Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Anthropocène, mon amour
    Le Chien à deux queues
    Nb de signes : 10 - 40 000 sec
    Genre : post-apocalyptique
    Délai de soumission : 07/07/2019
  • Saint Valentin : la lettre
    Reines-Beaux
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 30/06/2019
  • Appel à manuscrits
    Éditions Sèment
    Nb de signes :
    Genre : jeunesse - young adult
    Délai de soumission : 20/03/2020
  • AP Thriller
    Editions du Saule
    Nb de signes : > 240 000 sec
    Genre : thriller - fiction
    Délai de soumission : 18/11/2019
  • Livres en pâture, concours "Jardin(s)"
    association Livres en Pâture
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/06/2019
  • Sorcellerie
    Evidence Editions
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 27/05/2019
  • Visions du futur 2019
    Club Présences d'esprits
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - merveilleux
    Délai de soumission : 07/04/2019
  • Vache à lait
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 7 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 27/03/2019
  • Errance
    La revue du Faune
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - steampunk
    Délai de soumission : 01/05/2019
  • Les Dits d’Ailleurs
    Ogmios Éditions
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : fantastique - horreur - étrange - mystère
    Délai de soumission : 31/05/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Le musée Jean Moulin
 par   - 314 lectures  - Aucun commentaire

Situé dans le même édifice que le musée sur le Général Leclerc, le musée de la résistance et de Jean Moulin a donc une double fonction. La première partie a pour objectif d’expliquer l'entrée en guerre de la France, la débâcle, l'appel du 18 juin du Général de Gaulle (qui sera d'ailleurs condamné à mort suite à cela), l'occupation, l'armistice signé avec l'Allemagne, la collaboration, la résistance et la fin de la guerre. Des photos, des documents d'époque, des films sont exposés ou diffusés et permettent de comprendre les événements qui font partie de l'histoire française. Des sources officielles font état que la presse française est dirigée par les Nazis. Des communistes, des étudiants résistent face à l'occupation nazie. La question des Juifs est également posée ainsi que la confiscation de leurs biens et, dès 1942, ils sont déportés vers les camps. Certains membres religieux comme l'archevêque de Toulouse dénoncent ces arrestations et rappellent que « les Juifs sont des hommes ». Les Éditions de Minuit, qui naissent à cette période, sont clandestines et publient un certain nombre d’œuvres. Des journaux clandestins créés dès 1940 se multiplient pour influencer la population. Dans la zone libre, des journaux sont également fondés et suivent le même processus que la zone occupée. Le STO (Service de Travail Obligatoire) est synonyme d'hostilité croissante. Les anti-STO commencent à rejoindre le maquis dès 1943. La déportation n'est pas cachée. Les résistants, communistes, gaullistes en sont les victimes. 60 000-65 000 sont envoyés dans les camps. Plus de la moitié n'en reviendra pas. La propagande utilisée à outrance par Pétain condamne les actes de résistance. Les maquis comme celui des Glières est liquidé. Le massacre d'Oradour-sur-Glane est le summum de la barbarie nazie avec plus de 600 morts, hommes, femmes et enfants. Mais le débarquement et la fin de la guerre n'est plus très loin (cf le Musée du Général Leclerc).
Les vitrines du milieu sont exclusivement réservées à Jean Moulin. Sa biographie très complète permet de comprendre ce grand résistant qui préféra se trancher la gorge que parler et collaborer. Amateur de dessins et ayant beaucoup d'amis dans le monde de la culture, certains de ses croquis sont présentés au public et démontrent une personnalité artistique et éclectique peu connue. Nommé par De Gaulle son représentant en zone sud, il a pour mission de coordonner l'action de divers mouvements de résistance et la fusion de leurs forces. Pour réaliser à bien sa mission, il emprunte des identités différentes et est arrêté sous celle de Jacques Martel. Il est torturé, meurt et devient une légende à qui le musée rend un bel hommage.
Le second étage du musée diffuse un film sur la guerre et l'occupation et traite de la résistance espagnole peu étudiée ce qui est dommage.

Le musée met en avant la figure d’un homme politique qui s’est battu jusqu’au bout pour ses convictions et qui en est mort. Peut-être n’en serions-nous pas là aujourd’hui s’il n’avait pas accompli un tel travail. Respect !

Le musée du général Leclerc
 par   - 156 lectures  - Aucun commentaire

Un article sur le musée parisien dédié au Général Leclerc.


Lire la suite...
Lurçat à la Manufacture des Gobelins
 par   - 147 lectures  - Aucun commentaire

J'avais envie de vous présenter l'artiste Lurçat que la Manufacture des Gobelins a accueilli, il y a environ deux ans, pour une exposition temporaire.


Lire la suite...
Le musée Jacquemart-André
 par   - 102 lectures  - Aucun commentaire

J'ai choisi de vous présenter un des musées parisiens, le musée Jacquemart-André, qui n'est pas le plus connu mais qui offre une collection privée d'une grande richesse.


Lire la suite...
Les personnages féminins dénigrées dans les fanfics
 par   - 2655 lectures  - 55 commentaires [16 mars 2019 à 04:53:38]

La fanfiction revêt un intérêt tout particulier pour les amateurs d'écriture car elle permet de faire durer un univers créé par un auteur dans notre imagination. On peut s'imaginer et jouer avec les personnages, moduler le monde qui nous facine de bien des manières.
Mais il est un constat flagrant et particulièrement déroutant qui est le dénigrement des personnages féminins surtout dans les fanfics du genre yaoi. Dans la plupart quand les filles ne servent tout simplement pas de décor, elles sont décrites comme cruches, écervellées seulement pour justifier l'orientation sexuelle des personnages masculins. Soit c'est une pleurnicheuse, soit une mijorée qui s'extasie devant le héros gay.
J'ai constaté que dans 90% des fics les personnages féminins sont totalement ridiculisées. Pourtant, la majorité des auteurs qui écrivent sur du yaoi sont des filles.
Alors je me demande: est-ce la vision que vous avez de la femme vous qui en êtes une? Vous vous voyez faible et cruches comme vos persos, incapables d'aligner un mot devant un beau garçon? Vous vous considérez réellement comme des pipelettes qui pleurnichent pour un ongle cassé? Car c'est comme cela que vos personnages féminins sont dans les fics. Pourtant si on regarde bien, en amour puisqu'il s'agit de cela, un homme réellement amoureux peut se montrer parfois bien  plus fragile qu'une femme lorsqu'il vit une déception amoureuse ou qu'il est dans une vraie relation. Soyez fière de ce que vous êtes et ne rabaissez pas la femme ainsi.
Je serais curieuse de savoir pourquoi tous ces auteurs ont besoin que dans une fic ou les personnages sont gays, la femme n'a pas sa place. Et dans le genre opposé pourquoi la fille est toujours celle qui joue le rôle de l'amoureuse transie au premier regard.
Evidemment, ce sont des généralités mais c'est rare de voir une fic yaoi réaliste avec une égalité des sexes.
Qu'en pensez-vous?

Cet article est une réflexion fondé sur des constat et après plusieurs recherches.
Merci d'avoir lu.

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 1561 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Kuroko no Basket

le royaume de Mineralis Auteur: mystrale93 Vue: 2451
[Publiée le: 2016-06-22]    [Mise à Jour: 2018-11-07]
G  Signaler Yaoi (HxH)/Univers alternatif Commentaires : 53
Description:
alors comme le montre la categorie cette histoire et un UA. C'est la premiere que je fait ça
ensuite sacher que bien que se soit sur le manga kuroko no basuke, ici pas de basket: juste une histoire reprenant les personnages.
***************
ça c'était le point infos maintenant la description :

le royaume de Mineralis est un royaume dans le quel tout est basé sur les ressources minérale et plus particulièrement sur 6 types de gemmes :
-l'onyx - l’émeraude
-le saphir -l’améthyste
-la topaze - le grenat
ces pierres sont si précieuse pour le royaume qu'elle sont devenue l’emblème de chacune des 6 régions princière du territoire.

chacune des sous régions est donc gérée par un prince différent.

chaque prince est le fils du roi actuel mais aucun n'a la même mère.

la seule ressemblance qui liait les prince se trouvait dans leur sang.

dans leurs destin.

et se résumais à un mot : malédiction

quel sort attendra les héritiers prisoniés d'un fardeau trop lourd pour eux depuis leur naissance? Arriveront ils à surmonter les complication de leur vie de souffrance par eux même?

pour le savoir venez donc lire^^
Crédits:
les personnages ne m'apartienent pas ( j'ai bien essayer de corrompre leur créateur avec des cookies maison mais en vain) sinon ça fait longtemps que Kuroko sortirais avec Kagami dans le manga papier^^
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 16 : en terain hostile

[1413 mots]
Publié le: 2017-08-26Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur coucou^^
désolé de ma longue absence j'étais en vacance et on avait pas internet sauf sur nos tel.
voici donc le nouveau chapitre je pense continuer a ecrire sur GoP dans la semaine a moins que vous vouliez que j’avance une autre fic KnB à la place



Son arrivée au village avait fait l'effet d'un énorme coup de pied dans une fourmilière.

 

Cependant, elle passa sans difficulté parmi la foule qui lui lançait des regards assassins et des insultes à demis prononcées en colportant des rumeurs peu reluisantes à son sujet.

 

Elle avait d'autres choses à faire bien plus importante que de tenter de se défendre du venin de ces gens.

 

Venin au quel, par ailleurs, elle avait fini à s'habituer depuis le temps.

 

C'est donc sans un regard pour cette population hostile qu'elle se dirigea, Izuki à ses coté, vers la place centrale du village.

 

Une fois arrivée elle tomba sur une jeune femme de taille moyenne et aux cheveux blond avec des mèches noir.

 

La jeune femme l'ayant tout de suite détectée l'accueillit en demandant assez froidement :

- Alex. Que vient faire une bannie comme toi dans notre village?

- Bonjour à toi aussi Madoka. Je veux un entretien avec ton mari et les autres Alphas.

- Tojiro refusera de te voir. Tout comme les autres alphas d'ailleurs. Maintenant retourne chez toi Alex. Je ne tien pas a ce que les enfants du village me voit exécuter quelqu'un si tôt le matin.

- Je ne quitterai pas ce village tant que je n'aurais pas parlé aux Alphas. Par ailleurs Madoka, ma visite concerne aussi ton fils.

- Kotarô?

 

En guise de réponse, Alex hocha la tête.

 

L’instant d'après, Madoka avait muté en un splendide Léopard qui avait plaqué la blonde au sol dans un rugissement furieux avant de hurler par télépathie : "Où est-il? Qu’a tu fait à mon petit ?! Dis-moi où il est sale tueuse!"

 

Loin de se démonter, Alex muta a son tours et, d'un mouvement habile, se dégagea de la femme léopard avant de lui répondre par télépathie (tout en sortant les crocs):

- Je n'ai rien fait à Kotarô. Il a été enlevé avec Takao et mes garçons. C'est pourquoi je...

- C'est de la faute de tes deux bâtards! J’ai toujours su qu'ils étaient nuisibles pour le jeune héritier des oiseaux et mon fils ! Si ces parasites leurs on causés des problèmes je te jure que je les...

 

Cependant, elle n'eu pas le loisir de finir sa tirade qu’elle se retrouva projetée au sol par Alex (beaucoup plus massive qu'elle sous sa forme animal).

 

Et il n’échappa pas à Madoka que le regard de la blonde, sous sa forme animal, brillait d’une lueur meurtrière.

 

« Je te préviens Madoka : les gens de ce village peuvent me traiter de sorcière, de vendue ou de putain si ça leur chante mais personne, tu m’entends ? PERSONNE n’est autorisé à manquer de respect à mes enfants ! Et tu as de la chance que le petit Kotarô soit ton fils sans quoi, tu serais déjà morte pour avoir proférée de telles paroles ! » La menaça Alex par télépathie en dévoilant ses crocs étincelants à l’épouse de l’alpha des fauves.


Cette dernière, ayant bien conscience de la situation  délicate dans la quelle elle venait  de se mettre tenta brièvement de tempérer la louve...


"Allons Alex, tu ne compte pas rependre mon sang devant un enfant n'es ce pas?" L'interrogea télépathiquement la dominée en désignant Izuki d'un rapide mouvement de tête.


Reportant un bref instant son regard sur le jeune brun, la louve répondit  de façon cynique : "et pourquoi pas?  Ce n'est pas lui qui pourra me dénoncer..."


Devant un tel argument,  la femme léopards déglutie avec difficulté en comprenant que la louve ne plaisantait qu'à moitié.


Elle s'apprêtait à utiliser Izuki comme prétexte pour empêcher Alex de la tuer quand la louve lui coupa l'herbe sous le pied ...


"Ne t'avise pas de tenter de me culpabiliser à l'idée de te tuer devant Izuki : la discrimination dont il soufre est en majeur partie de ta faute. Alors surtout, surtout, boucle-la." Menaça télépathiquement la blonde avant qu'une voix masculine ne s'élève en demandant d'un ton passablement agacé : "eh bien, que se passe t'il ici?"


Alex détourna son attention de la mère d'Hayama pour reporter son regard sur le nouvel arrivant.


Nouvel arrivant qui  était loin de lui être inconnu...


"J'espère que tu as une bonne raison d'être là Bloody Alex... " déclara l'homme  en posant sur la louve un regard tout particulièrement aiguisé dans le but de la mettre mal à l'aise.


******


Imayoshi n'avait jamais eu de difficulté à mettre les gens mal à l'aise d'un simple regard.


Apres tout,  il s'agissait d'un talent propre aux muteurs oiseau.


Mais il avait su élevé cette capacité à l'état d'art : d'un seul regard  posé sur le plus courageux des guerriers que celui ci se mettait à rougir, blêmir, bégayer et, le plus souvent finissait par partir la queue entre les jambes.


Et c'est exactement ce qui arrivait a Takao en ce moment: depuis qu'il avait repris connaissance, le pauvre faucon  était captif du regard si déstabilisant du brun.


Au bout d'un moment, sans comprendre pourquoi, Takao détourna les yeux du brun en guise de soumission et demanda en fixant le sol:

- Que comptez-vous faire de moi?

- Vas savoir...que crois tu que nous pourrions avoir comme usage d'un si mignon petit moineau?


En disant ça, Imayoshi avait détaillé avec insistance chaque partie du corps de Takao  accentuant ainsi le malaise du jeune muteur quand celui ci tenta de protester...


"Je...je ne suis pas un moineau! j-je suis un faucon! Et je préférerais encore mourir que..." tenta de rétorquer le petit brun devant l'ainé qui le dévisageait avec amusement.


Cependant, il fut coupé dans sa phrase quand Imayoshi s'approcha de lui  pour lui ébouriffer les cheveux avec vigueur...


"Ça c'est des paroles dignes d'un faucon: se défendant jusqu'au bout par amour de sa liberté et ce, même en se sachant acculer par un adversaire plus puissant. Je suis fier de toi petit." lâcha le geôlier de Takao sans cesser de décoiffer le petit brun


Petit brun qui, pour sa plus grande stupeur se mit instantanément en position de "soumission du clan des oiseaux" : l’un de ses genoux au sol, l'autre au ramener contre son torse tendis que son cops et sa tête s'inclinait vers le sol et que ces bras tombais tel deux ailles briser de chaque coté de son corps, les paumes ouverte vers le ciel...


Satisfait de la posture que venais d'adopter le faucon Imayoshi décida de titiller encore un peu le jeune faucon...


"Ça c'est un bon petit oiseau " dit le plus âgé en attrapant avec amusement le visage de takao pour le forcer à le regarder.


Son amusement se changea intérieurement en amertume quand il vit dans le regard du faucon tout le mépris et  la  haine que lui vouais Takao.


Alors qu'il s'apprêtait à ajouter quelque chose, Imayoshi fut soudain coupé dans son élan par l'arrivée de Hyuga.


Et le moins que l'on puisse dire c'est que ce dernier n'avait pas l'air ravi de ce qu'il voyait...


"Imayoshi! Ça suffit, tu vois bien que ton numéro n'amuse que toi alors laisse ce petit tranquille" s'agaça hyuga à l'adresse de son coéquipier.


Ce dernier ne chercha pas plus loin et s'éloigna de Takao.

 

"Tu es si rabat joie Hyuga...de plus tu sais  très bien que je n’aurais rien fait au petit..." déclara le grand brun d'un air laconique avant d'ajouter : 

- Au fait, n'était tu pas sensé surveiller notre petit prince? Ne me dit pas que tu l'a encore laissé seul? 

-  Il est dans sa chambre. Les jumeaux le surveillent.

- Il dort?

- Oui. Son obstination à rester debout devant ses frères l'a poussé au delà de ses limites. Son corps avait besoins de repos. Tss… quel idiot...quand comprendra t'il qu'il doit apprendre à ne pas pousser son corps jusqu'à l'extrême?

- Le jour ou tu l'aura compris toi même tu pourras te permettre ce genre de réflexion. Après  tout...tu es aussi stupide que lui...

- Pardon?!

- Tu  sais de quoi je parle. Maintenant si tu veux bien m'excuser, j'ai à faire.


Ces paroles lâchées, le plus grands des deux geôliers s'apprêtait à sortir quand une voix le figea sur place…




Commentaire de l'auteur en espérant mériter vos revew
ciao a tres vite^^
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales