Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Changement d'adresse IP non prévue
 par   - 59 lectures  - Aucun commentaire

Fanfic Fr a été inaccessible suite à un changement d'adresse IP non prévu.
Le changement a été fait sans me prévenir, ce qui fait que les serveurs DNS n'étaient pas à jour et continuaient à rediriger vers l'ancienne adresse.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 885 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

FullMetal Alchemist

La légende de l'Alchimiste
[Histoire Terminée]
Auteur: Jill Kuchiwa Vue: 10045
[Publiée le: 2016-02-24]    [Mise à Jour: 2017-05-22]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 83
Description:
Il est l'heure de faire place à la génération suivante.
Lorsque Rina Elric, digne fille de son père, veut trouver par tous les moyens ce pour quoi elle est faite et quel est véritablement son destin, elle ne se doute pas une seule seconde des choses, bonnes et mauvaises, qui l'attendent... Et que va tout changer. Autant pour elle que pour son entourage.

L'histoire est divisée en 44 chapitres + prologue et épilogue.

ATTENTION : Si vous ne voulez pas être spoiler, tâchez d'avoir fini le manga ou l'anime "FMA Brotherhood"... Promis, un jour je ferais une fic dont même ceux qui n'ont pas finis le manga pourront lire !
Crédits:
Aloooooors, comment dire... Il y a beaucoup de personnages n'à moi, rien qu'à moi !
Les autres personnages et l'univers dans lequel ils évoluent, viennent de l'oeuvre originale de Hiromu Arakawa, que je ne remercierais jamais assez d'avoir créer "Fullmetal Alchemist".
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Entraînement intensif

[5147 mots]
Publié le: 2016-08-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Saluuuut ! Alors avant toutes choses... je suis dé-so-lée ! Je l'avoues, j'avais complètement oublier de poster le chapitre ce week-end ! Et oui, tête en l'air que je suis, il suffit que je ne poste pas pendant une semaine pour oublier ensuite l'existence du site x) Vous avez le droit de m'en vouloir jusqu'à la fin de vos jours, car c'est impardonnable.
Bref, sans surprise, vous avez rapidement deviner qui allait être le nouveau maître de Rina ^^ donc sans plus de cérémonie, je vous laisse à ce chapitre !
Bonne lecture !

-Elle habite loin ? demanda Rina. On pensait s’entraîner pendant deux semaines maximum, alors on n’a pas de temps à perdre. On ne peut pas se permettre de rester éloigner plus longtemps de Central.

-Si vous partez ce soir, vous arriverez tôt demain matin, répondit Ed.

Rina bondit sur ses pieds.

-Alors on y va tout de suite, tu nous y accompagne ?

-J’aimerais bien, mais il vaut mieux que je reste ici. Ayame est là pour sa sécurité, je ne voudrais pas qu’il arrive quelque chose pendant mon absence. (Il échangea un regard entendu avec son fils) Edwin va vous accompagner… Tu te rappelles où c’est, fils ?

-Comment oublier ? fit-il avec un rire nerveux. Mais je dois d’abord voir avec maman si…

-Tu peux y aller, coupa celle-ci en débarquant dans le salon, j’ai pris une bonne avance sur les commandes.

-Dans ce cas, je prends quelques affaires et on pourra partir ! déclara Rina en se dirigeant déjà vers l'escalier.

-Tu vas déjà repartir ? demanda tristement Ayame.

-Oui, j’ai encore beaucoup de choses à régler, dit Darrick avec un regard désolé. Mais je fais mon maximum pour que tout s’arrange bientôt.

-Et Hiro ? Il rentre quand ? C'est long...

Darrick détourna les yeux. Les autres, quand à eux, eurent l’air gêné.

-Je ne sais pas… Je n’ai pas de nouvelles…

Les larmes aux yeux, Ayame abaissa la tête et Darrick la blottit contre lui pour la consoler. Au fond de lui, il sentait qu'elle avait comprit... Après tout, elle était loin d'être bête.

-Et vous ? Vous êtes ? demanda Edwin à Iyoko et Elizabeth, dont le visage de cette dernière ne lui était pas inconnu.

-Je suis Iyoko Shima, Alchimiste d’Etat depuis peu.

-Félicitation, dit poliment Ed.

-C’est donc toi la fameuse Iyoko, dit Winry en souriant. Rina nous a beaucoup parlé de toi.

Puis, la mécanicienne se tourna vers Elizabeth et lui fit un grand sourire.

-Ed m’a dit qu’il t’avait vu en allant chercher Rina, je ne savais pas que tu faisais partie de l’armée, Ellie. Je ne t’avais pas reconnue lorsqu’on s’était croisés en allant voir Elysia, après son accouchement, faut dire que tu as tellement grandie ! Et ça faisait longtemps qu'on ne t'avais pas vu...

-Ah ! Il me semblait bien t’avoir déjà vu quelque part, fit Edwin, les yeux brillants.

Iyoko avait remarqué qu'il n'avais pas lâcher (ou très peu) la militaire du regard.

« Visiblement, c'est le coup de foudre... Il va falloir que j'en touche deux mots à Rina... » songea-t-elle.

-Ah, c’est donc elle, la, je te cite, « belle jeune fille » dont tu m'as parler ? lâcha Winry, l'air de rien.

Lorsqu’Elizabeth ouvrit grand les yeux, les joues légèrement rosies, Edwin, lui, devint carrément rouge comme une pivoine. Parfois, les mères manquaient cruellement de discrétion ! Surtout lors de ces moment-là...

-Maman ! grommela-t-il en enfonçant sa tête entre ses épaules.


Rina était si occupée à enfourner quelques affaires dans une petite valise, qu’elle ne vit pas que son père venait de s’adosser contre un des murs de sa chambre.

-Tu as l’air d’avoir repris du poil de la bête, déclara-t-il doucement.

Rina stoppa son activité et se tourna vers son père.

-Ça peut aller... Mais je t'avoues suis impatiente d’aller m’entraîner, dit Rina avec un sourire déterminé. Si cette personne est aussi forte que tu le dis, on va vite progresser et pouvoir en finir avec cette histoire !

« Et surtout, je n'aurais plus jamais peur » se dit-elle.

Enfin ça, elle en doutait... Des gens plus fort qu'elle, elle en croiserait toute sa vie... N'aurait-elle vraiment plus peur devant de tels adversaires ?

-Ça fait du bien de te voir comme ça, déclara Ed en lui faisant un grand sourire. Ma petite fille est de retour !

-Papa ! Je ne suis plus une petite fille, grommela-t-elle.

-Je sais, lâcha-t-il en haussant les épaules.

Puis, il s’approcha pour la serrer dans ses bras.

-J’espère que tu me pardonneras de t’envoyer là-bas… Je suis vraiment désolée ma fille… Mais je te promets que c’est le seul moyen pour toi si tu veux progresser en peu de temps…

Rina haussa un sourcil, intriguée.


Sur le chemin de la gare, Rina s’approcha de son frère pour lui chuchoter :

-Dis donc Joli-Cœur... Tu sais que la fille que tu dragues c’est celle qui m’a balancée ?

Avant de partir, Iyoko avait discrètement dit à son amie qu’Edwin semblait intéressé par Elizabeth.

-Comment tu le sais ? demanda l’adolescent.

-Elle ne l'a pas nié et l'a avouer en quelque sorte. Je ne sais pas ce qu’elle a contre moi, ni pourquoi elle me déteste à ce point et selon Iyoko, elle est prête à tout pour me faire partir… Donc écoute, Roméo, tu choisis n’importe qui comme copine, peu importe, mais pas elle ! Je ne veux surtout pas d'elle comme belle-sœur !

Edwin rougit violemment.

-Occupe-toi de Darrick, au lieu de te préoccuper de mes copines potentielles !

-Qu… ?!

Plus loin derrière eux, Iyoko eut un sourire amusé en voyant le frère et la sœur se chamailler. Elle ne savait pas ce qu’ils se disaient, mais la conversation semblait endiablée !

-Alala, soupira-t-elle. J’aurais bien aimée avoir un frère moi aussi, pour pouvoir chahuter comme ils le font !

Lorsqu’elle vit le visage de Darrick s’assombrir, elle se mordit la lèvre.

-Ex-Excuse-moi… C’était très maladroit de ma part…

-Ce n’est rien. C’est vrai que c’est sympa d’avoir un frère… (Il soupira) Il t’aimait beaucoup, tu sais…

Le cœur de l’Ishbal se serra. Elle détourna la tête.

-Moi aussi, murmura-t-elle.

Elizabeth marchait derrière le petit groupe, perdue dans ses pensées. L’idée que quelqu’un puisse s’intéresser à elle la gênait un peu. Elle n’avait pas vraiment l’habitude… En général, à cause de sa froideur, peu de garçons osaient l’accoster. Et puis, elle était trop occupée par son travail pour s’intéresser aux garçons. Se mettre en couple ne l'avais jamais tenté et elle préférait que cela arrive le plus tard possible.

Mais lui… En plus, elle devait bien admettre qu’il avait du charme…

« Stop ! Sa sœur est cette tarée d’Elric… Et les Elric, j’en aie jusque-là ! »


**

-C’est l’heure d’aller au lit ! lança Ed en entrant dans la chambre.

Ayame lui fit une moue boudeuse. Assise sur son lit au milieu de plusieurs peluches, elle semblait en plein jeux et donc, nullement motivée à arrêter maintenant.

-Déjà ?

-Eh oui !

-J’ai pas sommeil…

-Tu es sûre de ça ? Tu n’as pas arrêté de bailler aujourd’hui et tu me semble très fatiguée ces derniers jours… Tu as du mal à dormir ?

Pour toute réponse, la petite rouquine détourna le regard. Ses yeux brillaient, comme si elle se retenait de pleurer.

-Hé… Qu’est-ce qui ne va pas, princesse ? demanda doucement Ed.

-C’est vrai… J'arrive plus à dormir...

Ed s’avança pour s’asseoir au bord du lit de Rina et invita la fillette à l’imiter.

-Pourquoi ça ? Raconte-moi.

-Ça allait quand Rina était là… Mais maintenant qu’elle est partie, j’ai peur… Surtout la nuit. Et si le monstre revenait ?

-Quel monstre ?

-Celui qui est entré dans la maison et qui s’est battu avec Darrick…

-Tu es en sécurité ici, il ne te trouvera pas.

-Hiro disait aussi que j’étais en sécurité près de la maison, alors pourquoi le monstre est venu ?

-Je ne sais pas, c’est ce que Rina et Darrick veulent découvrir, c’est pour ça qu’ils sont partis. Et c’est pour ça que toi, tu restes ici. Je t’assure que tu ne crains rien à Resembool, je n’ai encore jamais vu de monstre dans cette maison.

« A part Winry… Quand elle est en colère… » faillit-il rajouter.

Mais Ayame avait déjà suffisamment de mal avec Winry… Il valait mieux éviter ce genre de plaisanteries.

-Et tu sais, je suis très fort moi aussi, je pourrais te protéger si un monstre vient.

-Tu es plus fort que Rina et Darrick ?

-Tu es en train de parler à l’entraîneur même de Rina, déclara Ed en bombant fièrement le torse. C'est grâce à moi si elle a autant la classe, ma fille !

Ayame pouffa... Mais quelques secondes après, elle redevint sérieuse et regarda Ed avec tristesse :

-Hiro... Quand est-ce qu'il revient ? Il me manque... Il va revenir, hein ?

Le cœur d'Ed se serra. Lui et sa famille ne pourrait plus le lui cacher longtemps... Mais il détester être porteur de ce genre de nouvelle...

-Je ne sais pas... Je te souhaite de toute cœur qu'il revienne mais... Parfois, il y a des événements qui arrivent et pour lesquels on ne peut rien y faire, ni les changer...

Ayame ne répondit pas. Ed vit des larmes perlées dans le coin de ses yeux, alors il préféra changer de sujet.

-Tu sais, Rina avait peur du noir quand elle avait ton âge, alors on laissait la porte ouverte et la lumière du couloir allumée le temps qu’elle s’endorme, raconta-t-il. Tu veux qu’on fasse pareil pour toi ?

-Oui… Mais je préférerais avoir de la lumière toute la nuit…

-D’accord, on va faire ça le temps de trouver une solution.

-… Tu peux aussi rester ici le temps que je m’endorme ?

-Dis donc, princesse, je te trouve bien exigeante ! lâcha Ed en riant.

Il s’installa néanmoins plus confortablement dans le lit et aida la fillette à rabattre la couverture sur elle. Ayame fit ensuite un grand sourire et posa sa tête contre la cuisse d’Ed avant de fermer les yeux.

-Tu sais... J’ai toujours voulu avoir un papa…, murmura-t-elle.

Ed eut un petit sursaut et regarda la petite rouquine, assez surpris de cette confession. Puis, il sourit et posa sa main contre la tête d’Ayame.


-Tu en a mis du temps, dit Winry lorsqu’Ed la rejoignit dans le salon.

-Elle avait du mal à s’endormir… D’ailleurs, tu crois que tu pourrais lui faire une sorte de veilleuse ?

-Ça ne devrait pas être trop compliquée à faire… Je verrais ça demain. Elle a peur du noir ? C’est bizarre, elle ne s’est jamais plainte jusqu’à maintenant.

-Maintenant qu’elle est seule dans la chambre, sans Rina, elle a peur qu’on vienne encore l’attaquer.

-Oh… C’est quand même incroyable cette histoire, murmura Winry en repliant ses jambes pour se mettre en tailleur. Tu crois vraiment que quand tout sera finit, elle acceptera d’aller dans une nouvelle famille ? Elle était chez elle, puis elle atterrit ici et commence à s’y habituer alors qu’elle devra repartir dans une nouvelle maison dans quelques semaines…

-Il n’y a pas trop le choix, soupira Ed en s’asseyant à côté d’elle. Le président à raison, elle est bien plus en sécurité ici qu’ailleurs. Mais après, il va bien falloir qu’elle intègre une famille…

Winry se coucha sur le ventre et croisa les bras contre les jambes d’Ed afin d’y poser sa tête. Peu après, elle sentit les doigts d’Ed lui caresser le dos.

-Oooh… Tu sais que tu es un homme parfait ? dit-elle en soupirant de bien-être.

-Je sais, oui.

-Enfin... Quand tu t'y mets, rectifia-t-elle.

Ed sourit mais ne répondit pas, ne lui faisant pas le plaisir de répondre à la provocation, puisqu’elle n’attendait que ça ! Winry sourit en le comprenant et ferma les yeux. Depuis combien de temps n’avaient-ils pas passé une soirée aussi calme et seuls, rien qu’eux deux ? Certes, il y avait Ayame en haut, mais elle dormait à poing fermé. En songeant à elle, le cœur de Winry se serra et elle ne put s’empêcher de remettre ça sur le tapis.

-Mais imagine que ça ne passe pas avec sa famille d’accueil et qu’elle change encore et encore de famille… Ce n’est pas bon pour un enfant de son âge d’être trimballée de partout, comme ça…

-Winry ? appela-t-il d’un air plein de sous-entendus.

-Oui ? lança innocemment l’intéressée.

-Je te vois venir… Tu ne voudrais pas qu’on l’adopte par hasard ?

-Eh bien… Je l’aime bien, même si elle me déteste clairement pour je ne sais qu’elle raison. Cependant, elle s’est attachée à toi et à Rina, alors je pense ça va être plus dur pour elle d’aller dans une autre famille… Et puis avec Rina, elle pourra rester en contact avec Darrick plus facilement. Imagine que sa famille d'adoption ne veut pas que Darrick aille la voir ! Elle a déjà perdu un frère, alors...

-Je l’aime bien moi aussi mais nous avons deux enfants, coupa doucement Ed. Il y a sûrement plein de couple dans tout Amestris qui n’auront jamais la chance d’en avoir… Alors si Ayame peut leur permettre d’avoir cette chance… (il soupira) Et puis, si c’est pour que vous soyez en guerre toutes les deux, tous les jours…

-Certes mais nous, on sait ce par quoi elle est passée ! Tous les couples n’ont pas forcément traversé des épreuves aussi douloureuses que nous ou Ayame.

Ed retint un soupir. Lorsque Winry avait une idée derrière la tête…

-Winry… Tu as un instinct maternel très développé… Et tu fais aussi partis de ces personnes qui ont énormément d’amour à donner et qui veulent à tout prix en donner... Même si tu sais que tu n’en recevras pas forcément en échange, comme avec Ayame. C’est vrai qu’on comprend mieux que quiconque ce par quoi est passée Ayame. Mais ne pas pouvoir avoir d’enfant est une épreuve douloureuse, elle aussi, surtout pour les personnes qui ont toujours rêvées d’être parents… Et en général, ces personnes-là sont elles aussi capables de donner beaucoup d’amour.

Winry se redressa pour croiser son regard.

-Mais si elle fait comme avec moi ? Qu’elle n’arrive pas à y répondre ?

Ed ne répondit pas. Winry comprit qu’il essayait de lui cacher, mais ce point-là aussi l’inquiétait. Il était aussi inquiet de l’avenir de la fillette que Winry.

-Et elle ne pourrait pas rester avec Darrick ? continua de questionner cette dernière.

-Non, officiellement, il n’est pas son frère et en plus il n’est pas majeur… Sans oublier que sa cabane vient d’être incendiée, il n’a donc plus de logement… Ils refuseraient immédiatement de la lui laisser.

Puis, il l’entoura de ses bras et déposa un baiser sur son front.

-Mais quoiqu’il en soit, je suis sûr qu’elle finira par trouver la famille qu’il lui faut.

-Je l’espère…


~*Le lendemain*~


Quand ils sortirent du wagon et commencèrent à marcher dans la direction dite par Edwin, ce dernier attrapa l’épaule d’Elizabeth pour la faire ralentir, afin d’être un peu plus à l’écart des autres.

-Alors comme ça, c’est toi qui as balancé ma sœur ? lâcha-t-il de but en blanc.

-Elle n’a pas sa place dans l’armée, répondit directement Ellie d’un ton sec.

-Et ce n’est pas à toi de juger ou non si elle a sa place dans ce milieu (Il soupira et continua, d’un ton un peu plus adouci) Écoute… C’est assez compliqué pour ma sœur, ces derniers temps, alors si tu pouvais éviter de lui faire ce genre de coup simplement parce que tu ne l’apprécie pas… Je sais que c’est une calamité sur pattes, mais je l’admire et je suis fière d’elle, particulièrement en ce moment. J’ai beau ne pas être insensible à toi, je ne tolérerais pas que tu lui fasses du mal, même si c’est moralement. Peut-être que tu as raison, que l’armée n’est peut-être pas pour elle… Mais pour l’instant, c’est ce qu’elle veut faire et je la soutiendrais, quoique tu en penses.

Elizabeth soutint silencieusement son regard pendant un moment, puis, elle avança. Edwin la suivit, un peu gêné malgré tout à l’idée de l’avoir offensée. Puis il s’arrêta net en se rappelant de ce qu’il venait de dire…

« J’ai beau ne pas être insensible à toi… Mais quel crétin !! » râla-t-il en se frappant le front.

-Vous avez vraiment ça dans le sang, lança Elizabeth, après quelques pas.

L’adolescent comprit immédiatement à quoi elle faisait allusion. Il avait l’habitude, puisqu’on leur faisait souvent la remarque.

-Mon père nous a toujours dit qu’il fallait veiller les uns sur les autres. Les liens de familles sont très importants pour nous… (Il regarda sa sœur, plus loin) Et puis, j’ai juré de toujours la protéger… Il y a des choses que je ne me pardonnerais jamais.


-C’est là ? demanda Rina lorsqu’ils arrivèrent devant une boucherie.

-Dire que c’est le maître d’Edward Elric qui va nous entraîner, fit Darrick, des étoiles dans les yeux.

« Oui, pauvre de vous… » songea Edwin, nerveux.

-Un jour, faudra vraiment que tu m’expliques cette admiration pour mon père, lança l’adolescente blonde. Au fait, Edwin, comment tu savais où elle habitait ?

-Papa m’a emmené la voir une fois. Tu te rappelles de la fois où on est partis à Rush Valley, il y a quelques années ? Il en a profité pour aller lui rendre visite parce qu’elle savait qu’elle râlerait si elle apprenait qu’il était passé si près de chez elle sans venir… Bon sur ce, je vais vous laisser ! glissa ensuite Edwin.

-Tu ne restes pas ?

-N-Non, je ne préfère p-pas ! Vous nous donnez des nouvelles, hein ? Pour nous tenir au courant de… de vos progrès, tout ça… Et d’ailleurs vous savez, il n’est pas trop tard pour changer d’avis et faire demi-tour !

Rina fonça les sourcils. Pourquoi son frère semblait avoir si peur, tout à coup ? Et qu’il avait l’air de vouloir partir au plus vite ?

-Ah et Rina, papa m’a dit de te dire de bien penser à ta garde et de faire attention à tes attaques, préserve-les et contrôle-les ! Voilà-voilà ! Message passé, donc euh… Bon courage, et… Bon courage, tout simplement ! A plus !

Sur ce, il fila en un éclair.

-Qu’est-ce qu’il lui prend ? s’étonna Iyoko.

-Si c’était pour nous planter là dès notre arrivé, il aurait dû nous donner directement l’adresse à Resembool et on serait venus tous seuls, râla Elizabeth.

-C’est moi où vous êtes déçu qu’il ne soit pas resté plus longtemps, adjudant-chef ? glissa Rina avec un regard plein de sous-entendus.

Néanmoins, l’attitude de son frère l’étonnait. Quelle mouche l’avait piqué, celui-là ?

Alors qu’elle s’avançait pour toquer, la porte s’ouvrit brutalement et Rina recula juste à temps pour ne pas la prendre en pleine face.

-Alors vous voilà, gronda une voix féminine. Ed m’a prévenu de votre arrivée… Quand je pense que ce sale morveux n’a même pas eu le cran de venir ici…

Rina leva la tête et tressaillit lorsqu’elle découvrit une femme très imposante, malgré son âge. Ses rides et ses cheveux gris donnaient un air encore plus sévère à son visage et une aura meurtrière émanait d’elle. Darrick ne semblait pas le moins du monde impressionné alors que même Elizabeth semblait mal à l’aise devant elle.

-Ed m’a appelé il y a une heure pour me prévenir de votre visite…

-Euh… Madame… Izumi Curtis ? supposa-t-elle d’une voix aiguë et timide qui ne lui ressemblait pas.

-Elle-même.

-Quoi ? s’étonna Darrick. C’est cette vieille peau qui va nous entraîner ?!

Les trois filles se crispèrent lorsqu’elles virent des flammes embrasées le regard d’Izumi. En un coup de pied, elle envoya valser Darrick avec une facilité déconcertante. Rina blêmit lorsqu’elle vit qu’il était déjà K.O… Elle n’avait même pas eu l’air de forcer en le frappant…

-La prochaine fois que tu me traite ainsi, tu feras cents pompes sur une main, petit impertinent !

Puis, elle s’intéressa à Rina, qui sursauta lorsqu’elle croisa son regard.

-Euh… B-Bonjour… Je suis… Suis Rina Elric… La fi… Fi-fi… Fille de…

-Oh Rina ! C’est dingue comme tu as grandie, la dernière fois que je t’ai vu, tu étais haute comme trois pommes !

Alors que Rina commençait à se détendre, elle tressaillit bien vite lorsqu’Izumi lui attrapa le poignet avec un regard noir… A peine une seconde plus tard, la vieille dame la plaqua violemment par terre et la força à rester coucher en posant son pied contre son dos.

« Où est-ce que papa m’a envoyé ? » se demanda-t-elle, à moitié assommée.

Elle comprenant mieux pourquoi son frère avait eu tellement hâte de partir…

-Et maintenant, tu veux aussi devenir chien de l’armée ?! rugit Izumi. C’est quoi cette histoire ? Non mais à quoi te sers ton incapable de père !! Et en plus, tu oses venir ici avec des militaires ! ajouta-t-elle avec un regard dédaigneux à Iyoko et Elizabeth.

-Nous sommes là pour assurer leur sécurité, répondit cette dernière, qui avait repris son assurance.

-Merci mais vous pouvez y aller, je saurais parfaitement assurer leur sécurité moi-même.

-Nous ne partirons pas pour autant.

Izumi lui agrippa la tête avec sa main, et fit pareil avec Iyoko de son autre main.

-Ecoutez-moi, les règles ici sont très simple : Je donnes le ordres, vous les exécutez. Et là, je vous ordonne de partir d'ici.

Elizabeth dégaina son arme et la pointa en direction de la tête d’Izumi. Elle avait agit d'un geste vif et rapide... A tel point qu'Izumi n'aurait pas pu éviter la balle si Ellie avait tirer.

-Nous sommes ici pour assurer la sécurité d’Elric et de son ami, répéta-t-elle. Et ce n’est pas vous qui m’empêcherez de mener à bien cette mission.

Une immense main enveloppa son revolver. L’adjudant-chef eut un léger sursaut quand elle croisa le regard noir d’un homme aussi grand qu’un ours, sûrement le mari. Voyant que le regard d’Elizabeth restait déterminé, Izumi fit un signe de la main à son mari pour lui faire comprendre de ne pas plus intervenir.

-Je t'aime bien... On va bien s'entendre toutes les deux, fit Izumi. Vous pouvez rester, mais que je ne vous vois pas dans mes pattes.

Elle se tourna ensuite vers Rina, qui peinait à se relever.

-On va discuter de tout ça à l’intérieur.

Au loin, caché derrière un muret, Edwin avait observé la rencontre.

-Pardonne-moi, sœurette…, pleurnicha-t-il.


-Je vois…, dit simplement Izumi lorsque Rina et Darrick eurent finit leur récit. C’est pour cela que vous avez besoin de devenir plus fort…

-Je sais qu’on vient un peu à l’improviste, mais nous avons vraiment besoin de votre aide, implora Rina. Mon père m’a assuré que vous êtes la seule à pouvoir nous faire progresser en aussi peu de temps.

-Vous êtes là pour combien de temps ?

-Seulement deux semaine. On n’en peut pas se permettre de nous absenter plus longtemps.

Ils étaient si nerveux en sa présence qu’ils sursautèrent tous lorsqu’elle claqua juste la langue d’un air irrité.

-Ça veut dire que j’ai même pas le temps de vous faire le coup de l’abandon sur l’île…, grommela-t-elle pour elle-même.

-Hein ? ne comprirent pas Darrick et Rina.

Iyoko et Elizabeth, elles, échangèrent un regard interloqué. C'était quoi cette histoire d'abandon sur une île ?

-Bon, ça doit être à cause de l’âge, mais j’accepte de vous entraîner ces deux semaine. Mais je vous préviens, vu le peu de temps qu’on a, je ne vais pas y aller de main morte.

-C’est pour ça que nous sommes là, assura Rina. Mon père a beau me mettre une raclée à chaque fois, il est trop doux avec moi…

Un sourire sadique se dessina sur les lèvres de son nouveau maître.

-Tu vas très vite regretter ton père, ma petite…

-N’y vas pas trop fort tout de suite, ma chérie, prévint Sigu. N’oublie pas que les années ont passées…

-Ne t’inquiète pas, m’amour ! fit Izumi d’un ton soudainement mielleux, tout en se blottissant amoureusement contre lui. Je suis en pleine forme !

Le groupe d’ami ouvrit grand les yeux, n’en revenant pas d’un changement de personnalité aussi rapide.

-Je le sais mon sucre d’orge, mais je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter pour toi…

-Ne m’appelle pas comme ça devant les gosses, choupinou d’amour, tu me fais rougir !

-Tu sais bien que je suis prêt à montrer au monde entier mon amour pour toi, mon adorable chaton !

-Ça me donne envie de vomir, commenta Darrick d’un air dégoûté.

-Je me suis souvent demandé pourquoi mes parents ne s’appelaient jamais « chéri » ou un truc de ce genre, fit Rina, blasée. Mais je crois qu’ils n’ont simplement pas envie de ressembler à.… ça

-Le jour où mes parents se parlent aussi comme ça, je crois que je me défenestre, maugréa l’adjudant-chef Mustang.

-Moi, je les trouve trop mignon ! lança Iyoko avec un grand sourire.

Trois regards mi-choqués mi-dégoûtés se tournèrent vers elle.

-Bah quoi ?


~* ♥ Quelques minutes de mots d’amour plus tard ♥ *~


-Voilà le programme, les merdeux, déclara Izumi lorsqu’ils furent dans le jardin. Le matin, vous vous levez à 8h pour deux heures de muscu’. Ensuite, de dix heures à midi, vous combattrez avec moi. A treize heures, vous étudierez l’Alchimie car la théorie a aussi son importance. A quatorze heures pétantes, vous avez deux nouvelles heures de séances de muscu’. On continuera avec deux heures de combats. Ensuite, vous ferez des pompes, dont le nombre augmentera chaque jour. Vous commencerez par cent pompes aujourd’hui et finirez par quatre-cent en fin de semaine. Et pour finir la journée, vous ferez cinq kilomètres de course. Tout comme les pompes, le nombre de kilomètre augmentera chaque jour. A la fin de la semaine, vous en ferez trente-cinq. La deuxième semaine, vous ferez tous les jours quatre-cent pompe et trente-cinq kilomètre de course à pied.

Dans un cartoon, la mâchoire de Darrick et de Rina aurait finie par toucher le sol tellement ils étaient bouche-bée.

-Toi, fit Izumi en désignant Iyoko du doigt, tu participeras à la séance de muscu du matin et tu étudieras aussi l’Alchimie, puisque tu es une Alchimiste. Et toi, la miss à la gâchette folle, tu participeras aux séances de muscu de l’après-midi… Et la première qui râle fera aussi les pompes et la course à pied, est-ce que je me suis bien fait comprendre ? ajouta-t-elle sévèrement quand elle vit que les deux militaires s’apprêtaient à protester.

« C’est un monstre… » songea Rina, qui tremblait de tous ses membres.

-Comme il est déjà neuf heures, nous allons faire trois heures de combats, ça me permettra de voir votre niveau… Pour compenser, vous aurez trois heures de musculation cette après-midi. En avant ! conclut Izumi en se mettant en garde.

Darrick haussa un sourcil interrogateur.

-Euh… On ne s’échauffe pas av…

Un coup de pied en plein visage le propulsa deux mètres plus loin.

-Parce que tu crois que tu as le temps de t’échauffer lorsqu’un ennemi débarque ? railla leur nouveau maître.

Sentant la terre tremblée sous ses pieds, la vieille dame s’éloigna pile au moment où un trou se forma là où elle se trouvait plus tôt. Elle leva la tête et vit que l’auteur de l’attaque était Rina.

-Oh… A ce que je vois, on veut tout de suite passer aux choses sérieuses ?

-Vous avez bien dit que vous vouliez voir notre niveau, non ?

Izumi remarqua qu’elle portait des gants, alors qu’elle ne les avait pas à peine quelques minutes avant. Alors qu’elle cherchait l’utilité de la paire de tissus, l’adolescente claqua ses mains et les posa aux sols afin de créer des projectiles. Izumi les évita avec une telle facilité qu’on voyait que c’était un jeu d’enfant pour elle et attrapa le poignet de la jeune Elric. Elle jeta un coup d’œil aux symboles sur la paume des gants et eut un petit sourire.

« Je vois… Tu es toujours aussi malin, Ed… »

-Tu te débrouilles niveau alchimie… Mais qu’en est-il du corps à corps ? demanda-t-elle.

Pour toute réponse, Rina lui envoya un uppercut avec sa main libre, mais elle n’eut pas le temps d’atteindre sa cible puisqu’Izumi l’envoya rejoindre Darrick, qui se relevait à peine. Les deux adolescents rentrèrent en collision et tombèrent au sol.

-Dire que je trouvais que mon père ne me laissait pas en placer une…, soupira-t-elle.

-Courage, il ne nous reste plus que 2h58 à tenir, ironisa Darrick. Elle envoie du lourd, pour une vieille peau !


~*Le soir même*~


-Ils ne vont jamais survivre pendant deux semaines semaine, dit doucement Iyoko, pour ne pas les réveiller.

Rina et Darrick étaient tellement épuisés de leur journée qu’ils étaient allés se coucher dès le dîner engloutit. A peine cinq minutes plus tard, ils étaient déjà plongés dans un profond sommeil.

-Ils sont complètement timbrés, soupira Elizabeth. A ce rythme-là, ce ne sont pas nos ennemis qui vont les tuer, mais cette femme.


-Que penses-tu d’eux ? demanda Sigu en servant une tasse de thé à sa femme.

-Darrick a apprit à se battre seul, il a un style combat de rue, il sait se battre pour survivre, il apprendra vite les bases… Ed à fait du bon boulot avec sa fille, elle a de très bonne base, il faut juste qu’elle arrive à les appliquer contre un ennemi et en situation de stress. J'ai l’impression d’entraîner Ed, de nouveau ! Elle réagit et se bat exactement comme lui…

-Hum… Je connais ce regard… Tu prends beaucoup de plaisir à les entraîner.

-Oui, mon m’amour… C’est vrai que ça me plaît, avoua-t-elle avec un sourire rêveur. Je pensais qu’Ed et Al ne me demanderaient jamais d’entraîner leurs enfants... Dommage que ça ne soit que pour deux semaines !

Avec son caractère colérique, très autoritaire, extrêmement sadique et hyper-terrifiant, elle avait traumatisé les frères Elric à jamais… Mais elle avait aussi eu un amour débordant et une grande affection pour les deux frères, qu’elle avait considéré comme des fils. De ce fait, leurs propres enfants étaient un peu ses petits-enfants, à ses yeux…

-Tu penses que ça va aller ? Ils ne tenaient plus debout ce soir…

-Ils vont s’endurcir… Aujourd’hui, ils râlent, mais ils me remercieront plus tard ! La preuve, pourquoi crois-tu qu’Ed m’a envoyé sa fille ? C’est sa façon de me remercier, il a confiance en mes méthodes !


Et pourtant…


-J’ai l’impression de l’avoir emmené à l’abattoir, pleurnichait Ed dans les bras de sa femme. Elle ne tiendra jamais le coup, elle va mourir dans d’affreuses souffrances et si elle survit, elle m’en voudra jusqu’à la fin de sa vie !! Je suis un père indigne ! J’ai peut-être signé l’arrêt de mort de notre fille, Winry !!

-Mais oui, c'est ça..., soupira cette dernière.

Elle avait toutes les peines du monde à remonter le moral de son mari. En effet, il était inconsolable depuis qu’Edwin lui avait appris que le petit groupe était bien arrivé et accueillit comme il se fallait.

Winry leva les yeux au ciel et tapota doucement la tête de son mari, se doutant que ça allait être ainsi pendant deux semaines !





Commentaire de l'auteur Voilà, voilà ! Alors je vous préviens tout de suite, le prochain chapitre, on passera directement à la fin de l'entraînement, deux semaines plus tard. Pourquoi ? Parce que e ne voyais pas l'utilité de détailler l'entraînement puisque vous savez déjà ce que c'est, un entraînement à la Izumi et dans ce chapitre, je vous aies bien résumer le programme des deux semaines, donc vous savez ce par quoi il vont passer. J'espère que cette décision ne vous décevra pas !
Aloooooors, la possibilité d'un couple Edwin/Elizabeth, vous vous en doutiez ? Héhé ! J'aime beaucoup l'idée d'un couple Elric/Mustang personnellement, les deux familles se verraient unies (bon sauf du côté des beau-pères... et de la belle-soeur xD) mais moi je toruve ça très marrant. A voir donc comment ça va évoluer, si ça évolue... Car ce n'est qu'une possibilité ^^

Réponse aux commentaires du chapitre précédent :

Kanade-Chin : Aaaaaaaah ! Un commentaire de ma Kanade, comme je les aimes !
Haha, vive la technique du copier-coller ! ^^ Merci beaucoup pour ton avis toujours aussi constructif ! Peu importe que se soit habituel, j'ai tellement eu de mal à écirre ce « monstre » que je prend touut ! ^^ Et ça fait doublement plaisir d'avoir ce genre de commentaire et de compliment! Pour Hiro, seul l'avenir vous le dira ! Haha je fais pareil pour le « kazou » xD
Yeah, je savais que le retour d'Izumi allait vous plaire ! Je voulais vraiment l'intégrer à l'histoire et cette histoire d'entraînement tombait très bien ! Ed n'est pas assez sadique pour reprendre le flambeau... En tout cas, pas avec ses enfants ^^ Ben moi j'aime bien les fraise...Mais les patates c'est bon aussi... Aaah la sainte patate xD
Oh la vache, Izumi t'a rendue complètement folle, j'ai la pression pour savoir si ce chapitre t'a plu du coup haha !!
Merci pour ton (grand) enthousiasme ;)

Caramel-mou : Bon sang mais arrêtez de vous excusez à chaque fois, j'en aies marre de vous le dire limite à chaque chapitre : CE N'EST PAS GRAVE SI VOUS NE COMMENTEZ PAS. Vous avez une vie à côté, je le sais, donc cessez de vous excuser xD Et puis regarde, moi j'ai carrément oublier de vous poster le chapitre donc... x)
Il faut juste qu'Ellie se détende un peu et oui, elle pourra devenir un joyeux luron;) Je suis contente que tu crois en elle ! Elle en a besoin !
Ca me touche beaucoup ton dernier paragraphe *_* *petite larmichette* J'ai essayer de faire au mieux le developpement de Rina mais je ne pensais pas avoir aussi bien réussi ! Je ne sais même pas trop quoi te répondre du coup, a part un grand et sincère : Merci beaucoup !!

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales