Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Changement d'adresse IP non prévue
 par   - 14 lectures  - Aucun commentaire

Fanfic Fr a été inaccessible suite à un changement d'adresse IP non prévu.
Le changement a été fait sans me prévenir, ce qui fait que les serveurs DNS n'étaient pas à jour et continuaient à rediriger vers l'ancienne adresse.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 858 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Get Backers

Je ne souhaite qu’une chose, c'est de t'avoir près de moi.
[Histoire En hiatus]
Auteur: Manaka Vue: 1276
[Publiée le: 2009-03-05]    [Mise à Jour: 2010-12-18]
G  Signaler Général/Romance/Mystère Commentaires : 7
Description:
Suite à une lettre, Madoka part pour les Etats Unis. Cette séparation rend quelque peu, Shido, malheureux. Le fait de ne plus la voir, le fait souffrir mais le fait d’avoir de ses nouvelles à travers des lettres, atténue sa douleur au cœur. Pour éviter de trop penser à elle, il se consacre entièrement au travail, dans l’espoir, d’économiser de l’argent pour pouvoir la rejoindre.

Pourtant un jour, plus aucune lettre n’arriva et cela inquiéta Shido. A cause de ca, Shido ne pu jamais totalement s’investir dans son travail, perturber de pas savoir ce qui avait pu arriver à la jeune femme.

Ce fut lors d’un travail, qui aller lui permettre par la suite de partir pour les Amérique, qu’il rencontra, une jeune femme…


Resumer Modifier


Crédits:
Les personnages appartiennent tous à l'auteur de Get Backers
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 4 : Ce fut lors d'une mission, que je te rencontrais pour la première fois

[2165 mots]
Publié le: 2009-10-09
Mis à Jour: 2009-10-09
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Suite au commentaire de Totbung et comme promis, voici la suite de la fic

 

Chapitre 4 :   Ce fut lors d’une mission que je te rencontrai, pour la première fois.

 

 

Cela fessait bientôt un mois que Madoka était parti. Shido vivait tant bien que mal son absence et pour éviter de trop y penser, il s’était totalement investi dans le travail. Bien que cela l’épuiser de cumuler le travail, ca lui permettait de ne pas ressentir la douleur de son cœur, qui lui disait combien Madoka lui manquait.

Ses amis s’inquiétèrent quelque peu de le voir ainsi et tentèrent de le distraire un peu. Même ils y parvenaient, cela n’effaça pas pour autant sa tristesse. Ban tenta bien à sa manière, en le fessant sortir de ses gonds, de le décoincer un peu. Mais tout ce qu’il récolta c’était des  réprimandes de la part des autres car parfois, il parlait par mégarde de Madoka et cela ne fit que d’avantage qu’empirer les choses.

Heureusement, tout n’était pas perdu puisque lorsqu’il recevait, des lettres de la jeune femme, Shido sortait rapidement de sa mélancolie. N’ayant pas réellement d’adresse fixe, c’était Natsumi qui  recevez les lettres de Madoka et qui les lui donner, lorsqu’il venait au café Honky Tonky.

 Ces moments de bonheur, se résumer essentiellement à regarder sans cesse les photos à relire inlassablement les lettres, qu’il avait reçu. Madoka lui racontait combien là bas, c’était beau et qu’elle allait  bien. Elle lui disait combien il lui manquer et qu’elle devait attendre que ses parents rentrent de leur voyage d’affaire pour leur parler. Mais ce qui lui fessait le plus  chaud au cœur, c’était qu’à chaque fois, Madoka terminer toujours ses lettres par «  Je pense à toi, Shido ».  A le voir à chaque fois dans chacune des lettres, lui procurait un bien fou et n’avait qu’une hâte, c’était d’aller la rejoindre.

Il ne s’était pas attendu un seul instant à ce que les billets d’avion soit aussi cher. Lui qui pensait pouvoir économiser rapidement de l’argent en deux semaines, il s’était vite rendu compte, que c’était quasiment impossible. De plus, il devait mettre aussi de côté de l’argent pour pouvoir s’offrir un logement décent car il avait bien l’intention de rester là bas, aussi longtemps qu’il le pouvait, auprès de Madoka.

 Mais ce qui lui poser d’avantage problème, c’était d’apprendre l’anglais. Pour lui c’était très difficile car il n’avait jamais étudié auparavant. Heureusement pour lui que Ginji et Kazuki étaient là pour l’aider, sans quoi il n’aurait jamais réussi à parler ne serai ce qu’un mot en anglais.  Même si Ban profita de son point faible, pour l’embêter comme à son habitude. Shido ne perdit pas pour autant courage et persévéra pour Madoka. Ce fut ainsi, qu’il réussit à parler tant bien que mal, l’anglais même si parfois, il confondait certains mots.

Les jours s’écoulèrent ainsi, très tranquillement et petit à petit, Shido voyait ses économies grossir au point, que bientôt, il lui serait possible de partir pour retrouver Madoka. Pourtant tout cela, ne le prépara pas à ce qui aller suivre par la suite.

Le mois suivant,  comme à son habitude, Shido venait toujours voir Natsumi, lorsqu’il avait finit un travail. C’était avec une très grande impatience qu’il attendait les lettres de la jeune femme, qui bien qu’elle lui écrivait des choses presque normal, suffisait à le rendre heureux. Mais pourtant à sa grande tristesse, il fut déçu d’apprendre la nouvelle, de la bouche de Natsumi.

Natsumi : Désolé, Shido chan. Dit-elle en lui souriant. Mais je n’ai pas reçu aujourd’hui, la moindre lettre de Madoka.

Shido fut quelque peu abattu par cette mauvaise nouvelle et Natsumi tenta de le réconforter.

Natsumi : Ne t’en fais pas, Shido. Je suis sûr que sa lettre arrivera sûrement en retard.

Shido : Oui, sans doute.

 

Pourtant, depuis ce jour, aucune lettre de la jeune femme, n’arriva à destination. Cela inquiéta quelque peu Shido, qui savait que Madoka avait toujours était ponctuel pour lui écrire. De plus, il sentait en lui, une étrange sensation très douloureux depuis quelque temps. C’était comme si son cœur, savait quelque chose que lui-même ne connaissait pas. Shido espéra de tout cœur, que rien de terrible n’était arrivé à Madoka.

Les jours passèrent rapidement et l’angoisse de Shido, ne fit qu’augmenter au fur et à mesure. Le fait de n’avoir aucune nouvelle de Madoka, le rendait de plus en plus nerveux et il imagina de nombreux scénario possible, qui aurait pu pousser la jeune femme à ne plus lui écrire. Il pensa qu’elle avait trouvé quelqu’un dans sa vie et  cette idée le rendait malheureux. Il aurait trouvé cela normal, puisqu’il ne pouvait jamais être là pour elle et qu’une grande distance les séparer. Mais son cœur lui disait autre chose, que quelque chose de terrible lui été arrivé. Mais Shido ne voulait en aucun cas l’écouter car il ne pourrait jamais le supporter. Il préféra nettement l’idée que Madoka soit dans les bras d’un autre homme, plutôt que de la savoir en danger.

Oui, même si ces deux idées lui fessaient tout autant du mal, Shido préféra la voir heureuse. Même si cette perspective ne lui réjouissait pas, il n’abandonna pas pour autant l’idée de se rendre en Amérique.

Heaven lui donna l’occasion de compléter ses économies. C’était un très travail important qui consister à s’infiltrer dans la villa d’un yakuza et d’y voler, des documents qui receler de nombreuse preuve, qui pourrait le mettre derrière les barreaux.

Heaven : Ecoute, Shido. Se mit-elle à dire d’une voix sérieuse. Même si la villa se trouve en pleine montagne, ce qui t’avantage beaucoup, cela risque d’être trop dangereux et il est préférable que Ginji ainsi que Ban, t’accompagne.

Shido : Je n’ai besoin de personne et de plus cela me semble très facile.

Heaven : Détrompe-toi. Malgré les apparences, ce yakuza est très intelligent. Il quelque jours de cela, il  a engagé des tueurs professionnel qui semble très fort. (Elle se mit à fouiller dans ses poches et en sorti deux photos, qu’elle tendit à Shido). Tiens, ce sont eux.

 

Shido prit les photos et  se mit à examiner attentivement ces soit disant professionnel, qui était au nombre de deux.  Il y avait un homme d’une quarantaine d’année, très grand avec une importante masse musculaire. Il arborait un visage carre qui  arborer une large balafre  qui aller de sa joue gauche jusqu'à ses lèvres. Ses yeux d’un gris sombre qui était de la même couleur que ceux de ses cheveux, qui attacher en une queue de cheval, était aussi perçant que ceux d’un aigle. Shido devina sans peine que c’était l’ennemi le plus à craindre que l’autre.

La deuxième personne, était un homme plus jeune et mince. Il avait des cheveux d’un  noir corbeau très long et chose étrange, il avait des yeux de chat, qui lui donner un certain air arrogant et fier. Même s’il semblait moins dangereux que le premier, Shido ne pouvait s’empêcher de se méfier.

Shido : As-tu des noms à me donner ou d’autre information les concernant ? demanda t il

Heaven : J’ai peu d’information à leur sujet, Shido si ce n’est, qu’ils n’y pas longtemps qu’ils sont arrivé au Japon.

Shido : Je vois ! Alors je vais devoir, les affronter pour mieux les connaître. C’est très intéressant !

Heaven : Même si tu prends les choses à la légère. Je préférerais que Ginji et Ban t’accompagne. Car en plus d’avoir deux professionnels à sa solde, le yakuza à renforcer la défense de sa villa, qui est une véritable forteresse. Il a installé de nombreux piège autour et à poster de nombreux hommes à différent point stratégique ainsi que des caméras de surveillance.

 

Heaven voyait parfaitement, que Shido n’était nullement impressionner par ce qu’elle lui disait. Cette mission était très dangereuse et c’était pour cette raison, qu’elle tenait absolument à ce que Shido, face équipe avec les autres. Quelque peu inquiète de le savoir seul pour ce travail, elle fut soulager de l’entendre lui dire :

Shido : En prenant en compte de ce que tu viens de me dire. Je suis bien obligé de travailler avec Ginji, pour qu’il détruire  le réseau électrique et Ban, pour servir d’appât.

Heaven : Je suis heureuse, que tu veuilles bien faire équipe avec eux ! dit-elle en se mettant à lui sourire.

Shido : Il le faut bien, sinon comment pourrais-je réussir ce travail et gagner l’argent ?

Il n’avait pas tord mais toute fois, cela rassura Heaven de le savoir  aider pour cette mission. Même s’il remplissait à merveille son travail, Heaven ne pouvait s’empêcher, de s’inquiéter à chaque fois pour lui car elle avait bien vu, qu’il ne le fessait jamais à cents pour cents. C’était sans doute à cause du fait, qu’il n’avait plus de nouvelle de Madoka et que Shido était  moins vigilant que d’habitude, car il ne cessait de s’inquiéter pour elle.

Heaven était tout comme lui, très inquiète pour la jeune femme. Elle savait que Madoka, n’avait pas pour habitude, de ne pas tenir ses promesses et d’arrêter du jour au lendemain, de leur écrire. Elle détestait, de ne pas pouvoir savoir, les raisons qui avaient poussé Madoka, à cesser de leur donner de ses nouvelles. Natsumi avait bien tenté de la joindre par téléphone mais en vain, car elle tombait à chaque fois, sur le répondeur de la résidence.

Tout comme Natsumi et les autres, Heaven espéra de tout cœur, que Madoka aille bien et que rien de grave, ne lui soit arriver.

 

Quelque jour plus tard, dans la forêt de Hirogawa ou se trouver la résidence du Yakuza. Shido attendait patiemment son heure. Comme prévu, il s’était associé à Ban et Ginji pour ce travail, qui étaient partis depuis une bonne dizaine de minute. Ginji s’était dirigé comme prévu vers le régénérateur électrique qui alimenter l’endroit et Ban, s’était débrouillé pour que les gardes le prennent en chasse.

Tout se dérouler comme prévu et Shido attendait que la villa soit totalement plongée dans le noir. Lorsque ce fut fait, il utilisa la technique du "Hyakujuu Gitai" (imitation de tous les différents genres d'animaux), pour utiliser les compétences du chat, qui aller lui permettre de voir dans le noir et de pouvoir, entendre le moindre bruit suspect dans la villa. Cela lui était facile d’entrer dans le jardin, grâce à l’aide de hiboux et ce ne fut que lorsqu’il entra dans la demeure, que Shido ne pu que compter sur lui-même.

Shido se retrouva directement, dans un immense salon. L’odeur du luxe qui y régner, l’écœurer et  il n’avait jamais aimé ce genre d’endroit, à part chez Madoka, qui par rapport à cette villa très froide, dégager toujours de la chaleur. Rien que le fait de repenser à elle, lui serra le cœur et n’avoir plus aucune nouvelle d’elle, l’attristait.

-          Ressaisis-toi, Shido ! se frappa t il mentalement en se rendant compte qu’il avait baissé la garde, inconsciemment. Tu es en plein travail et si tu ne fais d’avantage attention à toi…tu risque de faire tout rater.

Heureusement qu’il s’était ressaisis à temps, car quelque minute plus tard et malgré que la demeure était plongé dans le noir, des hommes armées passèrent en scrutant, grâce à leur puissante lampe torche, les moindres recoins de la pièce. Shido les contourna facilement et se rendit directement vers le premier étage. Il aurait pu facilement les mettre hors d’état de nuire, mais il ne pouvait pas se permettre une telle chose au risque de se faire repérer. De plus il se devait de garder ses forces pour être à cents pour cents de ses moyens, pour se battre contre ces tueurs professionnels.

Au premier étage, cela s’avéra très difficile à Shido pour se dissimuler au nombreux ronde, des gardes armées. Le yakuza semblait avoir tout prévu à l’avance et cela compliqua d’avantage son avancer. Lorsqu’il lui fut impossible de contourner les gardes, il n’eu d’autre solution que d’entrer dans la première pièce.

Tout aurait pu bien se passer. Shido aurait attendu que les gardes s’en aille pour poursuivre son chemin, mais la chance ne sembla pas être de son côté, ce soir là. Car dans son malheur, il était entré dans une pièce qui s’avéra être une chambre et ou visiblement, se trouver une personne.

Sans se douter de quoi que ce soit, Shido avait tout simplement fermé la porte derrière lui et y avait collé son oreille, pour entendre les pas des gardes. Mais il sursauta de surprise en entendant une voix.

-          Qui êtes vous ? demanda t elle d’une voix inquiète.

Sans l’ombre d’une hésitation, il  se retourna et se jeta rapidement sur l’inconnu, qu’il maîtrisa en quelque seconde, tout en plaquant sa main sur sa bouche, pour lui éviter de parler. Les sens en alerte, Shido attendit quelque instant et fut soulager de ne voir personne entrer dans la pièce.  Ce n’est qu’après, qu’il se décida de regarder l’inconnu, qui étrangement ne s’était pas débattu.

Mais quelle ne fut sa surprise en découvrant, grâce à la lumière pâle de la lune, qu’il s’agissait d’une jeune femme.

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales