Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Anthropocène, mon amour
    Le Chien à deux queues
    Nb de signes : 10 - 40 000 sec
    Genre : post-apocalyptique
    Délai de soumission : 07/07/2019
  • Saint Valentin : la lettre
    Reines-Beaux
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 30/06/2019
  • Appel à manuscrits
    Éditions Sèment
    Nb de signes :
    Genre : jeunesse - young adult
    Délai de soumission : 20/03/2020
  • AP Thriller
    Editions du Saule
    Nb de signes : > 240 000 sec
    Genre : thriller - fiction
    Délai de soumission : 18/11/2019
  • Livres en pâture, concours "Jardin(s)"
    association Livres en Pâture
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/06/2019
  • Sorcellerie
    Evidence Editions
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 27/05/2019
  • Visions du futur 2019
    Club Présences d'esprits
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - merveilleux
    Délai de soumission : 07/04/2019
  • Vache à lait
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 7 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 27/03/2019
  • Errance
    La revue du Faune
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - steampunk
    Délai de soumission : 01/05/2019
  • Les Dits d’Ailleurs
    Ogmios Éditions
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : fantastique - horreur - étrange - mystère
    Délai de soumission : 31/05/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Le musée Jean Moulin
 par   - 315 lectures  - Aucun commentaire

Situé dans le même édifice que le musée sur le Général Leclerc, le musée de la résistance et de Jean Moulin a donc une double fonction. La première partie a pour objectif d’expliquer l'entrée en guerre de la France, la débâcle, l'appel du 18 juin du Général de Gaulle (qui sera d'ailleurs condamné à mort suite à cela), l'occupation, l'armistice signé avec l'Allemagne, la collaboration, la résistance et la fin de la guerre. Des photos, des documents d'époque, des films sont exposés ou diffusés et permettent de comprendre les événements qui font partie de l'histoire française. Des sources officielles font état que la presse française est dirigée par les Nazis. Des communistes, des étudiants résistent face à l'occupation nazie. La question des Juifs est également posée ainsi que la confiscation de leurs biens et, dès 1942, ils sont déportés vers les camps. Certains membres religieux comme l'archevêque de Toulouse dénoncent ces arrestations et rappellent que « les Juifs sont des hommes ». Les Éditions de Minuit, qui naissent à cette période, sont clandestines et publient un certain nombre d’œuvres. Des journaux clandestins créés dès 1940 se multiplient pour influencer la population. Dans la zone libre, des journaux sont également fondés et suivent le même processus que la zone occupée. Le STO (Service de Travail Obligatoire) est synonyme d'hostilité croissante. Les anti-STO commencent à rejoindre le maquis dès 1943. La déportation n'est pas cachée. Les résistants, communistes, gaullistes en sont les victimes. 60 000-65 000 sont envoyés dans les camps. Plus de la moitié n'en reviendra pas. La propagande utilisée à outrance par Pétain condamne les actes de résistance. Les maquis comme celui des Glières est liquidé. Le massacre d'Oradour-sur-Glane est le summum de la barbarie nazie avec plus de 600 morts, hommes, femmes et enfants. Mais le débarquement et la fin de la guerre n'est plus très loin (cf le Musée du Général Leclerc).
Les vitrines du milieu sont exclusivement réservées à Jean Moulin. Sa biographie très complète permet de comprendre ce grand résistant qui préféra se trancher la gorge que parler et collaborer. Amateur de dessins et ayant beaucoup d'amis dans le monde de la culture, certains de ses croquis sont présentés au public et démontrent une personnalité artistique et éclectique peu connue. Nommé par De Gaulle son représentant en zone sud, il a pour mission de coordonner l'action de divers mouvements de résistance et la fusion de leurs forces. Pour réaliser à bien sa mission, il emprunte des identités différentes et est arrêté sous celle de Jacques Martel. Il est torturé, meurt et devient une légende à qui le musée rend un bel hommage.
Le second étage du musée diffuse un film sur la guerre et l'occupation et traite de la résistance espagnole peu étudiée ce qui est dommage.

Le musée met en avant la figure d’un homme politique qui s’est battu jusqu’au bout pour ses convictions et qui en est mort. Peut-être n’en serions-nous pas là aujourd’hui s’il n’avait pas accompli un tel travail. Respect !

Le musée du général Leclerc
 par   - 157 lectures  - Aucun commentaire

Un article sur le musée parisien dédié au Général Leclerc.


Lire la suite...
Lurçat à la Manufacture des Gobelins
 par   - 147 lectures  - Aucun commentaire

J'avais envie de vous présenter l'artiste Lurçat que la Manufacture des Gobelins a accueilli, il y a environ deux ans, pour une exposition temporaire.


Lire la suite...
Le musée Jacquemart-André
 par   - 102 lectures  - Aucun commentaire

J'ai choisi de vous présenter un des musées parisiens, le musée Jacquemart-André, qui n'est pas le plus connu mais qui offre une collection privée d'une grande richesse.


Lire la suite...
Les personnages féminins dénigrées dans les fanfics
 par   - 2655 lectures  - 55 commentaires [16 mars 2019 à 04:53:38]

La fanfiction revêt un intérêt tout particulier pour les amateurs d'écriture car elle permet de faire durer un univers créé par un auteur dans notre imagination. On peut s'imaginer et jouer avec les personnages, moduler le monde qui nous facine de bien des manières.
Mais il est un constat flagrant et particulièrement déroutant qui est le dénigrement des personnages féminins surtout dans les fanfics du genre yaoi. Dans la plupart quand les filles ne servent tout simplement pas de décor, elles sont décrites comme cruches, écervellées seulement pour justifier l'orientation sexuelle des personnages masculins. Soit c'est une pleurnicheuse, soit une mijorée qui s'extasie devant le héros gay.
J'ai constaté que dans 90% des fics les personnages féminins sont totalement ridiculisées. Pourtant, la majorité des auteurs qui écrivent sur du yaoi sont des filles.
Alors je me demande: est-ce la vision que vous avez de la femme vous qui en êtes une? Vous vous voyez faible et cruches comme vos persos, incapables d'aligner un mot devant un beau garçon? Vous vous considérez réellement comme des pipelettes qui pleurnichent pour un ongle cassé? Car c'est comme cela que vos personnages féminins sont dans les fics. Pourtant si on regarde bien, en amour puisqu'il s'agit de cela, un homme réellement amoureux peut se montrer parfois bien  plus fragile qu'une femme lorsqu'il vit une déception amoureuse ou qu'il est dans une vraie relation. Soyez fière de ce que vous êtes et ne rabaissez pas la femme ainsi.
Je serais curieuse de savoir pourquoi tous ces auteurs ont besoin que dans une fic ou les personnages sont gays, la femme n'a pas sa place. Et dans le genre opposé pourquoi la fille est toujours celle qui joue le rôle de l'amoureuse transie au premier regard.
Evidemment, ce sont des généralités mais c'est rare de voir une fic yaoi réaliste avec une égalité des sexes.
Qu'en pensez-vous?

Cet article est une réflexion fondé sur des constat et après plusieurs recherches.
Merci d'avoir lu.

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 1562 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Kuroko no Basket

Incolored Shadows Auteur: mystrale93 Vue: 1601
[Publiée le: 2016-08-23]    [Mise à Jour: 2017-10-20]
G  Signaler Yaoi (HxH)/Univers alternatif Commentaires : 50
Description:
cette fic est un Semi UA.
Pourquoi semi? Parce que ça prend place dans l'univers de KnB, a l’époque de KnB mais que les personnages ne seront pas obnubiler par le basket car ici tout tournera autour d'un mystérieux groupe de chanteurs dont l'initiale sont I.S.

la particularité de ce groupe est que malgré leur énorme célébrité personne n'a jamais vu leur visage car ils donnent toutes leurs représentations dans le noir total

les personnes ayant reçut un ticket premium parviendront elles a découvrir qui se cache derrière le manteau d'obscurité des chanteur et peut être même...ce qui se cache dans leur cœur?
vous le saurez en venant lire^^
Crédits:
les personage appartiènent à l'auteur de KnB
Un autre perso (félicia) est un clin d'oeuil à un perso dans un jeux que j'aime bien.

toute les chanssons (sauf deux qui seront de ma création si je les met dans la fic) seront trouvable sur you tube via les lien que je vous laisserai

sur ce , bonne lecture
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chap 10 : que les duel commence! fétishiste des annanas VS fétishiste des horoscope - combat de fauve : l'orgeuillieux lion VS un "crazyGayPart" faites vos paris et...rangez moi ce peingun en peluche!!!

[2030 mots]
Publié le: 2016-11-23Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur oui le titre est long et blizzard.

considérez ça comme un craquage nerveux de l'auteur^^

bref pas de musique pour le moment car là j’installe la phase "vie scolaire" des perso et que la musique fait partie du reste de leur vie donc tapez pas les chansons vont revenir



Midorima n'avait pas mis longtemps à trouver le club de basket.


Ce à quoi il ne s'attendait pas, c'était à ce qu'a peine inscrit l'ensemble de l'équipe vienne envahir son espace personnel pour le pourrir de questions embarrassantes :


« Alors c'est vrais? Tu appartiens à la génération des miracles? Whaoo! Tu dois connaitre du grand monde! Tu as déjà couché avec une star? »

 

« Tes cheveux...C'est leur vrai couleur? »


« Pourquoi tu as les doigts bandés? »


« Pourquoi un grand garçon comme toi se promène avec un pingouin rose en peluche qui tien un cœur marqué hug me ? »


A ce moment Midorima n'avait envie que d'une chose les envoyer bouler et quitter le club.


Et il l'aurait surement fait si une voix d'un nouvel arrivant n'avait pas attiré son attention...


" Shin chan ?"


Le vert se retourna et découvrit l'adolescent de la veille...


" Kazunari?"


Les deux adolescents s'observèrent un moment avant qu'un garçon brun à lunette qui accompagnait le plus petit des deux jeunes ne demande ouvertement :

« Un problème avec ce type Nari? »


Il ne su pas pourquoi, mais entendre cet inconnu appeler le petit brun avec tant de familiarité irrita fortement le vert...


«  Non ne t'en fait pas...j'ai juste été surpris de le revoir : j'ai fait sa connaissance hier. »  Expliqua le plus petit.


« Tu es sur que... » Commença l'autre (qu'intérieurement, Midorima avait choisit d'appeler "pot de colle binoclard" pour il ne savait quelle raison...)


«  Ça va aller. Tu devrais y filer, tu as des choses à faire. » L’interrompis gentiment le brun (ce qui, bizarrement, mis Midorima de bonne humeur)


Devant l'insistance de Kazunari le plus grand finis par déclarer : « Bien, j'ai compris ... De toute façon je ne peux rien te refuser quand tu me regarde comme ça...Quoi qu'il en soit, si tu as un souci appel moi. »


Sur ces mots, le "pot de colle binoclard" quitta le gymnase de Shutoku laissant les joueurs se focaliser sur le petit brun.


Fendant la foule, un garçon plus âgé que Midorima s'approcha de Kazunari et lui demanda avec enthousiasme :

- Alors tu es nouveau au lycée c'est ça ? J’ai entendu parler de toi tu es... Kazunari c'est ça? Tu as l'intention de rejoindre le club?

- Oui. Euh ...

- Ah! Désolé j'ai oublié de me présenter : je suis Otsubō le capitaine de l'équipe. Ravi de te rencontrer Kazunari.

- Euh...Moi aussi Otsubō senpai...

- Bon je te laisserai faire connaissance avec l'équipe après si tu réussi le test.

- Un test?


Otsubō désigna les différents membres de l'équipe officielle et expliqua :

« Je dois évaluer ta façon de jouer. Choisi quelqu'un pour un 1 contre 1 et si tu gagne et que tu as fait une bonne performance tu entre dans l'équipe. »


S'interrompent, Otsubō se retourna vers Midorima et lui dit : « ce test vaut pour toi aussi. »


Ayant lâché ces mots, le capitaine de l'équipe intima l'ordre aux deux nouveaux de se choisir un adversaire.


"Quelqu’un est du signe Scorpion ici?" demanda Midorima en gardant sa prise bien séré sur son pingouin en peluche.


En guise de réponse à sa question un garçon plus âgé que lui, aux cheveux blonds s'avança et demanda d'un air excédé :

- JE sui Scorpion. Pourquoi?

- Quel est ton nom?

- Hein?!! On ne répond pas à une question par une question! Je vais t'apprendre à respecter tes senpai ! Otsubō! Passe-moi un ananas !


Soupirant de dépit, Otsubō attrapa le blond par un revers de son uniforme et procéda aux présentations avec l'énergumène blond.


« Kazunari, Midorima, voici l'un de vos senpai : Kiyoshi Miyaji. il est légèrement caractériel mais j'ai une parfaite confiance en lui pour gérer l'entrainement les rares fois où je ne serais pas là.»


Le blond émis un grognement mécontent à la remarque ou son capitaine le qualifiait de «légèrement caractériel » mais il fut interrompu par Midorima qui l'interpela :

- Donc ...Miyaji?

- Oui, quoi?!

- C'est toi que je choisis pour adversaire. Vu que tu es scorpion je ne peux pas faire autrement.

- Hein?

- Oha-Asa à dit que se confronter aux Scorpions serais un signe de bonheur pour les Cancers aujourd’hui. Je dois donc t'affronter. Ne t'en fait pas, j'essaierai de ne pas expédier ça en trois seconde.


« Mais...Mais il me cherche là ! Otsubō! Un ananas! Un ananas ! Vite! Que je remette ce jeunot à sa place! » S’emporta le blond au grand désespoir de son capitaine.


Ce dernier, tenta une nouvelle fois d'apaiser la situation en déclarant à l’adresse de Midorima :

« Bon vu que tu a choisit ton opposant va sur le terrain avec lui. Et...si tu pouvais lâcher cette peluche... c'est assez perturbant tu sais? »


À cette remarque, le vert fusilla le capitaine du regard avant de poser le petit animal en peluche avec soin sur le banc du gymnase.


Cela fait il s'avança vers le centre du terrain ou l'attendait Miyaji avec une expression agacé clairement lisible sur le visage.


Si tous les membres de l’équipe fixèrent avec curiosité le joueur aux cheveux vert du regard, Kazunari passa quelques minutes à fixer la peluche délaissé par Midorima en se demandant quel adolescent de 16 ans environ pouvait amener ce genre d’objet (adorable) dans son lycée.


Au moment ou le buzzer annonça le début du 1 contre 1, la peluche tomba au sol et le petit brun la ramassa pour la garder colée contre son torse de façon protectrice.


Car, si cette peluche comptait pour « Shin chan », pour ce garçon model qui lui avait sauvé la vie, alors le brun ne pouvait décemment pas laisser trainer le petit animal au sol.


Les joueurs de et Kazunari ne le savaient pas encore, mais ce match « amical » allait tout changer pour l’avenir de l’équipe de Shutoku…


****************


« Eh bien… l’avenir de notre équipe s’annonce incertain… » Se plaignit une jeune fille aux cheveux châtain en regardant la feuille d’inscription pour le club de basket qui était quasi vierge de noms.


« Il faut dire que le capitaine n’aide pas beaucoup… » Intervint l’un des anciens du club avant d’être approuver d’un hochement de tête par un autre joueur aux cheveux brun.


« Koganei, Mitobe…je sais que le changement drastique de Hyuga doit vous faire bizarre mais on doit faire avec. Mettez vous à sa place : si c’était à vous qu’arrivait une tragédie pareille comment réagiriez vous ? »


Seul le silence répondit à la question de la lycéenne.


Devinant qu’elle n’aurait aucune réponse des deux autres, la jeune fille commença à ranger ses documents quand soudain, une voix assez neutre demanda (en faisant au passage sursauter toutes les personnes présentes) :

« Ricko San, je veux intégrer le club de basket de Seirin »


Reportant son attention sur le nouveau venu, l’adolescente ne cacha pas sa surprise quand elle reconnue l’élève qui se tenait devant elle.


« Ku…Kuroko *kun* ? Tu…tu veux t’inscrire dans notre club ? » Bafouilla maladroitement l’adolescente devant le première anné à la couleur de cheveux si particulière.


Son vis-à-vis quand à lui, lui répondit d’une voix neutre mais dans la quelle la jeune fille aux cheveux châtain devina aisément une détermination à toute épreuve :

« J’aime ce sport. De plus, votre capitaine m’a fait une promesse et je compte bien lui faire tenir cette promesse. »


Devant le regard que lui lançait le bleu Ricko ne put que se résigner.


Et puis après tout, peut être que Kuroko était ce qu’il fallait pour que le capitaine, le Hyuga Junpei qu’elle avait connue par le passé redevienne comme avant ?


Si tel était le cas, la jeune coach (et « capitaine par défaut ») pouvais bien laisser le petit bleu s’accrocher à l’espoir de voir Hyuga tenir cette fameuse promesse.


Et ceci, quelle que soit la teneur de cette dernière


************


Il se l’était promis.


Pour Réo.


Il réussirait les essais du club de basket de Rakuzan.


Et ceci quel que soit son adversaire.


C’est ce qu’il avait pensé jusqu'à ce qu’arrivé au gymnase, il ne croise le regard si particulier (et pourtant déjà si familier) d’un adolescent aux cheveux couleur grenat…


« Le…Le tipe aux ciseaux du concert ?! »


« Bonjour Hayama. » dit avec calme et politesse l’adolescent avant de tourner son regard hétérochrome vers Mibuchi pour s’adresser à lui :

- Toi …tu es Mibuchi Réo…

- Exacte. Mais comment…

- Je suis absolu. Quoi qu’il en soit, je m’appel Akashi Seijuro et je serai ton capitaine de basket pour cette ânée.


A ce stade de la discussion, la colère gagna Hayama qui ne se priva pas d’exprimer sa façon de penser à l’adolescent aux yeux hétérochrome :

- Toi ?! Notre capitaine ?! Et puis quoi encore ?!! Si quelqu’un mérite cette fonction c’est Réo nii !

- Réo « nii » ? Intéressant de voir quelle proximité tu as avec quelqu'un que tu veux voir à la tête de l’équipe… Serai ce pour ça que tu voudrais le voir à ce poste ? Car tu espère tirer des avantages de ces liens amicaux qui vous unissent ?

- N’importe quoi ! Je ne suis pas comme ça ! Et Réo nii non plus !

- Vraiment ?

- Oui, vraiment ! Ma seule raison de penser ainsi c’est que je connaît les nombreux talents de Réo nii mieux que personne et que je sais que si quelqu’un est plus que qualifier pour ce poste c’est lui et non pas un première année sortit d’on ne sais où et qui se croit au dessus des autres !

- Je suis absolu. Je suis donc par définition, toujours au dessus des autres.

- Des clous ! Même moi je sui plus grand que toi ! Et t’es un model réduit à coté de Réo nii ! Alors tu vois ? T’es pas si absolu que ça !

- Ton raisonnement est d’un simplisme grotesque …Mais ça fait de toi une personne amusante… Je vais donc te proposer une petite leçon de basket en 1 contre 1 avec un enjeu.

- Quel enjeu ?

- C’est simple, si tu gagne, je me fierais a ton jugement et Mibuchi Réo deviendra Capitaine de Rakuan. Mais si tu perds…

- Oui ?

- Si tu perds, Tu devras choisir une autre discipline sportive. Alors, qu’en dis-tu ?


« Hors de question ! » intervint abruptement Mibuchi s’accaparant ainsi l’attention des deux premières annés mais plus Particulièrement celle du blond :

- Réo nii ?

- Je refuse que tu te prête à ce genre de parie Kotaro ! Si tu perdais tu…

- Je suis prêt à prendre le risque Réo nii.

- Ça n’en vaut pas la peine, ça me va très bien de…

- Eh bien à moi ça ne me conviens pas ! Je t’ai toujours regardé avec admiration parce que tu le mérite Réo nii ! Et je refuse d’avoir pour capitaine une personne qui ne reconnaît pas à quel point tu es exceptionnel et génial ! Alors s’il veut jouer quitte ou double c’est ok pour moi ! J’ai bien l’intention de lui faire ravaler ses paroles.

- Mais Kotarô…

- Quoi ? Tu n’a pas confiance en moi ?

- Idiot…j’ai, j’ais toujours eu et j’aurais toujours confiance en toi.

- C’est tout ce que j’avais besoins d’entendre ! Alors garde bien tes yeux fixé sur moi je vais te montrer le plus beau 1 contre 1 de ta vie !


« Je n’en doute pas. » répondit le brun avec un sourire d’une profonde douceur a l’adresse du petit blond avant d’aller s’asseoir dans les gradins.


Une fois Mibuchi assis pour le voir jouer Hayama se sentit investit d’une détermination sans faille et c’est pourquoi quand il reporta de nouveau son regard sur Akashi il déclara :  

- je dois reconnaître que tu m’es sympathique depuis que je t’est vu rembarrer Hanamya ; cependant ne crois pas que je vais me montrer gentil pour autant. 

- Ne t’en fais pas tu n’aura pas a te retenir je suis largement capable de te battre.


Cette dernière remarque boosta l’orgueil du blond qui répondit avec un sourire carnassier :

« ah oui ? J’en doute sérieusement…Prépare tes mouchoirs car je vais te faire pleurer ! »







  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales