Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Journalistes du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 04/11/2018
  • Revenir de l'avenir
    Éditions Le Grimoire
    Nb de signes : 20 000 - 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - dystopie - humour - steampunk - space opera - uchronie - dark fantasy - fiction
    Délai de soumission : 31/10/2018
  • La Paix
    Mouvement de la Paix du Rhône
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction - policier - humour - imaginaire
    Délai de soumission : 30/06/2018
  • Rindaya
    Boz'Dodor
    Nb de signes : < 12 600 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 07/08/2018
  • #exclusif
    J'ai lu
    Nb de signes : 250 000 - 350 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 30/06/2018
  • Sur un malentendu…
    J'ai lu
    Nb de signes : 50 000 - 70 000 sec
    Genre : comédie romantique
    Délai de soumission : 30/06/2018
  • Dystopie
    H2 Fanzine
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : science-fiction - jeunesse
    Délai de soumission : 10/08/2018
  • Cthulhu
    Revue Horrifique
    Nb de signes : > 18 000 sec
    Genre : horreur
    Délai de soumission : 31/10/2018
  • Femmes de l'étrange
    Revue Horrifique
    Nb de signes : > 18 000 sec
    Genre : fantastique - horreur
    Délai de soumission : 30/09/2018
  • Prix Saint-Nicolas du Conte de Noël
    Éditions Ex Æquo
    Nb de signes : 18 000 - 25 000 sec
    Genre : conte - noël - tout public
    Délai de soumission : 15/09/2018

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Amateurs de KPOP, cette nouvelle devrait vous plaire !
 par   - 829 lectures  - 2 commentaires [16 juin 2018 à 18:29:29]

Sur mashable FR une nouvelle a retenu mon attention :
L’anglais ne sera bientôt plus la langue universelle de la pop music

Il semblerait que le coréen devienne l'une des langues les plus écoutées au États-Unis avec l'espagnol.

 

Google et les données...
 par   - 456 lectures  - Aucun commentaire

Depuis quelques mois j'ai supprimé Google Analytics du site. J'y perds en analyse, mais gangne en vitesse et c'est un suivi de moins par Google.
Dès que Google a fourni un outil pour se conformer au RGPD j'y ai désactivé le suivi pour la personnalisation des pubs.

Ça signifie, par exemple, que vous ne devriez plus voir de pub correspondant à ce que vous regarder sur d'autres sites.

Le plagiat des livres, parlons-en
 par   - 633 lectures  - Aucun commentaire

Le plagiat des livres, parlons-en. Suite aux nombreuses affaires de plagiat dans lesquelles nous sommes intervenus avec Manon, je me suis dit qu’il serait important de vous en informer. Ce sujet touche autant les écrivains en herbes que les auteurs confirmés. Hélas, de nombreuses personnes ignorent les enjeux du plagiat. Dorénavant, vous serez informés. J’espère que vous ferez le nécessaire afin d’éviter que le plagiat continue à se répandre dans le futur.

Qu’est-ce que le plagiat ?

Tout d’abord, le plagiat est une faute d'ordre moral, civil ou commercial. Elle consiste à recopier ou à s’accaparer une oeuvre sans le consentement sur papier de l’auteur, ou de l’éditeur s’il y a, avec sa signature à l’appui. Un simple mail ne suffit pas. De plus, prévenir que l’oeuvre n’est pas la nôtre, car nous avons copié-collé le livre d’untel, c’est tout bonnement avouer un délit.

En d’autres mots, plagier, c’est copier/coller une oeuvre en modifiant ou non l’oeuvre originale (nom, sexe, univers…). Plagier, c’est aussi reprendre entièrement un scénario. De même que plagier, c’est traduire une oeuvre sans l’autorisation signée de son auteur original. En agissant ainsi, le plagieur contribue, inconsciemment ou non, à une faute juridique grave : un non-respect des droits patrimoniaux et moraux de l'auteur original. De ce fait, au risque de le répéter, le plagiat est considéré comme un délit. En s’y adonnant, le plagieur risque :

Selon le Code pénal :

L'article L122-4 du Code de la propriété intellectuelle prévoit que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. »

Le plagieur risque :

○ 2 ans d'emprisonnement
○ 150 000 € d'amende pour dommage et intérêt
○ Peine civile voire même pénale si l'auteur qui en est victime a un bon avocat

De plus, les auteurs connus comme Gilles Legardinier ou Guillaume Musso, ont une certaine notoriété et emprise sur le marché du livre. Lorsqu’ils en publient un, les gens vont se ruer dessus. Ils connaissent leurs styles d’écriture et savent qu’ils ne seront pas déçus. Par conséquent, leurs oeuvres seront bien vendues. Si l’éditeur apprend que leurs écrits sont mis gratuitement à disposition sur un site, il ne va certainement pas apprécier. De ce fait, il peut attaquer le plagieur en justice. En raison d’un bon avocat, le verdict sera bien plus important que 150 000 € d’amende ou 2 ans d’emprisonnement.

Ce qu’il faut savoir sur les auteurs et le plagiat

L’auteur, connu ou non, choisi tout lorsqu’il écrit son histoire. Cela passe du nom des personnages, aux caractères et caratéristiques physiques en passant par les lieux, les nationalités, etc. Il passe du temps à mettre en place son scénario, à choisir ses mots, à écrire ses phrases. En somme, faire en sorte que ce soit cohérent. Cette phase d’invention et d'écriture peut aussi bien être courte que durer des années.

Imaginez seulement sa réaction lorsqu’il apprendra qu’un de ses lecteurs a tout bonnement repris l’histoire, pire, l’a déchiquetée en un temps record juste pour la reprendre, par exemple, avec son pairing favori. Ou juste simplement la faire partager à des lecteurs. Comparez trois ans de dur labeur et de stress à… cette misère.

De plus, si le livre a été traduit, copier/coller le travail du traducteur, c’est aussi le voler. Le plagier. Pour rappel, le travail d’un traducteur c’est de de comprendre le sens qu'a voulu donné l'écrivain à sa phrase et la retransmettre au mieux dans sa langue à lui, garder la cohérence. Ça prend du temps.

Par contre, nous ne pouvons rien faire lorsqu’une oeuvre, comme par exemple, Alice aux pays des merveilles, se trouve sur un site gratuit. Ou toute autre oeuvre ancienne. L’histoire devient un bien public 70 ans après la mort de l’auteur.

En résumé

Généralement, lorsque nous souhaitons partager une oeuvre que nous avons appréciée, le plus simple est d’en parler, par exemple, à la fin d’un chapitre. Vouloir la partager en la copiant-collant, non. Même si l’auteur ne répond pas au message. Je dis ça, parce qu’une personne m’a répondu ainsi. De plus, lorsque nous citons un auteur, nous devons le mettre avec les guillemets et la référence bibliographique. Cela se rapporte à des bouts de lignes, et non à un livre entier.

Pour rappel, Wattpad et Fanfic-fr avaient lancé leur site pour que les auteurs fassent connaître leur oeuvre. Et non celle d’un autre.

Maintenant que vous le savez, j’espère que vous ferez le nécessaire afin d’éviter cela. Prévenez-moi en cas de doute. J’interviendrai pour en informer le plagieur. S’il ne souhaite pas supprimer l’histoire plagiée (oui, il y a des gens têtus et immatures), j’inviterai les administrateurs à s’en occuper.

Au nom du respect, je vous en prie.

STOP AU PLAGIAT
(#contreleplagiat)

Petites informations supplémentaires :

○ Sachez que si le plagieur écrivait ses propres fictions, je ne l’empêche absolument pas de les continuer. Au contraire. Mais, il doit supprimer l’oeuvre plagiée.

○ De plus, je n’ai rien contre les personnes imaginant d’autres personnages lorsqu’elle lise un livre, avec par exemple, leur pairing favori. Néanmoins, elles n’ont pas le droit de reproduire leur envie, à moins de s’inspirer de l’oeuvre pour écrire leur fanfiction.

Le Discord de la Ligue des Chroniqueurs vous ouvre joyeusement ses portes !
 par   - 884 lectures  - 1 commentaire [21 mai 2018 à 22:43:44]

Bonjour à toutes et à tous !

Je suis Etsukazu, un humble auteur de fanfictions du fandom Naruto, et je viens vous annoncer que le groupe Discord de la Ligue des Chroniqueurs, formé il y a quelques mois, s’ouvre officiellement à la communauté de Fanfic-Fr.

Envie de discuter avec les auteurs de vos fandoms favoris ? Ce groupe est fait pour vous.

Naturellement, vous vous demandez aussitôt tous ce qu’est un groupe Discord (Non ? Mince alors !), mais surtout, qu’est-ce que la Ligue des Chroniqueurs ? Laissez-moi donc vous répondre dans l’ordre.

Discord est une plateforme de discussion instantanée dont l’interface permet des discussions écrites élaborées aussi bien que des discussions vocales. Cette application est très utilisée par les communautés de joueurs de jeux vidéo, quels que soient leurs genres, et elle a été conçue principalement pour eux – en premier lieu – toutefois, son utilité ne se cantonne pas à eux. Effectivement, elle est utilisée par beaucoup de monde, et il se trouve que la Ligue des Chroniqueurs l’utilise également.

La Ligue des Chroniqueurs, quant à elle, est une petite communauté – de 160 membres actuellement – qui regroupe de nombreux auteurs publiant sur Fanfic-Fr comme sur fanfiction.net, ainsi que les lecteurs qui souhaitent venir s’exprimer et échanger autour de notre passion commune qu’est la fanfiction.


Lire la suite...
Les Editions du Flamant Noir cherche de nouveaux Talents
 par   - 870 lectures  - Aucun commentaire

Plumavitae s'associe avec Flamant Noir Editions

Plumavitae.co, vous vous souvenez ? Si non, rendez-vous sur plumavitae.co !
Mais ce n'est pas le sujet ! Nous avons le plaisir de vous annoncer notre partenariat avec Flamant Noir Editions, une maison d'édition exigeante consacrée au polar, le thriller ou encore le roman noir.

A partir du 2 mai 2018, grâce à Plumavitae, Flamant Noir Editions rouvre la réception des manuscrits par internet ! Auteur(e) de Thriller, de Polar ou de Roman Noir ? Envoyez-nous votre manuscrit !

Conditions d’envoi :

- Envoyez votre projet à cette adresse : manuscrits.flamantnoir.ed@gmail.com
- Votre manuscrit doit être cohérent avec la ligne éditoriale des Éditions Flamant Noir (plus d'infos sur http://editions-flamant-noir.com/)
- Adressez-nous au maximum les 50 premières pages de ton écrit (soit 37000 mots), accompagnées d’une présentation générale de vous et de votre projet

Alors, à vos claviers et que la Plume du Flamant Noir soit avec vous !


Lire la suite...
Concours d'écriture by Shaku #1
 par   - 1224 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour, je vous propose un concours d'écriture dont les règles sont plutôt simple. Je répondrais à toutes vos questions si vous en avez.

Par contre, sachez avant toute chose que je m'excuse envers les personnes n’habitant pas en France. Je ne peux accepter votre texte, car je ne pourrais pas financer les frais de port si jamais vous gagnez un lot... Cependant, vous pouvez participer si vous ne souhaitez rien gagner !

Le principe de ce premier concours

• Ce concours est anonyme.
○ Les participants m'enverront leur texte par mail en PDF à cette adresse (morganeperro@outlook.fr)
○ Titre du mail : Prompt#1 + Titre de leur fiction + n° du prompt
○ Le titre de leur fiction devra être au-dessus du corps du texte. Ce nombre de mot ne sera pas compris dans la limite autorisée.

• Écrire une fiction entre 3000 et 10 000 mots sur la base d’un prompt choisi au préalable à partir du 15 avril sur le document google indiqué en bas de la page.
○ Le prompt choisi doit être libre au moment de la réservation. Dans le cas contraire, choisissez un autre prompt où il n’y a pas marqué (réservé par « nom »)

Mais… qu'est-ce qu'un prompt ?
• Un prompt c’est un petit plan ou idée de quelques lignes pour écrire une fiction. On remplace aussi "A", "B", ect, par le nom du personnage.

○ Exemple :
• A et B se promènent dans la forêt et se font téléporter par des extra-terrestres. Comment vont-ils s'en sortir sans que ces monstres ne décident de copuler avec eux ?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Kuroko no Basket

Incolored Shadows Auteur: mystrale93 Vue: 1413
[Publiée le: 2016-08-23]    [Mise à Jour: 2017-10-20]
G  Signaler Yaoi (HxH)/Univers alternatif Commentaires : 50
Description:
cette fic est un Semi UA.
Pourquoi semi? Parce que ça prend place dans l'univers de KnB, a l’époque de KnB mais que les personnages ne seront pas obnubiler par le basket car ici tout tournera autour d'un mystérieux groupe de chanteurs dont l'initiale sont I.S.

la particularité de ce groupe est que malgré leur énorme célébrité personne n'a jamais vu leur visage car ils donnent toutes leurs représentations dans le noir total

les personnes ayant reçut un ticket premium parviendront elles a découvrir qui se cache derrière le manteau d'obscurité des chanteur et peut être même...ce qui se cache dans leur cœur?
vous le saurez en venant lire^^
Crédits:
les personage appartiènent à l'auteur de KnB
Un autre perso (félicia) est un clin d'oeuil à un perso dans un jeux que j'aime bien.

toute les chanssons (sauf deux qui seront de ma création si je les met dans la fic) seront trouvable sur you tube via les lien que je vous laisserai

sur ce , bonne lecture
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chap 10 : que les duel commence! fétishiste des annanas VS fétishiste des horoscope - combat de fauve : l'orgeuillieux lion VS un "crazyGayPart" faites vos paris et...rangez moi ce peingun en peluche!!!

[2030 mots]
Publié le: 2016-11-23Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur oui le titre est long et blizzard.

considérez ça comme un craquage nerveux de l'auteur^^

bref pas de musique pour le moment car là j’installe la phase "vie scolaire" des perso et que la musique fait partie du reste de leur vie donc tapez pas les chansons vont revenir



Midorima n'avait pas mis longtemps à trouver le club de basket.


Ce à quoi il ne s'attendait pas, c'était à ce qu'a peine inscrit l'ensemble de l'équipe vienne envahir son espace personnel pour le pourrir de questions embarrassantes :


« Alors c'est vrais? Tu appartiens à la génération des miracles? Whaoo! Tu dois connaitre du grand monde! Tu as déjà couché avec une star? »

 

« Tes cheveux...C'est leur vrai couleur? »


« Pourquoi tu as les doigts bandés? »


« Pourquoi un grand garçon comme toi se promène avec un pingouin rose en peluche qui tien un cœur marqué hug me ? »


A ce moment Midorima n'avait envie que d'une chose les envoyer bouler et quitter le club.


Et il l'aurait surement fait si une voix d'un nouvel arrivant n'avait pas attiré son attention...


" Shin chan ?"


Le vert se retourna et découvrit l'adolescent de la veille...


" Kazunari?"


Les deux adolescents s'observèrent un moment avant qu'un garçon brun à lunette qui accompagnait le plus petit des deux jeunes ne demande ouvertement :

« Un problème avec ce type Nari? »


Il ne su pas pourquoi, mais entendre cet inconnu appeler le petit brun avec tant de familiarité irrita fortement le vert...


«  Non ne t'en fait pas...j'ai juste été surpris de le revoir : j'ai fait sa connaissance hier. »  Expliqua le plus petit.


« Tu es sur que... » Commença l'autre (qu'intérieurement, Midorima avait choisit d'appeler "pot de colle binoclard" pour il ne savait quelle raison...)


«  Ça va aller. Tu devrais y filer, tu as des choses à faire. » L’interrompis gentiment le brun (ce qui, bizarrement, mis Midorima de bonne humeur)


Devant l'insistance de Kazunari le plus grand finis par déclarer : « Bien, j'ai compris ... De toute façon je ne peux rien te refuser quand tu me regarde comme ça...Quoi qu'il en soit, si tu as un souci appel moi. »


Sur ces mots, le "pot de colle binoclard" quitta le gymnase de Shutoku laissant les joueurs se focaliser sur le petit brun.


Fendant la foule, un garçon plus âgé que Midorima s'approcha de Kazunari et lui demanda avec enthousiasme :

- Alors tu es nouveau au lycée c'est ça ? J’ai entendu parler de toi tu es... Kazunari c'est ça? Tu as l'intention de rejoindre le club?

- Oui. Euh ...

- Ah! Désolé j'ai oublié de me présenter : je suis Otsubō le capitaine de l'équipe. Ravi de te rencontrer Kazunari.

- Euh...Moi aussi Otsubō senpai...

- Bon je te laisserai faire connaissance avec l'équipe après si tu réussi le test.

- Un test?


Otsubō désigna les différents membres de l'équipe officielle et expliqua :

« Je dois évaluer ta façon de jouer. Choisi quelqu'un pour un 1 contre 1 et si tu gagne et que tu as fait une bonne performance tu entre dans l'équipe. »


S'interrompent, Otsubō se retourna vers Midorima et lui dit : « ce test vaut pour toi aussi. »


Ayant lâché ces mots, le capitaine de l'équipe intima l'ordre aux deux nouveaux de se choisir un adversaire.


"Quelqu’un est du signe Scorpion ici?" demanda Midorima en gardant sa prise bien séré sur son pingouin en peluche.


En guise de réponse à sa question un garçon plus âgé que lui, aux cheveux blonds s'avança et demanda d'un air excédé :

- JE sui Scorpion. Pourquoi?

- Quel est ton nom?

- Hein?!! On ne répond pas à une question par une question! Je vais t'apprendre à respecter tes senpai ! Otsubō! Passe-moi un ananas !


Soupirant de dépit, Otsubō attrapa le blond par un revers de son uniforme et procéda aux présentations avec l'énergumène blond.


« Kazunari, Midorima, voici l'un de vos senpai : Kiyoshi Miyaji. il est légèrement caractériel mais j'ai une parfaite confiance en lui pour gérer l'entrainement les rares fois où je ne serais pas là.»


Le blond émis un grognement mécontent à la remarque ou son capitaine le qualifiait de «légèrement caractériel » mais il fut interrompu par Midorima qui l'interpela :

- Donc ...Miyaji?

- Oui, quoi?!

- C'est toi que je choisis pour adversaire. Vu que tu es scorpion je ne peux pas faire autrement.

- Hein?

- Oha-Asa à dit que se confronter aux Scorpions serais un signe de bonheur pour les Cancers aujourd’hui. Je dois donc t'affronter. Ne t'en fait pas, j'essaierai de ne pas expédier ça en trois seconde.


« Mais...Mais il me cherche là ! Otsubō! Un ananas! Un ananas ! Vite! Que je remette ce jeunot à sa place! » S’emporta le blond au grand désespoir de son capitaine.


Ce dernier, tenta une nouvelle fois d'apaiser la situation en déclarant à l’adresse de Midorima :

« Bon vu que tu a choisit ton opposant va sur le terrain avec lui. Et...si tu pouvais lâcher cette peluche... c'est assez perturbant tu sais? »


À cette remarque, le vert fusilla le capitaine du regard avant de poser le petit animal en peluche avec soin sur le banc du gymnase.


Cela fait il s'avança vers le centre du terrain ou l'attendait Miyaji avec une expression agacé clairement lisible sur le visage.


Si tous les membres de l’équipe fixèrent avec curiosité le joueur aux cheveux vert du regard, Kazunari passa quelques minutes à fixer la peluche délaissé par Midorima en se demandant quel adolescent de 16 ans environ pouvait amener ce genre d’objet (adorable) dans son lycée.


Au moment ou le buzzer annonça le début du 1 contre 1, la peluche tomba au sol et le petit brun la ramassa pour la garder colée contre son torse de façon protectrice.


Car, si cette peluche comptait pour « Shin chan », pour ce garçon model qui lui avait sauvé la vie, alors le brun ne pouvait décemment pas laisser trainer le petit animal au sol.


Les joueurs de et Kazunari ne le savaient pas encore, mais ce match « amical » allait tout changer pour l’avenir de l’équipe de Shutoku…


****************


« Eh bien… l’avenir de notre équipe s’annonce incertain… » Se plaignit une jeune fille aux cheveux châtain en regardant la feuille d’inscription pour le club de basket qui était quasi vierge de noms.


« Il faut dire que le capitaine n’aide pas beaucoup… » Intervint l’un des anciens du club avant d’être approuver d’un hochement de tête par un autre joueur aux cheveux brun.


« Koganei, Mitobe…je sais que le changement drastique de Hyuga doit vous faire bizarre mais on doit faire avec. Mettez vous à sa place : si c’était à vous qu’arrivait une tragédie pareille comment réagiriez vous ? »


Seul le silence répondit à la question de la lycéenne.


Devinant qu’elle n’aurait aucune réponse des deux autres, la jeune fille commença à ranger ses documents quand soudain, une voix assez neutre demanda (en faisant au passage sursauter toutes les personnes présentes) :

« Ricko San, je veux intégrer le club de basket de Seirin »


Reportant son attention sur le nouveau venu, l’adolescente ne cacha pas sa surprise quand elle reconnue l’élève qui se tenait devant elle.


« Ku…Kuroko *kun* ? Tu…tu veux t’inscrire dans notre club ? » Bafouilla maladroitement l’adolescente devant le première anné à la couleur de cheveux si particulière.


Son vis-à-vis quand à lui, lui répondit d’une voix neutre mais dans la quelle la jeune fille aux cheveux châtain devina aisément une détermination à toute épreuve :

« J’aime ce sport. De plus, votre capitaine m’a fait une promesse et je compte bien lui faire tenir cette promesse. »


Devant le regard que lui lançait le bleu Ricko ne put que se résigner.


Et puis après tout, peut être que Kuroko était ce qu’il fallait pour que le capitaine, le Hyuga Junpei qu’elle avait connue par le passé redevienne comme avant ?


Si tel était le cas, la jeune coach (et « capitaine par défaut ») pouvais bien laisser le petit bleu s’accrocher à l’espoir de voir Hyuga tenir cette fameuse promesse.


Et ceci, quelle que soit la teneur de cette dernière


************


Il se l’était promis.


Pour Réo.


Il réussirait les essais du club de basket de Rakuzan.


Et ceci quel que soit son adversaire.


C’est ce qu’il avait pensé jusqu'à ce qu’arrivé au gymnase, il ne croise le regard si particulier (et pourtant déjà si familier) d’un adolescent aux cheveux couleur grenat…


« Le…Le tipe aux ciseaux du concert ?! »


« Bonjour Hayama. » dit avec calme et politesse l’adolescent avant de tourner son regard hétérochrome vers Mibuchi pour s’adresser à lui :

- Toi …tu es Mibuchi Réo…

- Exacte. Mais comment…

- Je suis absolu. Quoi qu’il en soit, je m’appel Akashi Seijuro et je serai ton capitaine de basket pour cette ânée.


A ce stade de la discussion, la colère gagna Hayama qui ne se priva pas d’exprimer sa façon de penser à l’adolescent aux yeux hétérochrome :

- Toi ?! Notre capitaine ?! Et puis quoi encore ?!! Si quelqu’un mérite cette fonction c’est Réo nii !

- Réo « nii » ? Intéressant de voir quelle proximité tu as avec quelqu'un que tu veux voir à la tête de l’équipe… Serai ce pour ça que tu voudrais le voir à ce poste ? Car tu espère tirer des avantages de ces liens amicaux qui vous unissent ?

- N’importe quoi ! Je ne suis pas comme ça ! Et Réo nii non plus !

- Vraiment ?

- Oui, vraiment ! Ma seule raison de penser ainsi c’est que je connaît les nombreux talents de Réo nii mieux que personne et que je sais que si quelqu’un est plus que qualifier pour ce poste c’est lui et non pas un première année sortit d’on ne sais où et qui se croit au dessus des autres !

- Je suis absolu. Je suis donc par définition, toujours au dessus des autres.

- Des clous ! Même moi je sui plus grand que toi ! Et t’es un model réduit à coté de Réo nii ! Alors tu vois ? T’es pas si absolu que ça !

- Ton raisonnement est d’un simplisme grotesque …Mais ça fait de toi une personne amusante… Je vais donc te proposer une petite leçon de basket en 1 contre 1 avec un enjeu.

- Quel enjeu ?

- C’est simple, si tu gagne, je me fierais a ton jugement et Mibuchi Réo deviendra Capitaine de Rakuan. Mais si tu perds…

- Oui ?

- Si tu perds, Tu devras choisir une autre discipline sportive. Alors, qu’en dis-tu ?


« Hors de question ! » intervint abruptement Mibuchi s’accaparant ainsi l’attention des deux premières annés mais plus Particulièrement celle du blond :

- Réo nii ?

- Je refuse que tu te prête à ce genre de parie Kotaro ! Si tu perdais tu…

- Je suis prêt à prendre le risque Réo nii.

- Ça n’en vaut pas la peine, ça me va très bien de…

- Eh bien à moi ça ne me conviens pas ! Je t’ai toujours regardé avec admiration parce que tu le mérite Réo nii ! Et je refuse d’avoir pour capitaine une personne qui ne reconnaît pas à quel point tu es exceptionnel et génial ! Alors s’il veut jouer quitte ou double c’est ok pour moi ! J’ai bien l’intention de lui faire ravaler ses paroles.

- Mais Kotarô…

- Quoi ? Tu n’a pas confiance en moi ?

- Idiot…j’ai, j’ais toujours eu et j’aurais toujours confiance en toi.

- C’est tout ce que j’avais besoins d’entendre ! Alors garde bien tes yeux fixé sur moi je vais te montrer le plus beau 1 contre 1 de ta vie !


« Je n’en doute pas. » répondit le brun avec un sourire d’une profonde douceur a l’adresse du petit blond avant d’aller s’asseoir dans les gradins.


Une fois Mibuchi assis pour le voir jouer Hayama se sentit investit d’une détermination sans faille et c’est pourquoi quand il reporta de nouveau son regard sur Akashi il déclara :  

- je dois reconnaître que tu m’es sympathique depuis que je t’est vu rembarrer Hanamya ; cependant ne crois pas que je vais me montrer gentil pour autant. 

- Ne t’en fais pas tu n’aura pas a te retenir je suis largement capable de te battre.


Cette dernière remarque boosta l’orgueil du blond qui répondit avec un sourire carnassier :

« ah oui ? J’en doute sérieusement…Prépare tes mouchoirs car je vais te faire pleurer ! »







  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2018 / Mentions légales