Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Changement d'adresse IP non prévue
 par   - 57 lectures  - Aucun commentaire

Fanfic Fr a été inaccessible suite à un changement d'adresse IP non prévu.
Le changement a été fait sans me prévenir, ce qui fait que les serveurs DNS n'étaient pas à jour et continuaient à rediriger vers l'ancienne adresse.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 885 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

FullMetal Alchemist

La légende de l'Alchimiste
[Histoire Terminée]
Auteur: Jill Kuchiwa Vue: 10030
[Publiée le: 2016-02-24]    [Mise à Jour: 2017-05-22]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 83
Description:
Il est l'heure de faire place à la génération suivante.
Lorsque Rina Elric, digne fille de son père, veut trouver par tous les moyens ce pour quoi elle est faite et quel est véritablement son destin, elle ne se doute pas une seule seconde des choses, bonnes et mauvaises, qui l'attendent... Et que va tout changer. Autant pour elle que pour son entourage.

L'histoire est divisée en 44 chapitres + prologue et épilogue.

ATTENTION : Si vous ne voulez pas être spoiler, tâchez d'avoir fini le manga ou l'anime "FMA Brotherhood"... Promis, un jour je ferais une fic dont même ceux qui n'ont pas finis le manga pourront lire !
Crédits:
Aloooooors, comment dire... Il y a beaucoup de personnages n'à moi, rien qu'à moi !
Les autres personnages et l'univers dans lequel ils évoluent, viennent de l'oeuvre originale de Hiromu Arakawa, que je ne remercierais jamais assez d'avoir créer "Fullmetal Alchemist".
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Tu dois vivre

[5629 mots]
Publié le: 2017-03-05Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

-Winry ! Dégage de là ! s’écria Ed.

Mais sa femme n’avait pas l’air d’avoir l’intention de bouger et il constata avec agacement que les militaires aux alentours étaient trop occupés pour s’occuper d’elle.

-C’est pas vrai ! grommela Ed en se relevant avec difficultés. Il faut toujours tout faire par soi-même, ici !

Il s’empressa d’accourir vers Winry, qu'il prit dans ses bras sans ralentir sa course.

Alors qu’il allait claquer des doigts pour embraser un petit groupe d’automate animés, Roy interrompit son geste lorsqu’il vit Ed passer à vitesse folle à côté de lui. Il ouvrit grand les yeux quand il constata qu’il avait Winry dans ses bras, dans l’intention de l’emmener quelque part où elle serait en sécurité, sûrement là où il avait emmené Rina et Edwin, plus tôt.

Un mauvais pressentiment s’empara de Roy. Winry n’avait pas pris cette initiative seule… Si elle était là, alors…

Comme pour confirmer, deux automates animés qui s’apprêtait à filer vers Roy tombèrent au sol, suite à un coup de feu venant de leur droite… Une seule balle avait suffi pour leur transpercer à la tête à tous les deux, étant côte à côte.

-Maman ?! s’exclama Elizabeth, derrière lui.

-Je me disais, aussi, grommela Roy en se retournant.

Riza lui fit un sourire innocent.

-Ne me regarde pas comme ça, Roy, J’ai toutes les raisons du monde d’être ici, comme je suis censée veiller sur Ellie et qu’Ellie est justement ici… (Elle lança ensuite un regard noir à sa fille et déclara d’une voix beaucoup plus sévère)D’ailleurs jeune fille, il faudra qu’on parle une fois qu’on sera rentrés ! Crois-moi, tu vas passer un sale quart d’heure.

Elizabeth ouvrit la bouche pour répliquer, mais admettant qu'elle était en tort, elle se ravisa et baissa la tête, accusant le coup. Ainsi, avec les bras croisés derrière son dos, elle parut toute penaude.

-En temps général, j’aurais tout à fait été d’accord, avoua Roy avant de passer une main gênée derrière sa tête, mais vois-tu, sans elle, je serais dans un bien triste état…

Sans relever la tête, Ellie croisa le regard de son père du coin de l’œil et ils échangèrent un sourire complice. Cela n'échappa pas à Riza, qui ne perdit pas son air sévère pour autant. Néanmoins, ses yeux pétillaient.


Lorsqu’ils entendirent quelqu’un approcher, Darrick et Iyoko se placèrent devant le groupe et se mirent en garde. Après plusieurs secondes, ils se détendirent lorsqu’ils virent que c’était Ed.

-Papa ! s’exclama Edwin, soulagé de le voir.

-Tu vas bien ? voulut savoir Rina.

Darrick et Iyoko cachant légèrement la vue du frère et de la sœur, ce fut Tara qui vit Winry avant eux.

-Tante Winry ?!

-Quoi ?! s’écrièrent Edwin et Rina en se penchant pour mieux voir.

Ils firent les yeux ronds lorsqu’ils découvrirent qu’Ed était effectivement en train de poser leur mère au sol. Ed avait l’air furieux.

-Maman ? Mais… Qu’est-ce que tu fais ici ?! s’étonna Rina.

-Tu ne devrais pas être là ! lança Edwin.

Un regard noir de Winry suffit à les remettre à leur place. Elle s’approcha d’eux à grand pas.

-Ça vous va bien de dire ça, tous les deux ! gronda-t-elle, piquée au vif. Si votre père n’était pas venu, qui sait dans quel état vous vous trouveriez en ce moment ? Vous seriez peut-être mort ! Vous croyez vraiment que j’avais aussi envie d’apprendre la mort de mes enfants ? Que j’avais besoin de ça ? Vous croyez vraiment que j’aurai pu supporter toutes ces mauvaises nouvelles ? Et toi aussi Tara ! Qu’est-ce que tu fiches ici ?! Bon sang ! Mais pourquoi suis-je entourée d’idiots ??

Rina et Edwin se lancèrent un regard gêné. Quelque part, leur mère avait raison… Mais Ed, lui, n’avait pas l’intention de se laisser intimider par la mauvaise humeur de sa femme. Cette dernière remarqua ensuite l’état de la jambe de sa fille et son cœur fit un bond dans sa poitrine.

-Oh mon Dieu, Rina ! Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Alors que sa fille lui expliquait rapidement la situation, Ed s’approcha et fronça les sourcils en voyant le moignon. Comprenant que c’était l’œuvre de Tara, il lança un regard mi- étonné, mi- admiratif à sa nièce. Ensuite, quand Rina eut fini son résumé, Ed se concentra à nouveau sur Winry, qu’il fusilla du regard.

-Edwin à raison, tu ne devrais en aucun cas être là !

-Je voulais seulement m’assurer que mon mari et mes enfants rentreraient sains et saufs à la maison.

-Ce n’est pas une raison ! explosa Ed. Tu n’as rien à faire ici !

-Quoi, tu es vexé parce que je t’aie sauvé la vie, toi le grand Edward Elric ?

-Elle t'a sauvé la vie ? s'étonnèrent Rina et Edwin en regardant leur mère avec admiration.

-Il n'est aucunement question de ça ! continua Ed, ignorant ses enfants. Regarde autour de toi, c’est un champ de bataille, des personnes meurent ici, dans un vrai bain de sang ! Ce n’est pas un endroit pour toi !

-Ni pour toi ! Ni pour les enfants ! Un champ de bataille n’est un endroit pour personne !

Edwin et sa petite sœur ne cherchèrent même pas à les calmer. Déjà parce qu’ils n’avaient rien à dire… Et aussi parce que lorsqu’Ed et Winry se disputaient, il n’y avait rien d’autre à faire qu’attendre…

Assez gênés d’assister à cette scène, Tara, Darrick et Iyoko s’éloignèrent, prétextant un tour de garde afin de laisser la famille entre elle.

-Ce n’est pas ta présence ici qui changera le fait que nous mourrons ou non ! fit remarquer Edward.

-Si quelqu’un touche un seul de vos cheveux, il aura à faire à moi !

-Comment ? Avec tes outils ? Notre ennemi essaye de posséder quelque chose de bien plus fort qu’une pierre philosophale, Winry ! Il fera qu’une bouchée de toi !

-Dis tout de suite que je suis faible ! répliqua Winry.

-Mais c’est pas vrai, c’est même plus de l’entêtement à ce niveau-là ! Tu es une vraie teigne !! râla Ed.

Vexée, Winry dégaina une clé à molette et, alors qu’elle allait l’abattre sur la tête d’Ed, ce dernier leva rapidement la main et empoigna fermement le poignet de sa femme, afin d’intercepter le coup. Son visage était grave et son regard déterminé. Il n’avait même pas cillé, ni quitté le regard de Winry.

Cette dernière, Edwin et Rina furent bouche-bée. C’était bien la première fois qu’Edward Elric osait faire ça !

Ed et Winry se défièrent du regard quelques bonnes secondes, tous deux refusant d’abandonner le premier. Sans lâcher des yeux sa femme, Ed poussa un profond soupir. Tout en tenant encore le poignet de Winry, il leva son bras de libre et posa sa main à l’arrière de la tête de Winry pour l’attirer vers lui et ainsi poser son front contre le sien.

-S’il t’arrivait ne serait-ce qu’une égratignure parce que je n’ai pas réussi à te convaincre de partir… Je ne le supporterais pas…

-Tu m’as que j’étais plus forte que je ne le pensais, murmura la mécanicienne blonde. Maintenant, j’ai l’impression que c’est toi qui en doute.

-Non, je sais que tu es forte… Mais c’est une bataille, un lieu de mort, ce n’est pas ta place… Et tu as raison, ce n’est la place de personne. Mais je dois y aller, et tu le sais.

Il recula à regret et se releva, le cœur lourd.

-Je veux que tu restes avec Rina, Edwin et leur super escorte… Tu me le promets ?

-Oui…

Satisfait, Ed se tourna vers ses enfants.

-Comment allez-vous, les enfants ?

-Ça va… Je t’assure, assura Rina quand elle vit que son père ne sembla pas convaincu.

-Papa, c’est quoi tout ce bruit ? Qu’est-ce qui se passe, en bas ? demanda Edwin.

-Il y a des choses… inhumaines, animés grâce à la pierre philosophale… J’ai déjà eu à faire à ces mêmes choses il y a des années. Cependant, celles-ci sont plus faibles. Certains pensent que c’est parce que la pierre n’est pas assez puissante mais moi je crois surtout que c’est parce que quelque chose de bien pire nous attend…

-Je vois… Sois prudent…

-Ne t’inquiète pas pour moi ! Ton vieux père a encore deux ou trois tours dans son sac !

-C’est vrai que tu as encore de la ressource… Pour un papy ! taquina Rina.

-Ne profite pas trop de la situation, sale gosse !

Puis, il s’éloigna, après avoir croiser une dernière fois le regard de Winry.


Dès qu'il fit son petit frère en difficulté, Ed s'empressa d'intervenir et de repousser l'automate animé d'un coup de pied. Al le remercia du regard et les deux frères se placèrent dos-à-dos.

-Winry va bien ? demanda Al. Qu’est-ce qu’elle fait ici ?

-Va savoir ! grommela Ed en assenant un nouveau coup de pied rageur à un automate animé. Elle est complètement folle ! Qu'est-ce qu'il lui a pris de débarquer dans un endroit pareil alors qu'elle avait juste à attendre sagement au QG !

-Tu sais, ça fais des années qu'elle vit avec toi... Tu as du finir par l'influencer, depuis le temps, taquina le cadet.

Ed fit une moue boudeuse.

-Mouais... J’espère qu’elle va se contenter de se tenir tranquille avec les enfants...


Dès que son mari fut parti, la mécanicienne lança un regard meurtrier à ses enfants, qui détournèrent vite la tête, effrayés.

Ils s'attendaient tellement au pire qu’ils sursautèrent violemment lorsque, contre toute attente, leur mère les enlaça tendrement.

-Il y a des jours, je vous déteste…, murmura-t-elle. Est-ce que vous avez la moindre idée de ce qu’il se serait passé si votre père était réellement mort ? Avez-vous pensés aux conséquences ?

-C’est de ma faute, avoua Rina. Je voulais finir ce qui avait été commencé, afin que la mort de papa ne soit pas vaine… Edwin a essayé de m’en empêché, mais lorsqu’il est arrivé, le combat avait déjà commencé et il s’est retrouver en plein dedans. Si tu dois en vouloir à quelqu’un, c’est à moi et pas à lui.

-Je le sais pourquoi tu l’as fais… C’est bien pour ça que, malgré le fait que je sois furieuse contre vous deux, je suis aussi fier de vous avoir comme enfants… Je suis si heureuse que vous lui ressembliez tant, tous les deux... (Elle quitta son étreinte pour les regarder dans les yeux) Pardonnez-moi d’avoir été si lamentable durant son absence…

-Tu n'as pas été lamentable, murmura Rina, un de tes piliers s'est effondré, alors toi aussi... Comme tu me l'avais dit.

Comprenant à quoi elle faisait allusion, Winry eu un petit sourire et posa sa main sur la joue de sa fille.

Iyoko, Darrick et Tara revinrent vers eux. Alors que Winry discutait de l'amputation de Rina avec sa nièce, Edwin, étrangement silencieux depuis le départ de leur père, déclara soudainement :

-Je dois aller aider papa.

-Quoi ? s’étonna Rina.

Winry resta silencieuse, l’air à peine surprise par cette décision... C’était même presque comme si elle s’y attendait.

-Ils ont besoin de tout l’aide possible en bas… On ne peut pas se permettre de risquer de perde une nouvelle fois papa… Ou tonton Al, ou même tous les autres. Je dois y aller !

-Et tu comptes aller où, avec une cheville et une côte fracturée ? lança Tara. Tu croyais réellement que je n’avais rien remarquer ?

-Je n’allais pas te demander de me soigner, tu es épuisé.

-Viens là, ordonna-t-elle en s’accroupissant pour dessiner un cercle.

-Dans ce cas, je viens, moi aussi, annonça Darrick.

-Moi aussi, ajouta Iyoko.

-Et moi, conclut Rina.

-Hors de questions, lâcha le groupe entier en lui lançant un regard noir.

-N’espérez même pas me laisser derrière ! Et puis vous avez besoin de moi, avouez que faire de l’alchimie sans cercle de transmutation est pratique dans un combat, ça évite une grande perte de temps !

-Je ne peux pas te laisser y aller, Rina, pas dans ton état, s’opposa Winry.

-Il n’y a pas moyen de me créer une sorte de prothèse pour me permettre de tenir au moins debout ? Quelqu’un n’aura qu’à rester à cotés de moi pour m’aider à me déplacer ou me redresser quand il y aura besoin… Maman, je dois y aller. Cette affaire me concerne autant que papa, je ne peux pas rester ici et attendre que ça se passe !

Winry poussa un profond soupir. Elle allait passer pour une mère indigne en acceptant mais de toute façon, même si elle refusait… Rina irait quand même et en rampant, s’il le fallait ! Alors, elle prit une branche qui traînait par là et commença à griffonner un schéma sur le sol.

-Il te faudrait le même genre de prothèse qu’on fait aux personnes qui ne veulent pas d’auto-mail… Et l’idéal serait que tu sois contre un mur pour utiliser l’Alchimie, afin que tu n’aies pas à t’accroupir… Mais si on se retrouve loin d’un mur, je te soutiendrais.

-Maman, tu ne devrais pas, intervint Edwin, dont Tara avait commencé à soigner la cheville.

-C’est soit tout le monde, soit personne, compris ? cingla-t-elle sèchement.

Tous tressaillirent et personne n’osa protester. Parfois, Winry pouvait être encore plus terrifiante que n'importe quel ennemi.

-Il faudrait aussi que quelqu’un te porte quand il te faudra t’éloigner, continua Winry, comme s’il ne s’était rien passé. Je peux te porter mais je ne serais pas assez rapide…

-Je m’en occupe, assura aussitôt Darrick.

La mécanicienne lança un regard inquiet à l’œil borgne de l’adolescent.

-Ça ira, pour toi ?

Darrick hocha la tête, le regard déterminé. Par la suite, Winry termina son schéma.

-Tu es Alchimiste toi aussi, si je me rappelle bien ? demanda la mécanicienne à l’adolescent borgne. Comme Edwin est en train de se faire soigner, tu crois que tu pourrais réussir à créer ça ?

-Hum… Oui mais il va falloir me guider.


~Quelques minutes plus tard~


-Boss, tout est prêt ! lança Yura en rejoignant son patron dans la petite salle improvisée.

-Comment ça se passe avec les automates animés ?

-Je suis aller jeter un œil et les soldats m’ont l’air de bien tenir… Et vous ne devinerez jamais ce que j’ai vu… Edward Elric est vivant et se bat actuellement contre les automates.

-Edward Elric est vivant ?... C’est parfait… Le plan se fera avec lui alors, comme prévu… Nous avons trop galéré à l’attirer ici pour le laisser filer maintenant.

-Il y a son frère aussi… Voulez-vous qu’on le capture également ? Ça pourrait apporter plus de puissance.

-Hum… J’ai une meilleure idée… Capturons sa fille. Elle aussi nous en a fait beaucoup trop bavé pour qu’on la laisse s’en sortir tranquillement… Bien, je vérifie le cercle et le plan pourra enfin être exécuté.


~Quelques minutes plus tard (Encore)~


-Je n’en peux plus, lâcha Ed en s’appuyant contre ses genoux.

Al lui lança un regard inquiet. Ed n’avait clairement pas eu le temps de récupérer ses forces et sa santé physique… A peine rentré chez lui après son terrible combat contre la chimère géante, il avait foncé à Central pour secourir ses enfants… Cela faisait trois jours qu’il n’avait pas arrêter.

Alors qu’il allait venir en aide à son frère, on l’appela au secours un peu plus loin… Le cadet lança un regard hésitant à Ed. Ce dernier comprit et lui fit un signe de tête pour lui faire comprendre qu’il pouvait y aller, qu’il gérerait.

« Allez, remue-toi ! Ta fille à raison, tu es un vrai papy ! » s’encouragea-t-il.

Son corps lui semblait affreusement lourd, comme s'il était involontairement attiré par le sol. Lorsqu'il donna un coup de pied à un automate qui se dirigeait vers lui, il eut l'impression qu'un poids de plusieurs kilo était attaché à sa jambe. Rendant son coup lent et moins fort qu'il l'aurait voulu.

Il n'allait pas pouvoir tenir comme ça éternellement. Ça serait déjà un miracle qu'il tienne encore ne serait-ce qu'une dizaine de minutes.

« Si je pouvais utiliser l'Alchimie, j'en aurais déjà finis depuis longtemps avec ces saloperies... »

Il se souvint s'être dit la même chose contre la chimère. Le cœur serré, il observa du coin de l’œil Alphonse et Roy se battre et venir en aide aux autres grâce à l'Alchimie. Jamais cette dernière ne lui avait autant manqué. Comment était-il censé protéger sa famille, ses amis, et toutes ces autres personnes présentes sans cette chose qui lui avait valu d'être considéré comme un génie ?

Soudainement, il se sentit misérable.

Il ne vit pas l'automate animé lui bondir dessus, dans son dos. Quand il le remarqua enfin, il tressaillit quand il comprit qu'il n'aurait pas le temps de réagir. Il ne put que contempler avec un regard effrayé son adversaire qui se rapprochait dangereusement de lui. Il sursauta lorsqu'un pilier apparut derrière lui pour frapper l'automate. Aussitôt, un deuxième apparut derrière l'adversaire afin de l'écraser violemment contre le premier pilier. Persuadé qu'il s'agissait de son frère, Ed se tourna vers lui, mais constata bien vite que ce n'était pas l’œuvre de son cadet, puisque celui-ci était occupé ailleurs.

Abasourdi, Ed se retourna et se crispa quand il croisa le regard d'Edwin, puis de Rina. C'était eux. Winry tenait leur fille par la taille afin de l’aider à garder son équilibre sur une prothèse de fortune. Darrick était de l’autre côté de Rina, prêt à la protéger en cas de besoin. Ed secoua la tête pour reprendre ses esprits et accourut vers sa famille.

-Je m’en doutais ! Je croyais que tu m’avais promis de rester avec les enfants, Winry ?

-Je n’ai pas rompu ma promesse, je suis avec eux, regarde !

Ed soupira.

-Je parie que c’est inutile de vous dire de retourner en haut ?

A peine eut-il fini sa phrase qu’il sentit un mouvement dans son dos. Avec une vitesse impressionnante, Edwin venait de donner un coup de pied latéral à un automate animé qui s’était approché de lui, dans son dos. Il ne l’avait même pas entendu arriver.

« Mes propres enfants ne cesseront jamais de m'étonner » songea-t-il en regardant son fils avec une lueur de fierté dans les yeux.

-On ne pouvait pas rester en haut pendant que vous vous battez ici, dit l’adolescent. On veut aider.

-Et votre aide sera la bienvenue, avoua Ed. Nos ennemis sont faciles à vaincre mais nous n’en voyons pas le bout… On commence tous à fatiguer.

Il se tourna ensuite vers Rina et Winry.

-Par contre vous deux, ce n’est pas du tout raisonnable d’être venu… Vous auriez dû rester là-haut.

-On n’a rien à craindre, assura Rina. Darrick surveille mes arrières et Iyoko veille sur maman...

-Dans ce cas, je vous les confies, déclara Ed à l'intention des deux amis de sa fille.

Ces derniers approuvèrent d'un hochement de tête déterminé. Ed retourna alors là où il y avait le plus d'ennemis, accompagné d'Edwin.

Le combat continua, toujours aussi long et acharné qu'au début. Et pourtant, Ed ne sut si c'était le fait d'avoir sa famille non loin, mais il eut l'impression de retrouver son énergie. Alors, il comprit. Il n'avait plus d'Alchimie... Mais il ne restait pas faible ou misérable pour autant. Sa famille lui donnait la force nécessaire pour se battre. Jusqu'à maintenant, il avait été capable de les protéger... Mais désormais, ses enfants étaient capable de se défendre tous seuls. Le fait n'était pas qu'il ne pouvait plus les protéger... C'était qu'il n'en avait plus besoin. Ed lança un regard à Edwin, à sa droite, puis à Rina, plus loin à sa gauche… Son cœur fut soudainement rempli de mélancolie. Se retrouver ici, à se battre, ses enfants à ses côtés… Cela lui faisait une sensation étrange… C'était comme si... Oui, c'était ça...

-Hé ! Al ! appela-t-il. Je suis en train de me prendre un méchant coup de vieux !

Al comprit en un clin d’œil ce qu’il voulait dire par là, puisque c’était ce qu’il ressentait, en regardant Tara combattre à côté de lui.

-On dirait qu’il est temps pour la nouvelle génération de nous succéder ! approuva-t-il.

-M’en parlez pas ! lâcha Roy en surprenant leur discussion.

Puis, tout à coup, les automates s’arrêtèrent de bouger. Après quelques secondes d'inactivité, ils s’écroulèrent tous à terre… Comme si quelqu’un les avait désactivés. Un long silence s'en suivit.

-On dirait que quelqu’un veut passer aux choses sérieuses, marmonna Roy, brisant la glace.

La terre trembla sous leur pied. Certains perdirent l’équilibre et tombèrent au sol. Rina fut rattrapées de justesse par Darrick, qui la garda blottie contre lui d'un air protecteur. Soudainement, en plein milieu de la « pièce », la terre s’ouvrit pour faire un trou formant un cercle, devant eux. Une plate-forme s’éleva. Yura et le « boss » étaient dessus.

Roy, son équipe personnelle et quelques autres soldats se crispèrent. Ils avaient reconnu la personne à côté de Yura… Le cerveau de toute cette opération.

-Il y avait bel et bien eu un traître dans l’armée, grommela Havoc.

Roy hocha la tête et lâcha d'un air furieux :

-Rayg...

-Rayg ? répéta Al en fronçant les sourcils.

Ce nom lui disait quelque chose… Puis, en plongeant dans ses souvenirs, il se rappela enfin.

-Est-ce qu’on pense bien au même Rayg ? voulut-il confirmer auprès de Roy.

Pour toute réponse, ce dernier hocha la tête, la mâchoire serrée.

-Tu le connais, Al ? s’étonna Ed, toujours à côté de la plaque.

-De nom seulement… Mais attends, tu ne te rappelles pas de lui ? Tu es le premier concerné, pourtant !

-Ben… Non… Je devrais ?

Winry sursauta :

-Ce n'est pas le gars qui avait appelé Ed pour qu’il aille soi-disant te secourir à dans le sud ? Intervint-elle.

-Oui, c’est lui ! approuva Al.

-Hein ?! ne comprit toujours pas Ed. C’est quoi cette histoire ?

« Nii-san et sa mémoire… » songea Al, blasé.

-Tu ne te rappelles pas de la fois où on t’a appelé en te disant que j’étais dans le sud et que j’avais besoin de renfort ? Alors qu’en fait, j’étais sagement à Xing… Du coup, tu t’es retrouver dans un piège !

-Ça me dit quelque chose, avoua Ed, pensif.

-C’était la dernière fois que tu es partis en mission, rappela ensuite Winry.

-Et le jour où on t’a appris que May et moi attendions des jumeaux. (nda : Voir « la dernière fois que tu es parti » partie 1 et 2)

-Ah oui ! s’exclama-t-il enfin. Et donc, Rayg c’est lui ?

-Oui, approuvèrent ensemble Winry et Al dans un soupir.

Darrick observait d’un air abasourdi la discussion.

-Alors ? Le mythe du grand Edward Elric s’écroule ? taquina Rina, amusée.

Son ami secoua la tête, comme pour reprendre ses esprits et se racla la gorge.

-Hem hem… Des trous de mémoire, ça arrive, tu sais…

Lorsque la famille Elric se tourna vers Roy d'un air interrogateur, il s'expliqua :

-Je l'ai viré il y a plusieurs années et je lui avais interdis de remettre les pieds à Central... J'avais appris qu'il avait usé de son pouvoir et fait exécuter un nombre important de personne et à mon nom...

Il jeta un petit regard en coin à Darrick, mais celui-ci observait Rayg, les sourcils froncés.

-Mais qu'est-ce qu'il fout là, alors ? ne comprit pas Ed.

Roy secoua la tête, signe qu'il n'en savait rien.

-A quoi rime tout ceci, Rayg ? demanda-t-il ensuite.

-Il y a quelques années, j'ai déjà voulu lancer mon plan et aies donc attiré Edward Elric dans un piège... Mais c'était beaucoup trop tôt. Je n'étais pas prêt, ni mes compagnons... Sans oublier ce crétin de doc qui s'était laissé attendrir et l'avait laissé filer... Mais ce fut un mal pour un bien car j'ai compris que j'avais brûler des étapes et qu'il me fallait d'abord plus de puissance...

Ed et sa famille comprirent qu'ils parlaient de ce fameux jour où Rayg avait contacté Ed pour qu'il aille aider son frère.

-Vous n'avez rien vu durant tout ce temps, ricana Rayg. Vous m'avez peut-être virer mais vous l'avez fait beaucoup trop tard, président. Le temps que vous découvriez ce que je faisais, j'avais déjà suffisamment de sacrifices humains pour créer ma pierre philosophale...

Darrick ne quittait pas Rayg des yeux. Il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il lui disait quelque chose…

« Il a usé de son pouvoir et fait exécuter un nombre important de personne à mon nom » venait de dire Roy...

Tout à coup, il se crispa. Et si... Non...

Rayg tourna justement la tête dans sa direction et croisa son regard, faisant tressaillir le jeune homme borgne. Dans un flash, il vit soudainement une maison en feu derrière ce visage et ce sourire triomphant... Comprenant enfin qui il était, les poils des Darrick se hérissèrent sur sa nuque et il serra fort ses poings. Rina lui lança un regard inquiet.

-Darrick… Qu’est-ce qu’il y a ?

-C’est lui, grommela-t-il entre ses dents serrées.

-Quoi ?

-Des années… Des années que j’attends ça !

Et, avant que Rina ne puisse réagir, il s’élança à toute vitesse en direction de la plate-forme en hurlant :

-Salopard !

-Darrick ! Ne t’approche pas de lui ! cria Roy.

Ed, Rina, Iyoko et Edwin tentèrent également de l’arrêter, mais leur voix semblait trop lointaine… Darrick ne les entendait pas.

Yura se prépara à dégainer mais Rayg stoppa son geste. Il ne cilla même pas lorsque, d’un bond, Darrick se retrouva sur la plate-forme, prêt à assener un coup de poing. Rayg l’évita au dernier moment en se mettant sur le côté et, emporté par son élan, Darrick commença à tomber en avant. L’action fut très rapide : Dès que l’adolescent fut à sa hauteur, Rayg lui donna un violent coup de genou dans le ventre, lui coupant la respiration. Il croisa ensuite ses mains et frappa le plus fort possible contre son dos. Darrick s’écroula à terre, parvenant à peine à reprendre son souffle. Rayg sourit et empoigna le col de l’adolescent pour le relever à sa hauteur.

-Alors ? Où est donc passer ta fougue ?

-Laissez-le ! hurla Rina d’une voix tremblante de colère.

Mais Rayg l’ignora et assena des coups de poing dans le ventre de Darrick à répétition. De terribles frissons s’emparait de Rina à chaque hurlement de son ami.

-Que quelqu’un fasse quelque chose, supplia Rina en regardant Roy.

-Rayg pourrait se servir de Darrick comme bouclier… On ne peut pas prendre le risque…

-C'est sûr que c'est beaucoup plus intelligent de le laisser battre Darrick à mort, railla l'adolescente.

Darrick hurla de nouveau. Rina n’y tint plus. Ed, qui était trop occupé à chercher une solution, ne vit que trop tard sa fille frapper dans ses mains et les poser au sol. Il sursauta lorsqu’elle passa à côté de lui à toute allure, sur la plate-forme qu’elle venait de transmuter.

-Rina !

-Je vous aies dit de le laisser ! rugit Rina.

Rayg sourit et s’adressa à Darrick :

-Tu as de la chance. J’ai besoin d’elle et ne peut pas me permettre de l’attaquer… Tu serais mort, sinon.

Puis, il balança Darrick en direction de Rina. Cette dernière se le prit de plein fouet et ils tombèrent tous deux de la plate-forme crée par Rina.

La voie libre, Roy donna l’ordre de tirer à volonté. Rayg échangea un regard entendu avec Yura et cette dernière sortit un interrupteur dont elle appuya sur le bouton. Une sorte de bouclier invisible enveloppa la plate-forme sur laquelle ils se trouvaient. Les balles n’eurent aucun effet et Roy dû mettre fin aux coups de feu d’un signe.

-Que pensez-vous de ce champ protecteur, président ? Des années de recherche pour cela…

Roy tiqua et claqua des doigts, libérant ses plus fortes flammes… mais elles n’eurent aucun effet.

De son côté, Rina se redressa tandis qu’Iyoko, Edwin, Ed et Winry s’approchait d’elle.

-Chérie, tu n’as rien ? s’inquiéta la mécanicienne.

Rina fit signe que tout allait bien. Elle sursauta lorsque Darrick se releva, non sans difficulté, pour avancer d’un pas en direction de Rayg. Ses jambes étaient tremblantes, il avait toujours du mal à respirer et il se tenait douloureusement les côtes. Mais une flamme brillait dans son regard. Sa volonté était plus fort que son état physique…

« Il veut y retourner ! » paniqua-t-elle intérieurement.

Heureusement, Edwin intercepta l’adolescent borgne.

-Laisse-moi passer, grogna Darrick dans un souffle.

-Tu n’es pas en état.

-Laisse-moi passer ! rugit l’adolescent en repoussant violemment Edwin.

-Hé ! intervint Ed d’une voix sévère.

Il attrapa l’épaule de Darrick au moment où Rina se plaçait devant lui.

-A quoi tu joues ? gronda-t-elle.

-C’est lui ! C’est lui le responsable de tout ça ! C’est lui qui a brûlé ma maison, c’est à cause de lui si mes parents sont morts !

-Écoute, tenta Ed, je sais ce que tu ressens, mais…

-Vous n’avez aucune idée de ce que ressens ! Ce type… Je dois le tuer !

-Tu as bien vu que tu n’as aucune chance et ma fille a bien failli y passer en aller te secourir !

-Je ne lui ai rien demandé !

-Ne t’avais-je pas dit que sombrer dans tes désirs de vengeance te boufferai de l’intérieur ? Et assouvir ta vengeance ne va rien arranger du tout, ça va même empirer.

-Tu dois absolument te calmer…, dit Roy en regardant le garçon du coin de l’œil.

-Oh vous, la ferme ! cracha Darrick. Vous n'êtes pas tout blancs, vous non plus ! C'est à cause de vous, tout ça ! Vous n'avez pas été assez vigilant et le temps que vous réagissiez, il avait déjà tuer assez de personne pour sa pierre philosophale ! Vous êtes vraiment un président de pacotille !

Le cœur de Roy se serra. Il devrait effectivement vivre avec ça sur la conscience.

-Je le sais, Darrick et je ne m'excuserai jamais assez pour tout cela... Lorsqu'on en aura fini avec tout ça, je t'autoriserai à me faire subir ta colère mais en attendant, tu n'arriveras pas à battre Rayg tout seul, il faut qu’on s’y mette tous ensemble, c’est notre seule chance.

Ed hocha la tête.

-Il a raison, tu mourras avant de pouvoir lui donner le moindre coup.

-Peu m’importe, je n’ai plus rien à perdre de toute façon !

Une gifle vint conclure sa phrase. Ed lança un regard étonné à Rina, qui était l’auteur du geste. En entendant cette phrase, son sang n'avait fait qu'un tour.

-Redis ça encore une fois et je t’enterre vivant ici même ! menaça-t-elle. Ta vie ! Voilà ce que tu as à perdre ! Et elle a plus de valeur que ce que tu crois ! Tes parents s'en fiches que tu les venges ou que Rayg meurt de ta main ! Et ils ne voudraient certainement pas que tu les rejoignes aussi tôt ! Eux, tout ce qu’ils veulent, c’est que tu vives ! Tu dois vivre, Darrick, pour eux !

-Ça te va bien de dire ça, n'est-ce pas toi qui voulait venir ici pour venger ton père ?

-Justement, j'ai eu tord ! Je sais donc de quoi je parle !

Elle posa sa main près du cœur de Darrick tout en disant d’un ton plus adoucie :

-Et si tu ne le fais pas pour tes parents, fais-le pour Ayame… Elle a encore besoin de toi…

Quand elle vit le regard de Darrick s’apaiser, elle referma sa main et hésita quelques secondes avant de finalement ajouter :

-Et moi aussi…

Sachant que Darrick n’irait pas plus loin, Ed enleva sa main de son épaule. L’adolescent et Rina gardaient leur regard plongé l’un dans l’autre.

Tout à coup, ils sursautèrent tous lorsqu’ils entendirent une explosion. Les soldats faisaient tout leur possible pour essayer de percer le champ protecteur.

A l’intérieur, Rayg tourna la tête vers Yura.

-C’est le moment.

Puis, il posa ses mains au sol, là où un petit cercle de transmutation avait été fait. Une main de terre se créa et se dirigea droit sur Ed.

-Papa ! s’écria Edwin en accourant vers lui.

Mais Ed le vit trop tard et au moment où la main de terre l’empoignait, Edwin attrapait son poignet pour le tenir. Al bondit et attrapa l’autre bras. Alors que Winry s’apprêtait à les seconder, elle vit une autre main de terre empoigner également Rina. Alors que l’adolescente commençait à être tirer en arrière, Darrick et Winry la retinrent par le poignet. Le cœur de Darrick se serra quand vit la peur dans les yeux de son amie… Même plus encore… Elle était effrayée. Iyoko arriva en furie et s’empressa de les aider. La main de terre les tira fort en arrière… Darrick n’avait plus de force, sa main finie par glisser et il lâcha, sans le vouloir, le poignet de Rina, faisant lâcher prise à Iyoko, également. Ne parvenant pas à résister seule, les mains de Winry finirent pas lâchées, elles aussi.

-Non ! hurla-t-elle quand elle vit sa fille se faire emporter.

De son côté, une secousse plus forte tira davantage Ed. Alphonse et Edwin durent finir par lâcher, eux aussi… La mécanicienne regarda avec désespoir son mari rejoindre Yura et Rayg.

-Nii-san ! cria Al.

Roy et ses militaires voulurent de nouveau attaquer mais il n’y avait rien à faire, le bouclier invisible protégeaient leur ennemis et rien ne pouvait passer à travers. Tous ne pouvaient que contempler ce qui allait suivre...

-Le moment est enfin arrivé, fit Rayg en souriant.



Commentaire de l'auteur Yooo ! Eh bien voilà, vous connaissez désormais le cerveau de l'opération. Quelques peti(e)s malins/malignes d'entre vous avez penser au fait qu'il avait un rapport avec le piège tendu à Ed il y a plusieurs années. Vous comprenez mieux pourquoi j'avais dit que ce flash-back avait son importance ;)
Notre petit Ed a réalisé qu'il n'était plus aussi jeune qu'avant car le temps passe malgré tout, mais il a aussi compris que ce n'est pas si grave, car la nouvelle génération est prête à prendre sa place ! Tout comme Roy et Al.

Réponse aux commentaires du chapitre précédent :

pika-78 : Coucou ! Ah tant mieux si tu t'attendais à ce genre de retrouvailles ^^
Ah bah un Elric, ça ne fait jamais dans la dentelle ^^ (Oh c'est méchant ça x) ça y est j'ai ma réputation de fausse sadique haha)
C'est vrai que Rina et Darrick sont chou ensemble, surtout Darrick qui se montre de plus en plus attentionné avec Rina.
Ne jamais sous-estimer la clé à molette (surtout entre les mains de Winry) JAMAIS !! ^^

Anie : Bien le bonjour Anie !
Merci pour ton commentaire sur le chapitre d'avant !
Contente que les retrouvailles t'aient plu:)
Je cours chercher une bouteille de champagne, ne bouge pas ! Mais à ce stade là, c'est même plus une bouteille qu'il faut mais un carton entier !
Haha, pour trouver à qui était destiné le « tu dois vivre », en sortant tous les noms des personnages tu étais obligé de trouver le bon xD
Prell ?! Tu as osé accuser Prell ???? OMG ! Je suis choquée et déçue... Nan blague à part, Prell est seulement et réellement un souffre-douleur ^^ De plus souviens-toi, à cette heure là il est couché à l'hôpital après s'être fait attaqué par l'équipe de Rayg pendant que Rina et Darrick s'entraînaient chez Izumi. Et comme tu dis, Rina l'aurait reconnu;)
Mais franchement ton hypothèse n'était pas mal du tout, je n'aurais pas du tout penser à faire ça et j'aime bien cette idée ^^

Caramel-mou : Soit vous êtes d'excellents détectives, soit je deviens affreusement prévisible... Ou les deux ! :)
Super Winry le retour ! Armée de sa clé anglaise, rien ne peut l'arrêter !
Et tu as la réponse à ta question : Riza est également là !
Roy et Ellie sont mignons en vrai tous les deux ^^ Et ça me flatte que tu sois touché par leur relation, malgré le fait que tu n'aimes pas forcement le personnage.
Ne m'en parle pas T_T Je suis la première à déprimer que se soit bientôt la fin...

Bon, nos héros sont relativement dans le caca (pour être polie ^^), notre cher Rayg passe à l'offensive. Reste-t-il encore un espoir ou ne reste-t-il plus qu'à subir ce qu'il va se passer ?
Réponse dans le chapitre 39 : Le plan prend forme.
Gros poutous à tous ~
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales