Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Changement d'adresse IP non prévue
 par   - 59 lectures  - Aucun commentaire

Fanfic Fr a été inaccessible suite à un changement d'adresse IP non prévu.
Le changement a été fait sans me prévenir, ce qui fait que les serveurs DNS n'étaient pas à jour et continuaient à rediriger vers l'ancienne adresse.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 886 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

FullMetal Alchemist

La légende de l'Alchimiste
[Histoire Terminée]
Auteur: Jill Kuchiwa Vue: 10049
[Publiée le: 2016-02-24]    [Mise à Jour: 2017-05-22]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 83
Description:
Il est l'heure de faire place à la génération suivante.
Lorsque Rina Elric, digne fille de son père, veut trouver par tous les moyens ce pour quoi elle est faite et quel est véritablement son destin, elle ne se doute pas une seule seconde des choses, bonnes et mauvaises, qui l'attendent... Et que va tout changer. Autant pour elle que pour son entourage.

L'histoire est divisée en 44 chapitres + prologue et épilogue.

ATTENTION : Si vous ne voulez pas être spoiler, tâchez d'avoir fini le manga ou l'anime "FMA Brotherhood"... Promis, un jour je ferais une fic dont même ceux qui n'ont pas finis le manga pourront lire !
Crédits:
Aloooooors, comment dire... Il y a beaucoup de personnages n'à moi, rien qu'à moi !
Les autres personnages et l'univers dans lequel ils évoluent, viennent de l'oeuvre originale de Hiromu Arakawa, que je ne remercierais jamais assez d'avoir créer "Fullmetal Alchemist".
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

L'affrontement ultime 2/2

[4493 mots]
Publié le: 2017-04-15Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

-Pè... Père ? souffla Rina.

Rayg eut un sourire mauvais et d'un geste sec, arracha la pierre philosophal de la tête de Yura. Le regard de celle-ci devint vide et son corps inerte tomba au sol... Avant de se désintégrer et de ne redevenir poussière. Rayg s'accroupit et de sa main, repoussa le tas de poussière jusqu'à y trouver quelque chose. Rina plissa les yeux pour mieux distinguer ce qu'il tenait... Elle retint un haut le cœur quand elle comprit qu'il s'agissait d'un fœtus ! Fœtus, qu'il écrasa dans sa main.

Rina détourna la tête quand elle vit du sang s'échapper de la main de Rayg.

-C'était... votre fille ? demanda Rina quand elle osa enfin de regarder de nouveau son ennemi.

-Ma femme a fait une fausse-couche et elle est morte peu après d'une hémorragie... J'ai décidé de conserver le fœtus puisque je savais que j'allais avoir une pierre philosophal un jour.

-Et tu en a fais un homonculus, grogna Roy.

-Il me fallait un bras droit ! Mais maintenant, c'est de la puissance, qu'il me faut...

A ces mots, il posa les deux pierres ensemble. Celle de la Vérité absorba la philosophal.

-Vous vous êtes débarrassé de votre propre fille juste pour avoir plus de puissance, dit Ed d'une voix pleine de colère.

-Elle n'a toujours vécu que pour me servir. Ceci était son dernier service... Et puis, elle me devait bien ça !

Ed n'y tint plus et bondit pour donner un coup de poing dans le ventre de Rayg. Quand il vit que l'impact était étrangement plus fort que ce qu'il aurait dû être, il constata que sa fille avait eu exactement le même reflex et avait donné le coup en même temps que lui, au même endroit, a ses côtés.

-Salopard ! s’écrièrent-ils en chœur.

Rayg fut envoyé plusieurs mètres plus loin. Edwin, qui arrivait, s'écarta juste à temps pour éviter l'ennemi.

Rina tremblait de colère. Colère contre Rayg... Et contre elle-même. Comment avait-elle pu dire à Ed qu'elle détestait être sa fille, alors qu'il y avait des types et des pères aussi ignobles que Rayg ?

-Papa, murmura Rina d'une voix tremblante. Je m'excuse encore pour tout ce que je t'ai dis... Je...

Elle tourna ses yeux humides vers son père pour croiser son regard.

-Je suis heureuse que tu sois mon père.

Ed sourit et lui ébouriffa tendrement les cheveux.

-Il revient, annonça Al en s'élançant vers l'ennemi. J'y vais au corps-à-corps !

-Je te suis, déclara Edwin en l'imitant.

-Je vous couvre, déclara Roy.

-Et nous, on gère les attaques à distances, conclut Rina en frappant déjà dans ses mains.

-Faîtes attention, sa pierre doit être encore plus puissante maintenant ! prévint Ed .

« Mais si j'ai juste, ça doit être limité... Pour la pierre, Rayg n'est pas son vrai propriétaire » songea Ed.

-Essayez de m'envoyer la pierre, si vous le pouvez ! Elle réagit avec moi !

Ed nota le regard surpris que lui lança sa fille.

-Compris, dit Al.

Rayg se releva au moment où le cadet attaquait. Le combat s’engagea, très vite rejoint par Edwin. Comme elle l'avait fait pour Yura, Rina analysa attentivement Rayg tout en restait à l’affût, prête à attaquer. Ce qui lui sauta au yeux fut le pouvoir de la pierre de Vérité... Elle lui avait semblait beaucoup plus puissante au début du combat... La pierre philosophal avait été un petit remontant mais l'effet commençait déjà à s’atténuer.

-Qu'est-ce que tu voulais dire par « Elle réagit avec moi » ? demanda Rina à son père.

Ce dernier déglutit difficilement. Devait-il vraiment lui dire la vérité ? Si elle apprenait que la pierre réagirai aussi avec elle car elle possédait de sa Vérité, sa fille bondirai la tête la première pour attraper la pierre dorée.

Percevant l'hésitation de son père, Rina devina immédiatement le débat intérieur qui était en train de se passer dans sa tête.

-Papa... Je ne veux plus jamais de mensonge... Fais moi confiance.

Ed quitta un bref instant le combat des yeux pour observer sa fille. Oui, elle avait mûrit... Elle était capable d'entendre les choses et de raisonner de façon convenable, désormais...

Même les traits de son visage avaient changés...

« Où est passé son visage de petite fille ?... Quand a-t-elle tant grandi ? » se demanda-t-il, surpris.

-La pierre brille lorsqu'elle est près de moi, avoua-t-il finalement. Je pense que c'est dû au fait qu'elle ait été crée avec ma Vérité et que de ce fait, elle aurait sa réelle puissance avec moi... Et comme elle a aussi été faite avec ta Vérité, ça devrait être pareil pour toi... Mais Rina, si tu pouvais éviter de prendre cette pierre... Regarde l'état de Rayg... S'il est séparé de la pierre, il devient fou tellement il est devenu dépendant de sa puissance en si peu de temps.

-Je comprend... Très bien, je n'y toucherai pas. Sauf si nécessité extrême !

Ils se reconcentrèrent sur le combat. Du moins, c'est ce que Rina pensait avant que son père ne lâche :

-Ta mère avait raison depuis le début. J'aurais dû t'accorder toute ma confiance depuis un moment, déjà... Pardonne-moi de ne pas t'avoir vu grandir.

Rina n'eut pas le temps de répondre puisqu'Ed dû agir pour tirer Edwin d'un mauvais pas. L'adolescente essuya une larme qui perlait du coin de son œil.

« Je n'aurais pas été digne de ta confiance... Jusqu'à aujourd'hui, je ne t'ai causé que du mal et du soucis... Mais ça va changer, maintenant ! » songea-t-elle.

Alphonse lança adroitement un kunai en direction de leur ennemis. Celui-ci allait l'attraper au vol quand la main gauche - celle qui tenait la pierre - tressauta nerveusement, attirant l'attention de Rayg, qui reçut alors le kunai dans l'épaule. Un cri de douleur lui échappa et tandis qu'il essayait d'enlever l'arme de sa chair, Edwin profita de son moment d’inattention pour l'attaquer. Alors que le jeune Elric avait laissé une ouverture, Rayg voulu en profiter pour le blesser sévèrement mais une nouvelle fois, son attention fut reporté sur sa main gauche. En plissant les yeux, Rina remarqua que les nerfs de la main ressortait énormément...

-Il y a quelque chose qui cloche, murmura-t-elle.

Ed hocha la tête et regarda sa fille du coin de l’œil, l'air ravi qu'elle ait aperçu ce détail.

Ils en eurent tous deux la confirmation lorsque, quand Roy envoya ses flammes, Rayg les absorba avec la pierre, comme il le faisait depuis tout ce temps, mais au lieu de relancer les flammes, la main gauche de Rayg s'embrasa, faisant hurler celui-ci. Malgré l'immense et affreuse douleur qu'il ressentait, il ne lâcha pas sa pierre.

-Qu’est-ce qui se passe ? demanda Edwin en se tournant vers son père.

Ed n'eut pas le temps de répondre. Rayg hurla une nouvelle fois et de sa main droite, agrippa désespérément son poignet gauche. Rina, Ed et les autres virent avec horreur la peau de la main de Rayg se déformée.

«Aucun doute, c'est l'effet de la pierre qui le rejette... Elle ne veut pas de lui comme maître » comprit Ed, les poils se dressant d'effroi sur sa nuque.

-Rina, tu dois me promettre que quoiqu'il arrive, tu ne toucheras pas cette chose, prévint Ed.

-Pourquoi ? C'est la pierre qui lui fait ça ?

Ed hocha la tête. Rina avala sa salive avec difficulté et observa de nouveau la scène qui se produisait devant eux.

La douleur fut tellement insupportable que Rayg se laissa tomber à genou, en lâchant la pierre dorée. En la voyant à terre, Edwin n'hésita pas et s'accroupit pour faire un cercle de transmutation.

Dans un dernier hurlement de douleur, la peau de la main de Rayg s'étira... S'étira encore et encore... Jusqu'à ce qu'un os pointu en ressorte du dos de la main.

-C'est pareil pour toi Edwin, ajouta Ed en se tournant vers l'endroit où se trouvait son fils. Tu ne touche pas à... Edwin ?

Il avait disparu tout à coup ! Il sursauta quand il vit que son fils accourait droit sur la pierre. Rayg le vit approcher et se prépara à lui donner un coup.

-Edwin ! Arrête ! s'écria Ed.

Il s'empressa de courir comme il le put derrière l'adolescent. Al l'imita, mais trop tard... Edwin se jeta sur la pierre. Le cœur d'Ed rata un battements lorsqu'il vit son fils se faire transpercer par l'os sortit de la main de Rayg. Le jeune Elric vomit du sang.

-Edwin ! hurla Rina. Non !

Son frère s'écroula a terre et tous virent avec effroi la mare de sang se formée autour de lui. Blême, Ed rejoignit d'un bond son fils pour le prendre dans ses bras et l'éloigner au plus vite du lieu de combat.

Rina poussa un cri de rage et utilisa l'Alchimie pour attaquer son ennemi par de multiples transmutations.

-Ça, je te jure que tu vas me le payer !! s’époumona l'adolescente folle de rage.

Personne n'avait le droit de faire du mal à son frère ! PERSONNE !

Roy se joignit à elle et fit sortir ses flammes, la mine sombre.


-Tiens bon Edwin, tiens bon, je t'en supplie !

-Nii-san, il perd trop de sang ! s'exclama Al en le rattrapant. Tu n'arriveras jamais à temps vers les secours ! Il faut que je lui fasse les premiers soins dans l’immédiat !

Ed posa alors doucement son fils au sol et Al entama sans attendre les soins. Mais le cadet Elric ne tarda pas a sentir le désespoir le gagner quand il réalisa qu'il n'y avait plus rien a faire...

-Tu... Tu vas pouvoir le soigner, hein ? paniqua Ed en notant le changement d'attitude de son frère. Il va s'en sortir ?

Alphonse ne préféra pas répondre... Comment annoncer à son propre frère que la vie de son fils le quittait au fil des secondes ?

-Al !

-Nii-san, j'ai... Je...

-Est-ce que mon fils va mourir ? pressa Ed, d'une voix tremblante. Répond moi !!

-Pa..., commença une voix faible.

Ed sursauta et regarda Edwin. Ce dernier lui fit un sourire qui prit surtout la forme d'une grimace et, avec difficulté, ouvrit sa main pour dévoiler dans sa paume une petite boite en métal qui contenait...

-La pierre de Vérité, souffla Ed quand il ouvrit la boite. Tu... Tu as réussis à la récupérer.

Il avait transmuter cette boite et y avait mit la pierre pour ne pas en subir le pouvoir. Néanmoins cela ne suffisait pas et la puissance de la pierre agissait encore un peu... C'était même peut-être cela qui maintenait encore Edwin en vie.

-Donne-là moi, Nii-san, déclara Alphonse. Je vais l'utiliser pour le soigner.

-Fais ton possible pour ne pas la garder trop longtemps, conseilla Ed en lui confiant la pierre de Vérité, ça pourrait te rendre aussi fou que Rayg...

Al hocha la tête et prit la pierre dans ses mains. Il grimaça quand il sentit la puissance incommensurable qu'elle contenait. Ed attendit nerveusement que son frère fasse les premiers soins.

-Est-ce qu'il est sortit d'affaire ? demanda Ed quand il sentit son frère se détendre.

-Oui, j'ai fais le plus gros...

-Alors lâche la pierre, Al ! Il faut que tu sois en contact avec elle le moins possible !

Alphonse obéit. Dès qu'il s’exécuta, il faillit tomber dans les pommes, la pierre ayant pompé toute son énergie. Il comprenait pourquoi Rayg était déjà si accro à cette pierre... Elle donnait une formidable puissance et dès qu'on la lâchait, il était très dur de s'en remettre...

-Edwin ? appela Ed, angoissé au plus haut point.

Son fils ouvrit doucement les yeux et lui fit un petit sourire. Ed n'y tint plus et serra son fils dans ses bras.

-Imbécile ! sermonna-t-il. C'était complètement inconscient !

-C'était pour avoir mon moment de gloire, moi aussi, répondit Edwin d'une voix faible.

-Comme si tu ne l'avais pas déjà eu ! Mais quel crétin ! Ne me fais plus jamais un coup comme ça, tu m'entends ?! Plus jamais !!!

Il serra un peu plus fort son fils contre lui. Des larmes coulaient sur ses joues. Il tremblait encore, ayant du mal à réaliser que son fils aîné, son premier enfant, son petit garçon, venait de passer aussi près de la mort.

-Ne fais plus jamais ça...., répéta-t-il. Tu m'as fais tellement peur...

La main réconfortant d'Al se posa sur son épaule.

-Nii-san... Si tu continues de le serrer aussi fort, sa plaie va se rouvrir...

-Oh pardon ! s'exclama Ed en s'empressant de redonner de l'air à Edwin.

Son fils tourna la tête avec difficulté pour désigner la pierre du regard.

-A toi de jouer maintenant, murmura-t-il faiblement.

Ed hocha la tête et ébouriffa doucement les cheveux de son fils avant de demander à Al :

-Est-ce que je peux te laisser l'emmener auprès des secours ?

-Bien sûr... Ça va aller avec la pierre ? s'inquiéta Alphonse, devinant les intentions de son frère.

-Je vais donner mon maximum pour pouvoir garder cette maudite pierre le moins longtemps possible... Je ne veux pas la tenir plus de dix minutes.

-Tu veux battre Rayg en moins de dix minutes ?! s'étonna Al.

-Je suis assez confiant. Il est affaibli, donc ça va grandement aider.

Il prit une grande inspiration et tendit la main pour attraper la pierre.

-Ça va aller, dit-il pour lui même, je dois simplement bien gérer mon temps.

A bout de force, la dernière image qu'Edwin eut fut celle de son père prenant la pierre dans ses mains. Par la suite, épuisé, il s'évanouit.

Une incroyable bouffée de puissance envahit Ed, à tel point qu'il tomba sur un de ses genoux.

-Nii-san ! paniqua Al.

Ed fronça les sourcils quand il senti toute trace de fatigue s'envoler et toutes blessures se soigner. Puis, il sursauta violemment quand il senti sa jambe gauche se musclée, pour devenir au même niveau que l'autre jambe. S'habituant déjà à la pierre, il se releva, assez surpris. En un rien de temps, il était redevenu en pleine forme ! Il avait l'impression d'avoir retrouver la fougue, l’énergie et la forme de ses quinze ans !

-C'est partit ! s'exclama Ed, une lueur déterminée bien connue dans ses yeux.


**

-Oh mon Dieu, Edwin ! s'écria Winry quand elle vit son fils dans les bras d'Al.

Ce nom attira l'attention d'Elizabeth qui tourna la tête dans la direction de la voix de Winry. Elle tressaillit quand elle découvrit l'état du jeune Elric.

-Qu'est-ce qu'il s'est passé ? demanda-t-elle en les rejoignant, paniquée.

-Rayg l'a gravement blessé. Il va s'en sortir, mais ce n'est pas passé loin, avoua ce dernier.

-C'est pas vrai ça, je lui dis de faire attention et il revient cinq minutes après à moitié mort ! râla Winry, plus par peur que par colère. Son père tout craché !

-Je vous le confie, je dois retourner là-bas, dit Al en posant Edwin sur une civière que des secouristes venaient de poser pour lui.

-En fait, nous aurions bien besoin d'un elixirologiste, avoua Elizabeth. Nous commençons seulement à réussir à nous occuper de tous les blessés mais une aide supplémentaire ne serait pas de refus.

-Je ne peux pas, ils ont besoin de moi au combat et vous avez Tara avec vous.

-Justement...

Alphonse fronça les sourcils, sans comprendre. Ellie lui désigna alors sa fille en la pointant du doigt. Tara était assise et adossée contre un mur, l'air exténuée.

-Elle n'a pas voulu s'arrêter avant d'arriver au bout de ses forces, expliqua Winry. Son corps à finit par lâcher et elle s'est évanouie pendant quelques minutes. Elle a reprit conscience pas longtemps avant que tu n'arrives. Tu peux être fier d'elle, c'est grâce à elle qu'on a pu autant avancer et sauver autant de monde.

Al s'avança jusqu'à sa fille. Cette dernière sourit en le voyant approcher.

-C'est finit ? Vous avez gagner ?

-Pas encore. Alors comme ça tu as accompli des miracles ? Ta mère va être super fière de toi, elle va s'en mordre les doigts d'avoir louper ça !

Les joues de Tara rosirent de joie, puis, l'inquiétude se lut sur son visage.

-Papa... Ils ont besoin de toi ici, maintenant que je ne suis plus en état de continuer.

-Je ne peux pas, ton oncle aussi a besoin de moi. J'ai cru l'avoir perdu, je ne veux pas que ça soit pour de bon, cette fois.

-Je sais, mais... Regarde-les, tellement de gens ont besoin de soins urgent !

Alors qu'il allait refuser, Alphonse songea : 

« Ed à la pierre en sa possession... Elle l'a complètement soigner et il est en pleine forme maintenant... Et il a Roy à ses côtés... De plus, Rayg semblait en bien mauvais état... Sans oublier qu'Ed s'est déjà débarrasser d'une ordure du même genre sans moi, avant... »

Et puis, ce n'était pas son genre de refuser d'aider des personnes en danger.

Je ne veux pas la garder plus de dix minutes  avait dit Ed en parlant de la pierre.

-Très bien... Mais dans dix minutes, je vais voir comment ça se passe là-haut.

-Alphonse, appela Riza Hawkeye en se dirigeant vers lui. Comment va Roy ?

Un petit peu plus loin, Elizabeth, qui veillait sur Edwin avec Winry, guetta attentivement la réponse d'Al.

-Il va bien, rassure-toi. Mon frère est avec lui... Ils ne se sont jamais bien entendus, tous les deux, mais tu sais aussi bien que moi que lorsqu'ils combattent côte-à-côte, c'est un sacré duo !


Rina se préparait à couvrir son père à tout moment ou à lui venir en aide, mais elle devait bien admettre que cela ne servait à rien. Son père enchaînait les attaques, l'air visiblement ravi d'avoir retrouver une jambe parfaitement en condition et de pouvoir utiliser l'Alchimie à son plein potentiel.

Même Roy ne semblait plus savoir où donner de la tête et s'était mis légèrement en retrait pour pouvoir assister Ed de ses flammes.

« Il est incroyable » songea Rina, bouche-bée.

Enfin elle prenait conscience de qui était son père et voyait ce fameux Fullmetal Alchemist en action... Celui dont elle avait tant entendu parler... Celui dont Darrick était si fan... Celui qui avait accompli tant de choses et qui avait déjà été le sauveur d'Amestris, une fois...

Lui-même semblait revivre de cet instant. Rina réalisa à quel point l'Alchimie lui avait manqué. Il avait apprit à vivre sans, se contentant de transmettre cette passion à sa fille, de lui servir de mentor... Mais il ne pouvait complètement oublier sa propre maîtrise de l'Alchimie. Ça faisait partit de lui.

-Impressionnant, hein ? lâcha Roy, à côté d'elle, la faisant sursauter.

Rayg n'avait pas le temps de réagir ou de contre-attaquer. Ed ne lui en laissait aucune occasion. Il avait déclarer ne pas vouloir garder la pierre plus de dix minutes et encore, il préférait même s'en débarrasser dans cinq minutes... Il devait donc donner tout ce qu'il avait afin de permettre de battre son adversaire le plus vite possible.

-C'est... dingue, avoua-t-elle. Je désespérais déjà d'arriver à son niveau un jour, mais là...

De son côté, Ed voyait que son frère ne revenait pas. Il avait dû être embauché pour aider à soigner les blessés... Tant mieux ! Il ne savait pas jusqu'où cette pierre était capable d'aller et préférait qu'il y ait le moins de monde possible près de lui.

Rayg semblait perdu, se contentant d'endurer les attaques sans broncher. Sans sa précieuse pierre, il était pathétique.

La fin du combat s'annonçait proche.

Ed donna le coup final : Un puissant coup de pied latéral qui le propulsa et le fit glisser sur plusieurs mètres avant de finir parfaitement immobile.

Lorsqu'il constata que Rayg ne bougeait vraiment plus, Roy s'approcha de lui.

-Tu es en état d'arrestation Rayg... Tu ne mérites même pas de mourir, tu vas aller dans la pire cellule de prison et y pourrir jusqu'à la fin de ta vie...

Ed fronça les sourcils quand il vit du mouvement de la part de Rayg.

-Président !

Trop tard, d'un mouvement vif et rapide, Rayg avait empalé le jambe de Roy avec cet horrible os qui lui sortait de la main , le faisant s'écrouler à genoux. Rayg se redressa alors et d'un bras, le tint fermement contre lui tout en pointant l'os contre la gorge du président.

-Lâche la pierre, Fullmetal, grogna Rayg.

Voyant que Rina avait joint ses mains, Rayg attrapa une main de Roy et y empala l'os. Roy poussa un hurlement de douleur. Ed empêcha alors sa fille de faire tout geste d'un signe de main.

-Qu'est-ce qu'on va faire ? demanda Rina.

-Je ne sais pas...

-On ne peut pas lui rendre la pierre, papa... Ça va le soigner et on va devoir tout recommencer !

-La pierre ne le soignera peut-être pas, n'oublie pas qu'elle est moins puissante avec lui.

Voyant qu'Ed hésitait sérieusement, Roy tenta de lancer une déflagration avec sa main restante, mais Rayg avait prévu cette réaction et empala également cette main, rendant l'attaque inefficace. Rayg appuya ensuite de nouveau l'os contre la gorge de Roy. Un filet de sang ne tarda pas à couler.

-Alors ?

Ed finit par céder.

-Très bien.

-Non, Fullmetal, souffla Roy.

Mais Ed lâcha la pierre, qui tomba à ses pieds. Cependant, cela ne suffit pas à Rayg.

-Fais-là glisser jusqu'à moi, ordonna-t-il.

-On doit arrêter ce type ! s'écria Roy. Ne te laisse pas avoir !

-Je n'ai jamais sacrifier personne pour battre quelqu'un comme lui, déclara Ed. Ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer.

Après ces mots, il donna un coup de pied dans la pierre en direction de Rayg. Cependant, Rina avait prévue cette réaction de son père et posa ses mains au sol après les avoir jointes. Au moment où la pierre allait atterrir près de Rayg, une main de terre l'attrapa et se dirigea vers Rina. Et alors que cette dernière s'apprêtait à la prendre dans sa main :

-Non ! s'écrièrent Rayg et Ed en même temps, mais pas pour les mêmes raisons.

-Rends-là moi ! hurla Rayg en jetant Roy par terre pour courir vers l'adolescente.

-Rina, je t'avais interdis d'y toucher ! gronda Ed en accourant également.

-C'est la dernière fois que je romps une promesse, papa, assura Rina en prenant la pierre. C'est juré.

-Rina !

L'adolescente fut envahie par une telle puissance qu'elle en eut le souffle coupé. Ses genoux cédèrent et elle tomba au sol, respirant avec difficulté. Elle se sentait affreusement lourde... Comme si elle pesait trois fois son poids.

Voyant que Rayg courrait vers elle, suivit d'Ed, Rina joignit ses mains et les posa au sol.

A peine une seconde plus tard, Ed s'écarta juste à temps sur le côté pour éviter Rayg, propulsé par une violente attaque de Rina. Cette dernière tâcha ensuite de se relever tant bien que mal. Quand cela fut fait, elle réalisa que ses blessures et sa fatigue avait disparu. Elle fut également surprise de constater qu'elle tenait parfaitement bien ses jambes... Comme si sa prothèse avait bien épousé la forme de sa jambe et la maintenait mieux.

Au loin, Rayg commençait à se relever. Rina fonça alors dans sa direction et Ed eut tout juste le temps de voir sa fille filer à côté de lui, tel un courant d'air. Dès qu'elle fut devant son ennemi, elle l'enchaîna par des attaques au corps-à-corps, ravie de pouvoir enfin le frapper comme elle le souhaitait. Ed, lui, alla s'accroupir vers Roy.

-Vous allez bien ? Vous êtes vraiment naïf quand vous vous y mettez !

-Ça m'apprendra à vouloir faire ta manière et ne tuer personne ! rétorqua Roy, reprenant leurs vieilles chamailleries.

-Hé, ne rejetez pas la faute sur moi ! C'est vous qui avez baisser votre garde comme un débutant ! J'ai vu qu'il allait vous attaquer, moi !

-Tu étais censé en avoir fini avec lui ! Pardon de t'avoir fait confiance !

-N'importe quoi !

De son côté, Rina utilisa l'Alchimie pour envoyer une centaine de projectile sur Rayg.

-Ça, c'est pour toutes les vies que tu as sacrifié pour une putain de pierre philosophale à la con !

Elle s'approcha ensuite de lui en un clin d’œil et lui donna ensuite un coup de poing dans le thorax.

-Ça, c'est pour les parents de Darrick !

Elle rassembla ses deux mains et donna un puissant coup dans le dos de Rayg.

-Ça, c'est pour Hiro !

Un peu plus loin, Roy et Ed regardaient la scène, l'un d'un air horrifié alors que l'autre semblait extrêmement fier.

-La fille de son père, souffla Roy à Ed. Une vraie barbare !

Ed s'apprêtait à répondre, quand il croisa le regard de sa fille. Alors comprit aussitôt ce qu'elle voulait faire et se prépara. Elle avait écouté les conseils de son père et savait qu'il ne fallait pas qu'elle garde la pierre trop longtemps.

Voyant que son père avait comprit son message silencieux, enfin, elle lui donna un coup de pied latéral, l'envoyant en direction d'Ed.

-Et ça, c'est pour mon père ! lui cria-t-il.

Ed utilisa l'Alchimie pour le propulser en avant et ainsi, quand il rencontra Rayg sur son chemin il lui donna un coup de poing si puissant... Qu'il sentit plusieurs os se briser en morceaux.

-Et ça, c'est pour avoir osé touché à ma famille, déclara Ed d'une voix pleine de rage.

-C'est ce que je disais, soupira Roy, blasé. Des barbares...

Il retira son poing et Rayg s'écroula au sol. Son corps fut d'abord parcouru de multiples spasmes et enfin, tout s'arrêta.

S'en était finit de Rayg.



Commentaire de l'auteur Hey ! J'espère que vous avez apprécier ce chapitre. La fin du combat semble quelque peu bâclée mais il m'a fallu déjà des mois pour me motiver à écrire ce combat et je vous assure que ça m'a sembler très long. Je suis incapable d'en faire plus et j'en suis désolée (mais bon vous me connaissez bien maintenant ^_^)
Ca y est, tout le monde est vengé, tout est enfin terminé.
Mais il reste encore une dernière chose à faire... Comment libérer la Vérité ?
Vous le saurez dans deux semaines, dans le chapitre 42 : La décision d'un père.
Bisous à tous ! Ciao ~
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales