Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 801 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Get Backers

Projet RAIGAN
[Histoire Terminée]
Auteur: nami-chan Vue: 3142
[Publiée le: 2008-12-12]    [Mise à Jour: 2009-09-03]
13+  Signaler Général Commentaires : 10
Description:
Le temps passe, avec son lots de changements et de nouvelles épreuves. Pourtant quelque chose na pas bougé, l'amour que ce portent les GetBackers, sauf quant les démons du passé ressurgissent...suite de ce qui nous est precieux
Crédits:
pas à moi, rien du tout, tient ça faisait un moment que je n'avait rien publié sur ce site....
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 22

[3730 mots]
Publié le: 2009-07-29Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)


Disclaimers : je ne possède que ce que mon imagination à bien voulue me faire passer

Auteur : Nami-chan



Projet RAIGAN



Chapitre 22




Shido porta le coup de grâce au dernier mercenaire encore debout alors que la fumée commençait enfin à ce disperser.

"Uryu ! Il faut le rattraper." lança il en désignant l'entrée de la ligne de ceinture.

Le blond hocha la tête et se précipita vers la barrière magique. Marquant un temps d'hésitation, il se tourna vers le Beast Master. Le temps pressait, la porte était presque refermé.

"Ne t'inquiète pas, nous pourrons redescendre même si elle se ferme." Shido répondit à sa question silencieuse.

"Le serpent taré a vraiment pensé à tout..."ajouta il.

Alors qu'il prononçait ces mots, Shido sentit son cœur faire un bon. Sa main se posa sur sa poitrine et ses yeux regardèrent en direction du ciel.

"Tu es blessé ?" demanda Toshiki.

"Non...c'est juste que...non laisse tombé."

le brun préféra ne pas faire profiter de son sentiment d'inquiétude à son partenaire blond, il avait comme l'impression qu'il c'était produit quelque chose, c'était comme si le Mugenjô lui criait. C'était de toute façon quelque chose qu'il ne préférait pas imaginer pour le moment.
Sans échanger un mots de plus, ils traversèrent tout deux la barrière en espérant de tout cœur qu'ils pourraient rattraper Yuji à temps.

Comment auraient ils put deviner que quelqu'un les avaient devancé ?

Du sang, partout, du sol au plafond, des litres de sang coulant sur les statues, sur le sol et les marches de marbres, le tout rependu en éclaboussures au formes les plus fantasques les unes que les autres. Au milieu de ce carnage, un seul homme encore debout, un corps décapité et affreusement mutilé gisant à quelques mètres de lui.

Il était là, ils ne distinguaient que sa silhouettes agenouillé en haut de l'immense escalier. A bout de souffle, ayant déjà perdu lui même beaucoup de son précieux liquide de vie, le survivant s'effondra à l'approche des deux rois.

Shido le rattrapa juste avant que sa tête ne heurte le sol.

"Hey ! Ne t'endors pas ! Jackal !" cria il pour le garder conscient.

Bien que son souffle sortait laborieusement d'entre ses fines lèvres, Akabane parvint tout de même à sourire devant le regard concerné du Beast Master.

"Peut être que si tu me donnait un petit baiser ?" tenta le transporteur.

"Pervers !"

Shido le lâcha, le laissant tomber lourdement alors que celui se mit à rire doucement. Toshiki en profita pour vérifié la gravité de ses blessures, le brun repoussa sa main se redressant.

"J'ai peut être un peut sous estimé mon adversaire...j'ai perdu trop de sang..."

"On voit bien ça, merci. Maintenant si tu nous laissait nous occupé de toi..." commença Toshiki.

L'homme en noir se redressa cherchant son chapeau du regard.

"C'est inutile, il me faut simplement du repos. Et puis j'ai promis de nettoyé tout ça..." fit il avec une petite moue.

"Laissons le Uryu...les autres nous attendes." Shido avait toujours se mauvais pressentiment.

"Ouais."

Toshiki et Shido redescendirent les marches, le blond lança un dernier regard sur le corps sans vie avant qu'ils ne reviennent sur la forme noire disparaissant dans l'ombre, il comprit qu'ils n'allaient certainement pas revoir Akabane de sitôt.

Les deux rois traversèrent la porte en sens inverse, refermant une fois de plus une page des mystère du château.

"Tu m'accompagne chez le vieux pharmacien ? J'espère que le bébé de Sakura sera enfin là." demanda le blond.

Shido s'arrêta et le fixa longuement.

"Quoi ?"

"Dit moi...le gosse de Sakura, ce serait pas le tien par hasard ?" Shido tenta sa chance, les bras croisé sur sa poitrine et u sourire triomphant.

Toshiki évita son regard et continua sa route sans même répondre. Son attitude ne vit que relancer le doute dans le cœur du brun. Avec un soupir, il se mit à suivre le nouveau roi, ne posant pas plus de question. Après tout...Ginji lui avait bien dit que cela ne le regardait pas.

Un mouvement dans la brise attira son attention. Suka émergea soudainement d'une rue avoisinante

"Qu'est ce qu'elle a ?"

"Elle à trouvé un quelque chose."

Shido n'attendit pas de comprendre la fin de la phrase de la chienne pour allé vérifier, il suivi l'animal qui le guida plus loin dans la rue.

Il ne se pouvait pas qu'il ne remarque pas les mèches azuré onduler au grès du vent alors que l'enfant était allongé au milieu du passage.

"C'est le petit Mugen ! Que fait il ici ?"Toshiki exprima sa pensée.

Le brun ramena soigneusement le petit dans ses bras éloignant les mèches qui tombait dans ses yeux clos. Dans une de ses mains, il serrait un lapin en peluche.

"Son visage et couvert de sang séché. Qu'est ce qui a bien put lui arrivé ?" reprit le blond.

"Pas le temps, il respire à peine, il faut l'amené chez le vieux de toute urgence."

Avec un hochement de tête entendu, les deux rois entreprirent de ne plus perdre une secondes et prirent un maximum de raccourci affin de rallier leu destination.

Oooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Les larmes de Ginji avaient fini par diminué, mais les soubresaut de sont corps indiquait qu'il n'avait pas fini de clamé son désespoir pour autant.

Ses enfants l'avaient conduit jusqu'à la pharmacie, pour qu'il ce repose. Étendu sur un lit,allongé sur le côté, il ne faisait que fixé un point sur le mur le plus éloigné. Il ne voulait voir personne surtout pas les jumeaux, il ne voulait pas qu'ils le vois comme ça. Son regard sans vie laissait présager le pire...

Ginji soufrait, nul ne pourrait jamais comprendre ce qui se passait dans sa tête à cet instant. Les images des derniers moments qu'il avait partagé avec celui qu'il pleurait, ne faisait que tourbillonner en lui, ajoutant à chaque fois un nouveau couteau dans la plaie béante qui consumait son cœur.

Il entendait vaguement les conversation dans la pièce d'à côté...Hevn venait d'arriver.

Hotaru fini son récit, l'autre blonde éclata en sanglot.

"Mon dieu, mais et Ginji ? Que va devenir Ginji "s'exclama elle.

Ginji serra son oreiller, une nouvelle vague de larmes traversa ses yeux endoloris. Elle avait raison...Ginji savait qu'il ne tiendrait pas longtemps sans Ban...on lui avait déjà trop prit.

Plus il essayait de retrouvé la présence de Ban plus il s'enfonçait dans le désespoir, il sentait le souffle de vie de Mugen, l'enfant était encore quelque part ici dans le Mugenjô, mais Ban...

Ban, Ban-chan était la seul chose qu'il croyait impossible à perdre. Il avait toujours cru que si Ban devait partir prématurément, ce serait dans les même circonstances qui lui aurait couté la vie à lui aussi. Si tu voulais te débarrasser d'un Get Backers, tu devait éliminé les deux...

Ban était invincible...Ban ne pouvait pas le laisser derrière...Ban avait promis...il était trop tôt...c'était arrivé trop vite...Ban était ce qu'il avait de plus précieux, il ne pouvait pas croire qu'il soit perdu à jamais.

Des cris et des pleurs d'enfant retentirent dans la petite pharmacie. Le bébé de Sakura venait enfin de voir le jour. Le sentiment de joie qui inonda le lieu submergea Ginji dont les sens était presque emphatique dans cet endroit. Il ne put retenir un petit sourire triste, heureux pour ses amis.

Il parvint à surmonté son épuisement physique affin d'attraper la chaine qu'il portait autour du cou.

Ses doigts passèrent sur l'anneau qu'il y avait accroché. Il le regarda tendrement. La pierre de cornaline jaune était fissuré, son doigt glissait sur les petites rainures à la forme d'un arbre, l'argent était tordu et bosselé en plusieurs endroits ce qui expliquait qu'il ne portait plus le bijou.

Ses souvenirs le ramenèrent au moment ou de tels dommages avaient été fait à sa précieuse bague.

Une fois de plus, lui et Ban c'était retrouvé au bord du gouffre lors d'une mission, littéralement cette fois. Les vagues grondantes venaient se fracasser sur les falaises abruptes auxquelles ils tournaient le dos. Des hommes, furieux d'avoir été dépossédé par les deux récupérateurs les tenaient acculés, prêt à faire feu. Ils n'avaient pas eu d'autre choix que de sauté

Ginji se souvenait parfaitement du choc ressenti lors de l'entrée en contact avec l'océan, le manque d'air, l'eau salé qui s'insinuait dans ses poumons, la main de Ban agrippant la sienne et le ramenant à la surface.

Il s'était réveillé dans une grotte, sa main brisé en plusieurs endroits, sa cheville foulé, couvert de bleu et d'égratignures. Ban était allongé prêt de lui, trempé et grelottant, dans un état proche de l'hypothermie...le sang du brun était plus froid que la plupart des gens normaux, cet idiot avait plongé dans une eau glacé et avait gardé ses vêtement mouillé.

Ginji se souvenait avec plus de plaisir de la façon dont il l'avait réchauffé, retiré ses vêtements dans le noir... peut être n'était ce pas le moment, ni l'endroit, mais le fait qu'il avaient une fois de plus échappé de justesse à une fin certaine n'avait fait que monté son taux d'adrénaline et son envie. Ban ne s'en était pas plaint après tout.

L'ancien empereur sorti de sa transe quant on frappa à la porte. Il ne répondit pas. Quelqu'un entra. Il ne bougea pas.

"Ginji...l-le bébé de Sakura vient de naitre, c'est une petite fille." lui annonça Hevn.

Ginji ne réagi toujours pas, la blonde se rapprocha de lui. Un long silence s'en suivi.

"Ginji...tu sait que si tu as besoin de quoi que ce soit..."

Une fois de plus, le blond resta figé, ne voulant pas faire face à la réalité. Hevn lui souri tristement, elle lui tourna le dos et se dirigea vers la porte avec un soupir.

"Hevn..." l'interpella Ginji d'une voix brisé.

Elle se retourna, ses yeux d'ambres pleins de douceur et de compassion, Ginji était maintenant assit sur le lit.

"Tu...tu m'aiderait...pour B-Ban-ch...ses funé..."

La blonde lui coupa le souffle en le serrant dans ses bras, il pleura une nouvelle fois, doucement, sur l'épaule de son amie.

"Ban, pourquoi ? Il est perdu...je ne sent plus sa présence Hevn...je ne le reverrai plus, mon Ban." sanglota il.

Hevn lui frotta le dos tout en susurrant des mots de réconfort, alors il n'y avait donc plus aucun espoir pour le brun ?

Une soudaine agitation attira leur attention, Hevn desserra son étreinte pour aller voir ce qui ce passait.

Shido entra en catastrophe dans la pièce portant contre lui une petite chose bleu et blanche. Il la déposa sur le lit libre et Gen vint immédiatement l'examiné, tout le monde semblait vouloir entré en même temps dans la petite chambre.

"Pas tous à la fois, laissé lui de l'air à la fin !" Shido les poussa vers la sorti.

Le brun lança un regard à Ginji avant de refermé la porte, il s'inquiétait de trouvé son ami dans cet était, Ginji c'était recroquevillé contre le mur les genoux replié contre lui et la tête caché entre...il avait des explications à demander.

Ginji sortit un œil pour voir ou en était le vieil homme. Celui ci semblait soulagé, il sentit le regard de Ginji et se tourna vers lui.

"Tout va bien, il est juste profondément endormi." puis il prononça les mots que redoutait tant Ginji "Cela nous laisse donc de l'espoir pour Midô-san."

Le blond n'eut d'autre réaction que de détourné son regard. Le vieux avait tort...Ginji savait que si ils se berçait d'illusions, la douleur n'en serrait que plus grande. Ils ne retrouveraient pas Ban, parce que Ginji était incapable de le retrouver.

Le pharmacien quitta la pièce, laissant Ginji seul avec l'enfant au cheveux bleus. L'ex Raitei observa la poitrine du petit qui montait et descendait au rythme de sa respiration, il semblait paisible. Son regard se posa sur le bras du petit, le tatouage noir lui rappela durement les derniers actes commis par cet être qu'il croyait innocent.

Machinalement, Ginji se leva, il se dirigea vers le lit ou se reposait le garçonnet. Sa main stationna au dessus du visage de Mugen.

La première fois qu'il l'avait vue, Ban avait voulu le tuer...il l'en avait empêcher et maintenant...cet enfant avait révélé sa monstrueuse nature. Ban lui avait été arraché comme pour le punir de son erreur. Cela pouvait encore être réparé.

Sa main se serra autour de la fine et fragile gorge. Ginji tremblait à mesure qu'il augmentait la pression, ses yeux se troublèrent de nouvelles larmes alors qu'il les avait cru tari. À bout de forces, le blond poussa un faible cri de détresse et colla l'enfant contre son torse, l'étreignant avec un amour non feint.

"Pardon, Ban-chan..."

Il posa son nez entres les mèches bleus, embrassa le front du petit garçon.

"Ce n'est pas ta faute ce qui est arrivé Mugen...tu ne voulait pas ce qui est arrivé, tu ne voulait pas. Tu n'es qu'un enfant innocent."

les sanglots du blond secouaient légèrement le corps du petit bleu, les mots de Ginji le ramenèrent à la conscience petit à petit.

Il ouvrit doucement ses grand yeux émeraudes, d'abord aveuglé par son papa Ginji, il releva la tête, tout lui revint en mémoire si soudainement qu'il planta ses ongles jusqu'au sang dans les bras du blond.

"Papa !" cria Mugen de sa petite voix.

"Mugen tu parle !" s'étonna Ginji.

"Papa ! Papa ! Papa !" continua il de crié.

"Calme toi, laaa, je suis la." le blond tenta de l'apaiser.

Les jumeaux désobéirent à leur père et entrèrent dans la chambre, alerté par les cris.

"Mugen !" Hotaru rejoignis Ginji.

Tout deux il parvinrent à transformé les cris du petit en pleurs douloureuses, le garçon émettait d'affreux gémissement, on aurait dit qu'il n'avait pas pleuré de vive voix depuis qu'il était un nouveau né.

"Papa, qu'est ce que Mugen à fait..." murmura il enfouissant sa tête dans le cou du blond.

Ginji, mordant sa lèvre détourna le regard, il ne pouvait pas lui dire. Il remarqua une forme au pied du lit, c'était une peluche, une peluche en forme de lapin avec des binocles et une sorte d'horloge entre ses pattes.

Une réalisation heurta Ginji. Rapidement, le blond agit. Il posa Mugen dans les bras de sa fille, attrapa le lapin et sortit dans le hall ou il trouva un Shido hébété. Il pointa le lapin sous son nez.

"Où l'avez vous trouvé !" s'écria Ginji.

"Hein ? c'est Mugen qui l'avait, mais Ginji..."

"Où l'avez vous trouvé !" répéta il en haussant le ton.

"En sortant de la ligne de ceinture, il était plus loin vers un croisement." Shido était plus que troublé

Ginji détalla sans demandé son reste, disparaissant dans les ruelles sombres du Mugenjô

"Gin... attend tu va te perdre !" mais il était déjà loin.

"Ne le suis pas Shido, il sait ce qu'il fait." l'arrêta Shinta devinant ses intentions.

Shido émis un grognement et se repositionna sa chaise, il devait toujours digérer la nouvelle de la disparition de son rival.

Oooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La nuit était tombé vite, mais cela ne freinait pas Ginji. Guidé par ses instinct il évoluait à une vitesse surprenante.

Le blond était animé par une infime étincelle d'espoir, ce lapin signifiait certainement quelque chose, il savait à qui il appartenait, elle qui savait toute chose, elle aurait certainement sa réponse.

Il fit halte d'une traite, soulevant un petit nuage de poussière. Prenant quelques secondes pour reprendre son souffle, il détailla les lieux, un croisement, la barrière magique ondulant plus loin dans une grande allée à ça gauche. Ce devait être ici. Peut de personne vivait encore dans ce bloc ci.

"Alice !" cria il une première fois

"Alice! " toujours rien.

"Alice ! Alice ou est tu ?"

Un chien aboya dans le silence, Ginji entendit le froissement d'un tissu et se retourna. Le petite fille avait reconnu le nom par lequel seul le Get Backers blond se referait à elle et était sorti de sa cachette.

"Je m'était endormi en t'attendant. Je constate que tu as bien reçus mon message."

Ginji se mit à la hauteur de la fillette, ses yeux fatigué rencontrèrent ceux à l'éclat rubis.

"Tu m'a fait venir pour Ban c'est bien ça ? Tu sait comment le récupérer n'es ce pas ?"

La petite éloigna son regard.

"C'est tout le contraire." répondit elle. "Je n'en sait rien...si Ban est encore en vie quelque part, il ne pourra compter que sur lui même, il est sûrement définitivement perdu."

"Alors pourquoi ?"

Ginji baissa la tête, sentant son cœur mourir une nouvelle fois.

"Tu dois vivre Ginji. Promet moi de ne pas faire de bêtise et de ne pas laissé le chagrin t'anéantir."

Le corps du blond se secoua de nouveau, aucune goutte d'eau ne troubla ses yeux chocolats, tant il avait déjà pleurer toute les larmes de son corps. Comment pouvait il faire une telle promesse ? Cela ne faisait que quelque heure qu'il était séparé de Ban, la peine était plus qu'insupportable.

"Promet le Ginji." insista la petite.

L'ex-Raitei était sur le point de dire que c'était impossible au moment ou il entendit le rire du petit Mugen, il vit le sourire d'Hotaru, la joie de vivre de Shinta...ne devait il pas un avenir à ces enfants ?

"Reste en vie Ginji, si ce n'est pas pour toi, fait le pour eux, ils on besoin de toi."

sans plus un mot ,elle se retira et s'évanouit dans l'ombre, Ginji avait cessé depuis longtemps de questionné l'étrangeté de la fillette.

Elle avait pourtant raison....ce ne sera pas facile...mais il devait tenir bon...



TBC



  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales