Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 817 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

FullMetal Alchemist

La légende de l'Alchimiste
[Histoire Terminée]
Auteur: Jill Kuchiwa Vue: 10002
[Publiée le: 2016-02-24]    [Mise à Jour: 2017-05-22]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 83
Description:
Il est l'heure de faire place à la génération suivante.
Lorsque Rina Elric, digne fille de son père, veut trouver par tous les moyens ce pour quoi elle est faite et quel est véritablement son destin, elle ne se doute pas une seule seconde des choses, bonnes et mauvaises, qui l'attendent... Et que va tout changer. Autant pour elle que pour son entourage.

L'histoire est divisée en 44 chapitres + prologue et épilogue.

ATTENTION : Si vous ne voulez pas être spoiler, tâchez d'avoir fini le manga ou l'anime "FMA Brotherhood"... Promis, un jour je ferais une fic dont même ceux qui n'ont pas finis le manga pourront lire !
Crédits:
Aloooooors, comment dire... Il y a beaucoup de personnages n'à moi, rien qu'à moi !
Les autres personnages et l'univers dans lequel ils évoluent, viennent de l'oeuvre originale de Hiromu Arakawa, que je ne remercierais jamais assez d'avoir créer "Fullmetal Alchemist".
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Doutes

[5778 mots]
Publié le: 2016-09-03Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Yooo ! Me voilà pour le chapitre 24 !
Par contre... Vous êtes vraiment sûrs de vouloir le lire ?

Vous êtes sûrs, hein ?

Vraiment sûrs ?

Certains ?

Bon eh bien... Vous l'aurez voulu...
Bonne lecture.

Si je peux m'exprimer ainsi.

Rina ne quittait pas des yeux son agresseur. Comment était-ce possible ? Darrick avait certifié qu’il l’avait tué… Et Rina faisait confiance à son ami.

Alors comment… ?

Darrick semblait aussi perdu qu’elle. Il semblait se poser autant de questions qu'elle... Des questions dont il ne trouvait aucune réponse.

-Elric, Darrick, vous vous sentez capable de vous charger de lui ? demanda Elizabeth.

L’adolescent hocha la tête et lança un regard inquiet à Rina. Cette dernière semblait rassurée à l’idée de combattre à ses côtés... Et pourtant, son corps ne pouvait s'empêcher de trembler. Le jeune homme se mit à sa hauteur et murmura d'un ton anormalement doux :

-Calme-toi. Tu vas lui montrer tes progrès. On va lui montrer.

Rina le regarda d’un air reconnaissant et se tourna vers Ellie.

-Oui, on s’en charge.

-Très bien, je m’occupe de la femme et...

-Dans ce cas, je me charge du dernier, conclut Jon. Il ne m'a pas l'air sauvage, dès que j'en aurais finis avec lui, je vous viendrais en aide, Mustang.

-Colonel, vous n’êtes pas censé être ici !

-Adjudant-chef, ce n’est pas à vous de me donner des ordres.

-Attention ! hurlèrent Rina et Darrick.

Le colonel Jon et l’adjudant-chef s’écartèrent au moment où deux poignards faillirent leur empaler le crâne.

-C’est très malpoli de venir comme ça, chez les gens, lança la femme.

-C’est aussi très malpoli de les accueillir comme ça, rétorqua Jon, le visage grave.

La femme sourit et se tourna vers Rina.

-Comme on se retrouve… Tu en a mis du temps à délivrer le message.

Ses yeux violets transperçant mirent Rina mal à l'aise. L'adolescente eut un mouvement de recul, avant de se forcer à se retrouver son courage. Elle serra les poings comme pour essayer de montrer sa détermination.

-Quel message, à la fin ? s’impatienta l’adolescente.

-Je vois… Ce n’est toujours pas fait… Tu es désespérante, petite !

Voilà exactement ce qu'il fallait pour la remonter à bloc.

-Comment ça, « petite » ? s'écria Rina.

Quand elle fonça droit sur la femme, elle entendit Darrick s'exclamer derrière elle :

-Qu'est-ce que tu fais, idiote ?!

Il n'avait absolument pas comprit la raison pour laquelle elle avait eu ce coup de speed.

-Je ne vous permets pas de me traiter de crevette ! rugit-elle en se préparant à donner un coup de poing.

Darrick fut blasé, pendant un bref moment. C'était pour ça qu'elle avait foncé tête baissée ? Il se rappela effectivement de leur première rencontre...

« C'est pour m'avoir traiter de morveuse » lui avait-elle dit après l'avoir combattu. Darrick l'avait en effet bousculer en la traitant de gamine...

« C'est quoi son problème ? Un complexe d’infériorité ? »

La femme sourit et prit un poignard, prêt à le lancer sur l’adolescente dès qu’elle serait assez près. Mais un coup de feu retentit et la balle se nicha dans la main de l’ennemie, qui relâcha le poignard avec un cri. Rina voulu profiter de ce moment, mais l’homme baraqué l’intercepta et lui donna un coup de pied. L’adolescente se mit en garde au bon moment et parvint à alléger le choc.

Le deuxième homme, celui avec les lunettes, restait silencieux. Les jambes tremblantes, il observait d’un air terrifié la scène qui se produisait devant ses yeux.

-Tu n’es pas assez prudente, Yura, grommela l’homme baraqué avec un signe de tête sur la blessure de la balle sur sa main.

La dénommée Yura l’ignora et dégaina l'un de ses katana. Pendant ce temps, Darrick s’empressa de rejoindre Rina.

-Tiens, tiens… C’est ton jour de chance, Zetto, tu as devant toi l’assassin de Berto, lâcha Yura à l’homme.

-Berto ? ne comprit pas Darrick.

Rina fronça les sourcils, aussi perdue que son ami. Et puis, tout s’illumina dans son esprit.

-Des jumeaux, souffla-t-elle.

Darrick sursauta et la regarda. Mais oui, bien sûr !

-Que me voulez-vous ? demanda ensuite Rina.

-Ça, tu le saurais, si tu avais délivré le message, soupira Yura.

-Mais quel message ? Je ne comprends pas !

-Zetto va t’aider à recouvrer la mémoire. Après tout, vous vous êtes déjà rencontrés, tous les deux.

Elle fit un signe de tête à Zetto, qui craqua ses doigts.

-Vous n’allez rien faire ! gronda Elizabeth en s’approchant, tout en se préparant à tirer.

-Vous êtes en état d’arrestation ! lança ensuite Jon.

-Mais oui, bien sûr, railla Yura en ricanant.

Elle chargea sur Jon, le katana pointé vers lui. Ellie réagit au quart de tour et lui tira dessus, mais leur adversaire évita habilement les balles et le colonel esquiva juste à temps la lame.

S’en fut trop pour l’homme à lunette. Il hurla et retourna en courant à l’intérieur du bâtiment, sous le regard interloqué de Yura et Zetto.

-Il ne sert vraiment à rien, dès qu’il est en dehors de son laboratoire, celui-là ! râla Yura. L peut être sûr que j'en touche deux mots au boss !

Cette dernière entendit ensuite Jon parler. Elle tourna la tête et vit qu’il était en train de demander des renforts. Elle le laissa faire. Après tout, ils en auraient fini bien avant que les renforts n’arrivent.


**

-Votre Excellence ! lança Garray en entrant précipitamment dans le bureau de Roy. Je viens de recevoir un appel du colonel Jon, il demande du renfort immédiat.

Quand le lieutenant lui dit ensuite le lieu où ils devaient intervenir, le visage de Roy se crispa et la colère ne tarda pas à se lire dans ses yeux.

-Allons-y, grommela-t-il en attrapant sa veste d’un geste sec.

Riza échangea un regard inquiet avec Garray, puis, la garde du corps suivit Roy.

-Comme je l'avais prévu, il ne nous a pas attendu, annonça-t-il discrètement à Riza. Le combat avait l'air d'avoir déjà commencé.

Hawkeye le regard d'un air mi-paniqué, mi-inquiet. La culpabilité s'empara d'elle. Garray le remarqua.

-Vos ordres étaient parfaitement clairs. Il devait nous prévenir avant d'intervenir... Je suis plus fautif que vous. J'aurais dû l'accompagner.

-J'espère que nous arriverons à temps, murmura Riza en se mordant la lèvre.

-Mustang, Elric et Jon sont forts. Nous arriverons à temps.


**

Les progrès de Rina et Darrick se faisaient sentir. Ils avaient nettement l’avantage sur Zetto et de ce fait, Rina avait repris confiance en elle. Elle avait l’impression que Zetto était plus lent que lors de leur première rencontre… Alors qu’en réalité, c’était elle qui était plus rapide. Plus réactive, aussi. Ses attaques plus précise et plus puissantes.

De temps en temps, elle regardait Ellie et Jon, qui se battaient contre Yura. Katana contre armes à feu, Yura aurait dû être désavantagée… Et pourtant, aucune balle ne la touchait, elle était beaucoup trop rapide. Bien plus que Rina et Darrick réunis. L'adolescente fronça les sourcils en constatant que la blessure que Yura avait eu à la main, dû au coup de feu d'Ellie, ne semblait pas la déranger.

-Tu es plus forte que la dernière fois, grommela Zetto, faisant revenir Rina sur terre.

Rina se reconcentra sur le combat et en voyant que Darrick préparait un cercle de transmutation, elle décida de l’aider à gagner du temps et attaqua donc sona dversaire au corps-à-corps. Même si ses coups le touchaient souvent, il restait endurant et donc, dur à blesser. Dès que Darrick eut finit, Rina s’éloigna d’un bond pour se placer à l’opposé de Darrick et frappa dans ses mains. Les deux adolescents transmutèrent en même temps un mur, qu’ils firent avancer à toute vitesse sur Zetto. Prit en sandwich, il se prit les murs de plein fouet. Un nuage de fumée s’éleva dans les airs. Rina s’avança d’un pas méfiant et sursauta lorsqu’un énorme débris vola dans sa direction. Elle se jeta sur le côté et fit une roulade. Quand elle se redressa, elle vit Zetto qui accourait vers elle, à peine égratigné. Darrick transmuta un énorme projectile qu’il lança en direction de leur ennemi, avant d’également accourir. Sentant quelque chose se rapprochait de lui, Zetto s’arrêta net et fit demi-tour pour attraper au vol le projectile au moment où il l’atteignait. Sans plus attendre, il lança vers Darrick avec deux fois plus de puissance. Darrick n’eut pas le temps de l’éviter ou de contre-attaquer et se prit le projectile de plein fouet. Avec le choc, l’adolescent fut propulsé plusieurs mètres plus loin. Se désintéressant de Rina, Zetto s’avança rapidement vers Darrick et alors que celui-ci allait se relever, le baraqué le plaqua au sol avec son pied. Le cœur de Rina fit un bond dans sa poitrine. Elle ne pouvait pas utiliser l’Alchimie, elle risquerait de blesser Darrick. Alors, elle s’empressa d’aller vers Zetto pour l’attaquer au corps-à-corps. Son adversaire para et contre-attaqua ses coups sans bouger, ne prenant même pas la peine d’enlever son pied, qui entravait Darrick au sol. A cause de la douleur, l’adolescent ne parvenait même pas à dessiner un cercle.

De leur côté, Elizabeth et Jon n’était pas en meilleur position. Même à eux deux, ils ne parvenaient pas à toucher Yura alors qu’elle, parvenait sans problème à les blesser de son katana. Ellie essuya sa joue avec sa manche, d’un geste de rage. Elle venait juste de recevoir une coupure à la joue.

Le soulagement s’empara d’elle lorsqu’elle entendit les sirènes, au loin. Les renforts arrivaient !

Yura claqua la langue d’un air agacé. Elle savait que le Q.G n’était pas si loin, surtout s’ils faisaient le trajet en voiture. Néanmoins, elle pensait qu’elle aurait eu le temps de s'occuper du petit groupe avant l'arrivée des renforts.

Elizabeth remarqua soudainement qu'elle n'avait plus de balle. Cela n’échappa pas à Yura, qui en profita pour s’élancer vers elle afin de l’attaquer. Elizabeth lâcha son arme et se mit en garde, essayant de se rappeler ses maigres cours d’art martiaux.

Jon voulut tirer sur Yura, mais il poussa un juron lorsqu’il constata que son chargeur était également vide. Il n’hésita pas une seconde et accourut vers Elizabeth pour venir à son secours. Il bondit près de l’adjudant-chef et la poussa sur le côté, la faisant tomber au sol, au moment où la lame s’abattait sur elle. Quand Elizabeth se redressa, elle vit avec effroi la lame traverser le corps de Jon.

-Colonel ! hurla-t-elle.

Yura sourit et enleva son katana du corps de Jon en appuyant son pied contre lui. Le colonel vacilla et Elizabeth voulut le rattraper au moment où il tombait, mais le corps était trop lourd et Ellie tomba avec lui.

-Colonel, colonel ! s’exclama-t-elle en le secouant doucement. Restez avec nous, colonel !

Mais ses efforts étaient vains. Jon était déjà mort.

Ayant entendu l’adjudant-chef hurler, Rina s’était tournée vers elle pour voir ce qu’il se passait. Quand elle découvrit le corps inerte de son colonel, et Ellie qui essayait vainement de le réveiller, son cœur se serra et les larmes lui montèrent aux yeux.

Profitant de son inattention, Zetto lui empoigna la tête de son immense main. Rina eut le désagréable souvenir que cette scène s’était déjà produite avec la première fois qu’il l’avait attaqué.

Elle ressentit la même peur qui s’était emparée d’elle, ce jour-là… Son cœur se serra et se mit à battre aussi fort que ce même jour… Elle tremblait de tous ses membres…

Alors, elle s’en rappela.

Cette phrase…

Ce « message » …

Tout lui revint en mémoire.

-Mon… père… ? souffla-t-elle.

Un sourire satisfait apparut aux lèvres de Zetto.

-Bien… Tu t’en rappelles.

Deux voitures arrivèrent en trombe et dérapèrent avant de s’arrêter. Les véhicules n’étaient même pas encore immobiles que des militaires sortirent précipitamment et se préparèrent à tirer.

- Zetto, allons-nous-en ! s’exclama Yura en accourant vers lui.

L’homme baraqué hocha la tête et lança Rina plus loin. Leurs adversaires s’enfoncèrent dans la forêt, ignorant les coups de feu.

-Suivez-les ! ordonna sévèrement Roy. Rasez-moi toute la forêt si vous le devez, mais ne revenez pas les mains vides !

Elizabeth sursauta. Son père était ici ?!

« Et s’il est là, maman est là aussi… » devina-t-elle le cœur serré.

Elle n’osa pas se retourner pour le constater de ses propres yeux.

-Il y en a un à l’intérieur ! prévint Darrick en se relevant péniblement.

Ensuite, l’adolescent s’empressa d’aller vers Rina, qui avait du mal à reprendre ses esprits. Elle redressa la tête et tressaillit quand son regard tomba sur Jon. Alors que Darrick voulu l'aider à se relever, elle le repoussa et se leva précipitamment pour courir et s’accroupir aux côtés d’Elizabeth. Le lieutenant Garray et Iyoko ne tardèrent pas à les rejoindre. Tous deux s'arrêtèrent net en découvrant le coprs sans vie du colonel.

-Mon Dieu, souffla Iyoko en portant une main à sa bouche.

-Que s’est-il passé ? demanda lentement Garray sans quitter Jon des yeux.

-Il… Il m’a protégé, il…, fit Ellie, sous le choc. Ça vient seulement de se passer...

Garray ferma les yeux et serra ses paupières de toutes ses forces. Ça venait seulement de se passer... Bon sang, s'ils étaient arrivés ne serait-ce que quelques secondes avant...

D’une main tremblante, Elizabeth essuya une larme. Rina se mordit très fort l’intérieur des joues pour essayer de se retenir de pleurer… Mais cela fut inutile, puisque les larmes coulèrent sur ses joues, de façon incontrôlable. Elle étoffa du mieux qu’elle put un sanglot, lorsque Garray s'approcha d'un pas mal assuré pour s'accroupir devant Jon. Il tendit la main et ferma doucement les paupières de son défunt ami. Iyoko, elle, s’approcha de Rina et lui serra fort la main, aussi émue qu’elle.

C’était tellement irréel… Il était vivant, à peine une minute avant… Ça avait été trop soudain…

Darrick regarda tristement le petit groupe.

-Président ! lança un sergent.

Tout le petit groupe sursauta, se rappela soudainement de la présence de Roy Mustang sur les lieux.

-Il n’y a personne à l’intérieur ! continua le sergent.

-Quoi ? s’étonna Darrick. C’est impossible, nous l’avons tous vu entrer !

Mais Roy n’avait pas le cœur à régler ce problème-là. Son attention était sur le cadavre de Jon, entouré d’Iyoko, Rina, Garray, Ellie, le pleurant…

La colère se mit à gronder en lui.

-Continuez les recherches, ordonna-t-il au sergent, avant de se concentrer de nouveau sur le petit groupe. Rina, adjudant-chef Mustang et Darrick, nous rentrons au Q.G, je vous veux dans mon bureau tout de suite.

-Roy, ce n’est peut-être pas le moment, murmura Hawkeye en tendant la main pour presser son bras.

Mais Roy repoussa fermement son geste ?

-Tout de suite, s’entêta-t-il d’un air sévère.


**

-Irresponsables… Irresponsables ! gronda furieusement le président. Expliquez-moi ce que vous n’avez pas compris dans : Interdiction formelle de continuer l’enquête et d’aller à l’entrepôt. Ce sont pourtant des mots simples, non ? Et pourtant, une heure après, nous avons un appel du colonel Jon demandant du renfort à l’entrepôt !

-Écoutez, laissez sortir l’adjudant-chef et Darrick de la pièce, tenta vaillamment Rina. C’était mon idée et c’est moi qui les ais supplier de m’aider.

-Je ne me rappelle pas t’avoir entendu me supplier, je m’en souviendrais ! lui répliqua Darrick. Et en réalité, président, j’étais déjà sur les lieux lorsque Rina est arrivée. J’avais l’intention d’attaquer seul.

-Et c’est moi qui aie insisté auprès d’Elric pour l’accompagner, ajouta Elizabeth.

-Je m’en fiche complètement ! s’écria Roy en frappant sa main contre son bureau. Peu m’importe comment vous vous êtes organiser pour y aller ! Je vous avais personnellement interdis de vous approcher de ce fichu entrepôt et vous y avez quand même foncé, c’est ça qui est intolérable ! A cause de votre bêtise, le colonel Jon est mort inutilement !

Tous tressaillirent en entendant le nom de Jon.

-Pas inutilement, il a protégé l’adjudant-chef, protégea Rina, le visage néanmoins blême.

-Cet homme était marié et avait deux enfants, Rina, dont un en bas âge, de seulement quelques mois ! Comment vais-je faire pour annoncer à sa femme qu’il est mort pour protéger une personne qui a gravement désobéi à mes ordres ? Et en l’occurrence, ma propre fille ! Tu crois vraiment que ça ne va pas être une mort inutile, pour elle ? Comment crois-tu qu’elle va réagir ?

Rina baissa les yeux, vaincue.

-Je voulais seulement en finir avec tout ça, puisque c’était à cause de moi qu’il s’en prenait à l’équipe…

-Eh bien, c’est réussi, ironisa vertement le président.

-Roy, c’est moi qui ait dit au colonel Jon d’aller les surveiller, intervint Riza Hawkeye, si tu veux blâmer quelqu’un pour sa mort, ça doit être moi, pas eux.

-Ne leur cherche pas d’excuse. Et si ça peut te rassurer, nous aurons une conversation, nous aussi, à propos de ça.

-Laisse maman hors de ça, rétorqua Elizabeth, elle fait juste ce qu’elle peut pour rattraper tes erreurs.

Le Führer et sa fille échangèrent un regard noir. Puis, Roy se tourna vers Darrick.

-Toi… Si j’apprends que tu t’es de nouveau approché de l’entrepôt ou que tu t’es encore fait arrêter pour « x » raison, je te mets directement en prison pour des années et je t’interdirai de rendre visite à la petite Ayame, lorsqu’elle aura sa famille d’accueil.

-Qu-Quoi ?! s’écria Darrick. Vous n’avez pas le droit de faire ça !

-Et toi, l’ignora Roy en regardant Rina. Tu pourras venir à l’enterrement du colonel Jon mais après cela, je ne veux plus jamais te voir ou te savoir à Central et je m'assurerai aussi qu'aucun Q.G ne t'accepte. Ton bureau doit être libre avant demain matin.

Le cœur serré, Rina accusa le coup.

-Maintenant sortez, tous les deux. Adjudant-chef, vous restez ici.

Elizabeth sentit le regard de Rina sur elle, mais l’ignora et se contenta de continuer à fixer son père. Lorsque la porte se referma derrière Darrick et Rina, le Führer lâcha sèchement :

-Si tu cherchais à te faire tuer, il y avait des moyens plus simples, tu sais !

-Roy, je t’en prie…, commença Hawkeye.

-Tu savais que Rina ne pourrait pas s’empêcher d’y aller, et au lieu de m’en parler, tu as agi de son côté. Crois-tu vraiment que c’est l’attitude que j’attends de toi dans cet établissement ?

-Ils ont blessés Prell. Je ne pouvais pas laisser passer ça.

-Il n’était pas en danger de mort. Si tu avais laissé passer ça, le colonel Jon serait encore vivant.

-Je te l’ai déjà dit Roy, insista Hawkeye, c’est de ma faute, pas de la sienne.

Mais Roy l’ignora, il était beaucoup trop en colère pour écouter sa femme.

-Qu’est-ce que tu cherches, à la fin ? Qu’as-tu en tête depuis le jour où tu es entré dans ce bâtiment ? Me pourrir la vie ? Me montrer à quel point tu me déteste ?... Bon sang ! Je n’en reviens pas que je sois obligée de prendre mon rôle de père sur mon lieu de travail !

-Si tu veux mon avis, tu n’as jamais vraiment pris ce rôle, lâcha Ellie.

Riza enfoui son visage dans une de ses mains en soupirant. La conversation ne pouvait pas plus mal tournée !

-Alors je vais commencer dès à présent en te virant.

Elizabeth et Riza firent un même sursaut.

-J’aurai même dû le faire bien avant, poursuivit Roy. Je te donne jusqu'à demain soir pour vider ton bureau.

-Qu-Quoi ? Non ! Tu ne peux pas me virer !

-Je vous avais prévenu, Ellie ! Toi et ton équipe je vous avais prévenu que je n’aurais aucune tolérance si vous me désobéissez !

-Tu ne peux pas m’empêcher de vouloir venger l’un de mes équipiers, ni empêcher Rina de vouloir venger son ami… Pas toi, tu n’as pas le droit de te le permettre !

-Depuis quand je suis ta source d’inspiration ?

Elizabeth détourna les yeux un bref instant afin de prendre une grande inspiration avant de regarder de nouveau son père avec les larmes aux yeux :

-Tu ne comprends rien, cingla-t-elle d'une voix étrangement calme.

Elle vit une lueur de douleur passer dans les yeux de Roy, mais n’en tint pas compte et pivota sur ses talons pour sortir de la pièce. Le président n’eut pas le temps de reprendre ses esprits, puisque sa femme s’approcha pour frapper une main sur le bureau.

-Cours-lui après et redonne-lui sa place ! ordonna-t-elle sèchement. Fais-le avant de passer pour une sale ordure aux yeux de tous et des miens ! Et tu sais à quel point ce serait insupportable pour moi !

-Si c’est le seul moyen pour pouvoir être sûr qu’elle reste à l’écart de tout ça, je n’ai pas le choix.

-Tu sais que ce n’est pas la bonne méthode, avec elle.

-Oui eh bien, je ne connais que celle-là !

Riza soupira et se tourna pour s’adosser contre le bureau, la fenêtre face à elle. Elle resta silencieuse quelques secondes, avant de murmurer :

-Quand Ellie était petite… Je n’arrêtais pas de lui dire que tant que Central City tiendra debout, je veillerais sur elle et à ce qu’il ne lui arrive rien… Aujourd’hui, j’ai l’impression que tout peut s’effondrer d’une seconde à l’autre… Elle n’est pas entrée dans l’armée pour te pourrir la vie, tu sais…

-Je sais, c’est pour toi qu’elle l’a fait… Et du coup, je sais qu’elle fait un métier qu’elle ne veut pas faire, à la base. Je refuse qu’elle ait un avenir dont elle ne veut pas… Et c’est justement pour ça qu’elle reste. Elle est prête à tout pour me rendre fou...

-Non, elle veut seulement que tu la vois. Au début, oui, elle ne voulait pas vraiment faire ce métier… Mais t’es-tu rendu compte qu’elle l’adore, maintenant ? Et qu’elle est douée ? Est-ce que tu t’es déjà intéressé à son parcours ? A ses progrès ? Aux éloges que font ses collègues sur elle ?

-Je sais tout ça, je le vois bien.

-Alors, dis-le lui. Elle a besoin de te l’entendre dire ! D’entendre que tu l’aimes, que tu es fière d’elle… Il est vrai que pendant des années tu n’as pas pu correctement faire ton rôle de père, puisque tu devais rentrer tard le soir et partir tôt le matin... Mais maintenant que vous travaillez dans le même établissement, tu ne crois pas que c’est une occasion en or pour vour rapprocher au lieu de sans cesse vous chercher ?

-En tant que père, la virer était la meilleure chose à faire. Elle est intelligente et brillante, elle trouvera vite un autre travail à la hauteur de son talent.

-Je suis d’accord… Mais l’armée est devenue sa raison de vivre, elle ne parviendra pas à vivre ailleurs.

-C’est surtout qu’elle ne vit pas dans la réalité, lâcha Roy.

Riza ne put s’empêcher de pouffer. Ne comprenant pas, son mari lui lança un regard intrigué. Alors, Riza lui attrapa la main et le regarda tendrement.

-Tout comme toi ! fit-elle avec un sourire amusé. Regarde-toi, installé du haut ton bâtiment, à contempler le monde de ta fenêtre sans jamais cesser de réfléchir à la façon dont tu pourrais l'améliorer ! (Elle sourit et lui caressa la joue) Quand est-ce que tu vas ouvrir les yeux sur ta fille et te rendre compte qu’elle est exactement comme toi ?


Rina et Darrick marchaient silencieusement. Aucun des deux n’osait parler des événements du matin. Ils ne savaient même pas depuis combien de temps ils arpentaient ainsi les rues, la tête basse... Dix minutes ? Une demi-heure ? Une heure ?

-Rina ? lança une voix, devant elle.

L'adolescente redressa la tête et s'arrêta net lorsqu'elle croisa le regard d'Elysia, qui tenait une poussette dans ses mains. A l’intérieur, son bébé somnolait.

-Sous-lieutenant Hughes ?

Cette dernière lui sourit.

-On n'a pas souvent eu l'occasion de se croiser, au Q.G, comment ça se passe ?

Elle était en repos aujourd'hui. Elle ne savait donc pas encore ce qu'il s'était passé. La jeune mère fronça les sourcils lorsque le visage de Rina s'assombrit et qu'elle détourna la tête. Darrick lui lança un regard inquiet et décida de résumer rapidement la situation à Elysia. Si cette dernière fut choquée d'apprendre la façon dont le petit groupe avait désobéit au Führer et la mort de Jon, elle eut la sagesse de ne faire aucun commentaire. Rina n'avait sûrement pas besoin qu'on en rajoute.

-Et où allez-vous dormir, cette nuit ? demanda-t-elle, se rappelant que la cabane de Darrick avait brûlée.

-Je vais refaire la cabane, répondit Darrick en haussant les épaules.

-J'ai une meilleure idée. Que diriez-vous de dormir au chaud ? Je vous invite chez moi.

-Non, sous-lieutenant ! s'empressa de protester Rina. Je n'ai pas envie qu'on vous dérange, vous avez sûrement envie de passer une soirée tranquille avec votre famille !

Elysia lui fit un grand sourire.

-Ne dis pas de bêtises ! (Elle attrapa le bras de Rina et traîna l'adolescente derrière elle) Chez les Hughes, tout le monde est bienvenu ! Tes parents le savent bien ! D'ailleurs, quand est-ce que Winry passe nous rendre visite ?

Darrick regarda Elysia s'éloigner en emportant Rina avec elle et en débitant tout un tas de paroles.

-On dirait presque un enlèvement, souffla-t-il.

-Alors Darrick ? Tu viens ? lança Elysia.


-Vous avez besoin d'aide, sous-lieutenant ? demanda Rina en passant une tête timide dans la cuisine.

-Pour le moment, je gère ! Et ne sois pas si formelle, voyons ! Chez moi, il n'y a pas de « sous-lieutenant » qui tiennent.

Elle sortit de la cuisine, une petite assiette dans la main -qu'elle posa sur la table- et se dirigea ensuite vers son fils afin de l'installer dans la chaise haute.

-Ce midi, vous allez avoir l'honneur d'assister aux premières cuillerées de potirons ! Son Altesse Mae n'y a pas encore goûté.

Darrick et Rina sourirent. Même malgré le mal-être qu'ils ressentaient, la bonne humeur d'Elysia était contagieuse.

-Vous voulez lui donner à manger ? proposa ensuite Elysia en leur désignant l'assiette. Il n'a que quelques petites cuillères à manger avant le biberon.

-Non, non, allez-y ! fit Rina.

-Vous êtes sûr ?

Darrick hocha la tête, aussitôt suivi de Rina. Ils n'étaient tous deux pas très à l'aise avec les bébés.


-Alors comme ça, mes parents vous connaissez depuis que vous êtes petite ? demanda Rina, lorsqu'Elysia revint après avoir couché Mae pour sa sieste.

-Eh oui ! Ça ne rajeunit pas, tout ça... J'ai toujours considérer Winry comme une grande sœur... Je me suis toujours bien entendue avec Ed et Al, aussi... Même si lors de notre rencontre, Ed m'aurait bondit dessus si son frère ne l'avait pas retenu.

-Pourquoi ça ?

-Eh bien, Al m'a raconté il y a quelques années que j'ai osé le traiter de petit la première fois que je l'ai vu... Je ne m'en rappelais même pas ! (nda : Cette scène s'est seulement passée dans l'animé FMA Brotherhood)

-Ah, vous avez touché la corde sensible, pouffa Rina. Même aujourd'hui, il est encore susceptible à ce sujet !

-Il n'est pas le seul visiblement, glissa subtilement Darrick en lui lançant un regard accusateur.

Pour toute réponse, il reçut un coup de coude bien mérité.

-Et vous vous êtes rencontrés comment ? demanda ensuite Rina, curieuse.

-Mon père a invité Winry à dormir à la maison, un soir, et pareil pour Ed, alors qu'ils n'avaient tous deux nulle part où aller pour la nuit.

-C'est drôle, j'ai l'impression d'être exactement dans la même situation !

-Haha ! Inviter un Elric à venir dormir chez les Hughes est une tradition familiale, s'esclaffa Elysia avec un clin d'œil.


**

Le barman lança un regard inquiet à Garray, qui n'avait pas encore bu ne serait-ce qu'une gorgée de son verre, malgré le fait qu'il était ici depuis une heure, tenant fermement son verre dans son imposante main. Avec sa force, c'était même étonnent que le verre ne se soit pas brisé.

La mort du colonel Jon ne s'était pas encore répandue. Mais si Garray était seul, le barman devinait bien que c'était pour une certaine raison... Après tout, Garray ne sortait jamais seul. Ses uniques et rares sorties se résumaient en : Bar avec Jon.

Le lieutenant venait juste d'annoncer la mauvaise nouvelle à la femme de Jon. La façon dont elle s'était écroulée au sol, sous le choc, ne quittait pas son esprit. Il avait encore ses sanglots qui résonnaient en lui. Il avait taché de soutenir un maximum la désormais veuve, et avait attendu que la mère de celle-ci arrive pour les laisser entre elles.

Dès le lendemain matin, tout le monde apprendrait cette mort dans le journal. C'était pour ça que Garray était précisément venu ce soir-là... C'était le seul et dernier moment où il n'en entendait pas parler. Dès le lendemain, ce serait une autre histoire puisque le sujet serait sur toutes les bouches, très bientôt. Mais le lendemain, il n'irait pas au bar... Ni les jours d'après. Il n'avait pas envie de supporter les regards compatissants des personnes du bar, du barman...

Il allait déjà devoir supporter ces regards au boulot... Roy lui avait proposé un congé, histoire de prendre le temps de s'en remettre et de faire le deuil. Mais Garray avait refusé. Comme d'habitude, il se consacrerait à fond dans son travail...

Le lieutenant tourna la tête et regarda tristement le deuxième verre de Whisky, à côté de lui. Il avait insisté pour que le barman en serve un deuxième... Comme si Jon allait apparaître de nulle part pour le boire. Garray eut un petit sourire plein de tristesse. Combien de fois avait-il fait exprès d'arriver en retard ? Tout ça parce que, le temps qu'il arrive, il espérait que Garray ferait une rencontre. Au départ, le lieutenant ne s'en était pas rendu compte... Après tout, ce n'était pas inhabituel que Jon arrive en retard, même au bureau. Mais lorsqu'il avait lâché en grognant « Encore tout seul dans ton coin ? Je ne vais bientôt plus trouver d'excuse moi... » Garray avait comprit le pot-aux-roses et avait sévèrement gronder son ami. Mais cela n'avait jamais empêcher Jon de recommencer encore et encore, inlassablement.

Garray retint à grand mal un soupir. Oui, ce soir était la dernières fois qu'il sortait.

Il leva son verre et cogna doucement son verre contre le deuxième, comme pour trinquer.

-A toi, mon ami, déclara Garray.

Il avala le contenu de son verre d'une traite.


**

Lorsque Rina se glissa dans son lit, le soir venu, elle lança un regard inquiet à Darrick. Il avait été très silencieux et distant toute l'après-midi. L'adolescente, elle, avait passé son temps à jouer avec Mae, sous le regard nostalgique d'Elysia à qui cette scène rappelait plein de souvenir. Ils étaient ensuite allés se promener et là encore, Darrick était resté à l'écart, perdu dans ses pensées. A l'heure du repas, Rina avait accepté de donner à manger au bébé, cette fois et s'en était très bien sortit.

-Tu penses à ce matin ? demanda doucement Rina.

-Oui, et... Tu sais, j'en viens à me dire que c'est peut-être vrai... Hiro n'a peut-être été qu'un traître depuis le début.

Rina tressaillit. Son ton calme et posé démontrait qu'il avait mûrement réfléchi à cette possibilité... Peut-être même était-ce à cela qu'il avait pensé toute la journée.

-Darrick...

-Il faut se rendre à l'évidence, Rina. Tout correspond. Comment se fait-il que tu te sois fait attaquée peu après que nous ayons appris que tu étais la fille d'Edward Elric ? Comment savaient-ils que tu étais impulsive à ce point ?

Le cœur de Darrick se serra. Si c'était vraiment le cas, Hiro le décevai au plus en point et il lui en voulait... Mais était-ce le cas parce qu'il était peut-être effectivement un traître... Ou parce qu'à cause de lui, Rina avait des ennuis ? Il réalisa que c'était surtout cette seconde hypothèse qui faisait qu'il en voulait à son défunt ami (s'il pouvait toujours le qualifier ainsi). Rina commençait réellement à lui ressentir d'étranges choses... Des sentiments qu'il n'avait encore jamais connu. Il ne savait pas quoi en penser.

La voix de l'adolescente le fit redescendre sur terre.

-Dans ce cas, pourquoi l'auraient-ils tuer ?

-Peut-être qu'il est allé jusqu'à prévoir sa propre mort... Tout cela n'était qu'un piège pour nous attirer dans ces problèmes et on y a foncé tête baissée.

-Tu as peut-être raison sur des points, mais n'oublie pas qu'un homme a essayé de tuer sa petite sœur et qu'il n'aurait jamais laissé faire ça.

Darrick garda le silence. Il était vrai que juste avant de se faire tuer, Hiro avait supplié Darrick d'aller voir Ayame. L'adolescent n'avait pas eu le temps de lui dire ce qu'il venait de se passer... Son cœur se serra une nouvelle fois en songeant que Hiro était mort sans savoir que sa petite sœur était vivante. Il se rappellerait toujours de la lueur de peur qu'il avait eue dans ses yeux... Mais est-ce que cela avait été la peur pour sa sœur ou la peur de mourir ?

-On ferait mieux de dormir, grommela Darrick en se couchant, dos à Rina.

La jeune Elric le regarda un moment, inquiète. Puis, elle se coucha également et ferma les yeux dans l'espoir de s'endormir rapidement. Mais dès qu'elle eut fermer les yeux, une phrase résonna en boucle dans son esprit.

Ce message.


Je ne vais pas te tuer… Je t'ai seulement attaqué pour donner un message à ton père… A toi de le transmettre

Rina rouvrit les yeux et serra fort son oreilles dans sa main. On avait cherché à attirer l’attention de son père en la blessant… Mais pourquoi ? Il n’avait rien à voir avec cette histoire…

« En es-tu vraiment sûre ? N’as-tu jamais trouvé qu’on faisait beaucoup d’histoire sur ton père, alors qu’il a simplement collaboré avec l’armée ?... Connais-tu vraiment ton propre père ? » lança une voix, dans sa tête.

Au fond d'elle, elle fut persuadée que non...








Commentaire de l'auteur
ça va ?... Je ne vous aies pas perdu en route ?
Bon, chapitre très fort en émotion... Je ne sais même pas trop quoi vous dire...
Et malheureusement je ne vais même pas vous laisser vous reposer sur vos lauriers, puisque le prochain chapitre va être tout aussi fort.
Vous devinez que maintenant que Rina s'est rappelée du message, elle va vouloir en savoir plus... Peut-être trop ?
Vous le découvrirez dans le chapitre 25 : Je te déteste.
Hum... Malheureusement, il annonce déjà bien la couleur de ce prochain chapitre...

Réponse des commentaires précédents :

Caramel-mou : Salut ! Et oui ça passe vite... peut-être même trop vite vu le temps qu'il m'a fallu pour l'écrire ^^ Tu en auras d'autres à lire, t'inquiète pas ! Faut juste que je trouve le temps et l'inspiration de les écrire parce que j'ai un petit coup de mou dans l'écriture ces derniers temps.
Ayame/Winry : C'est fait ! Héhé.
J'adore Rina, mais c'est vrai que pour vous autant que pour moi, c'était mieux de ne pas écrire la fic qu'avec elle ! Et puis c'est une fic sur « Fullmetal Alchemist » donc faut bien qu'on voit un peu Ed ! Même s'il n'est plus le héros principal et seulement secondaire maintenant. J'essaye de faire en sorte à ce qu'on oublie pas Edwin. Il est assez discret autant dans la fic qu'en caractère donc c'est dur de ne pas le faire trop se faire écraser par Rina et son caractère ardent, mais je te garanti que son heure de gloire viendra ! Après, je dis ça, je dis rien !
Tant mieux, tant mieux ! Pour le moment je semble réussir à laisser planer le suspens et le mystère, j'ai donc doublement hâte de voir vos réactions lorsque certaines révélations seront dévoilées !
Nori va bien, ne t'inquiète pas ! Il est chez Darrick pour le moment, tu le reverras bientôt !

Pika-78 : Coucouuu ! Et comment que tu ne pouvais pas deviner. Du coup tu as cru que je t'avais oublier ma pauvre x) Je suis desolééééééee.
Tu démontre encore une fois que les devinettes, c'est ton truc, c'est effectivement lier à Ed... Mais pourquoi donc ?
D'un côté les Mustang sont la famille « miroir » de la famille Elric, les deux familles sont quasiment les mêmes ^^
Quand on est dans la rancœur et la haine il y a des choses dont on ne se rend pas forcement compte et on a pas l'esprit lucide. Et en effet, les paroles de Rina semblent avoir raisonner Ellie, de plus l'exemple qu'elle a donner était celui à utiliser. A suivre, donc !
Et oui, c'est du gâchis... mais j'ai trouver ce que j'ai pu pour rester cohérente ^^
Oh merci ! C'est gentil :3 Je ne pense pas m'arrêter, j'ai encore 3 idées de fic qui ont toutes 3 étés commencées. Il faut juste que j'arrive à trouver le temps et l'envie de les finir !

Normalement, je devrais pouvoir poster le chapitre suivant la semaine prochaine ! Ce sera à partir de là qu'on commencera à faire une semaine sur deux ! (Forcement, là où on commencer à être à fond dans l'histoire héhé)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales