Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 820 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

FullMetal Alchemist

La légende de l'Alchimiste
[Histoire Terminée]
Auteur: Jill Kuchiwa Vue: 10008
[Publiée le: 2016-02-24]    [Mise à Jour: 2017-05-22]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 83
Description:
Il est l'heure de faire place à la génération suivante.
Lorsque Rina Elric, digne fille de son père, veut trouver par tous les moyens ce pour quoi elle est faite et quel est véritablement son destin, elle ne se doute pas une seule seconde des choses, bonnes et mauvaises, qui l'attendent... Et que va tout changer. Autant pour elle que pour son entourage.

L'histoire est divisée en 44 chapitres + prologue et épilogue.

ATTENTION : Si vous ne voulez pas être spoiler, tâchez d'avoir fini le manga ou l'anime "FMA Brotherhood"... Promis, un jour je ferais une fic dont même ceux qui n'ont pas finis le manga pourront lire !
Crédits:
Aloooooors, comment dire... Il y a beaucoup de personnages n'à moi, rien qu'à moi !
Les autres personnages et l'univers dans lequel ils évoluent, viennent de l'oeuvre originale de Hiromu Arakawa, que je ne remercierais jamais assez d'avoir créer "Fullmetal Alchemist".
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Dans la gueule du loup

[4720 mots]
Publié le: 2016-12-30Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Lorsque Darrick se réveilla, dès les premières lueurs de l’aube, il fut surpris de voir que Rina était déjà levée. L’adolescente était en train de se préparer. Elle n'avait pas encore attachée ses cheveux et de ce fait, ses mèches blondes dansaient dans son dos au moindre mouvement. Darrick se surpris à la contempler, quelques secondes, avant de reprendre ses esprits et de secouer la tête.

-Je continue de dire que c’est du suicide, grommela-t-il, en guise de bonjour.

-Tu n’es pas obligé de venir avec moi, répondit-elle du tac-au-tac, comme si elle s'attendait à une telle réplique depuis un moment

-Si tu y va toute seule, je ne donne pas cher de ta peau. Ils n’ont plus besoin de toi pour attirer ton père ici, Rina, ils n’hésiteront pas à te tuer !

Rina soupira d’agacement et se retourna pour regarder son ami.

-On en a déjà parlé hier soir, tu sais que je ne changerais pas d’avis.

Darrick soutint son regard.

-Alors promets-moi au moins que tu t’enfuiras dès l’instant où on sentira que ça va mal tourner.

La jeune Elric hésita. Fuir n’était pas sa façon d’agir… Mais il fallait qu’elle pense à Winry et Edwin.

-D’accord. Promis.

-Bien.

Darrick remarqua un sac, derrière Rina.

-Tu as fait du shopping ? se moqua-t-il gentiment.

-On peut dire ça… D’ailleurs…

Elle fouilla dans le sac et en sortit une sorte de bandana noir.

-Voilà pour toi !

-C’est pour quoi ?

-Tu as bien dit que tu voulais un cache-œil, pour ta cicatrice, non ?

Sans lui laisser le temps de répliquer, elle lui enleva délicatement son bandage et observa attentivement la cicatrice qui recouvrait son œil gauche. C’était déjà beaucoup plus joli… Alors, elle plia le bandana afin de l’attacher sur le front de Darrick, puis tira une extrémité afin qu’elle recouvre l’œil abîmé.

-Parfait ! s’auto félicita-t-elle.

-Tu n’étais pas obligée…

-Ba quoi ? Tu préférais vraiment que je te ramène un bandeau de pirate ?

-Non merci.

Rina sourit et sortit ensuite du sac un tissu rouge, sous l’œil étonné de Darrick.

-Et qu’est-ce que tu vas faire de ça ? Ne me dis pas que tu vas aussi me faire des fringues.

L’adolescente pouffa et lui apprit que c’était pour elle. Mais avant de faire quoi que ce soit avec le tissu, elle rassembla ses cheveux blonds en une tresse, sans avoir fait sa queue-de-cheval haute avant, cette fois. Ensuite, elle ferma les yeux pour visualiser une image bien précise, claqua ses mains et les posa contre le tissu. Quand elle rouvrit ses yeux bleus, elle constata avec satisfaction le résultat, c’était exactement ce qu’elle voulait ! Elle attrapa la longue veste à capuche qu’elle venait de créer et l’enfila.

-Qu’est-ce que tu en penses ? fit-elle en tournant sur elle-même.

-C’est pas un peu trop voyant ?

-C’est vrai que ce n’est pas la couleur la plus discrète, mais… Mon père avait une veste semblable quand il avait mon âge et il a toujours adoré le rouge ! Il disait que ça lui donnait l’air balèze ! (Elle serra les poings et regarda dehors, par la fenêtre) Je me bats en son nom, aujourd’hui… Alors autant me sentir proche de lui.


**

Alors que le soleil venait à peine de se lever, Elizabeth fut surprise de tomber sur Edwin, lorsqu’elle ouvrit la porte. L’adolescent avait l’air essoufflé.

-Edwin ? Qu’est-ce que tu fais là ?

-Tes parents sont là ou ils sont déjà au QG ?

-Ils sont au QG, pourquoi ?

-Ma sœur est partie de la maison hier, je sais qu’elle est venue ici et je suis persuadé qu’elle a en tête de finir le combat… Et il faut que je l’arrête avant qu’il ne soit trop tard ! Le problème, c’est que je ne sais pas où je peux la trouver…

-Elle est sûrement allée chercher Darrick… Mais si elle est partie hier, ils doivent alors déjà être en route pour l’entrepôt.

-Tu sais où il est ?

-Laisse-moi le temps d’attraper une arme et je vous y emmène… Heureusement que ma mère en a tout un stock !

Edwin ouvrit la bouche pour protester, mais Elizabeth s’était déjà engouffrée dans la maison.

-Papa, chuchota Tara, tu ne crois pas qu’on ferait bien de prévenir l’armée ?

-Pour le moment, nous devons nous contenter de récupérer Rina avant qu’il ne soit trop tard.

Tara regarda son père avec étonnement. Etant la voix de la sagesse, il n’était pas du genre à se lancer ainsi dans la bataille ainsi…

Il essayait de le cacher, mais il ne pouvait duper sa fille. Il grondait de colère et de rancœur.

-Allons-y, déclara Elizabeth en revenant.

-Tu n’es pas obligée de venir, précisa Edwin, dis-nous seulement où on peut trouver l’entrepôt, je n’ai pas vraiment envie que tu t’attires des problèmes !

-Il est vrai que je n'ai pas envie d'annoncer à ton père qu'il t'est arrivé quelque chose, dit Al. Il y a eu assez de mauvaises nouvelles comme ça, ces derniers jours !

Ni lui, ni Edwin ne savaient pas qu'Elizabeth ne faisait plus partit de l'armée pour le moment.

-J'ai quelqu'un à venger, moi aussi, répondit-elle. Et pour te répondre, Edwin, je savais que je serais embourbée dans les problèmes dès le jour où j’ai rencontré ta sœur, alors autant y aller à fond !


**

Rina et Darrick entrèrent dans le bâtiment. Il n’avait pas été réparé depuis le combat d’Ed contre la chimère et de ce fait, il y avait toujours un énorme trou dans le mur… Et toujours des marques de sang sur le sol…

« Le sang de mon père ? » se demanda Rina, une nausée l’envahissant.

-Il faut qu’on trouve où ils sont, dit Darrick. Il doit bien y avoir un passage secret quelque part !

Rina regarda autour d’elle, se forçant à réfléchir pour oublier quelques instants son envie de vomir... En vain. L’endroit empestait la mort. Un haut-le-cœur s’empara d’elle et elle tomba à genou par terre, une main devant la bouche.

-Rina…

Comme il allait l’aider à se relever, celle-ci leva sa main pour l’en empêcher. L’adolescente blonde prit plusieurs et lentes respirations afin de se calmer. Quand elle reposa sa main sur le sol, elle se mit à fixer longuement le béton froid… Une idée lui traversa l’esprit.

-En bas…

-De quoi ?

-Il n’y a rien sur tous les côtés… Mais personne n’à chercher en bas de l’entrepôt.

Elle avala sa salive avec difficulté et se releva.

-Aide-moi à chercher. Ils ne sont pas assez idiots pour avoir fait un passage sur la surface entière de l’entrepôt, il ne doit surement y avoir qu’un tout petit bout. On pourrait le créer nous-même mais on attirerait beaucoup trop l'attention.

Elle frappa ses mains l’une contre l’autre et les posa au sol. Elle allait mettre du temps, mais elle trouverait l'endroit où était situé le passage.


**

-Il y a l’air d’avoir du monde à l’entrepôt, fit remarquer Zetto.

-J’y vais, se proposa immédiatement Yura en se levant de sa chaise. J’espère qu’il s’agit de notre client !

-Tu penses ? C’est rapide… Je parierais plutôt sur la gamine, moi.

-Pari tenu.

-Si j’ai raison et qu’elle est accompagnée de l’autre gamin… Laisse-le-moi. J’ai des comptes à régler avec lui.

-Oh, tu veux venger ton frère ? Je ne te pensais pas si sentimental…

-La ferme.


**

-Je crois que j'ai trouvé ! s'exclama Rina.

-Et maintenant ? demanda Darrick.

-On entre.

Le sol s'ouvrit légèrement, dévoilant un escalier.

-Je crois que tu as vu juste, fit l'adolescent borgne en sentant un courant d'air.

Rina hocha la tête et alors qu’elle descendait les premières marches, elle sentit tout coup quelque chose lui griffer la joue, avant d’entendre un bruit sourd derrière elle. Elle se retourna alors en sursautant et vit un poignard se planté dans le mur, derrière elle. Darrick le vit aussi et s’empressa d’attraper Rina par le bras afin de la ramener vers lui. Il savait de qui il s‘agissait.

-C’est elle, murmura-t-il à l’adolescente en la forçant à se placer derrière lui.

-Qu…

L’écho résonnait de pas qui montaient les escaliers qu’avait formés Rina résonnèrent. Enfin, Yura apparut effectivement devant eux.

-Je déteste lorsque Zetto à raison, grogna-t-elle quand elle croisa le regard de Rina. Comme on se retrouve… Darrick, je crois ?

Pour toute réponse, celui-ci se plaça devant Rina afin de la protéger et se mit en garde.

-Je suis désolée pour vous, mais vous n’êtes pas ceux que j’attendais… Je vais devoir vous tuer, tous les deux…

-Tout comme vous avez tué mon père ? lâcha Rina d’une voix tremblante de colère.

Yura secoua la tête d’un air lassé.

-Tu n’y es pas du tout, ma pauvre chérie… Si ton cher papa est mort, tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même !

-Pardon ?

-Si tu lui avais transmis dès le début le « message » de Zetto, il serait venu plus tôt et… cet abrutit de doc n’aurait pas encore eu l’idée de créer sa méga-chimère…

-Doc ? Le type aux lunettes qui était avec vous et qui s'est enfuit, l'autre jour ? s’étonna Darrick.

Il se rappelait la façon dont il tremblait et semblait effrayé... Ce type avait réellement été capable de créer ça ?

-Eh oui… Il était plus à l’aise avec la science qu’avec les combats, un vrai scientifique fou… Je ne l’ai jamais senti, ce type, je savais qu’il finirait par nous attirer des problèmes avec ses expériences… Il a voulu créer la chimère la plus puissante qui soit grâce à la pierre philosophale et il en a lui-même payer le prix. La création détruit toujours son créateur, c’est un classique… A peine crée, la chimère l’a dévoré et cela ne l’avait visiblement pas rassasiée, puisqu’elle s’en est prit ensuite à nous, alors que ton père et moi discutions tranquillement. La suite, tu la connais. Si ton père est mort, c’est en grande partie à cause du doc… Ce n’est pas une grande perte, il avait déjà fait échouer le plan une fois, ce crétin… En revanche pour ton papa adoré, sa mort est plus embêtante… Mais avoue que tu as ta part de responsabilité dans cette histoire… Rina. Tu sais que tu nous as mis en situation délicate ?

-Pourquoi aviez-vous besoin de lui ?

-Ça, ça concerne les adultes, pas les gamins, ma petite...

-Non ! grommela Darrick, connaissant dorénavant la susceptibilité de Rina à ce sujet.

En effet vexée, Rina transmuta une lance et accourut vers Yura pour l’attaquer.

-Je ne suis pas microscopique ! rugit-elle, sous le regard blasé de Darrick.

Yura dégaina rapidement son katana et para l’attaque, tout en fronçant les sourcils. Elle n’avait pas vu l’adolescente faire de cercle de transmutation.

« Son ami l’a cachée derrière lui afin que je ne la vois pas faire » crut-elle.

Darrick intervint et attaqua Yura d’un coup de pied retourné. Leur adversaire dût reculer d’un bond pour l’éviter et, dès qu’elle fut sur ses pied, elle s’élança en direction de son assaillant, la pointe du katana pointée droit sur lui.

-Darrick ! s’exclama Rina en lui lançant son arme.

L’adolescent attrapa sans mal la lance et para le katana de Yura juste à temps. Une seconde plus tard, elle aurait empalé son cœur. Alors qu’elle croisait le fer avec Darrick, Yura vit du coin de l’œil les éclairs signifiant qu’une transmutation se faisait. L’incompréhension déstabilisa la femme un instant. Rina, qui avait désormais une nouvelle lance, n’avait pas eu le temps de faire un cercle, pas aussi rapidement, c’était impossible. Quand Yura observa vite-fait le sol pour confirmer et constata qu’aucun cercle n’avait été dessiné. Se pourrait-il que… ? Elle repoussa fortement la lance de Darrick et profita d'avoir une ouverture pour lui donner un coup de pied, déséquilibrant ainsi l'adolescent. Alors, elle bondit en arrière et se tourna vers Rina.

-Tu as vu la Vérité ? demanda-t-elle à Rina, tout en s’éloignant de Darrick.

Rina ne lui répondit pas et se dirigea vers elle pour l’attaquer, mais Yura ne comptait pas en rester là. Elle se rapprocha de Darrick et avant que celui-ci ne puisse réagir, le débarrassa de sa lance d’un coup de pied, avant de se plaquer contre lui et posa la lame du katana contre sa gorge.

-Répond-moi, ordonna-t-elle. Tu as vu la Vérité ?

Comme Rina hésitait encore à répondre, Yura appuya davantage sur sa lame. Lorsqu’un fin filet de sang commença à couler le long de sa gorge, Rina tressaillit et, après un instant d'hésitation, lâcha sa lance, qui tomba au sol avec fracas.

-Qu’est-ce que tu fais, idiote ?! rugit Darrick.

Il grimaça de douleur lorsqu’il sentit le picotement dans sa gorge. En parlant, il avait aidé la lame à s’enfoncer davantage dans sa chair.

Rina ignora son ami et plongea ses yeux dans ceux de Yura.

-Oui, répondit-elle simplement.

-Prouve-le. Mais attention ! Pas de folies... (Elle appuya plus fort sur la lame) Le temps que ton attaque m'atteigne, j'aurais déjà tuer ton ami...

-Arrête, tenta Darrick, se fichant éperdument de la douleur. Va-t-en, Rina ! Ne reste pas là ! Enfuis-toi !

Il se crispa lorsque Rina joignit ses mains, les traits de son visage démontraient sa détermination.

-Arrête !!

Mais l’adolescente posa ses mains au sol et si elle créa simplement un pilier, cela sembla plaire à Yura car son visage s’illumina.

-Parfait. Tu pourrais nous être utile, finalement... Tu as de la chance, si ça n'aurait pas été le cas, tu n'aurais jamais finis ce combat vivante !

-Alors, ça me concerne, maintenant ?

-En effet, je t’invite à me suivre… Dès que j’en aurais fini avec ton petit-copain.

-Laissez-le tranquille.

-J’aimerais bien, mais je préfère être prudente. Je n’ai pas envie de l’avoir dans mes pattes.

Rina fronça ses sourcils et, d’une transmutation, créa un mur derrière Darrick, dont les poignets et les chevilles furent entravées.

-Qu’est-ce que… Rina ! gronda l’adolescent.

-Là, il ne vous gênera pas. Laissez-le.

-Je suppose que je n’ai pas à m’opposer. Très bien, suis-moi !

Au grand damne de Darrick, l'adolescente s’exécuta.

-Rina, tu es en train de tomber dans le piège le plus vieux du monde ! lança sèchement Darrick.

Ses yeux lançaient des éclairs. Quand Rina fut juste à côté de lui, il sentit la main de l’adolescente frôlée la sienne.

-Je ne veux plus que des gens meurent à cause de moi, lui murmura-t-elle avec un sourire aux lèvres. Tout ira bien, je n'ai pas l'intention de mourir.

Le visage de Darrick se décomposa.

-Tu m’avais promis de partir si la situation dégénérait, souffla-t-il désespérément, avant de se reprendre. Tu m’avais promis ! Rina ne fait pas ça !

Il continua de l’appeler, tandis qu’elle descendait les marches avec Yura.

-Tu aurais dû lui clouer le bec aussi, fit cette dernière. Je suis épuisée rien que de l’entendre !

Rina ne répondit pas et continua de marcher, la tête basse, jusqu’à ce que les ténèbres les engloutissent totalement.

Quand ses yeux s’habituèrent à l’obscurité, Rina comprit qu’elles étaient dans une sorte de couloir, simplement illuminé par des bougies.

Après quelques minutes de marches, elles croisèrent Zetto.

-On dirait que j’avais raison, déclara celui-ci de sa voix puissante. J’espère que tu as tenu ta promesse ?

-Il est en haut et t’attend bien sagement, annonça Yura.

Rina se crispa quand elle comprit qu’ils parlaient de Darrick.

-Non ! Vous deviez le laisser tranquille ! paniqua-t-elle.

-Moi oui, mais Zetto n’a fait aucune promesse, lui !

Rina lui lança un regard assassin et joignit ses mains.

-Je ne vous laisserais pas lui faire quoi que ce soit !

Mais Yura avait anticipé sa réaction et lui cogna le ventre avec le fourreau de son katana. Quand elle se plia en deux, le souffle coupé, Zetto en profita pour lui donner un coup derrière la nuque et l’adolescente s’évanouit.


**

-C’est ici ? demanda Edwin.

-Oui, affirma Elizabeth.

Puis, elle hésita et rajouta à son intention.

-Tu ne devrais peut-être pas entrer. Il y a encore des… marques du combat de ton père.

-Ma sœur est sûrement en danger, là-dedans ! Ce n’est pas le moment d’être faible !

-Ça n’a rien avoir avec de la faiblesse.

-Tu ne me feras pas changer d’avis, j’y vais.

-Chut, fit soudainement Alphonse, vous n’entendez pas quelque chose ?

Tous restèrent silencieux. En effet, on pouvait vaguement entendre comme des grognements, venant du bâtiment… Il y avait quelqu’un à l’intérieur… Ou quelque chose.

-C’est une voix humaine, fit remarquer Tara.

-Approchons-nous en petit groupe, proposa Al. Tara et Edwin, restez en arrière. Elizabeth et moi nous vous ferons signe quand vous pourrez approcher.

Ellie hocha la tête et vérifia que son arme était bien chargée avant de suivre Alphonse, qui se déplaçait discrètement, recroquevillé sur lui-même.

-La porte est entrouverte, prévint Al en chuchotant, tandis qu’ils marchaient. Essaye d’y jeter un œil, moi, je vais regarder par le trou du mur. Si la voie est libre, on appelle Tara et Edwin pour qu’ils nous rejoignent mais s’il y a quelqu’un, on s’occupe d’abord de lui.

-Comment on s’organise s’il y a quelqu’un ?

-Tu entres par la porte et pendant qu’il sera concentré sur toi, je viendrais l’attaquer par derrière.

-Compris.

Ils se séparèrent une fois près de l’entrepôt. L’ex adjudant-chef s’avança d’un pas lent et silencieux vers la porte, pendant qu’Alphonse marchait tout aussi discrètement vers l’immense trou que la chimère avait fait, durant son combat contre Edward.

Les grognements qu’ils entendaient plus loin étaient bel et bien humains. Quelqu’un était en train de pester, à l’intérieur.

-… emmerdeuse… s’attire touj… èmes toute seule… trop têtu…, entendit vaguement Elizabeth.

Elle fronça les sourcils. Elle connaissait cette voix… La seconde d’après, Alphonse lui fit signe qu’il n’y avait qu’une seule personne à l’intérieur. Ensuite, il articula afin que ses lèvres disent silencieusement « Il est entravé ». Ellie leva le pouce pour dire qu’elle avait bien comprit et ouvrit la porte tout en restant sur ses gardes. Elle sursauta lorsqu’elle reconnut…

-Darrick ?!

-Adjudant-chef Mustang ? s’étonna celui-ci en même temps.

-Qu’est-ce qu’il s’est passé ? demanda Ellie en accourant pour se rapprocher de lui.

-L’entêtement Elric, vous connaissez ?

Il ne fallut pas plus d’explication à la jeune Mustang. Comprenant qu’il n’y avait aucun danger avec lui, Al fit signe à sa fille et son neveu de venir. Une fois les deux adolescents vers lui, ils entrèrent.

-Darrick ! Où est ma sœur ? paniqua Edwin en les rejoignant.

-Vous devez me libérer, il faut la rejoindre au plus vite, elle est en danger !

Alphonse claqua ses mains l’une contre l’autre et posa ses mains contre le muret de terre qui retenait Darrick et le détruit.

-Où est-elle ? demanda-t-il ensuite.

-Il y a des escaliers cachés, il faut les descendre, répondit Darrick en frottant ses poignets.

-Allons-y ! décida Tara.

Mais au moment où Darrick leur désignait l’endroit où se situait l’escalier, la terre trembla légèrement et celui-ci apparut peu après et des pas se rapprochèrent, montant les marches de l’escalier.

Zetto sembla mettre quelques secondes à réaliser la situation.

-On dirait qu’il y a plus de monde, grommela-t-il. Yura aurait pu être plus prudente.

-Qu’est-ce qu’on fait ? demanda Tara en se mettant en garde.

-Il ne pourra pas tous nous surveiller en même temps, il faut qu’on se sépare, dit Al.

Son cœur se serra. Quelque part, il n’avait pas envie de laisser l’un des adolescents se battre contre lui. Il semblait fort mais Al se sentait capable de le battre… Mais d’une autre part, il ne pouvait pas non plus rester ici et laisser les autres partir à la recherche de Rina. Qui sait sur quoi ils tomberaient, en bas ?

Un terrible choix se dressait face à lui.

-Laissez-moi, déclara Darrick. C’est moi qu’il veut.

Il avait remarqué que Zetto ne le quittait pas du regard. Une lueur de colère brillait dans ses yeux. Il voulait visiblement venger son frère et n'avait pas l'intention de le laisser filer, cette fois

-On ne peut pas te laisser seul, s’opposa Edwin.

-Il vaut mieux que vous soyez plus nombreux en bas ! Allez, dépêchez-vous d’aller chercher Rina ! pressa-t-il.

Sans leur laisser le temps de répondre, il accourut attaquer Zetto de front. Alphonse en profita pour se diriger précipitamment vers l’escalier, suivit des autres. Avant de descendre, Edwin croisa le regard de Darrick. Le jeune Elric lui fit un hochement de tête d’encouragement et de remerciement et Darrick lui répondit du même signe, avant de se reconcentrer sur son combat.


**

-Bon sang, râla Yura, Zetto aurait pût réfléchir avant l’assommer comme ça !

Elle portait Rina sur son dos, puisque celle-ci était inconsciente. De ce fait, elle avançait plus lentement que ce qu’elle devrait ! La pièce du boss n’était plus si loin que ça, mais à ce rythme, elle n’y serait jamais !

Comme pour confirmer, elle entendit l’écho de plusieurs pas… Des personnes venaient ici. Yura leva les yeux au ciel d’un ait blasé. Zetto devait être tellement obnubilé par sa vengeance contre Darrick qu’il avait surement laissé des personnes entrer ici !

-Pourquoi ce sont les femmes qui doivent toujours tout faire elles-mêmes, ici ? pesta-t-elle.

Puis, elle réalisa qu’elle était juste devant la porte du laboratoire du scientifique. Plusieurs rugissement et grognements se faisaient entendre, à l’intérieur. Un sourire espiègle se dessina sur ses lèvres… Peut-être que le doc n’avait pas été si inutile que ça, finalement !


**

Al, Tara, Edwin et Elizabeth courraient le plus vite possible, dans le couloir étroit. Il y avait peut-être une chance de rattraper leur retard, il n’y avait donc pas une seule seconde à perdre !

Soudain, Ellie, dont les sens étaient très affûtes, les obligea à s’arrêter en leur bloquant le passage de son bras. Tara, surprise par le changement d’allure brutal, fit un léger dérapage et manqua de tomber par terre, déséquilibrée. Mais son père eut le reflex de la rattraper. Tout en guettant autour de lui, son bras ayant agi de lui-même… Une habitude de l’Elric Ball, surement, à force de devoir toujours être prêt à rattraper Su et Rei !

-Qu’est-ce qu’il y a ? demanda Edwin en chuchotant.

Elizabeth ne répondit pas tout de suite. Des grognements se faisaient à nouveau entendre… Mais c’était des grognements d’animaux, cette fois…

-Ça pue la chimère, annonça-t-elle en grimaçant.

-Super, ironisa Tara en grommelant, on avait tout à fait besoin de ça !

-Et à mon avis, il n’y en a pas qu’une.

Ils se mirent tous en garde et Alphonse veilla particulièrement à ce que sa fille reste derrière lui. Quant à Elizabeth, elle se plaça légèrement devant Edwin pour le protéger, puisque c’était lui qui avait le moins d’expérience en combat.

Ils avancèrent à pas lent, sans baisser leur garde. Ils finirent par distinguer plusieurs dizaines paires d’yeux, dans l’obscurité… A peine une seconde plus tard, un nombre incalculable de chimères sortirent de l’ombre, les crocs en avant et salivant rien qu’à la vue du groupe de personnes.

Lorsqu’ils bondirent vers eux, Tara lança plusieurs kunaïs sur le sol et dessina un cercle de transmutation avec sa vitesse habituelle et lorsqu’elle y plaqua ses mains, un profond trou se forma sous les chimères et quelques-unes tombèrent. Elle n’avait laissé qu’une maigre parcelle pour leur permettre de traverser, après.

Al lança un regard fier à sa fille avant de se concentrer. Certaines chimères étaient dotées d’ailes et d’autres pouvaient bondir par-dessus, mais au moins il y en avait un bon nombre en moins. Cependant, vu le souffle saccadé de Tara, cela lui avait demandé pas mal d’énergie et elle avait besoin d’un peu de temps avant de recommencer.

Alors qu’une première vague de chimères les attaquaient, Elizabeth remarqua qu’Edwin n’était plus près d’elle. Elle le chercha alors du regard et vit avec stupéfaction qu’il avait réussi à se faufiler entre les chimères afin de continuer à avancer. Alphonse le remarqua, lui aussi.

-J’y vais ! lui lança Elizabeth en courant à la poursuite d’Edwin.

Alphonse hocha la tête. De toute façon, cette fois, il n’avait pas d’autres choix que de rester ici.

-Tu veux toujours que je reste en arrière ? taquina Tara malgré la situation.

-Eh bien… On dirait que je vais avoir besoin d’aide et tu me semble parfaite pour ça !

De son côté, Edwin se crispa lorsqu’il vit qu’une chimère lui bondissait dessus. Il n’allait pas pouvoir l’éviter ! Alors qu’il allait quand même faire une tentative d’esquive, une balle siffla et plongea pile dans la tête de la créature, qui retomba lourdement au sol. Le regard d’Edwin croisa celui d’Elizabeth.

-On dirait qu'il y a un escalier plus loin, Rina doit être encore plus bas, dit-il par-dessus son épaule tout en reprenant sa course.

-Tu pourrais prévenir avant de partir comme ça ! gronda Ellie en le rattrapant.

-Désolé. Mais je ne pouvais pas me permettre de perdre du temps ici ! Tonton Al s’en sortira et Tara est très douée. Sans parler de toi.

-Justement, tu n’as de connaissances ni en arme à feu, ni en combat, ni en Alchimie alors la prochaine fois que tu prévois de continuer de ton côté, tiens-moi au courant !

Elle vit un petit sourire se dessiner sur les lèvres d’Edwin. Sourire qu’elle ne comprit pas. Puis, quelque chose d’autre attira son attention, dans la porte grande ouverte qui dévoilait ce qui semblait être un laboratoire. Plusieurs cages étaient ouvertes, c’était sûrement de là que venaient les chimères, mais ce n’était pas ça qu’avait remarqué Elizabeth.

-Qu’est-ce qu’il y a ? demanda Edwin en s’arrêtant également.

Il suivit son regard et découvrit bientôt une caisse où « DYNAMITE » était écrit.

-Wow…

-Ça, c’est cool ! fit Ellie avec un grand sourire.


**

Winry se réveilla en sursautant, comme étonnée de s’être laissé envahir par le sommeil. Après une nuit blanche à travailler sur son auto-mail, elle se souvenait avoir fermé les yeux, un peu avant le lever du soleil, pour reposer ses paupières lourdes… Elle avait dû s’assoupir. A voir où le soleil en était, elle n’avait dû dormir qu'une petite heure…

La mécanicienne regarda l’auto-mail, afin de se rappeler où elle en était. Grâce à l’aide d’Edwin, elle avait bien avancé. Encore quelques heures à travailler dessus, et il serait complet. Winry caressa doucement le métal du bout des doigts.

Mais après ? Que ferait-elle ? Elle n’allait tout de même pas démonter et remonter cet auto-mail tout sa vie… Et pourtant, il n’y avait que sur celui-là qu’elle avait envie de travailler, puisqu’elle ne se sentait pas encore capable de rouvrir la boutique…

Pour la première fois de sa vie, elle n’avait pas envie de terminer ses commandes, pas envie d’en avoir de nouvelle… Pas envie d’exercer son métier, tout simplement…

Sentant les larmes lui brûler les yeux -dont tout éclat de vie avait disparu-, Winry soupira et enfoui sa tête entre ses bras croisés. Elle ne sut combien de temps elle resta comme ça… Elle ne réagit même pas lorsqu’elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir, puis se refermer.

« Edwin doit être de retour avec Rina » songea-t-elle.

Enfin, elle l’espérait…

Et pourtant, elle ne bougea pas pour autant et resta avachie sur sa table de travail. Après quelques secondes, elle releva la tête, étonnée de constater que la maison restait silencieuse et qu’aucun de ses deux enfants ne soit venu la voir… Elle ne les entendit même pas monter dans leur chambre.

Elle était loin d’avoir rêvé, pourtant… Elle avait bel et bien entendu la porte…

«Folle... Je deviens définitivement folle... » songea-t-elle, le cœur serré et une boule au ventre rien qu'à cette idée.

Intriguée, Winry finit par se lever et sortir de son atelier, après avoir difficilement avaler sa salive.

-Edwin ? Rina ? appela-t-elle.

Aucune réponse. Winry fronça les sourcils.

Folle... Elle devenait folle...

Les larmes lui montèrent aux yeux.

-Vous êtes là, les enfants ? insista-t-elle d'une voix tremblante.

Il y eut un léger silence. Enfin, ce fut une voix extrêmement faible qui lui répondit.

-Winry…



Commentaire de l'auteur Hey ! Une fin de chapitre sur un cliffhanger, bien comme je les aime ! Alors ? Nouvelle hallucination ou Ed serait-il de retour pour de vrai ?
Quant à Edwin et Elizabeth, vont-ils arriver à temps pour aider Rina ? Al, Darrick et Tara vont-ils réussir à les rejoindre ?

Vous n'aurez qu'une partie des réponses la semaine prochaine car le chapitre se concentrera sur une seule des question présentes ici...
Vous voulez un petit indice ?
Hum... Allez, c'est bien pour vous que je fais ça et parce que je vous dois bien ça. L'indice est tout simplement le nom du prochain chapitre : Le phœnix renaît de ses cendres.

Je vous souhaite à tous et toutes de passer un excellent réveillon et vous souhaite à l'avance une bonne année 2017 ! Santé, Amour, Joie, Réussite, Argent (avouons que ça aide bien xD) et tout pleins d'autres de bonnes choses !
Gros bisous à tous, profitez bien de cette fin d'année.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales