Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Changement d'adresse IP non prévue
 par   - 58 lectures  - Aucun commentaire

Fanfic Fr a été inaccessible suite à un changement d'adresse IP non prévu.
Le changement a été fait sans me prévenir, ce qui fait que les serveurs DNS n'étaient pas à jour et continuaient à rediriger vers l'ancienne adresse.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 885 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

FullMetal Alchemist

La légende de l'Alchimiste
[Histoire Terminée]
Auteur: Jill Kuchiwa Vue: 10039
[Publiée le: 2016-02-24]    [Mise à Jour: 2017-05-22]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 83
Description:
Il est l'heure de faire place à la génération suivante.
Lorsque Rina Elric, digne fille de son père, veut trouver par tous les moyens ce pour quoi elle est faite et quel est véritablement son destin, elle ne se doute pas une seule seconde des choses, bonnes et mauvaises, qui l'attendent... Et que va tout changer. Autant pour elle que pour son entourage.

L'histoire est divisée en 44 chapitres + prologue et épilogue.

ATTENTION : Si vous ne voulez pas être spoiler, tâchez d'avoir fini le manga ou l'anime "FMA Brotherhood"... Promis, un jour je ferais une fic dont même ceux qui n'ont pas finis le manga pourront lire !
Crédits:
Aloooooors, comment dire... Il y a beaucoup de personnages n'à moi, rien qu'à moi !
Les autres personnages et l'univers dans lequel ils évoluent, viennent de l'oeuvre originale de Hiromu Arakawa, que je ne remercierais jamais assez d'avoir créer "Fullmetal Alchemist".
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Tout est bien qui finit bien

[4054 mots]
Publié le: 2017-05-14Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)


Rina et Edwin échangèrent un regard surpris, puis, Edwin poussa le fauteuil roulant de sa sœur jusqu'à être à la hauteur d'Ed et Winry.

-J’ai vu le changement avant et après qu’elle soit allée chez vous, dit Darrick à ceux deux derniers. Je ne l’ai pas vu aussi épanouie depuis que sa mère nous a quittés.

-Ayame n’a pas arrêté de nous parler de vous et nous a bien fait comprendre -ainsi qu’à sa famille d’accueil- qu’elle ne souhaitait pas d’autre famille que la vôtre, expliqua Roy. J’aimerais donc savoir si vous seriez d’accord pour l’adopter.

Ed sentit le poids des regards d’Edwin, Rina et Winry sur lui. Leur décision était déjà prise et ils attendaient la décision ultime : La sienne.

Sur le coup, même Winry ne savait pas ce qu’il allait choisir, se rappelant de ses paroles sur le fait qu’il y avait des personnes qui attendaient désespérément d’avoir un enfant… Pour la première fois, elle ne pouvait ni lire ses pensées, ni même son visage… Il gardait un air sérieux… Même son regard était impossible à décrypter.

Ed s’accroupit et planta son regard dans celui d’Ayame. Cette dernière ne cilla pas, preuve de sa détermination.

-Est-ce que c’est vraiment ce que tu veux ? demanda-t-il d’un ton doux et ferme à la fois.

-Oui, annonça Ayame. C'est vous que je veux !

-C'est n'est pas un jeu, princesse... C'est une grande décision que tu ne dois pas prendre à la légère.

Le cœur de Winry se serra.

« Il va refuser... » songea-t-elle, attristée.

-J’ai besoin d’un papa, déclara Ayame, et même si Winry m’a dit que personne ne prendrait la place de maman, je suis petite et j’ai besoin d’une maman… Ils étaient gentils, là-bas, mais Winry ressemble plus à ma maman… Et avec vous, je suis bien...

Émue qu’Ayame soit prête à la considérer comme une deuxième mère, les larmes montèrent aux yeux de Winry. Rina sourit en le remarquant. Edwin lui avait expliqué à quel point ça avait été dur entre elles deux…

Ed regarda encore quelque secondes -interminables- Ayame avant de sourire.

Le cœur de Winry bondit. Cette fois, elle arrivait à lire en lui… Elle réalisa qu’Ed avait pris sa décision depuis le début, en fait. Il avait seulement voulu tester Ayame afin de vérifier qu’elle ne voulait pas venir avec eux par caprice. L’adoption n’était pas un jeu et il avait voulu s’assurer que la fillette le savait et le comprenait.

Ed posa sa main sur la tête d’Ayame.

-Dans ce cas, princesse… Même si les papiers ne sont pas encore signés, à partir d’aujourd’hui tu es considérée comme membre de la famille… Ayame Elric !

L’annonce fut accueillie par des applaudissements.

-YOUPIIIIIIIIIIII !! cria Ayame en sautant dans les bras d’Ed.

-Bienvenue dans la famille ! fit Alphonse en souriant.

-Tu ne sais pas dans quoi tu viens de t’embarquer, taquina May avec un clin d’œil.

-Super, on a une petite sœur, Edwin ! s’exclama Rina, folle de joie.

-Eh oui, soupira celui-ci en posant sa main contre son épaule. Tu vas comprendre ma douleur…

Il reçut un coup de coude bien mérité dans les côtes tandis que Winry s’accroupissait afin d’accueillir à son tour la fillette dans ses bras.

Su Yin s’approcha d’Ayame, un grand sourire aux lèvres.

-Moi c’est Su et là c’est Rei ! Nous sommes tes cousines !

Ayame eut l’air perdue. Il fallait dire qu’elle ne connaissait que les notions de père, mère et frère et sœur. Elle ne savait pas que ce que c’était que les cousins, ou les oncles et tantes… Mais Su et Rei ne lui laissèrent pas le loisir de réfléchir en l'embarquèrent avec elle pour jouer.

-Nous vous convoquerons lorsque les papiers seront prêts à être signer, fit savoir Riza. Pendant ce temps, elle sera avec Darrick.

Elysia s’approcha de Winry et lui lança :

-On dirait que vous allez finalement avoir ce troisième enfant tant rêvé !

La mécanicienne ne répondit pas, mais son regard pétillant de bonheur voulait tout dire. On aurait dit qu’un rêve se réalisait.

-Je vous propose de passer à table afin de fêter tout ça ! lança Ed.

-C’est vrai, avant que ça ne refroidisse, approuva Winry.

-Au pire, dit Roy en sortant ses gants, je pourrais…

-NON ! s’écrièrent toutes les personnes présentes.

Le Führer rangea ses gants en grommelant :

-Bonjour la confiance…


-Mon frère m’a dit que tu avais annulé ta formation ? s’enquit Alphonse auprès d'Edwin.

Son neveu prit une bouchée de ragoût avant de hocher la tête, puis de regarder Rina qui était installée plus loin.

-Oui, confirma-t-il. Je suis son mécanicien et surtout, son frère... Je veux donc absolument être là tout le long de sa rééducation. J’ai appelé le directeur de la formation et lui ait expliqué la situation. Du coup, il m’a déjà inscrit pour l’année prochaine mais j’irais quand même passer les tests pour confirmer l'inscription, histoire de ne pas être accusé de favoritisme. Et comme ça, j’ai permis à une personne étant sur la liste d’attente de pouvoir faire la formation cette année. Pendant ce temps, je continuerais mon travail ici et je ferais quelques commandes à maman pour l’aider, puisqu’elle sera très occupée avec Hikari, son apprentie, les premières semaines.

-Et ensuite, tu resteras à Rush Valley ? demanda May.

-C’est ce que je pensais faire, au départ… Mais… Rina a beau dire qu’elle ne sait pas ce qu’elle fera lorsque sa rééducation sera finie, moi je suis persuadé qu’elle retournera à Central. Je n’ai aucun doute là-dessus.

-Donc, tu penses t’installer à Central, devina Al.

-Oui. Il n’y pas tant de boutiques que ça, donc j’espère qu’il y en a au moins une qui voudra bien de moi…

-Tu cherches encore à veiller sur elle ?

-Ce n’est pas la principale raison… Enfin, j’ai passé dix-sept ans à le faire -dont plus particulièrement ces cinq dernières années- donc c’est sûr que c’est une habitude qui aura du mal à partir et peut-être même qu’elle ne partira jamais. Mais elle est bien entourée là-bas, je ne me fais pas de soucis pour elle… En fait, c’est surtout parce que maman m’a dit que les Elric et la destruction des auto-mails, c’était une grande histoire d’amour et qu’il fallait que je m’attende à souvent le réparer… Donc autant être sur place ! Quand j’ai fait part de cette décision à mes parents, ils m’ont dit que c’était une bonne idée… Maman regrettait même de ne pas y avoir pensé plus tôt !

May eut un sourire espiègle et lança à Edwin :

-Et puis… de cette façon, tu te rapproches de la fille du Führer… Petit malin ! Monsieur à des goûts de luxe dit donc, la fille du président, rien que ça…

Edwin rougit.

-Je ne vois pas du tout de quoi tu parles ! fit Edwin en jetant un coup d’œil à Elizabeth pour s'assurer qu'elle n'avait rien entendu.

-Mais oui, bien sûr...

Al décida de venir en aide à son neveux ;

-Et tu comptes toujours rester à Central ?

-Non, répondit Edwin, visiblement soulagé du changement de sujet. J'ai enfin pris ma décision. Dans plusieurs années, lorsque maman ne pourra plus assumer seule le travail, je reprendrais la boutique. J'ai commencé dans cette boutique, j'aimerais donc finir avec elle.


A la fin du repas, plusieurs groupe se formèrent. Rina, seule, les regardait discuter. Elle sourit lorsque Nori s'approcha d'elle pour sauter sur ses genoux.

-Tu profites un peu trop de ma situation toi, fit Rina en le caressant.

-Alors ? Comment va la nouvelle grande sœur ?

Rina eut un petit sursaut, n'ayant pas entendu Darrick approcher. Quand elle croisa son regard, elle lui sourit.

-Quand elle aura emménagé chez nous, tu pourras venir voir Ayame quand tu voudras, tu sais.

Ils regardèrent la fillette, qui semblait déjà bien s'entendre avec ses futures cousines.

-En fait, j’avais déjà l’intention de te rendre visite de temps en temps, pendant ta rééducation, confia l’adolescent en souriant.

-Tu as intérêt ! Iyoko étant très occupée, tu es mon seul lien avec Central. Je comptes sur toi pour me raconter tous les derniers potins à chaque visites !

-Promis. Sinon, en parlant de Central… Tu crois toujours que c’était une mauvaise chose, que tu y ailles ?

-Oui et non… Il y a eu des bonnes et des mauvaises choses… Hiro, par exemple…

-Je reste persuadé que ton arrivée n’a fait qu’avancer les choses… Il savait que c’était une mauvaise chose de traîner avec eux mais… Il était prêt à tout pour pouvoir répondre aux besoins d’Ayame… Mais grâce à toi, on a pu découvrir à temps le projet de Rayg, Ayame va vivre et s’épanouir dans une très bonne famille et puis… (Il s’accroupit pour se mettre la hauteur de Rina et lui attrapa la main) Je t’ai rencontré… Et faire la rencontre d’une emmerdeuse comme toi, ça compte dans une vie !

-Dis donc, tu peux parler, toi ! s’esclaffa Rina. Tu es le pire râleur que je n’ai jamais rencontré !

Un raclement de gorge les fit sursauter.

-Je ne t’avais pas dit de garder tes distances avec ma fille ?

Les mains des adolescents se séparèrent brutalement et Darrick voulut se relever avec tant de précipitation qu'il faillit se rétamer par terre. Quand Darrick fut enfin sur ses pieds, lui et Rina regardèrent tous deux Ed, le cœur battant à la chamade.

-Je-Je suis désolé, monsieur, bégaya Darrick. Je vous promets que ça ne se reproduira plus !

Rina leva les yeux au ciel d’un air désespéré. Si son père demandait à Darrick de sauter d’un pont, son ami s’exécuterait aussitôt, elle n'en foutait pas une seconde.

Ed regarda longuement l’adolescent à la chevelure indomptable, comme s’il essayait de lire en lui, de l’analyser. Enfin, il déclara en soupirant :

-M’enfin… Tu as été d’un grand soutien pour ma fille et j’ai vu de mes propres yeux que tu savais très bien veiller sur elle… Tu es un homme bien. Je vais donc faire une exception pour toi…

Sur ce, Ed pivota sur ses talons et planta les deux adolescents là, bouche-bée et rouges comme des pivoines.

-Ai-je bien entendu ? taquina Winry, quand son mari s’approcha d’elle. Papa-poule accepte de confier sa fille ? Je croyais que tu voulais la protéger de tous les garçons ?

-Certes, mais ma chère femme voulait que je fasse en sorte qu’il en reste un… Donc, quitte à ce que j’en laisse un l’approcher, autant que ce soit quelqu’un capable de la protéger !

La mécanicienne sourit et se tourna afin de se lover contre lui, de dos. Tous deux eurent le même reflex et regardèrent leurs deux enfants.

-Alors, qu’en penses-tu ? demanda Winry après un moment de silence. Personnellement, je trouve qu’on a bien gérer notre rôle de parent.

-C'est vrai, on s'est pas trop mal débrouillés... Et puis, notre rôle n’est pas encore fini ! On doit encore veiller sur nos enfants jusqu’à ce qu’ils fondent leur propre famille… Sans oublier qu'il va y avoir Ayame.

-Dire qu’un jour, on sera grands-parents… Tu te rends compte ?

-Oui, on pourra enfin de venger auprès d’Edwin et Rina !

-Quoi ?

-Ba oui ! Tu ne croyais pas qu’ils allaient s’en sortir comme ça ? On va apprendre pleins de bêtises à nos petits-enfants et comme ça, Edwin et Rina comprendront notre douleur et à quel point ils nous en ont fait bavé, quand ils étaient petits !

Winry éclata de rire.

-Je te laisse le soin de leur apprendre des bêtises, moi, je préfère pouponner !

-Tu parles, tu seras la première à te prendre au jeu !

-On a encore le temps avant de penser à ça.

Ed sourit, puis se pencha pour embrasser le cou de sa femme.

-Eh bien, si tu veux qu'on pense à des choses plus récentes, dis-toi qu'on n’a même pas encore passé de journée rien qu’entre nous deux, depuis que je suis revenu de ma soi-disant mort !

A ces derniers mots, Winry frissonna d'effroi.

-Et à t'entendre, on dirait que tu as un plan ? devina-t-elle en chassant ses mauvaises pensées. -Effectivement. Déjà, on devrait en profiter avant l’arrivée d’Ayame, puisqu'on risque d’avoir encore moins de temps, après. Donc, très prochainement, on a qu'à envoyer Rina passé une semaine chez Darrick…

-Une semaine ?! Pourquoi pas un mois tant qu'on y est ?

-Bon, c'est vrai que ça fais genre je veux me débarrasser de mes enfants... Deux jours, alors. Quant à Edwin, il sera content d’aller à Rush Valley surtout si on arrive à convaincre Elizabeth d’y aller avec lui !

-C'est mieux. Et dis... Tu crois qu'on pourrais passer un week-end en famille, après ?

-Pourquoi pas ! Tu as une idée en tête ?

-Eh bien... On pourrait aller pique-niquer au parc ? On n’a jamais pu le faire depuis qu’on a annulé lorsque mamie était malade…

-C'est une bonne idée.

Ils restèrent silencieux quelques secondes. Winry finit par se retourner pour se mettre face à lui et lui enlaça le cou.

-Tu sais que tu es vraiment quelqu’un d’exceptionnel ? lui murmura-t-elle.

-Oh vraiment ? Et dis-moi… Qu’est-ce que je mérite pour avoir une telle qualité ?

-Ma reconnaissance éternelle et tout mon amour !

-… Et rien d’autre ? insista Ed en serrant plus fort Winry contre lui.

La mécanicienne fit mine de réfléchir.

-Hum… Si ! conclut-elle en capturant amoureusement ses lèvres.


-Regarde-les, lança Rina à Edwin, en désignant leurs parents du menton.

Depuis la mésaventure d’Ed, lui et Winry semblaient plus amoureux que jamais. Ils étaient ce genre de couple dont les épreuves difficiles ne faisaient que de renforcer leur amour. Rina les avait toujours profondément admirés et respectés pour cela. Elle avait toujours espéré vivre la même relation fusionnelle avec quelqu’un, un jour… Quand son regard se tourna instinctivement vers Darrick, elle rougit et s’empressa de reporter son attention sur ses parents, avant que son ami ne s’en rende compte.

-On parie combien qu’ils sont en train de réfléchir comment et où ils vont nous envoyer pour pouvoir passer quelques jours ensemble ? lança-t-elle pour cacher son émoi.

-Je ne vais même pas prendre la peine de parier, pouffa Edwin sachant que sa sœur avait raison.

Iyoko, qui avait entendu leur discussion, leur prit chacun un bras.

- Ça peut s’arranger, vous savez ! lança-t-elle, une lueur malicieuse dans les yeux.


**

Le soleil commençait à se coucher lorsque les invités décidèrent de partir. Alors que Winry et Ed saluaient Darrick et Iyoko, Rina intervint :

-On part avec eux.

-Ah bon ? s’étonna Winry. En quel honneur ?

-On va continuer la fête chez Darrick, dit Edwin. On rentrera demain, dans l’après-midi ou dans la soirée.

-Pas d’alcool, ordonna immédiatement Ed.

Amusés, Rina et Edwin ne purent s'empêcher d'échanger un sourire complice. Chassez le naturel, il revient au galop !

-Promis, firent-ils en chœur.

La jeune Elric se tourna ensuite vers Elizabeth.

-Adjudant-chef, vous vous joignez à nous ?

-Euh… Je ne sais pas… J'ai beaucoup de travail et...

- Ça te fera du bien, lui murmura Riza en la poussant doucement dans le dos pour l'inciter à avancer vers eux.

-Bon… Très bien.

-Alors allons-y ! lança Iyoko, jamais fatiguée. Que la fête continue !

Ed et Winry les regardèrent s'éloigner, puis, ils se regardèrent d'un air entendu.

-On dirait que notre week-end en amoureux est arrivé plus vite que prévu, dit Ed.

-Je soupçonne une mascarade...

-Je crois que nos intentions étaient trop fortes... Ils ont dû avoir peur que je les virent vraiment pendant un mois et ont préférés prendre les devants !


**

-En fait, c'est pas si mal de se faire conduire, fit Rina.

Edwin grommela dans sa barbe. Il poussait difficilement son fauteuil roulant dans le coin de forêt près de la maison de Darrick. Pendant que celui-ci préparait la cabane à accueillir du monde, Edwin, Iyoko, Rina et Elizabeth étaient allés faire quelques courses avant la fermeture des magasins.

-Courage Edwin, on y est bientôt, dit Iyoko en tapotant le dos du jeune homme.

En effet, la cabane fut très rapidement dans leur champ de vision. Rina sourit en voyant Ayame derrière la fenêtre, qui devait guetter leur arrivée. Peu après, la fillette sortit de la cabane, accompagnée de Darrick. Ce dernier, voyant la peine d'Edwin à faire avancer le fauteuil roulant de Rina, s'empressa de lui venir en aide.

-On en fait quoi ? demanda Darrick à Edwin avec un regard complice. On la jette dans un ravin ?

-On devrait l'abandonner tout en haut d'une descente et la regarder la dégringoler à toute vitesse...

-Vous ne le ferez pas, parce qu'il y a deux témoins et des représentantes de la loi, par dessus le marché, déclara Rina en désignant Elizabeth et Iyoko.

-Certes, mais je suis en congé, répondit Ellie en haussant les épaules. Tout incident, même se déroulant sous mes yeux, ne me concerne pas.

-Quel manque de professionnalisme ! Soyez assuré que j'en parlerais au Führer, adjudant-chef... De toute façon, je ne plaçais pas vraiment d'espoir en vous de toute façon... Heureusement, je peux compter sur mon amie, la WindStorm Alchemist !

-Oh, je crois que j'ai entendu quelque chose ! lança Iyoko en s'éloignant à toute vitesse jusqu'à la cabane.

-Iyoko ! Reviens ici tout de suite !

Quand ils rejoignirent Iyoko à l'intérieur de la cabane, Rina lui lança un regard noir.

-Espèce de lâche, grogna la jeune Elric. Je ne pensais vraiment pas que tu me trahirais un jour ! Je comprend que l'adjudant puisse être corrompu par la présence de mon frère, mais toi, tu n'as aucune excuse !

-Ne t'inquiète pas, Rina, déclara Ayame en s'installant sur ses genoux. Je te protégerai !

Nori imita la fillette et se retrouva également sur les genoux de Rina, comme pour approuver.

-Heureusement que je peux compter sur vous deux !


**

Tard dans la nuit, Elizabeth décida de rentrer. Edwin se proposa aussitôt de la raccompagner chez elle. Rina et Iyoko les regardèrent sortir avec le même regard inquisiteur.

-Si tu veux mon avis, ça ne va pas tarder à devenir officiel, lâcha Iyoko. Tu les a vu ? Ils ne se sont pas quitter du regard de la soirée.

-M'en parle pas, grommela Rina.

-Sur ce, je vais moi aussi rentrer chez moi !

-C'est ça, file après m'avoir plombé le moral. On mange ensemble demain midi pendant ta pause, avec Darrick ?

-Bien sûr ! Et après ça, quand est-ce qu'on se revoit ?

-Dès que je peux me déplacer en béquille, je viens à Central te faire un coucou.

-D'acc et si j'ai le temps avant, c'est moi qui vient te voir à Resembool.

-On fait ça ! A demain !

Elles se saluèrent chaleureusement avant de se séparer.

-On dirait qu'il ne reste plus que nous deux, dit ensuite Rina à Darrick.

Celui-ci lui sourit.

-Ça te dit qu'on sorte un peu prendre l'air ? proposa-t-il.

Rina accepta avec plaisir. Une fois qu'ils furent à l'extérieur, ils eurent la surprise de découvrir un ciel parfaitement dégagé et parsemé de milliers et milliers d'étoiles scintillantes.

-Waouh !! s'exclama Rina, dés étoiles également présentes dans ses yeux.

-En cette période, le ciel est toujours comme ça à Central, lui apprit Darrick. Lorsqu'on était petit, je me souviens qu'on restait des heures à regarder le ciel, Hiro, sa mère et moi... On finissait par s’endormir comme ça et le lendemain, on se réveillait dans notre lit, comme par magie.

Rina lui fit un petit sourire, puis, elle joignit ses mains.

-Et si on allait les observer de plus près, ces étoiles ?

Elle posa ses mains à terre et transmuta un pilier qui les monta tous les deux au niveau du toit.

-Tu crois qu'il va y avoir des étoiles filantes ?

-Hum..., réfléchit Darrick. Ce n'est pas encore le moment pour les étoiles filantes.

Puis, il planta ses yeux dans ceux de Rina.
-Mais qui sait... Quand tu es dans les parages, tout peut arriver.

Devant l'intensité de son regard, la jeune Elric sentit ses joues s’empourprer. Gênée, elle détourna le regard. Cependant, sa main chercha le contact de celle de Darrick. Alors, ils croisèrent leur doigts et observèrent silencieusement les étoiles.


-Ce ciel est vraiment magnifique ! fit Edwin.

-Oui, c'est vraiment la meilleure période à Central, approuva Elizabeth.

Ils s'arrêtèrent devant une porte.

-Vous voilà chez vous, gente dame.

-Merci de m'avoir raccompagné, sieur Elric, répondit Ellie en riant.

-C'était bien que tu sois là.

-Oui, c'était une bonne soirée. Quand est-ce qu'on te revoit, à Central ?

-Pas avant un moment, je vais avoir beaucoup de travail à Resembool...

Puis, voyant l'air déçu d'Elizabeth, il s'empressa d'ajouter :

-On déjeune ensemble demain ?... Enfin, si tu n'as rien de prévu et si ça te dis...

-Euh... N-Non... Si ! Enfin... Non, je n'ai rien de prévu, et oui, ça me dis ! Ma pause est à midi et quart et je reprend à deux heures donc... On a largement le temps de manger ensemble.

-Super ! Je t'attendrais devant le QG... A demain, alors ?

-Oui, à demain.

Enhardi, Edwin se pencha et lui déposa un baiser sur la joue. Quand il se redressa, il vit l'air bouche-bée d'Elizabeth et rougit.

-Euh... Je... A demain... Même si on se l'ai déjà dit... Héhé...

Ellie secoua la tête pour reprendre ses esprit.

-Ou... Oui à … à demain.

Elle le regarda s'éloigner les joues brûlantes.



**

Et nos deux tourtereaux, alors ?


Après avoir dîné sur le pouce (Il fallait dire qu’ils avaient beaucoup mangés aujourd’hui…), Ed et Winry ne tardèrent pas à se laisser envahir par le désir qu’ils retenaient depuis le retour d’Ed.

Après avoir monté les marches deux par deux en riant, ils s’enlacèrent et s’empressèrent de s’embrasser. Ils avaient l’impression d’être deux adolescents !

Sans quitter leur étreinte, ils ouvrirent précipitamment la porte de leur chambre et se laissèrent tomber sur le lit.

-On dirait qu'on a beaucoup de choses à fêter, en plus de nos retrouvailles… Tu es sûre qu’une nuit sera suffisante ? taquina Ed en repoussant doucement une mèche blonde qui cachait le visage de sa femme.

-Peu importe, ça me laisse largement de quoi te faire oublier ta petite brunette, répondit-t-elle.

-Qui ça ? ne comprit pas Ed.

Winry eut un sourire plein de malice et passa ses mains sous le tee-shirt d’Ed afin de remonter lentement, tout en profitant de la forme de ses muscles.

-Celle qui aurait visiblement beaucoup aimer un dîner en tête à tête avec toi…

-Oh, elle ? Tu n’as pas vraiment besoin de me la faire oublier puisqu’on ne peut pas vraiment dire que je la porte dans mon cœur. Et puis, tu sais bien que tu es la seule fille qui ne m’ait jamais intéressée !

-Permets-moi de m’en assurer ! fit Winry en débarrassant Ed de son tee-shirt.

Alors qu’elle se penchait dans l’intention de l’embrasser, elle se ravisa au dernier moment lorsque son regard tomba sur la longue cicatrice laissée par la chimère. Son visage se rembrunit en songeant à quel point son mari était passé près de la mort…

Voyant son changement d’humeur et en devinant la raison voyant Winry qui ne quittait pas des yeux la cicatrice, Ed se redressa pour se mettre à sa hauteur. Un bras lui enlaça la taille tandis que de son autre bras, il posa la main sur la joue de la mécanicienne.

-Hé…, murmura-t-il doucement. Je suis là… Je suis vivant…

Winry prit une grande inspiration.

« Je ne dois pas voir cette cicatrice comme un signe de mort… Ou comme d’un rappel comme quoi il a failli mourir… Bien au contraire » songea Winry.

-Alors, qu’est-ce qu’on fête, ce soir ? Nos retrouvailles ? lança ensuite Ed en sentant que sa femme se détendait.

Winry sourit et rapprocha ses lèvres de celles d’Ed.

-Si on commençait par célébrer la vie ? murmura-t-elle en laissant ses doigts frôler la cicatrice.

-Ça m’a l’air parfait, répondit Ed, du même ton.



Commentaire de l'auteur Pfiouuu, j'ai cru que je n'arriverai jamais à poster ce chapitre - -'
La vie à définitivement repris son cour pour tout le monde et tout va bien dans le meilleur des mondes ! Ils en ont tellement bavé tous durant cette fic qu'ils ont bien mérités leur happy end !
Au fait ! Cette semaine, je me suis fais la reflexion "tiens, il faut que j'aille voir sur le site quand je me suis inscrite parce que ça doit faire un an que j'y suis !" Eh bien en effet, le 1er mars, j'ai vu que c'était mes... deux ans sur le site. Deux ans. (oui, je suis complètement à côté de la plaque xD Le temps passe tellement vite). Donc, déjà deux ans que je vous aies embarqués dans mon univers EdWinesque !

La semaine prochaine, arrivera le moment pour moi de vous publier le tout dernier chapitre, l'épilogue ! Vous n'avez pas envie que ça se termine ? Eh bien vous allez vite avoir envie, puisqu'à la fin, je vous donnerai pleeeeeeeeein d'info sur la prochaine fic !
Sur ce, à la semaine prochaine !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales