matin du duel, Oscar... »

6Nicolas Machiavel, auteur du Prince, ouvrage de réflexion politique de la Renaissance qu'il est communément admis de lire comme un « bréviaire » du gouvernant cynique, et qui en fait est une réflexion à la fois sur l'urgence de rétablir la République en Italie, et d'établir un Etat débarrassé des puissances étrangères. C'est aussi et surtout une réflexion sur le pouvoir du peuple, 300 ans avant la Révolution française, puisqu'il met en avant l'opposition fondamentale de la classe populaire et de la classe dirigeante, en prenant le parti du peuple... Guéméné l'a sans doute, comme beaucoup, lu de travers...

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales